Compte-rendu

A Virtual Weekend 2

Une seconde convention virtuelle chez Ultim Events !

Après s’être lancé dans les évènements virtuels les 2 et 3 janvier derniers lors de la A Virtual Weekend, Ultim Events fait des heureux en annonçant une seconde édition ! Le premier week-end de mars est donc inauguré par une nouvelle convention virtuelle, au grand bonheur des fans.

Comme pour la première édition, nous retrouvons le cast de The 100 avec des habitués de l’organisme français : Tasya Tales (Echo) et Jessica Harmon (Niylah). Cependant, Ultim Events se lance dans l’inédit en accueillant Sara Thompson (Josephine Lightbourne) pour la première fois en France, encore jamais reçue au cours des Space Walkers. Un premier pas dans La Famille pour celle qui est attendue pour la Space Walkers 6 !

Il ne s’agit cependant pas de la seule nouveauté chez Ultim Events puisque la série Fate : The Winx Saga est représentée par Freddie Thorp (Riven), qui nous fait l’honneur de faire sa toute première convention à l’échelle mondiale ! Le week-end s’annonce donc riche en émotions.

Samedi : 15h00

Pour le premier jour de la convention, direction la Grande-Bretagne avec Freddie Thorp. Les petits plats sont donc mis dans les grands puisque nous voilà propulsés dans l’univers de la récente série Fate : The Winx Saga, rencontrant un franc succès. Même si les fans retrouvent l’interprète de Riven à travers Zoom et non directement à Alféa, la bonne humeur est au rendez-vous ! De quoi annoncer un beau panel en toute féérie.

L’acteur démarre la demi-heure en faisant un petit point sur sa santé mentale. Il avoue ainsi que, comme pour tout le monde, l’année venant de s’écouler a été très bizarre, et qu’il a dû se contenter de survivre. Malgré tout, il se sent aujourd’hui très bien, notamment grâce aux retombées très positives de Fate : The Winx Saga et de l’accueil chaleureux fait à son personnage. Cependant, la toute première question des fans ne porte pas sur la série, mais sur un film dans lequel a joué Freddie, à savoir Overdrive, de Antonio Negret. A cette évocation, le comédien ne cache d’ailleurs pas sa surprise, puisqu’il était persuadé que le panel ne tournerait qu’autour de Fate : The Winx Saga. Puisque la fan ayant pris la parole demande à Freddie quelle scène du film a été sa préférée à tourner, le jeune homme répond qu’il s’agit de la scène où il doit monter puis courir sur un camion en train de rouler. C’était une scène inattendue et il n’y a eu aucun effet spécial, puisque les autres acteurs et lui-même ont tout joué intégralement. Plus tard dans le panel, il ajoute qu’un autre de ses moments favoris du film est lorsque la petite amie de son personnage est kidnappée, et toute l’action qui en découle. Quoi qu’il en soit, Freddie est très touché et ravi que des gens aient vu Overdrive, d’autant que c’était son premier grand projet cinématographique.

Evidemment, les questions concernant Fate : The Winx Saga ne tardent pas à arriver. Comme entrée en la matière, Freddie est convié à partager son personnage préféré de la série, outre le sien. Aucun doute pour le jeune homme, ce sera Beatrix ! En effet, il est très impressionné par Sadie Soverall, son interprète, qui a eu le rôle à seulement 17 ans et qui a démarré sa carrière avec ce projet si important. Freddie a tourné la majorité de ses scènes avec Sadie et cela lui a donné la confirmation qu’en plus d’avoir un personnage très intéressant, c’est une actrice formidable. Très impliqué dans sa relation avec son audience, Freddie retourne alors la question initiale à la fan l’ayant interrogé, et celle-ci déclare beaucoup aimer Sky d’Eraklyon. « Ah, Sky est éblouissant », acquiesce l’acteur en riant, admettant que le côté princier du personnage justifie pleinement ce choix.

La question suivante porte sur un éventuel talent secret que posséderait Freddie. Ce dernier commence par expliquer que lors des tournages, les plannings sont très chargés et ne permettent pas vraiment d’explorer d’autres facettes de soi. Mais, lorsqu’il sort de cette routine, il apprécie grandement se chercher de nouveaux passe-temps. Récemment, il s’est ainsi essayé au piano et à la guitare, qu’il a d’ailleurs beaucoup aimé apprendre, et il s’adonne à des activités qui font appel à un bon cardio, à l’image de l’escalade. C’est un sport qui permet à la fois d’être dans un état proche de la méditation, tout en développant sa concentration, puisqu’il est nécessaire de toujours penser au pas suivant et à quel endroit prendre ses appuis. Dans tous les cas, Freddie pense qu’il est très important d’avoir de nombreux centre d’intérêts, car c’est ce qui permet à la créativité de chacun de s’exprimer au mieux en dehors du travail. De plus, dans son métier d’acteur, il est vite possible de se sentir découragé après des auditions, et les activités permettent de se recentrer sur des objectifs et de diversifier le quotidien.

En parlant de créativité, le public s’intéresse de près à la profession du jeune homme. Ainsi, une fan demande à Freddie ce qu’il préfère dans le fait d’être acteur. Le comédien avoue que jouer est une véritable passion depuis son plus jeune âge. Dans son souvenir, il a commencé à explorer la profession dès l’âge de huit ans, grâce aux cours de théâtre de l’école. Quelques années plus tard, il a eu un agent et a ainsi pu découvrir la télévision et le cinéma. Mais, pour revenir à la question, ce qu’il aime le plus dans le métier d’acteur est de pouvoir se glisser dans la peau des personnages. « En tant que Freddie, j’ai une perception très claire du bien et du mal et je m’applique à avoir la conduite la plus polie et respectueuse possible, et c’est quelque chose que je peux totalement briser en jouant ! », détaille le jeune homme. Celui-ci ne cache pas son plaisir à contourner les règles à travers ses personnages et d’explorer des rôles sombres, si éloignés de qui il est. Comme beaucoup d’acteurs, il s’amuse beaucoup à être un méchant ou un psychopathe, car c’est très drôle à interpréter. Freddie explique ensuite qu’un autre paramètre très réjouissant dans son travail est d’avoir l’opportunité de voyager régulièrement, d’autant qu’il a un profil de grand aventurier. Par exemple, le prochain rôle du jeune homme l’emmènera tourner deux mois en Italie, dans les montagnes, pour les besoins d’un film. C’est évidemment des possibilités incroyables et il se sent chanceux.

Retour à Alféa et à l’audition de Freddie. Avait–il l’intention d’interpréter le personnage de Riven lors de son casting ? « Non, je pensais que je serais Sky », confie Freddie à la surprise générale. Comme il l’a déjà dit, le jeune homme aime bien l’air princier de ce personnage, mais il relativise : « Avec la petite étincelle de ‘bad boy’que j’ai dans les yeux, un rôle comme celui de Riven me plaît bien ! ».

Le sujet suivant fait voyager le public, puisque Freddie partage les destinations de ses rêves. En priorité, il se rendra au Costa Rica, car c’est un lieu dans lequel il aurait dû se rendre au nouvel an. Malheureusement, la pandémie a contrecarré ses plans, mais l’acteur sait que c’est seulement partie remise. Un autre voyage qui le tenterait serait le Japon, car il n’a pas beaucoup exploré cette partie du globe. Toutefois, il attend qu’une opportunité le mène jusqu’à ces contrées asiatiques. Finalement, peu importe où le vent le porte, Freddie a hâte de pouvoir se remettre à découvrir le monde ! Une autre question courte suit : avec quel acteur Freddie aimerait-il jouer un jour ? Le rêve absolu du jeune homme serait de donner la réplique à Mark Rylance, aussi bien à l’écran qu’au théâtre. Freddie explique que cet acteur et dramaturge anglais a notamment été le directeur artistique du Shakespeare’s Globe de Londres, et qu’il est apparu dans le film Ready Player One de Steven Spielberg. Cependant, s’il devait citer des noms propres à Hollywood, le comédien opterait pour Leonardo DiCaprio, ou le franco-américain Timothée Chalamet.

Le panel se poursuit dans la bonne humeur et Freddie revient sur Fate : The Winx Saga. Une fan lui demande alors sa scène favorite de la série. Le jeune homme déclare que c’est une très bonne question puis, après un temps d’hésitation, choisit la scène de la fête. Cette séquence était très drôle à tourner et a permis une fois de plus de montrer le côté sombre de Riven. Puisqu’il est à nouveau question de la série dans laquelle apparaît Freddie, le public en profite pour l’interroger sur ses projets à venir. Comme le comédien l’avait évoqué brièvement quelques minutes auparavant, un film indépendant tourné en Italie occupera son premier semestre de 2021. Il se confie alors un peu plus : « Je vais être un jeune grimpeur qui voudrait escalader les monts les plus élevés ». Puis, il avoue espérer y voir quelques histoires d’amour, car il aime alterner entre l’action et le sentimental. Ce projet l’occupera ainsi jusqu’à juin, puis il lui faudra reprendre le chemin d’Alféa pour tourner la deuxième saison de Fate : The Winx Saga. De ce fait, l’année à venir est bien remplie pour l’acteur qui n’a pas le temps de se lancer dans de nouvelles auditions.

D’autres questions plus courtes s’ensuivent. Pour commencer, qui Freddie aimerait-il être s’il devait se mettre dans la peau d’un autre une journée ? « Quelqu’un qui fait des choses vraiment cool », s’exclame Freddie. Puis, il se décide à être un astronaute pour passer 24 heures dans l’espace, et ensuite, se réveiller dans son lit le lendemain comme si de rien n’était ! Sur un tout autre sujet, il est demandé au jeune homme s’il réalise ses cascades lui-même. Freddie répond qu’il se porte toujours volontaire pour les faire dans la mesure du possible. Dès qu’il reçoit les autorisations, il n’hésite pas une seconde, car il juge que c’est une partie très amusante de son travail ! Cependant, il admet que Fate : The Winx Saga ne laisse pas place à de nombreuses cascades.

Les adeptes du film Overdrive semblent nombreux, puisqu’une autre question ramène l’acteur à ce projet. Si une suite voyait le jour, quel scénario imaginerait Freddie ? Le jeune homme préfère tout de suite taire les faux espoirs, admettant qu’il semble peu probable de voir une suite au long-métrage. Toutefois, il est certain qu’un Overdrive 2 présenterait les personnages face à un nouveau gangster ou à de nouvelles voitures à voler, tout ça dans une autre ville, parce que ce sont des gens qui aiment le danger et qui le provoquent !

La joie ambiante donne envie à l’audience de Freddie d’en apprendre plus sur les anecdotes comiques s’étant déroulées dans les coulisses de Fate : The Winx Saga. Sourire aux lèvres, l’acteur replonge dans ses souvenirs. Il songe essentiellement aux scènes de combat qu’ils ont passé des semaines à répéter. Un jour, il en est venu à devoir se battre contre Danny Griffin pour la première fois, et ils ont donc donné le meilleur d’eux-mêmes pour ces séquences. « Mais, lorsque je devais jouer une scène où Riven gagnait, j’ai accidentellement renversé Danny et il s’est fait mal. Alors, lorsque Sky devait gagner dans la scène suivante, Danny a fait exprès de me blesser. Au final, nous avons beaucoup ri, mais sommes ressorti de l’entraînement avec beaucoup de bleus », raconte Freddie avec humour.

Les discussions s’enchaînent, et Freddie revient alors une nouvelle fois sur sa profession d’acteur. Il déclare que l’acting est finalement un peu comme une thérapie. Jouer est toujours une expérience très forte, il met d’ailleurs généralement plusieurs semaines après chaque rôle pour redevenir Freddie à part entière. Quoi qu’il en soit, le jeune homme s’est toujours senti à l’aise dans ce milieu et a eu le privilège d’être entouré de personnes avec la même mentalité que lui, ce qui a grandement aidé à le faire évoluer dans le métier.

Même si nous écouterions le sympathique Freddie des heures durant, la fin du panel se fait ressentir. Seule une question peut encore se frayer un chemin : Freddie connaissait-il le dessin animé Winx avant d’obtenir le rôle dans la série ? « Même si je n’ai pas grandi avec ce ‘cartoon’, j’en avais entendu parler et plusieurs de mes amis regardaient ! », avoue-t-il. S’il n’a pas tout visionné, le comédien s’est tout de même attardé devant quelques épisodes en sachant qu’il rejoignait Fate : The Winx Saga. Consciencieux, Freddie avait à cœur de rendre justice aux fans des premières heures en interprétant au mieux Riven, même s’il sait que la série est une interprétation du dessin animé et non un calque pleinement fidèle. Après ces dernières confessions, le jeune homme salue ses fans et éteint sa caméra ! C’est avec regret que chacun doit dire au revoir à ce jeune acteur humble et attaché aux personnes venues le rencontrer.

Dimanche : 19h00

A la veille de la Journée Internationale des Droits des Femmes, Ultim Events nous offre un panel totalement féminin. En effet, Jessica Harmon, Sara Thompson et Tasya Teles retrouvent virtuellement leurs fans pour se replonger dans la série The 100. Ne cachant pas leur grand sourire à l’idée de rencontrer leur public, le trio a hâte de se prêter au jeu des questions/réponses. Une fois de plus, pas une seconde à perdre pour débuter les échanges !

Pour commencer, Tasya prend la parole pour avouer que ces retrouvailles n’en sont pas vraiment, dans la mesure où Jessica et elle travaillent actuellement sur le même projet à Vancouver ! En parlant de cette grande ville canadienne, Tasya admet qu’elle est très chanceuse d’y être puisque le lieu reste très actif malgré la situation, et elle a l’opportunité de discuter régulièrement avec des artistes pour rester motivée. Cette déclaration inspire une première question du public : comment les trois jeunes femmes font pour garder leur motivation en ce moment ? Pour Tasya, la réponse découle de ses déclarations précédentes, et elle s’écrie ainsi : « Le travail, le travail, et encore le travail ! ». Sara, elle, a choisi de bouger un peu en se mettant au sport. Elle en fait d’ailleurs avec Richard Harmon. Pour Jessica, la réponse rejoint celle de ses consœurs : elle se réfugie dans le travail et fait beaucoup de sport pour que sa santé mentale n’en pâtisse pas. Elle se sent très chanceuse de pouvoir poursuivre sa profession en ce moment et, lorsqu’elle ne travaille pas, elle essaie de rester occupée le plus possible et de voir des gens. Elle s’est également mise tout récemment à la pratique du violon !

Après cette introduction, les fans n’ont qu’une hâte : évoquer The 100. Il est donc demandé au trio de partager leur scène favorite de la série. Jessica ouvre le bal et s’écrie sans hésitation : « La scène finale ! ». Les deux autres femmes approuvent ce choix, et Jessica détaille alors que même si la dernière semaine de tournage était intense, elle confirme cependant son choix. D’autre part, l’actrice a aussi beaucoup aimé l’épisode qu’elle a dirigé. Sara, elle, préfère ne pas choisir, et s’exclame : « J’ai aimé les scènes de combats, les scènes sans, les scènes avec beaucoup de dialogues, les scènes où je ne dis pas un mot, j’ai absolument tout aimé ! ». Tasya rejoint Jessica au sujet de la fin de la série, mais pour des raisons bien particulières. En effet, toute l’équipe se trouvait dans une zone sans connexion Internet alors que le virus devenait de plus en plus présent dans le monde, et le cast n’était pas au courant du chaos extérieur. De ce fait, ils se sont retrouvés dans une petite bulle presque magique. Tasya se rappelle encore plus particulièrement de la scène sur la plage de pierres, parce que c’était une magnifique journée ensoleillée où ils étaient coupés de toute technologie, bien à l’abri de ce qui les attendait à la sortie.

En cette période particulière, le public demande ainsi aux filles des recommandations de séries. Jessica pense d’abord à la série télévisée américaine de comédie sportive Ted Lasso, qui est légère et peut se regarder plusieurs fois. L’actrice conseillerait également la série Succession. Sara approuve ces choix, déclarant que ce sont deux très bonnes séries. Tasya avoue ensuite regarder Succession en compagnie de sa mère ! Visiblement inspirée, Jessica reprend la parole pour dire qu’elle a aussi regardé tous les films de l’univers Marvel dans l’ordre et qu’elle a adoré ce visionnage, et vient donc naturellement de commencer la série WandaVision.

Les conseils du trio semblent assez inspirants pour qu’une fan en demande d’autres, cette fois concernant le fait de se lancer dans une carrière d’actrice. C’est Tasya qui se lance cette fois en premier, déclarant : « Trouve des gens dans cette industrie qui t’inspirent, et apprends d’eux ». Elle développe sa réponse en disant que selon elle, suivre des cours est une base importante, d’autant que la pandémie a multiplié les leçons virtuelles, ce qui s’avère pratique. Au-delà de ça, il faut aussi savoir s’intégrer au mieux dans les communautés existantes dans le milieu. Jessica enchaîne, appuyant les conseils de sa prédécesseur. Elle ajoute qu’il est bon de voir s’il y a des écoles dans sa région ou des productions à contacter pour pouvoir s’entrainer. Personnellement, Jessica a à cœur de rejoindre divers projets de films étudiants pour aider ces communautés d’apprentis. Sara confesse qu’elle ne saurait quoi ajouter de plus, et se contente donc d’une phrase pleine d’encouragements : « N’abandonne jamais, crois en toi, tu peux le faire ! ».

La thématique concernant le métier d’acteur est toujours au rendez-vous lorsque le public demande aux trois jeunes femmes de partager la scène la plus difficile à tourner de leur carrière. Les comédiennes s’accordent pour dire que les mauvaises conditions climatiques rendent rapidement les situations complexes. Sara prend d’abord la parole en évoquant les scènes sensées se passer en été et qui sont tournées en hiver, qui deviennent vite des challenges. Le sujet inspire visiblement Tasya qui explique que lors de ses premières scènes dans la série, elle portait beaucoup de vêtements en fourrure, mais la température extérieure était très élevée. « J’avais tellement chaud, je me liquéfiais sur place ! L’équipe a même dû trouver des sacs de glaçons pour essayer de me rafraîchir », confie-t-elle en riant. Amusée, Jessica explique alors qu’elle avait une fois dirigé un film et qu’une session de nuit s’est faite sous le tonnerre, avec un vent incroyable bousculant les arbres dans tous les sens. C’était alors très difficile d’effectuer correctement le tournage. « Mais, je portais des vêtements chauds, c’était l’avantage ! », relativise Jessica, avant d’enchaîner sur une autre anecdote. « Je me rappelle avoir dû tourner en bikini, dans un congélateur, tandis que j’étais recouverte de faux sang. C’était un véritable défi, très complexe ! ».

Retour à The 100 lorsqu’une fan demande aux actrices quel autre personnage de la série elles auraient aimé incarner. Jessica opterait pour John Murphy : un choix qui semble faire l’unanimité. La jeune femme poursuit en expliquant que le personnage joué par Richard Harmon a une très bonne dynamique. Cependant, le trio s’accorde à dire que trop de personnages seraient intéressants à jouer. Jessica pense également à Octavia Blake, ce qui met Tasya d’accord. Cette dernière a d’ailleurs une autre idée qui fait rire tout le monde : « J’aimerais bien interpréter le chancelier Jaha ! ». Finalement, Tasya revient à Murphy, se rappelant des scènes où elle se trouve sur le bateau avec ce personnage. Même choix pour Sara, qui aurait par ailleurs aimé se mettre dans la peau de Russell Lightbourne, et cela pour une raison simple : « Je voudrais juste être JR Bourne, ce serait mon rêve ! ». Ses deux comparses acquiescent, et Jessica avoue que JR lui manque beaucoup. La question suivante porte sur le ressenti des trois femmes lors de leur arrivée dans la série. « Je ne réalisais pas vraiment ce qui se passait », avoue d’abord Jessica. Tasya poursuit : « C’était mon premier travail et je me demandais bien comment aller se passer mon arrivée dans cette série où toute l’équipe était déjà très liée. Mais, même s’ils se connaissaient depuis des années, j’ai été très bien accueillie et tout s’est passé à merveille ! C’était une super expérience ». Jessica reprend la parole pour dire que puisqu’elle a joué dans la série dans la saison deux, l’engouement était moins grand et elle ne réalisait donc pas l’ampleur du projet. Toutefois, c’était très amusant et elle a eu la bonne surprise de découvrir que l’ambiance était la même plusieurs années après, malgré l’arrivée de la notoriété pour les acteurs. De plus, tout le monde savait bien ce qu’il faisait et le tournage se faisait donc en toute fluidité.

Portés par les souvenirs de The 100, les fans enchaînent les questions sur le sujet et demandent aux actrices ce qu’elles auraient voulu voir dans une saison huit. « Je pense qu’on attendait tous la version musicale de la série, non ? » plaisante Tasya, face à l’hilarité de ses anciennes collègues. Jessica, quant à elle, avoue ne pas savoir ce qui pourrait suivre après cette fin qu’elle a beaucoup aimée. « Je sais que peu de gens ont apprécié le final, cependant, mais j’assume », précise l’interprète de Niylah. En parlant de fins de séries controversées, Jessica conclut : « Je le confesse, j’ai aussi aimé la fin de Game of Thrones ! ». Tasya rebondit sur la question initiale en déclarant que la saison huit aurait dû se passer sur une plage avec des cocktails. Un sacré programme ! Alors que les échanges continuent, le trio en vient à évoquer les nombreux personnages décédés dans The 100. « Qui n’est pas mort dans la série ? », ironise Jessica. Nouveau fou rire. La comédienne avoue cependant aimer la façon dont tous les événements se sont produits. De plus, le fait d’être passée derrière la caméra lui a fait comprendre à quel point il est difficile de toujours avoir des acteurs présents tout au long d’un projet, donc les décès simplifiaient d’une certaine façon l’organisation. Jessica revient sur la saison sept, expliquant par exemple que le retour d’Alycia Debnam-Carey était une chose très complexe à préparer. Tasya acquiesce : « Pour la production, réunir tout le monde est une chose très difficile logistiquement, d’autant qu’il y a eu énormément de personnages ».

Pour rester dans l’univers très marqué de la série, une fan demande aux actrices dans quelle coalition elles auraient aimé être. Cette question pousse les actrices à se perdre dans leurs réflexions. Tasya se rappelle que Le Peuple des Arbres, ou Trikru, était probablement le plus puissant. Mais, son cœur irait au Peuple de l’Eau, le Floukru. Face à l’hésitation de Jessica et Sara, Tasya tente alors de les convaincre de rejoindre cette coalition de l’eau ! Après ces nouveaux éclats de rire, il est l’heure de l’ultime question, qui convient bien à l’ambiance du panel : quel acteur est le plus drôle dans les coulisses de The 100 ? Pas de piège avec cette interrogation, puisque la réponse se fait en chœur : « Sachin Sahel ! ». Jessica développe en disant que même lorsque tout le monde était fatigué ou broyait du noir, Sachin savait toujours apporter sa bonne humeur à l’équipe. Sur cette dernière note joviale, les jeunes femmes éteignent leur caméra, après avoir accordé un énième grand sourire à leur public !

A Virtual Weekend 2, qu’est-ce que nous en pensons ?

Une chose est sûre : A Virtual Weekend 2 s’achève en laissant des étoiles dans les yeux de chacun, avec l’envie de replonger aussitôt dans la convention ! Ultim Events a proposé un évènement convivial laissant le temps au public de découvrir les invités comme il se doit, en dédiant le samedi à Fate : The Winx Saga et le dimanche à The 100. L’organisme a su apporter de la nouveauté en faisant découvrir aux fans l’adorable Freddie Thorp et la douce Sara Thompson, mais aussi ramener des visages connus, comme ceux de la pétillante Tasya Tales et de l’inspirante Jessica Harmon. De quoi ravir tout le monde avec ce parfait équilibre !

Les deux panels du week-end ont apporté un grand lot de fous rires, créant une vraie bouffée d’oxygène à ce début d’année maussade. Une chose est certaine : Ultim Events sait reproduire l’ambiance des conventions en virtuel, et nous enferme dans un agréable petit cocon le temps d’un week-end. De plus, les adeptes de The 100 ont pu avoir droit à une mise en bouche de la Space Walkers 6 prévue fin 2021 à Paris, convention qui les mènera à retrouver Sara Thompson ! Alors, vous retrouvera-t-on là-bas ?