Compte-rendu

Clouds And Chill 7

Retour à Saint-Laurent d’Aigouze pour une nouvelle CAC en compagnie de Lucien Belves !

Presque quatre mois après sa première apparition en binôme, Lucien Belves est de retour chez Clouds Con pour vivre sa toute première convention en solo ! Une expérience enrichissante pour le jeune comédien, qui a ainsi pu répondre aux nombreuses questions de ses fans suite à la diffusion récente d’une intrigue axée autour de son personnage dans le feuilleton Ici Tout Commence. Êtes-vous prêts à revivre cette joyeuse après-midi à nos côtés ? Départ immédiat pour Saint-Laurent-d’Aigouze !

Samedi : 17h00

C’est très souriant et beaucoup plus à l’aise que nous retrouvons Lucien Belves en ce samedi après-midi pour une nouvelle Clouds and Chill. De nombreux fans sont présents lors du meeting et c’est sans plus tarder que les questions fusent ! 

Informations personnelles

  • Son film préféré : La journée de la jupe, de Jean-Paul Lilienfeld
  • La chanson qu’il pourrait écouter en boucle jusqu’à la fin de ses jours : l’hymne corse, ‘Dio Vi Salvi Regina’
  • Son plat préféré : les pâtes à la truffe et les plats bien gras avec beaucoup de cheddar, comme les pizzas et les burgers
  • Ses livres préférés : “Le Petit Prince” d’Antoine de Saint-Exupéry et “Laisse pas traîner ton fils” de Rachid Santaki
  • Ses hobbies : le football, la motocross… Tout ce qui peut procurer de l’adrénaline. Le théâtre et le cinéma, évidemment : « Je pense qu’il faut trouver quelque chose qui fait qu’on s’amuse quand on travaille sinon on n’est pas heureux, et donc moi quand je vais au travail, je me sens très bien et ça me permet d’être heureux dans la vie de tous les jours. »
  • Quel est son plus grand challenge ? La réussite en tant que comédien. Lucien ne souhaite qu’une chose dans sa vie, c’est de rendre le plus fiers possible ses proches, ses parents et ses grands-parents. 
  • Quelle est sa devise dans la vie ? « C’est un peu cliché mais croire en soi, et surtout ne jamais se laisser décourager parce que ça arrive dans la vie, il y aura toujours quelqu’un pour nous décourager donc il faut s’entourer de personnes qui te soutiennent dans les projets que tu veux faire, et croire en soi. Car la seule personne qui sera toute ta vie avec toi, c’est toi-même. »
  • Quelle est sa plus grande fierté ? Lucien répond en riant qu’il s’agit de l’obtention de son bac car c’était inespéré ! Il est très fier de son entourage et de son parcours, ainsi que des choix qu’il a fait dans sa vie. 

Sa carrière de comédien

  • Quel est son parcours dans la comédie ? Lucien explique avoir débuté le théâtre très jeune, lorsqu’il avait environ six ans, car sa maman est professeure de théâtre. Un jour, lorsqu’il avait une dizaine d’années, un agent l’a repéré et lui a proposé de commencer à passer des castings, et de fil en aiguille, il s’est mis à interpréter de petits rôles jusqu’à son arrivée dans le feuilleton. 
  • S’il n’avait pas été acteur, qu’aurait-il aimé faire comme métier ? Très fan de football, il aurait adoré être footballeur mais il n’avait malheureusement pas le niveau. Lucien ajoute qu’il aurait beaucoup aimé travailler dans le commerce ou être pilote de moto, même s’il n’a jamais vraiment réfléchi à une autre alternative puisqu’il ne s’est jamais vraiment imaginé faire autre chose que de la comédie. 
  • Quelle actrice aurait-il aimé être ? Il est très admiratif de la carrière et du parcours d’Adèle Exarchopoulos, sa réponse se porte donc sur la jeune actrice. Il explique que dans un premier temps, elle a été au casting de l’un de ses films préférés, dans lequel il aurait adoré être : Les enfants de Timpelbach. Puis suite à son explosion dans La vie d’Adèle, elle est devenue une icône et aujourd’hui, Lucien considère qu’elle n’a plus rien à prouver à personne et lui prédit une carrière incroyable. 
  • Qui est le réalisateur avec lequel il rêverait de tourner ? Cette question le fait sourire car il a d’ores et déjà réalisé ce rêve en travaillant avec Jean-François Richet (Mesrine) dans Vidocq, l’Empereur de Paris. Il explique que c’est un réalisateur qu’il admire énormément, car c’est une personne qui a une méthode de travail très intéressante, de par le fait qu’il ne laisse rien au hasard. Il complète : « C’est quelqu’un qui, s’il doit prendre du retard sur un tournage pour rendre quelque chose de propre, le fera. Il ne néglige rien, que ce soit dans la technique, les lumières, le son, les images et le jeu, tout est très bien fait, grâce à lui et à son équipe. » Il mentionne également Christophe Barraud, qui réalise certains épisodes du feuilleton Ici Tout Commence
  • Dans ITC, quel est l’acteur ou l’actrice avec qui il aimerait avoir plus de scènes ? Lucien raconte que ce n’est pas tant qu’il aimerait avoir plus de scènes avec quelqu’un, car il apprécie de travailler avec tous, que ce soit les acteurs de son âge ou les plus confirmés. Mais le nom qui lui vient en tête à l’écoute de la question est Azize Diabaté (Enzo), avec qui il s’amuse énormément. Il explique que c’est une personne qui a une grande spontanéité et une énergie tellement communicative que c’est toujours un réel plaisir d’être en tournage à ses côtés. Bien entendu, il parle également de Mikaël Mittelstadt (Greg), avec qui il a créé un lien unique, que ce soit dans le feuilleton ou dans la vraie vie. Enfin, il ajoute un mot sur Virginie Caliari (Chef Olivia Listrac), car il explique qu’elle est extrêmement drôle : « Je l’appelle Tata Listrac dans la vraie vie, elle me fait beaucoup rire. D’ailleurs pour l’anecdote, un jour, après avoir goûté du tofu fumé, j’en ai acheté car j’avais beaucoup aimé lors de la dégustation et elle m’a incendiée dans la voiture, elle me disait “mais pourquoi tu te fais du mal ? Rien ne vaut un bon steak de viande !” Alors bon, vous voyez comment est la chef vegan dans la vraie vie… »

Ici Tout Commence 

  • Comment définirait-il son personnage pour quelqu’un qui ne regarde pas la série ? « Lionel est un personnage avec un fort caractère, assez taquin et rentre-dedans, mais qui a un très grand cœur. »
  • Y-a-t-il une réplique dite par son personnage qui l’a marquée ? Lucien aborde l’intrigue autour du coming-out de Greg et cite la phrase que son personnage a dit à Greg lorsque celui-ci lui a fait son coming-out : « T’es con ou quoi, tu crois que c’est parce que tu es gay que je vais ne plus être ton pote ? On est des frères ou pas ? ». Et c’est, selon Lucien, à ce moment-là que son personnage a pris une nouvelle dimension, beaucoup plus touchante et réfléchie que ce que l’on pouvait penser. 
  • Dans l’intrigue Entre deux feux, quelle a été la scène la plus difficile à tourner et comment était-ce de tourner avec du feu ? Lucien raconte qu’il n’y avait pas vraiment de scène difficile à tourner en termes d’acting, c’était principalement au niveau technique, comme par exemple la scène où Greg fait éteindre le feu à Lionel. C’est une scène qui a pris beaucoup de temps à être mise en place, il faisait chaud et avec le feu à côté, les conditions étaient compliquées. Mais c’était très intéressant tout de même ! D’autant plus que jouer avec le feu a apporté des éléments très techniques et particuliers au tournage, les mesures de sécurité ont été amplifiées et des cascadeurs supplémentaires étaient présents. C’était très intéressant pour les comédiens.
  • À propos de l’intrigue Le Bébé, pense-t-il que Lionel aurait dû être plus présent pour Greg ? Et aimerait-il avoir plus de scènes avec Mikaël et le bébé ? Lucien aurait effectivement aimé avoir plus de scènes dans cette intrigue, mais il justifie son absence : « Si on se raconte l’histoire, tout n’est pas toujours filmé. Moi je réfléchis beaucoup à ce que les gens ne voient pas, je pars du principe que Lionel était là mais que ça n’a pas été vu. Pour autant, je sortais d’une arche qui était assez importante pour moi donc j’ai eu besoin de temps pour moi, c’est malheureusement mal tombé au niveau du timing. » Il ajoute qu’il trouverait intéressant d’avoir des scènes avec Mikaël et le bébé, mais que ce serait très différent des scènes où ils ne sont que les deux. « Mais ça me ferait beaucoup rire de me voir avec un bébé dans les bras ! »
  • Comment pense-t-il que son personnage va évoluer ? Il explique que pour lui, il y a déjà eu une énorme évolution depuis les premiers épisodes, où l’on ne voyait que la facette taquine de Lionel. Dernièrement, on a pu découvrir beaucoup de nouveaux côtés de son personnage, lorsqu’il soutient son ami Greg pendant son coming-out, lors de son histoire d’amour avec Kelly, avec sa maladie la pyromanie… Mais il certifie aux fans que de nouvelles choses vont arriver dans les prochains mois, même s’il ne peut rien dire pour l’instant. 

Question bonus 

  • A-t-il déjà travaillé avec des gens différents, atteints de maladies ou de handicaps par exemple ? A-t-il des conseils à donner à ces personnes-là pour réussir dans la comédie ? Oui, Lucien explique avoir déjà travaillé aux côtés de personnes qui ont le syndrome d’Asperger. Il complète : « Il y a des rôles plus compliqués que d’autres mais justement c’est ça qu’il faut mettre en avant, il y a des rôles que seulement toi, tu pourras interpréter. Tu dois faire de ta différence une force, tu as bien plus à apporter que quelqu’un qui est juste banal. Et puis, tu apporteras quelque chose de nouveau, de neuf et de différent. Ce qui fait la force de quelqu’un c’est sa différence. »

C’est sur cette note d’une positivité et d’une bienveillance sans égale que se conclut le meeting de Lucien en compagnie de ses fans.

Nous le retrouvons quelques instants plus tard pour un meeting game au nouveau concept ! Il n’y a désormais plus de questions sur la série dans laquelle Lucien s’est illustré mais c’est un jeu plus général, alliant des questions de cuisine à des questions portant sur les séries et les films cultes de ces dernières années. Lucien prévient d’entrée de jeu tout le monde qu’il est très mauvais perdant. Et nous allons vite le découvrir ! 

L’activité débute dans la bonne humeur mais très rapidement, Lucien ne fait pas le poids face à ses fans. Il faut dire qu’après 6 éditions de Clouds and Chill, ces derniers sont rodés face aux questions toutes plus pièges les unes que les autres proposées par l’équipe de Clouds Con. Les nouveaux concepts sont intéressants : il s’agit par exemple de classer quatre séries par leur ordre de sortie, puis de reconnaître le nom d’une série ou d’un film au travers de son générique. Il fallait ainsi retrouver Squid Game, The Mandalorian, Buffy The Vampire Slayer ou encore Top Gun et Harry Potter. Du côté des questions de cuisine, il s’agissait de reconnaître des anones, une feuille de rhodoïd ou d’associer des ingrédients à leurs classifications culinaires. Saviez-vous par exemple que les petits pois sont des féculents, tandis que le lait de soja est un produit laitier ? Enfin, parmi quatre photos de pommes, les joueurs ont dû retrouver laquelle était la Granny Smith (spoiler alert : c’est la verte) 

On s’en doutait, c’est donc une fan qui a terminé en tête du podium, suivie de très loin par Lucien qui s’est classé à la septième position sur onze participants, après avoir stagné à la neuvième place une grande partie de l’activité. Déçu, le jeune homme n’en a pour autant pas perdu son sourire qu’il arbore fièrement sur la photo souvenir ! Avant de se quitter, Lucien Belves remercie ses fans pour leur présence ainsi que pour les questions très pertinentes auxquelles il a pu répondre lors de l’activité précédente. 

La CAC Lucien, qu’est-ce que nous en pensons ? 

Une fois n’est pas coutume, Clouds Con nous a proposé une après-midi tout en détente aux côtés d’un comédien attendu par ses fans, que l’on a senti bien plus à l’aise que lors de sa première participation. Le jeune homme n’a pas hésité à échanger avec ses fans, leur posant en retour quelques questions qui lui était adressée et en abordant des thématiques parfois délicates avec une grande bienveillance et une profonde gentillesse. Le fait d’être en petit comité est clairement une plus-value pour le plaisir des fans, d’autant plus qu’une grande majorité des fans présents est au rendez-vous lors de chacune des Clouds and Chill de l’organisme. 

Pour l’heure, pas de nouveaux rendez-vous virtuels n’est donné aux fans car Clouds Con se focalise sur ses prochains événements réels, comme la Remember Years of Magic et la Across The Other World mais nul doute qu’au vu du succès rencontré par les Clouds and Chill, l’histoire n’est pas terminée… Et vous, qui aimeriez-vous rencontrer chez Clouds Con lors d’une prochaine CAC ? Dites nous tout !