Compte-rendu

Dark Light Con Online 2

People Con signe une deuxième édition virtuelle 100% Supernatural !

Alors que People Convention annonçait récemment le report de la Dark Light Con 4 pour la fin de l’année 2021, l’organisme a surpris les fans de la série Supernatural avec une seconde édition de la Dark Light Con Online. C’est donc en compagnie de Misha Collins, Rob Benedict, Jim Beaver, David Haydn-Jones, Adam Fergus et Ruth Connell que les fans ont pu passé leur week-end du 10 et 11 avril. Nous vous proposons un petit retour sur ces deux jours.

Samedi : 19h30

Comment débuter la journée d’une meilleure façon qu’avec Misha Collins ? La Dark Light Con Online 2 commence en effet en présence de l’interprète de Castiel pour son panel de questions / réponses. La première fan arrive ainsi et pose une question plutôt technique : où Castiel range-t-il son manteau et la mixtape ? « Aucune idée », répond l’acteur instinctivement. Selon lui, peu de choses sont expliquées, c’est également le cas de l’épée d’Ange. Il raconte qu’un jour, sur le tournage, il s’est demandé où il était sensé ranger cette épée. En effet, celle-ci était tout de même assez grande et il devait la sortir d’un seul coup. Misha a alors décidé de la cacher dans sa manche et de la sortir de son manteau. Visiblement personne ne s’est plaint du fait que cette épée était dans sa manche pendant tout ce temps, donc il a continué. Cependant, il ne sait pas où est-ce que Castiel range ses affaires. Comme lors de la première édition, Misha reste très attentif aux fans et a un petit mot pour chacun. La fan en question lui montre ensuite qu’elle possède non seulement cette épée, mais également le manteau de Castiel ! Il lui demande alors d’essayer de la sortir de sa manche, ce qui est assez compliqué à faire selon elle. « C’est bien pour ça qu’on m’a payé cher ! », plaisante l’acteur.

Après la traduction réalisée par Fanny, maître de cérémonie chez People Convention, la seconde fan s’affiche alors à l’écran. Avant même qu’elle ait le temps de poser sa question, Misha repère sur son mur un collage en forme de coeur : il veut donc savoir ce qui figure sur ses photos ! Une fois que la fan a pu lui expliquer, elle lui demande ce qui a été le plus compliqué à tourner pour lui dans la série. L’acteur explique qu’il s’agirait sûrement des scènes d’action. En effet, celles-ci sont très techniques, ça devient comme des chorégraphies finalement. Il faut donc extrêmement bien se concentrer pour retenir puis exécuter tout l’enchaînement. Il arrive qu’ils doivent reproduire plusieurs fois la même scène à l’identique afin que toutes les caméras puissent l’enregistrer sous divers angles. C’est donc un réel challenge pour un acteur. Pour donner une réponse plus précise, il repense à un moment particulier. Lors du tournage du dernier épisode de la saison 5, Castiel doit lancer un cocktail molotov sur Michael. C’était en fait une bouteille remplie de sucre cristallisé prenant l’apparence de la glace. Il fallait que la bouteille ne soit pas trop remplie pour qu’elle puisse exploser facilement, sans qu’elle ne blesse qui que ce soit. Or, cette fois-là, la bouteille était trop remplie et lorsque Misha la lançait à Jake Abel, elle n’explosait pas, et lui faisait donc mal. On lui demandait de la renvoyer plus fort, or à chaque fois, elle n’explosait toujours pas et faisait encore plus mal à Jake !

Faire apparaitre des fans à l’écran peut parfois prendre du temps du fait des divers problèmes de connexion. Misha prend donc la décision de répondre à des questions du chat. La première lui demande quelle voiture il a préféré utiliser sur le tournage. Il répond alors qu’il s’agirait d’une voiture du FBI exploitée entre les saisons 10 et 11. Il explique d’ailleurs que louer une voiture pour une série a un coût assez élevé. Il estime que cela coûte environ 1 000€ la journée. Cependant, il aurait adoré que Castiel et Sam conduisent une Smart, ça l’aurait beaucoup fait rire. Par ailleurs, il a beaucoup aimé conduire cette voiture dorée qui a probablement beaucoup rapporté au propriétaire du véhicule. Misha ajoute qu’il a gagné environ 100 000$ et qu’elle vaut désormais 400 000$ ! 

Par ailleurs, la fin de Supernatural a été beaucoup commentée sur les réseaux. Une question lui demande alors si l’acteur a été affecté par les réactions parfois négatives quant à la conclusion de son personnage. Selon lui les fans ont mal réagi, non pas par rapport à sa fin en soit, mais à la façon dont ça a été amené après son départ. Misha était quant à lui heureux de cette fin mais aurait souhaité que ce sacrifice soit davantage mentionné par la suite.

Après cet interlude, un nouveau fan apparaît et son décor tape directement dans l’œil de Misha ! En effet, il aperçoit un bateau qui l’intrigue beaucoup et souhaite savoir s’il s’agit d’une maquette. Le fan répond alors qu’il s’agit d’un bateau en Lego de la saga Pirates des Caraïbes. L’acteur semble tout excité à l’idée de le voir puisque ça lui donne l’idée d’en acheter un pour son fils. Une fois cet échange marin terminé, le fan lui demande s’il aime manger des pizzas comportant de l’ananas. Si Misha répond positivement, Fanny comme le fan semblent désespérés. Il explique alors que ses enfants ne mangent pas de pizza si elles n’ont pas d’ananas dessus. Il leur propose à tous les deux de leur faire une pizza hawaïenne lors de son passage à Paris et leur faire goûter afin qu’ils reconnaissent à quel point c’est bon. 

Après ce débat culinaire, nous assistons à un autre grand moment du panel. En effet, il ne s’agit pas de un fan mais de deux, et pas des moindres ! Une femme apparaît à l’écran aux côtés de son jeune fils qui lui montre les nombreux dessins qu’il a réalisés représentant Castiel. Étant donné qu’il s’agit de dessins d’enfants et donc pas très précis, Misha lui demande s’il les montre à tous les acteurs. La mère demande ensuite quels seraient les premiers mots de Castiel à Dean lorsqu’ils se reverraient. « Probablement… Salut Dean », répond Misha. Il leur demande ensuite où ils vivent, ce à quoi le jeune Lucas répond qu’ils sont en Géorgie (Atlanta) alors que Misha est en Californie, soit à l’opposé. Le jeune fan lui propose alors de venir chez lui, ce à quoi Misha répond qu’il s’empresse de venir en trottinette ! 

Après cet adorable moment, l’heure de la dernière question a sonné : y a-t-il une chanson ou une playlist que l’acteur associe à Castiel ? Il répond que c’est en effet le cas mais pour une raison particulière. Lorsqu’il a appris qu’il avait obtenu ce rôle, il partait alors en retraite de méditation silencieuse. Il a donc pu prendre le temps de réfléchir à ce rôle qu’il pensait en fait secondaire. Pour lui, il ne figurerait que dans deux voire trois épisodes. Au cours de cette semaine, il a eu l’occasion d’être seul tout en haut d’une montagne face à une vallée. Alors qu’il se sentait tel un ange, il écoutant la chanson ‘Rachmaninoff Vespers’. C’est donc cette chanson qu’il associe à son rôle.

C’est malheureusement déjà la fin du panel en compagnie de Misha Collins. Ce fut comme toujours un plaisir de partager ce moment en présence de l’acteur qui semble tout aussi content d’être là ! 

21h00, c’est une rencontre avec Dieu en personne qui nous attend. Rob Benedict arrive tout sourire au plus grand plaisir de ses fans, ravi de les retrouver pour un nouveau panel. L’acteur avait visiblement aussi hâte de commencer que ses fans, puisqu’il n’a même pas attendu que Fanny le présente avant d’apparaître à l’écran ! « Veux-tu que je retourne derrière le rideau ? », demande-t-il à Fanny en riant.

La première question arrive sans tarder : qu’est-ce qui a donné envie à l’acteur de jouer dans Supernatural ? Rob répond qu’il ne connaissait pas vraiment la série en réalité quand il a passé son audition. Il en avait entendu parler mais ne l’avait jamais regardée, donc lorsqu’il a su qu’il allait auditionner pour un rôle, il en a profité pour regarder quelques épisodes. Il a tout de suite pensé : « Wow ! C’est une très bonne série ! ». Il n’hésite pas à dire qu’il est tombé amoureux de Supernatural. Il est passé par le processus d’audition et espérait qu’ils le voudraient autant que lui voulait être dans la série. « Au départ je ne devais être que dans un seul épisode puis c’est devenu… cette immense chose qui a duré des années ! »

Il est ensuite demandé à Rob dans quelle série il aimerait jouer. « C’est une bonne question… », avoue-t-il. Après réflexion, il révèle que ça a été Game Of Thrones pendant longtemps mais maintenant que c’est terminé, ce serait n’importe quoi en rapport avec Star Wars, donc probablement The Mandalorian. D’ailleurs, il demande souvent à Emily Swallow, qui joue sa sœur dans Supernatural et qui se trouve actuellement dans The Mandalorian, s’il n’y aurait pas un petit quelque chose pour lui. Rob a un petit problème de connexion, pour plaisanter Fanny lui dit alors qu’il parle comme un personnage de Star Wars, ce qui ne manque pas de faire rire l’acteur.

Pour rester dans le thème des rôles qui intéresseraient Rob, un fan lui demande quel personnage de l’univers DC Comics il aurait aimé jouer. L’acteur répond qu’il adorerait être Batman, parce que c’est le meilleur, mais il révèle : « je pense que je serais plus l’acolyte : Robin ! ». Rob interagit avec le fan et lui demande quel personnage, lui, aurait aimé être, ce à quoi il répond : le Joker. Fanny dit alors à Rob qu’elle le verrait bien en Lex Luthor. Du coup, l’acteur décide de modifier sa réponse.

On ne change pas d’univers pour la question qui suit : a-t-il des souvenirs du tournage de la série Birds of Prey (« Les anges de la nuit » en Français) et a-t-il vu le film du même nom ? Rob avoue qu’il ne l’a pas encore vue, mais qu’il le faut, c’est dans sa watchlist. Quant à la série, il a beaucoup de souvenirs parce que c’était très drôle comme expérience. Ce qu’il a préféré notamment est de jouer avec Mia Sara parce qu’elle était géniale. Ils ont passé de très bons moments et il était déçu que ce soit annulé.

La question suivante porte sur l’univers Marvel car Rob a eu l’occasion de jouer avec deux acteurs emblématiques du MCU (Marvel Cinematic Universe) : Chris Evans et Ryan Reynolds. De fait, aimerait-il jouer un personnage Marvel et si oui, lequel ? L’acteur répond que les deux acteurs avec qui il a partagé l’écran sont tous les deux très sympathiques, de belles personnes, avec qui il s’est très bien entendu et a partagé de bons moments sur le plateau de tournage. Il précise qu’il a fait deux projets avec Chris Evans et qu’il adorerait définitivement jouer un personnage Marvel, mais que tout les rôles sont pris. Fanny demande alors à la fan qui a posé la question en quoi elle verrait bien Rob, ce à quoi celle-ci répond : Antman. L’acteur apprécie l’idée mais le rôle étant déjà attribué, il déclare : « l’acolyte d’Antman alors qu’on appellerait Beettleboy, ou un Antman d’un autre univers ».

Cette même fan avait demandé à Rob lors de la première édition de DLC Online s’il aimerait écrire une chanson sur les fans et les conventions, projet que l’acteur avait adoré et accepté avec joie. Elle a donc voulu savoir où cela en était. Rob a répondu qu’ils attendent l’orchestre mais avec le COVID c’est compliqué. Pour autant, c’est toujours au programme ! Sinon ils improviseront quelque chose avec Richard lors de la Dark Light Con 4 qui devrait avoir lieu en fin d’année à Paris.

Afin de rester dans l’esprit musical, une fan demande ensuite si nous pouvons espérer une collaboration entre lui et Radio Company, le groupe de Jensen Ackles, l’interprète de Dean Winchester dans Supernatural. Rob explique alors qu’en fait, ils ont écrit une chanson ensemble et ce serait soit sur son album solo soit sur le prochain album de Jensen. Mais que dans tous les cas, la chanson est déjà écrite, ils ont une démo. « La réponse est OUI, c’est juste une question de temps », ajoute-t-il.

Il est temps de passer aux questions écrites. La première porte sur la manière dont Rob imagine la vie de Chuck en tant que mortel. L’acteur répond : « Il doit probablement vivre seul, sûrement dans les bois, quelque part, ou alors il s’est trouvé un job dans une station essence… Il vit une véritable vie de solitaire et ce n’est pas vraiment amusant. Pour une raison que j’ignore je l’imagine dans une station essence où personne ne va jamais. Il y vit et il dort là-bas. Mais personne ne vient jamais donc il vit seul. Pas vraiment une fin heureuse mais au moins, il est en vie ».

Une nouvelle question suit, toujours sur Supernatural : s’il pouvait décrire la série avec une seule chanson, laquelle serait-ce ? Après quelques légers problèmes de connexion, l’acteur répond qu’il y a forcément ‘Carry On My Wayward Son’ du groupe Kansas car c’est la chanson qu’on associe à Supernatural mais que ce serait pour lui ‘The Boys are Back in Town’ pour décrire la série.

S’il avait une chanson plaisir coupable ce serait l’une des dernières de Dua Lipa, dont il ne se souvient pas le titre. Il n’écoute pas vraiment de musique Pop donc tout ce qui est dans ce style. Sinon il y a aussi toutes les musiques des années 90. Après quelques minutes, le titre de Dua Lipa lui revient soudainement à l’esprit « Oh ! Don’t Start Now ! C’est ça le titre, la chanson de Dua Lipa dont je parlais toute à l’heure. Don’t Start Now ! » s’exclame-t-il.

Il est ensuite demandé à l’acteur quel est son meilleur souvenir du tournage du film Waiting, dans lequel il a joué avec Ryan Reynolds. Pour Rob, c’est tous les moments qu’il a passés hors du plateau de tournage avec ses collègues, les fêtes, les sorties… Il révèle que Ryan Reynolds ne sortait pas beaucoup au début car il était souvent au téléphone avec sa compagne de l’époque, puis au fur et à mesure il a rejoint le groupe. C’est d’ailleurs quelqu’un de très drôle de manière générale. Rob continue de voir le cast, de leur parler. « Nous avons tous eu un crush amical sur tout le monde », conclut-il.

Rob remarque ensuite qu’il y a des questions dans la partie Q&R de Zoom. Fanny lui dit qu’il peut y répondre s’il le souhaite. L’acteur choisit alors une question : durant le confinement, a-t-il redécouvert un livre ou vu un film dont il n’avait pas entendu parler depuis des années ? Ce à quoi Rob répond que oui, tout à fait ! « Je viens juste de revoir le film Elections, que j’avais adoré à sa sortie mais je ne l’avais pas revu depuis », dit-il. Ce n’est pas un film qui se ferait encore aujourd’hui car certaines choses ne passeraient pas à l’heure actuelle, mais, selon lui, ça reste un bon film qui est très drôle.

Il est déjà l’heure pour l’acteur de quitter le panel pour mieux retrouver ses fans en meetings individuels. Mais pas d’inquiétude, nous aurons le plaisir de voir Rob à nouveau sur nos écrans pour son concert !

Nous enchaînons avec le panel de la seule et unique présence féminine parmi le cast de la DLC Online 2 ce week-end, avec Ruth Connell. Celle-ci déclare en arrivant qu’elle n’était pas sûre d’être techniquement au bon endroit, mais finalement, c’est le cas : elle en est donc très heureuse.

Si Rowena avait un animal de compagnie, lequel serait-il et comment s’appellerait-il ? Ruth a déjà sa petite idée sur la question puisqu’elle explique que lors du tournage de Supernatural, dans les bureaux de la production, il y avait des photos de tout le cast avec à côté un animal. Pour elle, il avait été décidé que ce serait un paon. Elle continue ensuite en disant que les paons sont des animaux qui aiment bien se montrer et qui peuvent être vicieux quand ils sont provoqués donc ça convient bien à Rowena. Cependant, il lui arrive de penser qu’elle aurait plusieurs animaux ou alors qu’elle en transformerait en chat noir. Ce sont en tout cas les deux auxquels elle pense en premier. La fan ayant posé la question étant en train de fabriquer un cosplay, elle demande également à Ruth si elle pouvait créer une couronne, à quoi ressemblerait-elle ? L’actrice répond que si Rowena se créait une couronne elle serait beaucoup trop lourde parce qu’elle serait faite en or massif avec beaucoup de rubis, de bijoux, etc. Quant à elle, personnellement, ce serait une couronne un peu plus délicate, un côté un peu magique avec quelques diamants, quelques pierres, et qui serait assorti au haut qu’elle portait lors du panel.

Ayant plus d’une corde à son arc, Ruth a également interprété Merida, la princesse Disney rousse, originaire d’Écosse, dans le dessin animé Princesse Sofia. Il lui est donc demandé comment elle avait trouvé l’expérience. Sans aucune hésitation, l’actrice répond : « C’était super drôle ! Je me suis beaucoup amusée. J’ai eu le job en 2014 et c’était mon premier contrat avec Disney Pixar donc j’étais très excitée. Je n’avais jamais réellement fait de doublage aussi important. » Elle raconte ensuite comment ça s’est déroulé. Lorsqu’elle est arrivée dans le studio, elle a dû enlever ses chaussures et rester debout tout au long de la journée. Elle explique que lorsqu’on fait du doublage, il faut réellement incarner ce que tu ressens sinon ce que tu fais semble vide. « Il faut vraiment y aller à fond ! », ajoute-t-elle. Les réalisateurs sont très précis et spécifiques. « Ils disent une petite chose et ça change complètement les inflexions de ta voix », explique Ruth. C’était un exercice d’acting très challengeant !

La question suivante porte sur le genre de personnages que l’actrice préfère jouer : plutôt des gentils ou plutôt des méchants ? Ruth révèle qu’elle a justement passé une audition il y a quelques semaines et l’une des principales raisons pour laquelle elle a auditionné est justement parce que le personnage était quelqu’un de gentil. « On dit souvent que les rôles de méchants sont drôles et je pense qu’ils le sont. Mais des fois, jouer des gentils c’est plus difficile, ça ne veut pas dire qu’ils sont ennuyants ou qu’ils n’ont qu’une seule dimension », détaille-t-elle. Pour Ruth, tant que le personnage est profond, c’est intéressant à jouer.

Lorsqu’on lui demande s’il y a des films ou des séries dans lesquels elle aurait aimé ou aimerait jouer, Ruth est très inspirée. « J’aimerais être dans Succession, j’aimerais être dans the Handmaid’s Tale, j’aimerais être dans Call my Agent, j’aimerais être dans tellement de choses. En même temps il y a tellement de bonnes choses… », dit-elle. L’actrice révèle ensuite qu’elle a regardé dernièrement The Haunting of Bly Manor, à cause de certaines circonstances car elle ne regarde pas beaucoup d’horreur/thriller en général. Pour elle Supernatural n’a jamais été de l’horreur/thriller, elle ne le voyait pas comme ça mais plutôt se concentrait sur les relations. Elle explique donc qu’elle ne répond pas à la question en disant dans quoi elle voudrait être mais plutôt ce qu’elle ne veut pas faire. En effet, pour elle l’horreur fait trop peur, même si c’est pour faire semblant. Pour conclure, Ruth déclare simplement : « J’aimerais être dans n’importe quelle série. Je veux juste un job ! ».

Comme Rowena est une sorcière, une fan souhaite savoir si Ruth a regardé Sabrina l’apprentie sorcière et si elle s’identifierait plus à la tante Zelda ou la tante Ilda au niveau caractère. L’actrice explique qu’elle a pour habitude d’essayer de regarder au moins un épisode de tout car elle estime que ça fait partie de son travail de rester informée de ce qui se fait. En ce qui concerne Sabrina l’apprentie sorcière, elle a beaucoup de souvenir de son adolescence à propos de cette série. Donc elle est allée voir la nouvelle série Chilling Adventures of Sabrina pour comprendre ce qui avait du succès et elle a beaucoup apprécié le concept, les effets qui sont possibles aujourd’hui. Elle confie alors qu’elle est une grande fan de Michelle Gomez, qu’elle a vu dans une pièce de théâtre il y a vingt ans. Elle adore les personnages des deux tantes qu’elle pense très intéressants, mais elle était plus absorbée par ce que Michelle Gomez pouvait faire dans la série.

Elle en profite pour raconter une anecdote. En effet, elle a rencontré la belle-mère de Michelle Gomez dans un aéroport. Ruth allait à une convention Supernatural dans le New Jersey, tandis que la belle-mère de Michelle allait à une Comic-Con à New York. « Je lui ai parlé en mode : ‘Salut, je suis écossaise aussi…’ et ce genre de choses. Elle était très gentille. Récemment je l’ai revue. J’espère pouvoir continuer à la stalker, devenir amie avec et peut-être travailler avec elle », déclare Ruth en rigolant.

Il est ensuite demandé à Ruth si elle a déjà regardé Doctor Who étant donné qu’elle est écossaise et qu’elle aime Michelle Gomez. Ce à quoi l’actrice répond que oui et qu’elle a failli jouer dedans. « Doctor Who a toujours fait partie de ma vie. J’avais la même grande écharpe que Tom Baker et je suis allée à la même école d’acting que lui. J’ai eu une audition, il y a dix ans, lorsque je vivais encore à Londres. Je ne savais pas pour quel rôle j’auditionnais. Je devais, à l’époque, déménager aux États-Unis, mais je ne pouvais pas car j’attendais ce rôle. Puis après des semaines d’attente ils ont pris une nouvelle direction, donc je ne sais même pas pour quel rôle j’avais passé l’audition », nous confie-t-elle. Elle espère réellement pouvoir jouer dans Doctor Who un jour, voire peut-être prendre le rôle du Docteur comme le suggère une fan.

C’est sur Doctor Who que s’achève le panel de Ruth. On espère donc la voir prendre le rôle du célèbre Docteur un jour. Nous laissons à présent la belle rousse retourner à ses activités avant de la retrouver plus tard pour le panel de groupe.

La soirée se poursuit cette fois-ci en musique. Connu pour ses talents musicaux, Rob Benedict nous fait l’honneur de réaliser un concert virtuel auquel nous assistons avec plaisir étant donné les temps qui courent. En attendant ce dernier, nous sommes une nouvelle fois accueillis par Fanny et Brice de People Convention. Les taquineries ne manquent pas lorsque Brice propose à Fanny de distraire les fans en chantant en attendant l’arrivée de Rob. Sauvée à temps, notre invité fait son entrée ce qui épargne l’animatrice de pousser la chansonnette ! Peut-être le fera-t-elle à une prochaine convention réelle mais en attendant, elle laisse place à Rob pour quarante-cinq minutes en chanson.

Celui-ci démarre par une chanson inédite qui sera dévoilée dans seulement quelques semaines. Elle se nomme ‘Letter’. Une fois celle-ci achevée, il remercie tout le monde et il semblerait qu’elle ait séduite le public présent. La seconde chanson sera une plus connue puisqu’il décide d’interpréter ‘Amazing’ de son groupe Louden Swain. « Vous pouvez aussi chanter de chez vous. De votre canapé, de votre bureau, de votre voiture… peu importe où vous êtes ! », dit-il avant de démarrer. Rob n’hésite pas à faire des petites pauses au cours de la chanson en s’adressant à son public virtuel comme s’il était à un concert réel. Il laisse alors aux fans l’opportunité de compléter les blancs de chez eux comme si nous étions dans une salle bondée à chanter à tue-tête !

Les messages dans l’espace de discussion ne désemplissent pas. Les fans ne manquent pas de faire remarquer leur bonheur en écoutant leur artiste favori. Rob prend le temps de lire les commentaires entre chaque chanson et remercie tout le monde. Il semble même relativement ému de lire tant de gentilles choses à son sujet. « Les gars, vous avez totalement géré. J’espère que vous passez un bon moment, je vous imagine applaudir ! », dit-il.

Avant de commencer sa prochaine chanson, un fan adresse une requête particulière : « N’oublie pas de chanter Big One pour Jessie c’est son anniversaire », ce à quoi Rob répond : « Ne t’inquiètes pas je chanterai Big One pour Jessie ». En attendant que ce moment arrive, il entame à présent la chanson ‘Daydream’ qu’il a déjà eu l’occasion de chanter sur scène et qu’il enregistre actuellement en studio. Dans le chat, nous pouvons lire : « clap clap clap », ce qui prouve bien que les fans ne manquent pas d’idées pour faire vivre le moment.

La prochaine chanson est là encore un classique du groupe Louden Swain. « Peut-être que certains d’entre vous ont un tatouage correspondant à ce titre, c’est pour vous… Enfin, c’est aussi pour ceux qui n’en ont pas, moi je n’ai pas ce tatouage », dit-il en démarrant les accords de ‘Like The Heart Goes’. Là encore, Rob n’hésite pas à s’interrompre au cours de la chanson et d’interagir directement avec les fans. « C’est votre moment ! », dit-il en reprenant de plus belle. Alors qu’il rate quelques accords et que cela ne se remarque que peu, Rob ne peut s’empêcher de faire une remarque à ce sujet. « C’est un spectacle signé Rob Benedict. Beaucoup d’erreurs. », dit-il en riant. Les fans ne lui en tiendront pas rigueur, loin de là.

L’heure de la dédicace personnalisée est arrivée. « C’est pour Jessie. C’était son anniversaire hier », dit-il en démarrant ‘Big One’. Rob prête très attention aux différentes requêtes qu’il reçoit et il essaie de faire plaisir à tout le monde. Il surveille sa montre pour savoir combien de temps il lui reste afin d’honorer le maximum de demandes reçues !

La suivante n’est autre que ‘First Day Of My Life’ du groupe Bright Eyes. En l’occurrence, c’est la première fois qu’il la jouait et il est assez content de lui. Il a hâte de la jouer une seconde fois pour que ce soit encore mieux. Alors que l’heure tourne, Rob se lance et dit : « Allez, retournons aux hits ! ».

Il propose donc ‘Downtown Letdown’, toujours de son groupe Louden Swain. Rob continue de remercier entre chaque chanson les fans présents et s’adresse à eux pour choisir la prochaine. « Que voulez-vous entendre ensuite ? Une nouvelle chanson ? Un classique ? », demande-t-il. Ce sera alors une inédite qui sera faite, nous n’en dirons pas plus afin de garder le mystère. Ce que l’on peut vous dire, c’est que le résultat risque de vous plaire.

Alors que la fin approche, Rob s’excuse de ne pas pouvoir honorer toutes les requêtes. « Medicated ou Fare Three Well pour la dernière ? », laisse-t-il alors comme choix. Les fans opteront sans surprise pour ‘Fare Three Well’, chanson mythique de Supernatural. C’est sur cette dixième et dernière chanson que se termine le concert lorsque Fanny apparaît, presque gênée de devoir interrompre ce tendre moment, encore plus avec cette ultime chanson.

En conclusion, Rob remercie chacun et ce qui est sûr, c’est qu’il y a mis tout son cœur. Ce n’est pas évident de réaliser un concert virtuel mais il a relevé le défi à merveille. Les grands gagnants dans l’histoire sont bien évidemment les fans qui en sortent avec des étoiles plein les yeux.

Une fois le concert achevé, il est temps de passer à notre dernière activité de ce samedi soir. Place au panel général en compagnie de Ruth et de Rob que nous venons juste de quitter. Avant d’entamer les questions des fans, Ruth tient à savoir comment se déroule la journée de Rob et ils viennent à parler du concert. Une bonne mise en bouche qui permet par la suite d’enchaîner avec les questions.

Dans un premier temps, une fan apparaît à l’écran et leur demande leur blague favorite. Dès le début, Ruth préfère mettre les choses au clair. « Je ne suis pas la meilleure compteuse de blagues », avoue-t-elle. Elle se lance malgré tout et demande alors à Rob et aux fans ce que l’on obtient lorsque l’on mélange un éléphant et un poisson. La réponse donne un jeu de mot en anglais qui ne fonctionne malheureusement pas en français ! Rob propose quant à lui la blague d’une sauterelle qui rentre dans un bar et là encore, la traduction française est quelque peu complexe.

Nos deux invités se demandent alors le rendu en français, et lorsque Fanny tente tant bien que mal de traduire, la fan présente rit. Ruth souhaite alors savoir à quelle blague elle réagit. « Tu cherches la compétition », lui dit Rob. La fan avoue ne pas avoir compris la blague de Ruth en français, donc elle opterait plus pour celle de Rob. Bien que déçue, elle comprend et respecte sa décision. Rob en profite pour écouter l’enregistrement de l’un de ses amis qui lui a fait découvrir cette blague pour savoir s’il l’a bien racontée. Un bon moment de rires pour débuter ce panel !

Place à une deuxième question et donc à une deuxième fan qui apparaît sur nos écrans. « Cette fan est vraiment adorable ! », dit-elle en l’accueillant. Cette fois, il s’agit de raconter leur moment le plus drôle sur Supernatural.

Ruth raconte que la concernant, ce serait lors du tournage de la saison onze. « Je faisais de mon mieux, je me concentrais, j’étais dans la peau de mon personnage Rowena. Mais tout le monde autour de moi me faisait rire. Misha, Jensen, Mark et Jared, ils étaient tous contre moi », explique-t-elle.

Pour Rob, c’est plus ou moins similaire. Il devait faire une scène très sérieuse du même type qu’un général qui s’adresse à ses troupes. Pour autant, tout le monde essayait de le déstabiliser. Egalement, il a vécu un autre fou rire lors du tournage d’une scène de la saison onze lui aussi. Il tournait avec Jared et ils étaient tous deux assis à une table. Jared touchait Rob sous la table en mettant son pied entre ses jambes. Rob n’arrêtait pas de rire et le réalisateur perdait son sang-froid en lui demandant ainsi de se ressaisir, ne se doutant pas de ce qu’il se passait sous la table. « Mais ce n’est pas moi », lui disait Rob. C’est un souvenir qu’il garde en tête encore aujourd’hui. Ainsi, tous deux expliquent que Jared était souvent celui qui démarrait les blagues, tandis que Misha et Jensen encourageaient et poursuivaient ce qu’il avait commencé.

Une nouvelle question est abordée : se seraient-ils imaginés dans le rôle de l’autre ? En d’autres mots, Rob aurait-il pu interpréter Rowena, et Ruth Dieu ? « Pour Rob, clairement oui ! Il y a une photo de lui avec la perruque de Rowena, elle lui allait à ravir », commence-t-elle. Rob poursuit en disant qu’il aurait apprécié porter des robes et du maquillage. Il essaie de retrouver cette photo sur son ordinateur et ne se souvient plus vraiment de l’année. « Était-ce 2016 ? », demande-t-il peu sûr de lui. Tandis qu’il continue de chercher, Ruth explique que la concernant, ce serait plus complique étant donné qu’elle ne sait pas jouer de la guitare. De plus, si elle avait été Dieu, la série se serait arrêtée bien plus vite vu son caractère, elle est loin d’être patiente donc son rôle aurait été écourté ! Lui vient alors l’idée d’organiser une réunion cosplay, Rob valide son idée tout en continuant de chercher cette fameuse photo. Ruth lui vient alors en aide et cherche aussi sur Instagram et sur Internet.

En parallèle s’ensuit une question en français dans le chat. Rob la lit alors à haute voix et arrive à la prononcer plus que correctement. Ils comprennent tous les deux le sens général de la question qui serait de savoir ce qu’ils pensent du destin de leurs personnages et s’ils auraient voulu changer ou voir autre chose. « Je sais ce que je dirais pour Ruth. Mais me concernant, tout le monde s’en fou peut-être mais j’aurais aimé une scène où Chuck n’a pas Dieu dans son corps. On aurait pu découvrir sa vraie personnalité », explique-t-il. Il semblerait qu’il y tienne vraiment puisque c’est aussi un sujet qu’il avait abordé avec nous dans notre dernière interview, que vous pouvez visionner juste ici.

Concernant Ruth, elle lui dit alors de répondre à sa place en prenant bien évidemment son accent écossais. Il ne fallait pas en demander plus à Rob qui s’en donne alors à cœur joie ! « Laissez-les voir la Reine des Enfers », dit-il en imitant sa voix. Ruth explique que nous aurions dû la voir dans ce rôle dans la saison finale. L’équipe technique avait construit un décor entier mais avec la pandémie, tout a été bousculé. De ce fait elle n’a pas pu avoir la vraie fin initialement prévue et en est donc quelque peu déçue.

Alors que le panel touche à sa fin, un miracle tombe sur le panel lorsque Rob retrouve la photo où il porte la perruque de Rowena. Il nous la montre ainsi à l’écran et explique l’avoir retrouvée grâce à l’application photos Apple qui propose de chercher avec les têtes spécifiques de certaines personnes. En cherchant Ruth, il a mis la main sur cette photo. Ruth lui demande alors s’il utilise cette fonctionnalité souvent. « Est-ce que je cherche ta tête souvent ? », lui demande à son tour Rob. Ruth lui répond qu’elle demandait bien évidemment ça de manière générale. « Non Ruth, c’est toi que je cherche tout le temps », lui dit-il en la taquinant. C’est sur cette note d’humour et de tendresse que se conclut le panel. Tous deux remercient les fans pour cette fantastique convention virtuelle et il est l’heure pour nous de les quitter, en attendant la seconde journée de la DLC Online 2.

Dimanche : 18h00

Après une première journée passée dans la bonne humeur, la joie rythme également le deuxième jour qui débute en compagnie de Jim Beaver. L’interprète de Bobby Singer semble ravi de retrouver ses fans le temps d’un panel. Cependant, son micro ne fonctionne pas, le forçant à faire quelques ajustements. Les aléas du virtuel passés, l’acteur arrive enfin en son et en image devant son audience ! Tentant quelques mots en français, l’homme s’exclame alors : « Bonjour, bonsoir, bonne nuit », tout en esquissant un grand sourire. Tout est opérationnel, l’heure est donc aux questions.

Une première fan allume sa caméra pour débuter les échanges avec Jim. Puisque l’acteur s’est illustré dans trois épisodes de la série The Boys en 2019, le jeune femme ayant la parole demande à Jim quel super-héros aurait-il aimé être. Visiblement amusé par sa rencontre avec des français, le comédien tente une nouvelle fois de dire quelques paroles hasardeuses : « Oui, c’était moi, je ne comprends pas ! ». Finalement, après un passage du côté de la traduction, Jim opte pour faire le reste de sa réponse dans sa langue natale et déclare qu’il aurait voulu être Wonder Woman pour avoir de supers costumes. « Cette réponse fait un peu pervers, non ? », rigole-t-il alors, avant de poursuivre sa réflexion. Jim déclare ne pas vouloir choisir quelqu’un de l’univers Marvel, car il ne s’y connaît pas beaucoup dans le domaine. Finalement, le comédien se fixe sur Batman, afin d’avoir une voiture aussi chouette que celle du héros masqué.

Face à la filmographie bien chargée de l’invité, les fans qui prennent la parole ont l’embarras du choix pour trouver un sujet de discussion. La deuxième personne à faire son entrée dans la salle virtuelle choisit ainsi de parler de Nightmare Alley, un film de Guillermo del Toro qui paraîtra dans le courant de l’année et dans lequel Jim joue le shérif Jedediah Judd. La fan souhaite parler de l’honneur de jouer sous la direction de ce réalisateur bien connu et aimerait récolter les impressions de Jim face à une telle expérience. « Guillermo est quelqu’un de merveilleux, gentil, généreux et drôle, j’ai adoré ce tournage et j’aime énormément cet homme », déclare l’intéressé spontanément. En 2015, il avait d’ailleurs déjà eu la chance de jouer dans un film du réalisateur avec Crimson Peak. Il se rappelle alors que Guillermo était un jour venu lui montrer des extraits de séquences que Jim avait tournées la veille, déjà montées avec des effets et de la musique, alors que ce processus prend normalement des jours, voire des mois. Il peut donc assurer que le réalisateur fait véritablement un travail acharné. « En plus, il arrive toujours le premier sur les plateaux de tournage. Je me demande bien quand il dort, sûrement jamais ! », conclut le comédien en riant.

Après une précédente question sur le super-héros rêvé de Jim, place à l’antagoniste qu’il adorerait devenir. Immédiatement, l’acteur déclare : « Je crois que j’ai presque les cheveux qu’il faut pour être Lex Luthor ». Le comédien ajoute que selon lui, ce méchant parviendrait quand même à aller au supermarché sans trop attirer les regards, contrairement au Joker, et Jim tient grandement à rester incognito ! Un argumentaire finement préparé.

Par la suite, la traditionnelle question sur le rôle de rêve de l’acteur est posée. À la surprise générale, le concerné répond ne pas en avoir, puisqu’il a déjà pu jouer absolument tout ce qu’il souhaitait ! Bien que la question soit donc très difficile à ses yeux, il finit tout de même par cogiter un peu. « Je suis certain que si je réfléchis cette nuit, j’aurais trouvé dix séries à citer ! ». Finalement, Jim pense à la célèbre série britannique Peaky Blinders, qui serait une expérience sympathique. Dans un autre registre, il pense à la série allemande Babylon Berlin, et déclare que s’ils recherchent un jour un américain, il sauterait sur l’occasion. Toutefois, Jim est très satisfait par sa vie et par les expériences qu’il a déjà pu vivre.

La question suivante la ramène quelques minutes à Supernatural. En effet, une fan souhaite savoir si Jim apprécierait de vivre dans un monde tel que celui de la série surnaturelle. La réponse est immédiate et presque criée : « Non ! ». En tentant encore de mobiliser son français pour l’occasion, l’homme ajoute : « Très dangereux ». Il termine en confiant aimer les choses paisibles et ne se prêter à l’action que pour les besoins de la télévision.

Puisque les précédents problèmes techniques ont mené à une séance de blagues entre les équipes de People Convention et les fans, quelqu’un est inspiré pour demander à Jim de raconter sa meilleure blague. L’acteur semble un peu pris de court, puis se lance : « C’est un squelette qui entre dans un bar et qui commande une bière et une serpillère… ». Puis, il précise qu’il ne parvient généralement pas à faire beaucoup rire avec cette blague, même s’il la trouve brillante !

Autre question, autre projet cinématographique. Puisque Jim a pu donner la réplique à Whoopi Goldberg en jouant dans le film Sister Act en 1992, que peut-il raconter sur cette expérience ? Celui qui y interprétait le détective Clarkson répond que Whoopi est une actrice très drôle, intelligente et très séduisante. La discussion dévie alors sur les films musicaux, et Jim avoue être un adepte du genre. Même s’il n’est pas très habitué aux œuvres Bollywood, il aime beaucoup un film musical indien des années cinquante nommé Pyaasa. Il apprécie aussi les œuvres américaines, britanniques et, bien sûr, françaises. Jim essaie alors de prononcer le nom du long-métrage Les Parapluies de Cherbourg dans notre langue, puis abandonne en s’exclamant : « Mon français est horrible, mais j’essaye toujours d’aligner deux phrases ! ».

La fan prenant la parole par la suite parle cette fois à l’acteur de la série Deadwood et de la rumeur selon laquelle Jim aurait lui-même choisi le prénom de son personnage. Le comédien commence par confirmer ces propos, avant d’entrer dans l’histoire. Il explique qu’au début, son personnage était seulement nommé par son nom de famille, Ellsworth. Puis, l’intrigue a fait qu’il s’est marié à la fin de la saison deux, et que lui trouver un prénom était nécessaire pour la cérémonie. À cette période, Jim était en train d’écrire un livre sur George Reeves, acteur ayant incarné Superman dans les années cinquante et ses recherches l’avaient amené à apprendre que le producteur des Aventures de Superman se nommait Whitney Ellsworth. Jim a donc trouvé amusant de faire un clin d’œil à son livre et au super-héros emblématique en offrant à son personnage le même prénom. Ainsi, Whitney Ellsworth est également né dans Deadwood, en dépit du prénom que les producteurs avaient prévu.

Retour à Supernatural avec quelques questions posées cette fois dans le chat. Tout d’abord, une personne souhaite savoir l’origine du mot « Idjits », que Bobby prononce lors de sa mort. Jim déclare alors que c’était dans le script et qu’il ne voulait pas le dire. Mais, les producteurs ne lui ont pas laissé le choix et il s’est plié à l’exercice presque à contrecœur. Finalement, le comédien est content d’avoir prononcé ce mot, puisqu’il est devenu en quelques sortes la marque de fabrique de son personnage, voire son mantra. En restant sur la thématique des ultimes paroles, comment Jim a-t-il réagi en découvrant que Bobby tirait sa révérence à la série ? L’acteur mime d’abord une personne en train de pleurer, puis développe sa réponse. À la première annonce, Jim ne savait pas vraiment si cela allait être permanent, ou si c’était juste un court laps de temps comme il avait pu le faire précédemment. Puis, il a compris que ce sort était définitif et a évidemment été très triste de se dire qu’il n’allait plus travailler pour cette super série et avec ces supers acteurs. Malgré tout, la mort de Bobby lui a permis d’être disponible pour un tas d’autres projets et il a eu l’opportunité de revenir régulièrement dans la série, ce qui a rendu sa fin bien plus plaisante.

Pour la dernière question du panel, la casquette d’acteur de Jim est troquée contre celle de l’écrivain. Jim se livre en disant qu’il a commencé à écrire à l’université pour s’amuser. Ses pièces ont reçu de très bons retours, et il a pu écrire pour le théâtre puis, de fil en aiguille, pour la télévision. Il a donc saisi ces opportunités. Jim préfère pouvoir jouer devant la caméra, d’autant qu’il écrit très lentement. Mais, voir ses œuvres publiées est tout de même un sentiment très appréciable.

Après ces dernières déclarations, Jim salue le public, s’exclamant : « C’était très chouette de vous voir, même si ça l’aurait été encore plus en vrai ! ». Puis, l’acteur retrouve son français pour le mot de la fin, cette fois-ci parfaitement prononcé : « Merci beaucoup ! ».

Pas une seconde à perdre pour retrouver Adam Fergus pour son panel. L’acteur semble être dans une forme olympique et n’attend pas pour se lancer dans divers monologues. L’interprète de Mick Davies commence par s’excuser auprès de son audience, parce qu’il se trouve dans une petite chambre pour les besoins de son tournage actuel et qu’il est entouré d’un tas de bazar. De ce fait, il a anticipé en mettant un fond flou, afin de faire bonne impression à l’écran. À l’écoute des consignes expliquées par Fanny, l’animatrice, Adam semble ravi de découvrir que les fans peuvent allumer leur caméra lorsqu’ils prennent la parole. Avec une once de nostalgie, l’acteur s’exclame : « Vous me manquez tous ! ». Après cette petite introduction, place aux échanges.

Adam prend le temps pour discuter avec les fans qui défilent tour à tour et cherche à connaître à chaque fois le lieu où ils résident et si le moral de tout le monde est bon. Aucun doute que la gentillesse du comédien transperce donc à travers les écrans ! Pour la première question, la jeune femme ayant allumé sa webcam s’intéresse à la série State of Happiness et aux difficultés de tourner en période de pandémie. Adam avoue être actuellement occupé par le tournage, ce qui explique pourquoi il se trouve dans un petit appartement en Lituanie. Quoi qu’il en soit, les mesures sont très dures et tout le monde doit faire de nombreux sacrifices pour gérer les journées de travail. « Je pense que les équipes qui veillent aux mesures sanitaires devraient recevoir le prix Nobel de la paix ! », partage Adam.

Suite à cette question, un petit problème technique intervient, permettant à la fan présente de rester un peu plus longtemps. Adam poursuit alors la discussion tout naturellement en demandant à la jeune femme ce qu’elle mangera pour le dîner, tout en lui faisant des suggestions de plats. Impossible de s’ennuyer avec cette pile électrique qu’est l’acteur ! Finalement, une nouvelle personne apparaît à l’écran et lui parle de sa profession, et surtout du moteur l’ayant animé à embrasser cette voie. Adam raconte alors qu’il voulait être acteur pour pouvoir faire des choses variées en permanence : être un médecin, puis travailler au FBI, puis redevenir un simple mari dans un téléfilm, sans que cela ne s’arrête jamais. C’est cette diversité qui le motive et qui lui donne sa joie de vivre.

Petit détour par Supernatural lorsqu’un fan demande à Adam s’il aurait aimé jouer un ange dans la série. Évidemment, le comédien aurait adoré. À une période, il avait entendu une rumeur selon laquelle son personnage de Mick Davies devait revenir dans la série et il espérait un come-back dans la peau d’un ange qui lui aurait permis de jouer avec Misha Collins. Malheureusement, cela ne s’est jamais fait.

Point cuisine pour parler d’un sujet controversé : celui de l’ananas sur la pizza. Adam avoue être un adepte de ce mélange et y ajoute même du maïs, mais précise que ça doit rester un plaisir coupable occasionnel. Il se met ainsi une fois de plus à aborder des thèmes culinaires avec ses fans, avant qu’une nouvelle question ne fasse son entrée. Si Adam n’était pas devenu acteur, quelle profession aurait-il plébiscitée ? D’abord peu inspiré, l’acteur lâche un petit soupir, puis décide de parler de son amour pour le football. « Acteur ou footballeur, j’aime les métiers très simples d’accès ! », ironise-t-il alors.

Par la suite, une fan allemande vient à sa rencontre, et Adam tente alors de parler sa langue, partageant quelques phrases. Puis, il déclare s’arrêter vite pour éviter de se ridiculiser ! « Je suis un irlandais en Lituanie qui fait une convention française en parlant allemand, le mélange des cultures est drôle », fait remarquer Adam en riant. Après ces instants de linguistique, la fan lui pose une question originale : puisque l’acteur est fan de football et que sa femme est enceinte, voudrait-il donner à son enfant le nom d’une star du ballon rond ? Adam rigole en avouant qu’il blaguait sur le sujet quelques jours plus tôt avec un ami. Étant donné qu’il est un grand fan de Liverpool, il aurait pu trouver un nom lié à l’équipe ! Cependant, le comédien nous apprend que sa compagne est enceinte de jumelles et qu’il ne leur infligera pas de noms trop cocasse. Mais, impossible d’en savoir plus, parce qu’il garde sa liste de prénoms secrète pour éviter d’être influencé !

Le bavard Adam rebondit sur beaucoup de sujets et finit par faire une petite déclaration d’amour à Paris en avouant qu’il aimerait grandement venir dans la capitale l’année prochaine. Comme beaucoup de personnes, il aimerait d’ailleurs pouvoir voyager peu importe la destination d’ici là. En attendant, une autre fan prend la parole pour demander à l’acteur ses projets professionnels à venir. « Pour le moment, j’ai deux beaux projets dans le ventre de ma femme », répond l’intéressé avec un grand sourire collé au visage. « C’est un peu compliqué de se projeter pour l’instant puisque ce sera un sacré chamboulement ! Je ne peux pas encore contrôler ce qui se passera les prochains mois, mais je suis certain que ma nouvelle vie de papa bousculera mon quotidien ». Il avoue cependant être en discussion pour deux projets de film pour l’été qui pourraient se faire, mais qu’il va y réfléchir avant de s’y jeter tête baissée. Les fans doivent donc rester à l’affût, ce qu’ils feront avec plaisir sans le moindre doute !

Malheureusement, le panel en compagnie d’Adam touche déjà à sa fin. L’acteur salue chaleureusement son public et conclut sur quelques paroles en français : « Merci beaucoup, au revoir ! ».

Après quelques problèmes techniques, David Haydn-Jones arrive sur le panel pour répondre aux questions des fans ! 

Avant de commencer, l’acteur s’amuse à lire le chat et se demande ce que signifie « mdr ». Lorsqu’il comprend qu’il s’agit de l’équivalent de lol, soit mort de rire, il ne cesse de ponctuer ses phrases avec. De quoi mettre dans l’ambiance ! La première fan arrive ensuite afin de lui demander s’il aime les films de Noël, car il a joué dans de nombreux films de ce genre. Elle en profite pour savoir s’il aime les films Bollywood. David répond directement qu’il ne connait pas beaucoup de films de ce genre mais il peut passer des heures à visionner des chorégraphies de danse Bollywood. Il rêve de pouvoir en réaliser et nous fait d’ailleurs une petite imitation. Du côté des films de Noël, pour lui le meilleur reste La Vie Est Belle. En numéro deux, ce serait Die Hard puisque selon lui, tout le monde oublie qu’il s’agit de films de Noël. Pour compléter le podium, il ajoute le film Elfe qui a de nombreuses répliques incroyables. 

Entre deux « mdr » prononcés avec l’accent américain, une nouvelle fan arrive et explique à l’acteur qu’elle a vu de nombreux fan arts de Rowena et Ketch. Elle veut donc savoir s’il les aurait imaginés en couple. Il répond qu’il ne veut pas parler au nom de Ruth mais ils s’étaient imaginés que si Ketch finissait en Enfer, il aurait pu se passer quelque chose avec Rowena. En effet, puisque cette dernière est la Reine de l’Enfer, ils pourraient se retrouver et elle aurait fait de Ketch son serviteur. Il estime que Ruth et lui avaient une bonne alchimie, donc ça aurait pu être intéressant.

En parlant de scénarios imaginaires, la fan suivante demande à David s’il aurait aimé voir une autre storyline pour son personnage ? Il aurait adoré avoir bien plus de scènes de façon générale, mais surtout avec Mark Sheppard car ils n’ont eu aucune scène ensemble. Ketch et Crowley se connaissaient et avaient une histoire commune, de ce fait David aurait adoré voir la dynamique entre eux deux. De plus, il trouve son interprète formidable. C’est également le cas d’un autre Mark dans la série, soit Mark Pellegrino (Lucifer), car ils ne se croisent que rapidement lors d’une scène. Si l’acteur est incroyable, il pense que leurs deux personnages pourraient avoir une très bonne dynamique.

La prochaine fan ayant les cheveux violets, David lui fait remarquer qu’elle est assortie à la pochette de costume qu’il porte lui-même ! Elle lui demande alors s’il était fan de la série avant d’intégrer Supernatural et qu’elle fut sa réaction lorsqu’il apprit qu’il avait le rôle. Il explique que, comme n’importe quel acteur en début de carrière, il était très heureux d’avoir un travail. Initialement il ne devait jouer que dans trois épisodes. Il n’a commencé par tourner qu’une seule scène avant de ne revenir qu’un mois après. C’était donc difficile pour lui de construire le personnage.  Concernant la première partie de la question, il explique qu’en 2004/2005, il commençait sa carrière d’acteur et était en colocation à Los Angeles. Son colocataire était un très grand fan de la série qu’il regardait tous les soirs. David avait donc visionné quelques épisodes à droite à gauche. Cependant, lorsque l’on est acteur, il est difficile de suivre un seul projet donc il regardait des extraits de différentes séries. Environ six ans plus tard, il n’était plus en colocation avec lui et il a décroché le rôle dans Supernatural. Bien qu’ils étaient toujours en contact, il ne lui a absolument rien dit. C’est seulement lorsque l’épisode a été diffusé que son ancien colocataire l’a appelé en criant tellement il était heureux ! À ce moment-là, David avait filmé cinq épisodes donc il lui a répondu : « Attends de voir la suite et profite  ! ». C’était très drôle pour lui.

Entre deux questions, David s’extasie sur la langue française et demande à Fanny de l’engager. Il rêve d’avoir quelqu’un qui le traduirait tout le temps en français, même pour aller faire ses courses ! Le prochain fan arrive alors et David le reconnait. Ils échangent donc sur le photoshoot qu’ils ont pu réaliser ensemble à l’une des conventions réelles organisées par People Convention. Ensuite, il lui demande quel super héros DC Comics il aimerait être. « Batman, évidemment ! », répond David avant d’essayer de se créer le masque du super héros avec ses mains. Plus sérieusement, il trouve que Batman est devenu très sombre et émotif. Cependant, il préfère la version de Tim Burton, interprétée par Michael Keaton. En effet, Bruce Wayne a certes une vie compliquée, mais il est aussi une personnalité publique, millionnaire et qui a envie de s’amuser. Donc lorsqu’il est en public il devrait être bien plus heureux, puis combattre l’injustice dans l’ombre. David a ainsi toujours pensé que cette version est la seule qui a réellement compris le personnage.

La question suivant se reconcentre sur la série : s’il avait pu jouer un autre rôle dans Supernatural, qui ce serait ? Il explique qu’avant Ketch il a auditionné pour cinq rôles différents, notamment Dieu. La question est difficile car pour lui, chaque acteur a été casté à la perfection. Il ne se verrait pas aller sur le tournage pour jouer quelqu’un d’autre que Ketch. 

C’est désormais l’heure de la dernière question qui se porte sur sa série préférée. David explique apprécier beaucoup les documentaires Netflix, d’autant plus ceux sur les crimes. Il a également beaucoup apprécié Le Jeu de la Dame qui a eu un grand succès sur la plateforme. Il a également récemment regardé l’intégralité de Breaking Bad qu’il a trouvé incroyable. Cependant il regarde davantage de films que de séries.

Il est l’heure de dire au revoir à David après un panel toujours aussi fou, malgré la barrière du virtuel ! Nous le retrouvons plus tard pour le dernier panel de groupe du weekend.

Nous entamons la dernière activité du weekend de la DLC Online 2 et pas des moindres. Cette fois-ci, c’est en compagnie de Jim, Adam et David que nous allons passer la prochaine demi-heure. David étant encore en meeting groupe, c’est avec ses deux autres acolytes que nous commençons le panel général.

Comme des envies d’ailleurs en cette période de pandémie, le premier sujet abordé est celui de savoir où ils aimeraient vivre s’ils pouvaient être à un autre endroit que le leur. Comme annoncé au cours de son panel, Adam est actuellement en Lituanie pour tourner une série là-bas, il choisit donc naturellement ce pays et la capitale, Vilnius. Il trouve cette nation très belle, avec notamment une architecture travaillée et de nombreuses églises. Lui-même étant irlandais, il a l’habitude d’en voir autour de lui. Malgré cela, il avoue qu’il y en a encore plus en Lituanie ! Rome est également une ville qu’Adam apprécie tout particulièrement. Il s’y rend généralement pour les conventions mais n’a pas le temps de visiter, ce serait donc l’occasion de se rattraper.

Alors qu’il a fini de répondre et que Fanny commence la traduction, Adam se précipite à prolonger ses dires. « J’ai oublié Paris, évidemment que j’aimerais y vivre », ajoute-t-il. Impossible de ne pas citer notre beau pays ! Il raconte qu’à la dernière convention il avait voulu se rendre au Musée d’Orsay, mais ce dernier était fermé. Il avait donc opté pour Le Louvre et il en garde un très bon souvenir. Alors que la fan présente dit être originaire de Lyon, Adam lui répond y être déjà allé. Il semblerait donc que notre invité soit un amoureux de notre pays. Jim raconte quant à lui que la dernière fois qu’il s’est rendu à Paris, il s’y est fiancé. Il avait fait sa demande à la Tour Eiffel, il n’imaginait cela nulle part ailleurs, c’était comme une évidence selon lui.

La deuxième question est cette fois portée sur le cinéma et les réalisateurs avec qui ils aimeraient jouer, sans citer Richard Speight Jr de Supernatural. « J’ai eu la chance de travailler avec beaucoup d’entre eux mais Martin Scorsese est l’un des meilleurs. C’est pas mal ce qu’il fait », commence Jim sur le ton de l’humour. Adam valide la réponse de son ami et ajoute Quentin Tarantino à la liste, en indiquant qu’il a une drôle de manière de faire ses projets. « Sinon, le réalisateur avec qui je travaille actuellement m’a dit que je devrais travailler avec David Fincher car il fait autant de prises que nécessaires pour que l’acteur fasse sa meilleure performance. On se correspondrait plutôt bien apparemment », explique Adam.

Retour à Supernatural : quelle storyline, n’ayant pas eu lieu, auraient-ils aimé voir dans la série ? « Revenir dans la série tout simplement », répond Adam. Puis, il ajoute plus sérieusement qu’il aurait aimé devenir un ange et travailler avec Misha Collins, comme il l’avait déjà confié plus tôt. Concernant Jim, sa requête est totalement différente. « J’avais la plupart du temps des hommes à embrasser, j’aurais préféré embrasser plus de femmes », dit-il. Adam ajoute alors qu’il aurait dû mettre une clause dans son contrat le stipulant, ce qui créé un fou rire général !

Les rires ne s’arrêteront pas de suite, d’autant plus avec la question qui suit. Quelle est la question la plus bizarre qu’on leur ait posé en panel ? « Celle-ci », répond Jim spontanément. Puis, il ajoute que la vraie réponse serait une question posée à sa toute première convention. Un fan lui a demandé quelle partie du corps il aimerait avoir d’attachée au mur. « Jesus Christ, bonne question », s’écrie Adam. Jim nous dit alors être resté quelque peu surpris, d’autant plus qu’il ne connaissait pas encore cet univers, tout était nouveau pour lui. « Tu as fait la queue pour ça ? Pour poser cette question ? », lui répondit alors Jim.

Bien que cela paraisse difficile à surpasser, Adam à lui aussi une drôle d’anecdote à partager. Lui et David sont pour la plupart du temps ensemble lors de leurs panels. Sur une convention, on leur a donné un challenge, celui de faire du ‘bucking bronco’, en d’autres mots un rodeo sur scène. Alors que la demande était déjà plutôt hors du commun, ce qui l’était encore plus est qu’ils aient accepté de le faire ! Adam s’est retrouvé avec David sur son dos et ils ont relevé le défi. « Pourquoi ? », dit alors Jim en français. En réalité, Adam ne sait réellement pas comment ils en sont arrivés là ! « Il doit y avoir une vidéo là-dessus sur YouTube, je vous encourage à aller le voir », dit-il.

Changement de ton lorsqu’il leur est demandé quelle mort ils auraient aimé choisir pour leurs personnages. Jim répond qu’il aurait tout simplement voulu que Bobby meure de vieillesse, de manière naturelle. Concernant Adam, malgré le fait qu’il ait été frustré de quitter la série, il pense avoir eu une bonne mort. C’était selon lui une bonne façon de partir.

Alors que les deux acteurs finissent de répondre à la question, David se connecte sur le panel et se voit réserver un fantastique accueil. Le trio est ravi de se voir et ne manque pas de le faire comprendre. « Tu as l’air en pleine forme ! », lui adresse alors Adam. David ne perd pas de temps et le charrie déjà sur le fond flou qu’il a installé sur Zoom. Adam explique que, de cette manière, sa pièce peut être bordélique : personne ne le verra.

Une fois les retrouvailles faites, les questions reprennent. Comme Sam et Dean, quels faux noms d’agents secrets choisiraient-ils les concernant ? David se lance en premier et donne le nom de Chuck Barris, un ancien présentateur de jeux télévisés dans les années 1960 et 1970 aux Etats-Unis, mais aussi un tueur à gages présumé de la CIA. Jim opte quant à lui pour Robespierre, considérant ce nom comme étant décontracté et familier. Du côté d’Adam, il choisit Fionn MacCool’s, grande figure de la mythologie celtique irlandaise. David dit connaître puisqu’il se rendait régulièrement dans un pub du même nom à Calgary au Canada. Il semblerait que ce nom soit devenu récurrent dans le milieu de la restauration dans le monde entier et rappelle ainsi les origines irlandaises.

Retour au cinéma, ont-ils un rôle qu’ils n’accepteraient jamais ? « Ketch ! », s’écrie Adam faisant référence au personnage de David. Cette blague crée ainsi un fou rire général. Jim poursuit en disant que le concernant, il ne jouerait pas de strip-teaseur français. Par la suite, David poursuit la discussion de manière plus sérieuse en expliquant que tout dépend du contexte. Même si c’est à l’opposé de ce que l’on croit, des valeurs que l’on a, il existe certains rôles intéressants dont on peut tirer quelque chose. David pense aussi aux équipes qui mettent en place ces projets car parfois, ce sont des survivants qui mettent tout en place et cela sert à la narration du message qu’ils veulent transmettre. C’est par exemple le cas avec des producteurs victimes de pédophilie ou du nazisme et qui souhaitant justement révéler leur histoire. Donc tout dépend du contexte de manière globale.

Une nouvelle question vient cette fois-ci s’intéresser aux cosplay les plus fous qu’ils aient vu en convention. C’est un fan lui-même étant en cosplay d’ange qui pose cette question tout en montrant ses photos de la convention à Paris où il était habillé avec son costume auprès des acteurs. « Je ne sais pas si c’était vraiment un cosplay mais j’avais croisé un gars complètement nu avec seulement une bombe de peinture là où il faut cacher ce qu’il y a à cacher. C’était bizarre en tout cas », explique Jim. Puis il s’adresse au fan présent à la caméra en le remerciant de ne pas aller jusque-là ! Adam choisit le fan posant la question et David dit que pour lui aussi il est définitivement dans le top cinq. Il se souvient d’un autre costume assez étrange, c’était un mélange d’un costume de l’ère victorienne, d’un style punk et de la voiture Baby de Supernatural. Malgré le fait qu’il ait du mal à l’expliquer, David nous assure que c’était très bien réalisé.

Toujours sur Supernatural, quelle était leur créature préférée ? David propose en premier les Léviathans ce qui crée très vite un conflit au sein de nos invités. « Ils m’ont tué donc tu ne peux pas répondre ça. Tu devrais regarder la série David », lui répond alors Jim. Là encore, les rires ne manquent pas ! David lui répond de se calmer en lui indiquant qu’il aurait dû finir avec lui au paradis à la fin de la série et ça ne s’est pas produit. Face à cette réponse, Jim répond qu’il devrait lui aussi regarder la série ! David ne tarde alors pas à répliquer. « T’es au courant au moins qu’Adam et moi sommes dans la série ? » lui dit-il. Jim lui répond alors avoir entendu des rumeurs à ce sujet, en effet. Toute cette discussion sur fond de second degré ne répond pas vraiment à la question posée. Jim se concentre alors pour donner une réponse. « Il y avait des vampires sexy que j’aimais bien, je ne connais pas leurs prénoms », avoue-t-il. David surenchérit alors en proposant une nouvelle réponse qui est cette fois-ci : des Léviathans sexy !

La dernière question de ce panel se fait en musique. Quelle est LA chanson qu’ils aiment vraiment écouter ? Jim répond une chanson de Kesha que personne ne connaît mais, pour lui, c’est sa sonnerie de réveil. Pour Adam, il s’agit de la chanson ‘Daughter’ du groupe Pearl Jam. Selon lui c’est la meilleure qu’ils aient faite. Il sera très bientôt papa donc il l’écoute encore plus en ce moment. Enfin, David répond ‘Luck Be A Lady’, chanson reprise par Frank Sinatra.

Avant de nous quitter, la fan présente demande à David de répondre à sa toute première question puisqu’il n’était pas encore arrivé au panel. Où aimerait-il vivre s’il pouvait être à un autre endroit que le sien ? « J’aimerais passer un an en Thaïlande. Le lagon bleu, être au bord de l’eau, la pêche, se laisser pousser les cheveux, boire du lait de coco… », dit-il. Jim rétorque alors que la question était juste de savoir où ! Adam demande quant à lui à David s’il peut l’accompagner car le programme lui semble assez agréable. David conclut en disant qu’il aimerait vivre dans la Thailande sexy. Cette blague fait alors écho à une réponse donnée un peu plus tôt par Jim !

Les acteurs remercient tout le monde pour la journée passée et continuent d’utiliser leurs quelques connaissances en français à travers des « merci », « au revoir » et « bisous bisous ». Ils espèrent que la prochaine fois qu’ils se réuniront, ce sera à la Dark Light Con 4 à Paris. En résumé, ce panel a apporté beaucoup de rires avec un trio incontournable. La bonne humeur était au rendez-vous et nous n’avons pas le temps de nous ennuyer en leur compagnie ! Nous ne pouvions imaginer une meilleure manière de clôturer ce weekend de la DLC Online 2.

La Dark Light Con Online 2, qu’est-ce que nous en pensons ?

Alors que la série s’est achevée en novembre 2020, les fans de Supernatural étaient ravis de pouvoir partager un moment avec Misha Collins, Rob Benedict, Jim Beaver, David Haydn-Jones, Adam Fergus et Ruth Connell.

Cette nouvelle édition de la Dark Light Con Online a permis aux fans de poursuivre le deuil de la série en douceur puisqu’elle leur a permis de retrouver certains acteurs du casting. Non seulement cela a été l’occasion de se remémorer les épisodes et de raconter des anecdotes de tournage mais cela a également permis au cast d’en dire plus sur de potentiels futurs projets. Comme à leur habitude, les acteurs de Supernatural ont fait preuve de bienveillance et ont à nouveau montrer la gentillesse et la bonne humeur qui les qualifie.

Mention spéciale au concours de blague de Brice et Fanny qui ne manquent pas d’idées pour nous divertir, même à travers des écrans.

Que les fans se rassurent, le voyage supernaturel ne s’arrête pas là puisque la Dark Light Con 4 aura bel et bien lieu à Paris, mais en fin d’année 2021. Si le cast vous manque déjà et que vous avez hâte de les retrouver en chair et en os, vous pouvez prendre vos billets juste ici.