Compte-rendu

Dark Light Con Online

Une convention Supernatural à travers les écrans pour remplacer le week-end parisien !

Si ce week-end devait se dérouler la quatrième édition de la Dark Light Con à Paris sur la série Supernatural, PeopleCon propose de vivre l’évènement à travers nos écrans, à défaut de pouvoir se rendre sur place. Si Briana Buckmaster et Kim Rhodes ne sont pas au rendez-vous, toute la guestlist de la DLC initiale rejoint l’évènement ! Quelque peu avant le dernier épisode de la série, plongez au cœur de l’univers surnaturel en présence de Rob Benedict, Mark Sheppard, Ruth Connell, Mark Pellegrino, Richard Speight Jr, Matt Cohen et Misha Collins !

18h45 : Meeting Mark Sheppard

Notre week-end 100% Supernatural commence en présence du seul et unique Mark Sheppard. Pour les fans l’ayant déjà rencontré, ce dernier est connu pour un être un sacré phénomène. À l’image de son personnage, il s’avère être une personne dotée d’un sacré sarcasme et avec un humour légendaire. De quoi nous mettre de suite dans l’ambiance !

Arrivé avec un léger retard dû à un problème de compréhension avec le staff, l’acteur nous confie qu’il vient de se réveiller ce qui est donc plutôt drôle à voir ! Il ajoute aussi qu’il s’agit d’une belle journée aux États-Unis du fait du nouveau président Joe Biden qui vient d’être élu. Nous démarrons donc juste après les questions et Mark nous fait très vite la promotion de l’un de ses nouveaux projets Doom Patrol, une série diffusée sur le DC Universe puis sur HBO Max. Il demande qui a vu la série parmi les participants. Alors qu’une fan répond avoir vu seulement quelques épisodes, Mark lui répond en riant « Comment ça seulement quelques épisodes ? Il n’y a que deux saisons ! ». L’acteur nous incite à regarder et dit que son premier argument pour nous convaincre est qu’il joue dedans tout simplement ! Plus sérieusement, il ajoute que l’histoire est vraiment intelligente. Il s’agit en l’occurrence d’un comics des années 60, réinventé dans les années 80 par Grant Morrison, avec des personnages tels que Robotman, Elasti-Girl ou encore Negative Man interprété par Matt Bomer, l’un de ses amis avec qui il a travaillé sur White Collar. Alors que le créateur voulait de base intégrer le personnage de Constantine à la série, la production DC a refusé et c’est donc devenu Willoughby Kipling qui ressemble beaucoup au John Constantine original. Mark a ainsi hérité de ce héros en portant ses traits pour la première fois à la télévision. Il finit par nous citer le casting phénoménal prenant part à ce projet tels que Brendan Fraser (The Affair), April Bowlby (Drop Dead Diva) ou encore Diane Guerrero (Orange is the New Black). Mark nous invite alors à regarder les quatre premiers épisodes de la saison une puis à nous faire son retour par la suite. Dans tous les cas, une troisième saison est d’ores et déjà en préparation et sera tournée en janvier 2021.

Petit moment d’interruption lorsqu’une fan rejoint le meeting légèrement en retard. Elle était en One on One avec Richard juste avant et avoue être encore un peu bouleversée. « Dès que je vois Richard, moi aussi je suis bouleversé ! », ajoute Mark.

Suite à cela, Mark écoute attentivement les traductions réalisées par Lucie, la membre du staff présente pour gérer les meetings groupe. Cela lui rappelle l’époque où il savait parler français mais malheureusement il a perdu beaucoup de points de grammaire avec le temps. Il s’est rendu à l’école en Angleterre puis a commencé une carrière dans l’industrie musicale. Il a joué dans plusieurs groupes de musique et il a passé beaucoup de temps en France. De ce fait, il adore ce pays et en garde de merveilleux souvenirs. C’est d’ailleurs grâce à leur succès français qu’ils ont pu se rendre en Algérie pour jouer devant des milliers de personnes. Encore aujourd’hui, cette expérience reste marquante pour lui. Ce qu’il aime particulièrement dans notre pays est le fait que la France ne se résume pas qu’à Paris. C’est bien plus divers, les personnes sont différentes d’une région à l’autre, les paysages aussi. Cela apporte une immense richesse à la nation. De Bordeaux à Sète, l’atmosphère n’est pas la même. Mark demande alors à chaque participant d’où ils viennent ce qui permet un échange convivial autour de Metz, la Bretagne ou encore la région parisienne. Un débat se créé alors à ce sujet sur la capitale intramuros et la périphérie. Mark ajoute en riant « Si tu habites à 20 minutes de Paris, ce n’est pas Paris. Tu es à Disneyland ! ».

Alors que Lucie poursuit ses traductions, un bruit parasite vient troubler chacune de ses interventions. Ce sera le fil de rouge pour Mark qui en profitera pour amuser son public. Imitation du bruit, danse pendant les traductions ou encore mime d’hélicoptères, l’acteur est plein de ressources pour détendre l’atmosphère. Il conseille finalement à Lucie de verser du vin sur son micro ou d’y mettre du beurre pour se débarrasser de ce parasite ! Pas sûre que l’idée lui plaise…

Alors que les fans s’avèrent plutôt timides, Mark n’a pas fini de nous surprendre. Il nous fait découvrir son bureau dans lequel il se trouve avec notamment plusieurs guitares mais aussi des posters de Supernatural. Finalement, il se lance dans une visite de sa maison et nous emmène dehors pour nous montrer le temps qu’il fait en Californie. Il en profite pour nous parler de sa passion pour les motos et dit en avoir seize dans son garage. Pour autant, celles-ci resteront secrètes…

C’est sur cette visite guidée que se clôture le meeting groupe. Face à un acteur pouvant sembler intimidant au premier abord, il nous dévoile la facette d’un homme particulièrement intéressant avec beaucoup de choses à partager. Évidemment, son humour légendaire a conquis tout le monde et nous avons hâte de le retrouver pour le reste du week-end !

19h30 : Meeting Mark Pellegrino

Nous enchaînons avec notre second meeting de la journée ! Celui-ci nous permet de sortir de la bulle Supernatural et d’en apprendre davantage sur Mark Pellegrino et ses projets.

Ainsi, sa casquette de scénariste est abordée lorsqu’une fan lui demande comment il avance dans son écriture. « Mal ! », répond-il. Plus sérieusement, il a terminé un premier script. Actuellement il travaille sur un nouveau pour lequel il écrivait la veille au soir, alors qu’il était usé, et il s’est finalement endormi dessus. Juste avant cela il se disait qu’il résoudrait un des problèmes posé par ce script pendant qu’il dormirait, et il l’a en effet résolu. Sauf qu’il ne s’est pas levé pour écrire la solution et en se réveillant il avait même oublié quel était le problème à la base… Il a ainsi résolu tout le problème de son script et l’a oublié, deux fois à la suite !

Tout au long du meeting, Mark essaie de comprendre lorsque Lucie, la traductrice, traduit ses réponses en français mais elle parle trop vite pour lui ! Lorsqu’il regarde la télévision française il est même obligé de mettre pause pour lire les sous titres car les français parlent trop vite. Il explique par la suite apprendre notre belle langue avec l’application Duolingo mais qu’il s’y prend mal. En effet, pendant deux semaines il y met toute son énergie puis il arrête et reprend deux semaines après. Il perd ainsi donc toute sa progression. De plus, à chaque fois qu’il vient en France avec sa femme, ils se disent qu’ils vont se forcer à parler la langue pendant tout leur séjour mais ils sont toujours avec des anglo-saxons et finissent par abandonner. Il promet cependant que pour la prochaine Dark Light Con à Paris, il saura parler français et ne parlera que cette langue !

Par la suite, son rôle dans la série 13 Reasons Why est abordé. Comment était-ce de jouer le père d’un adolescent qui vit des choses difficiles ? C’était très intéressant pour lui et il a dû faire appel à son instinct paternel pour l’interpréter. En effet, à la fin son personnage doit briser la loi pour protéger son fils, Alex. Or, Mark respecte la loi et il était compliqué de comprendre la décision de Bill. En effet, et si son fils avait tué quelqu’un, il l’aurait encouragé à se dénoncer et l’aurait soutenu dans la peine infligée. Toutefois, on a pu voir dans la série que justice n’avait pas été faite pour plusieurs personnages, comme avec Jessica et que Bryce, son agresseur, s’en était sorti. Ainsi, les vies de tous ont été ruinées et aucun ne va mieux. C’est donc pour ça que Bill décide de faire passer l’amour pour son fils avant tout. Mark explique que c’était très intense de dire à Alex qu’il préférerait mourir et qu’il était prêt à risquer sa carrière même sa vie pour lui, pour qu’il puisse avoir une vie normale. C’était très compliqué pour lui de tenir ce discours, surtout lorsque lui n’a pas eu de père. Ému aux larmes, Mark explique que même s’il s’agit d’une série, il a pu être le père qu’il n’a jamais eu et cela a comblé un vide qu’il avait en lui. En effet, il explique avoir seulement découvert qui était son père biologique il y a quatre mois mais qu’il est cependant mort. Les hommes qui lui ont été des figures paternelles ont toujours été très dur à son égard. Ainsi sauver la vie de son fils fictif et lui donner de l’espoir pour une vie meilleure était magnifique. De plus, il pense que les spectateurs ont pu comprendre que peu importe ce qu’il se passe dans leur vie, ils peuvent aller mieux et avoir de l’espoir.

Un autre de ses projets est mentionné, puisque Mark a également joué dans Lost. Une fan lui demande comment c’était de passer de Jacob dans la série, un personnage gentil, à Lucifer, un méchant. L’acteur explique alors que ce qui était encore plus complexe était le fait qu’il jouait les deux rôles en même temps, il a fait un ou deux épisodes dans Lost et a enchaîné avec Supernatural. Il n’y a eu aucune transition entre ces deux rôles. Cependant bien que Jacob représentait un peu le gentil, il y avait beaucoup de mauvais en lui, et cela en fait un personnage très complexe. De son point de vue, il était d’une façon à la même hauteur que Lucifer. Lorsque l’homme en noir veut quitter l’île, Jacob lui préfère se sacrifier car il a un sens moral très fort mais pour autant, dans un excès de colère, tue son frère ! Une fan lui dit ne pas avoir aimé la fin de la série, et Mark sonde alors les fans pour savoir ce qu’ils en ont pensé. Il révèle alors un secret aux participants du meeting : il n’a pas regardé Lost ! Il a lu le pilot et a vu quelques épisodes par-ci par-là mais n’a jamais regardé la série en intégralité.

Il revient également sur son expérience avec David Lynch sur le film Mulholland Drive. Il a adoré ce film et pour lui, Lynch est ce qu’il appelle un vrai artiste. En effet, à Hollywood, tout le monde se définit comme un artiste, mais peu en sont vraiment un. Il dévoile que Mulholland Drive devait à l’origine être une série avec un script très linéaire et son personnage devait être un récurrent tout du long de la série. Cependant, produire ce projet en tant que série coûtait trop cher, bien qu’il enthousiasmait beaucoup les critiques puisque Mulholland Drive a été considéré comme “la meilleure série que l’on ne verra jamais”. David Lynch a donc racheté les droits en reprenant la moitié des scènes déjà filmées et en refilmant l’autre moitié afin d’en faire un long-métrage. Mark a adoré travailler avec quelqu’un d’aussi fou que marrant tout en étant humble à la fois.

Toujours sur ce film, une fan lui demande pourquoi son personnage a des yeux vairons. Mark explique que lui et le maquilleur sur le set de la version série se connaissaient et avaient déjà travaillé ensemble. Sur un coup de tête ils ont décidé de lui mettre un œil bleu et et un marron, bien que ça n’était pas script à l’origine. Cependant, lorsqu’il a dû retourner une scène lorsque Lynch a adapté le projet en film, Mark lui a dit « Tu réalises que j’avais un œil bleu et un marron et là ce n’est pas le cas ? ». Cependant cela n’a pas réellement préoccupé le réalisateur. C’est donc pour cette raison que dans une scène il a les yeux vairons et dans une autre il est lui-même.

Après trente minutes d’échange avec l’acteur, il est l’heure de dire au revoir à Mark. Ce meeting, certes plus calme que d’autres, a permis aux fans d’en apprendre davantage sur lui mais aussi sur sa carrière en dehors de Supernatural.

19h30 : Panel Richard Speight Jr

Après avoir assisté aux premiers meetings riches en chaleur humaine, l’heure est aux panels ! Nous retrouvons ainsi notre Trickster préféré en la personne de Richard Speight Jr. Les fans sont impatients de pouvoir dialoguer avec Richard, et l’acteur a tout autant hâte de pouvoir retrouver les nombreux habitués des conventions Supernatural. Ici encore, l’ambiance est aux retrouvailles entre le public et le comédien, très soudés l’un à l’autre.

Pour commencer, les fans attaquent fort en reparlant de l’épisode 18 de la dernière saison, sorti quelques jours plus tôt. Une fan souhaite savoir si tout ce qui s’y est déroulé était préparé dans le scénario de l’épisode. Richard raconte que tous les détails n’étaient pas dans le script initial, mais que, comme souvent, les acteurs ont discuté entre eux jusqu’à produire une version optimale des scènes.

Les questions à ce sujet ont d’autant plus d’impact que Richard est également le réalisateur de ce fameux épisode. C’est d’ailleurs le fait que Richard soit de nombreuses fois passé derrière la caméra dans Supernatural, mais aussi dans Lucifer, qui intéresse son public. L’homme explique qu’il vient de finir la direction d’un épisode de Lucifer. Évidemment, la situation est actuellement étrange dû au COVID-19, ce qui nécessite que chaque membre du tournage s’adapte.

Pour mieux illustrer les nouvelles conditions sanitaires de tournage, Richard fait même une démonstration des équipements qu’il doit porter sur le plateau ! Parfois, il oubliait de les mettre et ses collègues devaient lui rappeler de porter sa visière. « Malgré tout, je suis très reconnaissant de pouvoir tourner, et je suis très excité que mes épisodes de Lucifer sortent », conclut-il avec un grand sourire.

Retour à l’épisode 18 pour les fans, bien que nous éviterons ici les éventuels spoilers. Richard revient sur la scène d’au revoir entre deux protagonistes emblématiques qui a beaucoup ému le public. Il avoue que cela était aussi chargé en émotion lors du tournage, car c’était un moment vraiment puissant. Il fallait que chaque personne présente montre une expression adéquate à la situation, même ceux qui n’avaient pas de dialogue. Richard s’est donc beaucoup concentré pour faire transparaître sur son visage l’intensité du moment sans prononcer un seul mot.

Le panel se poursuit dans la bonne humeur. Richard prend le temps de discuter avec chaque fan et de prendre de leurs nouvelles avant d’écouter leurs questions. La suivante concerne d’ailleurs sa carrière de podcasteur. Il raconte qu’il aimerait beaucoup recevoir lors de ses prochains podcasts Steven Martin, ainsi que Gary Oldman (star de Harry Potter). Il pousse ses rêves encore plus loin en s’imaginant interviewer Harrison Ford. Une fan lui propose de s’entretenir avec la nouvelle vice-présidente des Etats-Unis, Kamala Harris, et il acquiesce.

Une autre question s’intéresse au nom de son personnage, The Trickster (L’Embrouilleur dans la version française). Le public demande s’il porte bien son nom jusqu’au plateau de tournage et s’il lui est déjà arrivé de jouer des tours à ses collègues. Richard répond que cela n’est pas vraiment son genre. Il y a certes beaucoup de bonne humeur sur le plateau, mais il y a trop de travail pour avoir le temps de réaliser des farces. Cependant, le trio de tête formé par Misha, Jared et Jensen a tendance à être très taquin entre eux et il leur arrive de se faire des blagues.

Le panel suit toujours activement son cours. S’il avait pu jouer une créature de Supernatural, Richard confie qu’il aurait été un loup-garou sans hésitation. « Ça serait vraiment cool ! » s’écrie-t-il, avant d’expliquer avoir toujours été fan de ce genre de personnage. « Et puis, j’ai tellement de barbe maintenant, je l’interprèterais encore mieux ! », ajoute-t-il non sans humour.

La traditionnelle question sur la scène favorite de l’acteur arrive. Richard songe à deux moments qui l’ont marqué dans la série. Premièrement, il pense à l’épisode dans lequel une transition se fait entre l’Embrouilleur et l’archange Gabriel, car c’est une vraie révélation de son personnage. Dans un second temps, il cite l’épisode 20 de la saison 13 dans lequel Gabriel confronte Loki. Il a trouvé cela très drôle car il dirigeait l’épisode, et Richard se supervisait donc en train de se faire battre par lui-même, ce qui a de quoi rester en mémoire !

Il est déjà l’heure de la dernière question. Une fan interroge Richard sur le collier qu’il ne quitte jamais. L’acteur explique qu’il avait trouvé ce collier à deux dollars dans un petit magasin au début de sa carrière. Il l’a acheté en compagnie d’un ami, qui est décédé quelques années plus tard d’un cancer. De ce fait, il n’a plus jamais quitté le collier depuis et il le rachète dès qu’il le casse. « C’est un peu comme une bague de mariage, c’est un symbole très fort sur le plan émotionnel », confie-t-il.

Avant de quitter le panel, Richard tient une fois de plus à chaleureusement remercier les fans. « Vos visages m’avaient vraiment manqué, j’ai hâte de vous revoir en vrai », déclare-t-il avant de conclure : « On se retrouve pour le panel de demain, je vous garantis qu’il sera encore plus drôle. »

20h15 : Panel Mark Pellegrino

La soirée se poursuit avec le panel de Mark Pellegrino. Lucifer en personne nous fait l’honneur de sa présence et se prête au jeu des questions/réponses avec ses fans.

L’acteur a joué dans différentes séries mais, selon lui, ce qui fait de Supernatural une série si spéciale c’est avant tout la dynamique familiale et héroïque de celle-ci. C’est l’histoire de deux frères dont l’amour et la loyauté pour l’autre surpasse n’importe quoi. Cela leur donne assez de courage pour affronter Dieu lui-même afin de faire ce qu’ils pensent juste. Mark pense également que dans notre culture les gens ont envie de cela, ils ont besoin de voir des gens gagner. Lorsqu’une fan lui demande s’il a pu prendre quelque chose du tournage, en souvenir de cette série si spéciale, il révèle qu’il a pu garder une des vestes de Lucifer parce qu’il la trouvait plutôt cool. Il confie également qu’il lui arrive de voler des chaussettes ou des sous-vêtements mais demande si cela compte aussi du coup.

Il ne se souvient pas exactement de ce qu’il se passe dans la toute dernière scène qu’il a filmée sur le tournage mais il sait que c’était une scène entre Lucifer et Jack (interprété par Alexander Calvert) dans une bibliothèque. En revanche, il se souvient de son dernier jour sur le tournage. En effet, il savait que son personnage allait mourir depuis un moment donc il savait que c’était le dernier jour. Après le déjeuner, ils l’ont emmené sur le plateau, tout le monde est venu et s’est assis, et ils ont diffusé une vidéo montage de tous ses moments. C’était un véritable au revoir très émouvant, et ça n’a pas manqué de le faire pleurer.

Concernant la fin de la série, une fan le questionne sur la façon dont il aurait aimé que le show se termine. Mark répond sans attendre qu’il aurait voulu que Lucifer devienne le héros de l’histoire, qu’il conquiert l’univers tout entier et devienne un vrai père pour Jack. D’ailleurs, c’est ainsi que cela va se terminer et il s’excuse en riant d’avoir spoilé la fin. Plus sérieusement il s’excuse d’avoir tué tout le monde et d’avoir heurté les sentiments des fans. Interrogé sur des choses qu’il aurait aimé voir arriver pour son personnage mais qui n’ont pas eu lieu, l’acteur avoue qu’il espérait que Lucifer aurait un arc de rédemption. Il aurait voulu que le fait d’être père le rendrait meilleur. Peut-être que cela aurait pu arriver si Jack ne l’avait pas trahi. « J’aurais aimé que Lucifer change, qu’il devienne bon ou qu’il y ait un revirement comme le personnage de Crowley (Mark Sheppard) qui a un arc où il devient allié avec les garçons », ajoute-t-il.

Les questions s’enchaînent ensuite à propos de sa carrière et, par exemple, sur le plus mauvais rôle qu’il ait eu. Il ne peut s’empêcher de sourire en disant qu’il pourrait en choisir des tonnes. D’ailleurs, il précise finalement qu’il suffit de choisir n’importe lequel de ses premiers rôles en tant qu’acteur au hasard. Selon Mark, vous verrez simplement un gars en train d’essayer de se trouver et de comprendre ce qu’il se passe. Il révèle plus tard que son rôle de rêve serait Quasimodo et demande si cela parait un peu fou. Lorsqu’il a lu les livres, il était stupéfié par le personnage. Il est si puissant, avec beaucoup de force, et effrayant mais à la fois si romantique et plein de passion. Il aimerait beaucoup incarner cette version de ce personnage qu’il n’a pas trop vu sur les adaptations jusqu’à présent. Mais pour l’instant ses futurs projets n’ont rien à voir avec Quasimodo. Il confie aux fans qu’il a bel et bien des projets de film/série pour la suite et que, d’ailleurs, il y a une série qui va arriver. Il était supposé tourner en mars dernier mais la pandémie a tout retardé donc il espère que ce sera bon en mars 2021. Il tourne à Pittsburgh en Pennsylvanie mais il ne dira pas un mot de plus parce qu’il veut que les fans aient la surprise !

Parmi toutes les séries dans lesquelles il a joué, son rôle préféré a été dans The Closer (L.A Enquête prioritaire). Son personnage, Gabin Q. Baker, avait un arc de huit épisodes, et était l’avocat du personnage principal. Il avait la meilleure garde robe de tous les personnages que Mark a pu incarner avec des costumes à 6000$, des bagues Cartier, des montres hors de prix et une nouvelle broche chaque semaine. C’était un rôle amusant parce qu’il a eu l’occasion de battre le personnage principal également.

À la question « y a-t-il un réalisateur avec lequel tu souhaiterais travailler ? » La réponse est bien évidemment oui, mais lorsqu’il doit répondre à ce genre de questions les noms ne viennent jamais immédiatement. Mark cite tout de même Scorcèse, Alejandro González Iñárritu (The Revenant), Bennett Miller et Paul Thomas Anderson.

Enfin, sur une note plus personnelle, il avoue que oui, il aime bien les pizzas Hawaïenne (ananas/jambon). Il adore ça et il précise que la prochaine fois qu’il vient en convention à Paris, il organisera une ‘Hawaian Pizza Party’ chez lui. En parlant de Paris, sa femme s’y trouve actuellement et lui envoie un message pour lui dire de dire bonjour à tous les fans. Mark révèle qu’elle doit probablement regarder le panel.

Finalement une fan lui demande ce qu’il ferait s’il était pris dans une Apocalypse de Zombie à cet instant précis. Mark révèle qu’il a environ un an de réserve de nourriture dans son garage, qu’il a assez de nourriture pour ses chiens également et qu’il possède une arme et des munitions. Donc il barricaderait toute sa maison, les portes, les fenêtres et il resterait à l’intérieur jusqu’à ce qu’il soit réellement obligé de sortir. Il précise qu’il ne tuerait des zombies que s’il fallait protéger des voisins car il adore son quartier et les gens qui y vivent donc pour les sauver il le ferait. Toutefois, il confie qu’il finirait Zombie après 10 semaines.

Le panel s’achève et l’acteur s’éclipse pour retrouver ses fans en one on one.

21h00 : Panel Mark Sheppard

L’hilarant Mark Sheppard, dont l’humour avait inévitablement manqué aux fans, est le prochain protagoniste des questions/réponses. Toujours survolté et plein de joie, Mark débute en exprimant sa satisfaction quant à la situation politique américaine. « Le monde est un endroit dans lequel on peut être en sécurité, aujourd’hui », s’exclame-t-il en souriant.

Avant de répondre à son public, Mark discute un peu avec la traductrice. Il essaie de parler français, puis évoque le 6ème arrondissement de Paris dans lequel il s’était rendu jadis pour organiser un concert et qui avait été un très bon souvenir. « Je vous préviens, ce sera un très long panel » précise-t-il en riant, réalisant qu’il parle déjà beaucoup.

Une fan lui demande comment il envisage la fin de Supernatural. La réponse est toute trouvée pour le comédien : « La fin s’est passée dans la saison 12 lorsque je me suis suicidé, ne cherchons pas plus loin. »

Mark est vite dissipé, et se met donc à parler à nouveau à Fanny, l’animatrice. Il se met en tête de découvrir son nom de famille, puis s’exclame : « Je ne continuerai pas le panel tant que je ne connaitrai pas votre nom. » Fou rire général.

La caméra de la personne suivante ne s’active pas et laisse l’acteur face à un logo d’appareil photo. Mark ne rate évidemment pas l’occasion de faire une nouvelle blague : « J’espère que ce n’est pas ta vraie tête, car tu ressembles beaucoup à une caméra. » La fan arrive finalement hilare en vidéo, puis l’interroge sur son passage dans la série Doctor Who. Mark confie que l’expérience était très bonne, d’autant plus que les acteurs chantent tout le temps entre les scènes et que le tournage ressemblait donc à une chorale. « C’était si adorable et doux », conclut-il en reprenant son sérieux.

La question suivante est liée à David Tennant, acteur principal de Doctor Who. En effet, ce dernier a interprété un personnage nommé Crowley dans la série Good Omens. Puisque Mark a joué aussi un Crowley dans Supernatural, une fan lui propose de réaliser quelque chose qui mettrait en scène ces deux Crowley. Mais, Mark répond qu’il serait gêné d’interpréter son personnage de Supernatural alors que la série n’est pas encore achevée.

Il rebondit ensuite sur la série en racontant qu’il n’a pas joué très longtemps dedans, et que son rôle dans Supernatural consistait en fait à se moquer de Misha Collins toute la journée ! Il rigole, puis avoue qu’il est très fier de Misha, malgré ces gentilles chamailleries.

Le public lui fait remarquer par la suite qu’il y a beaucoup de torture dans la série. On lui demande si la torture est vraiment efficace face aux démons, ce à quoi Mark répond simplement : « La torture, c’est subjectif. » Il explique alors qu’il a toujours joué les scènes de torture comme s’il savait pertinemment ce que son personnage faisait. Il dévie du sujet initial pour dire que Crowley est quelqu’un de très ambivalent et qu’il est difficile de savoir s’il est bon ou mauvais. Il a simplement une morale différente des autres, et cherche à gérer l’imbécillité de l’humanité.

Pendant les traductions, Mark se donne à cœur joie pour distraire le public. Et, c’est en musique que l’acteur s’exprime le mieux, n’hésitant pas à diffuser des chansons d’Edith Piaf au volume maximal !

L’interrogation qui suit porte sur l’amitié entre son personnage, et celui de Jensen Ackles. « C’est une histoire d’amour », répond d’abord Mark en riant. Plus sérieusement, il raconte que cette amitié est sincère selon lui. En effet, Dean comprenait Crowley sur le long terme, même s’il lui était parfois difficile de saisir ses actions isolées. Plus généralement, Mark pense que si le public aime autant Castiel et Crowley, c’est parce qu’ils aiment tous deux sincèrement les Winchester. Ils ont donc une importance particulière aux yeux des fans.

Aux petits soins pour Mark, les fans lui demandent alors quel genre de questions il aime qu’on lui pose. Cette demande particulière fait rire Mark, qui déclare que c’est une gentille intention. Cependant, il admet que la force de ses fans réside dans leurs différences et dans leurs points de vues, idées et témoignages. Ainsi, il aime être surpris par eux et par leurs demandes.

Il compare cela à son autre passion pour la musique. En effet, sur scène, la façon dont le public interagit avec lui change sa façon d’être et de jouer. En convention, l’idée est la même, même si les réactions sont évidemment moins spontanées. Mark confie alors qu’il aime tellement les conventions qu’il a conseillé à Matt Smith, acteur de Doctor Who, de vivre cette expérience.

Cette discussion le mène à réfléchir aux conventions en général. Il se rappelle d’une très jeune fan qui était venue lui demander son ressenti face au fait de donner la réplique à Jared et Jensen. Pour plaisanter, il lui a répondu : « Personne ne leur demande à eux ce que ça fait de jouer avec moi ! ». Quelques temps plus tard, il a vu une vidéo de la même petite fille qui avait rencontré Jared et Jensen et leur avait ainsi demandé leurs impressions sur le fait de jouer avec Mark.

Cet instant nostalgique pousse Mark à rappeler les règles sanitaires aux fans. « Tout dépend de chacun de nous, il faut respecter les mesures pour espérer nous revoir bientôt en convention ! » s’exclame-t-il. Cet adepte des conventions ne cache pas sa passion pour ces rencontres avec le public, et fait simultanément une nouvelle déclaration d’amour à l’équipe de People Convention ! Il est très reconnaissant face à leur travail et n’hésite pas à dire qu’ils font partie des organismes honnêtes. C’est d’ailleurs l’une des raisons qui fait qu’il aime autant les conventions parisiennes.

Le panel touche à sa fin. Avant de le laisser poursuivre sa journée, un fan demande à Mark sa scène préférée de Supernatural. Celui-ci répond que c’est la toute fin de la saison 8, lorsque Dean, Sam et Crowley se trouvent à l’église. Selon lui, ce moment était en quelque sorte l’apogée de la série. Tout le monde savait à cet instant-là qu’ils tournaient quelque chose de bien, après une saison 7 où ils s’étaient un peu perdu avec un scénario moins puissant.

Après ces dernières confidences, Mark s’éclipse, donnant rendez-vous à ses fans au panel de groupe du lendemain. À l’instar de Richard, il annonce beaucoup de rires et promet que le moment sera mémorable !

Dimanche 18h00 : Panel Rob Benedict

La dernière soirée de la Dark Light Con Online commence en beauté avec le panel de Rob Benedict, Dieu en personne. Dès son apparition à l’écran, son sourire contagieux incite les fans à lever la main sur Zoom pour poser les questions en personne.

Après son concert de la veille, la première question qui est adressée à Rob porte sur la musique et sur un potentiel second album de ‘Saturday Night Special’. Pour rappel, cet album sorti en 2017 regroupe des musiques enregistrées par Louden Swain (groupe de musique de Rob) lors des concerts qui ont lieu le samedi soir lors des conventions Supernatural, appelés les Saturday Night Special. Rob révèle qu’ils ont enregistré quelques chansons qui n’ont pas pu être publiées dans le premier album donc il y aura définitivement un volume 2. Ils enregistreront des nouvelles chansons dès qu’ils pourront à nouveau faire des lives. L’acteur en profite pour demander à la fan si elle a une chanson en particulière qu’elle aimerait entendre sur ce nouvel album. Elle lui fait part d’une musique qu’elle avait bien aimé, ce à quoi Rob acquiesce et dit qu’il faut qu’il l’apprenne au groupe maintenant. Plus tard, une fan lui demande s’il serait capable d’écrire une chanson sur son expérience en convention et si tel était le cas, elle lui lance le défi d’en écrire une pour la prochaine Dark Light Convention. Rob répond qu’il serait vraiment content de le faire et qu’il a donc jusqu’à juin 2021 pour écrire une chanson sur son expérience, la fanbase et la famille qu’ils sont de manière générale. Défi relevé !

Concernant la fin de Supernatural, une fan demande si celle-ci est différente de ce que Rob pensait qu’elle allait être. L’acteur répond que non, cela se termine de la façon dont il pensait que ça allait finir. D’un autre côté il était au courant depuis un moment de la fin donc il ne se rappelle pas ce qu’il pensait avant de le savoir. Il y a eu des ajustements qui ont dû être faits, des petites choses spécifiques à changer, à cause de la COVID-19 mais cela n’a pas affecté l’intrigue générale. Il a hâte de pouvoir en parler avec les fans sans les spoiler. Il est ensuite questionné sur sa réaction lorsqu’il a appris l’évolution du personnage de Chuck dans la série. Il confie que cela a été très excitant pour lui car Chuck change énormément. Cela a été un véritable voyage car quand il a commencé, il pensait être un simple prophète qui ne serait présent qu’un seul épisode et finalement, une saison après, il découvre qu’il allait être Dieu. C’était à la saison cinq et les producteurs lui disaient de ne rien révéler parce qu’ils voulaient que les fans aient leur propre interprétation de ce qu’il était. Donc il a gardé le secret pendant cinq saisons, jusqu’à la saison dix où il a pu révéler son identité et finalement à la fin de la saison quatorze, il devient un méchant Dieu. Donc cela a été un changement constant, c’était très excitant quand il a appris qu’il serait Dieu, puis quand il a découvert qu’il voulait détruire l’univers c’était un peu choquant. En réalité, il a eu la même réaction que les fans. Mais en tant qu’acteur c’est drôle de jouer le méchant surtout que Rob n’est pas ce genre de personne donc c’était amusant pour lui d’être dans les chaussures de quelqu’un de différent.

Il lui est aussi demandé s’il y avait quelque chose qu’il aurait aimé voir arriver à son personnage mais qui n’a pas eu lieu. Rob révèle qu’il y aurait dû avoir un épisode spécial mais que les scénaristes ont changé d’avis et c’est parti dans une autre direction. En effet, à l’origine, dans l’épisode où Chuck se trouve devant les télévisions et détruit tout, il devait prendre Sam et Dean et les emmener dans les univers alternatifs pour leur montrer les autres réalités. L’un de ces univers était le monde de Riverdale et il y aurait eu un cross-over entre les deux séries. C’était normalement Rich (Richard Speight Jr.) qui devait réalisé cet épisode mais malheureusement il n’a pas eu lieu. Rob aurait trouvé ça cool et drôle, surtout que ses filles sont fans de Riverdale.

L’acteur explique ensuite qu’une des scènes les plus difficiles à tourner pour lui cette saison est l’une des scènes du prochain épisode donc il ne peut rien nous dire. Une scène particulièrement compliquée à tourner techniquement a été celle où Sam est attaché à une chaise et où il le torture. Il y a beaucoup d’effets et de déplacements, c’était une difficulté technique. Cependant, il confie que le dernier épisode dans lequel il a tourné était très dur émotionnellement car il savait que c’était la fin. Pour toute chose c’était la dernière fois qu’il le faisait (le dernier repas, la dernière scène, etc..) La situation sanitaire a rendu cela d’autant plus difficile parce qu’ils n’ont pas pu se prendre dans les bras pour se dire au revoir et ils n’ont pas pu faire une dernière sortie tous ensemble.

Une fan lui demande alors s’il a eu l’opportunité de garder un objet du tournage. Effectivement, Rob a pu garder sa chaise d’acteur, sur laquelle son nom est écrit d’un côté et Supernatural de l’autre. Il espère pouvoir récupérer la veste rouge qu’il porte cette saison, mais les producteurs ont été très stricts en ce qui concernait les vêtements.

Le podcast de Rob avec Rich est également abordé avec la question : quel serait ton invité de rêve pour ton podcast ? Rob répond que les invités qu’ils ont sont en général des acteurs de Supernatural habitués des conventions et des acteurs de Lucifer. Mais il rêverait d’accueillir un des Avengers, n’importe lequel. Il croise les doigts pour Robert Downey Jr mais il avoue également avoir travaillé avec Chris Evans il y a très longtemps, donc pourquoi pas essayer de le recontacter.

La dernière question porte sur les motivations qui ont poussé Chuck a changé. Rob pense que c’est sa frustration avec les êtres humains mais surtout parce que c’est Dieu et qu’il a la possibilité de tout détruire, il a littéralement les capacités de le faire. Le panel s’achève alors sur un petit rappel de Rob sur le fait qu’en tant qu’acteur, il reçoit le script une ou deux semaines avant de tourner la scène et qu’ils n’ont rien à dire dessus, il faut qu’ils s’adaptent au script et parfois il est tout autant surpris que nous en le lisant. C’est donc-là dessus que nous lui disons au revoir pour laisser place au prochain panel !

18h45 : Panel Misha Collins

Nous enchaînons avec le second panel de la journée, qui n’est pas des moindres puisqu’il se fait en présence de Misha Collins, pour qui il s’agit du premier événement chez People Con !

Dès son arrivée, l’acteur discute brièvement avec Fanny la traductrice, en expliquant qu’il n’imaginait pas sa première Dark Light Con de cette façon ! En effet, il pensait découvrir ses fans à Paris mais pour autant il est ravi d’être là. Il ajoute avoir été ému aux larmes par une vidéo dans laquelle on entend les cloches d’églises parisiennes sonner afin de célébrer le nouveau président des États-Unis, Joe Biden. En effet, la victoire de ce dernier aux élections a été annoncée la veille et Misha semble ravi. Lui qui a été très impliqué dans ces élections explique qu’il trouve cela assez intéressant que dans son pays, beaucoup votent pour Donald Trump alors que lorsqu’il parle à des français, il est dépeint comme un monstre. Il est cependant ravi que ce dernier ait cédé sa place à Joe Biden et échange d’ailleurs à ce sujet avec divers fans. Il mentionne par exemple le fait que les États-Unis rejoignent à nouveau le traité européen sur le climat.

Les questions peuvent ainsi commencer, et portent pour beaucoup, de façon logique, sur son personnage de Castiel dans Supernatural. Ce dernier est passé par de nombreux arcs narratifs assez différent et une fan s’intéresse ainsi à la version favorite de Misha de son personnage. Il explique avoir beaucoup aimé sa version de Lucifer car c’était très drôle à jouer. Il a également beaucoup aimé interpréter ce rôle de père pour Jack, qui lui a plus ou moins permis d’intégrer la famille Winchester. Cependant, il aurait bien aimé que l’on voit le Castiel humain plus longtemps. En effet, c’est une intrigue qui lui a beaucoup plu. Il a adoré voir son personnage explorer ce que c’est d’être humain. Il appuie par ailleurs son propos lorsqu’une fan lui demande quel arc narratif il aurait aimé voir davantage. Il ajoute cependant que Castiel est toujours très fort, très stoïque et combattant, tel un soldat au front mais qu’on le voir rarement être émotif. Il aurait ainsi beaucoup aimé le voir plus souvent émotionnellement vulnérable, comme on a pu le voir lors de sa dernière scène dans l’épisode 18. La fan rebondit en expliquant que cette scène l’a beaucoup surprise du fait qu’on ne voit rarement Castiel être tant émotif et que cela a rendu son action très humaine, ce à quoi Misha acquiesce.

Cet épisode, encore très frais dans la tête des fans puisqu’il a été diffusé la veille de la Dark Light Con Online, est bien évidemment mentionné lors de ce panel. Ainsi, une fan explique à l’acteur avoir lu sur internet qu’il figurerait dans quinze épisodes au cours de cette dernière saison. Or, il n’est apparu que dans treize pour le moment. Elle lui demande alors si cela signifie qu’on pourra le retrouver pour la fin de la série. Avant de lui répondre, Misha rigole en disant trouver cela fou qu’elle en sache plus sur son contrat et ses horaires de travail ! Il ajoute cependant que, comme elle s’en doute, il ne peut lui répondre. « Cela ferait de toi le nouveau Tom Holland», ajoute-t-elle. Si Misha ne saisit pas la référence, la fan lui explique que l’acteur interprétant Spiderman est connu pour avoir spoilé en faisant un live sur Instagram par erreur les 15 premières minutes de l’un des Marvel ! Misha trouve cela très drôle.

Si l’apparition des fans entre chaque question prend parfois un petit peu de temps, Fanny s’excuse du délai. L’acteur répond ainsi qu’il peut se poser des questions à lui-même, ce n’est donc pas un soucis ! Cependant, il se rabat sur les questions dans le chat, ce qui le mène à raconter une histoire assez intense. En effet, il revient sur le tournage de ce fameux 18ème épisode de la 15ème saison. Il explique que sa dernière scène, réalisée un vendredi soir, était en fait la dernière à tourner de l’épisode. Ainsi, après les au revoir larmoyants de Castiel, il a été boire un verre dans la caravane de Jensen Ackles, mais ce moment a été rapidement écourté. En effet, les deux acteurs devaient prendre un avion dans la nuit en compagnie de Richard Speight Jr et d’Alexander Calvert. Ils sont donc partis direction leur jet afin de décoller aux alentours de 2h du matin et ont donc trinqué à bord. Cependant, après seulement 20 minutes de vol, ils ont entendu une grosse explosion et ont découvert que l’un des moteurs avait explosé. L’avion a donc du faire demi-tour afin d’atterrir en urgence et les acteurs ont cru ne pas survire. À tel point qu’ils envoyaient des messages d’adieux à leur famille. Si tout s’est bien terminé, c’était réellement une nuit intense pour lui puisque non seulement il disait au revoir à Castiel, mais il a, en plus de cela, cru mourir !

Outre Supernatural, une fan mentionne Random Acts, l’association qu’il a co-fondé. Il explique être très fier du bâtiment qu’ils ont bâti car c’était un projet très ambitieux au point qu’ils craignaient même qu’il ne puisse être réalisé. Voir que dix ans après, cela ait fonctionné, que les enfants alors aidés à l’époque ont désormais bien grandi, et que certains aident même l’association désormais, est une grande fierté pour lui.

C’est déjà la fin de ce panel en présence de Misha qui a comporté peu de questions mais pour une bonne raison. En effet, à chaque fois que l’interprète de Castiel voyait un fan apparaitre, il s’intéressait vraiment à lui, comme en lui demandant d’où il venait. Ainsi, nous avons pu voir que des fans venant des États-Unis, de Belgique comme de France, étaient au rendez-vous ! Il semble important pour Misha de tisser un lien avec chaque fan, comme en vérifiant comment cela se passe dans chaque pays avec la crise sanitaire actuelle ou encore lorsqu’il complimente la chambre d’un fan. Cela mène ainsi à un moment assez amusant puisqu’il demande à une fan quand elle a commencé Supernatural. Elle explique avoir regardé la série en août 2019. Misha est choqué qu’elle puisse être à jour en un an seulement et encore plus lorsque la fan lui dit avoir vu la série deux fois en un an ! De quoi finir ce panel sur une note d’humour…

21h45 : Panel Matt Cohen

Cap sur un nouveau panel en compagnie du charmant Matt Cohen, vêtu de son plus beau t-shirt Supernatural ! C’est parti pour une nouvelle session de questions/réponses.

La première question porte sur son programme de vidéos parodiques « The Hillywood Show », dans lequel il a déjà traité de façon humoristique les séries Supernatural et The Umbrella Academy. La fan lui demande s’il apprécierait y parodier The Walking Dead, et Matt est très emballé par le projet. Le cas échéant, il adorerait interpréter le personnage de Negan. D’autre part, il aimerait parodier la série The Boys, réalisée par Eric Kripke, le créateur de Supernatural.

Le public lui demande ensuite comment se passerait un banquet entre tous les anges de la série. « Ça finirait en une bataille géante de nourriture ! », s’exclame Matt. Il garantit que ça se terminerait en un véritable chaos, et que Michael et Gabriel finiraient par se battre. Richard Speight Jr n’a qu’à bien se tenir, donc !

Matt revient ensuite sur son audition pour Supernatural. Il ne connaissait pas la série au préalable et a donc regardé quelques épisodes avant le casting. Le jour de l’audition, il devait répéter avec Amy Gumenick, qui interprète Mary Winchester jeune. Il savait donc que les réalisateurs recherchaient John Winchester jeune, et donc quelqu’un qui correspondrait bien à Jeffrey Dean Morgan avec quelques années en moins. Il s’est donc beaucoup intéressé à la filmographie de l’acteur pour s’imprégner de sa façon d’être et lui correspondre. Heureusement pour lui, il a été assez convaincant pour également obtenir le rôle de Michael. En y repensant, Matt confie : « C’est fou, une simple audition peut apporter tellement de choses, Supernatural m’a donné vie ! ».

À l’instar de Richard Speight Jr, Matt a également pu s’illustrer derrière la caméra. Une fan lui parle donc de cette deuxième casquette. Matt explique que c’est justement sa rencontre avec l’interprète de Gabriel qui l’a motivé à tenter la réalisation. Ils sont devenus amis et Matt a été très impressionné par la carrière de Richard.

Avec le temps, Matt a réalisé qu’il aimait beaucoup créer du contenu. Supernatural lui a permis d’ouvrir sa carrière et de lui faire découvrir le monde de la réalisation. « Tout ça m’a rendu si heureux, Supernatural m’a offert tellement » ajoute-t-il, sans cesser de tarir d’éloge sur la série. « C’était déjà si fort d’être acteur, mais cette série m’a apporté cent fois plus ! ».

Une fan lui demande ensuite s’il aimerait un meeting entre les anges de Lucifer et ceux de Supernatural. Matt dit que ce serait très cool, notamment si chacune des séries faisait des caméos dans l’autre. Il imagine également bien une rencontre entre Tom Ellis, le Lucifer de la série éponyme, et Mark Pellegrino, le Lucifer de Supernatural.

Le public rebondit alors sur le fameux épisode 18 de la dernière saison. Il confie qu’il ne savait pas au préalable ce qui allait s’y passer, mais qu’il avait quand même un gros pressentiment sur les événements. En effet, cela fait si longtemps qu’il joue dans cette série qu’il se doute désormais des idées des créateurs avant qu’elles n’apparaissent dans le script. Concernant la suite, il ignore encore les actions qui cloront la série, mais il sait juste que les zooms sur les acteurs les sublimeront comme toujours. Il mime d’ailleurs un close-up de son visage, puis rigole.

Très proche de son public, Matt profite de chaque traduction pour discuter avec les fans dans la zone de chat du panel, et écrit des messages d’encouragement à la traductrice ! C’est des histoires de fans dont il est question par la suite. L’un d’entre eux demande à Matt quelle a été sa rencontre la plus étrange avec son public. L’acteur commence par préciser que généralement, ces moments sont vraiment chaleureux, proches et réconfortants. C’est d’ailleurs pour cela que les conventions lui manquent tant.

Cependant, une anecdote bien particulière lui vient en tête. En effet, au début de sa carrière quinze ans auparavant, il prenait un cocktail dans un bar. Soudain, une femme d’une cinquantaine d’années est venue lui parler et lui a proposé de passer un moment intime avec sa fille de quinze ans… De quoi marquer les esprits, même plus d’une décennie après !

Le panel est sur le point de s’achever. Un fan demande à Matt dans quelle série il aimerait jouer. L’homme répond évidemment The Boys, la série dont il parlait un peu plus tôt. Il aimerait également la réaliser ! Selon lui, cette série est intelligente, drôle, honnête et brutale, juste comme il faut. Il pourrait y interpréter n’importe quel personnage, tout lui conviendrait.

Enfin, la dernière question, plus atypique, porte sur son avis quant à l’ananas sur les pizzas. Matt déclare qu’il sait qu’il sera jugé là-dessus, mais qu’il est contre ce mélange gustatif pour le moment. Avant de se justifier : « Peut-être qu’un jour ça changera, mais pas aujourd’hui ! ». Le panel s’achève à cet instant, après beaucoup de rires et d’émotions.

22h30 : Panel Ruth Connell

Avant le panel de groupe tant attendu, c’est la magnifique Ruth Connell qui arrive auprès de ses fans. Pour son entrée dans la convention virtuelle, l’actrice se munit d’une baguette de fée en forme d’étoiles ! Une fois de plus, la bonne humeur est plus que présente.

Pour ouvrir la session des questions, quelqu’un lui demande ce que Ruth a pu apprendre de son personnage au fil des saisons. Évidemment, l’actrice a appris de nombreuses choses. Ce qu’elle savait déjà était que jouer quelqu’un de mauvais est très drôle, mais son expérience dans Supernatural a renforcé cette opinion.

Plus surprenant, c’est sa petite taille qui lui a fourni une autre leçon. En effet, qu’elle soit avec Alexander Calvert, Mark Sheppard ou bien Misha, Jensen et Jared, elle était toujours extrêmement petite face à eux. Cela l’a poussé à apprendre à devenir forte autrement qu’avec le physique. Elle a donc évolué dans la série en s’efforçant de rester elle-même et s’est imposée à travers sa féminité.

Une fan lui parle ensuite du début de la saison quinze, qui était assez marquant. En effet, Rowena était heureuse et tout se passait bien, jusqu’à ce qu’elle doive se sacrifier, pour ensuite faire son retour quelques épisodes plus loin. Cet acte, inattendu, a beaucoup touché le public. Ruth rebondit sur le sujet en déclarant que ces séquences étaient intelligentes. La résurrection de Rowena a contribué à forger le personnage qu’elle est maintenant.

Comme pour ses compères, l’actrice partage son opinion sur l’épisode 18 de la dernière saison. Elle a notamment beaucoup aimé sa conversation avec Misha Collins et le côté très maternel qui ressort de son personnage. En regardant la scène à la télévision, elle a d’ailleurs pleuré. Elle n’était bien sûr pas la seule à être extrêmement émue, et les fans étaient en ébullition sur les réseaux sociaux, ce qu’elle a trouvé fantastique puisque l’épisode était tout de même diffusé durant les élections américaines.

Par la suite, le public lui demande si elle aurait aimé que le personnage de Dieu soit joué par une femme, et si elle se serait bien vue l’incarner. La question est assez délicate pour Ruth, puisqu’elle reconnaît que Rob Benedict tient déjà ce rôle à merveille et qu’elle n’a pas pour vocation de prendre sa place.

Cependant, elle trouve déjà qu’il y a beaucoup de pouvoir féminin dans le monde, en commençant par le fait que nous parlons de Mère Nature pour évoquer certaines créations, donc il y a déjà un équilibre entre femme et homme. « Et puis, qui dit que Dieu n’est pas déjà une femme ? » questionne-t-elle. Quoi qu’il en soit, son rôle de reine des Enfers lui convient très bien et elle aime les choses telles qu’elles sont. « En plus, l’Enfer paraît quand même plus drôle que le Paradis ! » conclut-elle.

Comme lors du panel précédent, un fan lui demande son opinion sur la pizza à l’ananas. Elle confie aimer tous les éléments séparément, mais pas vraiment ensemble. Puis, Ruth demande à la traductrice la réponse sur le sujet des autres acteurs pour s’assurer de ne pas être seule contre tous !

Le panel touche déjà à sa fin. Avant cela, Ruth essaie de parler un peu en français. La dernière question concerne une anecdote comique qu’elle aimerait partager du tournage. Elle raconte qu’il y a vraiment beaucoup de moment qui prêtent à rire. Cependant, pendant ses premières années dans Supernatural, elle essayait d’être la plus sérieuse possible, car l’industrie d’Hollywood est malheureusement moins ouverte aux femmes et elle craignait donc de risquer sa place pour manque de professionnalisme.

Elle pense néanmoins à une scène dans la saison quinze. L’équipe tournait la même séquence depuis un moment et tout le monde était fatigué, et Ruth devait dire un mot en latin. Cependant, sa langue a fourché et elle a prononcé un mot grossier à la place. Évidemment, Misha, Jensen et Jared n’ont pas laissé passer ce moment et l’ont charriée, ce qui lui a provoqué un fou rire interminable.

La jeune femme s’éclipse sur ces dernières confidences, donnant rendez-vous à ses fans pour le panel final du week-end.

23h15 : Meeting Matt Cohen

C’est avec un Matt Cohen très ponctuel que se poursuit notre week-end. Les questions démarrent donc rapidement au grand bonheur de notre invité qui adore les meetings intimistes !

La conversation débute autour du confinement dû au COVID-19 et des passe-temps qu’il a trouvé. Matt nous confie avoir essayé beaucoup de choses, et avoir échoué à la plupart d’entre elles ! Il a même acheté quatre machines à coudre, qu’il a retourné au fur et à mesure. Il en a gardé une depuis juin dernier mais il ne l’a encore jamais utilisée, de ce fait elle est encore emballée. Malgré tout, il a réussi à faire un ourlet de rideaux, il a donc commencé à apprendre et espère continuer dans cette voie. Une fan en profite pour lui proposer son aide étant elle-même couturière de métier !

Par la suite, Matt tient à savoir qui ne parle pas un mot d’anglais. Il rassure chaque personne présente en insistant sur le fait qu’il ne faut pas hésiter à demander de l’aide et à lui poser des questions malgré tout. Il s’excuse par avance auprès de Lucie, la traductrice du meeting, pour ses longues réponses à mémoriser.

Le meeting se poursuit très vite en fou rire lorsqu’on vient à lui demander le moment le plus drôle qu’il ait vécu avec le cast de Supernatural. En l’occurrence, il s’agit d’une anecdote au cours d’un séjour à Dubaï. Le cast était présent à une convention en Italie et devait se rendre à un autre événement en Australie. Jared Padalecki, Jensen Ackles, Rob Benedict, Richard Speight JR, Jason Manns, Billy Moran (le guitarise du groupe de Rob) et lui-même étaient donc en escale là-bas. Il est trois heures du matin et Jensen dit à tout le monde d’aller dormir tôt car réveil prévu à huit heures pour se rendre au parc aquatique. « Nous sommes tous des mecs à l’étranger sans nos femmes et sans nos enfants… On redevient donc des gosses de cinq ans ! », ajoute-t-il. Ils dorment à peine avec le décalage horaire et finissent par quand même se lever à l’heure convenue. Jared est quant à lui déjà debout et est même à la salle de sport, n’arrivant pas à dormir. Ils finissent par tous se rendre au buffet du petit-déjeuner puis prennent une voiturette de golf pour traverser tout le complexe et ainsi se rendre au parc aquatique. « Rien n’est ouvert, personne n’est dehors mis à part quelques américains idiots ! », dit-il en riant. Ils décident d’aller sur l’activité dite rivière calme où chacun est dans une bouée. Jensen les prévient que l’eau n’est pas si calme qu’elle en a l’air. Personne ne l’écoute bien évidemment mais ils finissent par se rendre compte que la rivière à tendance à projeter en l’air les nageurs. Chacun son tour, les acteurs se jettent à l’eau tandis que Matt prend des vidéos de tout le monde. Puis vient le tour de Jason Manns qui prend son élan, les jets d’eau le lancent vers le haut mais il se retrouve bloqué dès le lancement à cause « de son gros cul » comme le précise Matt. Il était donc les deux jambes en l’air avec les jets d’eau qui continuaient de pousser pour le lancer. Cela reste encore aujourd’hui l’un de ses plus gros fous rires et un moment mémorable avec ses amis du cast. Il en profite pour demander aux fans de lui réclamer cette histoire lors de la prochaine convention réelle Dark Light Con 4 en 2021. Il s’agit d’une histoire qui n’a jamais été racontée sur scène et il adorerait que chaque membre du cast raconte sa version de l’histoire.

Par la suite, ses autres projets sont abordés à commencer par Criminal Minds : Beyond Borders. Travailler aux côtés de Gary Sinise et Alana De La Garza était un rêve absolu. Matt incite les fans à se mettre à la place d’acteurs et de s’imaginer travailler avec Jensen Ackles demain. Ce que vous ressentez en l’imaginant, c’est exactement les émotions qu’il a eu lui aussi. Gary fait partie des personnes qui lui ont donné envie de faire ce métier à travers le film Forrest Gump. Il a été impressionné par cette performance et c’est donc devenu un fait marquant dans sa vie. Il a pu décrocher le rôle de son fils dans cette série grâce à un scénariste de Supernatural du nom d’Adam Glass. Dans l’un des épisodes, il devait faire un câlin à son père. Il a donc mélanger le Matt version acteur mais aussi le Matt fan, et s’en souvient comme si c’était hier. Aussi, Matt a pu mieux découvrir Gary et notamment le fait qu’il est toujours très occupé. Même lorsqu’il n’est pas sur un plateau de tournage, il continue de travailler et de venir en aide à des militaires et à leurs familles.

Parallèlement, nous parlons aussi de son apparition dans How to Get Away with Murder. Lorsqu’il a appris qu’il jouerait dans une série où joue Viola Davis, il savait que ce serait une opportunité immense. Travailler à ses côtés permet de talentueusement améliorer son jeu. Comme on le dit régulièrement, on apprend auprès des meilleurs. C’est ce que Matt a ressenti et il place Viola Davis au même niveau que Meryl Streep. Selon lui, c’est ce qui s’est passé pour tous les acteurs faisant partie de la classe d’Annalise Keating dans la série. Ils ont considérablement amélioré leur jeu d’acteur entre la saison une et le final. Matt en garde donc un très bon souvenir et cela reste encore aujourd’hui une expérience spéciale à son cœur.

Concernant ses séries favorites, hormis Supernatural qu’il ne citera pas évidemment, il apprécie beaucoup The Boys. Il est fan depuis le début et non pas depuis l’apparition de ses amis Jim Beaver ou encore Jensen. Lorsqu’il a vu le premier épisode, il a été époustouflé par la manière de dévoiler les imperfections que chacun d’entre nous pouvons avoir. C’est rarement vu à la télévision. De plus, la manière de montrer les Etats-Unis sous sa vraie facette est important. Le pays est loin d’être parfait et est gangréné par la cupidité et le pouvoir. Il n’a jamais vu une autre série le mettre autant en avant et dévoiler tous les privilèges de l’élite politique tout en mêlant le milieu des super-héros. La vraie ligne conductrice n’est pas ce côté héroïque mais vraiment la vénalité. Outre celle-ci, il aime beaucoup Breaking Bad et est tombé sous le charme de Cobra Kai et Warrior Nun pendant le confinement.

Enfin, pour clore ce meeting, une question lui est posée sur ses cheveux. Que s’est-il passé ? Matt répond en riant qu’il s’agit d’une excellente question. Il a tenté tellement de choses pendant le confinement qu’il pense que c’est fichu. Il se compare à une licorne avec la mèche grise clair se trouvant au centre. « J’ai toujours rêve d’être une licorne et voilà maintenant que j’ai une corne blanche qui pousse ! », nous dit-il. Pendant six mois de confinement, il n’a pas du tout coupé ses cheveux. Il a totalement oublié sa routine d’entretien et voilà où il en est. Du coup, sa solution c’est de porter sa tout nouvelle casquette où est inscrit Supernatural Fifteen en référence à la quinzième et dernière saison. Il nous raconte la manière dont il l’a eu. Il se trouvait sur le tournage pour préparer son épisode en tant que réalisateur et devait voir Jensen pour régler quelques détails. En l’occurrence, il devait savoir quel pyjama il voulait porter dans une des scènes, ce qui fait rire tout le monde ! Une fois arrivé à sa caravane, Jensen lui a demandé d’entrer car il avait quelque chose à lui offrir. Matt essayait de lui parler de son épisode mais il ne l’écoutait pas et lui demandait d’attendre qu’il revienne. Il lui tendit alors la casquette tout en lui disant « Tout le monde n’a pas la chance de l’obtenir. » Depuis, Matt essaie de la porter le plus possible puisqu’il fait partie des quelque chanceux à l’avoir eu. En revanche, il avoue avoir beaucoup de mal à garder ses souvenirs. Il sait d’ores et déjà qu’il finira par la donner à un fan comme il l’a déjà fait précédemment à une Dark Light Con à Paris où une fan lui en avait demandé une.

Le meeting se termine avec un Matt Cohen qui s’avère très bavard. Difficile de l’arrêter lorsqu’il est lancé à raconter une histoire. Tout le monde l’écoute avec beaucoup d’attentivité et ne cesse de rire à toutes ses blagues. C’est donc un très beau moment de vécu pour tout le monde. Matt remercie chaque personne et dit être triste de ne pas pouvoir faire des câlins à chacun comme il en a l’habitude en convention physique. Il a hâte de pouvoir reprendre ses traditions l’année prochaine, et nous aussi !

00h00 : Panel Général

Le week-end touche déjà à sa fin et l’activité la plus attendue est sur le point de commencer : le panel général qui rassemble l’intégralité des invités de la convention virtuelle. Après avoir vu chaque invité indépendamment, quoi que de mieux que de retrouver la convivialité du cast de Supernatural réuni. Alors que la convention parisienne n’a pas pu se tenir comme prévu à cause du COVID-19, pouvoir retrouver cette ambiance de groupe est l’un des points forts proposés par People Con. Accueillons-les donc !

Rob et Richard sont les deux premiers à se connecter. Richard se charge d’accueillir chaque invité au fur et à mesure en étant un élève exemplaire sur son français « Bonjour Robert. Comment allez-vous ? », « Bonjour Matthew. Bonjour Matthieu. », « Bonjour Fanny. », « Monsieur Sheppard, Monsieur Pellegrino, bonjour. ». Misha fait également son apparition et Richard ne perd pas de temps à prononcer son nom à la française « Monsieur Collin ». Ruth est la dernière qui manque à l’appel étant encore occupée sur d’autres activités. Les garçons ne se gênent pas à se moquer en disant qu’elle est toujours en retard ! Alors que les questions ne vont pas tarder à commencer, Misha fait remarquer à ses collègues qu’ils ont tous les cheveux gris, preuve qu’ils ont bien vieilli. « Même Matt Cohen a les cheveux gris ! », ajoute-t-il en riant.

Le premier thème abordé est celui des épisodes spéciaux très présents dans la série. Quel est leur épisode humoristique préféré ? La réponse semble unanime sur l’épisode quinze de la saison six : The French Mistake / Arrêt sur Image. Mark Sheppard répond quant à lui en avoir aucun puisqu’il n’apparaît dans aucun de ces épisodes. « Je regarde aucun épisode dans lequel je ne suis pas ! », dit-il en plaisantant. Les autres acteurs ajoutent également apprécié l’épisode six de la saison 4 : Yellow Fever / Le Mal des Fantômes. Misha finit par clôturer la liste avec l’épisode quatre de la saison onze : Baby. Bien qu’il ait pu être quelque peu étrange au début, il a fini par s’avérer très intéressant.

Juste après cette question, Ruth fait son entrée et est de suite accueillie par ses amis. Elle ne tarde pas à complimenter la barbe de Misha ! Après cet interlude, place à une nouvelle question. La loyauté de la famille Supernatural est au cœur du sujet suivant. Mark Sheppard se lance alors dans un long discours qui traite notamment du monde d’aujourd’hui. En effet notre époque traverse des moments compliqués et on pourrait considérer que notre univers est quelque peu malade. Dans la série, des thèmes importants sont abordés comme la famille et le triomphe du bien. Les fans se retrouvent en ces valeurs ce qui rend la fandom aussi solidaire. Tout le monde acquiesce les dires de Mark puis Matt Cohen en profite pour ajouter qu’à travers les personnages de Sam et Dean Winchester, les fans se rendent compte que peu importe le problème, les deux frères finissent toujours par trouver une solution. C’est ce type d’espoir et de positivité dont le monde a besoin aujourd’hui. Enfin, Mark Pellegrino complète en disant que dans cette série le travail des acteurs et l’investissement dont ils font preuve créé une connexion spéciale avec les fans.

Alors que la série touche à sa fin, les fans se demandent s’il s’agit réellement de la fin de Supernatural. Misha explique qu’il y a toujours un « mais » dans cette série. Lorsqu’un personnage meurt, il n’est jamais vraiment parti. « On a tellement de résurrections dans la série, non pas que de personnages mais aussi d’univers, de dimensions entières ! ». Ainsi, l’interprète de Castiel verrait bien un reboot dans une vingtaine d’années. Pour autant, avec toute l’évolution de la technologie, les scénaristes n’auront sans doute plus besoin d’acteurs. Ruth réclame quant à elle un reboot beaucoup plus tôt en disant qu’elle n’aura sans doute pas de travail dans un an alors attendre vingt ans serait une éternité !

Lors des diverses conventions, il est souvent demandé aux acteurs quel autre personnage ils aimeraient jouer dans leur série. Fanny propose aux invités de se prêter au jeu mais uniquement en choisissant des personnages interprétés par les personnes présentes au panel. Richard est le premier à se lancer en choisissant Rowena ce qui fait beaucoup rire Rob en l’imaginant porter une robe. Misha opte quant à lui pour John Winchester, version jeune, afin d’avoir des abdominaux. Rob penche pour Lucifer tandis que Mark Sheppard déclare « Je pense déjà être Dieu alors allons-y ! ». Mark Pellegrino répond qu’il aimerait être le Trickster car c’est quelque peu dans sa nature. Ruth souhaite être Castiel mais les garçons lui changent sa réponse pour qu’elle devienne Crowley, autrement dit son fils dans la série. « Je suis Sheppard alors ! », dit-elle. Matt rejoint son collègue Mark Sheppard en voulant être Dieu pour être le dernier survivant sur Terre.

Le panel touche à sa fin mais difficile d’imaginer terminer cette réunion sans avoir abordé l’épisode dix-huit de la saison quinze diffusé la semaine précédant la convention. Fanny colle son affiche « Attention Spoilers Episode 18 » sur son mur et lance le débat pour savoir ce qu’en ont pensé les invités. Attention à donc ne pas lire les prochaines phrases de cet article si vous n’avez pas encore vu l’épisode… Misha se charge rapidement de faire un rappel pour les autres acteurs n’ayant pas forcément regardé. Il s’agit donc de la dernière scène entre les personnages de Dean et de Castiel, où ce dernier admet ses sentiments pour le frère Winchester. Castiel meurt juste après cela en se sacrifiant. « Nous savions tous que Castiel était amoureux de Dean », commente Mark Sheppard. De plus, le cast trouve cela absolument génial que les scénaristes aient permis cette scène. Les acteurs en profitent aussi pour féliciter le travail réalisé par Misha mais aussi par Richard qui était le réalisateur de cet épisode.

Toute cette préparation a duré trois semaines avec de nombreuses répétitions et jusqu’au dernier moment des détails ont été changés pour rendre la scène la plus parfaite possible. L’évolution de l’arc narratif de Castiel dans la série et l’impact que cela a engendré sur les fans, c’est tout simplement bouleversant. Comme l’explique Richard, ce n’est pas tous les jours que la télévision nous offre non seulement une telle opportunité mais aussi un laps de temps raisonnable pour s’y préparer. Il faut donc y mettre toute son énergie. Aujourd’hui, il est heureux de savoir que cette scène perdurera dans l’histoire même après la fin de la série. Il a d’ailleurs hâte de pouvoir en parler lors des futures conventions. Matt le félicite pour son travail car il a été réalisateur lui aussi sur l’un des épisodes précédents de la saison et il a essayé de faire ressortir de telles émotions. Pour autant, il n’avait pas réussi et dans cet épisode, finalement, l’interprétation de Misha a vraiment pu atteindre ce niveau émotionnel grâce à l’aide de Richard et sa patience. « Félicitations pour ton épisode à toi aussi Matt. C’était vraiment bien. De la part de Speight je m’y attendais, mais pas de toi ! », commente Mark Sheppard.

Le soir-là, après la fin du tournage de cette scène, Rob, Misha, Jensen, Alexander et Richard ont pris un avion. Or, ils ont failli mourir car l’un des moteurs a explosé en plein vol. Richard imaginait déjà la une le lendemain en annonçant leur mort à chacun. « Richard, tu nous donnes trop de crédit. La une aurait plutôt été Misha Collins, Alex Calvert, Jensen Ackles et leurs amis sont morts dans un accident d’avion », ajoute Rob ce qui créé l’hilarité du groupe.

Ruth tient elle aussi à commenter l’épisode. Elle l’a regardé le soir même de la diffusion et elle le live-tweetait en direct. Lorsqu’elle a vu la scène, elle s’est mise à pleurer. Puis elle s’est connectée sur Twitter et a vu les hashtags #Destiel en top des tendances, au coude-à-coude avec les autres dédiés aux élections américaines. Elle a trouvé cela absolument génial de voir un hashtag dédié à la série entre Trump et Biden. Une fois de plus, elle a été bluffée par la fandom de Supernatural. « Les élections sont temporaires… Destiel c’est pour l’éternité ! », dit Mark Sheppard. Pour conclure, le cast est d’accord pour dire que c’est la meilleure performance de toute l’année.

Le panel arrive déjà à sa fin. Une demi-heure paraît trop court face à un cast qui regorge de choses à dire. Qui plus est, l’approche de la fin de série suscite beaucoup de questions. Pour autant, nous ne voyons pas meilleure façon de conclure ce week-end dédié à Supernatural. Le cast remercie chaque participant et n’oublie pas People Con pour leur travail d’organisation sur cette convention virtuelle. Fanny n’est pas sans reste après avoir effectué un travail phénoménal. Face à tant de cohue, ce n’était pas chose simple de pouvoir tout retranscrire et cela a été fait avec brio. Pour la peine, le cast créé même un hashtag en son honneur #TrustFanny qui signifie qu’il faut lui faire confiance pour gérer les traductions. C’est donc dans la bonne humeur que l’on se dit au-revoir, avec d’ores et déjà un goût de nostalgie à savoir que la convention est terminée et qu’il faudra attendre juin 2021 pour les retrouver.

La DLC Online, qu’est-ce que nous en pensons ?

Même si la déception de ne pas rencontrer les acteurs physiquement est présente, les fans sont ravis de cette réunion virtuelle. Alors que la fin de la série approche, c’est un véritable plaisir de retrouver Rob Benedict, Mark Sheppard, Ruth Connell, Mark Pellegrino, Richard Speight Jr, Matt Cohen et Misha Collins pour partager un moment avec eux.

Le casting de Supernatural ne manque pas de montrer son incontournable bonne humeur et son éternelle gentillesse bien connues de la communauté. Bonne ambiance, nostalgie et cohésion ont régné tout le week-end pour le plus grand plaisir des fans qui se préparent au grand final de la série.

Mention spéciale à Lucie et Fanny qui ont su gérer à merveille les traductions tout au long du week-end avec un cast des plus bavards ! Ce n’était pas forcément évident mais elles ont su s’en sortir avec brio.

Bien que le grand voyage supernaturel s’achève ce 19 novembre 2020, les fans peuvent se réjouir car ils auront l’occasion de retrouver le cast à la DarkLight Convention 4 qui aura lieu du 11 au 13 juin 2021 à Paris. Ne ratez pas l’opportunité de fermer le chapitre de la série en rencontrant le cast. Les billets sont en vente juste ici. Nous espérons vous y voir !