Compte-rendu

Dream It At Home 11

Dream It met les petits plats dans les grands pour un week-end 16 étoiles !

Après avoir vécu l’édition all stars de la Dream It At Home 10, nous embarquons à nouveau chez Dream It Con pour une onzième édition ces 22 et 23 mai 2021. Pleine de surprises, c’est au cours du weekend même que l’équipe a finalisé sa guestlist faisant notamment place à des inédits.

Avant de découvrir les nouveautés qui nous ont été concoctées, certains thèmes récurrents sont de retour à l’image de SKAM. Le duo français composé d’Axel Auriant et Maxence Danet-Fauvel est heureux de vous retrouver après quelques mois loin des conventions virtuelles. Ce ne sont pas les seuls, Shelley Hennig est une nouvelle fois présente pour représenter Teen Wolf et Ronen Rubinstein nous rejoint seulement un mois après la DIAH10 pour revivre un événement aux côtés des fans de 9-1-1 : Lone Star.

Sur la planète The 100, Paige Turco est de nouveau à l’affiche, cette fois-ci accompagnée pour la première fois de Tasya Teles. Dans le rayon des séries fantastiques, Fate : The Winx Saga est à l’honneur avec la présence d’Elisha Applebaum, déjà venue à deux précédentes éditions. Du côté de Mystic Falls et de la Nouvelle Orléans, Daniel Gillies accompagne ses dames pour des activités 100% The Vampire Diaries et The Originals. Effectivement, Riley Voelkel signe elle aussi son retour, accompagnée de Kayla Ewell, Arielle Kebbel et une inédite en convention, Leah Pipes.

Enfin, en attendant de le rencontrer en décembre 2021 à Paris, Lucas Grabeel représente la franchise planétaire High School Musical. Première fois en convention virtuelle, la série médicale à succès Grey’s Anatomy est au programme avec la présence de Sarah Drew sur les deux jours. Autre surprise réservée par Dream It Con, l’un des derniers succès signé Netflix, Ginny & Georgia, est aussi au cœur de cette convention en compagnie de Sara Waisglass. Mais ce n’est pas tout… Presque devenu impossible dans la tête des fans, c’est nul autre que Thomas Brodie Sangster, l’interprète de Newt dans la saga The Maze Runner et Benny Watts dans The Queen’s Gambit qui nous a rejoint au pied levé. Prêts à nous suivre pour ce nouveau weekend plein d’anecdotes ? C’est parti !

Samedi : 16h35

C’est au milieu de l’après-midi que démarre le weekend de la Dream It At Home 11. Nous démarrons avec de l’inédit en compagnie de Sara Waisglass, l’interprète de Maxine Baker dans la série Netflix Ginny & Georgia. Alors qu’il s’agit de sa toute première Dream It At Home, Saâd, l’animateur, se charge de l’accueillir dans la ‘Dream It Family’ comme il aime l’appeler. « Merci beaucoup ! Je sors tout juste de mon meet & greet, j’en suis encore chamboulée. Faire cette convention me stresse mais j’adore, la technologie c’est incroyable ! », dit-elle. Place aux questions des fans !

Au-delà de Ginny & Georgia, l’actrice canadienne est également connue pour avoir figuré dans les séries Degrassi (Frankie Hollingsworth). Est-elle toujours en contact avec le reste du cast ? « Totalement ! On a créé un lien très fort tous ensemble », répond-elle spontanément. Elle mentionne notamment Jamie Bloch (Yael Baron) qu’elle qualifie comme l’une des meilleures personnes existant sur cette Terre. Elle la considère comme sa meilleure amie, toutes les deux se parlent quotidiennement. Elle est également restée proche de Ehren Kassam (Jonah Haak). Pour autant, elle insiste sur le fait que tous se suivent sur Instagram, s’envoient des messages de temps à autre pour s’envoyer des nouvelles. Donc ils sont tous restés en contact et n’hésitent pas à se féliciter quand de nouveaux projets émergent !

Impossible de passer à côté de l’univers musical : quelle est la chanson sur laquelle Sara préfère danser en ce moment ? « ‘Good 4 u’ de Olivia Rodrigo est sortie il y a peu de temps. J’étais là… à l’écouter et danser chez moi ! », dit-elle. Passons à présent à son personnage de Maxine dans la série Ginny & Georgia : que préfère-t-elle de sa personnalité ? « Comment choisir ? », réfléchit-elle. Elle explique grandement apprécier sa loyauté et sa relation envers ses amis. Selon elle, c’est ce qui rend justement le final de la saison une si déchirant. « J’admire à quel point c’est une bonne amie et le fait qu’elle ait un cœur énorme », dit-elle.

Comme à chaque convention en période de pandémie, il est demandé dans quel pays elle aimerait voyager en premier. « Alors simplement parce que j’ai des amis qui vivent là-bas et qu’ils me manquent beaucoup, j’aimerais me rendre à Los Angeles. Et sinon un pays où je n’ai jamais été et je rêve d’y aller, ce serait l’Italie », répond-elle. Sara se souvient encore d’un voyage fait par sa mère et sa sœur où elle n’avait malheureusement pas pu se rendre. Elle avait mal supporté le fait de ne pas faire partie de l’expédition.

Retour sur Ginny & Georgia : serait-elle partante pour un épisode musical ? « Absolument ! Beaucoup de membres du cast chantent et dansent, ça serait donc logique », dit-elle. Sara trouve cette idée vraiment intéressante, affaire à suivre donc. Toujours sur le tournage, elle explique avoir dû apprendre le langage des signes. « J’ai toujours voulu apprendre. Pouvoir collaborer avec la communauté malentendante, notamment l’acteur qui joue mon père qui l’est réellement, était vraiment instructif », débute-t-elle. Aussi, ils avaient des coachs et interprètes présents sur le plateau pour les guider et les aider à mémoriser leurs répliques. Lorsque la pandémie a commencé, Sara a décidé d’utiliser de son temps pour prendre des cours et continuer son apprentissage. Elle voit cela comme un honneur de pouvoir maîtriser ce langage et le montrer à un grand monde, d’autant plus du fait qu’il y ait si peu de représentations de la sorte à la télévision.

Dans la continuité, Sara nous parle justement du succès de Ginny & Georgia et du changement qu’elle a vu opérer au niveau de sa notoriété. « Avec Degrassi j’étais reconnue dans la rue, et je le suis toujours. C’est un phénomène mondial, c’est donc normal, d’autant plus que la série a été diffusée pendant longtemps. C’est d’ailleurs extraordinaire. Mais là, la grosse différence avec Ginny & Georgia est que mes réseaux sociaux ont explosé. J’ai plein de nouveaux amis et c’est absolument génial », explique-t-elle. En parallèle, elle vit au Canada dans la province d’Ontario qui est sous confinement strict. Elle n’a donc pas l’occasion d’être reconnue puisqu’elle est soit enfermée chez elle, soit dehors avec un masque. Donc elle a principalement vu un énorme saut à travers les réseaux sociaux, elle trouve ça dingue. Elle est très reconnaissante de voir le succès que l’équipe rencontre.

Retour aux débuts de Ginny & Georgia : comment s’est déroulée son audition ? « C’était long. J’ai auditionné au mois de mai et j’ai été rappelée six fois, puis j’ai dû refaire des prises plein de fois », nous explique-t-elle. Comme elle aime le raconter, lorsqu’elle a décroché le rôle, elle était la plus heureuse car c’est vraiment le rôle d’une vie selon elle. Elle était prête à auditionner un million de fois s’il avait fallu car c’était vraiment le personnage qu’elle souhaitait jouer. Récemment, elle s’est montrée curieuse et a voulu se renseigner sur le nombre d’auditions qu’elle a fait. Ainsi, le réalisateur lui a envoyé toutes ses prises vidéos et elle a découvert en avoir fait 46. Il s’agissait de la même scène, mais interprétée à chaque fois d’une manière différente. En voyant la toute première, elle s’est d’ailleurs trouvée très nulle au vu de l’évolution qu’elle a connue par la suite. Ainsi, Sara réitère en disant avoir été plus qu’heureuse de ne pas avoir fait tout ça pour rien. « C’était du boulot mais ça valait le coup », conclut-elle.

La prochaine question concerne une personnalité qu’elle aimerait voir en guest star dans Ginny & Georgia. « C’est une excellente question mais je n’en ai strictement aucune idée. Laissez-moi réfléchir et je vous donnerai une réponse un jour sur Twitter », répond-elle alors. Nous passons ainsi à la question suivante qui concerne la saison 2. A-t-elle des informations à nous partager ? De manière très transparente, Sara nous avoue n’avoir aucune information quant aux prochains épisodes. L’équipe ne lui a rien dit et elle n’a reçu aucun script. Pour autant, ce que Sara souhaite pour Maxine est qu’elle trouve l’amour, mais pas tout de suite. Elle aimerait d’abord qu’elle prenne du temps pour elle avant de se plonger dans une prochaine relation amoureuse.

De manière plus générale, il est cette fois-ci demandé à Sara son processus afin de rentrer dans la peau d’un personnage. Sara précise tout d’abord que cela diffère en fonction du personnage. Si elle nous devait parler de Maxine, c’est le rôle qui lui a demandé le plus de préparation. Effectivement, Maxine déborde d’énergie et parle notamment très vite. Elle possède également beaucoup de répliques donc elle doit d’abord l’apprendre par cœur, le connaître sur les bouts des doigts. Par la suite, pour atteindre l’énergie de Maxine, elle court autour des studios en boucle et elle danse. Tout cela lui donne l’adrénaline nécessaire pour tourner ses scènes !

Question d’ordre plus personnel : si elle n’avait pas été actrice, quel métier Sara aurait voulu exercer ? « Quelqu’un m’a posé cette question hier. J’aimerais travailler dans la police scientifique. Aider à résoudre des enquêtes, découvrir l’envers du décor de cette science… », dit-elle. Elle trouverait cela particulièrement intéressant. Le sujet suivant l’emmène en France le temps d’une question. Que sait-elle dire dans notre belle langue ? « Je parle vraiment le minimum… Donc, quand on me demande je dis que je parle ‘un peu’ », répond-elle en partie en français. Sara aimerait vraiment parler notre langue, elle l’a apprise étant enfant mais a arrêté au lycée à son grand regret. Elle se souvient encore des chansons que son professeur leur donnait pour mémoriser les mots.

Le sujet suivant est lancé : quelle est sa plus grande inspiration ? « Actuellement ? Je vais dire Sarah Lampert, la créatrice de Ginny & Georgia. Elle est si jeune et c’est son premier projet. Elle a créé quelque chose que les gens aiment tellement, c’est une grosse inspiration pour moi », explique Sara. L’actrice aime aussi écrire et elle espère un jour être à la même hauteur que son amie. Son talent l’impressionne beaucoup, d’autant plus que c’est rare d’avoir du succès.

Il ne reste plus beaucoup de temps avant la fin du panel mais chaque minute compte pour en apprendre plus sur Sara. Nous apprenons alors que malgré sa peur du vide, elle aimerait faire du parachute pour se prouver qu’elle peut y arriver. Enfin, avant de quitter son panel, elle tient à révéler ses citations préférées. Elle commence ainsi par John Milton dans le poème Paradise Lost (Le Paradis perdu) : « A mind not to be changed by place or time. The mind is its own place, and in itself. Can make a heav’n of hell, a hell of heav’n. », soit en français : « L’esprit est à soi-même sa propre demeure, il peut faire en soi un ciel de l’enfer, un enfer du ciel ». Selon elle, cette vision de la psychologie est très pertinente. Enfin, dans un second temps, elle nous partage aussi : « Sometimes I’m the mess. Sometimes I’m the broom. On the hardest days, I have to be both » de Rudy Francisco, soit en français : « Parfois, je suis le désordre. Parfois, je suis le balai. Dans les jours les plus durs, je dois être les deux ».

C’est ainsi que se termine ce panel des plus inspirants. Pour conclure, Sara avoue qu’elle se dirait à sa version plus jeune que ça va bien se passer. C’est le message qu’elle souhaite faire passer à toutes les personnes présentes, même si parfois nous avons l’impression que ça ne s’améliorera pas, ça finit toujours par s’arranger. C’est d’ailleurs quelque chose qu’elle continue de se dire. Ainsi, nous ne voyons pas meilleure façon d’illustrer la bienveillance et la gentillesse qu’a véhiculé Sara au cours de ces trente minutes. Il s’agit d’une guest tout à fait attentive et qui amène un vent de fraîcheur aux Dream It at Home. Ne vous inquiétez pas, nous la retrouvons juste après pour un quiz Ginny & Georgia !

Comme promis, nous voici de retour avec Sara Waisglass pour un quiz sur la série Ginny & Georgia. Pour plus de convivialité, les fans sont invités à activer leurs caméras. Pas de temps à perdre, ces derniers ont l’habitude et rentrent leurs pseudos sur Kahoot. Sara est contente de découvrir cette nouvelle application et espère réussir à répondre correctement au quiz !

Nous commençons en douceur en demandant dans quel Etat l’histoire se déroule. « Je vais être vraiment embarrassée si je n’ai pas bon à celle-ci », dit alors Sara. Pas de problème sur ce coup-ci, le Massachusetts est bien la bonne réponse. La seconde question ne devrait pas poser problème non plus puisqu’il s’agit de trouver le lien de parenté entre les deux héroïnes principales dont le nom de la série est tiré. À l’unanimité, c’est bel et bien mère et fille.

Retour au premier épisode de Ginny & Georgia, qui Ginny (Antonia Gentry) embrasse-t-elle à son arrivée ? Là encore c’est un sans-faute, c’était bien Marcus Baker (Felix Mallard), le frère de Maxine. La prochaine question divise un peu plus les participants et consiste à savoir avec qui Georgia (Brianne Howey) passe-t-elle la plupart de son adolescence. Il s’agissait d’un gang de Bikers, plus connu sous le nom des Blood Eyes Atlanta dans la série. Cette réponse permet à Sara de s’emparer de la première place. Mais attention, le jeu n’est pas fini, loin de là !

Où travaille Georgia ? Là encore, comme une évidence, tout le monde répond la mairie. La prochaine question concerne un autre lieu emblématique de la série, le Blue Farm Café. Qui en est le propriétaire ? Il s’agit bien de Joe (Raymond Ablack) et cette réponse permet à tout le monde de remporter des points. La partie est serrée ! Toujours en lien avec Joe, quand a-t-il rencontré Georgia pour la première fois ? Cette fois-ci certains se trompent alors qu’il fallait répondre que c’était durant leur adolescence. Qu’a-t-il offert à Georgia ? « J’ai eu peur, j’ai pensé que c’était une serviette pendant un moment », commente Sara tandis qu’il s’agissait bien des lunettes de soleil.

La prochaine question consiste à retrouver le nom du groupe d’amis de Ginny. Faut-il encore l’orthographier correctement ! Certains échouent à une lettre près, c’était bien ‘MANG’. Toujours sur le groupe, en qui se déguisent les filles lors d’une des soirées du lycée ? Scène mythique de la série, tout le monde trouve Britney Spears. Toutefois, Sara avoue qu’elle adorerait voir la même chose avec les costumes de Rihanna.

Retour à Marcus Baker, que lui est-il arrivé après qu’il ait avoué ses sentiments à Ginny ? Malheureusement pour lui, il a bien subi un accident de moto. Toujours sur leur relation, qui les surprend en premier en train de s’embrasser ? C’était nul autre que Abigail et, là encore, c’est une réussite pour tous les participants. Ces derniers trouvent aussi que c’est à cause de cette relation que tous ses amis lui tournent le dos, la compétition n’en est donc que plus dure face à tant de bonnes réponses.

Pour autant, suite à des petits problèmes techniques, le quiz s’arrête là. Effectivement, Kahoot fait face à un dysfonctionnement difficile à résoudre. Nous pouvons considérer que Sara finit sur le podium puisqu’elle était deuxième lors de la dernière question. Qui plus est, tous les fans sont les grands gagnants dans la mesure où la plupart d’entre eux ont fait un sans-faute ! C’est dans la bonne humeur que Sara reste plus longtemps afin de discuter avec ses fans de Ginny & Georgia.

Il est temps d’enfiler vos uniformes car c’est l’heure de faire un tour à la caserne 126 pour retrouver un guest bien habitué des Dream It At Home : Ronen Rubinstein (TK Strand).

Après quelques petits problèmes techniques, le panel démarre avec une question sur l’épisode 12 de la saison 2 que les fans attendent avec impatience. En effet, Ronen l’a énormément teasé à la dernière convention. L’acteur précise qu’il l’avait fait mais seulement à propos de ce dont il se rappelait. Finalement, lorsqu’il a pu le visionner à nouveau, il s’est aperçu qu’il avait oublié des détails et il a donc trouvé ça génial de le redécouvrir. Il déclare également que c’est un épisode important pour la relation Tarlos (TK Strand et Carlos Reyes).

Survient ensuite une question sur le 4 juin. En effet, Ronen tease cette date et l’événement qui aura lieu à celle-ci depuis un petit moment, les fans souhaiteraient donc en savoir un peu plus. L’acteur répond que ça a un rapport avec la Pride et l’une des plus grandes entreprises du monde. Il précise que Rafael Silva (Carlos Reyes) pourrait bien être impliqué également. « Je ne peux toujours pas croire que ça arrive ! », dit-il. L’interprète de Tyler Kennedy ‘TK’ Strand déclare qu’il ne pourra jamais travailler pour Marvel car il serait viré, il est bien pire que Tom Holland, bien connu pour révéler ce qu’il ne faudrait pas révéler. Il est ensuite demandé à l’acteur s’il compte faire un nouveau live Instagram avec Rafael pour continuer de divertir les fans. Ronen répond : « Avec Rafael ? Oh oui bien sûr ! Après, je ne peux pas vous exprimer à quel point cet été va être dingue ! ». Il a visiblement du mal à ne pas révéler ce qui arrive. L’acteur est très excité à l’idée de partager ça avec les fans et n’hésite pas à dire qu’il n’en peut plus d’attendre d’en parler. Il révèle qu’il fera certainement de la promotion sur ‘ça’ sur Instagram ! Il confesse devoir encore se pincer pour réaliser que ça va vraiment se passer.

La question suivante porte sur sa réplique préférée de 9-1-1 : Lone Star. Ronen déclare alors : « Je pense que c’est une réplique que j’ai improvisée. Je dis ‘Il y a un taureau dans la voiture’. C’était très drôle et tout le monde a bien ri à cause de ça ». L’acteur explique qu’il aime bien une autre réplique, mais semble avoir quelques difficultés à se rappeler de la phrase entière. En effet, Ronen précise qu’il est en mode vacances actuellement. Une question un peu originale et plus légère pour son état d’esprit du jour survient ensuite, puisqu’il est demandé à l’acteur de se décrire en trois emojis. Ronen choisit celui qui a les yeux qui partent dans tous les sens, le danseur disco et son emoji préféré de tous les temps qu’il utilise à chaque fois qui est celui avec le regard et le sourire en coin. Selon lui, ce sont les trois emojis qui le décrivent le mieux.

Retour sur 9-1-1 : Lone Star avec une question sur la présence de Carlos dans le dernier épisode de la saison. Ronen répond que tout le monde sera dans l’épisode. Concernant le fait de se mettre dans la peau de son personnage, Ronen explique qu’il le connaît désormais très bien, donc ce n’est plus aussi difficile que ça pouvait l’être. Il précise toutefois : « Ça dépend des scènes. Si c’est une scène compliquée sur le plan émotionnel, j’ai mes petits trucs pour entrer dans la peau du personnage. Le plus souvent c’est surtout de devoir faire appel à ma concentration et, de ce fait, devoir m’enfermer. Je prends mon espace, en fait ». L’acteur cite notamment une scène dans laquelle il se disputait avec Rafael. Il déclare que pour cette scène-là, il a vraiment dû appliquer ce concept de prendre un peu d’espace pour ne pas être submergé par ses émotions. « Quand tu joues, tu sais que tu joues, mais ton corps ne le sait pas », explique-t-il. Il évoque ensuite une séquence durant laquelle il a dû s’éloigner de tout le monde à chaque prise pour se calmer. Il devait en effet se mettre à pleurer et s’isolait pour y parvenir. Finalement, c’était une sensation très bizarre pour son corps.

Concernant la personne qui l’inspire le plus en ce moment, l’acteur a du mal à choisir. Ronen explique que ces derniers temps il a fait beaucoup de musique et enregistré pas mal de choses, donc ça serait certains groupes qu’il aime écouter. « C’était dans le but de trouver des inspirations lyriques et vocales, donc j’étais plutôt concentré sur ça. J’ai aussi vu un documentaire sur HBO sur Mark Wahlberg récemment, je ne savais pas qu’il avait douze entreprises. Il ne se repose jamais. Je ne sais pas si je veux faire autant de choses que lui car il n’a pas beaucoup de temps pour sa famille, mais je me pose des questions sur comment bâtir un empire ». Il avoue ensuite que ces sept derniers mois ont été très longs et difficiles alors, désormais, il aime pouvoir prendre du temps pour se reposer.

Il est ensuite demandé à Ronen s’il peut partager des moments drôles qui se seraient passés en coulisse de la série. L’acteur répond : « Je vois de moins en moins le groupe car je suis un secouriste maintenant. Donc on n’est plus vraiment ensemble. Mais Brianna, qui joue Nancy, est hilarante. C’est un génie de la comédie, elle pourrait tous nous faire rire au point où on se ferait pipi dessus, surtout quand on est que tous les trois avec elle et Gina. Elle fait des grimaces, des imitations, tout ! ». Il explique que dans l’épisode 10, ils jouent à un jeu de société et elle faisait semblant que la personne à côté d’elle n’était qu’un fantôme. C’était selon lui vraiment très drôle.

C’est sur cette anecdote que s’achève le panel. Toutefois, que les fans se rassurent, ils pourront retrouver Ronen un peu plus tard dans la soirée pour un jeu Trivia ! L’acteur exprime d’ailleurs son excitation quant à cette activité. Il l’annonce déjà : il est là pour ça et il veut gagner.

Il est l’heure d’une activité très attendue par l’interprète de TK dans la série 9-1-1 : Lone Star. Ronen Rubinstein avait en effet très hâte de participer à nouveau à la Dream It At Home pour jouer avec ses fans. D’ailleurs, il ne faut pas plus d’une minute pour que le Trivia commence, l’acteur étant très impatient de débuter la partie.

La première question porte sur la date de naissance de Ronen, celui-ci étant né le 7 novembre 1993. Le jeu commence ainsi avec une question simple qui fait office de mise en bouche, mais les choses se compliquent dès le deuxième tour. En effet, il est demandé où Ronen a-t-il été diplômé. L’acteur ne fait aucune pitié et se place d’ores et déjà à la seconde place, derrière une fan du nom de Hanna ! La question suivante se concentre sur le film dans lequel Ronen a fait ses débuts au cinéma : Love, Detachment, Smartass ou Katya ? « C’est une très bonne question ! », s’exclame l’acteur. Et c’était effectivement le cas, puisque lui-même a confondu et a donc répondu faux. Il pensait que c’était Katya alors que la bonne réponse était Detachment. Ronen est éclipsé du podium tandis qu’Hanna garde sa médaille d’or provisoire. Mais, ce ne sera pas pour longtemps puisque c’est Alexa qui prendra sa place à la question qui suit. Qui est le créateur de 9-1-1 : Lone Star ? Ronen déclare : « des génies ! », la réponse est en réalité Ryan Murphy.

Les questions se concentrent ensuite sur la série. Tout d’abord, dans quelle ville se déroule 9-1-1 ? Ronen n’hésite pas à souligner la facilité de la question. « Easy peasy », dit-il en sous-entendant donc que c’est un jeu d’enfant. Nul fan n’a d’hésitation, la série a lieu à Austin, au Texas. Saâd, l’animateur, encourage l’acteur en lui disant qu’il faut qu’on le voit apparaître sur le podium. Celui-ci répond : « Je sais ! Mais j’ai tout de même échoué à une question… ».

Puis, c’est le nom complet du personnage de Ronen dans 9-1-1 : Lone Star qui est demandé. Si l’acteur paraît confus, c’est parce qu’il n’était pas sûr s’il fallait écrire le diminutif, TK, ou le nom complet, Taylor Kennedy Strand. Il a donc opté pour le second choix et c’était la bonne réponse. Malgré tout, il ne rejoindra pas le top cinq, resté intact. La question qui suit est : avec quel acteur Ronen forme-t-il un couple dans la série ? Question plutôt simple pour les fans de l’interprète de TK et d’autant plus pour les addicts des Dream It At Home puisque l’acteur en question a été également invité lors d’une édition. Ronen s’exclame : « Nous sommes une équipe de rêve ! ». Il s’agit en effet de son collègue et ami, Rafael Silva. Un petit coup d’œil au classement nous permet de constater que la première place est toujours conservée par Alexa. « Alexa est en pleine forme », s’amuse Ronen en voyant que la fan de bouge pas de la première marche du podium.

Toujours concernant TK, la question posée ensuite porte sur le fameux épisode où le personnage se fait tirer dessus. Les fans auront-ils bonne mémoire ? C’est effectivement le cas, car les réponses correctes sont nombreuses : il s’agissait de l’épisode 8 de la saison 1. Si la même fan continue d’occuper la première place, c’est Jess qui revient cette fois-ci en seconde position, juste devant Samantha qui descend d’une marche. Pour changer un peu, la question suivante est sous forme de vrai ou faux. Ronen Rubinstein a-t-il déjà joué dans un film d’horreur ? La réponse était vraie et l’acteur précise alors avec le sourire : « Dans trop de films d’horreur ! ».

Il est ensuite demandé avec quelle actrice Ronen a-t-il joué deux fois. L’acteur s’interroge : « Quoi ? Mais c’est quoi cette question ? ». Pourtant, au vu des propositions, celui-ci rigole et déclare qu’il connaît la réponse. Toutefois, il avoue que c’est une question piège et qu’elle est excellente. Il s’agit de Liv Tyler avec qui il joue dans 9-1-1 : Lone Star mais avec qui il avait déjà partagé l’écran en 2014 dans le film fantastique Jamie Marks Is Dead de Carter Smith. Cette question sera le lieu d’un coup de théâtre puisque Jess montera sur la première marche du podium, suivie par Samantha en seconde place. Alexa, qui menait la partie depuis un moment déjà, disparaît du podium.

Ronen est un amoureux des chiens, il en a d’ailleurs deux à qui il n’arrête pas de faire des caresses et des câlins pendant le jeu. L’acteur soutient une association qui agit pour les pitbulls. La question suivante porte donc sur le nom de celle-ci et il s’agit de Stand up for Pits. Elle porte chance à l’interprète de TK puisqu’elle lui permet de remonter dans le top cinq ! Nous commençons à entrer un peu plus dans la vie privée de l’acteur avec une question sur son groupe de musique préféré. Il s’agit des Red Hot Chili Peppers. « J’ai un tatouage des Red Hot Chili Peppers », révèle alors Ronen suite à la réponse. Cette question lui donne l’opportunité de passer quatrième et lui offre l’espoir de remettre les pieds sur le podium.

Retour sur la carrière de Ronen, avec une question sur Jake Graham : dans quel film a-t-il interprété ce rôle ? Il s’agit de Smiley Face Killers, réalisé par Tim Hunter et sorti en 2020. L’acteur demeure à la quatrième place derrière Samantha, Jennifer et Jess, toujours première. Une question dont la réponse est bien connue par les fans survient ensuite. Il est en effet demandé quelle est la langue maternelle de Ronen. Pour ceux qui l’ignorent encore, l’acteur parle originellement le russe ! Ce grand classique lui permet de franchir le cap du top trois. À quel âge Ronen a-t-il fait ses débuts à l’écran ? L’acteur était assez jeune car il avait en effet seulement 17 ans. Il déclare avec humour : « Je suis un vétéran maintenant. Un jeune vétéran, cependant ».

Aussi étonnant que cela puisse paraître, il est ensuite demandé quelles étaient les céréales préférées de Ronen lorsqu’il était enfant. L’acteur lui-même est très étonné et s’exclame d’ailleurs : « Mais qui sait ça ? ». Il n’hésite pas à dire qu’il ignore si ce qu’il a choisi est exact. Malgré tout, il y a eu quelques bonnes réponses. Total hasard ou véritable connaissance de l’acteur, on ne saurait dire. Mais, dans tous les cas, la réponse était : Cinnamon Toast Crunch. Nous vous laissons le soin d’aller voir à quoi cela ressemble. Ronen gravit les marches du podium et se retrouve désormais à la seconde place. Le suspens est à son comble : l’acteur continuera-t-il son ascension ?

La question suivante porte sur l’idole de Ronen qui n’est autre que le regretté Kobe Bryant. S’il a répondu juste, il n’a pas été suffisamment rapide pour s’établir en haut du top trois. « J’arrive Jess ! », s’exclame-t-il. Une nouvelle question sur les collaborations de Ronen avec d’autres acteurs célèbres est alors posée : avec qui a-t-il travaillé dans le film Follow Me ? Les propositions sont assez proches et peuvent paraître piégeuses pour quiconque n’ayant pas vu le film. S’agit-il de ‘Holland Roden & Keegan Allen’, ‘Ashley Benson & Tyler Posey’, ‘Troian Bellisario & Thomas O’Brien’ ou ‘Shelley Hennig & Tyler Blackburn’ ? L’acteur donne alors un indice en déclarant : « Je n’ai jamais travaillé avec Tyler Blackburn (Pretty Little Liars) ». Effectivement, puisque la bonne réponse était la première proposition. Malgré tous les efforts de Ronen, Jess ne se laisse pas faire et conserve sa place sur la première marche du podium. « Allez Jess ! », lance Ronen.

Une photo s’affiche alors à l’écran et il faut nommer le personnage interprété par Ronen qui apparaît sur celle-ci. Il s’agit de l’un des rôles qui a révélé l’acteur au grand public puisque ce n’est autre qu’Alex Powell dans la série Dead of Summer : un été maudit. « C’était vraiment un rôle amusant », révèle Ronen. Enfin, il est demandé combien d’abonnés l’acteur a sur Instagram ?  « C’est une blague ? », demande Ronen. « Allez ! C’est pour la victoire ! », lance-t-il. La réponse était 186 k abonnés et elle ne lui permet pas de terminer premier. En effet, le top trois s’étant stabilisé depuis un moment, Ronen achève son activité à la seconde place. La déception se fait sentir, mais c’est malgré tout avec le sourire qu’il accueille le résultat.

Ronen remercie les fans, son équipe et l’académie avec humour mais déclare que la prochaine fois il doit terminer premier. Il lui reste d’ailleurs une activité qui interviendra plus tard dans la journée : le qui a dit quoi. Cependant, l’acteur avoue qu’il va être très mauvais car il a oublié ses propres répliques, donc il ne sait pas réellement comment il va s’en sortir. Alors qu’il reste un peu de temps, Ronen demande s’il peut sortir ses chiens. Toutefois, l’activité ne se termine que dans une dizaine de minutes, alors il décide de répondre à quelques questions en attendant, tout en gardant sa chienne près de lui. Alors qu’elle lui fait un câlin, il révèle : « Elle fait ça depuis qu’elle a deux mois ». Alors que Saâd lui demande une chose qu’il aimerait faire qui est sur sa liste de choses à faire avant de mourir, Ronen annonce qu’il aimerait trouver un frère à sa chienne. Mais, ce n’est pas tout : « Je veux un troisième chien et je veux faire une tournée avec ma musique ». De quoi faire espérer ses fans. Il lui est ensuite demandé à quel moment il a réalisé qu’il tournait dans une série si importante. L’interprète de TK n’hésite pas une seconde à dire que c’était dès le premier jour ! « C’est arrivé très vite ! Mon premier jour était aussi le premier jour de production, on était dans Time Square en haut d’un immeuble en train de sauver un homme suspendu par sa cheville à hauteur de cinquante étages. Donc le premier jour, juste avec la production et le fait d’être avec Rob, je savais que ça allait être énorme », détaille-t-il. Après ça, l’acteur avoue qu’il était prêt pour tout et n’importe quoi.

C’est sur cette réponse trépidante que s’achève l’activité. Ronen s’éclipse pour emmener ses chiens faire un tour dehors tandis que nous changeons de lien pour nous diriger vers une nouvelle activité.

Alors que les fans sont prêts avec leur caméra activée, c’est l’heure pour l’interprète d’April Kepner d’apparaître à l’écran, extrêmement souriante. Alors que Saâd l’accueille pour la première fois, elle ne cache pas son excitation à l’idée de rencontrer ses fans, d’autant plus sur ce workshop.

Après cette introduction, une fan adresse la première question : si elle pouvait imaginer à nouveau le mariage de Japril, que ferait-elle différemment ? « C’est une bonne question » répond elle, dubitative. Sarah pense que ces deux personnages ont beaucoup pris en maturité depuis et sont bien moins impulsifs. S’ils venaient à se remarier, ils auraient donc besoin aujourd’hui de prendre davantage leur temps afin d’être cette fois sûrs de leur décision. Peut-être même que ce mariage serait cette fois plus grand. En effet, s’étant mariés de dernière minute, leur premier mariage n’avait ni témoin, ni invité et s’est déroulé au milieu de nulle part. Le traducteur ajoute alors qu’ils pourraient engager un ‘wedding planner’. Or pour Sarah, ce serait une très mauvaise idée ! April voudrait tout contrôler. Ayant été chef de la chirurgie, elle n’a besoin de personne : elle sait ce qu’elle fait. Elle ajoute que récemment, quelqu’un a tweeté une photo d’elle et Catherine lorsque April avait eu l’occasion d’être à la tête des internes très rapidement. Elle disait adorer la bureaucratie, les documents, donc April gérait tout cela avec plaisir.

La prochaine question concerne bien sûr toujours le couple phare de la série. La fan demande d’abord si tout le monde a bien vu les derniers épisodes pour ne spoiler personne, ce qui est appréciable de sa part ! Maintenant que tout le monde a les oreilles bouchées, elle peut poser sa question. Celle-ci s’intéresse désormais au futur d’April et Jackson maintenant qu’ils sont tous deux partis vers Boston. Comment les imagine-t-elle ? Sarah suppose qu’ils sont dans la même maison, mais en faisant chambre à part le temps qu’elle trouve son propre appartement. On ne sait pas ce qu’il peut se durant cette cohabitation. Par ailleurs Jackson a insisté sur le fait qu’il ne voulait pas qu’elle ait à mettre sa carrière de côté, qu’elle puisse continuer le travail qu’elle effectuait à Seattle mais en ayant désormais cette somme importante fournie par la fondation. Elle sera également amenée à créer ce programme pour aider les personnes sans domicile fixe. Elle les voit juste ayant cette grande volonté de servir leur communauté et d’aider les gens, mais de façons différentes avec deux positions propres pour chacun. Elle les imagine donc le soir à table avec leur fille, échanger à ce sujet et parler de leurs avancées respectives.

Pour cette troisième question, c’est cette fois Saâd qui interroge l’actrice afin de savoir comment se prépare-t-elle avant de tourner une scène émotionnelle. Elle raconte avoir un processus très différent selon le projet ou la scène. Il lui est arrivé d’écrire dans un journal intime du point de vue de son personnage. Cela l’aide à mieux le comprendre. Elle a également une playlist composée de chansons tristes qui lui permettent de ressortir ce type d’émotions. Pour certaines scènes, la prière l’aide beaucoup. Cependant, depuis qu’elle a des enfants, elle trouve cela plus simple d’accéder à certaines émotions. De plus, pouvoir pleurer est un petit peu comme le système d’un muscle, plus on s’entraîne, plus on y arrive.

Retour sur le couple mythique de Grey’s Anatomy : si elle pouvait changer un passage de leur relation, que choisirait-elle ? Sarah se demande alors : lorsqu’April retourne en Jordanie pour la seconde fois, que se serait-il passé si Jackson était parti avec elle ? Est-ce que cette ville lui aurait permis de se reconstruire comme ça a été le cas pour elle ? Peut être que ça aurait pu les rapprocher plutôt que de les éloigner. April n’avait pas le choix que de partir, elle ne pouvait juste pas rester après ce qui venait de leur arriver. L’actrice reconnait que demander à Jackson de partir avec elle aurait représenté un gros sacrifice, mais si ça avait eu lieu, ça aurait peut être changé leur histoire. 

La prochaine question est plus intime : que dirait la April d’aujourd’hui à la April qui vient de perdre sa virginité la veille de son examen ? Sarah lui dirait qu’il y a énormément de honte qu’elle associe à sa sexualité, alors que ça n’a pas lieu d’être. L’une des choses qui l’a convaincue dans sa foi est sa virginité. Or, c’est une mentalité assez vieux-jeux. Après la perte de son enfant et le fait que son mariage se soit effondré, la relation qu’elle avait avec Dieu était beaucoup plus seine. Elle avait en effet une vision d’un Dieu qui aime et non pas qui juge. La April d’aujourd’hui a compris que prier ne signifiait pas avoir uniquement des belles choses qui s’en suivent. Si la April plus jeune se rendait compte qu’elle avait une vision des choses très limitée, elle aurait accepté la réalité de la vie bien plus facilement. 

La relation entre son personnage et celui de Jesse Williams passionne forcément et c’est une nouvelle fois le sujet de la question. Si April et Jackson n’avaient pas perdu leurs deux meilleurs amis lors de la fusillade, se seraient-ils rapprochés selon elle ? Sarah explique que cette expérience a créé un lien intense entre eux. Dans sa relation avec Reed, elle se sentait protégée et pouvait être elle-même, soit un petit peu bizarre et décalée, car elle avait cette personne qui la connaissait et l’acceptait comme telle. Le fait que Jackson et April aient tous deux partagé cette perte immense et ce traumatisme pour eux leur a permis de se rapprocher comme rien d’autre n’aurait pu le faire. « S’ils n’avaient pas perdu leurs amis, je ne suis même pas sûre qu’ils se seraient trouvés un jour », ajoute-t-elle. En tant qu’acteurs, ça a été une réelle surprise pour elle et Jesse. Sarah se souvient d’une interview qu’elle avait à l’époque donné dans laquelle on lui demandait avec qui elle voyait April. Elle avait alors répondu : « N’importe qui sauf Jackson ! », c’est dire à quel point ils ne s’y attendaient pas ! Ils ne s’en sont jamais douté, jusqu’à ce qu’ils aient lu le script ensemble, c’était donc très inattendu. C’est d’ailleurs ce qui rend cette relation si belle. Il n’y a pas eu de séduction ou autre, ils étaient juste meilleurs amis. Voir cette relation évoluer vers une histoire amoureuse était très réel et authentique. 

La fan suivante s’en tient au personnage de Sarah cette fois pour savoir comment elle aurait vu la fin de son personnage si elle pouvait changer quelque chose, notamment sa relation avec Matthew. Elle explique alors avoir adoré toute l’histoire d’April. Chaque chose qu’elle a vécu l’a forgée. Si elle n’avait pas perdu son bébé, puis été en Jordanie, et enfin vu son mariage s’effondrer, elle n’aurait jamais retrouvé sa foi. Or cela a été une des choses qui la caractérisait le plus en tant que personne. L’audience a vu une femme avec une foi « immature » qui a grandit en humain avec une foi somptueuse et inspirante, qu’elle est fière d’avoir pu interpréter. « On ne grandit pas si on ne tombe pas », ajoute Sarah. Si tout était simple, sans souffrir, on n’apprendrait pas à mieux aimer les gens, à grandir. Éviter la souffrance ne fait pas partie du sens de la vie selon elle. Elle ne changerait donc rien, April devait passer par cela pour devenir qui elle est et aider les autres. Ce n’était pas facile mais cela fait partie de la vie.

Après ce discours inspirant, il est demandé à Sarah quelle a été la chose la plus importante qu’elle a apprise en prêtant ses traits à ce personnage ? Sa réponse se divise en deux parties. Il y a tout d’abord cette scène, lorsqu’elle est nommée chef des résidents et que tout le monde se moque d’elle. Elle répond alors : « Je sais pas ce que tout le monde a mais moi je m’en fous si on ne m’aime pas, parce que je m’aime ». Sarah adore cette partie d’April, qui a toujours eu beaucoup confiance en elle, ce qui n’a pas toujours été le cas de l’actrice. Elle a donc appris beaucoup d’elle sur cet aspect, mais également lorsqu’April s’éloigne de sa foi. Elle-même l’a remise en question en voyant tous les problèmes se déroulant sur la terre par exemple. Dans ces moment-là, Sarah visionne à nouveau la scène avec le rabbin et ça l’aide énormément. Elle en pleure d’ailleurs toujours, notamment dû au tournage. L’acteur jouant Eli, Saul Rubinek, lui a raconté de nombreuses histoires sur ses parents ayant survécu à l’holocauste. En effet, l’une des premières scènes devait commencer avec un focus sur April en larmes. Il l’a donc conservée dans cette bulle psychologique. Ils savaient également à quel point cette scène était importante et espéraient que l’audience, peu importe d’où ils viennent, y verrait une lueur d’espoir. April l’a en conclusion beaucoup inspirée.

Après ce message plein d’espoir est de bienveillance, c’est l’heure de la dernière question. Quel impact le rôle d’April a eu sur sa vie ? « Ça a changé ma vie », déclare-t-elle. Cela lui a permis d’avoir une audience mondiale avec qui elle est honorée de pouvoir échanger. Elle a également été très fière de l’histoire qu’elle a pu raconter. Elle entend tous les jours à quel point April a changé la vie de certaines personnes et c’est très gratifiant pour elle. L’interpréter a donc été le plus beau cadeau de sa carrière. Elle aimerait que la Sarah qui avait 16 ans et s’entraînait à jouer face à son miroir avec sa brosse voyait cela, elle n’en croirait pas ses yeux. Elle n’aurait jamais pu imaginer jouer un rôle pendant 9 ans qui a impacté autant de personnes. D’un point de vue personnel, pouvoir faire ce travail en ayant des enfants et en étant totalement soutenue par Shondaland lorsqu’elle était enceinte était très touchant. Elle ajoute que ce n’est pas toujours le cas à Hollywood. Elle n’aurait pas le temps de faire la liste de toutes les belles choses que lui a apporté ce personnage, mais assure qu’elle lui a changé la vie.

Quelle belle note positive pour conclure cette activité en compagnie de Sarah Drew. Cette dernière a instauré un réel moment d’échange en n’hésitant pas à se livrer tout au cours de ce workshop, ce qui l’a rendu d’autant plus intéressant.

À peine le temps de dire au revoir à Sarah Drew que nous sommes déjà de retour avec l’interprète d’April Kepner dans Grey’s Anatomy. Cette fois-ci, nous allons à jouer à un blindtest. Le but du jeu est donc de retrouver les titres ou bien les interprètes des chansons ayant figurées dans la série. Une fois inscrite sur Kahoot sous le pseudo ‘KepnerBaby’, Sarah et les fans peuvent commencer à jouer.

La première chanson n’est nulle autre que ‘The Story’ de Sara Ramirez, connue pour avoir interprétée Callie Torres. « Yessss… Elle est géniale », commente Sarah. Pour la deuxième chanson, sans doute l’une des plus emblématiques, Sarah peine à trouver. Il s’agissait de ‘Chasing Cars’ de Snow Patrol. On enchaîne avec ‘How To Save A Life’ du groupe The Fray. Grâce à cette question, Sarah remonte dans le top cinq !

Alors que les notes de ‘Total Eclipse of the Heart’ retentissent, Sarah n’arrive pas à taper la réponse. Effectivement, le titre est trop long et il fallait mettre l’artiste. Malheureusement, ça ne fonctionne donc pas pour Sarah alors qu’elle avait bien la réponse en tête. La suite ne l’aidera guère mieux puisqu’elle ne retrouve pas les chansons ‘Into the Fire’ et ‘Cosmic Love’. « Je suis en pleine chute, je ne peux pas descendre plus bas », commente Sarah. Les chansons suivantes n’aident pas l’actrice à remonter dans le classement. ‘Walked Through Hell’, ‘In My Veins’ ne semblent pas dans sa playlist. « Je ne connais aucune des trois ou quatre dernières… Je ne crois pas pouvoir me rattraper à ce stade. C’est un échec total ! », dit-elle. Alors que c’est au tour de ‘All I Want’ de Kodaline de passer, Sarah déclare ne pas connaître cette chanson. C’est une nouvelle défaite sur ce tour. Fort heureusement, ‘Stand By Me’ lui portera chance pour la dixième chanson du jeu. Elle trouve bel et bien la reprise de l’artiste Bootstraps.

Encore cinq chansons pour espérer revenir dans le top cinq. Sarah trouve alors ‘Breathe’ de la chanteuse Anna Nalick mais son pseudo n’apparaît toujours pas à l’écran, étant donné qu’elle a déjà trop de retard. La suivante nous fait écouter la douce voix du chanteur Ed Sheeran sur sa performance de ‘Kiss Me’. « Oh nooon… ça me parait évident maintenant mais je ne trouvais pas avec l’intro », commente Sarah. Malheureusement, Sarah enchaîne de nouveau faux pas pour les chansons respectives de Zola Jesus et Greg Laswell, ‘Skin’ et ‘Off I Go’. Il lui reste une quinzième et dernière chance sur le titre ‘All I Need’ de Mat Kearney. Cela suffira-t-il ?

Avec trop de retard accumulé, Sarah n’atteint pas le top cinq. Malgré son faible score, elle n’hésite pas à féliciter les autres fans qui se sont très bien débrouillés contrairement à elle ! « J’en ai trouvé trois je crois », avoue Sarah. Pour autant, elle s’est quand même amusée et dit au revoir à tout le monde. Nous pourrons la retrouver demain pour d’autres activités.

Place à une nouvelle activité en compagnie de nos Grounders préférés. Tasya Teles (Echo) et Paige Turco (Abby Griffin) sont toutes les deux de la partie pour une séance de questions/réponses sur The 100. En attendant l’arrivée de Paige, Tasya est d’ores et déjà prête à répondre aux fans. Nous pouvons donc commencer !

Les citations sont tout de suite mise en avant. Quelle est sa préférée ? « La vie est dure, mais quelle aventure ! », prononce alors Tasya en français. Nous enchaînons ensuite sur le thème de la littérature lorsqu’un fan lui demande son roman préféré. « Half the Sky est le livre qui a probablement le plus changé ma vie », nous confie ainsi Tasya. Elle l’a lu alors qu’elle était à l’hôpital, quand qelle était âgée d’une vingtaine d’années, c’est pourquoi cette histoire l’a beaucoup marquée. Ne pouvant se rendre en cours, sa mère lui avait amené toute une pile de livres qui ne l’attiraient pas réellement. Mais parmi ceux-là, il y a eu ce livre et il a changé sa vie. Du côté science-fiction, elle recommande le roman dystopique féminin The Power publié par Naomi Alderman.

Zoom sur The 100 cette fois-ci, quelle a été sa scène préférée à tourner ? « Cette question est encore plus dure que celle sur les livres », dit-elle en plaisantant. Toutefois, Tasya nous parle d’un épisode à la fin de la saison 4 qu’elle a eu l’occasion de tourner avec Zach McGowan (Roan), Bob Morley (Bellamy) et Henry Ian Cusick (Kane). Ces deux derniers étaient leurs prisonniers ce qui rendaient les scènes plutôt marrantes à jouer. Sinon, elle citerait aussi le combat à l’épée avec Octavia (Marie Avgeropoulos). Les répétitions étaient comme une chorégraphie avec toute une danse à apprendre, sauf qu’en l’occurrence, elle est plutôt dangereuse. « Pour m’entraîner je faisais du tennis pour avoir le même geste qu’avec une épée », explique-t-elle.

Toujours sur le tournage de la série, quel était son moment le plus drôle en coulisses ? Tasya débute en indiquant qu’il y en a beaucoup trop et que c’est impossible de n’en citer qu’un seul. « Je me souviens d’une scène où je devais cracher sur Bellamy sauf que c’était mon tout premier jour sur le set. Premier jour au studio, premier jour pour rencontrer tout le monde… », tente-t-elle d’expliquer en riant. C’était donc très embarrassant pour elle de devoir faire les formalités de la première rencontre tout en devant lui cracher dessus. Qui plus est, l’équipe voulait tester la scène avec plusieurs angles, elle a donc dû lui cracher dessus une trentaine de fois au moins. « Je m’étais dit qu’ils auraient pu garder ça pour le dernier jour, mais non ils ont mis ça le premier ! », conclut-elle.

Alors que Tasya finit sa réponse, Paige arrive sur le panel. Les éloges ne manquent pas l’une envers l’autre et elles ne dissimulent pas leur bonheur à l’idée de se revoir. Lorsque Tasya lui demande si elle est en Californie, Paige répond que c’est bien le cas en faisant la moue. Elle ne semble pas des plus ravies ce qui fait rire Tasya. L’interprète d’Abby retourne la question à son amie qui elle se trouve à Vancouver et qui imite la même réaction que Paige. « Je viens bientôt en Californie, je t’enverrai un message pour te voir », lui dit alors Tasya. Elles échangent rapidement sur le déménagement de Sachin, sur leurs décors respectifs, puis elles reprennent leur sérieux pour passer aux questions fans.

Ainsi, Paige répond sur sa scène préférée dans The 100. Elle se souvient du tournage du pilot où tout le monde était un peu timide puis finalement après ils sont devenus plutôt fous. Egalement, elle a adoré ses scènes avec Eliza Taylor (Clarke Griffin), qui joue sa fille. Etant elle-même loin de ses enfants, elle l’a prise sous son aile comme une vraie maman. La question suivante ne s’avère pas évidente puisque les deux actrices doivent imaginer une scène entre leurs personnages, Abby et Echo. Elles rient toutes les deux du fait qu’elles ne soient pas très douées pour ça. Comme elles l’expliquent, elles sont actrices et non scénaristes, c’est bien pour une raison ! « On pourrait se sauver mutuellement. Je te défends mais je me fais mal, puis après tu me sauves. Tu m’emmènes dans une tente et tu me soignes », s’imagine alors Tasya. Paige acquiesce trouvant le scénario plutôt cohérent. Elle salue par la même occasion le travail mené par Tasya sur la dernière saison.

Si elles pouvaient jouer un autre personnage de The 100, lequel choisiraient-elles ? Tasya aimerait bien jouer Octavia ou Clarke du fait que ce sont deux battantes. Paige ajoute alors que c’est justement ce qu’il y a bien dans cette série, c’est que toutes les femmes présentes ont des personnalités fortes. « Je pense que toutes les actrices présentes ont eu de la chance d’avoir un tel personnage. Pour ma part, j’ai adoré Abby. Le seul bémol c’est qu’elle n’a jamais pu avoir une arme. J’ai supplié tout le monde d’en avoir une au bout de la sixième saison quand même… », explique Paige. Cela n’a pas pu se faire car lorsqu’elle portait une arme, personne ne la prenait au sérieux. Pour en revenir à la question initiale, elle choisirait Kane mais elle aurait un souci au niveau des cheveux car ce ne sont pas du tout les mêmes ! Pour conclure, les deux actrices confirment être très satisfaites de leurs personnages.

Quittons la Terre ferme un instant, quel métier auraient-elles exercé si elles n’avaient pas été actrices ? « J’adore la nourriture donc en parallèle je possède un restaurant », démarre Tasya. Paige en profite pour dire qu’il est génial mais qu’elle n’a jamais reçu la recette d’une pizza qu’elle avait réclamée. Tasya s’empresse donc de lui envoyer aussitôt. Sinon, elle continue sa réponse en disant qu’elle aimerait être une danseuse. Paige rebondit alors en disant qu’elle l’a elle-même été, mais que sinon, enfant, elle aurait adoré être dans la police scientifique. Toutefois, il y a des années, ce n’était pas trop sa place malheureusement, l’option n’étant pas proposée à l’école. Au final, toutes les deux sont ravies avec le travail qu’elles font aujourd’hui.

La demi-heure de questions/réponses s’est déjà écoulée… Heureusement, nous retrouverons Tasya et Paige plus tard pour le quiz. « Je suis tellement excitée pour cette activité ! J’ai adoré la dernière fois », avoue Paige tandis que Tasya a d’ores et déjà peur de ne pas être à la hauteur. Rendez-vous plus tard pour découvrir les résultats !

Il est l’heure de retrouver Ronen Rubinstein (TK Strand) pour un jeu 100 % 9-1-1 : Lone Star. Après avoir fait un plongeon dans sa piscine pour être au top de sa forme, Ronen est fin prêt pour participer. Saura-t-il retrouver les citations mythiques de la série ? Pour plus de facilité, le jeu s’effectue avec les dialogues de la version originale. C’est parti !

La première citation, ‘Gracie, asking for help doesn’t mean that you’re weak. It means that you’re wise’, fait de suite réagir Ronen. « Je l’ai ! Je connais la série mieux que prévu », s’exclame-t-il alors qu’il s’agit seulement du premier tour. Comme il le pensait, c’était bien Tommy qui prononçait cette phrase. La deuxième question se lance autour de la citation : ‘Whatever happens it’s on me’, prononcée par Carlos Reyes. Malheureusement pour lui, Ronen n’obtient pas de points sur celle-ci. La question suivante est un dialogue adressé à Carlos. ‘Speaking of parents, when am I going to meet yours ?’, ce à quoi Carlos répond : ‘You want some punch ?’. Peu discret, Ronen ne cesse de pointer son doigt vers lui pour donner un indice aux fans. Sans surprise, c’est donc TK qui est l’auteur de cette phrase.

Alors que les citations s’enchaînent, Ronen ne fait pas d’entrée dans le top cinq. Il révèle alors être 23ème, sans doute du fait que parfois, même s’il a la bonne réponse, il met trop de temps à la sélectionner comparé aux fans présents. « Ça se passe vraiment bien », dit-il avec ironie. La suivante lui portera peut-être chance : ‘Oh, I get it now. I’m the rebound guy’. « Je la connais celle-ci, c’est Owen qui a dit ça à ma mère », explique alors Ronen. En parlant d’elle, il souhaite un bon anniversaire à Lisa Edelstein qui interprète justement sa mère dans la série.

Place à une nouvelle citation et pas des moindres : ‘I’m sorry you didn’t get the chance to say goodbye to your big sister, but I didn’t kill her. She never existed’. Cette fois-ci, c’est Paul qui en est l’auteur ce à quoi Ronen ajoute : « Quelle scène ! Elle m’a brisé le cœur ». On continue avec : ‘Sometimes it’s not what people say, it’s what they don’t say’. Alors que la réponse était Grace, les scores sont très partagés. « Moi aussi je pensais que c’était Marjan », avoue Ronen. Il en profite pour demander qui est le personnage de Naomi car il ne s’en souvient plus et qu’elle revient souvent dans les propositions.

À mi-parcours, Ronen nous fait un petit point sur son classement et nous confie ainsi être 8ème. « Je suis au moins dans le top 10, il faut que j’y reste », dit-il. La citation suivante est : ‘Fifty Shades of Grace’, que Ronen qualifie comme étant une « super réplique » prononcée par l’opérateur 911. Nous continuons avec un conseil prononcé par Paul : ‘Love hurts, Marjan, but regret, that hurts a lot more’. Alors que Ronen trouve la bonne réponse, il ajoute que Paul a toujours les meilleurs conseils et que c’est une sage personne. On enchaîne avec : ‘If I was your friend from work, then what we did this morning would be very unprofessional’ et Ronen ne cache pas son sourire. « C’est une très bonne réplique », dit-il, puisqu’il s’agit de son personnage TK. Dernière ligne droite avant le podium : qui a prononcé : ‘I mean the way it feels like I’ve been slapped with a wet towel’ ? Il s’agissait de Buck, et la majorité des participants répond correctement !

Levons le voile sur le podium final… les fans dominent le top cinq tandis que Ronen finit 15ème. « Je pense que si j’avais plus dormi la nuit dernière, j’aurais obtenu un meilleur score », dit-il. Alors que de notre côté nous le quittons pour retrouver d’autres activités, Ronen décide de se lancer dans l’entraînement du quiz pour être meilleur la prochaine fois. Affaire à suivre, donc !

Après leur panel, nous retrouvons Tasya Teles et Paige Turco pour un quiz The 100. En attendant cette dernière, Saâd, l’animateur, pose quelques questions à l’interprète d’Echo. Il s’intéresse d’abord à la différence pour elle entre les conventions physiques et les conventions virtuelles. L’actrice répond : « Évidemment, je pense que ça nous manque tous de pouvoir être présents physiquement et je suis quelqu’un qui adore faire des câlins, donc ça, ça me manque, ainsi que le fait de sentir l’aura des gens, l’ambiance… Mais la dernière fois, par exemple, j’étais dans mon salon et je pouvais montrer mes plantes, mes tableaux, j’ai pu voir l’intérieur des maisons d’autres personnes ». Finalement c’est cet aspect un peu plus intime, privé, que l’actrice apprécie dans les conventions virtuelles.

Saâd indique ensuite qu’on lui a murmuré que Tasya parlait très bien français. L’intéressée fait d’abord une jolie grimace, avant de confirmer qu’elle parle un peu notre langue. L’animateur et traducteur l’invite alors à faire une petite démonstration. Tasya explique que ça fait longtemps qu’elle n’a pas parlé. Elle révèle toutefois que ‘Pompier’ était son mot préféré quand elle était petite. Sinon, elle aime également le mot ‘Bisous’. « Mon accent, c’est un peu du n’importe quoi. Quand je suis en France, j’écoute et j’essaie d’imiter les mots pour que ça sonne pareil, mais ça fait tellement longtemps que je ne suis pas venue qu’aujourd’hui ça serait vraiment ridicule », déclare l’actrice. Pour la tester, un fan demande à l’actrice dans le chat si elle peut prononcer le mot ‘Œuf’, ce qu’elle fait sans aucune hésitation. « Je l’ai prononcé correctement ? », demande-t-elle alors en rigolant. « Pourquoi ce mot ? Est-ce que c’est le test pour voir si on a un vrai accent français ? » Elle questionne ensuite pour savoir s’il y a d’autres mots dans le style. Saâd lui écrit ‘Anticonstitutionnellement’, que Tasya n’a aucun mal à prononcer ! Elle plaisante alors en disant : « Allez ! Le prochain ! ». Ça l’amuse visiblement beaucoup.

Paige arrive à cet instant sur l’activité. Tasya lui explique : « Ils me font parler français ! ». L’interprète d’Abby Griffin lui dit alors qu’elle a juste une chose à savoir : « D’autres vins s’il vous plaît », qu’elle prononce avec un accent américain plus prononcé que sa jeune amie. Elle lui apprend ensuite une phrase, un peu sortie de nulle part il faut l’avouer : « Où sont les canards ? ». Paige confie alors qu’elle a grandi en parlant français, car là où elle allait à l’école, les enseignants parlaient à moitié français et à moitié anglais. « C’était très bizarre ! », dit-elle. Elle révèle qu’elle a beaucoup entendu l’expression : « Fermer la bouche » de la part de nones françaises, car elle se trouvait dans un couvent. L’actrice déclare ensuite en français : « Je parle français un petit peu ». Saâd propose alors de faire toute l’activité en français. Cependant, Paige avoue qu’elle lit mieux notre langue qu’elle ne la parle, parce que son vocabulaire est du niveau primaire.

Le moment est ensuite venu de commencer le quiz. Saâd essaie d’expliquer la marche à suivre pour se connecter, mais Paige lui demande de ralentir. « Je suis vieille ! », tente-t-elle de justifier avec humour. L’installation prend un peu de temps car Paige rencontre quelques soucis avec l’application. « Ils me demandent mon mot de passe mais je l’ai oublié. Ça n’a pas de sens mais j’aime tellement ce jeu ! », déclare-t-elle. Pendant ce temps, Tasya remarque qu’il y a une autre ‘Tasia’, écrit différemment. Saâd lui explique alors que les fans peuvent choisir les pseudos, et qu’il leur arrive de prendre les noms des acteurs présents.

Après quelques minutes de réglages, le jeu peut commencer officiellement. « Es-tu prête Tasya ? C’est l’une des choses les plus difficiles que j’ai eu à faire, mais c’est drôle ! », lance Paige. Le quiz est lancé avec une question sur le mois de naissance de Clarke. Le personnage principal de la série est né en octobre, ce que semble avoir oublié Paige. « C’est ma fille ! Je devrais le savoir ! », s’offusque l’actrice, car elle n’est pas 100 % sûre de ce qu’elle a répondu. Et pourtant, elle pouvait se faire confiance car elle a répondu juste ! Malheureusement pour Tasya, elle n’a pas eu le temps de répondre. « Je ne savais pas qu’il y avait un temps limité », explique-t-elle. Le premier podium se dessine et Saâd se réjouit de voir Tasya dans le top cinq, mais il se trompe c’était en fait l’autre ‘Tasia’.

La seconde question porte toujours sur Clarke : est-elle née sur Terre ? Paige répond alors à la question en lisant. Elle se rend compte rapidement qu’elle a donné la bonne réponse, donc elle s’empresse de dire : « Je ne devrais pas dire ça à voix haute, sinon je ne vais jamais gagner ». Tasya, quant à elle, rencontre des problèmes avec sa connexion internet, ne lui permettant pas de jouer rapidement. Il est ensuite demandé qui a tué Wes Jaha. S’il s’agit de Charlotte, Tasya n’a malheureusement pas répondu juste. « Je le savais ! Ça m’a rendue nerveuse et j’ai mal lu…  », explique-t-elle tandis que Paige se réjouit d’avoir eu la bonne réponse une nouvelle fois. L’actrice répète à quel point elle aime ce jeu. Elle ne laisse d’ailleurs pas le temps à Saâd de lire les questions puisqu’elle le fait elle-même. « Dans quel épisode apparaît Echo pour la première fois ? », lit-elle à voix haute. Question plutôt difficile et assez précise, mais ça n’arrête pas les fans pour autant. Certains se souviennent que c’était lors de l’épisode 11 de la saison 2. Cette question permet cependant au podium de bouger.

Une question un peu plus simple pour les fans assidus de The 100 survient ensuite, puisqu’il est demandé qu’est-ce que Sanctum. Malgré tout, Tasya et Paige pensent toutes les deux avoir répondu faux. « Oh mon dieu, je suis vraiment une très mauvaise reine de la science-fiction », déclare Paige. Il ne s’agit ni d’une étoile, ni d’une planète, ni d’un soleil mais bien d’une lune. On s’intéresse ensuite au personnage qui n’a pas fait partie du culte d’A.L.I.E. Les fans ont le choix entre Eric, Raven, Clarke et Abby. L’interprète de cette dernière intervient d’ailleurs en disant : « Je n’ai pas fait partie d’un culte. Mais je vais choisir Clarke ». Et, c’était effectivement la bonne réponse.

Puis, les fans doivent classer les personnages suivants dans leur ordre d’apparition dans la série : Indra, Emori, Niylah, Gaia. Cette question demande une très bonne connaissance de The 100 ou une excellente mémoire. Les deux actrices n’ont pas répondu juste. Toutefois, elles pourront se rattraper lors de la question qui suit : combien d’épisodes la série compte-t-elle ? La réponse est bien sûr 100, aussi ironique soit-elle. Alors que Paige est en train de faire des calculs en murmurant : « Cela me demande de faire des maths », elle s’exclame tout à coup : « OH ! », visiblement frappée d’un éclair de génie. Elle dit alors que c’est quitte ou double, et elle marquera la bonne réponse. Il est ensuite demandé la date de diffusion du premier épisode de la série. Afin de ne pas faciliter la tâche aux fans et aux deux actrices, les propositions de dates sont très proches : 9 mars 2014, 19 mars 2014 ou 29 mars 2014. Tasya est visiblement très frustrée de ne pas avoir répondu juste. Qu’elle se rassure, elle peut se rattraper sur la question qui suit : qui a écrit les livres The 100 ? Il s’agit bien sûr de Morgan Kass. Paige déclare d’ailleurs qu’elle l’aime beaucoup.

À la question : « Combien de personnages principaux meurent avant Abby Griffin ? », Paige réagit en s’exclamant : « Oh mon Dieu, il y en a beaucoup ! ». Et c’est effectivement le cas, puisque nous en comptons neuf au total. Toujours une question sur les chiffres, il est ensuite demandé dans combien de saisons Josephine Lightbourne apparaît. Alors que Paige répond presque immédiatement : « Une », elle s’accorde toutefois un temps de réflexion : « À moins qu’elle ait été présente dans la saison où je suis partie. Est-ce que je me parle toute seule encore ? ». Tasya répond : « Oui, elle y était ! J’essayais de te faire signe discrètement ! ».

Il faut ensuite à nouveau faire un classement en rangeant dans l’ordre les personnages de Finn, Lexa, Lincoln et Jasper du premier au dernier à mourir. Paige a eu faux, car elle pensait en effet qu’il fallait simplement échanger les deux derniers. Toujours concernant la mort des personnages, on s’intéresse alors à la date de décès d’Harper. À question bien précise, réponse bien précise puisque celle-ci s’en est allée le 8 février 2206. « C’est difficile de deviner ! Je me demande même si Chelsey le sait », déclare Tasya.

Une question un peu originale s’affiche à l’écran : quel est le nom du cheval d’Octavia. Paige elle-même est étonnée : « Je ne savais pas qu’il avait un nom ». Et pourtant, il répondait au patronyme d’Helios. Nous nous concentrons ensuite sur le personnage interprété par Tasya, Echo. Il est demandé dans un premier temps dans quelle saison celle-ci devient un personnage principal, puis son réel prénom. Les fans de la première heure se souviennent qu’elle s’appelle en réalité Ash et qu’elle est devenue principale dans la saison cinq. Le terme porte cependant les deux actrices à confusion : « Qu’est-ce que ça signifie ? », demandent-elles toutes les deux. Saâd explique alors que c’est probablement lorsque Echo a enfin obtenu une storyline importante. « Si je réponds faux, je m’en vais », déclare Tasya en plaisantant. Lorsque la bonne réponse s’affiche, celle-ci s’exclame : « Oh non ! Ça ne compte pas, je savais qu’elle était devenue régulière dans la saison cinq, mais elle avait une storyline dans la saison quatre ! ». Paige lui dit alors en riant qu’il s’agissait d’un piège et qu’à sa place, elle serait embarrassée.

C’est ensuite vers Abby que le quiz se dirige, puisqu’il est demandé quel est son prénom dans les livres. « Je ne sais pas », avoue Paige. Pour ceux qui sont dans le même cas, Abby s’appelle Mary dans les livres. L’interprète du personnage raconte alors une anecdote : « Saviez vous qu’ils ont changé le nom de famille trois fois ? Je n’arrivais même pas à m’en souvenir ». Pour elle, Abby n’apparaissait pas dans les livres. Pourtant, Tasya lui confirme bien que c’est le cas. Paige conclut qu’il n’y avait pas autant d’adultes dans les livres que dans la série, ils ont été créés. L’avant dernière question porte sur le nom de la langue que parlent les Grounders. Tasya a la bonne réponse et tente de la faire deviner à Paige. L’actrice déchante rapidement : « J’ai eu faux parce que je l’ai mal écrit ! », lance-t-elle. Paige explique ensuite qu’elle n’a jamais parlé cette langue, car les producteurs avaient trop peur d’y passer la journée s’il fallait qu’elle parle Trigedasleng.

Enfin, la dernière question est : combien de fois Josephine est-elle revenue à la vie ? La réponse est sept fois. Aucune des deux actrices ne se trouvera dans le top cinq. Le top trois, en revanche, n’a pas bougé depuis la question 14 ! C’est donc Sandra qui l’emporte, devant Monique et Jeanne. La deuxième Tasia est cependant dans le top cinq. Même si l’actrice a conscience que ce n’est pas elle, sa collègue lui propose de faire comme si de rien était et de prétendre que c’est bien elle.

Malgré leur défaite, Tasya et Paige ont passé un excellent moment en compagnie des fans et ont apprécié le jeu. Elles prennent le temps de dire au revoir à leur communauté : « Je vous aime et vous me manquez. C’est toujours un plaisir de jouer avec vous et de se rappeler des souvenirs de la série. Gros bisous ! », déclare Tasya. Paige prend la parole à son tour : « C’est la même chose pour moi, ce n’est que de la joie de revivre des moments de la série, mais aussi de passer un moment avec vous en conventions virtuelles. C’est un bon moyen de se reconnecter. Et, un jour, on se retrouvera en personne ! »

Désormais coutumier des conventions virtuelles de Dream It, le cast de Teen Wolf est représenté ce week-end par la douce Shelley Hennig. L’interprète de Malia Tate dans la série de loup-garou semble ravie de revoir ses fans pour sa troisième apparition à la Dream It At Home. Son public a d’ailleurs une multitude de questions en tête et attend avec impatience le coup d’envoi du panel. Et, ça tombe bien, car il est temps de démarrer les échanges !

Tout d’abord, c’est la carrière cinématographique de l’actrice qui occupe les discussions. En effet, Shelley est habituée aux films d’horreur avec Unfriended et Ouija, sortis respectivement en 2014 et 2015. La première personne à poser une question souhaite donc savoir si la jeune femme a testé le jeu du ouija dans la vie réelle. « Oui, mais je ne suis pas sûre de me souvenir de cette expérience dans les détails », avoue-t-elle d’abord. Shelley se rappelle cependant avoir fait un autre jeu du type qui consistait à faire en sorte qu’une personne allongée sur le sol se soulève à la force de la pensée de ceux qui l’entourent. « Il s’est passé des choses suspectes, mais on ne peut jamais savoir si un de nos amis nous fait une blague, ou s’il existe vraiment des forces paranormales qui entrent en jeu. En fait, je pense que je préfère rester dans l’ignorance et alimenter le mystère pour bien dormir la nuit ! », conclut la comédienne.

Dans un tout autre registre, les fans se demandent quel personnage de série télévisées Shelley adorerait être. La jeune femme opte pour une série encore peu connue, à savoir Halston, fraîchement arrivée sur Netflix, pour y camper le personnage principal. « Ça vient tout juste de sortir alors je pense que peu de gens auront la référence, mais c’est si qualitatif que je ne peux que le recommander ». Shelley explique alors que l’œuvre suit un créateur de mode dans les années 1970 et que c’est ce rôle qu’elle convoite ! Les projections dans l’imaginaire se poursuivent pour se pencher sur le métier qu’aurait exercé Shelley si sa profession avait été différente. « J’ai ce genre d’obsession avec les hôtels, alors, je ne sais pas trop ce que j’aurais fait là-bas, mais j’aurais sûrement cherché à côtoyer cet univers », raconte l’actrice. Elle a conscience que sa vision des choses est vraisemblablement idéalisée par rapport au métier qu’elle pourrait y exercer, mais c’est la réponse qui lui vient à l’esprit.

Pour l’heure, retournons à la vraie carrière de Shelley et plus particulièrement aux rituels auxquels elle pourrait s’adonner avant de jouer un personnage. Toutefois, l’actrice déclare ne pas en avoir. Étrangement, elle aime que les choses ne se passent pas exactement comme prévu et apprécie les surprises que la spontanéité peut apporter. C’est dans ces instants que sa créativité s’exprime le plus, sans avoir besoin de moments où elle est silencieuse auparavant comme d’autres acteurs. « Je pense que c’est aussi pour ça que mon expérience dans le film Unfriended a été l’une de mes préférées, car il y avait beaucoup d’improvisation et de choses imprévisibles durant le tournage », achève la jeune femme.

Shelley est ensuite invitée à dire quelle personne imaginerait-elle jouer son rôle dans un film biographique. Après une hésitation, l’actrice décide d’opter pour Natalie Portman. « C’est une actrice si flexible, elle pourrait tout jouer », développe-t-elle. Puis, le sujet dévie sur les rêves de Shelley qu’elle aimerait réaliser avant de mourir. « Spontanément, je pense à quelque chose qui soit un challenge physique, comme gravir le Machu Picchu. Quand je me mets en tête de réussir quelque chose, je suis très déterminée ! ». Plus étonnant, la comédienne aurait l’envie d’aller dans une colonie de vacances réservée aux adultes. Alors que Saâd, l’animateur, est en pleine traduction, Ryan Kelley, co-star de Shelley dans Teen Wolf, l’appelle au téléphone ! Les deux acteurs se taquinent alors puisque cela fait plusieurs fois qu’ils ratent les appels l’un de l’autre. Puis, Shelley demande à son ami s’il a une piscine pour qu’elle puisse profiter du soleil ! Aucun doute que les fans sont ravis d’assister à ce moment de complicité imprévu.

Après cette petite pause, les questions peuvent reprendre avec la suivante : quelles seraient les trois choses que l’actrice emporterait sur une île déserte ? « Un petit ami, mon fast-food favori et de la musique des années 90 ! C’est mon copain qui s’occupera de ramener les choses utiles à notre survie », répond Shelley. Après cet instant à rire, une question plus sérieuse entre en jeu : que dirait l’actrice à la version enfant d’elle-même ? L’intéressée décide d’opter pour un unique conseil : « Sois plus curieuse ». En effet, lorsqu’elle était Miss Teen USA à ses dix-sept ans, les personnes cherchaient l’inspiration en elle, mais elle trouve maintenant plus intéressant de chercher l’inspiration chez les autres. Maintenant que Shelley ne ressent plus cette pression d’être un modèle, elle est devenue naturellement plus curieuse et en est très heureuse.

Après ces discussions, une question relative à Teen Wolf arrive tout de même sur le tapis, et pas des moindres : si une nouvelle saison de la série voyait le jour, Shelley accepterait-elle de reprendre son rôle ? « Évidemment, il y a toujours quelque chose à explorer, comme par exemple une version adulte des personnages », répond l’actrice avec le sourire. Après cette note d’espoir pour les fans, il est l’heure de clôturer le panel. Mais, Shelley ne manque pas de remercier ses fans ! C’est sur ce moment très convivial que notre première journée de convention s’achève.

Dimanche : 14h00

Après une première journée bien remplie, nous voici de retour pour la deuxième partie de la Dream It At Home 11. À la surprise générale, c’est nul autre que Thomas Brodie Sangster qui se joint à nous pour sa première convention mondiale. The Maze Runner, The Queen’s Gambit… Le programme risque d’être chargé !

La première question concerne la saga dystopique The Maze Runner (Le Labyrinthe) : est-il toujours en contact avec le cast ? « Oui absolument ! Nous avons toujours la discussion de groupe que nous avions commencée en 2013 lors du premier film. On est tous très proches, on s’est encore envoyés des messages hier », répond alors Thomas. Il ajoute qu’ils se partagent souvent de bons souvenirs, ils en ont eu beaucoup sur le tournage des trois films. De manière plus générale, a-t-il un rôle de rêve ? « J’ai toujours voulu jouer un vilain », nous avoue-t-il spontanément. De plus, il a toujours été passionné par l’Histoire, et plus particulièrement la Seconde Guerre Mondiale. Y jouer un pilote lui plairait énormément. Comme il l’explique, il n’a jamais imaginé sa carrière de façon globale. Il a décidé de faire ce qui lui plaisait avant tout. Par exemple, il adore les voitures, la vitesse et donc les courses, ce qui le pousse au challenge. Il aime voler de ses propres ailes et ainsi prendre ses propres décisions. En lien avec sa passion, il nous confie ainsi que Lewis Hamilton est sa plus grosse inspiration du moment. Son parcours l’impressionne, voir d’où il est venu et où il en est, Thomas trouve cela inspirant pour tout le monde.  

La pandémie est comme toujours au cœur des discussions. Où aimerait-il séjourner une fois que tout cela sera fini ? « Voyager me manque de manière générale. Peu importe où je vais tant que je voyage ! », débute-t-il. Il poursuit en indiquant que ce sera probablement une réponse ennuyeuse, mais il aimerait aller au Royaume-Uni. Il est à moitié écossais donc se rendre là-bas lui plairait beaucoup. Il s’imagine déjà un itinéraire en commençant par l’Angleterre, ensuite l’Ecosse, puis finir en France pour aller voir sa sœur qui vit dans l’hexagone. Le sujet suivant concerne les passions de Thomas. « Au-delà du cinéma, je suis passionné par les gens, les récits, les personnages », décrit-il. Il adore également la musique, jouer de la basse, les motos, dessiner, peindre, écrire, bâtir quelque chose. Tout ce qui est en lien avec le côté créatif ! En résumé, il aime beaucoup de choses, tout ce qui le pousse à se surpasser.

Retour au cinéma : quel est son film préféré ? Thomas reçoit cette question très souvent et a du mal à y répondre. Il nous raconte qu’auparavant il citait Star Wars, notamment du fait qu’il était enfant. Aujourd’hui, il reste l’un de ses préférés, mais il n’a plus la même vision qu’à l’époque. D’ailleurs, il explique ne pas être un grand fan de films, il n’en regarde pas si souvent que l’on pourrait croire. Pour en revenir à la question initiale, comme il l’a dit précédemment, il aime beaucoup les courses de voiture donc Le Mans 66 lui a beaucoup plu. Il s’agit d’un film mettant en scène Christian Bale et Matt Damon, le tout dans une course entre Ford et Ferrari dans les années soixante.

Coup de projecteur sur sa carrière, comment gère-t-il la fin d’un projet ? « C’est dur quand on s’investit beaucoup dans un personnage et qu’il faut le quitter. Quand on arrive au dernier jour, on est triste mais on est content de revenir à être soi-même. Evidemment, on l’est toujours dans le fond mais ce n’est pas pareil », explique-t-il. Parfois, cela prend beaucoup de temps pour se débarrasser du personnage. Il prend comme exemple la fin du troisième film The Maze Runner qu’il tournait juste après avoir joué dans la série western Godless dans laquelle il incarne Whitey Winn. Lors d’une scène, le réalisateur est venu le voir et lui a dit d’arrêter cette démarche de cowboy. Sans s’en rendre compte, il avait gardé ce réflexe de son précédent projet, il a mis du temps à perdre cette habitude.

Si l’on devait faire un film sur Thomas, quel acteur devrait jouer son rôle ? « Probablement moi du coup ? », nous répond-il. Il n’a pas vraiment d’idée mais finit par choisir Freddie Highmore. Eux deux se connaissent depuis leur plus jeune âge, ils n’ont jamais été rivaux, mais aimaient se mettre en compétition cordiale pour toujours se surpasser lors des auditions. Ils faisaient tout pour tendre à la meilleure version d’eux-mêmes. Thomas aimerait donc jouer son rôle, tandis que Freddie interprèterait le sien.

Place à un autre de ses projets, en l’occurrence le succès planétaire The Queen’s Gambit (Le Jeu de la Dame). Thomas nous raconte avoir rencontré le créateur Scott Frank lors du tournage de Godless dont il parlait juste avant. Ainsi, quand ce dernier lui a proposé ce nouveau projet, il a sauté sur l’occasion. Il a eu un plaisir énorme à travailler avec lui, c’est non seulement un très bon réalisateur, mais aussi un excellent narrateur. Lorsqu’il a appelé Thomas et qu’il lui a dit qu’il préparait un projet autour des échecs, l’acteur a de suite été partant. Redevenir un cowboy était d’autant plus drôle. Qui plus est, il savait déjà jouer aux échecs, ce qui était un léger avantage. « Je ne suis pas vraiment devenu meilleur grâce à la série… Mais j’ai appris à avoir l’air bon à jouer aux échecs », dit-il en riant.

Retour à ses origines britanniques : quelle est son expression traditionnelle préférée ? « Cheers ! », signifiant littéralement ‘Santé’ en français, est sa première réponse. Cela le fait d’ailleurs beaucoup rire de n’avoir rien trouvé de mieux. Nous changeons rapidement d’horizon pour retourner au cœur du Labyrinthe. Comment était-ce pour lui d’interpréter le personnage de Newt ? Thomas explique que c’était challengeant car il s’agit d’un personnage ayant déjà une histoire passée, dans le sens où les spectateurs avaient des attentes vis-à-vis des livres. Ils l’ont adoré et ont donc grandement attendu pour voir ce que cela allait donner au cinéma. Ils l’ont imaginé dans leurs têtes et pouvaient être déçus si ce n’était pas cohérent avec cette image-là. De ce fait, cela lui avait mis une certaine pression. Dans tous les cas, il a adoré jouer quelqu’un d’aussi apprécié par les fans, et il a adoré jouer Newt parce que c’est probablement le personnage le plus cool qu’il ait connu. S’il pouvait d’ailleurs lui donner un conseil, ce serait de ne pas se faire mordre ! Cette réponse fait bien évidemment rire tout le monde.

Toujours dans la lignée de The Maze Runner, a-t-il un souvenir avec Dylan O’Brien (Thomas) à nous partager ? Cette question le fait tout de suite rire car il avoue en avoir beaucoup, notamment certains moments hilarants. Il nous confie ainsi avoir envoyé un SMS à Dylan la veille au soir puisque les deux acteurs sont restés très proches. Il essaie de se reconcentrer sur la question de base et sur ce qu’il a le droit de dire, qui serait convenable à partager. Thomas explique que Dylan est naturellement drôle et que lorsqu’il fait une blague il sait rester sérieux, c’en est d’autant plus déstabilisant. De manière très simple, il nous partage une anecdote n’ayant rien de formidable mais qu’il affectionne particulièrement. Un jour il s’était rendu à la maison de Dylan à Los Angeles et ils ont juste traîné ensemble dans le salon, se sont reposés, ont regardé la télévision. « On a juste pris du bon temps, c’est à ça que servent les amis aussi. On n’a rien fait d’intéressant, on a juste apprécié être ensemble », commente Thomas.

Concernant son métier, que préfère-t-il et au contraire, que déteste-t-il ? Thomas explique qu’en tant qu’acteur, ils ont une chance énorme de voyager dans des conditions de rêve, en classe affaires et dans des sièges confortables. Ils sont toujours bien reçus peu importe où ils vont et grâce à leur travail, ils découvrent des endroits magnifiques. Ainsi, il en est très reconnaissant. Dans un registre un peu plus négatif, être reconnu constamment peut parfois être pesant mais ça n’enlève en rien le positif. Il explique d’ailleurs avoir voulu choisir cette voie en voyant ses parents sur scène. « Ils avaient l’air si heureux, j’ai tout de suite su que je voulais faire comme eux. Je n’y pensais pas comme une carrière, je voulais juste m’amuser comme un enfant, me distraire avec mes jouets, ressembler à un cowboy… Puis après, j’ai compris que je pouvais faire ça en étant un adulte ! », raconte-t-il.

Toujours sur son métier, qu’a-t-il ressenti la première fois qu’il s’est rendu sur un plateau de tournage ? Thomas explique qu’il avait trouvé cela amusant, d’autant plus avec le costume qu’il portait faisant référence à l’époque victorienne. Il a très vite été pris par cette passion et aujourd’hui il en est captivé. Il aime aussi relever des défis et a parfois fait face à des scènes difficiles, notamment dans The Maze Runner. Thomas se souvient alors des scènes dans les dunes du désert pour La Terre Brûlée où il s’enfonçait en permanence.  D’un point de vue extérieur, il ne s’était jamais rendu compte d’à quel point c’était difficile, ce qui rendait l’effort important pour l’intégralité du cast. « À la fin, tout le monde était assoiffé, totalement déshydraté. C’était dur ! », se remémore-t-il.

Pour conclure le panel, deux dernières questions sont posées à Thomas et l’une d’elles consiste à révéler son endroit favori à Londres, son lieu de résidence. « J’adore la Tamise. C’est une ville mouvementée et j’apprécie le fait qu’il y ait ce fleuve qui traverse la ville. On peut aller s’y balader tranquillement », explique-t-il. Enfin, s’il devait citer un chanteur qu’il écoute en ce moment, ce serait le groupe Sex Pistols, en lien avec la série biopic sur laquelle il travaille actuellement.

Avant de nous quitter, Thomas adresse un dernier message à ses fans. « Bonjour… et au revoir en même temps. Merci de nous avoir rejoint, c’était super de pouvoir discuter avec vous. Avoir des personnes qui apprécient notre travail est très appréciable. J’ai beaucoup de chance, donc encore merci », conclut-il. Nous le retrouvons dans quelques instants au quiz afin d’en découvrir encore plus sur cet acteur des plus intéressants.

Nous nous reconnectons sur Zoom seulement quelques minutes plus tard. Cette fois-ci, place à la compétition et place au jeu. Thomas s’inscrit sur Kahoot sous le pseudo ‘T.B.S’, de quoi le rendre reconnaissable. Sera-t-il dans le top cinq ? Le suspense est intenable, il est temps de lancer les questions.

La première question concerne le film Love Actually. Quel âge avait-il ? La bonne réponse était treize ans, la plupart des participants ont réussi à remporter des points. Mais seront-ils aussi renseignés sur The Queen’s Gambit ? Effectivement, cette fois-ci, il faut deviner l’épisode dans lequel Benny, son personnage, apparaît pour la première fois. Nous voyons alors Thomas se lancer dans une grande réflexion, n’étant pas sûr de lui. Alors que la réponse était l’épisode 3, Thomas réagit en disant : « Vraiment ? Je pensais que c’était le deuxième ». Passons au registre musical : en quelle année le clip ‘30 Minute Break’ du groupe The Luka State est-il sorti ? Cela remontait donc à 2014, cette question ne permet pas à Thomas de monter dans le top cinq. Concernant ses récompenses, quel prix a-t-il obtenu en 2016 pour son interprétation de Newt dans The Maze Runner ? En écoutant l’intitulé de la question, Thomas semble dubitatif. Puis, en voyant les propositions, il semble se souvenir de la bonne réponse. Il s’agissait du Teen Choice Awards : Chemistry.

Retour aux débuts de sa carrière : quel est le nom de son tout premier personnage à la télévision ? C’était nul autre que Henry dans le film Bob, Jim et l’affreux Mr Riorden. Nous revenons très vite aux histoires de Beth Harmon dans The Queen’s Gambit à travers un vrai ou faux. Benny Watts est-il basé sur une personne réelle ? Alors que Kahoot affiche que c’est vrai, Thomas réagit de suite en indiquant qu’il existe effectivement un roman, écrit par Walter Tevis. Une difficulté se glisse dans la question suivante puisqu’il faut écrire la réponse en entier. Quel est l’alias de Newt dans The Maze Runner ? Personne ne réussit à obtenir la bonne réponse qui s’avérait complexe. Il s’agissait du Sujet A5. « Je m’en souviens maintenant », commente Thomas. Toujours concernant la saga, pour quel autre rôle avait-il auditionné ? Cette fois-ci, c’est bon pour Thomas qui avait bel et bien répondu Gally.

Le métier d’acteur demande parfois de travailler certains apprentissages, notamment dans le film Love Actually. Qu’a-t-il dû faire à l’époque ? Là encore, c’est un succès puisque Thomas se souvient avoir appris à jouer de la batterie. « C’était facile. Jusque-là j’ai eu la moitié de bon, c’est embarrassant », avoue-t-il. Cap sur un autre de ses projets : Game of Thrones. Comment se nomme son personnage ? « De quelle manière devons-nous l’orthographier… », dit-il tandis que la réponse était Jojen Reed. Il complète ses propos en disant avoir adoré cette expérience, le tournage en Irlande et les personnes avec qui il travaillait. Son seul regret est de ne pas s’être rendu en Islande ou bien en Croatie à l’époque.

Thomas ayant une vaste carrière, il lui est cette fois-ci demandé dans quelle série il jouait en 2007. Là encore, il n’y a pas de propositions, ce qui rend le tout plus compliqué à cerner. Série emblématique, la bonne réponse était Doctor Who. Mais comment se nomme son personnage ? La plupart répondent correctement en indiquant Tim Latimer. « C’est serré », commente Thomas à propos du top cins. Une autre question autour des dates est lancée tandis que nous sommes bientôt à la fin. Dans quel téléfilm joue-t-il en 2001 ? Alors que Thomas tente de se murmurer quelques indications, il s‘agissait de The Miracle of the Cards. Nous changeons alors d’univers et partons vers les dessins animés. À quel personnage de Phineas et Ferb, Thomas prête-t-il sa voix ? Il s’agit de l’un des héros, Ferb Fletcher en personne ! Nous revenons très vite à The Maze Runner, en particulier au troisième et dernier volet. À la fin du film, que donne Newt à Thomas ? Assez facile, il s’agissait bien évidemment de la fameuse lettre qui a su émouvoir tous les fans de la saga. Nous enchaînons justement avec un autre phénomène planétaire dans lequel Thomas figure, Star Wars : The Force Awakens. Quel personnage jouait-il ? « C’est une question difficile là. Mon personnage n’avait pas encore de nom déterminé au moment du tournage », dit-il. C’était finalement Petty Officer Thanisson.  

Nous terminons le quiz par une dernière question, et pas des moindres. Pour quel film Thomas a-t-il appris à jouer de la guitare comme un gaucher ? « Je dois avouer que ce n’était pas très agréable », dit-il en riant alors que la réponse correcte, Nowhere Boy, s’affiche. « C’était très bizarre, je pensais que ce serait facile. Mais, finalement c’était compliqué, vraiment challengeant », explique-t-il. C’est sur cette anecdote des plus originales que se conclut l’activité. Nous retrouverons Thomas plus tard pour son workshop.

Une bonne nuit de sommeil a été nécessaire aux fans qui rejoignent la Dream It At Home 11 en ce début d’après-midi. Et pour cause : il faut de l’énergie pour retrouver le duo emblématique de SKAM France composé de Maxence Danet-Fauvel et Axel Auriant. Les interprètes d’Eliott et Lucas sont toujours de la partie pour distribuer leur joie de vivre et donner le sourire à leur public. Avant même que les acteurs n’arrivent, Saâd, l’animateur, se demande s’ils auront encore choisi des noms farfelus comme les autres fois. Leurs bêtises commencent en effet à être célèbres lors des conventions, et Maxence ne tarde effectivement pas à arriver sous le nom de « Maxence Auriant ». Bingo !

« Bah alors, qu’est-ce qu’on attend pour faire la fête ? », interroge le jeune homme à peine arrivé. Puisque son comparse se fait attendre, Maxence s’épanche un peu sur sa vie. Actuellement, il est en vacances à Nice avec dix amis, et l’organisation de cette convention est donc assez complexe, puisqu’il y a beaucoup d’agitation autour de lui. Mais, rencontrer ses fans est bien trop important pour y renoncer, et Maxence s’isole donc dans une chambre pour poursuivre le panel. Tout à coup, Maxence se stoppe net : « Mais, les gens sont déjà là ? Oh, la honte, je vivais ma vie comme si j’étais tout seul depuis mon arrivée ! ». Après un fou rire, l’acteur se concentre un peu pour écouter les premières questions. Les fans toujours avides de nouveaux projets à découvrir veulent d’abord savoir avec quel réalisateur Maxence rêverait de collaborer. « Sans aucune hésitation, je choisirais Xavier Dolan, parce que je trouve qu’il a une manière de filmer les humains qui est très belle et touchante », répond le jeune homme. Il ajoute que l’avantage de Xavier Dolan est qu’il joue également dans ses films, ce qui lui apporte une appréhension très organique de l’acting qui plaît à Maxence. Passage oblige par SKAM France pour continuer ! L’acteur pense-t-il qu’Eliott avait raison lorsqu’il a dit à Lola, en saison 6 : « Si la personne t’aime, elle te pardonnera » ? Maxence répond par l’affirmative, même s’il nuance un peu le propos. « Si on s’attarde sur la manière dont a été écrite cette scène et sur la manière dont j’ai créé Eliott, c’est tout a fait cohérent ». En effet, son personnage est quelqu’un d’imparfait qui a pu être infidèle et menteur et, dans sa philosophie de vie, le pardon est possible si la vérité est avouée. « Après, ce n’est pas à nous-même de savoir si la personne en face va vraiment nous pardonner, mais nous pouvons déployer le maximum pour qu’elle le fasse », détaille-t-il. Quoi qu’il en soit, Maxence pense qu’au stade de la saison 6 et de son couple à ce moment-là, c’était une phrase prononcée très honnêtement selon la réalité d’Eliott. Par extension, l’acteur repense à une phrase que l’une de ses amies lui a dit récemment et qui lui fait penser au thème abordé : « Ce n’est pas à toi de choisir comment les gens te perçoivent ». Et, Maxence pense que c’est un dicton qui correspond à sa façon de voir les choses.

Alors que Maxence commence à s’impatienter de ne pas voir Axel, ce dernier arrive justement. Encore une preuve que la connexion entre les deux est démesurée ! « Je n’arrivais pas à me connecter », se désole alors l’interprète de Lucas. Maintenant que les deux complices sont réunis, l’ambiance est d’autant plus survoltée. Saâd rebondit alors sur le costume de Télétubbies qu’Axel portait le matin-même de la convention, et Axel rétorque : « Ce n’est pas plus scandaleux que la moustache de Maxence ! ». Après ces rires, une question peut tout de même se glisser dans la discussion. Pour revenir au thème de SKAM France, le duo aurait-il voulu ajouter quelque chose à la série ? Maxence aurait personnellement opté pour des scènes de vie dans l’appartement d’Eliott et Lucas. « On sait qu’ils vivent ensemble, mais on ne découvre pas leur quotidien et j’aurais bien aimé faire des scènes de vie quotidienne », développe-t-il. Axel déclare alors, avec un air faussement sérieux : « J’aimerais bien qu’on parle de moi, parce que je commence à m’ennuyer ». Puis, il cesse l’humour pour dire qu’il est tout à fait d’accord avec ce qu’a dit son ami précédemment. Il aurait en effet été très intéressant de voir comment la bipolarité s’exprimait dans le quotidien de couple, et cela aurait eu l’avantage de renforcer les enjeux autour des histoires liées à Lola.

Seule une question aura pu se glisser avant qu’Axel ne s’éclipse et que son traditionnel show costumé ne démarre. Il revient ainsi bien vite à la caméra avec un costume de super-héros et décide de se faire passer pour Ryan Gosling, sous l’œil hilare de Maxence et des fans ! Saâd tente de poser une nouvelle question qui concerne les projets à venir des acteurs, mais est à nouveau troublé par Axel qui a, cette fois-ci, retrouvé son costume de Télétubbies du matin. « Ça te va tellement bien ! », se moque Maxence en ayant du mal à retrouver son sérieux. Finalement, Axel prend la parole pour dire que son futur projet est de sortir une nouvelle saison des Télétubbies avec Robin Migné, qui joue Arthur dans SKAM France. Il rigole, puis fournit une nouvelle réponse plus sérieuse, à savoir qu’il a tourné un film intitulé Les Mains Vides dans lequel il interprète un jeune soldat. Il trouve que le film est très beau et que le réalisateur a pu explorer au maximum son projet. « On a eu beaucoup de temps pour tourner, contrairement à SKAM, ce qui était très intéressant », ajoute l’acteur. Son autre actualité est au théâtre, puisqu’il est actuellement en phase de répétition d’une pièce nommée Saint-Exupéry qui verra le jour à Avignon. Au tour de Maxence ! Le garçon est occupé par une série télévisée qui se nomme Les Combattantes et qui est focalisée sur la Première Guerre mondiale, et plus particulièrement sur le destin de quatre femmes. Par ailleurs, le court-métrage The House of Gaunt, centré sur l’univers d’Harry Potter et dans lequel il joue, sortira cet été.

La question qui suit porte sur les personnes du casting de SKAM France que Maxence et Axel côtoieraient encore. Mais, ce dernier a eu le temps de revêtir un nouveau costume et joue cette fois les trouble-fêtes en Claude François ! Maxence, habitué, parvient à répondre presque normalement à la question initiale. Ainsi, outre Axel, il a la chance de tourner actuellement sa nouvelle série avec Robin Migné et Edouard Eftimakis, qui joue Mika. À peine a-t-il le temps de finir sa phrase qu’Axel s’est transformé en un Marsupilami !

Avec toutes les interruptions d’Axel, il est déjà le temps de la dernière question. Celle-ci porte sur les leçons que le COVID a pu donner aux acteurs. « Ça m’a appris que je devais prendre plus de vacances, parce que je ne le faisais jamais », s’exclame Maxence. Étrangement, il a beaucoup pu voyager pendant le COVID et a découvert qu’il ne servait à rien de se tuer au travail et que des opportunités arrivaient même lorsqu’il quittait la capitale. Sans raison apparente, les deux acteurs se mettent alors à chanter la chanson ‘Sweet Dreams’ d’Eurythmics, puis Axel partage finalement sa réponse à la question initiale. « C’est peut-être une réponse basique, mais j’ai appris à me retrouver seul face à mes pensées et à moi-même, à avoir moins peur de certaines choses et à faire globalement une introspection très utile », déclare-t-il. S’il est bien difficile de les arrêter et des les quitter, il est pourtant déjà temps de dire au revoir au duo. « Avant la fin, j’aimerais bien qu’on fasse l’appel », plaisante Axel en commençant à lire toute la liste des personnes présentes. Puis, en se rendant compte du nombre de fans les écoutant, il renonce à son projet arrivé à la lettre C et se contente de remercier tout le monde ! Nous ne les quittons pas très longtemps puisque c’est le quiz Maxel qui a lieu juste après.

Une activité SKAM France avec Axel Auriant et Maxence Danet-Fauvel est toujours pleine de rebondissements, et ce nouveau jeu en leur présence n’est toujours pas l’exception qui confirme la règle. Maxence est le premier à se connecter à l’activité et au bout d’une petite dizaine de minutes de mise en place, entre péripéties de connexion à Kahoot et parenthèses de vie quotidienne, le quiz peut enfin commencer. 

Le jeu du jour porte sur une série de propositions. À partir de là, les fans devront deviner qui est le plus susceptible de faire une action entre Axel et Maxence. La première question est de savoir qui est le plus susceptible de tricher à un examen, et les réponses sont très partagées. L’activité va très vite et l’on passe déjà à la seconde question, qui est de savoir qui est le plus susceptible de réussir une farce. Les fans répondent en majorité Axel, en justifiant leur réponse par le fait qu’il est déguisé en Marsupilami lors de l’activité. Maxence n’a pas compris le mécanisme des résultats du jeu et il revient sur la question précédente. Il veut en effet s’assurer qu’il avait remporté le maximum de votes sur le fait de tricher à un examen. Cela amène un débat avec Axel, qui lui demande d’argumenter et Maxence explique qu’il est du genre à avoir triché à tous ses examens. « Même au bac ? », lui demande Axel. Maxence répond que non : s’il y a bien un unique examen auquel il n’a pas triché, c’est le bac. Les réponses à la question sur la farce sont affichées et les deux comédiens sourient en voyant que presque tous les fans ont répondu Axel. Axel a quant à lui profité de la réponse à cette question pour faire la promotion de la série dans laquelle il joue en écrivant : « Plan B, lundi 21 heures sur TF1 ».

À la question : “Qui est le plus susceptible d’avoir un record du monde au livre Guinness des Records ?”, Maxence raconte qu’il se souvient d’un record très très débile. C’était celui d’un homme qui cassait le plus possible de pastèques avec sa tête, et il trouve que c’est un record très triste. Les résultats sont assez équilibrés, ce qui sera le cas tout au long de l’activité. Un fan a répondu qu’Axel pourrait détenir un record du monde pour le fait de remettre le plus rapidement possible une housse de couette, tandis que deux fans ont répondu Axel pour le fait d’avoir le plus de costumes et de déguisements. Axel explique qu’il a répondu Maxence car il serait plus susceptible d’avoir une force mentale pour tenir sur un record de temps, d’autant plus que lui-même ne serait pas capable, par exemple, de faire Koh-Lanta. 

On se demande ensuite qui est le plus susceptible de porter des chaussettes avec des sandales et Maxence se met à fredonner : « Korea, I love you ». Il raconte qu’il a toujours rêvé de se vêtir comme ça, en ne mettant pas n’importe quelles claquettes, mais des belles claquettes « lookées de ouf ». Lorsqu’ils étaient en Corée, il s’était créé un style en mettant de grandes chaussettes blanches avec de grosses claquettes à grosses semelles. Il n’a par ailleurs jamais osé reproduire ce style en France. Tant que l’on est sur une anecdote en Corée, Axel en profite pour raconter que la veille, il était en soirée avec Paul Scarfoglio et Robin Migné et qu’ils parlaient des scènes de sexe qu’Axel a tourné récemment. Axel disait que de toute façon, ils s’étaient déjà tous vu nus. Ce à quoi Paul et Robin ont répondu que non, ils ne s’étaient pas tous vu nus, mais qu’en l’occurrence c’était Axel qui s’était mis nu dans le jacuzzi coréen et avait failli les faire virer de l’endroit où ils étaient à l’époque. Les deux acteurs rient de cette anecdote puis l’activité continue, avec la question qui est le plus susceptible de passer le plus de temps sur son téléphone ? Axel explique que c’est sûrement lui, mais qu’avec Maxence, ils en sont très conscients et ils pensent être capables de vivre sans leur téléphone. Pour autant, il glisse dans la conversation que la seule raison pour laquelle il ne pourrait pas ne pas avoir de téléphone, c’est que dans ce cas il ne pourrait pas appeler Maxence. Les résultats sont encore une fois équilibrés et Maxence mentionne qu’Axel et lui sont sensiblement les mêmes personnes sur ce sujet, donc cela ne les surprend pas.

Maxence lit ensuite la prochaine question, à savoir : qui est le plus susceptible de manger des escargots ? Axel le coupe en criant que le jeu est génial, mais que les 28 personnes présentes dans l’activité doivent s’ennuyer à force de les voir se congratuler mutuellement. Toutefois, il passe tout de même un très bon moment de joie intense. Maxence voit les résultats apparaître et demande aux fans pourquoi son nom sort alors qu’il est végétarien et qu’il ne mange donc pas d’escargots. Axel en profite pour raconter qu’il pourrait en manger tous les jours tellement il aime ça et que lorsqu’il était plus jeune, sa copine de l’époque lui avait reproché d’avoir mauvaise haleine à cause des escargots. On se demande ensuite qui est le plus susceptible d’être paresseux entre Maxence et Axel. Les fans penchent en la faveur de Maxence et ce dernier approuve et confirme. Qui est ensuite le plus susceptible de faire quelque chose d’illégal, de nombreux fans répondent que ce pourrait être Maxence et ce dernier commente le résultat en indiquant que cela aurait effectivement pu être lui, mais qu’il a un peu grandi. Maxence est encore une fois plébiscité à la question : qui serait le plus susceptible de se couper les cheveux très courts, certains fans l’ayant déjà vu avec le crâne rasé. 

La donne finit par changer à la prochaine question, où l’on se demande qui est le plus susceptible de pleurer devant un film. Axel répond très rapidement de vive voix qu’il s’agit de lui et il explique qu’il est capable de pleurer devant n’importe quel genre de films. Il se qualifie même de madeleine, tout en indiquant également que Maxence est aussi capable de pleurer devant un film et que cela prouve une nouvelle fois qu’ils sont assez similaires en terme de sensibilité. Une nouvelle question amène un débat, et on se demande cette fois lequel serait le plus susceptible de faire une émission de télé-réalité. Maxence semble très intéressé de connaître les réponses que les fans vont donner et Saâd leur demande quelle télé-réalité pourraient-ils faire s’ils étaient un jour amenés à en faire une. Maxence est très transparent sur cela et il répond : « Plutôt crever », tandis qu’Axel est plus modéré dans sa réponse. Il explique que par curiosité, il aimerait beaucoup se trouver derrière la caméra lors du tournage des Marseillais, mais que l’émission qu’il rêve principalement de faire un jour est Pékin Express. Maxence rebondit sur cela en lui disant qu’il connaît un journaliste de Pékin Express et il ajoute qu’il mettra en contact cette personne avec Axel. Ce à quoi Axel répond en le taquinant : « Tu veux dire que tu ne crois pas en ma carrière, c’est pour ça que tu veux que je me reconvertisse ? ». Maxence lui répond alors qu’il essaie de l’aider à réaliser son rêve. La question suivante est similaire à une précédente, qui est le plus susceptible de faire rire les gens. Les garçons se mettent d’accord pour que tout le monde réponde rapidement ‘Axel’, afin de passer la question. Maxence commente : « Le mec est quand même déguisé en Marsupilami », et Axel indique qu’il ne se déguise pas pour son propre plaisir, mais qu’il fait ça pour l’art dramatique car il est un artiste interprète.

Après cet aparté, nous sommes face à la question qui est le plus susceptible de se teindre les cheveux d’une couleur vive à partir de la cinquantaine. Maxence répond qu’il serait très motivé, notamment parce qu’il aimerait beaucoup avoir les cheveux rose pastel, presque rose gris. Il trouve cette couleur très belle mais malheureusement, il ne se permet pas de le faire car il est comédien. Les réponses des fans vont bien entendu dans ce sens et à l’unanimité, la réponse adoptée est Maxence. 

La prochaine question porte sur le fait de mentir lors d’un entretien d’embauche et les réponses des fans vont en la faveur d’Axel. Pour autant, Axel est choqué d’apprendre que Maxence a voté pour lui-même et il explique qu’il serait capable de le faire si cela était nécessaire. Suite à ça, les réponses à la question sur la personne la plus susceptible de se faire tatouer en état d’ébriété n’apportent pas vraiment de surprise. En effet, Maxence montre à la caméra qu’il possède une cheville sur laquelle il fait faire tous ses tatouages lorsqu’il est bourré. La question suivante porte sur le fait de voir l’un des comédiens à la présidence des États-Unis et Maxence dit que ce serait totalement le genre d’Axel, qui lui demande s’il viendra le voir à Washington. Maxence ne répond pas et c’est à ce moment que sa connexion Internet atteint son paroxysme de non-fonctionnement : sa caméra et son micro se coupent et Maxence disparaît. Axel en profite pour commenter l’une des réponses à voix haute : « ‘N’importe lequel, ce sera toujours mieux que ce qu’ils ont actuellement’, c’est très bien, il n’y a aucune faute, tu as très bien conjugué, bravo ! ».

Maxence revient dans la conversation en riant à la lecture de la prochaine question, qui est de savoir lequel est le plus susceptible d’annuler un plan à la dernière minute, mais sa connexion plante une nouvelle fois et Axel prend le relais. Il explique que l’amitié qui les unit est très cool par rapport à ça justement. Par exemple, parfois ils se disent qu’ils vont s’appeler ou se voir le lendemain, et ça ne peut pas se faire donc ils s’annulent à la dernière seconde et il n’y a aucune culpabilité, c’est une grande liberté qu’ils ont entre eux qu’ils trouvent vraiment très cool. 

Maxence est de retour pour la prochaine question, qualifiée d’un peu plus sérieuse par Axel, et l’on se questionne sur le plus susceptible d’être le premier à mourir lors d’une attaque de zombies. Lorsque les réponses s’affichent à l’écran, on peut voir que l’un des fans a répondu qu’aucun des deux ne pourrait mourir car ils sont immortels et cela fait sourire les comédiens. Saâd ajoute qu’ils pourraient s’aider mutuellement à ne pas mourir et Axel répond qu’il veut bien mais qu’il ne pourra pas sauver tout le monde. La question suivante porte sur le fait de regarder des films romantiques et une fan a répondu en demandant à ce que Maxence chante ‘My Heart Will Go On’, mais Maxence indique ne pas connaître ce titre donc Axel essaie de l’aider mais il ne connaît pas l’air. Maxence finit donc par chanter les mots ‘My Heart Will Go On’ sur l’air de ‘I want to break free’. La dernière question nous amène à un concert de Justin Bieber puisque lorsqu’Axel voit la question s’afficher, il sort son téléphone et diffuse la chanson ‘Baby’ de Justin Bieber, il se met à chanter et à danser. Les réponses apparaissent très vite et beaucoup sont en faveur d’Axel, ce qui le fait réagir en criant d’une façon assez forte et aiguë : « Hein ? », avant d’avouer à demi-mot que cela est véridique. Le jeu se termine sur cette anecdote. C’était une demi-heure riche en petites histoires, comme toujours avec Axel Auriant et Maxence Danel-Fauvel.

Nous voici de retour pour notre dernière activité de la journée avec Thomas Brodie-Sangster. Place à un atelier 100% dédié à sa carrière.

Pour commencer, Thomas parle de personnalités avec qui il aimerait travailler. Robert DeNiro est de suite cité et il souligne ainsi son charisme et son style unique. Ce qui l’intrigue d’autant plus est sa manière de travailler. De ce qu’il en a entendu, c’est quelqu’un qui écrit beaucoup de notes sur sa manière de regarder, vers où et à quel moment. Le voir de ses propres yeux l’intéresserait donc particulièrement. Leonardo DiCaprio est également quelqu’un qu’il a toujours aimé, donc ce serait l’occasion. Du côté de la réalisation, Tarantino est une personnalité à part entière. Il aimerait bien travailler avec lui ! Dans un registre plus négatif, comment a-t-il appris à gérer ses échecs dans le milieu du cinéma ? Thomas explique que le plus dur c’est de réussir à aller de l’avant. « On a l’impression de se faire rejeter, on gère la situation puis on passe à la prochaine audition, on réessaie », explique-t-il.

La conversation se poursuit autour de la gestion du stress de manière générale, mais aussi chez un acteur. Thomas insiste sur le fait qu’il ne faut pas abandonner. Pour autant, il faut s’occuper le temps à faire autre chose et ne pas focaliser dessus. Si on a un passe-temps favori, c’est l’occasion rêvée de le faire pour penser à autre chose. Voir des amis ou de la famille peut aussi être divertissant.

Concernant ses souhaits, Thomas aimerait-il jouer un personnage historique ou politique ? Thomas dit que c’est quelque chose qui lui plairait, il a d’ailleurs déjà eu l’occasion de jouer César une fois. Il n’a pas d’idée sur une personnalité en particulier, mais il est ouvert à tout. Concernant les rôles qu’il a déjà interprétés, quel a été le plus dur à préparer ? « Jouer des personnes qui ont existées en réalité est compliqué. On a tous envie de calquer les attitudes mais il ne faut pas que ça tourne à l’imitation. Je dirais donc que le plus dur était Paul McCartney ou bien celui que je joue actuellement Malcolm McLaren. Il a un ton de voix qui passe de l’aigu au grave en permanence et un accent qui vient à moitié de Londres mais aussi dans le style américain. Des fois on a même l’impression que l’accent sonne australien. C’est dur à jouer ! », dit-il.

Toujours concernant sa carrière qu’il a débutée assez jeune, qu’est-ce qu’il ressent à l’idée de grandir avec ses fans ? « C’est juste dingue. J’ai commencé à l’âge de 10 ans, c’était il y a longtemps. Puis aujourd’hui la façon d’interagir avec les fans a changé. Avant je signais des autographes qui étaient envoyés par la poste, aujourd’hui c’est des selfies dans la rue ou bien des réunions sur Zoom comme aujourd’hui », répond-il. Ses rôles ont également grandi avec lui. Thomas utilise ses expériences passées pour accompagner ses personnages. Généralement ils sont plus jeunes que lui, il se sert donc de sa maturité pour les faire évoluer.

La prochaine question s’intéresse aux clips vidéos. Pour lui, en quoi est-ce différent de tourner dans un clip comparé à un film ? « La première différence c’est qu’on n’a pas de script à apprendre. Ensuite le tournage est très court, généralement un ou deux jours. Mais surtout on s’amuse beaucoup plus, on ressent moins de pression et donc ça se ressent sur tout le groupe », explique Thomas. Côté réalisation au cinéma, ce n’est pas un projet qu’il a pour le moment. « Il faudrait que ce soit au bon moment », explique-t-il. Il n’est donc pas fermé à l’idée, il faudrait juste que le projet corresponde à la période qu’il traverse.

Retour au cinéma et à la préparation d’un rôle. Comment se préparer à jouer des émotions jamais ressenties en réalité ? Thomas tient d’abord à saluer le fait que c’est une très bonne question. « C’est plus ou moins ce que j’ai vécu en étant enfant. Il faut faire des recherches, regarder des vidéos… faire appel à l’imagination », explique-t-il. De plus, jouer un projet c’est aussi réagir. Réagir à un dialogue, à la personne en face, il faut donc faire preuve de spontanéité par moment et se laisser guider par les réactions qui nous traversent. Thomas ajoute aussi qu’il trouve toujours des similitudes avec ses personnages. « J’ai besoin de m’identifier à quelqu’un. Après j’apporte une partie de moi-même et ça permet d’avoir une belle connexion. Si ça ne fonctionne pas comme tel, on ne décroche pas le rôle », complète-t-il. Newt est probablement le personnage auquel il s’identifie le plus du fait qu’il se qualifie tous les deux comme étant « relax, anglais et pas stressés ».

Jeunes acteurs en herbe, cette question est pour vous ! Comment faire pour se lancer dans ce milieu ? « Il faut être passionné », répond aussitôt Thomas. Il n’existe pas de protocole strict à suivre, c’est surtout la passion et le talent qui vont vous guider car c’est des choses qui ne s’apprennent pas. C’est inné. Ensuite, il y a bien évidemment une part de chance en étant au bon endroit au bon moment. Ce qui est le plus dur d’ailleurs est de jongler entre les auditions et les tournages. « Une audition n’est pas aussi simple qu’elle en a l’air. On n’apprend pas le script en dix minutes et c’est fini. Il faut se plonger dans les personnages, faire des recherches, s’entraîner », détaille-t-il. C’est d’ailleurs ce qu’il préfère : qu’on lui laisse du temps pour approfondir la psychologie du personnage.

Impossible de ne pas mentionner l’une des scènes mythiques de la saga The Maze Runner dans laquelle Newt meurt. Comment était-ce à filmer ? Thomas explique ainsi que la préparation était comme celle d’une chorégraphie. Tout était parfaitement orchestré jusqu’à ce qu’il propose d’ajouter des moments de conscience du côté de Newt. Ce n’était pas initialement prévu mais il s’est dit que cela rendrait la scène encore plus dure pour Thomas. Devoir tuer son ami alors qu’il ressurgit parfois était un calvaire. Egalement, Thomas a eu l’idée de pointer l’arme sur sa tempe afin d’ajouter une tension supplémentaire. « Tout ça a changé la scène d’une certaine manière. J’ai vraiment aimé la tourner », dit-il. Il salue également le travail qui a été réalisé au niveau du maquillage de son visage.

C’est sur cette dernière anecdote en lien avec The Maze Runner que se conclut l’activité. Cette dernière nous a permis d’en apprendre beaucoup plus sur les coulisses des plateaux de tournage et de découvrir Thomas sous un autre angle.

On retrouve cette fois-ci Elisha Appplebaum (Musa) pour un panel sur la série Fate : The Winx Saga. Elisha est absolument ravie de revenir à la rencontre virtuelle de ses fans. Le panel débute avec quelques questions d’usage et Saâd, l’animateur lui demande ce qu’elle a fait depuis la dernière fois qu’elle est venue en convention virtuelle chez Dream It. Elisha raconte qu’elle a pu voir sa famille, les choses commencent à redevenir presque normales et c’est appréciable. Saâd lui dit que la période que nous vivons sera gravée dans les livres d’histoire dans quelques années et qu’on pourra raconter à nos enfants et petits-enfants qu’on a vécu une pandémie, et Elisha répond que nous sommes en train de faire l’histoire. 

Après cette petite introduction, la première question posée à Elisha est de savoir dans quel genre de film ou de série elle aimerait pouvoir jouer à l’avenir. Elle répond qu’elle aimerait beaucoup être dans une comédie, justement vis-à-vis du fait que l’on manque cruellement de représentations artistiques humoristiques ces derniers temps. Tout le monde est chez soi, triste et enfermé, et aurait bien besoin d’un remontant donc jouer dans une comédie lui plairait beaucoup. Sans transition, la seconde question à laquelle va répondre la jeune comédienne est de savoir quelle citation ou quelle expression est sa préférée dans la vie en général. À cela, Elisha répond que ses amis répondraient à cette question par “Treat yourself“, que l’on pourrait traduire par “Prends soin de toi“. Elle explique que c’est effectivement une sorte de mantra qu’elle s’impose dans la vie, auquel elle repense souvent. Elle ajoute : « Treat yourself, you deserve it, whatever it is, go for it  » (« Prends soin de toi, tu le mérites, quoi que tu envisages, fais-le »).

Après cela, un fan demande à Elisha si elle a pu lire le script de la saison deux de Fate et si elle l’a aimé. Elle répond qu’elle n’a pas encore reçu le script, qu’elle n’a aucune idée de là où la saison deux ira et qu’elle ne peut donc rien dire pour le moment. Elle espère cependant que ça arrivera bientôt, qu’ils se retrouveront rapidement sur le tournage pour la suite. 

Le panel est finalement transposé en meeting et Dream It active donc toutes les caméras des fans, un petit temps d’accueil et de bonjour est donc mis en place avant que les prochaines questions ne soient posées directement par les fans. Une première personne demande à Elisha avec quel acteur elle aimerait avoir l’opportunité de travailler un jour. La réponse est très rapide, il s’agit de Natalie Portman, ce serait un rêve pour Elisha de pouvoir jouer à ses côtés. Ensuite, une autre fan demande quel est son talent le plus inutile et cette fois, il faut voir la vidéo pour connaître la réponse ! Elisha est capable de faire bouger ses sourcils, de haut en bas, comme s’ils faisaient une vague. Elisha ajoute qu’elle peut également faire la même chose avec sa langue mais elle ne le montre pas en image. Après cela, une fan lui demande quels sont ses futurs projets et malheureusement, Elisha ne peut pas répondre à cette question car il n’y en a pas vraiment. En réalité, ne pas connaître la date du tournage de la deuxième saison de Fate fait qu’elle a du mal à se projeter dans l’avenir et elle ne peut donc pas s’engager sur d’autres projets.

On reprend ensuite avec les questions reçues sur Twitter et un fan demande à Elisha quelle est pour elle la meilleure partie dans le fait de jouer dans le live-action de Winx. Elle répond que c’est justement d’en faire partie en tant qu’actrice. Elle a beaucoup aimé le tournage de la première saison, c’était un moment très agréable pour elle, elle était entourée de gens tous plus adorables les uns que les autres, avec lesquels elle reste aujourd’hui encore en contact. Saâd en profite pour lui dire qu’il a beaucoup aimé la dernière fois qu’ils sont venus à plusieurs car c’était très agréable de les voir aussi liés les uns aux autres. Il ajoute qu’il a toujours été un très grand fan du Winx Club quand il était petit, au point de vouloir en faire partie, donc c’était un réel bonheur de voir cette saga adaptée en live-action en tant que fan. Elisha est ravie d’entendre ses mots et le remercie. Saâd demande ensuite aux fans présents s’ils ont vu l’anime dont est inspiré la série Netflix et la moitié des fans lèvent la main, ce qui le surprend beaucoup. 

Après cela, Elisha voit dans le chat que quelqu’un lui a posé une question concernant le court-métrage Leonard dans lequel elle a joué récemment, et elle raconte que c’est l’histoire d’une jeune fille qui souffre d’anxiété sociale, qui n’a pas beaucoup d’amis et qui reste chez elle la majeure partie du temps. Le court-métrage sortira d’ici quelques jours, donc elle indique aux fans de rester connectés à son compte Instagram où elle partagera le lien pour le visionner. Quelqu’un rebondit sur cela pour lui demander comment elle gère l’anxiété en tant qu’actrice. Elisha explique que l’angoisse est vraiment très difficile à gérer, elle peut parfois être très stressée et nerveuse, notamment sur sa légitimité. Pour autant, lorsque cela lui arrive, elle se rappelle qu’elle mérite d’être là où elle en est et qu’elle a travaillé dur pour ça. Elle explique faire beaucoup de méditation et de travail sur sa respiration. Elle essaie également de se créer un espace confortable, parce que ça peut être très effrayant parfois. Elisha renchérit sur le fait que certaines personnes lui disent parfois de trouver le déclencheur de son anxiété pour essayer de travailler dessus, mais c’est très compliqué car elle doit souvent gérer plusieurs choses à la fois, tout en restant dans le contrôle. C’est vraiment quelque chose qui n’est pas évident à vivre pour elle. 

Sur une note plus légère, un fan demande à Elisha si elle joue d’un instrument. Elle répond que non, mais que quand elle était petite, elle jouait du violon. Elle a finalement arrêté car c’était trop de pression pour elle. Peut-être qu’un jour elle s’y remettra, mais rien n’est encore sûr.

Une fan lui demande ensuite quelle actrice elle choisirait pour interpréter son rôle si sa vie était un film. Assez rapidement, Elisha répond qu’elle choisirait Olivia Rodrigo car elle la trouve badass. Effectivement, elle trouve qu’Olivia Rodrigo a un air de Hayley Williams, la chanteuse de Paramore : elles sont dans un mood et dans un univers très similaire et elle aime beaucoup ça. 

Une nouvelle question est posée, il s’agit cette fois de connaître la réaction d’Elisha suite à son explosion sur les réseaux sociaux avec la diffusion de Fate. Elisha répond que c’était complètement fou, du jour au lendemain elle s’est retrouvée projetée dans cette frénésie très étrange, alors qu’elle considérait n’avoir pas fait grand chose pour que cela arrive. Beaucoup de monde s’est abonné rapidement à son profil, regardait ses photos et aimait ses publications. Un jour, son téléphone s’est emballé à cause des notifications et elle ne comprenait pas bien ce qui se passait. Elle trouve cela formidable, car la série a permis à beaucoup de monde de s’échapper de leur quotidien, mais ces gens se sont mis à s’intéresser à elle et c’est devenu assez effrayant. Adorable, mais effrayant. 

Aurait-elle des conseils à donner à quelqu’un qui veut devenir acteur ? La première chose que répond Elisha est : « You can do it, you are capable of doing it », à savoir qu’il faut se dire qu’on est capables de réussir. Elle explique ensuite qu’il y a beaucoup d’auditions et de castings, et que les directeurs ne cherchent plus à trouver des stéréotypes de gens, ils sont beaucoup plus ouverts aux profils divers et variés et c’est super cool. Elle dit de ne pas lire trop de livres à ce sujet, il faut juste croire en soi et se lancer. L’actrice invite les personnes intéressées à faire comme elle a fait, c’est-à-dire suivre un tas de directeurs de castings et de réalisateurs sur les réseaux sociaux, car ils postent beaucoup d’informations sur les castings. Ensuite, il faut envoyer des mails et attendre. Elisha relativise en disant que c’est un peu comme dans tous les secteurs : il y a des offres, il faut envoyer son CV, quelqu’un voudra un jour rencontrer le candidat et lui parler, et ce moment sera très gratifiant. Ça reste, en dépit des on-dit, un univers assez ouvert à tous.

À la question quel serait son rôle de rêve, Elisha répond très rapidement : « Batgirl ! D’ailleurs si quelqu’un m’écoute… ». Après cela, quelqu’un demande à Elisha quelle a été la scène la plus dure à tourner pour elle dans Fate. Elle raconte que c’est une scène assez émouvante, lorsque Musa doit aider Sam (Jacob Dudman). Elle était très malade le jour du tournage, vraiment très très malade, au point qu’elle pouvait à peine parler. On lui demandait en plus de pleurer donc cela lui irritait fortement la gorge, elle a dû vraiment forcer pour que le résultat soit convaincant. Elle ajoute d’ailleurs que cette grippe, beaucoup de gens sur le tournage l’ont eue. On leur fournissait énormément de médicaments pour calmer les douleurs mais ça n’arrangeait rien. C’était vraiment un moment compliqué.

Enfin, la dernière question posée à Elisha est de savoir avec qui aimerait-elle pouvoir faire un jour une “acting class”. Elisha a répondu très rapidement Leonardo DiCaprio, car cela fait tellement longtemps qu’il est dans le métier qu’il doit avoir énormément de choses à apprendre aux gens et à partager avec les jeunes acteurs. Elle parle également de Meryl Streep. C’est sur ces inspirations spontanées que nous disons au revoir à Elisha, qui va ensuite se diriger vers son quiz.

Nous retrouvons la jolie Elisha Appplebaum pour un Trivia contre ses fans. Celle-ci connaît plus ou moins la marche à suivre puisqu’elle demande s’il faut télécharger l’application Kahoot. Les fans allument leurs caméras petit à petit tandis qu’Elisha montre son enthousiasme quant à ce quiz sur la série. En effet, son pseudo ‘Elisha aka Musa’ apparaît dans les premiers à l’écran, alors que l’actrice l’annonce : « Je vais gagner ! ».

La première question donne déjà le ton du déroulement de l’activité. Il est en effet demandé combien de brûlés Bloom (Abigail Cowen) tue-t-elle et les fans sont tellement rapides pour y répondre que Saâd n’a même pas le temps de lire les réponses. Toutefois, Elisha ne plaisantait pas quand elle s’est exprimée plus tôt en mentionnant sa volonté de gagner, puisqu’elle se positionne d’ores et déjà à la première place. Position qu’elle gardera à la question suivante qui porte sur le mois de la sortie de la série. Cela fait six mois que Fate : The Winx Saga a été diffusée pour la première fois, et il fallait de ce fait opter pour décembre 2020.

La question suivante s’intéresse à la première personne à qui Bloom parle. Il s’agit de Sky (Danny Griffin) et les fans sont loin de l’ignorer puisqu’à nouveau, ils ne laissent pas le temps à Saâd de lire les propositions. Ils connaissent bien leur sujet et ça ne manque pas de faire rire Elisha. Malheureusement pour l’interprète de Musa, la quatrième question la fait descendre les marches du podium pour se retrouver en troisième place. La question portait sur l’objectif premier de Bloom en venant à Alfea. La jeune rousse entre là-bas pour apprendre à se contrôler pour éviter de tout faire brûler. « C’est une histoire sombre, n’est-ce pas ? », demande Elisha. Lorsque l’actrice prend conscience du nouveau podium, elle ne manque pas de le souligner. « Je peux voir vos noms, les gens, je sais qui vous êtes ! », dit-elle avant d’éclater de rire.

Il est ensuite demandé avec qui Bloom partage-t-elle sa chambre. Parmi les noms alors proposés sont : Aisha, Musa, Stella ou Terra. Une fois de plus, les fans prouvent leur connaissance de la série en répondant juste à la question. Bloom partage sa chambre avec Aisha (Precious Mustapha). Le classement demeure le même pour l’instant. Une question dont Elisha connaît bien la réponse survient ensuite puisqu’il est demandé de quelle couleur les yeux de Musa sont quand elle utilise son pouvoir. Ces derniers sont violets et la bonne réponse permet à l’actrice de remonter une marche. L’interprète de Musa met en lumière qu’il y a « deux personnes qui ne savaient pas » et confirme qu’il y a bien une affiche promotionnelle de la série où on voit la couleur de ses yeux lorsqu’elle utilise son pouvoir. Elle tente toutefois de rassurer les personnes qui auraient eu faux : « C’est facile de se mélanger entre bleu et violet ».

La question qui suit divise les fans. Ainsi, une partie d’entre eux répond qu’Alfea n’avait pas vu de brûlés depuis seize ans tandis qu’une autre partie répond dix-huit ans. C’est la première réponse qui est la bonne. Malgré l’hésitation parmi les fans, cela ne semble pas faire bouger le podium pour le moment. « Je pense que c’est assez facile de se mélanger entre seize et dix-huit ans parce que la plupart des gens n’agit pas comme si seulement seize ans s’étaient écoulés », explique Elisha.

À la question “Comment appelle-t-on un bébé fée échangé avec un bébé humain ?“, tous les fans présents ont répondu correctement : on le nomme un Changeling. Si Elisha se réjouit que tout le monde ait bon, celle-ci s’exclame : « Oh ! Okay ! Je te cherche Sandra ! Ta caméra est-elle allumée ? Je te trouverai ! ». Elle a en effet découvert que la fan du nom de Sandra a gravi la seconde marche du podium et fait ainsi passer l’actrice sur la troisième marche. Cependant, le podium change à nouveau avec la question : qui libère le brûlé qui était enchainé dans la grange ? Si la réponse est Beatrix, elle ne permet pas à Elisha de remonter à la seconde place. Cette dernière profite de ce moment pour en dire un peu plus sur Sadie Soverall qui interprète Beatrix : « Dans la vie réelle, elle est très timide et très mignonne. Donc son personnage est vraiment très loin de ce qu’elle est réellement. Elle est très introvertie ».

Il est ensuite demandé dans quel épisode le couple phare, Bloom et Sky, s’embrasse. Un moment bien marquant et très attendu par les fans qui n’ont certainement pas oublié que ça s’est passé dans l’épisode cinq. La question qui suit est également facile pour les fans de la série puisqu’elle se concentre sur la ville qui a été détruite car on croyait qu’il y avait des brûlés, qui n’est autre qu’Aster Dale. Parmi les propositions il y avait Greendale, Aster Dale, Riverdale et Wicklow. Cela a glissé une idée à l’interprète de Musa : « Imaginez s’il y avait un cross-over entre Fate et Riverdale, ça serait fou ! »

C’est à nouveau presque un carton plein pour la douzième question qui porte sur le nom du père de Sky. Une seule et unique personne n’a pas correctement répondu Andreas. Elisha déclare d’ailleurs à ses fans : « Vous connaissez votre sujet, c’est ce que j’aime chez vous ! ». Pour continuer dans les prénoms parentaux, il est ensuite demandé celui du père de Terra. Le bon nom, Ben Harvey, marque la 11e bonne réponse d’affilée pour Lise qui maintient toujours sa première place, suivie de Lolly et Elisha. L’actrice a d’ailleurs répondu faux à cette question, elle pensait que c’était Sam. « Ça sonnait bien ! Mais c’est de ma faute. Oh mon dieu, c’est embarrassant », dit-elle.

L’une des fées ne voulait pas participer à la libération de Beatrix. Qui était-ce ? Pour ceux qui ne s’en souviennent pas, il s’agit d’Aisha. Cette question permet à Amy, qui était en haut du classement au début de l’activité de revenir dans le top cinq. Toutefois, le podium s’en trouve inchangé. « Amy revient  ! », fait d’ailleurs remarquer Elisha. À la question : “Qui se fait attaquer par un brûlé au sein d’Alfea ?“, l’interprète de Musa répond : « Je pense qu’ils se sont tous fait attaquer. La réponse est définitivement Sam, mais Riven s’est presque fait attaquer quand il sortait fumer ». Puis il est demandé avec quel personnage sort Beatrix. Il s’agit évidemment de Riven (Freddie Thorp). Saâd exprime alors son étonnement face à Elisha quant au fait que le garçon ne sortait pas avec Musa, contrairement au dessin animé. Mais celle-ci lui dit alors : « Ça peut toujours arriver, qui sait ? Il y a une saison deux ».

On s’intéresse ensuite à la raison pour laquelle Silva se fait arrêter à la fin de la saison. Les fans se souviennent certainement que c’est à cause d’une tentative de meurtre sur Andreas, le père de Sky. Une nouvelle bonne réponse pour Lise qui marque alors sa quinzième bonne réponse d’affilée, du jamais vu ! Un nouveau carton plein pour la 18e question où tout le monde répond juste. Où les parents de Bloom pensent-ils qu’elle étudie ? Ils croient en effet que celle-ci suit des cours en Suisse. Si vous vous interrogez sur le podium, celui-ci n’a pas bougé depuis la question neuf ! Va-t-il demeurer ainsi jusqu’à la fin de l’activité ? Il ne reste plus que deux questions à Elisha pour reprendre la première place qu’elle détenait au début.

L’avant dernière question porte sur le personnage de Stella (Hannah van der Westhuysen). Selon elle, d’où vient la magie ? De la colère et de la rage, ou de la tristesse et de la rage. Les propositions ne manquent pas de faire réagir Elisha, qui admet : « C’est une bonne question ! ». La bonne réponse est la première proposition. Saâd explique alors à l’actrice qu’il a été très étonné de la différence entre Stella et l’actrice qui l’interprète, Hannah Van der Westhuysen, reçue lors de la Dream it at Home 9. Elisha confirme alors : « Elle est très drôle et fait beaucoup l’andouille ».

Enfin, il est demandé quel sport Aisha pratique-t-elle deux fois par jour, chaque jour ? En rapport avec son pouvoir, il s’agit bien sûr de la natation. Malheureusement pour elle, l’actrice ne reprendra pas la main et l’activité s’achèvera sur le même top trois affiché depuis la question neuf, à savoir : Lise en première, Lolly en seconde et Elisha qui termine tout de même sur le podium avec la médaille de bronze.

Alors qu’il reste encore un peu de temps, Elisha accepte de répondre à quelques questions.  Les fans veulent savoir si Elisha a toujours voulu être actrice ou si elle a songé à d’autres carrières. Celle-ci répond qu’elle voulait travailler dans l’évènementiel. « Je voulais organiser des fêtes ! Mais j’ai toujours adoré l’acting ». L’actrice explique alors qu’elle avait trois boulots différents avant d’être castée pour la série l’ayant fait connaître. « Je travaillais comme dogsitter, comme agent immobilier et comme assistante, donc je ne savais pas ce que je voulais faire », révèle-t-elle. On s’intéresse ensuite à la carrière d’Elisha dans le cinéma : souhaite-t-elle essayer d’autres postes tels que réalisatrice, productrice ou scénariste ? L’actrice répond : « J’adorerais ! J’ai écrit récemment et j’ai presque fini un court-métrage. Donc j’espère que j’aurais l’occasion de le réaliser. Mais à terme j’aimerais bien faire les trois : réaliser, produire et écrire ». Concernant les univers dans lesquels Elisha aimerait jouer, elle cite les Hunger Games. Toutefois, elle avoue : « Mais comme j’aimerais beaucoup être Batgirl, je vais probablement répondre l’univers DC ». Saâd lui demande alors si elle aimerait faire ses propres cascades, ce à quoi l’actrice répond oui sans aucune once d’hésitation. Il lui est ensuite demandé si elle apprécierait jouer un personnage historique. « Oui, j’aimerais bien si j’en ai l’opportunité. J’adorerais être Audrey Hepburn dans un biopic, ça serait génial ! », révèle Elisha. Une fan prend ensuite la parole pour la questionner sur son film préféré. Après réflexion, car c’est une grande question, l’actrice répond : « Mon film préféré est Funny Girl, avec Barbra Streisand. J’aime tellement ce film ». Il n’en faut pas plus à Saâd pour faire ressortir son côté fan de Glee, série grâce à laquelle il a vu ce film. Elisha rebondit d’ailleurs : « J’ai oublié son nom, mais l’actrice qui interprète ‘Don’t Rain On My Parade’ l’a vraiment réussie ! ». Pour ceux qui ne le saurait pas, il s’agit de l’actrice Lea Michele.

C’est sur cette anecdote musicale que s’achève l’activité Trivia en compagnie d’Elisha. La jeune actrice est toujours pleine de vie et ravie de partager un moment avec ses fans. On ne sait pas pour vous, mais on a hâte de la retrouver dans la saison deux de Fate : The Winx Saga !

Les fans de Grey’s Anatomy attendaient une actrice de la série à Dream It At Home, alors Dream It les gâte en conviant Sarah Drew pour cette deuxième journée de convention également. L’interprète d’April Kepner dans l’historique show médical est de retour et débute sa deuxième journée avec son public dès à présent. Et, c’est un quiz sur la série l’ayant propulsée sur le devant de la scène qui attend la jolie rousse. « J’aurai sûrement beaucoup de mauvaises réponses », avertit-elle bien vite. « En fait, je n’ai pas regardé la série depuis la saison 14, alors ça sera sûrement compliqué ! », précise-t-elle ensuite. C’est ce que nous verrons, car l’activité commence immédiatement.

La première question propulse directement les participants dans la saison 12 de Grey’s Anatomy et concerne le couple Japril. Dans l’épisode 11, quand April demande à Jackson s’il est sûr de vouloir divorcer, quelle est sa réponse ? Le jeu commence en fait avec un piège puisque Jackson se contente de ne rien dire. Toutefois, la majorité des compétiteurs du jour croient que le personnage de Jesse Williams répond : « Et toi, es-tu sûre ? ». Malgré tout, Sarah a opté pour la bonne proposition et fait donc son entrée dans le top cinq ! Un début plutôt prometteur pour la jeune femme qui s’amuse de sa prouesse. La deuxième question est bien plus simple, puisqu’il faut seulement se rappeler que Cristina déménage en Suisse. Cette fois, seulement une personne se trompe en choisissant la Suède. Sarah a malheureusement manqué de rapidité et se voit donc descendre des premières marches du podium. L’actrice rencontre le même problème lorsqu’il faut retrouver qu’entre Owen et Miranda, c’est le personnage interprété par Kevin McKidd qui devient chef en premier. Mais, la comédienne a tout de même le mérite d’avoir choisi 100 % de bonnes réponses pour le moment.

Malheureusement, Sarah se trompe lorsqu’il faut retrouver les noms complets des enfants de Jackson et April. Les réponses sont en effet plus disparates et moins de la moitié des participants optent pour Samuel Norbert Avery et Harriet Kepner Avery. « J’aurais dû tout lire avant de cliquer », admet l’actrice en restant bonne joueuse. La question qui suit est tout autant complexe : comme mentionné dans la première saison, quel est le parfum de glace favori de Derek ? Il s’agissait du café ! À l’issue de cette manche, le podium ne bouge pas d’un millimètre. Après les glaces, Saâd, l’animateur, fait part d’une question moins légère qui ravivera pour sûr les traumatismes de nombreux fans. Il leur faut en effet se replonger dans le fameux double épisode de la fusillade, en saison 6. La majorité des participants parvient à passer outre leurs blessures pour se rappeler qu’Alex est le second personnage à se faire tirer dessus. Cependant, quelques fans, ainsi que Sarah, confondent avec Reed, qui est en fait la première victime du tueur.

La question qui suit est source de discorde. Entre Amelia et Teddy, qui donne naissance à son enfant en premier ? En se limitant à Grey’s Anatomy, la réponse est Teddy, mais Sarah proteste : « Amelia a donné naissance à un enfant bien avant dans Private Practice, le spin-off de la série ! C’est le même univers, alors, c’est techniquement faux ! ». Heureusement, il n’y a pas de doute sur la chronologie au centre de l’interrogation suivante, et la majorité des participants trouvent à juste titre que la fusillade est un désastre qui se produit avant le crash d’avion dans la série. Une fois n’est pas coutume, une question simple est balayée par une piégeuse : de combien de points George a-t-il échoué à son examen d’interne ? Il s’agissait d’un seul point, et Sarah se trompe. « Le jeu me dit que je vais faire un come-back, mais je commence à en douter », plaisante-t-elle. La difficulté est encore élevée lorsqu’il faut retrouver le numéro de la chambre d’April et Jackson lors de leur première nuit ensemble. « Si les gens ont regardé ce détail, c’est qu’ils ont raté le sujet de l’épisode ! », fait remarquer Sarah en riant.

Nous sommes déjà arrivés à plus de la moitié des questions, mais tout peut encore basculer. Toujours au sujet de Japril, les participants doivent retrouver leur type de nourriture préférée. « Ils n’ont pas besoin de nourriture ! », s’amuse Sarah. La bonne option était finalement la cuisine chinoise et l’actrice se met à chantonner la réponse. Une autre question porte sur la personne que Jackson a frappée pour défendre April en saison 7, et qui n’est nulle autre qu’Alex. Et, c’est encore ce dernier qu’il fallait désigner lorsqu’il est question de la personne que Cristina touche accidentellement avec une aiguille. La prochaine question est une évidence : qui a été viré dans la saison 6 à cause d’une erreur fatale ? « Salut, c’était moi ! », chantonne alors Sarah.

La question qui suit porte sur Meredith, le personnage principal, et sur l’organe qu’elle donne à son père dans la saison 6, à savoir le foie. Les bonnes réponses sont nombreuses et cela est également le cas lorsqu’il faut trouver que George est mort avant Lexie dans Grey’s Anatomy. « Je suis à la onzième place », se désole alors Sarah. Il reste encore quelques questions pour lui faire espérer une remontée, à commencer par une interrogation sur la raison pour laquelle Miranda ne voulait pas accoucher. Ici aussi, la majorité des joueurs se rappellent qu’elle s’y refusait car son mari n’était pas là. « Je suis remontée à la dixième place ! », se réjouit Sarah. Elle conservera cette place avec l’ultime question : qui de Ben et Miranda ou Arizona et Callie se sont mariés en premier ? La seconde proposition était la bonne, et cette révélation clôt le quiz. Sans surprise, ce sont des fans qui envahissent les trois marches du podium, et l’actrice les félicite chaleureusement !

Puisqu’il reste encore un peu de temps avant de passer à une nouvelle activité, Sarah accepte de répondre à quelques questions de fans. Elle est ainsi invitée à partager sa saison favorite. « Je pense pouvoir dire sans hésitation que la dixième saison était la plus drôle à tourner, notamment avec cette immense scène de mariage et Jackson qui l’interrompt ! C’était amusant ». Elle ajoute que c’est cette période qui marque le commencement du mariage de Japril, ce qui était très intéressant. Une autre personne lui demande alors si retenir tous les termes médicaux n’est pas un défi trop compliqué. La question fait rire l’actrice et elle explique : « J’ai visionné de nombreuses opérations afin de vraiment comprendre de quoi je parlais et quel terme renvoyait à quelle partie du corps. Au final, je me dis que le cerveau est un muscle comme les autres et qu’il faut simplement s’entraîner longtemps pour arriver à mémoriser plus facilement les choses ».

Et si Sarah pouvait retourner dans un épisode de Grey’s Anatomy pour y changer quelque chose, lequel choisirait-elle ? Pour la jeune femme, ce serait probablement le moment de son départ de la série au cours de la saison 14. « Je pense que ça n’avait pas vraiment de sens pour April de retrouver Matthew et que tout soit acquis. Il aurait été plus logique qu’elle parte pour faire un travail qui la passionnait vraiment en suivant ses croyances de façon indépendante », développe-t-elle. La question qui suit porte, quant à elle, sur la scène la plus compliquée à tourner pour l’actrice. Elle songe immédiatement à la naissance de Samuel, parce que c’était un épisode extrêmement intense sur le plan émotionnel et il lui a fallu dix heures de tournage. Jouer la perte d’un bébé est une chose très difficile et très brutale, d’autant que Sarah était elle-même enceinte de huit mois au moment du tournage. « Le pire est que juste après cette expérience, j’ai accouché prématurément de mon enfant, ce qui a été vraiment difficile », ajoute la jeune femme, avant de préciser que sa fille se porte maintenant à merveille.

Après la scène la plus complexe, les fans s’intéressent à celle que Sarah a préféré. L’actrice se replonge une fois encore dans la saison 14, et plus particulièrement dans l’épisode 17. Il est en effet question d’une rencontre entre April et un rabbin, et l’actrice a adoré cette scène. De plus, Kevin McKidd dirigeait l’épisode et avait créé un script de quinze pages, contre quatre pages en temps normal. « C’était un challenge, mais j’ai trouvé ça tellement bien et tellement émouvant que j’en suis ravie », conclut-elle. Les adeptes de Japril ne sont jamais bien loin et une nouvelle question porte sur un éventuel spin-off concernant le couple. « Il n’y a vraiment rien d’officiel sur le sujet, d’autant que Jesse Williams a annoncé quitter Grey’s Anatomy. Cependant, j’aimerais beaucoup que cette idée voie le jour et je pense que les fans aussi, d’après tout ce que je peux lire sur Twitter », répond la concernée.

Pour finir les échanges, une dernière question est posée : comment s’est passé le premier jour de tournage de Sarah dans Grey’s Anatomy ? Contre toute attente, l’actrice admet ne pas vraiment s’en rappeler. « Je me souviens marcher vers l’entrée avec Jesse Williams, Nora Zehetner et Robert Baker, puisque nous étions les quatre petits nouveaux », explique-t-elle. « Ça ne m’a pas marquée parce que j’étais censée rester dans la série le temps de deux épisodes, alors ça me paraissait seulement être un job parmi les autres ! ». Après ce témoignage, il est l’heure de mettre un terme à l’activité. Cependant, nous retrouvons très vite Sarah pour répondre à de nouvelles questions de ses fans au panel !

On se retrouve en ce beau dimanche pour la dernière activité collective de Sarah Drew, un panel consacré à sa vie et à son expérience dans Grey’s Anatomy. Sarah arrive tout sourire dans le panel et les questions débutent très rapidement, avec notamment une première question très atypique, à savoir quel est son animal préféré. Sarah répond qu’il s’agit de la loutre, car elle adore la façon dont ça ressemble à des petits chiots quand elles essayent de nager, elle trouve ça beaucoup trop mignon. 

La première question liée à Grey’s Anatomy est quel autre personnage de la série aurait-elle aimé jouer. Sarah répond qu’elle a toujours beaucoup aimé le personnage de Cristina Yang, car c’est un personnage très différent de celui d’April et elle trouve que cela aurait été vraiment très amusant de sauter dans les chaussures de Cristina et de voir le monde à travers ses yeux. 

Dans quelle autre série aurait-elle aimé jouer ? Elle explique que lorsque The Marvelous Mrs Maisel est sortie, elle s’est sentie vraiment bien dans l’univers, au point qu’elle trouve que ça aurait été son rôle parfait, dans sa série parfaite. Ainsi, elle aurait adoré vivre dans cette comédie, dans cet univers et à cette époque, avec les directeurs et créateurs de cette série.

Est-elle parfois perçue comme un vrai docteur par des fans dans la vie quotidienne ? Sarah répond en riant qu’il arrive que ses amis et ses proches la taquinent sur le fait qu’elle soit un vrai ou un faux docteur. Elle raconte qu’elle ne s’est jamais trouvé dans une situation où quelqu’un aurait eu besoin d’un docteur et que quelqu’un aurait dit qu’elle était docteur, et elle en est plutôt rassurée, mais elle dit que ça pourrait toujours arriver et ça l’effraie un peu. Néanmoins, Sarah a tout de même appris au cours de ces neuf années sur le tournage de Grey’s Anatomy de vrais gestes et de réelles actions médicales, comme par exemple les premiers réflexes à avoir dans certaines situations ou la réanimation cardiaque. Quelqu’un lui demande ensuite si elle a des points communs avec le personnage d’April et elle répond qu’en réalité, oui. Par exemple, elles ont toutes les deux une forte croyance au centre de leur vie, de ce qu’elles sont humainement. Elles sont également toutes les deux très émotives et de grandes travailleuses, très perfectionnistes. 

Après cela, Sarah répond à la question : aux côtés de quels acteurs aimerait-elle un jour jouer ? Et, elle nomme notamment Kate Winslet et Cate Blanchett. Elle trouve que les acteurs britanniques sont vraiment très impressionnants et que cela est lié à leur formation d’acting. En effet, elle explique avoir déjà assisté à des workshop d’acting britannique et elle a vraiment senti la différence avec les formations d’acting américaines. C’est grâce à leurs cours qui sont bien meilleurs que les acteurs britanniques sont excellents, en comparaison des américains notamment.

Quelle est sa citation préférée extraite de Grey’s Anatomy ? Sarah a répondu à cette question assez rapidement, par : « Just because something is broken doesn’t mean it can’t be fixed. » (« Ce n’est pas parce que quelque chose est cassé qu’il ne peut pas être réparé » en français). En effet, elle explique que c’est quelque chose d’assez important pour elle, dans sa vie de tous les jours, c’est pour elle une représentation imagée de la vie, de ce qu’elle imagine être la vie pour elle, et notamment vis-à-vis du personnage d’April dans la série, avec tout le côté résilient, d’aller de l’avant et de ne pas laisser tomber les gens. Toujours concernant Grey’s Anatomy, la question suivante est de savoir comment elle arrive à garder le contact avec ses camarades. Elle raconte qu’elle est toujours en contact avec une grande partie du cast mais plus particulièrement avec Kelly McCreary (Maggie) et Caterina Scorsone (Amelia), car elles se revoient toutes les trois assez régulièrement, pour des appels ou pour aller marcher et manger ensemble. Elle les considère presque comme ses sœurs, elles font beaucoup d’activités ensemble et avec leurs enfants. 

Quelle était l’importance pour elle et Jesse Williams d’être impliqués dans l’évolution de Jackson et April ? Elle répond que c’était bien évidemment complètement sensé d’être impliqué dans cette évolution et dans cette histoire. Jesse et elle ont toujours été très impliqués, ils ont toujours collaboré avec les réalisateurs pour que l’histoire soit la plus complète et sensée possible, en prenant en compte ce que Japril représente pour eux, ce qu’ils envisageaient et ils ont beaucoup donné leur avis, jusqu’à ce que l’histoire évolue en ce qu’on a vu à la télévision. Jesse et Sarah ont toujours eu une part centrale dans l’évolution de leurs personnages. 

Sur une toute autre note, quelqu’un demande à Sarah quel est son plat préféré et les étoiles apparaissent soudainement dans ses yeux lorsqu’elle répond : « Une fondue aux fromages ». Mais pas n’importe quelle fondue, il s’agit d’une recette transmise de père en fils dans la famille de son conjoint, qui est cuisinée tous les ans pour le réveillon de Noël ! Pour la fabriquer, ils vont chercher de vrais bons fromages dans des boutiques spécialisées, il y en a de différentes sortes et cela fait un plat absolument incroyable. Elle dit être ravie car même ses enfants apprécient ce plat, malgré sa saveur assez forte. Elle dit avoir du mal à attendre patiemment de pouvoir déguster ce délicieux plat tous les ans. 

Ensuite, la question suivante concerne le confinement, afin de savoir ce qu’elle a fait pour s’occuper et transformer cette période compliquée en moment agréable. Elle semble très heureuse de raconter que pendant le confinement, avec ses enfants, ils se sont improvisés tour à tour acteurs, réalisateurs et chanteurs, afin de proposer tous les jours des petites vidéos et des chansons aux voisins. C’est finalement devenu une période très enrichissante car elle a notamment appris à éditer des petits films, après les avoir tourné sur fond vert avec ses enfants. Ils ont également refait quelques scènes de The Greatest Showman et ont présenté un petit spectacle devant les voisins, avec certains enfants du voisinage. C’était une période spéciale mais qu’elle a vraiment mise à profit pour se rapprocher de sa famille. Enfin, la dernière question porte sur la série Cruel Summer, diffusée en ce moment aux États-Unis et dont elle interprète le rôle de Cindy Turner. On lui demande quel épisode est son préféré, et elle répond en indiquant qu’il s’agit de l’épisode six, car on en apprend un peu plus sur son personnage, ce qu’il se passe dans sa vie et ce qu’elle doit gérer. Elle indique qu’il s’agissait d’un épisode très drôle à tourner, elle a beaucoup aimé son expérience sur le tournage de cette série et elle espère que les fans aimeront tout autant qu’elle. 

Le panel touche à sa fin et c’est avec beaucoup de joie que Sarah Drew remercie ses fans pour le week-end passé à ses côtés. Elle raconte avoir adoré son expérience, elle a trouvé toutes les questions très intéressantes et a adoré y répondre ainsi que parler avec les fans. Elle a également beaucoup aimé la passion et l’enthousiasme des fans et elle insiste sur le fait qu’elle a ressenti tout l’amour qui lui a été envoyé.

Puisqu’il y en a pour tous les goûts chez Dream It, nous poursuivons le dimanche en accueillant les acteurs d’un autre thème qui fait coup-double : The Vampire Diairies et The Originals. Leah Pipes est la première à allumer son écran et à saluer les fans, mais elle se rend vite compte qu’il lui sera plus simple de rejoindre le Zoom sur son ordinateur pour jouer au Kahoot sur son téléphone. De ce fait, elle s’éclipse rapidement, et c’est Daniel Gillies ainsi que Arielle Kebbel qui arrivent au même moment. Alors que chacun télécharge l’application sur laquelle ils joueront bien vite, Kayla Ewell fait son arrivée, tout en dégustant son petit-déjeuner. Finalement, Leah fait sa réapparition de façon permanente. « J’ai du mal avec la technologie, je suis un peu angoissée avec tout ça ! », admet-elle tandis que le jeu peut enfin débuter. « Le quiz me stresse », avoue Arielle alors que la première question va apparaître. « J’aurais dû regarder à nouveau la série avant de venir », ajoute Kayla. « Aucun de nous ne sait quoi que ce soit, de toute façon », conclut Daniel avec une certaine philosophie.

La première question porte sur le nombre d’épisodes dans lesquels Lexi apparaît. « J’ai aussi le droit de répondre ? », demande Arielle, dans la mesure où c’est son personnage qui est évoqué. Tout le monde donne une réponse, mais les erreurs sont assez nombreuses : il fallait opter pour neuf. « Mais, nous sommes les uns contre les autres ? », demande Leah alors qu’un premier podium apparaît à l’écran. Ses confrères le lui confirment et l’interprète de Camille ne manque donc pas de réveiller son esprit de compétition : « Arielle, sache que je ne te ferai pas de cadeaux ! ». Les participants doivent ensuite se rappeler qu’Elijah n’est pas celui qui a transformé Katherine en vampire, et les bonnes réponses pleuvent. Kayla semble d’ailleurs impressionnée d’avoir bien répondu et rester admirative de sa performance. Tout en jouant, l’ambiance est très bonne et les acteurs ne manquent pas de discuter entre eux. Pendant un moment de flottement, Leah déclare : « Vous vous souvenez quand on était tous beaux et jeunes avant qu’on se laisse aller pendant le confinement ? ». Ce à quoi ses collègues rigolent.

Une nouvelle question porte sur Jeremy : est-il vrai que ce personnage est celui qui meurt le plus dans The Vampire Diaries ? Les acteurs pensent que oui, même s’ils admettent répondre au hasard, mais le postulat est faux. La question suivante est tout autant piégeuse : quelle est la date d’anniversaire d’Elena ? « Soyons réalistes, personne ne le sait ! », proteste Daniel. La bonne réponse était en fait le 22 juin, et près de la moitié des joueurs ont juste. Leah déclare alors : « Elena a tout d’un lion pour moi, c’est pour ça que j’avais répondu août ! ». Nous restons dans les dates avec une autre, des plus complexes : quand a été diffusé l’épisode un de la saison 3 de The Vampire Diaries ? La bonne réponse était le 15 septembre 2011. Peut-être que la chance sourira davantage aux acteurs avec la question suivante : est-il exact que le premier livre ‘Journal d’un Vampire’ a été publié en 1991 ? « Je pense que c’est vrai », s’exclame Leah, avant de découvrir qu’elle a raison. À l’heure actuelle, Kayla est la seule à faire partie du top cinq, et décroche même provisoirement la médaille de bronze. « Tu es incroyablement forte, Kayla », s’extasie Daniel.

Heureusement, presque tout le monde a la bonne réponse avec la question qui suit, dans laquelle il fallait démentir le fait que Camille soit une étudiante en art. Le personnage de Leah est encore à l’honneur avec la question d’après : qui l’a transformée en vampire ? Il s’agissait d’Aurora, mais l’actrice parvient à se tromper. « Ils me donnent des questions personnalisées pour que je gagne des points et je parviens à échouer ! Je ne me rappelle même plus de mon propre personnage ! », se lamente-t-elle. Daniel relativise à sa manière : « Je ne parviens plus à me rappeler de quoi que ce soit actuellement ».

Seulement deux personnes ont la bonne réponse lorsqu’il faut retrouver l’âge auquel Marcel a été transformé en vampire.  « Il était vraiment jeune », fait remarquer Daniel, avant de découvrir que l’âge exact était 25 ans. Ses camarades se plaignent alors en faisant remarquer à l’interprète d’Elijah qu’il a induit tout le monde en erreur ! Daniel s’abstient donc de souffler une réponse par la suite, lorsqu’il faut retrouver le nom de l’autre double de Silas. Presque tous les participants optent pour la bonne proposition, à savoir Tom Avery.

Alors que le quiz suit son cours, les participants doivent trouver dans quelle série Riley Voelkel, que nous retrouverons juste après, a joué une sorcière. La bonne réponse était American Horror Story. « J’ai eu bon parce que j’étais moi-même une sorcière dans Charmed, alors je savais que cette autre proposition était fausse », rebondit Leah. Puis, la question suivante réalise l’exploit de ne rassembler que des mauvaises réponses ! Il fallait pourtant écrire que Freya a épousé Keelin. « J’avais répondu qu’elle m’épousait moi ! », raconte alors Arielle. Kayla et Leah, elles, avaient toutes deux répondu Julie Plec, la créatrice de la série. Leur blague les fait beaucoup rire et Leah rétorque alors qu’elle aurait dû recevoir un demi-point pour l’occasion !

Il ne reste plus beaucoup de questions avant la fin du jeu. Les scores de chacun remontent légèrement quand plus de la moitié des participants trouvent que Qetsiyah est la sorcière Bennett la plus âgée. « La plus vieille est forcément celle qui a le nom le plus bizarre », avait alors averti Daniel, menant cette fois-ci ses compères sur le bon chemin. L’acteur est encore sollicité à la question suivante qui concerne son personnage : combien de petites amies d’Elijah ont été tuées par Klaus ? « J’ai l’intuition qu’il y en a eu trois », déclare Daniel en soufflant une fois encore une bonne réponse. Le chiffre à trouver est d’ailleurs encore trois pour la question qui suit, portant sur le nombre de doubles d’Amara. « Je suis tellement loin du podium ! », se désole alors Leah. Les participants continuent d’enchaîner les mauvaises réponses avec la question suivante : qui a créé la malédiction du loup-garou ? Il s’agissait d’Inadu. « Mais qui est Inadu ? Je pense que même les scénaristes ne pourraient pas répondre ! », déclare Leah.

Les scores ne sont pas plus glorieux avec l’avant-dernière interrogation : quel est le nom du chef des voyageurs ? Cette fois, il s’agissait de Markos. Il ne reste alors qu’une ultime question pour espérer bousculer le podium : dans quel épisode de la saison 1 Vicki a-t-elle été tuée ? Il s’agissait du septième, et le taux de réussite est une fois encore peu élevé. Finalement, quatre fans se hissent en haut du palmarès, suivies par Kayla qui sauve tout de même l’honneur des acteurs en se classant en cinquième position. Après ce moment de distraction et de compétition, nous retrouvons Leah, Arielle, Kayla et Daniel pour un panel.

Il est temps de retrouver les acteurs de The Vampire Diaries et The Originals pour une session de questions/réponses. Venus tout droit de leur quiz, Leah Pipes, Daniel Gillies, Arielle Kebbel et Kayla Ewell rallument leur caméra sans tarder. Alors que les réglages techniques se font petit à petit, Leah répète une nouvelle fois qu’elle est bien trop vieille pour toutes ces technologies ! Puisque Riley Voelkel a un léger retard, les premières questions débutent.

Tout d’abord, les acteurs sont invités à évoquer leur moment favori de la série. « Daniel, je t’ai vu bouger tes lèvres, tu veux parler ? », demande alors Kayla. « Non, je mâche juste un chewing-gum, tu peux y aller ! », répond l’intéressé en faisant rire tout le monde. Kayla prend donc la parole et déclare : « Il y a évidemment eu de nombreux bons moments en un an, mais je pense que le tout début était ce qui était le plus amusant, avant que Vicki ne meure, revienne en fantôme, puis ne débute une aventure folle ! ». Elle pense donc que l’épisode pilote est son favori, d’autant que personne ne savait encore l’impact et le succès qu’allait avoir la série. Quand vient le tour de Daniel, celui-ci déclare ne pas avoir un moment préféré spécifique. « Tout le monde était si gentil, drôle et intelligent, alors toute mon expérience de tournage était incroyable ». Arielle, elle, se rappelle d’un épisode un peu spécial au cours duquel il y a eu une tempête et que tout était fermé. « Nous n’avions pas connu le coronavirus à cette époque, alors ça nous faisait vraiment bizarre d’être confinés », détaille-t-elle. Cependant, les acteurs ont vite su rebondir et ont volé des plateaux à la cantine pour en faire des luges ! Le visage de Daniel s’illumine alors et il s’exclame : « J’avais oublié ce moment, c’était si drôle ! On avait même rapporté ces plateaux dans un bar ! ».

C’est à cet instant que Riley fait son apparition, permettant à l’équipe d’être au complet. En voyant tous ses amis réunis, Daniel ne tarit pas d’éloges : « Vous êtes tous magnifiques ! ». Leah le rassure : « Toi aussi Daniel ! ». Puis, très vite, la déclaration de la jeune femme prend une autre tournure et elle déclare : « Je trouve que Daniel et moi sommes les moins beaux du groupe ». Bien sûr, un nouveau fou rire général résonne après cette dernière prise de parole. Puisque Leah s’est mise à parler, elle prend la suite du tour de table pour rebondir sur la question initiale. La jeune femme raconte alors que ses meilleurs souvenirs sont lorsqu’elle ne parvenait pas à s’arrêter de rire pendant une scène, souvent à cause de Daniel. Elle se rappelle notamment d’une, durant laquelle elle devait être morte sur le lit et que Daniel lui a fait avoir un énorme fou rire, ce qui a bien moins amusé l’équipe de tournage ! Riley ferme la marche en racontant à son tour son meilleur moment qui était celui de la scène de fin dans The Originals, au cours de laquelle les caméras se contentaient de filmer des plans silencieux et que les acteurs se remémoraient les cinq dernières années ensemble. C’était un moment assez émouvant et très beau.

La question suivante porte sur le personnage que les comédiens aimeraient jouer à part le leur. Daniel choisirait d’être une sorcière de la première saison dont il a oublié le nom. Riley répond : « Je serais Sonja Sohn, même pas pour jouer son personnage de Lenore, mais seulement pour avoir la chance d’être dans la peau de cette incroyable actrice ». Arielle, elle, déclare : « Je serais encore Lexie, mais plus longtemps, pour avoir l’opportunité de tuer Damon ! ». Leah s’amuse de cette réponse et lui dit : « Tu veux revenir seulement pour tuer des gens ! Je ne sais pas qui je tuerais, moi, mais c’est peut-être parce que je ne me rappelle plus des noms des trois quarts des personnages ». Kayla, elle, a plus de mal à faire un choix, puisqu’elle trouve qu’il y a trop de bons personnages. « Je trouve quand même que Bonnie est géniale, parce qu’elle utilise sa magie pour des choses justes. Évidemment, je ne la jouerais pas aussi bien que Kat Graham ! », explique-t-elle.

Une nouvelle question porte sur les rituels que chaque acteur pourrait avoir avant d’entrer dans la peau d’un personnage. Les actrices s’exclament en chœur que Daniel doit parler d’un tic qu’il aurait avant un tournage, mais l’homme se défend : « Vous en avez trop fait, vous avez rendu tout ça bizarre, maintenant ! ». Leah plaisante alors : « Pour rentrer dans un personnage, je bois beaucoup ». Riley déclare ensuite avoir mis au moins une saison pour véritablement entrer dans la peau de Freya. « Mais, une fois que c’était fait, je parvenais à entrer dans sa peau à peine arrivée sur le plateau de tournage, les choses se faisaient toutes seules ! », raconte-t-elle. Pour Arielle, les choses passaient surtout par les costumes. En effet, elle explique que Lexie avait une garde-robe bien à elle, ce qui facilitait sa transition. Dès qu’elle mettait les vêtements de son personnage, elle parvenait à mettre l’actrice de côté. « Ce qui me fait penser au fait qu’une fois que Vicki est morte, elle revenait toujours dans la même tenue et ça me permettait aussi de me sentir dans sa peau, mais j’avais toujours peur d’avoir pris trop de poids entre temps et de ne plus pouvoir remettre le même pantalon ! », achève Kayla en rebondissant sur l’anecdote.

La question qui suit est plus vite balayée : qui est le méchant favori de chaque acteur dans The Vampire Diaries et The Originals ? Arielle opte notamment pour Katherine et Kayla pour Damon, puisqu’il a les meilleurs dialogues et est très drôle. « De toute façon, Arielle va revenir pour le tuer. Dans un univers parallèle, c’est d’ailleurs Lexie qui est le personnage principal de la série », plaisante Leah pour conclure.

CSortons un instant des séries pour une toute autre question : les acteurs peuvent-ils citer une chose qu’ils aimeraient faire avant de mourir ? « Mon rêve actuel serait de plonger avec des requins, je veux faire ça depuis toujours. J’aimerais aussi faire un voyage à Cape Town. Dans les deux cas, j’essaie encore de convaincre mon mari », répond d’abord Kayla. « J’aimerais pouvoir être une des ces personnes ! », réagit Riley. La jeune femme explique ne pas pouvoir plonger parce qu’elle est claustrophobe, et ne pas non plus vouloir faire des choses telles qu’un saut en parachute, parce que ce n’est pas le genre de choses dont elle serait capable. Pour le moment, elle a prévu un voyage en Thaïlande et aimerait y voir des éléphants, ce qui serait déjà un rêve plus accessible. Arielle reste dans le thème animalier avec un rêve bien particulier : « J’aimerais faire un safari à cheval ! C’est comme à bord d’une Jeep, mais en différent. J’ai toujours grandi en faisant de l’équitation et ce serait donc un rêve ». Elle ajoute avoir pensé que ce projet serait parfait pour une lune de miel, puis elle s’est dit qu’elle aurait sûrement du mal à trouver un mari rêvant de faire ça. Dans un tout autre registre, Leah rêverait d’avoir le courage d’écrire et de publier un livre. « Au moins, tout le monde verrait à quel point j’écris mal. Par contre, ce serait de la fiction, parce que je n’ai rien à écrire dans mes mémoires, à part que j’attends toute la journée assise sur une chaine », plaisante-t-elle. Quand vient le tour de Daniel, il explique qu’il existe des endroits au Vietnam où il est possible de faire le tour du pays à moto. « Je pourrais faire ça, ou bien me mettre dans un side-car pendant que Leah me conduira ! », conclut-il. Cette dernière lui souhaite alors bon courage en lui précisant qu’elle conduit très mal.

Enfin, la dernière question porte sur l’acteur avec lequel les comédiens présents rêveraient de tourner. Leah déclare alors qu’elle rêverait de jouer à nouveau avec Daniel, à condition qu’il écrive lui-même le scénario, parce qu’elle n’a pas assez de motivation pour s’en charger. Daniel, lui, ne saurait pas se décider, étant donné qu’il y a beaucoup trop de bons acteurs sur terre. Riley, elle, voudrait partager l’affiche avec Michelle Williams. « Je pourrais apprendre n’importe quoi venant d’elle ! ». Arielle enchaîne en déclarant que si la militante et poétesse Amanda Gorman devenait actrice, alors elle la nommerait elle. Kayla choisirait tout simplement Tom Hanks, puisqu’elle a grandi en regardant ses films. « Mais, le problème est que je serais sûrement pétrifiée devant lui, alors ce serait compliqué », s’amuse-t-elle. Finalement, Daniel a pris le temps de réfléchir et désigne Olivia Colman.

C’est sur ces dernières paroles que le panel s’achève, après des salutations bien chaleureuses des acteurs. « C’était super de voir tout le monde », se réjouit Leah. « Je souris depuis tout à l’heure ! En plus, c’est la première fois que je rencontre Riley grâce à cette convention », ajoute Arielle. Kayla conclut finalement le moment : « Merci à tous d’être venus, ça fait un bien fou de pouvoir faire ça malgré la pandémie ! ».

La journée touche presque à sa fin pour nous, mais c’est désormais l’heure de retrouver Lucas Grabeel, l’iconique Ryan Evans de High School Musical, pour sa première activité du jour : un quiz HSM ! C’est la première convention virtuelle de Lucas et ça se ressent durant cette activité, sans pour autant altérer la qualité des échanges entre Lucas et Saâd, l’animateur, toujours plein d’humour et de bienveillance.

Lucas arrive avec son grand sourire et sa bonne humeur, prêt à en découdre avec les fans présents pour profiter de l’activité. Après quelques minutes d’explications des règles du jeu, le quiz débute avec la date de l’année de sortie du premier film High School Musical. Sans grande surprise, Lucas et une majorité de fans donnent la bonne réponse, qui est 2006. La question suivante est un tout petit peu plus complexe mais Lucas ne se décourage pas : quelle nourriture Gabriella fait-elle tomber sur Sharpay dans le premier film ? Il s’agissait de frites à la sauce chili. Le podium commence à se dessiner, mais Lucas n’est pas encore dessus. Qu’à cela ne tienne, il se rattrape avec la prochaine question, sur laquelle il rebondit en chantonnant le mythique titre ‘Fabulous’. Quel est le nom du club dans lequel se déroule le second opus de la saga ? Tout le monde est d’accord pour indiquer que la bonne réponse est Lava Spring.

Puis arrive la première question piège. Quelle université Troy choisit-il finalement ? Le doute plane et peu de fans ont la bonne réponse. Lucas donne pour la première fois une réponse incorrecte, car il s’agissait de Berkeley. La question suivante aurait pu lui permettre de se rattraper puisqu’il s’agissait de trouver le nom de l’assistante de Sharpay dans High School Musical 3. Mais, malheureusement, Lucas a oublié qu’il s’agissait de Tiara. Il félicite les fans qui ont trouvé la bonne réponse. Pour autant, seulement cinq personnes ont bien répondu à la question qui suit, tandis que Lucas indique qu’il a opté pour le choix le plus élevé, sans grande conviction. Combien de chapeaux Ryan porte-t-il en tout dans le premier film ? Il s’agissait de neuf chapeaux, ni plus, ni moins !

Fort heureusement, tout le monde peut se rattraper sur la prochaine question, car il s’agit d’indiquer lors de quel événement Troy et Gabriella se sont rencontrés. Bien entendu, c’est un sans faute pour l’intégralité des joueurs, qui répondent le réveillon du Nouvel An. Lucas félicite tout le monde avec un : « Bravo à tous, vous êtes incroyables ! ». Il s’agira ensuite d’écrire le titre de la première chanson que chantent Troy et Gabriella ensemble, à cette même occasion. Lucas est surpris de découvrir qu’il y a également des questions où l’on doit taper la réponse en toutes lettres et il prend une voix assez grave pour lire la consigne. Saâd lui dit qu’il aurait pu interpréter une voix de personnage de jeux vidéos, ce à quoi Lucas lui répond qu’il n’a jamais eu l’occasion de le faire, mais qu’il l’a déjà réalisé pour des dessins animés et que c’était une expérience très drôle.

Il convient de préciser que durant cette activité, plusieurs débats ont eu lieu concernant les réponses à donner, et notre premier débat se tient à cet instant, car la réponse acceptée par l’application du jeu était ‘Something New’ alors que le titre intégral du morceau est bien évidemment, ‘Start of Something New’. Saâd s’excuse en expliquant que la case de réponse était trop courte pour intégrer le titre entier et Lucas félicite les personnes qui ont ajusté leur réponse en conséquence. Lucas lance une nouvelle discussion lors de la réponse à la question suivante, qui est de nommer le titre de la première chanson que chante Sharpay en solo dans High School Musical 2. En effet, le terme de solo a été employé alors qu’en réalité, ‘Fabulous’ est un duo avec son frère Ryan, joué par Lucas, qui ne manque pas de rappeler sa présence lors de cette scène culte. 

Après cela, la nouvelle question pose une difficulté à Lucas. Il s’agit de trouver où sont Gabriella et Troy lorsqu’ils chantent ‘Can I Have This Dance’. Dans la traduction de la question, le titre du morceau n’est pas écrit en entier, ce qui nécessite quelques secondes de déchiffrage à Lucas avant de pouvoir indiquer la bonne réponse, qui était le toit de l’école. Il raconte ensuite de manière assez sérieuse qu’il ne se souvient pas de ce morceau, mais également des autres morceaux dans lesquels il ne chante pas. Saâd semble surpris de cet aveu, mais Lucas finit par lui dire que c’était de l’humour et tous les deux rigolent à cette blague lancée par l’acteur. La onzième question porte sur le type de pizza que Troy apporte à Gabriella dans le troisième film et on voit à l’écran une photo de la scène. Lucas commente que Zac Efron paraît si jeune sur cette photo, puis il indique ne pas se souvenir de la saveur de la pizza. Il répond au hasard pepperoni. C’est une mauvaise réponse, la bonne étant des pizzas margherita. Cette fois, seulement une personne a trouvé la bonne réponse et est félicitée par Lucas. 

Toujours dans le troisième film, il est demandé cette fois quel est le nom du dernier spectacle joué par les élèves du lycée. C’est encore une fois une question piège, mais Lucas n’est cette fois pas tombé dedans en répondant ‘A Night to Remember’, car il s’agissait tout simplement de ‘Senior Year’. Retour sur le second film et notamment sur le personnage interprété par Lucas, avec une question sur la maman de Ryan et Sharpay : quel sport pratique-t-elle ? On peut voir sur la photo qui accompagne la question qu’Ashley Tisdale et Lucas sont très bien habillés et ce dernier se permet ainsi une petite anecdote vestimentaire. Il raconte qu’il n’a malheureusement pas pu garder de vêtements fournis sur le premier film car ils ont été renvoyés sur d’autres tournages, mais sur les deux autres films, il a réussi à garder quelques accessoires. Retour au jeu : deux réponses se distinguent sur cette nouvelle question piège, à savoir le yoga et le golf. L’acteur explique alors qu’effectivement, le personnage de la maman joue bien au golf comme toute la famille, tandis que le yoga est son activité personnelle rien qu’à elle. 

La question suivante est un peu plus complexe, elle concerne le nom de l’équipe de basket de l’université d’Albuquerque. Lucas ne connaît pas la réponse et il en donne une au hasard, un peu humoristique, puisqu’il répond les Ryans. Il s’agissait en fait des Red Hawks, et lorsque la bonne réponse apparaît à l’écran, l’acteur indique qu’il se souvient effectivement de Corbin Bleu et de Zac Efron parler des Red Hawks. Quatre personnes ont trouvé la bonne réponse, et Lucas les félicite encore une fois. Une nouvelle question plus générale est posée, puisque l’on se demande cette fois combien de chansons y a-t-il dans le premier film. La bonne réponse n’est pas donnée par beaucoup de fans et Lucas tente de justifier son erreur en expliquant qu’il y a des titres qui sont dans l’album mais pas dans le film, comme par exemple ‘I Can’t Take My Eyes Off Of You’

Les réponses sont encore très inégales lors de la question suivante qui demande d’indiquer la première personne que l’on voit en gros plan dans la scène finale de High School Musical 3. Lucas hésite alors pour cette réponse, et choisit de cliquer sur le prénom de Sharpay. Il argumente sa réponse en expliquant que si quelqu’un doit être en premier, cela doit forcément être elle. Malheureusement pour lui, c’est une mauvaise réponse et la bonne réponse était Taylor. Lucas est surpris de cette réponse, mais ce n’est rien face à sa tête choquée lors de la lecture de la question suivante. Quel est le premier prénom du père de Sharpay et Ryan ? Il indique improviser totalement sur la réponse qu’il donne et lorsqu’il découvre qu’il s’agit de Vance, les souvenirs lui reviennent et il raconte que cela avait été très difficile de trouver un prénom aussi fantaisiste pour ce personnage. « On parle quand même d’un homme qui vient jouer au golf en posant son hélicoptère sur le green », ajoute-t-il en riant. 

Quelques minutes plus tard, Lucas nous gratifie d’une danse de la joie lorsqu’il découvre qu’il fait partie des quatre personnes ayant répondu correctement que c’est Miss Darbus qui a envoyé le dossier de Troy à l’école de Julliard. L’avant-dernière question est assez simple et concerne un événement assez récent : quelle chanson a été reprise par les acteurs pendant le confinement ? Lucas rigole et indique qu’il espère ne pas avoir faux à cette question. Pour autant il se retrouve très rapidement déstabilisé car il n’y a pas assez de place pour taper le titre de la chanson en entier, qui était bien évidemment ‘We’re All in This Together’. La réponse validée était ‘All In This Together’, et Lucas félicite les personnes qui ont trouvé l’ajustement correct. Il semble cependant très déçu de ne pas avoir les points alors qu’il connaissait la bonne réponse. Il indique avoir tenté de mettre les initiales de la chanson, puisque, pour une question précédente, cela avait été toléré.

Enfin, la dernière question est un vrai ou faux. Zac Efron a-t-il chanté toutes les chansons de Troy dans la trilogie ? Deux personnes se sont trompées. C’était faux, car lors du premier film, c’est Drew Seeley, venu à la Dream It At Home 4, qui chantait les parties de Troy. Lucas raconte que Zac Efron a dû prendre des cours de chant entre les deux premiers films, suite au succès fulgurant du premier opus. Le quiz se termine sur cette question et malheureusement pour l’interprète de Ryan, il n’est non seulement pas sur le podium mais pas non plus dans le top cinq ! Il avoue n’avoir même pas été proche du score de la première fan. Il remercie tous les ceux qui ont joué avec lui, les félicite une nouvelle fois de l’avoir battu et dit avoir passé un très bon moment. Mais ce n’est pas fini, nous le retrouvons juste après pour son panel.

Nous retrouvons Lucas Grabeel (Ryan Evans) pour notre toute dernière activité du weekend. Nous finissons par un panel sur les films mythiques : High School Musical. Pas de temps à perdre, les questions ne manquent pas !

Nous démarrons par une question invitant à l’imaginaire : envisagerait-il une version High School Musical universitaire ? « Vous savez… dès que Disney ou n’importe qui d’ailleurs me demande de faire quelque chose en lien avec High School Musical, ma réponse est quasiment toujours oui ! », explique Lucas. Selon lui, il s’agit toujours de l’une des plus belles choses qu’il a fait dans sa vie. Même plusieurs années après, cela reste son projet le plus important et il aime perpétuer l’histoire. Toutefois, il se demande s’il ne serait pas un peu vieux pour étudier à l’université. Ainsi, il propose d’être professeur pour que cela corresponde à son âge. Il propose de parler de l’idée à Kenny Ortega lors de la Back to the Musical World en décembre 2021 à Paris.

Passons à sa chanson et chorégraphie préférées parmi les trois films. Avant de se lancer, il tient à dire que toutes les chansons ont une place importante dans son cœur. ‘I Don’t Dance’ semble être en haut de sa liste des favoris notamment du fait qu’il ait adoré préparer la chorégraphie. Ayant déjà joué au baseball plus jeune, il était content de retrouver cette ambiance. « Nous avons beaucoup joué au baseball pendant les répétitions, c’était très marrant. Alors danser, chanter et jouer au baserball en même temps c’était cool », dit-il. Au départ, lorsqu’il a appris la nouvelle il a eu peur de ne plus savoir jouer, mais finalement, il s’est rendu compte qu’il n’avait pas trop perdu. Lors de son premier coup de batte, il l’a directement réussi et était donc rassuré. D’un point de vue musical uniquement, ce serait ‘What I’ve Been Looking For’.

Concernant les personnages, s’il avait pu en jouer un autre lequel aurait-il choisi ? « Si je dois être honnête, je trouve avoir joué la meilleure partie. J’ai adoré le personnage de Ryan », dit-il avec humour. Mais pour répondre à la question, il aurait bien aimé avoir plus de scènes de basket donc pourquoi pas jouer quelqu’un de l’équipe. Chad (Corbin Blue) aurait pu être un personnage marrant selon lui ! « J’aurais été meilleur sportif que Corbin. Le basket, le baseball, ce n’était pas sa force principale. Il a grandi en dansant tandis que moi j’ai grandi dans le sport. On aurait dû inverser les rôles », ajoute Lucas en riant. Il explique d’ailleurs à quel point Corbin était investi dans son travail, il passait son temps à travailler ses lancers et ses dribles. Il n’a jamais vu quelqu’un s’entraîner autant sur le plateau. Lucas se remémore le voir faire des lancers comme il pouvait au début ! Mais, en résumé, l’essentiel est que c’était un très gros bosseur.  

Concernant le cast de manière générale, est-il toujours en contact avec certains d’entre eux ? Lucas met tout de suite les choses au clair : oui c’est le cas. « Je n’ai pas parlé à Zac depuis un petit moment, il est très occupé. Mais je suis resté proche de tous. La semaine dernière j’ai parlé à Corbin, Vanessa, Ashley, Olesya », détaille-t-il. Il ajoute aussi que certains membres de l’équipe technique font partie de ses plus proches amis. Comme il aime le souligner, « la famille High School Musical est intacte ». A ce propos, il en profite pour expliquer qu’il ne s’attendait pas du tout à un tel succès. « Le fait que nous soyons là assis à parler de ce film après tant d’années, c’est toujours dingue pour moi. J’en avais aucune idée, je n’aurais jamais imaginé faire partie de quelque chose d’aussi gros seize ans après », dit-il. Lucas se sent extrêmement chanceux et reconnaissant de pouvoir divertir et inspirer autant de personnes. Selon lui il y a une grosse différence entre faire partie d’un film populaire et d’un projet qui permet d’échanger directement avec les spectateurs. Il met alors en avant les conventions, comme la Dream It At Home 11 à laquelle il participe, qui lui permettent d’entendre ce que les fans ont à lui dire.

Drôle de question pour la suite : se souvient-il des paroles des chansons ? Lucas avoue : non ! Il garde en tête ‘What I’ve Been Looking For’ dont il a fait une cover avec Ashley Tisdale (Sharpay Evans) il y a quelques années. ‘We’re All in This Together’ fait aussi partie des classiques, il se souvient plus ou moins de la chorégraphie également. Au début de la pandémie, Disney avait mis au point un projet pour refaire une vidéo avec l’intégralité du cast qui refaisait la chorégraphie et Lucas l’avait réappris à l’occasion. A la fin de son tournage, il transpirait même, ayant perdu l’habitude ! Retour aux chansons, pour toutes les autres, il les maîtrise à peu près mais pas en intégralité. « Donnez-moi cinq minutes, je les révise et ça me reviendra ! », confie-t-il.

Dans la lignée, on lui demande comment c’était de travailler avec Kenny Ortega. Lucas explique qu’il est talentueux dans plein de domaines différents notamment la chorégraphie et l’art des mouvements. Effectivement, du côté spectateur nous voyons uniquement la chorégraphie tandis que derrière il y a tout un travail de mouvement de caméra. Dans les deux cas, il est très doué. « La meilleure chose que l’on retient à travailler avec Kenny c’est la façon dont il sait rassembler une troupe. Il est comme un bon coach. Un coach de films Disney », dit-il. En fin de journée lorsque tout le monde est fatigué, qu’ils font face à des problèmes techniques, il arrive à éveiller l’esprit d’équipe pour que tout le monde se soutienne. Ainsi, il leur demande de chanter et danser avec leur cœur. Il agit de la sorte avec tout le monde comme un père de famille.

Nous ne pouvons pas échapper à la traditionnelle question en lien avec le confinement. De quelle manière a-t-il réussi à occuper son temps ? De suite, Lucas nous mime son action la plus récurrente : jouer aux jeux vidéo. Il explique que c’était une période compliquée mais qu’il a passé beaucoup de temps avec sa famille, il a également joué et composé de la musique. Ceci l’a d’ailleurs beaucoup inspiré, il est même tombé amoureux de l’artiste Billie Eilish. Il aime beaucoup le fait que ce soit une personne jeune qui gère son succès d’une belle manière. Il pense même que s’ils venaient à se rencontrer tous les deux, ils deviendraient amis ! Au niveau du travail durant la pandémie, Lucas a eu la chance de faire des voix de personnages d’animés et a pu enregistrer des choses de chez lui. Il s’en est donc globalement bien sorti.

Déjà citée plus tôt au cours du panel, un fan présent demande à Lucas s’il a hâte d’être à Paris pour la Back to the Musical World. « Je suis tellement excité pour cette convention ! Je suis venu à Paris il y a quelques années pour la même raison et c’était vraiment une super expérience. J’adore Paris, j’adore voyager et encore plus après toute cette période », explique-t-il. Il a passé tellement de temps chez lui, il a hâte de pouvoir changer de décor et rencontrer de nouveaux visages. « C’est bien le virtuel mais on ne peut pas se toucher à travers un écran alors vivement. En tout cas merci à tous pour vos questions, vous êtes tous si gentils. Merci ! », finit-il. Vous savez ce qu’il vous reste à faire, si vous souhaitez en découvrir plus sur Lucas, rendez-vous les 18 et 19 décembre 2021 à Paris chez Dream It Con !

La DIAH11, qu’est-ce que nous en pensons ?

Alors que nous pensons toujours que Dream It Conventions a gravi le sommet d’une montagne avec une Dream It At Home, l’édition suivante nous prouve qu’ils continuent activement leur ascension ! Si l’organisme avait déjà fait les choses en grand en amont de l’évènement en annonçant Sarah Drew de Grey’s Anatomy, série très demandée sur les réseaux sociaux, en offrant une mise en bouche de la Back to the Musical World avec Lucas Grabeel de l’inoubliable High School Musical, et en apportant de la nouveauté à travers Ginny & Georgia et l’actrice Sara Waisglass, les fans n’étaient pas au bout de leurs surprises. En effet, c’est au cours de la première journée de l’évènement en ligne qu’un invité mystère inattendu en conventions a été annoncé pour le lendemain : Thomas Brodie Sangster, star de The Maze Runner et The Queen’s Gambit.

À leurs côtés, d’autres visages plus familiers sont venus à la rencontre de leur fan, toujours avec autant de plaisir, afin de garantir à tous un merveilleux week-end. Cette fois encore, nous avons senti que la dynamique de la convention virtuelle était bien rodée et l’annonce soudaine d’un nouveau guest n’a pas gêné la gestion millimétrée du planning ! Cette onzième édition a permis aux fans de rire, pleurer, jouer, partager et surtout, de rêver. Alors que Dream It Conventions commence doucement à préparer le retour des conventions réelles, à l’instar des autres organismes, une nouvelle édition de la Dream It At Home a été annoncée pour le week-end des 26 et 27 juin. Pour l’heure, le thème très plébiscité de Shadowhunters y a été annoncé. D’ici là, n’hésitez pas à nous rejoindre sur Twitter pour ne rater aucune future annonce !