Compte-rendu

Dream It At Home 12

Trois thèmes surnaturels pour un week-end sensationnel !

Après avoir représenté plus de dix thèmes à la Dream It At Home 11, Dream It nous réunit autour de trois séries pour cette douzième édition, et pas des moindres ! Le samedi 26 juin, les têtes d’affiche de Shadowhunters remplissaient ainsi les salles virtuelles. Les fans retrouvaient avec joie Matthew Daddario, Katherine McNamara, Will Tudor, Dominic Sherwood, Alan Van Sprang, Nicola Correia-Damude, Luke Baines et Alberto Rosende pour une bonne session de rires, d’échanges et d’émotion.

Le dimanche 27 juin, deux thèmes tout autant prestigieux se sont succédés. D’abord, Kit Young, Danielle Galligan, Calahan Skogman et Archie Renaux ont ouvert en grand les portes de Ravka pour accueillir les adeptes de Shadow and Bone. Puis, les loups-garous de Teen Wolf sont arrivés en fin de journée en même temps que la lune, et les fans ont alors retrouvé Dylan Sprayberry, Ryan Kelley, Arden Cho, Michael Johnston et Khylin Rambo. Prêts à (re)vivre la convention à nos côtés ? Le voyage commence maintenant.

Samedi : 16:30

Il est tout juste 16 heures 30 lorsque Nicola Correia-Damude allume sa caméra, plus ponctuelle que jamais. La belle brune, connue pour incarner Maryse Lightwood dans la série Shadowhunters, en est à sa sixième convention virtuelle chez Dream It et en connaît tous les rouages. Ainsi, les fans la retrouvent avec joie pour ce petit rendez-vous en sa compagnie. Cette fois-ci, Nicola est invitée à se confier sans ses camarades autour d’un thème primordial : celui de la santé mentale. C’est en effet un panel inspirant et tourné vers la motivation qui attend le public de l’actrice. « Vous m’avez tous manqué ! », ne tarde-t-elle pas à confier en souriant largement. « Je souhaite à tous un joyeux mois des fiertés ! », poursuit-elle, toujours avec autant de bienveillance. Sur ces paroles chaleureuses, le moment d’échange peut débuter.

La première question concerne évidemment la pandémie : comment Nicola est-elle parvenue à trouver de la motivation en cette période trouble ? « Ça dépendait de ce pour quoi je devais être motivée », admet-elle d’abord. Le coronavirus a représenté un défi pour le monde entier, et les personnes ayant une santé mentale plus fragile s’en sont trouvé d’autant plus impactées. Pour certaines choses, Nicola a dû se forcer à continuer à les faire, car elle savait que c’était la meilleure solution. C’était par exemple le cas pour le sport. Pendant le premier confinement, de nombreuses personnes lui demandaient avec admiration : « Comment parviens-tu à être toujours positive ? », alors qu’elle ne l’était pas vraiment. Elle s’est simplement contentée de faire au mieux possible en poursuivant des activités, qui lui ont apporté un genre de protection émotionnelle. D’autre part, la comédienne a cherché des choses inédites à faire pour se sentir stimulée. Il y a quelques années, quelqu’un lui avait dit : « Profite des moments où tu ne trouves pas de travail pour explorer des choses, car tu risquerais de le regretter un jour », et c’est finalement une phrase qui a résonné dans son esprit pendant le confinement. Enfin, Nicola a pris du recul sur la situation pour réfléchir à quel point elle était chanceuse d’être en sécurité chez elle, et ça l’a beaucoup motivée à apprécier son quotidien. « Mais, rappelez-vous aussi qu’il ne faut pas impérativement être tout le temps motivé et ne pas être trop dur avec soi-même les jours sans, car la motivation viendra le lendemain dans ce cas-là », conclut-elle.

La question qui suit porte sur l’anxiété et sur les conseils de Nicola pour éviter de se replier sur soi sans parvenir à surmonter son état. L’actrice explique d’abord qu’elle sait à quel point c’est compliqué, car l’anxiété, comme la dépression, peut vite devenir un cercle vicieux dans lequel tout devient de plus en plus insurmontable. « Même si je sais à quel point c’est compliqué, je crois que la meilleure solution est de se forcer à faire des choses pour aller mieux, que ce soit se lever, marcher un peu, voir un psychologue ou trouver quelqu’un à qui parler », détaille la jeune femme. Elle sait que c’est difficile car elle l’a elle-même vécu, mais l’idée de braver de minuscules étapes graduellement permet au corps de s’habituer et de faire en sorte que l’impossible devienne routinier, voire agréable. « Quand je vais mal, j’essaie aussi de me rappeler que je traverse juste une mauvaise phase et que mon état actuel n’est pas ce qui me définit », continue Nicola, très inspirée. Puis, elle clôt le sujet en rappelant deux points importants : « Il faut se laisser du temps pour faire les efforts afin de donner au corps l’énergie dont il a besoin, et il ne faut jamais se juger soi-même par rapport à son anxiété ».

L’immense gentillesse de Nicola donne envie à son public de lui parler face à face. Une fan allume ainsi son micro pour la prochaine question : pour quels évènements de l’année s’étant écoulée Nicola est-elle reconnaissante ? La concernée n’hésite pas longtemps et raconte que les moments partagés avec son fils ont été les plus précieux. Il est parfois difficile d’allier vie de famille et vie professionnelle, et cette période sans voyages pour filmer à l’étranger et sans tournages lui a permis de développer une petite routine avec son enfant. Évidemment, l’actrice déclare adorer son travail, mais avoue avoir énormément aimé ces petits moments en famille. « Et puis, ça m’a permis de réaliser que j’étais une meilleure mère que ce que je m’étais dit, ce qui m’a fait beaucoup de bien », achève Nicola. Outre sa relation avec son fils, Nicola se sent aussi reconnaissante d’avoir retrouvé une connexion avec certains de ses amis.

Après ce nouveau récit à cœur ouvert, les bons conseils de l’actrice sont encore sollicités. Son public souhaite en effet savoir comment elle trouve de la motivation face à une tâche pour laquelle elle n’est pas douée. Cette interrogation fait rire l’actrice, qui admet assez vite que cela dépend. « Il y a des choses pour lesquelles je suis nulle, mais que j’adore faire malgré tout, par exemple la danse ! », raconte Nicola. Ces choses-là ne sont donc pas des contraintes pour elle, mais la situation se corse quand il faut faire quelque chose pour laquelle elle n’a pas les compétences et qu’elle n’aime pas faire, à l’instar de la cuisine. Face à ce genre de dilemme, la jeune femme essaie de trouver des bonnes raisons pour réaliser la tâche en question. « Toujours pour l’exemple de la cuisine, je me dis que m’y mettre serait bon pour mon fils, mon mari et ma santé, et je garde ces buts en tête », développe-t-elle. Toutefois, il est parfois impossible de trouver une raison positive à la tâche à réaliser. « Dans ce cas, on doit se rendre à l’évidence qu’il faut faire ce qu’on a à faire sans rechigner parce que, plus vite ce sera fini, et plus vite nous en serons débarrassé ! », raconte Nicola.

Les questions s’enchaînent et la prochaine personne se fait entendre dans le chat. Cette fois-ci, il est question de manque de confiance en soi et de gestion du stress. « C’est difficile d’avoir confiance en soi, encore plus quand on est une femme », s’exclame immédiatement Nicola. Pour combattre le stress et augmenter sa confiance en soi, l’actrice conseille de se fixer des petits objectifs réalisables dans un premier temps. « Je vois des personnes se dire qu’elles doivent perdre 25 kilos, alors que la clé est de se dire plutôt qu’il faut faire de la marche, suivre quelques exercices de fitness ou danser en écoutant de la musique », détaille la belle brune. De plus, l’important est de se focaliser sur soi-même et d’analyser quels éléments peuvent nous tirer vers le bas afin de les éliminer. « Par exemple, si les réseaux sociaux apportent trop de négativité à force de se comparer aux autres, il faut parvenir à prendre ses distances. En règle générale, je pense qu’il est essentiel de ne jamais se comparer aux autres, ni à ce qui est montré dans les magazines féminins. Dans tous les cas, la confiance en soi s’apprend étape par étape, c’est un voyage », conclut Nicola.

Une seconde fois durant le panel, une fan allume son micro pour poser une question à l’interprète de Maryse. Cette fois, retour aux leçons reçues au cours de la pandémie : qu’est-ce que Nicola a appris au cours de la crise sanitaire dont elle est fière ? Toujours autant inspirée et inspirante, l’actrice explique : « L’annonce du COVID était si violente sur le plan émotionnel pour tout le monde, que je suis déjà fière d’avoir survécu à ces temps incertains ». En somme, la jeune femme a dû travailler sur sa santé mentale et elle s’est rendue compte qu’elle avait énormément progressé sur ce point depuis ses vingt ans, ce qui est une vraie victoire. « Je suis aussi fière d’avoir trouvé des ressources à exploiter en cette période, par exemple avec les conventions virtuelles qui m’ont permis de rester en contact avec mon public d’une nouvelle façon », ajoute-t-elle. Enfin, Nicola confie être très fière d’avoir pu prendre soin d’elle, de son corps et de sa santé tout au long de la crise.

Si la question précédente était la dernière, Nicola profite cependant des dernières minutes devant elle pour adresser un beau message à ses fans. Elle s’exclame : « Arriver à se lever de son lit le matin en cette période traumatisante est une réussite incroyable, il faut que vous gardiez ça en tête et que vous soyez fiers de vous ». Elle ajoute que même si demain peut être une mauvaise journée, il faut toujours se rappeler que ce n’est pas grave, et qu’après-demain sera un jour plus clément. Nicola conclut finalement : « Ma citation favorite est : ‘La vie est courte, mais la vie est longue’ et ça implique que c’est normal de ne pas régler tous ses maux en une journée, l’important est de faire en sorte d’aménager au mieux le futur dont on rêve ». Cette dernière phrase très positive marque l’arrêt du panel. Mais, le week-end vient seulement de débuter, et de nombreuses aventures nous attendent encore.

Il est l’heure de se retrouver pour jouer au Pictionary, en compagnie de Luke Baines, d’Alan Van Sprang et des fans de Shadowhunters. Alan arrive peu de temps après Luke et avant de se connecter au jeu, les deux se font un rapide retour sur leurs vies. Alan raconte qu’il ne fait pas grand chose en ce moment car il a terminé de filmer son dernier projet et il est désormais en train de vendre sa maison. Il vit chez sa petite amie le temps des visites et ils emménageront ensuite dans un logement plus petit ensemble. Il explique qu’il vend sa maison parce que c’est devenu trop grand maintenant que son fils est parti vivre ailleurs en emmenant leur chien avec lui. Luke raconte ensuite qu’il est à Los Angeles et qu’il n’est donc pas sur le même fuseau horaire que les autres acteurs, il montre sa tasse de café en disant qu’il vient juste de se lever.

Le jeu débute et c’est Luke qui dessine en premier. Alan fait des propositions de réponses à l’oral et ne comprend pas où il doit écrire ses réponses. Le premier mot à deviner est Loch Ness. C’est maintenant au tour d’une fan de dessiner un marteau, Luke est le premier à deviner le mot, il passe ainsi en tête du classement. Alan semble perdu dans le jeu et ses points n’évoluent pas, c’est finalement à son tour de dessiner mais le temps s’écoule sans qu’il n’ait eu le temps de choisir un mot à dessiner. Après quelques minutes d’incompréhension, Luke explique à Alan que le jeu est diffusé en direct sur Zoom, mais qu’il doit avoir un deuxième appareil pour pouvoir jouer et une nouvelle partie est finalement lancée. Une fan dessine un drapeau de la France : il fallait simplement deviner le mot drapeau. Ce sont désormais deux fans qui côtoient Luke sur le podium et c’est au tour de la fan à la première place de faire deviner le mot ‘cou’. Luke trouve très rapidement la réponse mais ce n’est pas suffisant pour revenir en tête. C’est ensuite à son tour de dessiner et de faire deviner un stylo. C’était assez difficile de trouver cette réponse, peu de personnes l’ont eue. Une fan dessine ensuite une caméra et c’est l’occasion pour Luke de revenir en tête du classement ! C’est d’ailleurs au même moment qu’il s’aperçoit qu’il n’est pas obligé de cliquer sur chaque lettre avec sa souris, mais qu’il peut écrire le mot à trouver avec son clavier. Luke termine premier sur cette manche ! Il fait alors un discours de remerciements : « Je voudrais remercier tant de gens pour cette victoire, mais premièrement je voudrais d’abord me remercier parce que sans moi, je n’aurais pas été capable de le faire. Merci à tous pour votre soutien et merci à tout ceux qui m’ont regardé, c’était génial. » 

Une nouvelle manche est lancée et Saâd blague en disant qu’on devrait jouer au Pictionary avec les runes de Shadowhunters. Pendant qu’une fan dessine un conducteur de voiture, le premier mot de cette nouvelle manche, Luke exprime à quel point il est très impressionné par les fans qui ne parlent pas anglais couramment mais qui s’en sortent dans l’orthographe des mots. Le prochain mot à deviner est ‘ballon’ et la fan a choisi de le dessiner à la manière du film Ça, un ballon rouge qui flotte dans les airs, ce qui fait rire Luke et Saâd, tandis qu’Alan exprime sa surprise. Le mot suivant à faire deviner est ‘toilettes’ et les deux acteurs sont très impressionnés par la qualité des dessins. Luke est désormais deuxième au classement et il taquine la fan à la première place, il lui dit de faire attention… Après avoir découvert la jolie rose dessinée par une fan, Luke revient enfin en tête du classement ! Il demande aux fans s’ils l’ont laissé gagner. 

Une dernière manche est lancée et le premier mot à deviner était ‘banane’. Malheureusement pour Luke, il l’a mal épelé et n’a donc pas récupéré sa première place. Après le mot suivant, qui était ‘escalier’, Luke perd encore une place car il n’a pas écrit le bon mot : au lieu de ‘stairs’, il a écrit ‘steps’. Alan donne ensuite des mots au hasard, alors qu’il fallait trouver une raquette de tennis. Luke dessine ensuite une pizza puis Alan donne des noms d’animaux au hasard, afin de trouver un escargot. Le jeu se termine et Luke est troisième dans cette dernière manche. Les deux acteurs remercient les fans pour leur présence et disent que cette activité a été très amusante. Il semblerait que tout le monde ait été conquis par ce Pictionary !

Nous sommes maintenant en compagnie d’Alberto Rosende, toujours de Shadowhunters, pour une activité Cocktails ! Alberto arrive dans le Zoom et Saâd lui demande comment il va et s’il est prêt à faire des cocktails, ce à quoi Alberto répond qu’il est 9 heures 30 du matin. « D’ordinaire, je ne bois pas de cocktail de si bon mati. Mais, je me sens prêt car, de toute façon, il doit bien être l’heure de l’apéro quelque part dans le monde ! ». Saâd demande à Alberto quelle est sa boisson préférée et il répond qu’il n’a pas goûté toutes les boissons du monde, mais que le cocktail qu’il fait aujourd’hui est un Gin Sour. Il a choisi ce cocktail car c’est une boisson facile à réaliser et que s’il manque un ingrédient, il est possible de le remplacer par un autre pour en faire un autre cocktail, et ce de cinq ou six façons différentes, ce qui est plutôt sympa. Tout le monde peut activer sa caméra pour cette activité et Alberto dit bonjour aux fans de manière presque individuelle. L’acteur connaît de nombreuses personnes présentes et il est très heureux de les voir. Il encourage d’ailleurs tout le monde à activer sa caméra car il adore voir les petites têtes de ses fans.

L’activité peut commencer et Alberto raconte que le Gin Sour est une boisson à base de Gin qu’il a commencé à faire au début de la pandémie. Il a eu l’opportunité d’en préparer un certain nombre depuis, donc il s’est beaucoup amélioré. Il indique même en avoir fait il y a quelques jours pour son ami ‘Dom’ (Dominic Sherwood) lorsque ce dernier est venu passer une soirée avec lui. 

La réalisation de ce cocktail est un processus en deux étapes. Dans un premier temps, il s’agit de mettre tous les ingrédients dans le shaker et de bien remuer, de sorte à ce que le blanc d’œuf forme une légère mousse, qui amène une texture lisse et douce sur le haut du cocktail. Après ça, Alberto indique aux fans de préparer le verre et raconte qu’il a acheté des verres à cocktail exprès pour l’activité du jour !

La deuxième étape consiste donc, dans un second verre, à mettre deux shots de Gin. Il conseille par exemple de prendre soit du Bombay Sapphire, soit du Hendricks. Il n’indique pas de dosage en particulier. On arrive ensuite à la partie la plus intéressante, il s’agit de mettre la moitié d’un citron puis le sirop. Pour l’anecdote, Alberto explique que sa petite amie fait elle-même du sirop artisanal. Il a ensuite une absence de quelques secondes, suite à laquelle il s’excuse en expliquant : « Je ne m’étais pas levé aussi tôt un matin pour faire des cocktails depuis l’époque du lycée ». Après avoir mis le citron et le sirop, il indique de bien mélanger, avant d’ajouter les blancs d’œufs et le reste du mélange. Il ajoute ensuite les glaçons et mélange de plus en plus fort, pour que la mousse apparaisse bien sur le dessus lorsqu’il verse la préparation dans son verre.

Alberto demande ensuite aux fans présents si tout le monde va bien et une fan répond qu’elle a une gueule de bois. Alberto réagit et raconte qu’il est sorti la veille au soir avec Dominic Sherwood (Jace Herondale) et qu’il est rentré tôt spécialement car il savait qu’il avait les cocktails à faire ce matin-là. Il retourne ensuite à sa préparation et remet un peu de glace dans le shaker, mélange une nouvelle fois et finit par verser la boisson dans son verre. Il goûte et dit qu’il n’a pas mis suffisamment de Gin, mais que ça fait tout de même l’affaire. Il trinque avec sa caméra et rigole en indiquant : « J’espère ne pas être le seul à boire ! ». Alberto demande alors à sa petite amie si elle veut un cocktail et on l’entend répondre qu’il est beaucoup trop tôt pour ça ! 

Après cela, Alberto s’aperçoit qu’il a encore beaucoup de temps devant lui et il propose donc de préparer un second cocktail. Il réfléchit à voix haute et se demande s’il dispose des bons ingrédients pour faire autre chose, puis il part dans sa cuisine. Il revient avec deux bouteilles et explique que lorsqu’il a envie de se faire un cocktail mais qu’il n’a pas tous les ingrédients pour faire ce qu’il veut, il sait qu’il peut compter sur l’Aperol Spritz, car il en a toujours en réserve. C’est le genre de cocktail qui est très facile à faire en grande quantité, surtout lorsque l’on a des invités à la maison. Pour faire un Aperol Spritz, il faut mettre un tiers de Prosecco, un tiers d’Aperol et un tiers d’eau pétillante. Alberto raconte que récemment il a découvert qu’il avait un talent un peu bizarre et caché, de pouvoir imiter le bruit d’une bouteille de champagne qui s’ouvre avec sa bouche et en fait une démonstration. Il met ensuite les fans en garde, de faire attention en ouvrant une bouteille de Prosecco et de champagne car le bouchon est un vrai projectile et cela peut être dangereux, casser quelque chose et laisser des traces. Pour revenir au cocktail, il s’agit de verser le Processo en premier, mais Alberto l’a versé trop rapidement et cela a fait beaucoup de mousse. Une fan intervient en disant que s’il met son doigt dans la mousse, elle descendra plus vite. Alberto fait donc l’expérience en direct et cela s’avère effectivement concluant ! Il verse ensuite l’Aperol en expliquant que la boisson va devenir rouge. Puis, lorsque l’on ajoute les glaçons et l’eau pétillante, cela redevient orange. Alberto profite d’avoir terminé ce deuxième cocktail pour interagir avec les personnes présentes et leur demande si quelqu’un d’autre avait fait un cocktail. Certaines fans en avaient préparé en avance. Il dit ensuite que s’il avait eu des cure-dent, il aurait mis des décorations sur le verre comme des rondelles de citrons. 

Une fan lui suggère de venir en tant que barman lors des prochaines conventions, ce à quoi il répond qu’il est totalement d’accord mais qu’il aura besoin d’aide quand même. Il conseille ensuite aux fans de reproduire chez eux les cocktails qu’il a présentés, d’autant plus que chez certains fans, il sait qu’il est l’heure de l’apéro. Une fan qui est actuellement en Chine lui montre qu’elle boit une boisson coréenne mais ne sait pas de quoi elle est composée, et Alberto lui indique ce dont il s’agit en disant qu’il aime beaucoup cette boisson. Puis il commence à raconter qu’en Californie, les masques ne sont plus obligatoires et que c’est très bizarre de pouvoir à nouveau sortir et vivre comme avant, mais cela leur a permis de sortir au restaurant, dans des bars, chez un marchand de glace etc. Qui plus est, avec sa petite amie, ils sont très contents d’avoir trouvé un très bon restaurant à burgers. 

Il demande ensuite à son public comment cela se passe dans leurs pays respectifs et une fan dit qu’elle est de nouveau en confinement. Une autre fan raconte qu’elle est en Chine, après avoir passé deux ans là-bas et qu’elle reviendra en Europe dans quelques jours. Alberto interpelle alors une fan qui n’a pas parlé depuis le début de l’activité et lui demande comment elle va. Ils échangent ensuite sur les boissons qui ont été confectionnées ce soir, avant qu’Alberto ne raconte une anecdote. Il explique avoir des amis qui vont dans des bars tenus par des mixologistes et qui laissent carte blanche au barman, c’est-à-dire qu’ils disent ce qu’ils aiment et que le barman fait ensuite la boisson de son choix en fonction des goûts de la personne. Et sur cette même note, il raconte ensuite qu’il y a quelques jours, il était dans un bar avec ses amis et il leur disait qu’il aimerait être ami avec des barmans et des chefs, parce qu’il aime manger, il aime boire et il trouve très chouette les personnes qui voient une opportunité dans la création à partir de différents ingrédients proposés. C’est quelque chose sur lequel il essaie d’en apprendre plus, en tous cas, c’est quelque chose qui l’intéresse énormément.

Il reste quelques minutes et Alberto propose alors aux fans de lui poser des questions. L’une d’entre eux se lance en lui demandant comment s’est passé le road-trip qu’il a fait il y a quelque temps. Alberto raconte que c’était l’anniversaire de Luke Baines (Jonathan Morgenstern) et qu’ils sont donc allés à Palm Springs pour le fêter, où il n’était jamais allé. C’est à peu près à 2 ou 3 heures de route de Los Angeles et c’était incroyable car ils ont pu conduire à travers montagnes et déserts, et soudainement au milieu de nulle part, ils se sont retrouvés dans une sorte de village de vacances. Et c’était fou car il a pu aller manger en short et en tongs et ce n’était pas bizarre, un peu comme sur le bord de mer mais au milieu du désert, comme une oasis. Il explique ensuite le terme d’oasis à une fan qui ne connaissait pas et c’est sur cette explication que l’activité cocktail se termine. Après avoir pris la photo, Alberto rigole et dit que sa petite amie le regardait bizarrement pendant qu’il prenait la pose pour la photo. Il remercie ensuite tout le monde. Nous retrouverons Alberto dans quelques instants lors du panel Shadowhunters.

Devenu presque l’incontournable des conventions virtuelles de Dream It, le panel groupé des acteurs de Shadowhunters est lancé. Alberto Rosende (Simon Lewis), Katherine McNamara (Clary Fray) et Will Tudor (Sebastian Verlac) sont les premiers à rejoindre leurs fans en allumant leurs écrans. Très vite, la bonne humeur engloutit la salle virtuelle. Alberto se délecte du cocktail qu’il vient de réaliser au cours de sa précédente activité et se hâte d’expliquer la recette à ses camarades. Bien vite, les acteurs se transforment en barman et, tandis que Will admet que le breuvage de son ami semble être une bonne base pour tout cocktail, Alberto s’extasie : « Il suffit de changer un seul ingrédient pour obtenir six nouveaux cocktails différents et délicieux, c’est fou ! ». Nicola Correia-Damude (Maryse Lightwood) arrive alors pour se joindre à cette discussion alcoolisée, également accompagnée d’un shaker qu’elle tente d’abord de faire passer pour du café. Aucun doute : ce panel prend tous les airs d’un apéritif ! Katherine prend alors la parole pour évoquer un gin rose qu’elle ne trouve qu’au Canada. « Tu m’en avais offert une bouteille et je l’ai finie en une semaine », rétorque Alberto en riant. Nicola s’exclame alors : « Dans certaines cultures, on boit un shot de gin dès le matin de Noël, puis on boit un shot pour chaque personne qui n’est pas ou plus présente ». C’est à cet exact moment que Luke Baines (Jonathan Morgenstern) rejoint ses comparses avec un air surpris au visage. Bien vite, il explique son expression faciale : « Je viens d’arriver et je vous entends parler d’alcool et de personnes mortes ! ». Tout le monde rit et une première question est posée juste après cela en attendant les retardataires.

Pour coller à l’actualité du moment, les fans présents demandent aux acteurs de faire leurs pronostics concernant l’Euro 2021. Nicola déclare d’abord passer son tour, et Will décide de lancer un pari hasardeux : « Mon cœur de britannique me ferait miser sur l’Angleterre, mais, si je devais être réaliste, je gagnerais certainement à choisir un autre pays… ». Les débats autour du football s’arrêtent prématurément puisque c’est le moment pour Alan Van Sprang (Valentin Morgenstern) de rejoindre la bande. « Mes enfants ! », s’exclame-t-il en levant les bras au ciel alors que sa webcam se connecte. Comme pour chaque autre acteur, l’accueil réservé à Alan est très chaleureux, ce qui montre la proximité du cast. « Qu’est-ce que tu bois Alberto, un milkshake ? », questionne Alan en fixant l’écran de son confrère. Le concerné lui explique alors l’activité cocktails qu’il vient de vivre, et Alan l’encourage à savourer sa boisson !

Avant que les acteurs ne continuent leurs discussions qui ne cessent de fuser, une nouvelle question se glisse timidement : qui parmi les comédiens présents serait le plus susceptible d’arriver en retard à une soirée ? « Je suis souvent en retard », admet Nicola avant que ses amis ne puissent la pointer du doigt. « Nicola et moi arrivons souvent en même temps », développe Alberto. L’interprète de Maryse se justifie alors : « Je suis toujours en retard, sauf au travail où j’arrive pile à l’heure. Pourtant, ce n’est pas un manque de respect de ma part, je ne parviens juste jamais à être là quand il faut ». Place à une nouvelle question : quel est le plus grand défi dans l’industrie du cinéma à l’heure actuelle ? Alberto n’hésite pas et répond : « Le fait qu’il y ait eu pour la première fois une grande pause commune à toutes les personnes du milieu. Ne pas avoir eu le droit de travailler pendant une période de la pandémie était un sacré challenge, et toutes les règles relatives au coronavirus restent complexes encore maintenant ». Sur un autre registre tout autant actuel, Nicola explique qu’un des défis de 2021 est de parvenir à faire changer les codes en tant que personne de couleur. « Nous nous trouvons à un moment très intéressant en termes de diversité à l’écran, mais il faut encore se battre pour obtenir des rôles plus qualitatifs et non stéréotypés », conclut-elle.

C’est à cet instant que Matthew Daddario (Alec Lightwood) prend place parmi ses camarades. « Oh wow, il y a beaucoup de monde ici ! », remarque-t-il immédiatement. Bon élève, il n’engage pas la discussion pour permettre à Katherine de donner sa réponse à la question initiale. La jolie blonde explique alors : « Je suis quelqu’un qui aime beaucoup les auditions en règle générale, mais je trouve que le défi actuel est de s’adapter aux castings en vidéo ou en visioconférence. Avec ce système, il faut deviner ce que les réalisateurs pensent et les retours sont moins fluides, ce qui est assez difficile de mon point de vue ». « C’est également difficile d’enregistrer un essai pour une audition dans une maison qu’on ne quitte pas de la journée, car l’inspiration et la créativité ne viennent pas si aisément », complète Will en validant les propos de Katherine. Nicola, elle, est plus nuancée, puisqu’elle avoue aimer tout particulièrement ce nouveau processus d’audition. Elle détaille : « Depuis que tout se passe par vidéo, je me sens beaucoup moins stressée, parce que j’ai l’impression d’avoir plus de contrôle sur ce que je fais. En tant que femme, on sait que le casting est un moment qui sert à juger notre physique et notre corps en plus de notre performance. Mais, en me filmant, je ne m’inquiète plus de paraître assez mince ou d’avoir d’assez beaux vêtements. En fait, j’ai l’impression d’être vraiment jugée sur mon talent d’actrice, et seulement ça ».

Les autres comédiens ne peuvent pas donner leur réponse car c’est à ce moment que Dominic Sherwood (Jace Herondale) fait son entrée virtuelle, clôturant ainsi la liste des participants du panel. Saâd, l’animateur, pose alors une nouvelle fois la question des défis de l’industrie et Dominic répond : « Mon plus grand challenge est de travailler avec Matt, comme toujours ». Les acteurs rigolent tandis que Matthew se défend : « Ne vous acharnez pas ! Je ne suis pas surpris de votre attitude, mais sachez que, moi, j’adore travailler avec vous tous ! Alors, je passe au-dessus de vos commentaires ». Les gentilles chamailleries s’arrêtent assez vite au profit de gentilles paroles d’Alan, qui raconte à Matthew : « J’ai regardé il y a trois semaines, et pour la première fois, l’épisode de la série sur la lune de miel de Magnus et Alec, et je t’ai trouvé absolument incroyable dedans ! J’adore la façon dont tu joues et j’ai adoré travailler avec toi ». Après ces mots touchants, Dominic ne peut s’empêcher de trancher avec une note de moquerie : « On adore au début, mais après, ça devient extrêmement ennuyant ! ».

Les fans ont toutefois une nouvelle question en stock : quelle était la préparation de chacun pour entrer dans leur personnage de Shadowhunters ? « Errer autour du plateau de tournage en regardant les gens fumer », répond Alan pour ouvrir le bal. Après un éclat de rire, Matthew avoue que chaque acteur connaissait son personnage par cœur au bout d’un certain temps et qu’il n’y avait donc plus vraiment besoin de préparation pour personne. Will rebondit sur cette phrase en déclarant qu’il n’avait pas vraiment le même physique que son personnage et qu’il devait tout de même s’entraîner pour avoir une bonne posture, par exemple. « J’avais aussi la contrainte de devoir jouer les émotions très intensément, ce qui pouvait parfois être dur », ajoute Will. Alan songe alors à une anecdote : « Une de mes premières scènes avec Will se déroulait à quatre heures du matin dans la rue, alors qu’il devait me crier dessus. Je me rappelle que c’était tout simplement remarquable. Avec Kat et Dom, qui jouaient mes enfants, les choses étaient différentes car ils voulaient être dans ma vie, tandis qu’avec Will, il y avait un côté animal très dynamique, tout comme c’était le cas avec Luke ». Ces nouveaux mots doux d’Alan sont chassés par une problématique tout autre dont Alberto souhaite parler. « J’étais toujours irrité à cause du faux sang, parce que mes vêtements collaient à ma peau et que ça me faisait mal quand je les enlevais », témoigne-t-il alors. Bien entendu, Dominic n’est jamais en reste pour rebondir avec humour : « Si vous avez un jour été déçu par quelque chose des livres qui n’étaient pas dans la série, c’est parce que nous avons dépensé tout le budget en faux sang ! ». Luke acquiesce en rappelant qu’une petite bouteille de faux sang coûtait plus de cent dollars, ce qui était énorme.

Heureusement, Nicola est toujours là pour revenir au sujet initial. La jeune femme explique alors que pour rentrer dans la peau de son personnage, il lui suffisait de mettre les vêtements de Maryse. Aussitôt fait, elle se sentait rapprochée d’elle. « Les vêtements nous offrent tellement d’informations sur un personnage ! », conclut-elle. Katherine avoue être d’accord avec ce postulat, même si, de son côté, c’était le fait de voir ses runes dessinées sur son corps qui l’aidaient à redevenir Clary à chaque fois. « Tu fais quelque chose, puis tu t’égares devant un miroir et tu te vois couverte de runes. Ça devient alors ton identité ! C’est même devenu bizarre, maintenant, de jouer des personnages sans rune ». Du point de vue des émotions, Katherine raconte qu’elle avait une playlist remplie de chansons l’aidant à se mettre dans la tête de Clary.  

La question qui suit met tout le monde d’accord. Voudraient-ils qu’une réunion avec tous les acteurs de Shadowhunters ait lieu ? C’est un « oui » unanime pour tous les acteurs présents. Matthew développe : « Ce serait comme des vacances pendant lesquelles on voit comme tout le monde a grandi et où on trouve de nouvelles raisons de se moquer les uns des autres ! ». Katherine suggère de réaliser un épisode spécial de la série au cours duquel leurs personnages seraient confinés. Puis, Saâd propose d’adapter la série en un dessin animé, et Nicola répond que ce serait très drôle. « Mais, ça coûterait trop cher à produire, parce qu’on passerait douze jours sur un seul épisode à faire n’importe quoi », fait remarquer Alan.

Sur ces nouveaux projets hypothétiques mais stimulants, il est temps de dire au revoir à la joyeuse troupe. « J’espère que vous avez pu trouver des choses à retenir de ce panel malgré la cacophonie », rigole Katherine. « Et j’espère que vous vous êtes amusés », complète Matthew. À la vue des réactions dans le chat, aucun doute : les fans sont aux anges. Heureusement, de nombreuses activités avec les acteurs de Shadowhunters nous attendent encore.

Après un panel riche en émotions, il est l’heure pour Katherine McNamara, Matthew Daddario et Dominic Sherwood de revenir pour un petit jeu de devinettes. Toutefois, le trio n’est pas là pour se reposer, car leur esprit de compétition est bel et bien présent. Le temps que chacun se connecte, Dominic raconte qu’à chaque Noël, sa famille et lui s’adonnent à un petit jeu semblable à celui qui les attend. Cependant, son frère contourne toujours les règles en inventant des personnalités qui n’existent pas, et il est vite démasqué. Alors, cette fois-ci, la tricherie n’a pas lieu d’être ! Quand tout le monde est confortablement installé devant son écran, Saâd, l’animateur, explique les règles de l’activité. Le principe est très simple : à tour de rôle, chaque acteur aura trois minutes pour faire deviner une liste de vingt célébrités, puis de vingt séries TV, aux deux autres.

Toujours déterminé, Matthew est le premier à devoir faire deviner aux autres vingt noms de célébrités. Si le premier personnage mystère est très simple à retrouver dans la mesure où il s’agit de la sœur fictive de Matthew, Emeraude Toubia, les autres stars viennent d’horizons bien variés. Des chanteuses telles que Beyonce ou Taylor Swift sont mentionnées et facilement découvertes par Dominic et Katherine. Des stars incontournables d’Hollywood sont également au programme, à l’instar de Brad Pitt que Matthew fait aisément deviner en évoquant le film Fight Club. La série Why Women Kill, dans laquelle Matthew a fraichement joué est aussi de la partie, et il parvient rapidement à orienter ses comparses vers l’interprète de Rita, Lana Parrilla, très connue pour son rôle dans Once Upon a Time. Des personnalités très célèbres outre Atlantique font aussi partie des propositions, à l’image d’Oprah Winfrey que Matthew fait deviner en mentionnant son fameux talk-show. Mais, Dream It a aussi caché des personnalités politiques, et Matthew parvient sans difficulté à mettre ses amis sur la piste de Michelle Obama, en la qualifiant d’ancienne première dame. Finalement, c’est avec un score de dix-sept points que Matthew achève cette première manche, puisque seuls trois noms manquaient à sa liste. « Je ne sais pas si les gens qui nous regardent s’amusent, mais je passe un très bon moment », confie Matthew à l’issue de ce premier tour.

Après cette entrée ayant placé la barre très haut, la studieuse Katherine tente de battre le premier record. Cette fois encore, l’actrice débute en douceur avec un nom relatif à la série : il lui faut faire deviner son frère de fiction. Le duo nomme d’abord Luke Baines, mais Katherine précise qu’elle parle d’un acteur venant du même pays que Dominic Sherwood, ce qui fait pencher la balance vers Will Tudor. Elle évoque ensuite la chanson ‘Umbrella’, ce qui aide les garçons à trouver Rihanna sans tarder. Toujours dans le domaine musical, Katherine évoque la chanson ‘Fireworks’, ce qui amène bien sûr le nom de Katy Perry. Alors que les bonnes réponses s’enchaînent, Katherine parle du personnage principal de Teen Wolf . « Dylan O’Brien ? », tentent les garçons. Très vite, ils se reprennent et citent à juste titre le nom de Tyler Posey. En évoquant une chanteuse connue à la période de Noël, le binôme masculin trouve sans peine Mariah Carey. Cependant, ils sèchent lorsqu’il faut trouver Ellen Pompeo, star de Grey’s Anatomy. Heureusement, les fans ont chacun un acteur à aider, et la team Dominic lui écrit la réponse dans le chat pour débloquer la situation. Une fois l’obstacle surmonté, les deux garçons ont bien plus de facilité à trouver Courteney Cox, grâce à la mention de son personnage de Monica dans Friends. Finalement, Katherine parvient à faire deviner les vingt noms de sa liste sans encombre, au plus grand désespoir de Matthew, battu de peu.

Sans surprise, Dominic clôture le premier tour dédié aux célébrités. Le nom d’un de ses comparses l’attend aussi pour bien se mettre en jambes. « Il s’agit de l’interprète de Simon Lewis », lance-t-il alors que ses amis retrouvent le nom d’Alberto Rosende sans mal, puisqu’ils viennent tout juste de lui dire au revoir. Malheureusement, Dominic est vite en difficulté en bloquant sur une proposition. « C’est une chanteuse qui fait des bruits bizarres et du rap », s’exclame-t-il en se creusant les méninges. Cette phrase laisse Katherine et Matthew perplexes et Dominic décide de passer à la célébrité suivante. À la fin de la partie, les deux autres candidats découvriront qu’il s’agissait de… Nicki Minaj ! Heureusement, d’autres noms de la liste de Dominic ne lui posent pas de soucis : Leonardo DiCaprio, découvert en mentionnant Titanic, Anya Taylor-Joy en évoquant Le Jeu de la Dame, ou encore Joaquin Phoenix, décrit comme « le mauvais garçon de Gladiator ». Dominic a également droit à un nom de Why Women Kill, comme un clin d’œil à Matthew : il s’agissait cette fois de Lucy Liu, trouvée sans difficulté par les deux autres acteurs. À l’issue de la partie, Dominic affiche un score louable de seize points.

L’écart entre les trois candidats est minime, et la deuxième manche du jeu laisse encore l’opportunité à chacun de prendre de l’avance. Comme annoncé, il faut cette fois que chaque comédien fasse deviner une série télévisée. Le trio est toujours autant motivé et prêt à en découdre, et c’est à nouveau à Matthew de poser les devinettes. Certains noms sont liés à ce qui a été dit plus tôt et semblent donc bien simples. Par exemple, Matthew parle d’une série dans laquelle il vient de jouer, et Katherine cite immédiatement Why Women Kill. Au cœur de l’actualité, la série Friends est devinée grâce à la mention de la réunion des acteurs. « Maintenant, vous devez trouver une vieille série de vampires », s’exclame Matthew, permettant à ses amis de trouver Buffy : The Vampire Slayer aisément. D’autres classiques sont retrouvés en deux mots. Prison pour femmes ? Katherine opte à juste titre pour Orange is the New Black. Chirurgie esthétique ? Ici aussi, Katherine lance le nom de Nip/Tuck. « Il s’agit d’une série qui nous a laissé perplexes tout à l’heure, Dominic et moi », poursuit Matthew, alors que le nom de Grey’s Anatomy résonne. Prouesse, Matthew termine sa liste de vingt noms sans faute avec dix-neuf secondes d’avance sur son chronomètre. Victoire pour le jeune homme très compétiteur !

Katherine est bien déterminée à ne pas perdre sa couronne et la voilà lancée sur sa liste. « Tyler Posey », interroge-t-elle pour commencer. Bien entendu, le nom de Teen Wolf ressort. « XOXO ? », continue Kat. La référence est vite trouvée pour Dominic et Matthew qui citent Gossip Girl. « Des personnes jaunes ? », renchérit-elle. Là aussi, le nom des Simpsons est sur toutes les lèvres. D’autres séries d’apparence plus complexes sont devinées sans difficulté, à l’image d’Outlander que Katherine mentionne en parlant d’une femme voyageant dans le temps. Katherine lance alors : « Harry Shum Jr en faisait partie », et ses confrères pensent évidemment à la série Glee, dans laquelle l’interprète de Magnus s’est d’abord illustré. Si les acteurs hésitent un peu plus lorsqu’il faut retrouver La Casa de Papel, le nom sort cependant, permettant de clore le tour de Katherine. Miraculeusement, la jolie blonde achève sa liste avec vingt secondes d’avance, soit une de plus que Matthew. Une chose est sûre, les acteurs de Shadowhunters sont très cultivés sur la pop culture.

Au tour de Dominic de briller, inspiré par les scores impressionnants de ses amis. Il suffit une fois encore à l’acteur de quelques mots pour que les bonnes réponses de ses camarades affluent. Ainsi, le patronyme de Neil Patrick Harris permet de retrouver How I Met Your Mother, la mention du crystal meth aboutit au nom de la série Breaking Bad et l’évocation des terroristes permet à Katherine de citer Homeland. « C’est une série dans laquelle joue K. J. Apa », poursuit Dominic, tandis que le nom de Riverdale sort tout de suite de la bouche de ses amis. En parlant d’une série d’anthologie horrifique, American Horror Story est trouvé rapidement. Puis, pour faire deviner 2 Broke Girls, Dominic décide de traduire le titre au pied de la lettre : « C’est une création dans laquelle deux filles sont sans argent ». Enfin, la mention d’une famille dysfonctionnelle et alcoolique permet aux deux autres acteurs de citer Shameless. Jamais deux sans trois : Dominic finit sa liste entièrement et en avance. « Ce jeu demande trop d’énergie mentale ! », conclut Matthew pendant que les points sont comptés.

Puisque les bonnes réponses de chacun ont été également comptabilisées, les résultats sont encore quelque peu incertains. Finalement, le verdict tombe : Matthew se hisse sur la troisième marche avec 57 points, Dominic le précède avec 81 points et Katherine décroche la médaille d’or avec pas moins de 91 points. C’est avec un grand sourire que chacun quitte la salle virtuelle. Aucun doute qu’acteurs comme fans ont passé un très bon moment.

La jolie Katherine s’éclipse pour laisser le duo mythique, Matthew et Dominic, s’affronter lors d’un Pictionary avec leurs fans. Alors que nous attendons l’interprète d’Alec Lightwood, Dominic en profite pour demander à Saâd, l’animateur, comment il va depuis la dernière fois et s’il a besoin d’un crayon et du papier pour ce jeu. Qu’il se rassure, tout se fait sur l’ordinateur ! La conversation tourne ensuite autour du COVID et le fait qu’en France comme à Los Angeles, les gens ne portent plus de masque dans les rues. Dominic avoue cependant que certaines des règles sanitaires lui plaisaient bien, notamment le fait d’avoir un mètre de distance car il n’aime pas avoir des inconnus trop près de lui. Lorsque Matthew arrive, Saâd explique comment l’activité va se dérouler : l’animateur envoie un lien dans le chat afin que les fans puissent participer. Il suffit ensuite de taper son nom et choisir un avatar avant de pouvoir jouer. Alors que Dominic choisit son avatar, il change finalement d’avis : « Oh, non je ne prends pas celui-ci, il ressemble à Matt ». Quant à son pseudo, il décide de ne pas faire dans l’originalité et simplement taper ‘Dom’. Matthew en revanche, fait le choix de s’appeler ‘Dom’s hero’ (‘Le héros de Dom’ en français). Une fois que tout le monde est prêt, le jeu peut enfin commencer.

Un bruit se fait entendre du côté de l’interprète de Jace. « Je ne peux pas taper le mot ! », se désole-t-il. Il comprend rapidement : « Oh, c’est parce que je ne suis pas sur le bon onglet… ». Alors que certains fans ont déjà deviné le mot, Matthew demande si le nombre de tirets qu’il y a sur l’écran est une indication sur le nombre de lettres qui compose le mot. Saâd répond par l’affirmative. Les deux acteurs ne semblent pas très inspirés par le dessin qui se trouvait être une école. Pourtant Dominic comme Matthew y voyaient une usine. Les voilà bien partis !

Le dessin suivant semble avoir eu plus de succès pour Dominic qui n’hésite pas à dire à son partenaire : « Je t’ai ratatiné sur celui-ci ! ». Ce à quoi son ami lui répond avec humour : « Tu es tellement stupide, tu ne l’as pas fait ! ». Pourtant, c’est le beau blond qui se trouve en tête du classement suite à ce dessin. Ce ne sera pas de longue durée puisqu’il n’écrit pas le mot suivant de la bonne façon. « Oh non, je l’ai mal orthographié », avoue-t-il, un peu déçu. Il s’agissait du mot ‘Champignon’ qui s’écrit ‘Mushroom’ en anglais. C’est le cas également de Matthew. Les deux acteurs ne manquent cependant pas de féliciter la personne qui a dessiné les champignons, qu’ils trouvent plutôt réussis.

Matthew met ensuite la pression à la fan qui doit choisir le prochain mot à dessiner. « Emilie, c’est à toi de choisir, il faut te dépêcher, le temps s’écoule. Ils vont venir chez toi, et casser tes affaires… ». Dominic rassure tout le monde : « Non, ils ne feront pas ça ». En attendant, la fan a commencé à dessiner. Les Parabatai ont visiblement deviné de quoi il s’agissait mais l’interprète de Jace ne sait pas comment l’écrire. « C’était un hérisson ! Comment puis-je ne pas savoir épeler hérisson ? », s’exclame-t-il. Mais finalement, il prend une photo de son écran car cela lui indique qu’il a mal orthographié le mot alors qu’il l’avait bien écrit. Matthew a terminé troisième à l’issue de cette première partie et n’hésite pas à dire qu’il veut encore jouer. Dominic, quant à lui, ne se remet pas de cette histoire de hérisson. Il ne comprend pas pourquoi ça n’a pas fonctionné. Toutefois, la personne qui se trouve à côté de lui sur le canapé confirme qu’il a bien fait une faute d’orthographe. « Mince, elle a raison, je l’ai mal orthographié ! », avoue-t-il alors en reconnaissant sa défaite.

La seconde partie est ensuite lancée. Pendant l’installation, les deux acteurs discutent des hérissons et d’à quel point cet animal est mignon. Dominic déclare également que certaines personnes arrivent à deviner vraiment rapidement alors que le dessin n’est même pas terminé. Matthew ne comprend d’ailleurs pas comment cela est possible. Malgré tout, ils reviennent rapidement au jeu quand ils s’aperçoivent qu’une fan a déjà commencé à dessiner. « Qu’est-ce que c’est ? Il va te falloir faire plus que ça », dit Matthew. « Je ne sais pas, je n’ai pas la réponse pour celui-ci », confesse Dominic. Il s’agissait en fait d’un kiwi. Si tout le monde avait deviné et tapé la bonne réponse, il fallait en fait écrire ‘Kiwi fruit’, et non juste ‘Kiwi’. Matthew est mécontent et s’exclame : « On ne dit pas Kiwi fruit. Personne ne dit ça ! On dit juste kiwi ! ». C’est ensuite au tour de Dominic de choisir un mot et de le dessiner et Matthew ne manque pas de lui mettre la pression : « Dominic c’est toi l’artiste ! C’est à toi de choisir le mot ! Vite ! Oh non, tu es stupide et trop lent ! ». Mais son ami ne parvient pas à choisir et laisse passer son tour, trop perturbé par cette histoire de kiwi. « J’ai paniqué, désolé, je suis toujours contrarié par le kiwi ».

Matthew confie qu’il passe une excellente journée et qu’il s’amuse beaucoup pendant que la fan dessine le prochain mot à deviner. Il s’agit d’une vache et les deux acteurs sont très impressionnés pas le talent de l’artiste. « Wow c’est spectaculaire », déclare Dominic. « Ouais ! Est-ce qu’on peut prendre cinq minutes pour en parler ? », demande Matthew. L’interprète de Jace ajoute même : « C’est extraordinaire, qui que ce soit qui a dessiné cette vache, j’espère que tu es une artiste dans la vie réelle ». Le beau brun découvre ensuite que s’il clique sur la bombe, cela fait exploser les lettres dont il n’a pas besoin pour écrire le mot à chercher. La fan du nom de Dory est visiblement très talentueuse parce que Dominic fait remarquer qu’elle dessine bien : « Il y a un air de Salvatore Dali là-dedans, c’est incroyable ». Suite à ce dessin, la partie se termine et les deux acteurs sont à deux points d’écarts seulement, Dominic en tête.

La troisième partie commence avec un Dominic un peu perdu car son écran est devenu noir. Son partenaire lui conseille alors de simplement rafraîchir la page. « Toi, rafraîchis la page ! », lui rétorque Dominic. Mais Matthew ne se laisse pas faire : « Tu es un enfant des années 90, alors tu peux le faire », et c’était effectivement la solution puisque le joueur Sherwood est à nouveau sur la plateforme de jeu. C’est au tour de Matthew de dessiner. Beaucoup de fans ont deviné le mot alors il en conclut : « Je suis un bon dessinateur ! ». Il demande cependant s’il obtient quand même des points pour avoir dessiné et c’est bien le cas. C’est ensuite à une certaine Amélie de dessiner, ses talents sont soulignés par l’interprète d’Alec qui la questionne avec humour : « Prends-tu des drogues pour une telle performance ? Avez-vous déjà vu quelque chose comme ça avant ? ». Il s’agissait en réalité d’un aéroport. Cette partie s’achève avec Matthew à la seconde place du podium tandis que Dominic est à la onzième place. Matthew déclare alors : « Tu sais ce qu’on dit aux Jeux Olympiques ? C’est mieux d’avoir la seconde place et de gagner la médaille d’argent. Maintenant, je comprends ! ». Ça ne manque pas de faire rire Dominic aux éclats.

La quatrième et dernière partie commence avec une discussion des deux acteurs à propos de ballons. Dominic déclare qu’il n’y a rien de plus triste que trois ou quatre jours après un anniversaire où les ballons gonflés à l’hélium commencent à redescendre du plafond vers le sol. Matthew explique alors que c’est une métaphore du lent déclin vers la mort. Dominic assure avec humour : « J’espère que les gens passent un bon moment, j’apprécie être en compagnie de Matt et parler de mort ». Lorsque le jeu commence, Saâd n’arrive pas à percevoir ce qui est dessiné. Matthew et Dominic en revanche ont tous les deux deviné rapidement qu’il s’agissait d’un feu. L’interprète de Jace déclare toutefois : « Je trouve ça suspect maintenant que les gens devinent si rapidement », ce sur quoi Matthew renchérit : « Oui, je pense que les gens travaillent ensemble pour une histoire d’argent ». C’est ensuite à Martha de faire deviner un mot. « On croit en toi, ne triche pas », lui disent les deux acteurs. Malgré tout, Dominic avoue ne pas arriver à taper aussi vite que les gens, ils devinent trop rapidement. Une fan dessine une araignée mais celle-ci n’a pas convaincu nos deux invités. Dominic dit alors : « Qui que ce soit qui a deviné avec les deux premiers traits, je suis extrêmement suspicieux ». Matthew le rejoint en déclarant : « Je pense qu’ils utilisent des talkie-walkies » et son ami acquiesce et lui donne raison car il le pense aussi. Les deux acteurs restent suspicieux jusqu’à la fin de la partie. Alors que les fans devinent un mot à partir de rien, Dominic s’exclame : « Tricheurs ! ». Pourtant, ça n’empêche pas Dominic de gagner cette dernière partie. « J’ai battu tous les tricheurs et sans tricher ! Et on est à la caméra donc vous avez pu voir que je n’ai pas triché ». L’acteur déclare que selon ses propres règles, cette dernière partie est la seule qui compte ce soir.

Les deux amis n’hésitent pas à répéter qu’ils ont passé un très bon moment et se sont beaucoup amusés. Nous laissons donc Dominic retourner à ses activités individuelles tandis que nous retrouvons Matthew pour un workshop.

À peine l’activité Pictionary terminée, nous enchaînons avec un workshop en compagnie de Matthew Daddario qui est visiblement très en forme. Il a hâte de commencer les questions/réponses et le fait savoir à l’instant où Saâd, l’animateur, lui demande comment il va.

Le workshop commence donc sans plus tarder avec une question sur la première rencontre entre Matthew et sa co-star Harry Shum Jr, et comment celle-ci s’est passée. Matthew l’avoue :« C’est assez drôle, en fait, parce que je ne me souviens plus de comment cela s’est déroulé ». Il tente de se souvenir et pense que c’était en réalité peu avant qu’ils tournent une scène ensemble. Il explique que c’est parfois ce qu’il se passe dans le monde du cinéma car les gens viennent de tout horizon et ne sont pas réellement présentés les uns les autres. De ce fait, il n’a pas souvenir de la véritable première fois où il a rencontré Harry. Toutefois, il se souvient des premières scènes qu’ils ont tournées ensemble. Il y en a notamment une assez drôle dans l’épisode quatre ou cinq, qu’ils ont tourné dans l’appartement de Magnus, mais qui n’était pas le véritable plateau de tournage de cet appartement car ils ne l’avaient pas encore construit. Il ne se souvient pas exactement de tout, mais se rappelle s’être dit que ça fonctionnerait bien avec Harry et qu’ils allaient bien travailler ensemble. « C’est un acteur très sérieux et quelqu’un de très talentueux. Je m’entends vraiment bien avec Harry et travailler avec lui sur ces personnages et cette relation était génial ». Matthew avoue tout de même qu’il y avait une certaine pression sur les épaules des deux acteurs, car les fans avaient des attentes sur l’interprétation de Magnus et Alec et ils auraient pu mal les jouer. Une horrible situation aurait par exemple été que les fans du couple n’arrivent pas à s’identifier et à se connecter à eux. Mais grâce à Harry, tout s’est bien passé.

Il est ensuite demandé à Matthew, pourquoi, selon lui, Alec a dit qu’il aimait Lydia alors qu’il aimait Magnus en réalité. L’acteur répond à la question par une autre question : « Pourquoi les gens se mentent à eux-mêmes ? Pourquoi les gens mentent à d’autres personnes ? Pourquoi les gens se présentent-ils d’une autre manière que ce qu’ils ressentent réellement ? ». Il avoue qu’il ne sait pas. À grande échelle, et notamment avec les réseaux sociaux aujourd’hui, les gens mentent à eux-mêmes et aux autres. Ils apparaissent aux yeux du monde d’une certaine façon, se protègent de ce qu’ils peuvent ressentir et de la façon dont ils peuvent être perçus. Matthew explique qu’il voit des gens présenter des versions d’eux-mêmes qui ne sont pas fidèles à qui ils sont vraiment et que c’est chose fréquente. Il trouve cela bizarre et terrible. Pour revenir à la question initiale, selon Matthew, Alec ne pensait pas ce qu’il a dit mais qu’il l’a fait pour s’auto-convaincre, il voulait que ce soit vrai. Il part plus loin dans sa réflexion en disant que certains seront d’accord avec ses propos sans se rendre compte que c’est exactement ce qu’ils font. Mais arrive un moment où l’on peut se poser la question : à quoi ça sert ? À quoi ça a servi de mentir pendant tout ce temps ? Quel était le but ? Il faut être honnête avec soi-même et avec les désirs qu’on a. « Tu ne peux pas détruire ton essence, ce qui fait de toi ce que tu es, tes valeurs, ton moi profond. Ne soyez pas comme Alec quand il a menti. Vous avez vu comment il était. Ne le faites pas », conclut-il.

La question suivante porte sur la fabuleuse scène dans laquelle Malec obtiennent l’approbation de Maryse quant à leur relation. Dans cet épisode, ils cuisinent et les fans souhaitent savoir quels souvenirs Matthew a de ce moment. Celui-ci avoue que dès qu’il y a de la nourriture, il y a un peu plus de difficulté. Ils font certains mouvements, ils doivent avoir des aliments que les acteurs peuvent réellement manger mais qu’ils doivent garder frais pour pouvoir refaire plusieurs fois la scène, donc ça demande beaucoup de logistique. L’acteur se rappelle avoir pensé que cette scène était pleine de vérité et que c’était un très beau moment qu’ils étaient en train de tourner. Un fan s’intéresse ensuite à une mimique d’Alec. En effet, celui-ci affiche un visage dégoûté à chaque fois qu’il boit et il se demande si cette expression était dans le script. L’interprète d’Alec répond en riant : « Les réalisateurs détestaient ça ! Chaque réalisateur, à chaque fois que je faisais cette tête, me demandait : ‘Pourquoi tu fais cette tête après avoir bu ?’ ». Matthew s’était simplement dit qu’Alec n’aimait pas vraiment l’alcool, donc lorsque le personnage a commencé à boire, l’acteur s’est dit qu’il n’aimerait pas forcément le goût. Ça a fini par faire partie du personnage.

Puis, il est demandé à l’acteur s’il y a eu une scène Malec particulièrement difficile à tourner. Pour lui, tourner dehors est toujours difficile, d’autant plus quand ce sont des scènes intimes parce qu’il y a des gens autour. Il explique que de manière générale, lorsqu’on vit un événement émotionnel dans la vie, c’est une chose réellement intime entre deux personnes. Alors que, quand il faut filmer à l’extérieur, c’est déroutant. À Toronto, les rues sont toujours pleines et ils arrivent que les gens prennent des photos et des vidéos pour les poster sur Twitter. Il n’est pas rare que les acteurs se disent alors : « Cette scène était supposée être une surprise », ou autre pensée du genre.

S’il y avait un aspect de la relation Malec que Matthew aurait aimé explorer un peu plus c’est bien les petits moments quotidiens entre les deux personnages. En effet, la relation entre Magnus et Alec a commencé très rapidement. La série capturait surtout les grands moments d’émotions mais pas les petits moments de tous les jours, ce genre de moments incroyables et beaux qui montrent ce qu’est l’amour, ce qu’est une famille, pourquoi on cherche cet amour. C’est quelque chose de très humain. « La plus belle partie de ça, c’est de rentrer chez soi et tu te sens à l’aise avec cette personne parce qu’ils s’intéressent aux mêmes choses que toi. Tu es lié ». Ce type de moments où l’on ressent une connexion intense, ce sont des choses que nous voyons peu à la télévision selon l’acteur. Donc il aurait aimé voir plus de ces petites choses que l’on fait quand on aime réellement quelqu’un. « Nous n’avons pas eu le temps, nous avons à peine eu le temps d’arriver au mariage ».

Changement de sujet. Ce que Matthew aime le plus à propos du couple Malec ? « C’est qu’il y avait quelque chose d’unique entre les deux personnages ». L’acteur est interrompu par une petite urgence personnelle et s’éclipse quelques secondes avant de revenir et d’expliquer que sa babysitter ne savait pas que le bébé était réveillé. Il revient ensuite sur la communication entre Magnus et Alec. S’il la pensait bonne au début, il réfléchit quelques secondes avant de déclarer qu’en réalité, la plupart des problèmes du couple venaient du manque de communication entre les deux. Ce sont deux personnes qui sont plutôt renfermées sur elles-mêmes pour des raisons différentes. Lorsqu’ils se mettent ensemble, ils doivent franchir ces barrières qu’ils ont créées. Mais, ces petits problèmes de communication participent à plus d’ouverture et à l’évolution du couple.

Une question est ensuite posée sur le sujet des livres. Matthew explique : « Quand tu es en couple, lis-tu les mêmes livres que l’autre ? Je ne sais pas si tu as envie de partager un livre avec quelqu’un ». Pour lui, Magnus lit sûrement beaucoup et très vite tandis qu’Alec n’est pas forcément un grand lecteur. De ce fait, il se demande quel genre de livre Magnus aime en réalité et ce qu’il pourrait recommander à Alec. « Je pense qu’Alec lit beaucoup de documents, notamment d’Histoire, mais toujours en relation avec son éducation ». Il admet qu’il trouverait ça drôle et intéressant de les voir lire ensemble.

Une question originale survient alors : quelle tenue portée par Magnus est la préférée de Matthew ? L’intéressé ne se souvient pas de tout ce que Magnus a porté mais il en a une qu’il a particulièrement aimée dans la saison trois. L’acteur pense qu’il doit exister un blog qui récapitule toutes les tenues de Magnus, donc il cherche sur Internet. Il finit par trouver : il s’agit d’une veste rouge. Il la montre alors à l’écran et ajoute : « Alec avait quelques problèmes avec les vêtements et Magnus en faisait parfois un peu trop, mais il arrivait parfois qu’il ait vraiment des tenues incroyables ».

La dernière question porte sur une scène bien particulière de la réunion entre Magnus et Alec. Matthew avoue que cette scène était très dure. Il y a différentes façons de réagir. « Le public veut une certaine chose mais comment Alec agirait réellement ? Il y avait beaucoup de questionnement sur comment on voulait faire cette scène. » confie l’acteur. C’était vraiment intense pour Matthew. « La peur de perdre quelqu’un que l’on aime est incroyable. Cette peur peut nous submerger ». C’est sur cette scène très intense que s’achève le workshop. Nous laissons Matthew pendant une quarantaine de minutes pour mieux le retrouver lors d’un nouveau jeu.

Un petit creux ? Matthew Daddario vient à la rescousse des fans pour dispenser un cours de cuisine. Une fois n’est pas coutume, Dream It sait varier les activités pour que tout le monde trouver son bonheur au cours du week-end. Nous retrouvons naturellement Matthew dans sa cuisine, prêt à mijoter un petit plat cinq étoiles. À vos fourneaux, le panel culinaire débute !

Le chef Matthew a décidé de préparer des nouilles de courgettes, qu’il a renommées « zoodles », contraction de « zucchini » (courgette) et « noodles » (nouilles). En effet, le jeune homme explique avoir voulu régaler les palais végétariens également. La recette aurait pu être vegan, mais Matthew explique y ajouter un œuf au plat, qui peut cependant être optionnel pour convenir à tous types de régime alimentaire. À l’aise avec l’activité, Matthew la dirige d’une main de maître et commente chaque seconde pour rendre le moment vivant, et ses fans publient leurs réactions dans la zone de chat au fur et à mesure du moment. L’une d’entre eux souhaite notamment savoir si Matthew peut assurer une livraison Uber Eats jusqu’en Australie pour lui servir son plat ! Mais, pour l’heure, un souci de logistique embête l’acteur, puisqu’il ne trouve pas les ustensiles dont il a besoin. Il plaisante alors : « J’ai cambriolé cet appartement, mais il est mal équipé ! ». Il fait ensuite remarquer qu’il y a beaucoup d’écho là où il se trouve, ce qui prouve qu’il y a peu de choses autour de lui… comme dans les placards de la cuisine !

Matthew débute ses préparations en éminçant de l’ail et un oignon et avertit sur le fait qu’il ne faut pas les réduire en trop petits morceaux,  au risque de cramer le tout. Puis, il avoue toujours pleurer au moment fatidique de la découpe des oignons. « J’adore cuisiner pendant douze heures et prendre mon temps, mais, en trente minutes, j’ai à peine le temps de commencer quoi que ce soit », déplore l’acteur en tentant d’augmenter la cadence. Il continue ainsi ses découpes avec une tomate, tout en avouant son aversion pour la tomate crue. Saâd, l’animateur, lui avoue faire partie de ceux qui aiment, et Matthew explique être tout à fait choqué par cette déclaration. Ainsi, il dépose dans une poêle chaude ail, oignon et tomate pour cuire le trio d’aliments. « Évidemment, l’idéal est de tout mélanger avec une cuillère en bois, mais vous vous doutez qu’avec ce que je trouve ici, je vais devoir le faire à la fourchette », confesse Matthew en commençant à mélanger le contenu de la poêle. Une fois que les aliments sont un peu colorés, il est temps d’ajouter les nouilles de courgettes. Matthew semble rencontrer quelques difficultés avec sa fourchette, mais tente de s’en sortir la tête haute.

Une fan lui écrit alors dans le chat que la cuisson serait plus rapide avec un couvercle, mais Matthew admet qu’il n’y en a pas non plus là où il se trouve. « Il n’y a vraiment rien dans cet appartement ! Je ne sais pas comment font les gens que j’ai cambriolés pour cuisiner sans couvercle », lance-t-il à nouveau.

Pendant que les courgettes commencent à fondre au contact de la chaleur, Matthew se concentre sur la seconde poêle qui chauffe à côté de la première, dédiée à la cuisson de l’œuf au plat. L’acteur impressionne ses fans en cassant la coquille à une seule main, puis dépose l’œuf dans la poêle. Le comédien doit donc désormais vigiler deux casseroles, mais semble maîtriser pleinement la situation. « Les courgettes commencent à fondre comme il faut », se réjouit Matthew en préparant une assiette pour dresser son plat. Après avoir vérifié l’état de son œuf et de ses fausses nouilles, Matthew décide d’éteindre la gazinière pour passer au dressage, tout en avouant être très content du résultat. La mise en scène de l’assiette est simple : Matthew dépose ses zoodles, puis pose l’œuf au plat au dessus. « J’ajoute ensuite un peu d’huile d’olive sur le jaune d’œuf », explique Matthew en réalisant l’opération décrite. Il ne reste plus qu’au jeune homme à montrer le rendu de son plat à la caméra. « C’est joli et ça sent bon ! », se félicite-t-il tandis que ses fans analysent l’assiette minutieusement.

Fier de lui, Matthew déclare alors : « Cette activité m’a appris que nous devrions créer une émission culinaire dans laquelle les gens doivent cuisiner uniquement avec une fourchette ! ». Puis, l’acteur raconte adorer cuisiner les restes, car avec quelques ingrédients du frigo, il est possible de créer par hasard son nouveau plat favori ! Mais, pour l’heure, il faut encore que Matthew goûte sa préparation afin de jauger pleinement de la réussite de l’activité. L’acteur prend alors une bouchée et déclare être très content du plat. « C’est un bon moyen de manger des légumes qui ne soient pas juste cuits à la vapeur », admet Matthew.

Il est désormais l’heure pour l’acteur, et pour les fans ayant suivi la recette en direct, de manger leurs zoodles ! « J’espère que vous avez appris quelque chose en suivant ma recette », achève l’acteur. Il salue ensuite son public, et disparaît. Mais, pas de temps à perdre pour nous, puisque cette journée dédiée à Shadowhunters est loin d’être finie !

Kahoot fait son grand retour ! C’est en effet grâce à l’application que les fans vont pouvoir jouer avec Matthew Daddario. Pour ce nouveau jeu, Saâd commence par expliquer le déroulement de l’activité : celui-ci va envoyer un mot à Matthew qui va devoir le faire deviner aux fans qui n’auront qu’à taper la réponse dans l’application. Jusqu’ici cela paraît simple. Toutefois, la difficulté se trouve en réalité du côté de l’acteur. En effet, celui-ci va également recevoir quatre ou cinq mots qu’il lui sera interdit de prononcer pour faire deviner le mot mystère aux fans. Les connaisseurs verront probablement en ce jeu le fameux Taboo. En attendant que tout le monde se connecte sur Kahoot, Matthew parle de la chaleur et notamment des cigales. Ils demandent si les fans présents en ont chez eux également avant de passer à un tout autre sujet : les glaces. « J’adore les glaces, je pense que tous les repas devraient se terminer par une glace en dessert », assure-t-il, visiblement encore porté par l’activité culinaire qu’il vient d’achever. Une fois que tout est prêt, le jeu est enfin lancé et les choses sérieuses commencent !

Matthew reçoit le premier mot ainsi que ceux qu’il ne doit pas prononcer. « Les mots sont seulement pour moi, je les reçois en privé, donc vous ne pouvez pas tricher », dit l’acteur. Il commence alors par donner une première définition : « Sans Shadowhunters, ce sont vos… deux personnes préférées ». La partie manquante de la phrase semble laisser entendre que Matthew allait prononcer un mot qui était dans la liste des interdits. Cependant, il s’est habilement rattrapé. L’acteur continue en expliquant que le mot à deviner est celui utilisé pour décrire ces deux personnes et ce qu’elles sont ensemble : il s’agit bien évidemment de Malec. Différentes réponses apparaissent à l’écran, et certaines semblent offusquer Matthew qui déclare, amusé : « J’ai dit vos PRÉFÉRÉES ! ».

Pour le mot suivant, Matthew a du mal à démarrer : « C’est le … le … le… ». Après réflexion, il finit par se lancer : « C’est un nom, où on trouve des arbres. C’est mon nom de famille, dans la série ». L’acteur avoue se sentir un peu tricheur car il a utilisé un synonyme du mot qu’il n’était pas supposé dire, mais ça y ressemble quand même beaucoup. « Je me sens mal à propos de ça », confesse-t-il, coupable. Nous ne saurons malheureusement pas de quel mot il s’agit. La bonne réponse était finalement Lightwood. « Je vais faire mieux cette fois-ci ! Je vous assure que je vais faire mieux », lance Matthew.

Si l’acteur semblait bien parti, il se lance dans la troisième définition : « C’est le lieu où nous travaillons… », avant de se rendre compte qu’il a prononcé un des mots qu’il ne fallait pas dire. « Une des choses interdites était ‘lieu’ », s’exclame-t-il. Il trouve alors plein d’autres mots pour désigner la même chose, à l’instar de bâtiment ou endroit. « Je suis stupide, un véritable idiot », déclare-t-il. Il voulait simplement faire deviner l’Institut de New York. Cependant, personne n’a eu juste sur ce mot car les fans ont simplement écrit l’Institut. L’acteur ne manque pas de le relever : « L’institut de New York ? C’est ridicule ! C’est juste ‘’Institut’ les gars, faites une révolte contre eux ! ». Saâd clame son innocence et demande à ce qu’on le laisse en dehors de cette histoire en riant.

Pour le quatrième mot du jeu, Matthew semble plus inspiré. « Il y a Hulu, Disney +, Amazon prime, c’est celui sur lequel nous nous trouvons internationalement parlant ». Il s’agissait bien évidemment de Netflix. Saâd indique à l’interprète d’Alec qu’il peut faire le bruit émis par la plateforme. Matthew ne comprend pas très bien et interroge : « Il y a un bruit ? Oh, c’est vrai. POUDOUM ».

L’acteur ne semble pas vraiment connaître le prochain mot à faire deviner. Cela ne l’empêche pas d’essayer tout de même : « C’est un lieu où les gens mangent, et particulièrement les gens issus du monde des Ténèbres (Shadow World). Il doit y avoir des œufs, du fromage, des boissons. Et je suis un peu dérouté parce que je ne me rappelle pas que ça s’appelait comme ça ». En effet, Matthew ne se souvient pas de ce nom, ça ne lui dit rien. Lorsqu’il révèle enfin qu’il s’agit de Taki’s Diner, il n’hésite pas à demander à ses fans qu’ils l’éclairent sur le sujet. Certains répondent alors dans le chat que le nom est bel et bien mentionné dans la série.

Le mot suivant à faire deviner est Downworlders. Matthew les décrit comme « les gens qu’Alec, Izzie et tout le reste protègent. Ce sont des créatures qui vivent parmi nous ». Cette définition aura eu raison du top 3 en place jusqu’à présent puisque, malgré les indices Simon et Magnus donnés par l’acteur, le podium change du tout au tout. Matthew n’a aucun mal à faire deviner le mot suivant dans la mesure où il est originaire de New York : « C’est là d’où je viens, il y a Brooklyn, il y a le Queen’s, le Bronx, une skyline’qui est l’une des plus grande. Si vous ne savez pas ce que c’est, c’est un ancien mot indien ». Tout ceci pour décrire Manhattan. L’acteur donne ensuite la définition qui suit : « C’est mon Parabatai. Dans la réalité, le nom de l’acteur ». C’est bien sûr de Dominic Sherwood qu’il s’agit. Malheureusement, Matthew a dit un mot interdit, ce qui ne manque pas de faire rire Saâd qui lui dit que ça ressemble à de la torture pour lui. L’acteur répond : « Oui, c’est totalement de la torture ! ». La manche suivante porte sur le mot Parabatai et Matthew n’a aucun mal à donner une définition pour celui-ci. « C’est ce que sont les personnages de Dom Sherwood et Matthew Daddario ». Il rencontre un peu plus de difficultés pour le mot suivant. « Le stress va me tuer, je ne vais pas survivre jusqu’au bout ». Après avoir réussi à faire deviner Seelie Queen, Matthew doit faire deviner Izzy’s Whip (“le fouet d’Izzy” en français). Pour cela, il déclare : « J’ai un arc, Jace a une épée et ma sœur a son… ». Malgré tout, les fans n’acquièrent pas de points car la plupart ont simplement écrit le nom de l’arme. Matthew les défend en affirmant qu’ils doivent tous avoir un point pour ça, car il pensait qu’ils devaient simplement faire deviner le fouet. « C’est de ma faute », avoue-t-il.

Pour faire deviner le terme Morgernstern, Matthew utilise l’histoire de Clary. Il n’a visiblement pas le droit de prononcer son nom puisqu’il l’explique de la façon suivante : « Il y a une nouvelle fille qui arrive à l’Institut et qui rencontre son grand méchant père. Tu ne peux pas savoir qui a cette « chose » après leur rencontre ». Ce mot a représenté une difficulté particulière pour l’acteur, qui se rattrape sur le suivant : « C’est un monstre, ce n’est pas un loup-garou, ils ont un accent dans les vieux films et ils parlent comme ça », dit-il en prenant un accent de l’Est sur les derniers mots. Matthew a tenté de faire deviner le mot vampire grâce à son imitation plutôt réussie et tout le monde a deviné. L’acteur les félicite alors : « Vous êtes géniaux, incroyables, c’est extraordinaire ! J’adore ! Votre existence est un trésor ». Il est arrêté dans son élan par la réception du nouveau mot à faire deviner. Il déclare que c’est là où se trouve la cave, que ce lieu est en Europe et qu’il porte le nom d’un endroit qui existe réellement. La ville a deviné était donc Alicante. Matthew décrit ensuite une personne avec les paroles suivantes : « C’était une mauvaise femme dans la saison une, elle avait des dents effrayantes puis nous l’avons tuée. Elle était en charge de la transformation de Simon ». Les fans ont reconnu Camille à travers la description donnée par l’acteur.

Le mot suivant est un terme latin : Praetor Lupus. Matthew explique : « Pour les loups-garous, c’est en quelque sorte leur pseudo de société secrète. Le second mot est le mot latin pour loup-garou ». L’acteur pense cependant que le problème sera plutôt l’orthographe de ce mot, ce qui est effectivement le cas. Le mot suivant est un peu plus simple à faire deviner. Matthew se lance : « C’est comme des tatouages que nous avons sur nos bras et nos corps ». Les runes sont bien entendu un élément central de l’univers des Shadowhunters. Le dernier mot, et pas des moindres, n’est pas des plus simples pour Matthew. « Il est descendu du ciel, enfin je crois que c’était lui. Il avait de très grandes ailes. Il peut exaucer des vœux, c’est comme une figure divine ». Il s’agissait de l’ange Ithuriel. Le jeu s’achève alors avec le podium suivant : une dénommée Evelin à la première place, Juuli à la seconde et Lissa en troisième. Félicitations aux fans triomphantes !

Matthew avoue avoir passé un excellent moment avec ce jeu. Il s’agit pour nous de la dernière activité en compagnie de l’acteur. Nous retrouvons en revanche ses co-stars Kat McNamara et Dominic Sherwood pour un workshop Clace qui s’apprête à commencer.

Quoi de mieux pour poursuivre ce samedi que de retrouver Katherine McNamara et Dominic Sherwood pour un workshop Clace ? « Pourquoi est-ce que tu as l’air d’être dans un donjon ? », demande Dominic à Katherine à peine arrivé dans la salle virtuelle. « Peut-être parce que c’est le cas ? », rétorque la jeune femme en riant. En quelques secondes, le décor est planté et le duo emblématique de Shadowhunters prouve encore que le panel sera placé sous les thèmes de l’humour et l’amitié. Complice, le duo est ravi de pouvoir répondre aux questions des fans sur leurs deux personnages. Place aux échanges !

La première question porte sur les préparatifs de tournage : s’aident-ils l’un l’autre avant de jouer une scène ? « Ce qui est bien dans le fait de travailler avec un ami est que s’il y a un problème, une question ou une incompréhension dans le script, on peut y réfléchir et trouver des solutions ensemble », répond d’abord Katherine. Dominic acquiesce et déclare beaucoup aimer se préparer avant une scène, penser à ce qui pourrait être ajouté et voir les choses comme un challenge. Pour être plus précis par rapport à la question initiale, Dominic déclare que collaborer avec Katherine est toujours un plaisir ! En pensant plus largement à la préparation des scènes réunissant plusieurs acteurs, Katherine conclut : « L’avantage de jouer depuis longtemps le même personnage est qu’il y a une atmosphère particulière sur le plateau, car tout le monde arrive et sait en quelques sortes déjà ce qu’il va faire ».

Après ces premières réponses, les fans se demandent quelles scènes sont les plus naturelles à jouer selon les deux comédiens. « Le terme choisi me fait rire parce qu’on peut dire qu’il n’y a pas beaucoup de choses qui semblent naturelles dans la série », fait remarquer Dominic. « On devrait plutôt parler de scènes supernaturelles », ajoute Katherine. Plus sérieusement, Dominic explique que les scènes qui lui semblent être les plus naturelles à jouer sont celles où tout se passe comme prévu et où tout semble s’emboîter parfaitement, même si c’est quelque chose de dur à expliquer. Il développe tout de même : « C’est juste un sentiment, une fois la scène finie, de se dire : ‘Tout s’est déroulé comme il fallait’ ». Katherine semble d’accord et raconte que toute l’équipe de Shadowhunters était incroyable, ce qui aidait beaucoup à rendre les choses naturelles en général. Toutefois, elle songe plus particulièrement à la relation construite entre Dominic, Alan et elle qui a été le fruit d’années de travail et qui a permis de rendre les scènes en trio très naturelles. « C’est vraiment ce genre de petit moment magique dans une carrière où on ne sait pas pourquoi, mais qu’une alchimie particulière se crée », achève Katherine.

Après le naturel vient l’émotionnel. En effet, la question qui suit est celle de la scène la plus émouvante selon Dominic et Katherine. Le jeune homme est le premier à prendre la parole, et raconte : « Je pense qu’un des moments les plus tristes de toute la série était lorsque la mère de Simon a appris que son fils était mort. J’ai regardé cette scène en boucle tellement le moment m’a touché ». Dominic explique ne jamais avoir travaillé avec l’actrice qui joue la mère de Simon, Christina Cox, mais il la trouve incroyable. De plus, le rôle d’Emeraude Toubia lors de cette séquence ajoute de l’émotion, et il trouve donc que Christina et Emeraude ont fait un travail splendide. La scène à laquelle Katherine pense est aussi reliée au personnage d’Alberto Rosende. « J’ai été très émue par la rupture entre Clary et Simon, car j’ai eu l’impression que ça me touchait en plein cœur », s’exclame-t-elle.

La question qui suit s’adresse à Katherine uniquement : a-t-elle déjà fait des blagues à Dominic sur le tournage de la série ? La jeune femme explique que ça n’est pas arrivé sur le plateau, bien qu’elle y avait pensé après plusieurs plaisanteries à répétition de son confrère. « Mais, je me suis directement dit que ça finirait mal, alors je me suis raisonnée », avoue-t-elle. En dehors de Shadowhunters et de ses coulisses, cependant, Katherine s’est déjà adonnée à un canular dédié à Dominic. Elle devait en effet se déguiser en Samara, personnage principal du film d’horreur The Rings, et faire peur à son ami. « J’ai dit à ceux qui m’ont motivée à le faire qu’ils devaient empêcher Dom de vouloir m’assassiner en me voyant, et j’ai accepté », déclare-t-elle alors. « J’étais installé à une table et j’avais quand même senti dans les regards des gens autour que quelque chose de louche se tramait dans mon dos, alors j’étais un peu sur mes gardes », admet alors Dominic en revivant la scène. Il explique qu’en voyant Katherine qui hurlait, toute déguisée, il s’est retenu de lui renverser la table dessus. « J’aurais peut-être dû le faire », réfléchit-il finalement en riant.

La conversation porte ensuite sur les scènes de combats, et Katherine s’exclame immédiatement : « Ce sont les plus drôles ! ». Dominic prend alors la parole pour féliciter les équipes de cascadeurs et expliquer qu’ils sont tout simplement fantastiques. « Ils ont un talent et un esprit incroyables et rien ne peut les arrêter », raconte l’interprète de Jace. « Je me rappelle qu’un des cascadeurs avait eu un accident assez brutal, qui aurait pu mettre un terme définitif à sa carrière, et pourtant, il lui a fallu seulement six mois pour revenir tourner comme si de rien n’était ! », ajoute-t-il. Il y a une vraie confiance mutuelle entre acteurs et cascadeurs et pour cela, Dominic déclare qu’ils auront toujours une place privilégiée dans son cœur. « Ils font partie de notre famille même si le public ne les connaît pas », complète Katherine. De plus, les cascadeurs prennent toujours le temps d’apprendre leur métier aux acteurs et de prendre soin d’eux, ce qui est fabuleux. Dans la même thématique, la scène d’entraînement au combat entre Clary et Jace est évoquée et Kat rigole en avouant que c’est finalement sa scène de combat favorite. « Nous n’avions plus le temps pour tourner cette séquence alors nous avons simplement conservé des petits morceaux et réarrangé le tout cinq minutes avant de tourner », explique la jeune femme. « Kat fait tout le travail dans cette scène, de toute façon ! », reconnaît Dominic en complimentant sa collègue.

Une autre scène unissant Clace est ensuite évoquée, et il s’agit cette fois du moment où les deux personnages font du patin à glace dans l’épisode quatorze de la saison trois. Le public se demande alors s’ils se sont entraînés au préalable, ce qui fait immédiatement rire Katherine. « Je ris parce que je suis très nulle en patinage, je ressemble à Bambi sur la glace ! », avoue-t-elle alors. La jeune femme admet que l’équipe de cascadeurs a une fois encore été d’une grande aide, surtout que l’un d’entre eux était également un professionnel du hockey sur glace. « Ce qui est bien à Toronto et que tout le monde sait patiner, alors, ça nous a été utile de tourner la série là-bas », ajoute Dominic à son tour.

Une question qui risque d’inspirer le duo est ensuite posée : quelle scène tournée à deux dans Shadowhunters à été la plus drôle à tourner ? « Plusieurs ! », avoue Dominic sans tarder. Il songe plus spécialement à l’acteur Adam J. Harrington, qui joue Michael Wayland, et qui était très drôle en coulisses. Une fois, Adam, Dominic et Katherine jouaient une scène ensemble et ils ont commencé à avoir ce genre de fou rire incontrôlable pendant une scène qui se voulait pourtant intense. Aucun des trois ne parvenait à se ressaisir, même lorsqu’ils prenaient une nouvelle prise, et Dom n’arrêtait pas de se dire que tout ce qu’ils tournaient ne serait pas réutilisable car ils étaient trop distraits. Katherine dit alors à son confrère : « De toute façon, tu as cette étincelle dans les yeux avant de rire et, quand je la vois, je sais que je suis foutue et que nous n’arriverons plus à nous arrêter ! ».

Le panel s’approche de la fin, il est donc temps de passer à un autre sujet : leur rencontre. Pour ceux qui l’ignorent encore, Katherine et Dom étaient amis avant de partager l’écran pour Shadowhunters. « Je me souviens d’une chose amusante lors du casting de la série. Dom avait déjà obtenu le rôle et j’ai dû jouer avec lui pour mes essais. Mais, quand il est arrivé, il a parlé avec un accent américain étrange et ça m’a tellement surprise, parce que j’étais habituée à son accent britannique ! Ça m’a extrêmement perturbée », partage Katherine.

Après cette petite histoire, une ultime question se faufile : qu’est ce que Jace et Clary ont apporté à leurs interprètes ? Pour Dominic, aucun doute : c’est la patience. C’est surtout la préparation pour entrer dans la peau de son personnage qui l’a forcé à tenir davantage en place, puisque le maquillage et les changements de costumes pouvaient parfois s’éterniser. « Personnellement, Clary a grandi en même temps que moi et développait des responsabilités en même temps que j’en développais dans ma propre vie. Clary m’a aussi appris à vivre éloignée de ma famille. Je suis reconnaissante chaque jour de ma vie d’avoir pu jouer ce rôle », déclare Katherine. Après cette note sentimentale, il est l’heure de dire au revoir aux deux acteurs.

C’est un tout autre duo que nous retrouvons pour un quiz mais pas des moindres, il s’agit de Dominic Sherwood et Alberto Rosende. C’est d’ailleurs ce dernier qui arrive le premier mais sans caméra. « Ça me dit que tu l’as désactivée », explique l’acteur à Saâd. Celui-ci jure qu’il n’y est pour rien et profite de l’absence de Dominic pour passer la main à Alberto afin qu’il puisse allumer sa caméra. Peu de temps après, l’interprète de Jace arrive également sans que nous puissions le voir. Saâd s’apprête à le nommer hôte à son tour pour qu’il puisse faire la même manipulation que son ami, mais Alberto intervient : « J’ai foiré à nouveau ! J’ai éteint la caméra ! ». Cela ne manque pas de faire rire les personnes présentes. Saâd nomme alors Alberto hôte, qui nommera ensuite Dominic, qui renommera l’animateur, avant que le quiz puisse commencer.

Saâd explique alors que c’est le jour où nous allons apprendre qui des deux acteurs connaît mieux l’autre. Dominic avoue être un peu stressé à propos de ce quiz. Ce n’est pas le cas d’Alberto qui, lui, est plus stressé à propos des questions qui pourraient être posées. « Si je ne connais pas les réponses, est-ce qu’on sera toujours amis ? », demande Dominic. Son ami le rassure justement : « Tu vas connaître les réponses …et c’est justement ce qui me stresse ». L’hilarité est déclenchée chez les deux acteurs, annonçant l’ambiance de ce quiz.

Chacun attrape du papier et du crayon afin de pouvoir répondre aux questions et la première porte sur leurs dates et villes de naissance respectives. Si les deux acteurs semblent plutôt sûrs d’eux quant aux réponses, Dominic déclare tout de même ne pas savoir comment épeler la ville de naissance d’Alberto. « C’est anglais, donc j’espère que tu le sais ! », le taquine l’interprète de Simon. Celui-ci dit par la suite qu’il ne veut pas écrire l’année de naissance, car il n’a pas envie de faire de maths, et Dominic répond qu’il apprécie ça de la part de son ami. C’est d’ailleurs lui qui montre sa réponse en premier : « 14 février à Fort Lauderdale ». Alberto répond alors : « C’est techniquement vrai… Techniquement je suis né à Coral Springs mais je n’ai jamais dit ça clairement à quelqu’un, je dis toujours Fort Lauderdale ». Le point est donc compté pour Dominic. Alberto montre ensuite ce qu’il a écrit : « 6 février à Royal Tunbridge Wells dans le Kent ». Son ami est impressionné et lui avoue être fier de lui.

La seconde question se concentre sur le premier boulot ou job étudiant de l’autre. « Je ne connais pas le nom mais je sais ce que c’était ! », déclare Dominic. Alberto ne se souvient même pas lui-même de ce que c’était dans un premier temps, avant de rapidement se remémorer. « Mettez de côté ma très mauvaise écriture », dit-il avant de montrer à l’écran. Il pensait à un superviseur dans une colonie de vacances mais Dominic lui explique qu’ils n’ont pas vraiment ça en Angleterre. Il travaillait en réalité dans un supermarché. C’est ensuite à son tour de montrer ce qu’il avait écrit. L’acteur déclare qu’il sait que son ami a fait ce boulot à un moment donné mais avoue ne pas savoir si c’était son premier. Malheureusement pour lui, la réponse était fausse. Alberto a en effet travaillé dans un restaurant japonais, mais son premier travail était en colonie de vacances où il enseignait le théâtre. « Ils ne m’ont pas demandé de revenir », avoue-t-il en riant.

Il est ensuite demandé aux acteurs de donner le nombre de frères et sœurs de leur collègue ainsi que les prénoms s’ils les ont et s’ils souhaitent les révéler. Dominic déclare à son ami : « Cette question est facile pour moi, mais elle est plus dure pour toi ! ». Alberto demande d’ailleurs à ce que l’interprète de Jace réponde en premier car il a besoin de réfléchir. Sans difficulté, l’acteur aux yeux vairons répond : « Un ! Le magnifique Diego ! », tout en montrant qu’il l’a bien écrit sur sa feuille. En souriant, Alberto réplique : « Diego s’écrit avec un e ». En effet, Dominic l’avait écrit Diago, ce qui ne manque pas de faire rire les deux acteurs. Alberto reprend ensuite : « J’ai écrit deux mais, techniquement, il y en a trois ». Dominic secoue la tête. Son ami poursuit alors « Il y en a quatre ? Mais quatre en te comptant ? Tu en as un(e) quatrième ? Ok, je ne savais pas pour le/la quatrième ». Effectivement, Dominic explique qu’ils sont une fratrie de cinq en le comptant car il y a un frère et une sœur du côté de son père. Étant fairplay, il dit qu’il n’en veut pas à Alberto car celui-ci n’a jamais rencontrés ces deux-là. « Je me donnerais un demi-point », déclare tout de même l’interprète de Simon. Saâd s’avère généreux et leur octroie alors des points bonus car ils ont donné des prénoms.

Une question un peu plus complexe survient ensuite : quel est le pays où ils ont préféré voyager ensemble. Dominic pense qu’ils auront la même réponse tandis qu’Alberto hésite. « Je pense qu’on a vraiment passé les meilleurs moments ensemble dans un pays en particulier », déclare Dominic. Son ami répond alors le Brésil mais Dominic pensait à l’Australie. On entend alors dans le fond une voix féminine : « J’ai eu juste ! ». Il s’agit de Tessa Mossey (Heidi McKenzie), avec qui Alberto est en couple. En effet, l’acteur confirme que sa compagne avait dit l’Australie.

Puis c’est une question originale et quelque peu drôle qui est posée aux acteurs : quelle est la première chose que fait votre adversaire en se réveillant ? Pour plaisanter et sans savoir ce qu’Alberto va répondre, Dominic lance : « Je ne fais plus ça Alberto ! ». Il déclare d’ailleurs que la question est difficile parce que l’interprète du vampire se lève parfois à 14 heures. Mais celui-ci ne se laisse pas faire : « Ok, si je veux être ingénieux ici : la première chose que Dom fait en se réveillant, c’est ouvrir ses yeux ». Son adversaire réplique alors que c’est très intelligent comme réponse. Toutefois, Alberto continue : « J’allais aussi répondre : il pète ». Ça ne manque pas de les faire rire car Dominic avoue que c’est vrai. Son ami répond tout simplement : « Si tu connais tes amis, tu te connais toi même », puis Dominic prend à son tour la parole : « C’est pareil pour Alberto, il ouvre les yeux aussi. Et il m’envoie souvent des messages quand il se réveille car il se lève peu de temps avant qu’on ait prévu quelque chose. Alors, il se réveille et il envoie : ‘Yo yo !’ Et je me dis : ‘Oh ! Il est réveillé ! ». Cette anecdote semble remonter des souvenirs puisque les deux acteurs ne cessent de rire.

Nous nous dirigeons ensuite vers la carrière de chacun d’eux. Saâd leur demande quel était le premier travail de l’autre en tant qu’acteur. Alberto se lance : « Je ne sais pas si c’était ton premier job à l’écran, mais j’ai envie de le dire parce que ça implique Luke (Baines) » Dominic confirme à son ami que c’est bien le cas. Alberto explique alors que le premier boulot d’acteur pour Dominic était une publicité télévisée avec Luke lorsqu’ils avaient 18 ans et que c’est d’ailleurs comme ça qu’ils se sont rencontrés. Il avoue être très fier de savoir ça et déclare en rigolant qu’il a le lien de la pub et qu’il va le partager à tout le monde dans le chat (malheureusement pour nous, ce n’était pas réellement le cas). Dominic, quant à lui, hésite sur le premier job. Il sait qu’Alberto a tourné dans deux projets mais ne sait plus lequel était avant l’autre. Il déclare alors : « C’est soit Shadowhunters, soit Blue Bloods ». Pour ceux qui ne connaissent pas la réponse, il s’agit de la seconde option.

Concernant le talent bizarre de chacun, Dominic déclare qu’ils en ont justement parlé il n’y a pas si longtemps que ça parce que celui d’Alberto est vraiment bien. En effet, il imite extrêmement bien le bruit d’ouverture d’une bouteille de champagne. Et, nous confirmons que le bruit est très réaliste. Alberto en semble particulièrement fier puisque c’est quelque chose qu’il avait déjà mentionné à l’activité Cocktails ! Alberto a plus de difficultés à répondre à la question, alors il en cite plusieurs : « Tu peux ouvrir une bouteille de bière avec tes dents, tu n’as pas d’os dans ton nez… ». Dominic renchérit d’ailleurs : « Je suis arrivé loin dans la vie grâce à ces talents spécifiques que tu viens de donner », ce qui ne manque pas de les faire rire.

Puis il est demandé aux acteurs quel est le pire surnom que l’autre leur ait donné. Alberto intervient alors en disant qu’il ne va pas dire le pire mais le préféré qu’il ait entendu. « J’aimerais que ta mère soit là pour le dire ». Il a suffi de cette phrase pour que Dominic comprenne quel surnom Alberto allait révéler. En effet, « la mère de Dom a un super accent anglais du nord et quand elle appelle Dom elle dit Dommy », explique Alberto. Vient alors le tour de Dominic de déclarer : « Tu es enregistré sous le nom de ‘Brobocop’ dans mon téléphone et ce depuis la saison une ». Si nous n’aurons malheureusement pas l’explication de ce surnom, Alberto avoue que Dominic est toujours enregistré sous le surnom qu’il lui avait donné lors de la saison une également. L’acteur blond déclare avec humour que d’ailleurs, parfois, quand il se lève tôt il oublie quel est le vrai prénom de son ami.

Concernant le plat que l’autre préfère cuisiner, Alberto n’a aucune hésitation sur le fait que « Dominic fait d’excellent steak ». C’est plus difficile de répondre pour Dominic car Alberto adore cuisiner de manière générale et il cuisine beaucoup de choses bonnes. L’intéressé demande alors à sa compagne qu’est-ce qu’elle en pense : « Tess ! Qu’est-ce que j’aime cuisiner ? Tu sais à chaque fois qu’on sort, quand on revient, qu’est-ce que je fais ? Elle le sait car des fois elle le ramène à la surface : ‘Oh tu ne le fais plus maintenant ! Tu avais l’habitude de le faire tout le temps, personne ne savait que tu en ferais et puis ils étaient déjà prêts’ ». Il n’en faudra pas plus à l’actrice pour deviner « COOKIES ! » qu’on l’entend crier au loin. Dominic en profite alors pour raconter : « Alberto s’éclipsait pour faire des cookies pendant une dizaine de minutes puis il revenait et on lui demandait où étaient les cookies. Il répondait alors en mode : ‘Mmh ?’ la bouche pleine ». Dominic se rend alors compte qu’il imite très bien les personnes qui mangent et se dit qu’il devrait sûrement rajouter ça dans son CV d’acteur.

Concernant le réseau social préféré de l’autre, Alberto se lance en premier en expliquant que pour Dominic c’est ‘en personne’. En effet, l’acteur n’aime pas trop les réseaux sociaux, il préfère rencontrer les gens dans les bars. Quant à Dominic, il répond que le réseau préféré d’Alberto est Instagram à cause du club de lecture qu’il a constitué. « Je pense que c’est la chose la plus incroyable qu’Alberto fasse ! Le fait qu’il utilise sa profonde connaissance du monde de la littérature et la partage ainsi pour instruire les gens dans le monde » déclare-t-il.

Lorsque Saâd demande quelle est la chose dont leur adversaire est le plus effrayé, Alberto questionne si c’est une peur drôle ou une peur dans le style : « Ne faites pas ça à la personne ». Dominic avoue qu’il a vraiment UNE très grosse peur, qui ne sera cependant pas citée expressément. Alberto explique : « Je ne veux pas la dire mais tu sais que je sais ce que c’est. Mais quand on tournait certaines scènes, on s’assurait de dire à l’équipe ‘: Eh, Dom a cette peur, si on pouvait être sûr que ça ne se passe pas réellement car ça rend les choses difficiles pour lui’, et des fois ils n’écoutaient pas donc on devait prendre cinq minutes de pause pour leur expliquer que ce n’était pas une blague mais une réelle phobie pour Dom ». Quant à Dominic, il explique qu’il ne pense pas qu’il y ait quelque chose dont Alberto soit réellement effrayé. « Je pense que tu as peur qu’il arrive quelque chose à tes proches », déclare-t-il. L’interprète de Simon confesse alors qu’il a tout de même découvert lors de la saison une qu’il avait la phobie d’être enterré vivant. « Je ne savais pas ça, jusqu’à ce jour. Il n’y a pas de jour particulier où j’y pense en me disant : ‘Oh je ne veux vraiment pas que ça m’arrive’. Je n’en fais pas de cauchemars ». Dominic se souvient très bien du jour sur le tournage qui a déclenché cette peur chez son ami. Ils l’ont allongé dans un trou qui avait été creusé dans un cimetière réel et ils l’ont laissé trop longtemps. Dominic en profite pour expliquer que c’est quelque chose de très bien d’avoir un tel groupe sur le tournage de la série lorsqu’on a de dures journées. « Quand j’avais des journées difficiles, notamment à cause de ma peur, Matt, Alberto, les gars étaient là, ils savent comment je suis et le comprennent donc ils savent ce qu’il faut faire rapidement et c’est incroyable. Ça ne se passe pas toujours comme ça, que ce soit dans l’acting ou en général. Je pense que c’est plutôt rare, quel que soit le métier, d’avoir un groupe où 99 % des gens te comprennent et tu les comprends. Tu as envie de leur apporter quelque chose de positif ».

Dominic décide d’arrêter d’écrire à la question suivante car c’est beaucoup trop long. Il est en effet demandé ce que chacun déteste et l’acteur explique qu’Alberto déteste lorsque quelqu’un mange des ailes de poulet et laisse de la viande dessus. On entend d’ailleurs Tessa réagir derrière Alberto. Celui-ci explique alors : « Il y a des gens qui vont beaucoup trop loin, et je n’irai pas aussi loin mais si je mange, l’os sera vide après. Tu ne pourras nourrir personne avec cet os quand j’en aurai fini avec. Si Dom mange des ailes de poulet, tu peux encore faire un plat entier après ! ». Alberto avoue cependant ne pas savoir pour Dominic. Ce dernier explique qu’il y a plusieurs choses mais celle qui est tout en haut de la liste ce sont les gens impolis. « C’est surtout sur les tournages ! J’ai vécu ça récemment et je trouve ça inacceptable. Peut-être que je suis un peu trop drastique à propos de ça mais quand tu es en retard et que tu supposes que tout le monde va t’attendre, c’est qu’inconsciemment tu te penses supérieur et que tu vaux mieux que tout le monde. Tu penses que ton temps a plus de valeur que le leur. Je trouve ça inacceptable donc ma règle sur un tournage c’est que personne ne doit m’attendre. Je serai prêt à faire mon job et à tout faire à l’heure. En plus, tout le monde rend la chose facile pour les acteurs, on te conduit partout, on te donne tout ce qu’il faut donc c’est facile d’être à l’heure ».

La dernière question porte sur leur film respectif préféré. Dominic déclare avec certitude qu’il connaît le film préféré d’Alberto qui, lui, est plus nuancé. Dominic propose d’écrire sur les feuilles de papier puisqu’il s’agit du dernier. Il montre alors Moonlight. Mais Alberto secoue la tête sous le regard choqué de son ami et lui dit « C’est un autre film ‘Moon’ ». Toutefois Dominic se défend : « Tu m’as dit une centaine de fois que c’était ton film préféré ! » et Alberto renchérit : « Ça s’appelle Moonstruck ». Nous comprenons alors la faute de Dominic qui les a confondus. L’acteur avoue qu’il pensait à Moonstruck en écrivant Moonlight.

Les acteurs terminent le quiz en étant plutôt fiers d’eux car ils se connaissent plutôt bien, finalement. Ils avouent qu’ils sont tout de même proche donc c’était assez simple mais qu’ils n’auraient pas d’aussi bons scores selon la personne en face. C’est ainsi que s’achève notre périple en compagnie des Shadowhunters et du vampire, et que le samedi se termine pour nous.

Dimanche : 18h00

Le deuxième jour de la Dream It At Home 12 démarre entre Ravka et Ketterdam. En effet, c’est l’univers de Shadow and Bone qui est à l’honneur pour débuter la journée du dimanche. Tandis que les autres acteurs finissent leurs activités individuelles, Calahan Skogman (Matthias) fait son apparition au panel. « Je suis heureux d’être ici ! », s’exclame-t-il immédiatement, sourire aux lèvres. En attendant ses camarades, l’acteur accepte de se livrer à travers quelques questions préliminaires. C’est parti !

Le 7 juin dernier, Netflix confirmait la saison deux de la série. Ainsi, une question est inévitable pour ouvrir les échanges : quelles est la plus grande attente de l’acteur pour cette nouvelle partie de l’aventure Shadow and Bone ? « J’ai simplement hâte de revoir tout le monde dans la même pièce ! », déclare le jeune homme. Même s’il avoue parler tout le temps à ses collègues, la saison une avait été tournée avant le premier confinement de mars 2020, et cela fait donc trop longtemps pour eux. « Par ailleurs, je pense qu’il y a une vraie volonté de retourner au travail de la part de tous les acteurs, alors, j’ai hâte de débuter le tournage », conclut le comédien.

Après cette projection dans le futur, retour dans le passé ! Les fans se demandent ce qui a inspiré Calahan pour jouer Matthias. Le concerné confie alors avoir été beaucoup influencé par la culture viking et nordique et avoir passé beaucoup de temps à s’inspirer de cette énergie pour former son personnage. Toujours concernant Matthias, une question relative à Harry Potter est posée : quelle serait sa maison de sorciers à Poudlard ? « Trop facile, ce serait Gryffondor ! », répond-il sans hésiter. Pour continuer dans la dynamique, une autre question centrée sur le personnage se fait entendre : à l’issue de la première saison, à quel point Matthias a-t-il envie de retrouver Nina ? « Je ne suis pas sûr qu’à l’heure actuelle, il soit vraiment excité à l’idée de la retrouver », déclare-t-il d’abord. Il relativise ensuite en expliquant que Matthias a quand même l’envie de la revoir dans la mesure où il l’aime toujours, mais la trahison et l’esprit de vengeance plane au dessus d’eux et il sera donc intéressant de voir le développement réservé au duo.

En attendant que les autres acteurs viennent ajouter leur humour au panel, les fans se demandent si Calahan peut offrir une mise en bouche en racontant une histoire drôle de tournage. L’acteur déclare qu’il y en a beaucoup parce que Danielle Galligan (Nina) est l’une des personnes les plus drôles qu’il connaisse et que chaque moment avec elle peut prêter à rire. L’acteur se rappelle notamment d’une séquence où ils avaient tourné avec leurs énormes manteaux en cuir et en fourrure et qu’ils avaient fini totalement trempés. « Je n’arrivais même plus à retirer mes bottes et, quand j’y suis enfin parvenu, il y avait plein d’eau dedans ! », détaille Calahan. Dans le registre des petites anecdotes, une fan écrit dans le chat que Calahan devrait profiter d’être seul pour commérer sur ses collègues ! « Je ne sais pas trop quel ragot je pourrais dire », avoue-t-il en riant. Calahan raconte alors qu’il lui serait impossible de commérer sur eux dans la mesure où ils sont tous extrêmement gentils et bienveillants, et qu’ils savent s’entraider avec joie. « Nous sommes une vraie équipe et nous avons la chance d’être réunis par ce gros projet qui, pour la plupart d’entre nous, et le premier de cette ampleur. Alors, le seul ragot que je peux vous partager et que tous les acteurs de la série sont gentils et drôles ! », conclut Calahan.

Retour au personnage de Matthias avec une question moins conventionnelle : aimerait-il Milo la chèvre s’il la rencontrait ? L’acteur rigole, puis avoue : « Je pense que, secrètement, il se préoccuperait d’elle ! ». Autre question tout autant inattendue : que boirait Matthias dans un bar ? « Une bonne pinte de bière ! », tranche l’acteur. L’appel de l’alcool et de la fête semble avoir intéressé Kit Young (Jesper), Archie Renaux (Mal) et Danielle Galligan (Nina), puisque c’est presque en même temps que les trois comparses rejoignent Calahan pour la suite des festivités !

Les questions reprennent donc de plus belle, et c’est la scène préférée de chaque acteur qui est d’abord demandée. Fidèle à lui même, Archie répond : « Mes scènes préférées sont toutes celles dans lesquelles j’ai joué ! ». Plus sérieusement, le jeune homme répond qu’il s’agit des séquences avec de l’action et de l’adrénaline, où les choses sont intenses. « Mais ce sont absolument toutes tes scènes, ça, tu aurais déjà dû être mort un tas de fois », lui fait remarquer Kit en retour. Après cette blague, l’interprète de Jesper raconte que son moment fétiche était lorsqu’il était dans le train. En effet, il a dû passer trois jours dedans avec une chèvre tandis qu’il neigeait dehors, ce qui a rendu le tout assez cocasse. Calahan, lui, opte pour le premier jour durant lequel il a tourné dans la série. Il se rappelle précisément du moment où il a vu le bateau pour la première fois et aime beaucoup ce souvenir. Et pour Danielle ? « Moi, c’était le combat, parce que j’adore me battre ! », s’exclame l’intéressée. En règle générale, l’actrice avoue avoir aimé jouer avec différents éléments, tels que la pluie ou bien la neige. « Évidemment, j’ai aussi adoré le jour où j’ai mangé des gaufres », ajoute-t-elle en riant. Cette déclaration permet au quatuor de s’égarer dans une discussion culinaire un instant. Danielle divague alors en faisant remarquer que le mot jambon en anglais, « ham », fait penser à la dernière syllabe du prénom de Calahan. La jeune femme part alors dans un fou rire en faisant un jeu de mot et en surnommant son ami « Calaham » ! Après un bon moment d’hilarité générale, Kit tente de raisonner ses amis : « On devrait laisser les gens poser des questions, non ? ».

Les fans présents ont en effet de nombreuses questions en stock et le panel se poursuit avec l’une d’entre elles : quel autre personnage de la série les acteurs auraient-ils aimé interpréter ? Kit est le premier à prendre la parole et opte pour Baghra. Il se justifie : « Déjà, ça me permettrait d’avoir beaucoup de connaissances. Ensuite, mon seul endroit de tournage serait la grotte et je pourrais simplement dire à tout le monde de partir à l’aventure et de me laisser tranquille ». Archie, lui, déclare qu’il aurait aimé jouer un personnage plus sombre, à l’instar du Darkling interprété par Ben Barnes. Danielle semble d’accord avec cette proposition et déclare approuver le choix de son ami. Calahan, quant à lui, aimerait jouer Nikolaï, même si c’est un personnage n’existant que dans les livres pour le moment. Il reste cependant son personnage favori de la saga. « Mais, si je devais choisir quelqu’un de présent dans la première saison, je dirais peut-être Mal », s’exclame-t-il. Réaction d’Archie ? « C’est un très bon choix ! ».

Un petit point technique est ensuite abordé et développé par Kit. Les fans se demandent en effet comment le tournage avec le Shadow Fold se passait. L’interprète de Jesper explique : « C’était fait à l’ordinateur et, parfois, nous avions de gros rideaux noirs en plus des traditionnels écrans verts. Il arrivait aussi qu’on utilise des lasers ! ». Après cet instant effets spéciaux, une question cinématographique intervient : quel serait le film Marvel favori des personnages de chacun ? Après quelques réflexions, ce sera finalement Black Widow pour Nina, même s’il n’est pas encore sorti, Captain America pour Mal et Gardiens de la Galaxie pour Jesper.

La question qui suit porte sur les rituels de chaque acteur pour entrer dans la peau de leur personnage. Pour Archie, les choses sont simples : il écoute de la musique. Danielle valide cette méthodologie et explique qu’il lui arrive aussi de s’imprégner du Grishaverse en lisant des citations du livre prononcées par Nina. Kit avoue écouter également beaucoup de musique avant de jouer, puis déclare : « Le plus compliqué pour moi n’était pas de rentrer dans la peau de Jesper, mais de réussir à tourner la scène. Parfois, simplement mettre son costume et exécuter le script sans faire appel à son imagination n’est pas facile. En plus, je suis dans un trio avec Kaz et Inej, alors, je n’ai pas le droit à l’erreur ». En parlant d’imagination, Calahan prend la parole en dernier pour dire qu’il avait l’habitude de passer beaucoup de temps avant le tournage à imaginer les scènes et à visualiser ce qui allait se passer. Peu importe la technique des uns et des autres, Archie tranche : « Le plus important est de croire son instinct et de se faire confiance. En général, on arrive sur le plateau, on donne tout ce que l’on a, et notre instinct nous permet de bien le faire ».

Retour au thème évoqué au début du panel avec Calahan pour une question similaire : pour quoi les quatre comédiens sont le plus excité concernant la saison deux ? Kit intervient en premier pour rappeler que personne n’a lu le script pour le moment et que tout ce qui sera dit sur l’intrigue n’est que de l’ordre de la spéculation. Archie rebondit sur les propos de son confrère et s’exclame : « Nous avons quand même une vague idée de ce qui pourrait arriver. Par exemple, il semble plausible que Nikolaï fasse irruption dans l’intrigue et que cela apporte des dynamiques intéressantes, mais je dis ça sans avoir aucune idée de la vérité ». Kit surenchérit : « On sait seulement qu’on aura une saison deux et qu’on sera sûrement dedans, mais rien de plus. Enfin, sauf si les auteurs décident que Jesper soit subitement kidnappé et qu’il ne revienne qu’en saison quatre ! ». Après ce trait d’humour, l’acteur explique qu’il aimerait toutefois pouvoir explorer Ketterdam davantage. Il a en effet parlé de cette envie aux réalisateurs qui lui ont expliqué avoir construit de vraies rues. De ce fait, une exploration du lieu serait une chose très plaisante en saison deux. Danielle songe elle aussi à une exploration, mais tout à fait différente puisqu’elle explique vouloir explorer la relation entre Nina et Inej si le scénario le permet. Elle aimerait aussi voir comment Nina peut survivre à Ketterdam et s’entraîner à se battre. Calahan, lui, voudrait que des histoires plus secondaires et personnelles soient dévoilées, voire des immersions dans le passé de certains personnages. « Qui sait ce qui pourrait se passer ? », interroge-t-il en souriant. Archie déclare alors vouloir explorer de nouveaux lieux, ce à quoi Kit répond : « On dirait que tu réserves des vacances ! ».

Un fan demande ensuite quel accessoire utile à leurs personnages de Shadow and Bone les acteurs aimeraient conserver. Danielle voit les choses en grand : « Puisque Nina n’a pas réellement d’accessoires, je voudrais garder le bateau ». Kit, lui, a une plus grande panoplie et avoue avoir envie de conserver son long manteau ainsi que son haut-de-forme. Avant de clore le panel, une question humoristique décroche un dernier sourire aux comédiens. En effet, un message du chat demande pourquoi les chèvres se comportent mieux avec Archie qu’avec Kit sur le plateau ? « Faux ! », proteste Kit, tandis qu’Archie ricane. Ce dernier déclare alors : « Je leur ai simplement dit : ‘Vous êtes des chèvres, donc ne vous mettez pas la pression’, et nous avons construit notre relation à partir de ça ».

C’est sur cette note animale et humoristique que l’activité s’achève. Les acteurs remercient chaleureusement leur audience, tout en avouant être stupéfaits d’avoir vu le visage de certains fans parfois cinq fois dans la journée. Mais, la soirée vient tout juste de commencer de notre côté et il n’est pas encore l’heure des au revoir, d’autant que nous retrouvons le quatuor pour un petit jeu dans quelques secondes…

Si Kit Young, Archie Renaux, Calahan Skogman et Danielle Galligan vous avaient déjà manqués, les voilà de retour ! Et, cette fois-ci, l’heure est à la compétition. En effet, c’est pour un petit quiz sur la plateforme Kahoot que les quatre acteurs seront réunis durant les trente minutes qui suivent. Le but ? Tester leurs connaissances sur la série leur valant leur renommée, à savoir Shadow and Bone. « Je suis stressée ! », s’exclame Danielle alors que chaque joueur rejoint progressivement la partie. Trois, deux, un… Que le meilleur gagne !

La première question est d’une simplicité enfantine pour laisser à tous le temps de s’imprégner correctement de la plateforme. Il faut en effet dire que le Fold se trouve à Ravka, mais deux personnes se trompent quand même. Danielle se rend alors compte que la rapidité est un critère pour marquer le plus de points, et semble contrariée par cette nouvelle. « Je suis pourtant une joueuse professionnelle ! », se défend-elle en riant. La question qui suit concerne le personnage d’Archie : pourquoi Mal n’a-t-il pas été testé par les Grishas ? La majorité des participants savent que c’est parce qu’il était blessé, bien qu’une poignée de joueurs pensait que c’était parce qu’il se cachait avec Alina. La question qui suit est encore assez simple, puisqu’il faut seulement trouver le nom du club de Kaz, qui est bien sûr le fameux Crow Club. « Les fans sont forts ! », s’émerveille Kit. « Je suis treizième », se désole Danielle. Calahan la rassure : « Je suis dix-septième, moi ! ».

En parlant du Crow Club, le voilà encore au cœur de la question qui suit : qui aide Kaz, Jesper et Inej à traverser le Fold ? Il s’agissait d’Arken Visser, et presque tout le monde a bon. Les réponses sont encore majoritaires lorsqu’il faut retrouver que les Drüskelle sont à l’origine de l’enlèvement de Nina. Cependant, les écarts commencent à véritablement se creuser avec la question six : de quel ordre de Grishas Nina fait-elle partie ? « Le code couleur des réponses nous induit en erreur », fait remarquer Kit en tentant de ne pas se faire avoir. Finalement, un tiers des joueurs se trompe et ne coche pas Corporalki, la bonne réponse. Les participants ont un peu de répit avec une question plus simple juste après. Ils doivent simplement retrouver le prénom du Darkling, et presque tout le monde répond Aleksander, à juste titre. « Je me suis trompé à cause de l’écriture, je pensais que ça s’écrivait Alexander », se lamente Kit. « Une lettre peut tout changer ! Imagine si Harry Potter s’appelait Garry Potter, le film serait totalement différent », répond Archie. Au terme de cette septième manche, l’honneur des acteurs est sauvé puisque Danielle fait son entrée à la cinquième place du podium provisoire. Parviendra-t-elle à triompher ?

Difficile pour les comédiens de rivaliser avec les fans, comme le prouve la question suivante. En effet, une seule personne échoue lorsqu’il faut retrouver quels sont les trois types d’invocateurs : les Infernis, les Hurleurs et les Faiseurs de marée. « Ohlala, il faut lire vite », fait remarquer Kit qui voit l’espoir de gagner s’éloigner à chaque tour. Danielle, elle, maintient fièrement sa cinquième place. Puis, seulement une personne échoue au tour suivant, lorsqu’il faut retrouver que Matthias vient de Fjerda. Danielle enchaîne les bonnes réponses, à tel point qu’un petit symbole de feu s’affiche à côté de son nom. « Je suis en feu ! », fait-elle ainsi remarquer en français, déterminée à continuer sur cette voie. Son ascension continue avec la question dix, qui lui permet de progresser à la quatrième marche du podium. Pourquoi le Darkling veut-il le cerf de Morozova ? Car c’est un amplificateur puissant. La moitié des questions ont été posées, mais tout demeure possible. « Mes mains sont si moites », avoue Danielle en riant, totalement transportée par l’activité.

La deuxième moitié du quiz s’ouvre sur l’interrogation qui suit : quelle est l’addiction de Jesper ? Pour la première fois depuis le début du jeu, c’est un sans faute pour tous les participants qui savaient bien qu’il s’agissait des jeux d’argent. Nous restons ensuite dans le Crow Club avec une question sur Inej, et plus particulièrement sur son surnom. La plupart des joueurs répondent Le Spectre à juste titre, et Danielle en profite pour complimenter Amita Suman, interprète du personnage, dont la photo apparaît à l’écran.

Un vent de panique emporte alors les acteurs avec la question treize, lorsqu’ils découvrent qu’il faut cette fois écrire la réponse et non plus sélectionner une des autre propositions affichées à l’écran. Heureusement, la majorité des joueurs répond avec justesse que les Grishas de la Deuxième Armée s’entraînent au Little Palace. À ce stade de l’aventure, Danielle vient d’accéder à la première place du podium provisoire ! L’actrice avoue avoir d’autant plus la pression maintenant qu’elle a touché à la médaille d’or. Une question très simple permet à tout le monde d’avoir bon et de remonter encore le niveau d’un cran : comment s’appellent les créatures du Fold ? Sans surprise, il s’agit des Volcras. Heureusement, Danielle est toujours première.

Après un sans faute, la question qui suit récolte… Une seule bonne réponse ! Qui a créé le Fold ? La moitié des joueurs répondent que c’est l’Hérétique Noir, l’autre moitié opte pour le Darkling, et Archie est le seul à avoir répondu que c’était les deux, car c’est la même personne. « Il fallait bien lire », dit alors Archie en narguant les autres joueurs. Après cette cuisante défaite générale, les participants sont décidés à se reprendre en main avec la question qui suit : comment appelle-t-on une personne sans pouvoir Grisha ? Kit lit toutes les propositions en faisant semblant d’être ivre : Nichyevo’ya, Otkazat’sya, Odinakovost et Razrusha’ya. Finalement, la bonne réponse était la seconde proposition et seulement deux joueurs échouent. Danielle est toujours première et Calahan fait alors son apparition sur le podium provisoire, à la cinquième place. Les scores se maintiennent avec la question suivante, au cours de laquelle presque tout le monde trouve que celui qui trouve le cerf est Mal. Puis, la question dix-huit rafle toutes les bonnes réponses : quel aliment Nina veut-elle faire gouter à Matthias ? Évidemment, il s’agissait des fameuses gaufres.

Il ne reste plus que deux questions pour que les joueurs parviennent à détrôner Danielle. Tout d’abord, il faut se rappeler du nom de ceux qui accompagnent Mal dans sa traque du cerf, et les participants se rappellent sans peine qu’il s’agissait de Dubrov et Mikhael. La question finale concerne Inej, et plus précisément le membre de sa famille qu’elle espère retrouver. Malheureusement, cinq personnes finissent le quiz en échouant ! Il fallait en effet répondre que c’était son frère. Le podium final apparaît alors lentement, mais le large sourire de Danielle témoigne par avance du résultat. Sans surprise, l’actrice décroche donc la médaille d’or, et Calahan maintient sa cinquième place. Avec deux acteurs dans le top cinq, il faut l’avouer : le cast de Shadow and Bone maîtrise son sujet.

Puisqu’il reste encore quelques minutes avant la fin de la demi-heure octroyée à l’activité, les comédiens acceptent de répondre à des questions rapides. Tout d’abord, ils sont invités à dire ce qu’ils emporteraient sur une île déserte. « Un génie », s’exclame Kit immédiatement. « Et c’est tout ce dont tu aurais besoin », admet Archie. Danielle questionne alors : « Tout dépend de s’il fait chaud ou froid, j’ai besoin de précisions ! ». Kit reprend alors la parole pour dire que Danielle aurait certainement besoin d’un guide d’utilisation de l’île. Calahan, plus terre à terre, choisit de partir avec trois chiens qu’il aurait préalablement entraîné. « Ils finiraient par se manger entre eux », lui fait remarquer Archie, mais Calahan explique qu’avec son entraînement, ils ne le feraient certainement pas. Kit déclare alors : « Sur mon île, je prendrais Archie, Cal et Dani, mais seulement s’ils ont été entraînés avant. On serait tous ensemble avec leurs chiens, leurs guides d’utilisation et un génie, bien sûr ». Danielle suggère alors d’apporter un fusil et de la bière. « Personne ne pense à prendre un bateau ? », questionne Archie, perplexe. Pragmatique, Danielle explique : « Quand j’aurai fini la bière, je pourrai flotter sur le baril ! ».

Après ce moment riche en rires, le public demande aux acteurs quel guest star aimeraient-ils avoir dans Shadow and Bone. « Stephen Graham, ce serait fou », répond d’abord Archie. « Nous sommes déjà fous », lui rappelle Kit. Danielle avoue ensuite qu’elle aurait aimé tourner avec Helen McCrory, star de Peaky Blinders et Harry Potter, mais l’actrice est malheureusement décédée il y a peu. Archie cite ensuite un autre nom, celui de Christopher Waltz. « On le mettrait quelque part à Ketterdam et il crierait : ‘Bingo !’ partout », développe-t-il. Calahan partage ensuite un autre nom de guest star impossible, celui de Philip Seymour Hoffman.

Après ce dernier instant d’échanges, il est temps pour les acteurs de s’éclipser, après avoir salué encore une fois chaleureusement les fans. « Passez tous une très merveilleuse journée ! », s’exclame Kit à mesure que les caméras de chacun s’éteignent. De notre côté, nous quittons Ravka pour rejoindre Beacon Hills.

C’est en compagnie de cinq acteurs de la série à succès Teen Wolf que notre soirée se poursuit. En effet, une partie de la meute s’est réunie pour cette Dream It At Home 12. Les fans ont ainsi le plaisir de retrouver les inséparables Dylan Spraysberry (Liam Dunbar) et Khylin Rambo (Mason Hewitt), l’incontournable Ryan Kelley (Jordan Parrish), mais ont aussi l’opportunité de rencontrer Arden Cho (Kira Yukimura) et Michael Johnston (Corey), plus rares en convention.

L’interprète du chien de l’enfer arrive en premier sur le panel. Alors que Saâd le promeut panéliste pour que l’acteur puisse mettre sa caméra, celui-ci fait remarquer : « Il y a pleins de nouveaux boutons : chat, Q&R, je ne savais pas qu’on pouvait faire ça sur Zoom ! ». L’animateur lui souhaite la bienvenue avant d’expliquer aux fans présents les options qu’ils ont pour poser leurs questions.

Nous démarrons par une question destinée à Ryan puisque les autres acteurs ne sont pas encore arrivés : s’il avait pu jouer n’importe quel autre personnage de la série, lequel aurait-il choisi et pourquoi ? Ryan répond : « Il y a beaucoup de personnages, je réfléchis. Je choisirais peut-être un personnage féminin pour changer un peu. J’aimerais en faire l’expérience. Je suis sûr que je voudrais être un personnage qui ne meurt pas. On procède par élimination. Donc mes personnages préférés sont Malia, Lydia est badass, donc je choisirais probablement Lydia… et je pourrais embrasser Parrish, ce qui est vraiment bizarre ».

Le timing est parfait puisque Khylin arrive juste à la fin de la réponse de Ryan. Ce dernier salue tout le monde et les deux acteurs en profitent pour rattraper un peu le temps perdu. En effet, Ryan déclare qu’ils ne se sont pas vus depuis au moins un an mais parce qu’il se cachait. « Oh je pensais que tu voyageais », explique Khylin. Ce dernier demande à son ami s’il a prévu de faire des conventions prochainement, ce à quoi l’intéressé répond : « Juste celle que nous faisons actuellement ». Khylin renchérit en disant qu’il parlait de conventions physiques. Ryan réplique qu’il espère pouvoir en faire ! « Je veux voir tous les fans en personne ». Khylin avoue à son tour que c’est cool de pouvoir les voir à travers des écrans mais il est prêt pour la grande réunion. « Imaginez-vous vivre une pandémie sans technologie », lance alors Ryan. Nous n’en saurons pas plus sur cette réflexion puisque la jolie Arden rejoint les garçons à cet instant précis. Alors qu’elle apparaît à l’écran, Ryan lui demande dans quelle sorte de jungle elle est. Celle-ci explique : « C’est mon coin plantes, cet endroit me rend heureuse à cause de toutes ces plantes ». L’interprète de Jordan Parrish raconte qu’il aime avoir des plantes mais qu’il ne sait pas les garder en vie. Il en a plein mais elles meurent toutes à chaque fois. Arden lui montre alors des espèces derrière elle qui ont seulement besoin de très peu d’eau, espérant peut-être aider son ami qui n’a pas la main verte. Khylin intervient en expliquant que pour lui, le fait d’avoir des plantes peut totalement changer l’atmosphère d’une maison.

Ryan demande ensuite à Arden où est Chewie, son chien. Elle répond qu’elle dort à l’étage, elle a essayé de l’appeler car tout le monde lui demandait où elle était mais elle est juste fatiguée. En parlant d’animaux, Khylin annonce qu’il a adopté deux nouveaux petits chatons. Il en profite pour les attraper et les montrer à la caméra. L’interprète de Mason explique qu’il les a appelés Mikasa et Zuko. C’est à cet instant que Michael se joint à eux. Arden lance alors : « Oh, mais tu as tellement grandi », ce à quoi l’acteur répond en riant : « Je sais ! Je ressemble enfin à quelqu’un qui a 18 ans ! ». Il ne manque plus que Dylan pour que le panel soit complet et les acteurs déjà présents n’hésitent pas à dire : « Bien sûr que c’est Dylan qui est en retard ! Évidemment ! ».

Nous rentrons dans le vif du sujet avec la question suivante : quelle a été la scène la plus dure ou la plus challengeante à tourner ? Honneur aux filles puisque c’est Arden qui se lance la première. L’actrice explique alors : « C’était lorsque nous tournions les scènes de flashback, je jouais Noshiko. J’étais vêtue de cette petite robe fine et je devais être allongée sur un tas de corps morts. Il faisait vraiment froid et on m’a demandé d’arrêter de respirer. À cause de la température basse, on pouvait voir quand je respirais, alors ils n’arrêtaient pas de me dire : ‘On te voit respirer !’ C’était probablement une des scènes les plus difficiles car j’étais très fatiguée et j’avais très froid ». Elle raconte également que la scène à la fin de la saison 3 dans laquelle Scott et Kira se battent contre les Onis dans la neige a été filmée pendant 23 heures. C’était l’une de leurs plus longues journées de tournage et c’était vraiment difficile pour elle, car ils dormaient presque debout. Pour Khylin, c’est drôle et stupide à la fois. Il y a une scène où ils montrent la ‘nouvelle meute’ donc principalement lui, Dylan et Victoria Moroles, qui marchent. Ils devaient faire cette scène en slowmotion mais l’acteur explique : « Nous devions marcher normalement et l’équipe s’occupait du ralenti en post production. Mais, savoir qu’ils allaient faire cette scène en slowmotion et que nous devions marcher normalement était vraiment difficile. Je ne sais pas comment l’expliquer. Je me sentais bizarre lorsque je marchais et je me demandais pourquoi c’était si difficile ». C’est à cet instant que Dylan fait son entrée dans le panel. Il raconte rencontrer des difficultés avec son ordinateur qui affiche plein de pages en même temps. L’humour de Ryan ne se fait pas attendre puisque celui-ci lance : « Pornhub fait tout le temps ça, tu sais… ». Dylan n’hésite pas à le suivre dans son délire puisqu’il renchérit : « Depuis que je vais sur Pornhub j’attrape virus après virus, pubs après pubs mais j’ai cette nouvelle pilule qui doit m’aider, je vous dirai si ça fonctionne ! ».

Plaisanterie à part, nous revenons à la question initiale. Michael prend la parole et demande à Khylin s’il se souvient de la scène avec les chevaux lors de la période des Ghost Riders. L’intéressé se remémore très bien puisqu’il dit : « Oh mec, t’es mort ce jour-là ! ». L’interprète de Corey se lance dans l’explication : « Lors de la dernière prise qui, Dieu merci, était la bonne, je suis tombé dans les pommes. Je me suis réveillé dans ma caravane en me demandant ce qui s’était passé. Ils m’ont expliqué que j’avais fini la scène et que je m’étais évanoui. Je ne m’en souvenais pas du tout ». Ryan plaisante en lui demandant si c’est parce qu’il avait pris les fameuses pilules de Dylan, ce à quoi Michael répond que oui en rigolant et en disant que ça valait le coup. Bien sûr, ils redeviennent rapidement sérieux en se remémorant ce souvenir. Arden se demande comment ils l’ont ramené dans sa caravane, si quelqu’un l’a porté, mais Michael n’a vraiment aucun souvenir entre le moment où il s’est évanoui et celui où il s’est réveillé. Dylan ajoute qu’il n’y a rien de pire que de se réveiller en pleurant et que ça lui est justement arrivé ce matin parce qu’il a passé la nuit à faire des cauchemars. « Je n’ai pas fait de rêves ni de cauchemars depuis des mois, tout est arrivé d’un coup », explique-t-il.

Pour parler d’autre chose, Arden demande si tous les garçons sont sur Los Angeles en ce moment, ce qui est effectivement le cas. Dylan raconte d’ailleurs que la veille, ils sont allés dans Hollywood Ouest pour prendre des tacos avec sa petite amie. C’est le mois des fiertés donc il y avait beaucoup de monde, mais personne ne portait de masque. « C’est cool mais c’est un sentiment bizarre à la fois », confesse-t-il. Michael, quant à lui, avoue qu’il n’espère pas que ce soit le cas, mais il a l’impression que les masques vont faire leur retour prochainement. Arden explique que c’est également étrange le fait qu’on doive apprendre à se sociabiliser à nouveau. Dylan ajoute que les conversations sont bizarres puisque, avec les confinements, les gens n’ont pas fait grand chose de nouveau et que les conversations ne sont pas palpitantes. Ça donne souvent un résultat tel que : « Comment va l’intérieur de ta maison ? Ça va ! J’ai une nouvelle plante ! ». Khylin annonce alors à nouveau qu’il a récemment adopté des chatons et redonne les noms pour son ami qui n’était pas là lorsqu’il les a présentés la première fois. Il explique d’ailleurs : « C’est trop bizarre parce que quelqu’un a déjà mal prononcé le nom de Mikaza, on dirait qu’ils disent ‘Ma maison’ en espagnol ». En effet, cela se dit ‘mi casa’. Ryan demande alors si les noms viennent de l’Attaque des Titans. Khylin répond : « Mikaza vient de l’Attaque des Titans mais Zuko vient d’Avatar, le dernier maître de l’air. Mon petit frère me dit que j’aurais dû choisir deux noms provenant du même animé, mais j’ai des cochons d’inde qui s’appellent Franck et Morty, donc je maintiens qu’ils n’ont pas besoin de venir du même projet ». Dylan prend la parole et annonce qu’il veut adopter un animal qu’il appellera comme le titre du livre qu’il montre alors à l’écran. Si Khylin réagit en demandant ce que c’est, il s’agit en fait de son propre livre. Sa réaction ne manque pas de faire rire ses co-stars. Arden ramène tout le monde au panel en demandant aux garçons de se concentrer une minute pour répondre à la question initiale.

Dylan raconte alors qu’une des scènes les plus difficiles à tourner pour lui se trouve dans la saison 4. Il se faisait pousser dans une sorte de puits rempli d’eau. L’équipe de tournage lui avait mis un harnais et Dylan devait alors grimper sur les parois pour remonter à la surface. « Ce n’est pas fait pour être escaladé, le harnais me tirait vers le haut et je devais faire semblant de grimper. Si vous n’avez jamais été ficelé dans un harnais, sachez que ça fait vraiment très mal », explique-t-il. L’acteur confie d’ailleurs avoir gardé les marques du harnais. Pour ajouter à sa souffrance, il a tourné pendant une journée entière, mais il affirme que ça allait quand même, car ça fait partie du métier. Malheureusement pour lui, il a reçu un appel le jour d’après pour dire qu’ils n’avaient pas eu les prises qu’ils voulaient donc ils ont du tourner à nouveau ces prises et ce deux fois encore. Au final, Dylan a été prisonnier de cette séquence pendant 3 jours d’affilée.

Tandis que Dylan parle, sa caméra freeze et son micro se coupe. Arden lance alors : « Est-ce que c’est mon internet ou quelqu’un a freezé ? ». Khylin la rassure en lui disant qu’on la voit comme de l’eau claire et l’actrice rétorque : « Oh dans ce cas c’est Dylan. Dylan, il faut que tu aies une meilleure connexion ! ». Alors que l’intéressé se reconnecte, Ryan raconte quelle scène a été la plus dure à tourner pour lui. « Nous tournions une scène avec Linden dans le ‘Bullpen’ et ce tournage s’est étalé sur 23 ou 26 heures et Linden tombait littéralement endormi. On devait se cacher d’un ennemi et Linden s’est un peu endormi au milieu de la scène alors je n’arrêtais pas de répéter : ‘Linden ! Réveille-toi ! Tu dois y aller !’. Et, dans ces moments-là, tu es fatigué donc tu ris pour n’importe quoi et ça devient difficile de dire tes répliques. Donc c’était difficile, mais également très drôle ».

Alors que Saad s’apprête à poser la question suivante après avoir traduit l’ensemble des réponses des acteurs, Khylin le coupe gentiment en expliquant : « Dylan vient de m’envoyer un texto, il vient de casser son ordinateur, il revient ». Aussitôt dit, aussitôt fait, Dylan réapparait à l’écran, mais cette fois-ci sur son portable. Dylan en profite alors pour nous montrer l’état de son écran et Arden lui demande comment il a fait pour le casser comme ça. Ryan explique qu’il l’a vu se lever, marcher avec et que nous avons vu que l’ordinateur était en train de tomber à travers la caméra. Dylan explique alors qu’il cherchait un endroit dans la maison avec une meilleure connexion : « Je l’ai installé sur une chaise mais l’ordi est tombé et maintenant, il est cassé. Mais, j’ai mon téléphone donc ça va, même si ça craint ».

La question suivante est plus originale puisque Saâd demande aux acteurs s’il y a une réplique particulière qui demeure gravée dans leur mémoire. Pour Khylin, il s’agit de : « Il y a 3 choses qui ne peuvent être cachées : le soleil, la lune et la vérité ». Elle l’a spécifiquement marqué parce que si on la lit en sortant du contexte de la série, elle demeure vraie. « La vérité ne peut être cachée. Elle peut l’être pendant un certain temps, mais elle finit toujours par être révélée d’une manière ou d’une autre. On a tous nos propres vérités et c’est vraiment magnifique, ça nous permet d’être nous-même », explique-t-il. Pour Ryan, c’est une réplique de Lydia qu’il apprécie particulièrement : « Pas tous les monstres font des choses monstrueuses ».

Ensuite, il est demandé aux acteurs quelle autre série choisiraient-ils s’ils pouvaient jouer dans n’importe quelle production du petit écran. Michael répond : « Je ne sais pas où je pourrais m’intégrer, mais j’adorerais être dans Succession ». Selon lui, c’est une série incroyable. Arden choisit The Queen’s Gambit, tandis que Khylin opte pour The Boyz. Dylan, quant à lui, révèle : « Je voudrais jouer dans Yellow Stone pour pouvoir monter à cheval toute la journée. Ce serait très fun ». Ryan ajoute : « Tu pourrais aussi monter sur Ian ». En effet, Ian Bohen, l’interprète de Peter Hale, joue dans cette série. Toujours plein d’humour, Dylan poursuit : « Monter des chevaux la journée, monter sur Ian la nuit », ce qui déclenche l’hilarité des panélistes.

Puisque le thème de la Dream It At Home 12 est la celui de la pride, la question qui suit porte sur la meilleure expérience des acteurs avec des fans issus de la communautés LGBTQ+. Ryan explique : « J’ai eu la chance de tourner dans un film qui s’appelle Prayers for Bobby qui est basé sur une histoire vraie. Et j’ai été impliqué dans un projet qui est une ligne téléphonique disponible 24h/24 pour la prévention du suicide, c’était un bon projet. Les échanges les plus marquants que j’ai eu ont été suite à ce film. Un jour, un homme, un père barbu, grand et costaud, très viril est venu me voir en pleurant. Il essayait de ne pas pleurer mais il pleurait et il m’a dit : ‘Grâce au film j’ai changé la façon de voir mon fils’ ». Ryan est très reconnaissant et fier d’avoir pu participer à un tel film. Il continue d’expliquer qu’il vit à Los Angeles qui est une ville plutôt libérale, tolérante, donc il a des amis « de toutes les formes et de toutes les couleurs », mais que certaines personnes n’ont pas cette chance et vivent dans des villes où c’est différent. Il conclut : « Heureusement nous avons Internet pour réaliser que nous ne sommes pas seuls, mais ce n’était pas le cas dans les années 40, 50, 60 ou 70 ».

C’est ensuite Khylin qui prend la parole en disant qu’il se rappelle d’un moment précis sur le tournage de Teen Wolf. « Jeff est venu, juste après mon premier baiser avec un garçon et il m’a dit : ‘Je voudrais juste que tu saches l’impact que ce personnage va avoir sur les gens’. Je ne l’avais jamais perçu ainsi. Jusqu’à ce moment-là, je voyais simplement les choses comme moi jouant un personnage. Finalement, j’ai pu m’ouvrir à ce personnage qui était différent de moi-même et ça m’a donné une profonde compréhension et empathie envers mes amis homosexuels qui ne sont pas acceptés par leurs familles, qui ne pouvaient pas être eux-mêmes à ce moment-là ».  Khylin explique d’ailleurs qu’il apprécie les conventions virtuelles car il peut parler en 1-1 avec les fans et il a eu beaucoup de moments où ils lui ont fait part de l’impact que son interprétation de Mason a eu sur eux. « C’est là qu’on prend conscience que ça dépasse le simple divertissement ».

Puis, c’est au tour de Michael de parler. Son personnage étant en couple avec celui de Khylin, l’acteur a également vécu des moments forts avec certains fans. « J’ai beaucoup de gens qui sont venus me voir ou m’ont envoyé un message pour me dire que le fait que je jouais un garçon normal et homosexuel à la télé a eu un impact très fort sur leur vie. Je ne m’attendais certainement pas à ça surtout qu’à cause de là où j’ai grandi, j’étais absolument terrifié à l’idée de jouer ce rôle. Je me rappelle quand on m’a appelé pour me dire que j’allais jouer un personnage homosexuel et que j’allais embrasser un garçon, je me suis dit que je ne le ferai pas parce que j’avais trop peur. Puis le fait d’avoir interprété Corey a ouvert tout un nouveau monde à moi, je me suis fait tellement d’amis et j’ai appris tellement de choses à propos de moi, de l’amour et de l’acceptation ». Comme Khylin, Michael avoue qu’il n’avait aucune idée de l’impact qu’il aurait grâce à ce personnage. Aujourd’hui encore, il reçoit des messages disant que le personnage de Corey a permis à certains de faire leur coming-out auprès de leur famille, ce qui est incroyable selon lui. Dylan s’exprime ensuite à son tour : « Je ne suis pas né à Los Angeles et là d’où je viens, ce n’était pas non plus facile pour les personnes homosexuelles. Mais j’ai eu la chance de grandir à Los Angeles donc j’ai eu plein d’amis différents, mais ce genre de différence n’est pas soulevée. Bien sûr nous avons des goûts et des avis différents, mais c’est seulement ça qui nous différencie. Pour Teen Wolf, c’était vraiment cool de jouer un personnage hétérosexuel dont le meilleur ami était homosexuel parce que ça montre que c’est comme toutes les autres amitiés qu’on peut avoir, il n’y a aucune différence. Ce n’est qu’à propos de l’amitié et de la fraternité ». Arden, quant à elle, explique qu’elle est simplement fière d’avoir fait partie d’une série qui promeut la diversité et qui n’est pas dans le jugement. « J’ai beaucoup d’amis qui font partie de la communauté LGBTQ+, qui sont pansexuels, et j’ai vraiment l’impression qu’à Los Angeles, ce n’est pas du tout quelque chose de bizarre ou d’anormal », déclare-t-elle. En effet, c’est très inclusif car les gens ne parlent pas de petit(e) ami(e) mais simplement de partenaire. A cela, Dylan ajoute que ce qu’il apprécie dans Teen Wolf est qu’il y avait beaucoup de diversité, mais qu’il n’y avait pas de stéréotype là-dedans.

C’est sur ces belles paroles que le panel se termine. Que les fans se rassurent : nous retrouvons la meute dans cinq minutes pour un quiz spécial Teen Wolf en compagnie de tous les acteurs.

C’est l’heure d’un quiz spécial Teen Wolf en compagnie de la meute. Khylin Rambo arrive le premier, suivi de près par Dylan Sprayberry. En attendant que les autres se reconnectent, l’interprète de Mason demande à sa co-star et ami s’il veut voir ses nouveaux chatons avant de se raviser, et de lui montrer finalement son nouvel instrument de musique. Nous avons droit alors à une courte démonstration pendant laquelle Khylin explique à Dylan qu’il l’a commandé sur internet. L’interprète de Liam demande alors s’il peut acheter un instrument qui pourrait l’accompagner, ou bien le même instrument mais qui sonnerait différemment pour pouvoir jouer avec lui. Khylin lui dit alors qu’il lui enverra le lien plus tard. Après cette pause musicale, le duo est rapidement rejoint par Arden Cho, Michael Johnston et Ryan Kelley.

Saâd explique immédiatement comment l’activité va se dérouler et rappelle les règles de Kahoot, application désormais bien maîtrisée par les adeptes des Dream It At Home. Arden soulève alors un problème de taille : « Comment Dylan va-t-il faire puisqu’il est sur son téléphone ? ». Ce problème technique ne semblant pas gêner le concerné, il est temps pour les acteurs de choisir sous quel nom ils vont apparaître sur la plateforme. Les idées les plus farfelues fusent sans peine : Ryan opte pour Ian Bohen, Arden prend le nom du personnage qu’elle interprète dans Teen Wolf, Kira, Michael fait ce choix également et apparaît sous le nom de Corey, tandis que Khylin ne fait pas dans l’originalité et s’appelle Khy. Arden déclare : « Je suis sûre que je vais perdre, je suis vraiment nulle à ces jeux » et Ryan la rassure en disant : « Je ne me souviens même plus du nom du personnage de Sprayberry ! ». C’est bien sûr Liam ! L’interprète de Kira explique qu’elle n’arrive pas à se rappeler de tout non plus. Récemment, elle est d’ailleurs allée chez des amis qui lui ont demandé ce qui se passait dans la série à un moment donné et elle ne savait plus. Khylin, quant à lui, rencontre des difficultés avec Kahoot : « Je n’arrive pas à arriver au moment où je dois entrer le code pin, doux Jésus ! ». Le jeu met un peu de temps à démarrer le temps que tout le monde se connecte et entre le code pin. Une fois que tout le monde est prêt, Saâd lance le quiz.

La première question annonce quelque peu la difficulté du quiz puisqu’il est demandé où a lieu le premier combat entre Erica, Isaac, Derek et Scott. La réaction unanime des acteurs laisse entendre qu’ils n’ont pas la bonne réponse. Alors que la bonne réponse est révélée, Dylan leur demande si l’un d’entre eux à eu juste, ce à quoi Ryan répond que non. : Il est ensuite demandé qui est kidnappé pour le sacrifice humain de Jennifer. Les fans ont visiblement meilleure mémoire que les acteurs car ces derniers n’apparaissent pas dans le top cinq. La bonne réponse était Noah, Melissa et Chris. « Khylin, nous sommes à égalité à la 18e place », s’exclame alors Dylan. La question qui survient ensuite porte sur l’épisode dans lequel Stiles se fait kidnapper par les Ghost Riders. Si cette action est plus récente puisqu’elle a eu lieu dans la dernière saison de Teen Wolf, cela ne semble pas aider les acteurs plus que ça. Puis il est demandé ce que Stiles donne à Mason. « Khylin, t’as plutôt intérêt à avoir juste sur celle-là », avertit Ryan, mais l’intéressé avoue qu’il ne sait même pas. Il s’agissait pourtant de sa batte de baseball. Une fois la réponse révélée, l’acteur semble s’en souvenir.

La question suivante est : quel est le numéro de maillot de Kira ? Ryan demande alors à Arden si elle connaît la réponse. Heureusement, celle-ci hoche la tête et son ami rit en disant : « J’aurais été littéralement mort de rire si tu ne l’avais pas su ». Kira porte en effet le numéro 15, nombre qui aura permis à certains acteurs d’obtenir enfin une bonne réponse. Khylin déclare notamment qu’il est désormais à la 8e place, tandis que Dylan est juste derrière. Pas le temps pour les joueurs de se reposer, puisqu’il doivent bien vite se remémorer combien de chimères Théo ressuscite-t-il pour former sa meute ? Les fans et les acteurs ont le choix entre deux, trois, quatre ou six. La bonne réponse était finalement quatre ! La question suivante porte sur les noms des sœurs de Derek. S’il s’agit de Laura et Cora, les prénoms ne semblent pas parler à tous les acteurs. Heureusement pour eux, une question un peu plus simple survient : qui est l’Alpha à la fin de la saison une ? Si Ryan répond avec humour : « Stiles, évidemment », Arden a tout de même écrit la mauvaise réponse. C’est en effet Derek qui se trouve être l’Alpha de la meute à la fin de la saison une. Toujours dans l’esprit de la meute, il est ensuite demandé comment s’appelle l’oméga que Scott recrute à la fin de la série : le jeune homme se prénommait en fait Alec.

Le personnage de Tyler Hoechlin revient vite dans les parages lorsqu’il est demandé qui Derek transforme en loup pour rejoindre sa meute dans la saison deux ? Les fans se rappellent bien sûr d’Erica, Boyd et Isaac. Les questions s’enchaînent. Comment appelle-t-on un druide maléfique ? Si la bonne réponse est un Darach, les acteurs ne s’en souviennent pas et cela déclenche diverses réactions : « Oh mon dieu ! », « Ohlala… », « Doux Jésus… », « C’est trop compliqué », ou encore : « Je n’en ai aucune idée ». Seul Ryan s’en souvenait mais, malheureusement pour l’acteur, il ne l’a pas bien écrit. Arden confie que son seul but à ce stade est de ne pas terminer dernière.

Il est ensuite demandé qui est venu au Mexique pour aider Kira. S’il s’agit de Scott et Stiles, même Arden ne s’en souvenait pas précisément. Nous sommes ensuite ramenés à une séquence bien connue et très appréciée par les fans : celui du motel. Dans quel épisode la meute se retrouve dans ce fameux lieu ? Une question bien précise pour une réponse bien précise. La bonne option était l’épisode six de la saison trois, mais une grande partie des acteurs pensaient que c’était lors de la saison deux… Afin de rester dans le thème des lieux mythiques, il est demandé qui Stiles rencontre à Eichen House ? Les fans savent bien évidemment que la bonne réponse est Malia, le personnage interprété par Shelley Hennig, et également love interest de Stiles pendant un moment. En parlant de couple, la prochaine question porte sur la scène qui a brisé tous les espoirs des fans de Scallison (Scott et Allison) de les voir un jour à nouveau réunis. En effet, il est demandé qui a tué la belle chasseuse, Allison Argent. Est-ce Derek ? Un Onis ? Le Kanima ? ou un Darach ? Il s’agit bien sûr d’un Onis, alors contrôlé par Void Stiles.

Une question facile est ensuite posée : quelle créature est Jordan Parrish ? Ryan interprète un chien de l’enfer (Hellhound en anglais) et cette question ravit les acteurs puisqu’ils ont tous eu juste. D’ailleurs, une seule personne a eu faux sur l’ensemble des participants au quiz et a répondu : un phénix. La difficulté revient dès la question suivante puisqu’il est demandé le prénom du père de Scott. « Je pensais savoir mais finalement, aucun de ces prénoms ne me semble familier », confesse Ryan. La bonne réponse était Raphael, mais aucun acteur n’aura choisi le bon prénom.

Une question un peu piégeuse apparaît ensuite à l’écran : Comment se nomme la ville où se rendent Scott, Malia et Lydia ? Les propositions sont les suivantes : Kanaan, Cannaan ou Canaa, la bonne réponse étant la dernière. « La question devrait être : comment on orthographie le nom de cette ville ? », intervient Michael. L’avant dernière question porte sur M. Douglas : que mange-t-il sur ses victimes ? Si les fans savent répondre la glande pinéale, Arden avoue qu’elle n’en a absolument aucune idée. Enfin, il est demandé quelle créature avait attaqué Mme Monroe : il s’agit de la Bête du Gévaudan. Suite à cette question, le podium est annoncé et l’ensemble des acteurs félicite les fans triomphants. Ryan ajoute même à la fan en première place : « Tu es restée dans le top tout le long ! ». Arden fait remarquer alors d’une voix dépitée : « Aucun d’entre nous n’a atteins le top cinq ! ». Mais, Ryan défend ses amis en expliquant : « J’espère que vous savez qu’on vous a laissé gagner parce qu’il n’y avait pas d’intérêt à ce que nous gagnons face à vous ! ». Dylan surenchérit d’ailleurs : « Nous connaissons bien évidemment toutes les réponses, mais nous voulions vous laisser une chance ». Finalement Ryan déclare que le plus important est de savoir lequel d’entre eux a eu le plus mauvais score et le fait est qu’aucun d’entre eux n’a atteint le top dix. Saâd tente alors de les réconforter en disant qu’au moins, ça leur a fait remonter des souvenirs et Ryan lui répond en rigolant : « Oh oui en effet ! Merci de nous avoir fait nous sentir stupides ! ».

Comme il reste un peu de temps, Saâd demande aux acteurs s’il y a quelque chose dans la série qu’ils auraient aimé plus explorer pour leurs personnages respectifs. C’est Ryan qui se lance en premier : « Moi c’est facile, j’aurais aimé en savoir plus sur le passé de Parrish, comment il est devenu un chien de l’enfer, qui est sa famille, d’où il vient, toutes ces choses là ». Pour Arden, il serait intéressant de avoir ce que fait Kira et où elle est, puisqu’elle a juste disparu dans le désert. Quant à Dylan, il explique : « Un peu comme Ryan, j’aurais aimé en savoir plus sur la vie de famille de mon personnage. Connaître un peu plus son passé, la relation qu’il a avec son père et sa mère, ce genre de choses ! ». Michael ajoute simplement : « J’aurais juste voulu que mon personnage arrête d’avoir peur de tout, de se cacher tout le temps et qu’il se batte enfin ». Enfin, Khylin déclare : « J’aurais aimé voir ce que Mason a traversé en étant la Bête du Gévaudan. S’il y avait eu une nouvelle saison, je pense que ça aurait été exploré, en tout cas c’est ce qui semblait se dessiner. Il aurait ainsi pu réaliser qu’il a tué des gens, et avoir du recul sur ce monde surnaturel. Mason est très optimiste et j’aurais aimé le voir être un peu plus sombre pour une seconde ». Afin d’ajouter un trait d’humour, Michael déclare qu’il aurait été intéressant de connaître la vie sexuelle de leurs personnages.

Une question un peu plus légère est ensuite posée aux acteurs : quelle est leur couleur préférée ? Arden répond que c’est le vert, mais c’est également le cas de Ryan, Michael et Dylan. « Mais non ! Quoi ? », lance Ryan en entendant ces réponses. Seul Khylin répond qu’il adore le rose. C’est sur cette note colorée que s’achève l’activité en compagnie de la meute. Nous laissons les acteurs s’en aller pour leurs activités individuelles, mais nous retrouverons tout de suite Michael et Khylin pour une activité en duo.

Nous voilà de retour pour la dernière activité du week-end. Cette fois, nous sommes en compagnie de Khylin Rhambo et de Michael Johnson, tous deux acteurs dans Teen Wolf, pour un workshop qui s’annonce extrêmement intéressant. En effet, une multitude de sujets sont prêts à être explorés, que cela soit sur la gestion de leur carrière en tant qu’acteur ou sur leur processus de travail. Alors, c’est parti !

Le workshop commence avec Michael Johnston, qui semble très heureux d’être ici. Khylin Rhambo le rejoindra un peu plus tard. La première question posée à Michael est de savoir comment il se prépare pour une audition. L’acteur répond qu’il reçoit les scripts et qu’il s’entraîne à lire ses répliques à voix haute. Dans un premier temps, il fait tout de même un travail d’introspection sur la façon dont il imagine le personnage, comment il le visualise, ce qu’il va dire et la façon doit il doit le dire selon le profil de celui qu’il va interpréter. Michael essaye ensuite de comprendre ce que le personnage veut et comment il doit être, cela l’aide à mémoriser ses répliques. Il a la chance d’avoir des amis qui sont d’un grand soutien et qui l’aident à répéter, par exemple en l’enregistrant pour que le comédien puisse voir la façon dont il a interprété la scène et les défauts mis en valeur. Khylin arrive alors dans le workshop et répond à la même question, en expliquant que c’est sensiblement le même processus. Il a fait beaucoup de théâtre plus jeune, donc il n’a pas vraiment de façon particulière d’appréhender un rôle. Au fil du temps, il s’est aperçu que son meilleur effort vient généralement quand il a une interprétation très libre et qu’il peut faire ce qu’il souhaite. Plus jeune, sa façon de jouer était très calculée, mais plus maintenant. Quand il reçoit un script, il réfléchit un peu à la façon dont il va interpréter son personnage, mais se laisse surtout aller à l’instinct. Au début de sa carrière, il dépensait beaucoup d’énergie à chercher la meilleure interprétation possible tandis qu’aujourd’hui, plus il y a de fun et de liberté, mieux il se sent pour jouer. Au lieu de donner bêtement aux producteurs ce qu’ils attendent, il joue carte sur table et leur donne ce qu’il est, ce qu’il a, comment ail est capable de procéder. « Et si ça fonctionne, alors tant mieux ! », achève Khylin.

Michael ajoute que c’est facile d’être bloqué dans cet état d’esprit, à croire que l’on doit faire ce qu’on attend de nous. Mais parfois lorsqu’il lit ses répliques, il se dit que la façon dont il est attendu n’est pas forcément la bonne, ou du moins n’est pas celle qu’il imagine. Alors, il joue à sa façon, et ça marche. « La vérité est qu’ils ne savent pas tant qu’ils n’ont pas vu. Au final, l’important est de faire ce qui nous semble le plus correct, cohérent, ce qui nous correspond », tranche Michael. Khylin renchérit en expliquant qu’il parle de tout ça uniquement avec le point de vue d’acteur, mais qu’il a pu voir comment cela se passait de l’autre côté de la caméra, dans le cadre de la préparation du court-métrage Flower Boy dirigé par ses amis Daniel Catton et Dylan Sprayberry. Il raconte avoir été présent pendant la période de casting, les réalisateurs avaient une idée de ce qu’ils recherchaient mais ils voulaient quelqu’un qui a quelque chose à apporter, qui a une essence, et qui est soi-même. Il ajoute également que c’est difficile de se dire que l’on peut proposer la meilleure performance que l’on n’ait jamais faite et ne pas être pris, car le rôle n’était tout simplement pas fait pour nous. « C’est une réalité très difficile pour un acteur, mais une fois que nous avons assimilé que cela n’a rien à voir avec la personne que l’on est, alors il devient plus facile de faire de grandes et belles choses », partage Khylin. Michael reprend la conversation en racontant que ce qui est très étrange est qu’il a eu le rôle dans Teen Wolf en passant une audition pour une autre série de MTV. Il développe : « C’est pour cette raison qu’il faut être la meilleure version de soi-même, car parfois, une opportunité en amène une autre ».

On passe ensuite à la seconde question, qui est de connaître leur préparation avant de tourner une scène. Khylin prend la parole en premier et dit qu’en ce qui le concerne, sa préparation a évolué au fil des années en fonction de son énergie. Il raconte que parfois, certaines personnes peuvent gérer une dépression et agir comme si de rien n’était, gérer leur planning comme si tout allait bien, sans être au top de leur forme. Mais dans son cas, c’est une chose trop compliquée, car il y perd trop d’énergie. En effet, le comédien avoue qu’il doit vraiment se sentir bien et être dans un environnement positif pour pouvoir livrer la meilleure performance qui soit. C’est quelque chose de très subconscient, mais Khylin s’est aperçu au fil du temps que quand il n’est pas au top, il oublie ses répliques, s’énerve très rapidement et fait n’importe quoi, parce qu’il est trop sensible à la négativité. Michael, de son côté, dit que certains jours sont plus faciles à appréhender que d’autres, surtout lorsqu’il doit jouer une même scène sur plusieurs jours différents. En général, il connaît ses répliques en arrivant sur le set donc il s’agit juste de ne pas trop penser, de savoir oublier ce qu’il a appris et d’être dans le moment présent. Il conseille donc d’être bien préparé sans trop réfléchir, de ne pas se limiter et d’être capable d’appréhender le changement, car parfois les choses changent très rapidement. Il faut aussi tenter de ne pas être dans le jugement, et toujours faire confiance aux autres car chacun sait ce qu’il doit faire. Ce sont des choses qui viennent avec l’expérience. 

Pour la troisième question, les deux comédiens expliquent comment ils agissent quand ils doivent tourner une scène avec des effets spéciaux. Khylin explique dans un premier temps que ça dépend vraiment du directeur, selon l’expérience que l’on peut avoir avec. Par exemple, le directeur de Teen Wolf est très bon avec les effets spéciaux dans la mesure où il donne beaucoup d’indications qui sont très utiles. Mais, parfois, c’est peut-être plus simple de faire appel à son imagination et de ne pas y penser. Khylin explique aussi qu’il faut jouer sans avoir honte, car sans les effets, certaines séquences semblent très étranges. « Mais, quand on voit le résultat à la caméra, ce n’est plus étrange du tout, alors, ne faut pas avoir peur d’être bizarre pendant une seconde ! ». Michael complète les propos de son ami en disant que c’est facile de faire des scènes avec uniquement du dialogue, mais quand il y a des scènes avec des effets spéciaux, ce n’est pas naturel donc il faut se laisser porter et écouter les indications sans trop réfléchir. C’est le directeur qui s’assurera ensuite que tout soit comme il faut. Parfois il faut juste prétendre que l’on sait ce que l’on fait, même si ce n’est pas évident. Cela lui rappelle la première fois où on lui a demandé d’être invisible et qu’il s’est dit : « Ok très bien, mais comment je fais ça ? ».

La question suivante est de savoir comment Khylin et Michael s’empêchent de stresser lorsqu’ils doivent travailler avec de grandes stars. Michael explique qu’il n’a encore jamais eu l’occasion de travailler avec une personne qu’il admirait vraiment énormément, donc il indique ne pas être certain de savoir comment il réagirait dans ces circonstances. « Mais à partir du moment où l’on est un acteur, on se doit d’agir avec professionnalisme », rappelle-t-il. Khylin explique que dans un premier temps, il s’agit de se préparer mentalement à être autour de ces personnes. Il dit que par exemple, il avait vu Dylan O’Brien et Tyler Posey dans Teen Wolf avant d’être dans la série, donc il a trouvé que c’était très cool de les rencontrer. Il dit avoir eu beaucoup de respect car ils font la même chose, mais Dylan et Tyler ont plus d’expériences donc ils ont pu la partager avec lui. Il explique ensuite n’avoir également jamais travaillé avec quelqu’un dont il était un très grand fan, mais il s’est récemment retrouvé sur le set d’un film avec Harrison Ford et il sait à quel point c’est un acteur incroyable. Alors, à chaque fois que Ford arrivait sur le plateau de tournage, les gens autour de lui se contenaient. «Certaines personnes possèdent une énergie particulière dont les gens autour doivent se nourrir s’ils en ont l’opportunité », raconte Khylin. Il conclut en rappelant aussi que c’est important d’avoir la maturité de se rappeler que les stars sont avant tout des être humains normaux. 

Michael rebondit sur les propos de Khylin en expliquant qu’il comprend l’idée de se préparer mentalement à aller sur le même tournage qu’une personne que l’on admire mais que, parfois, on peut croiser un acteur que l’on apprécie dans la rue et lui montrer le même signe de respect. Khylin raconte qu’un jour dans un Comic Con, il a rencontré le casting de Suicide Squad et qu’il s’est senti très heureux de croiser leurs routes mais qu’effectivement, à ce moment-là il n’en menait pas large et il aurait aimé aller prendre une photo avec eux. Mais dans le cadre du travail, il est important de rester professionnel. 

Pour le mot de la fin, les acteurs remercient les fans pour les questions très pertinentes et pour leur soutien. Notre journée s’achève sur ces belles notes.

La Dream It At Home 12, qu’est-ce que nous en pensons ?

À l’instar des conventions virtuelles de Dream It l’ayant précédée, la Dream It At Home 12 s’achève en ayant ravi tout le monde. Comme toujours, l’organisme sait se renouveler pour ne jamais lasser son public et, en faisant le choix de se concentrer sur trois séries chéries par les fans, les paris sont réussis ! Les adeptes de Shadowhunters ont pu retrouver pas moins de 8 acteurs de la série, comme s’ils assistaient à une réunion du cast, et ont pu avoir des étoiles dans les yeux toute la journée. Puis, au rayon Teen Wolf et Shadow and Bone, habitués aux conventions virtuelles et des visages inédits ont fait leur apparition au cours de la seconde journée de l’évènement : un beau mélange pour un moment parfait.

Une fois n’est pas coutume, les activités variées ont su séduire les esprits joueurs, les cuisiniers en herbe, comme les personnes fidèles aux traditionnels panels. De plus, l’organisation bien rôdée de Dream It a permis au week-end de se dérouler sans encombre. Sans surprise, l’organisme a annoncé qu’une Dream It At Home 13 prendrait place le week-end du 17 juillet 2021. Des acteurs de Julie and the Phantoms, d’Atypical et de The 100 ont d’ores et déjà été annoncés. Mais, ce n’est pas tout ! L’été sera en effet bien chargé, puisque Dream It a également dévoilé qu’une quatorzième édition de leur évènement virtuel se tiendrait le week-end du 21 août 2021. Quels acteurs aimeriez-vous rencontrer à l’occasion de ces futures éditions ? N’hésitez pas à nous le dire sur notre compte Twitter !