Compte-rendu

Dream It At Home 4

Dream It At Home 4 : 17 guests à la maison !

Les événements virtuels font aujourd’hui de plus en plus partie de notre quotidien. Alors que la crise sanitaire liée au COVID-19 est encore d’actualité, les organismes de conventions continuent de mettre au point ces rencontres en ligne afin de garder ce lien qui nous réunit tous ici : notre passion pour les séries télévisées et les acteurs et actrices qui les représentent. Alors que Dream It Conventions organise sa quatrième édition sur internet à travers le Dream It At Home 4, a-t-on réellement besoin de présenter leurs événements à présent connus de tous ? Plongeons-nous dès à présent dans leur guestlist débordante !

La force de Dream It est généralement de mêler anciens et nouveaux guests, c’est donc avec plaisir que nous retrouvons des fidèles comme Axel Auriant et Maxence Danet-Fauvel (SKAM France), Ronen Rubinstein et Rafael Silva de 911 : Lone Star, ou encore Jacob Artist (Glee) mais aussi Ivanna Baquero qui est cette fois-ci rejointe par Poppy Drayton pour représenter The Shannara Chronicles.

De nouveaux guests chez Dream It apparaissent comme Melissa Ponzio et Crystal Reed (Teen Wolf), mais également de nouveaux thèmes. En effet, nous retrouvons des activités The 100 avec Paige Turco et Rhiannon Fish, The Originals en compagnie de Daniel Sharman et Sebastian Roché, mais aussi Arrowverse avec Katie Cassidy, David Ramsey et Jessica Parker Kennedy. Une petite touche de Disney est également de la partie avec la présence de Drew Seeley (Comme Cendrillon, High School Musical) mais aussi avec le panel The Descendants avec Thomas Doherty et Booboo Stewart.
En conclusion, il y en a pour tout le monde !

Samedi : 14h15

Pour commencer un week-end de convention très chargé en beauté, rien de mieux que de laisser des habitués du genre ouvrir le spectacle ! Maxence Danet-Fauvel et Axel Auriant l’ont bien compris et font donc tout naturellement leur retour sur la scène virtuelle. Les interprètes d’Eliott et Lucas dans SKAM France sont toujours très en forme pour dialoguer avec leurs fans. Axel confie même avoir commencé à suivre des cours d’anglais sur Internet pour pouvoir mieux comprendre son public international !

Le panel commence avec une question… de Maxence, qui demande s’il est possible de faire durer le jeu des questions/réponses pendant deux heures. Malheureusement, les nombreux acteurs prenant sa suite risquent d’être en désaccord avec cette proposition ! Après cette plaisanterie, un fan interroge les comédiens sur leur rapport aux autres remakes de SKAM. Maxence a regardé les versions norvégiennes et italiennes pour sa part, tandis qu’Axel avoue être très fan du SKAM allemand « Druck ». Dans tous les cas, ils apprécient le fait que chaque concept ait su s’approprier les personnages et les histoires à leur façon et saluent ce travail.

Changement de sujet pour Maxence qui aborde son expérience dans la série Grand Hôtel. « C’était incroyable parce que mon personnage était incroyable », s’exclame-t-il. L’acteur a adoré la façon dont cette première saison était écrite et c’était la première fois qu’il tournait dans un studio, ce qu’il a beaucoup aimé. Maintenant, il espère très fort une seconde saison et invite les fans à spammer TF1 pour que cela se fasse !

La parole est toujours à Maxence lorsqu’il parle du fait d’interpréter un personnage bipolaire dans SKAM. Il raconte que pour y arriver, le jeune homme s’est plongé dans le rôle corps et âme en tentant de vivre des phases très joyeuses et euphoriques, puis en restant dans le noir et la tristesse pendant une semaine. Ainsi, au moment de jouer Eliott, c’était comme si son esprit se rappelait de cet épisode immersif et qu’il était plus facile de se rapprocher d’une personne bipolaire. Cependant, le comédien met en garde ses fans sur une telle pratique qui est vraiment intense, et précise qu’il était suivi par des spécialistes.

Le public demande ensuite quel projet les rend le plus fier. Sans hésitation, c’est évidemment SKAM France pour l’un comme pour l’autre. Axel dit d’ailleurs qu’il se faisait la réflexion la veille sur le fait que l’alchimie avec Maxence était incroyable, que cette série avait vraiment impacté les autres personnes et que, puisque c’était son premier tournage, SKAM représentait son bébé. Toujours à propos des projets, Axel déclare que ses productions musicales sont toujours en préparation, mais que c’est une chose très intime et qu’il attend d’être parfaitement prêt pour les partager. Affaire à suivre, donc…

Retour en enfance pour la question suivante. S’ils avaient pu doubler un personnage de dessin animé, Maxence aurait aimé interpréter le petit Kévin dans le Disney « Là-Haut ». Axel, lui, aurait fait la voix de Coco dans l’œuvre éponyme, puisque c’est son dessin animé favori.

Le panel suit son cours dans la bonne humeur totale. Un fan demande comment les acteurs se sont sentis en apprenant qu’ils intégraient SKAM France. « Terrifié », confie immédiatement Maxence en riant. Pour Axel, les choses étaient un peu spéciales puisqu’il rejoignait alors un nouveau projet sans connaître les enjeux véritables de la série. Il n’avait donc aucune conscience de l’ampleur qu’allaient prendre les choses. « J’étais très excité, très heureux et très angoissé » résume-t-il simplement. Cette époque n’était pas la meilleure pour lui, et il regrette parfois la façon dont il a joué certaines scènes quand il les regarde à nouveau. Malgré tout, la troisième saison a été une révélation, Maxence est devenu son pilier et tout a changé.

Il est malheureusement déjà l’heure de poser la dernière question. Une fan souligne le fait que Maxence est également mannequin et que Axel joue de la batterie et leur demande de développer ces expériences. Maxence confie avoir fait du mannequinat simplement pour pouvoir se payer son école de comédiens et que ce métier n’est donc en rien une passion. Axel offre de son côté des conseils à ceux qui aimeraient jouer d’un instrument : il faut savoir voir au-delà de la technique et se faire plaisir avant tout.

Au moment de saluer les fans, Maxence et Axel font part de leur hâte de se retrouver en meeting juste après. Aucun doute, la journée s’annonce encore pleine de péripéties !

21h00

La pleine lune ayant eu lieu le 1er octobre, la Dream It At Home 4 nous a permis de retourner à Beacon Hills le temps d’une soirée en toute sécurité.

C’est Melissa Ponzio (Mama McCall) qui fait son apparition en première pour ce panel Teen Wolf. Saâd lui souhaite la bienvenue pour sa première convention avec Dream It et lui propose de répondre à quelques questions en attendant l’arrivée de Crystal Reed (Allison Argent). L’actrice confie qu’elle passe une journée merveilleuse et qu’elle apprécie voir des gens du monde entier et parler avec eux de leur expérience. C’est également l’occasion pour elle de révéler l’une des choses qu’elle déteste : le retard. Elle comprend les personnes qui sont en retard, mais elle ne se donne pas le droit de l’être. Ce qui la dérange en revanche, ce sont les gens intolérants envers les autres. Une question lui est ensuite posée sur Chicago Fire et ses apparitions dans la série, que les fans espèrent plus nombreuses. Melissa explique alors que le tournage a repris mais que chacun essaie de comprendre les protocoles sanitaires et de s’y adapter. De fait, les scènes sont plus intimistes dans le sens où il y a moins de staff et de cast présent sur le tournage.

Crystal arrive sur ces derniers mots et tente de résoudre son problème de caméra. En effet, l’image apparaît verticale alors qu’elle est supposée être horizontale. Melissa en profite pour souligner que c’est typique de Crystal d’être magnifique même à l’envers. Une fois le problème résolu, les questions s’enchaînent.

Une fan questionne Melissa et Crystal sur leur souvenir préféré de convention. Melissa répond que c’est sans doute la toute première convention à laquelle elle a pu aller, celle de Londres. C’est la première fois qu’ils peuvent être eux-mêmes face à des gens qui les connaissent en tant que personnage dans une série. Cela soulève de nombreuses interrogations. Crystal confie qu’elle n’a pas de souvenir favori. Mais elle révèle que ces événements la rendent plus humble. Elle entend les histoires des gens et elle sait qu’elle est présente pour eux en un sens.

Les deux actrices révèlent qu’elles adorent regarder des documentaires sur les tueurs en série. Pour rester dans l’ambiance, une fan demande si tourner dans l’hôpital de Teen Wolf faisait peur. Mélissa affirme que ce lieu est effrayant et reste le pire endroit où aller à Beacon Hills. Elle parle notamment d’un épisode où il y avait du sang partout sur les murs et même s’ils ont tous conscience que c’est du faux, ça n’en demeure pas moins « creepy ». Crystal, quant à elle, confie qu’elle a grandi en regardant des films d’horreur et qu’elle est d’ailleurs connue dans son groupe d’amis pour être celle qui va dans les pires maisons hantées, même à Halloween. Donc l’hôpital ne lui faisait pas vraiment peur.

Lorsqu’on leur demande si elles sont plutôt Team #SCALLISON (Scott & Allison) ou #ALLISAAC (Isaac & Allison), Melissa et Crystal s’accordent sur la relation Scallison. Melissa ajoute même qu’au début, elle décrivait Teen Wolf comme un Roméo et Juliette moderne avec du surnaturel. Celui-ci n’étant qu’un plus mais que l’histoire de base était centrée sur Tyler et Crystal.

D’ailleurs, Crystal révèle qu’elle n’oubliera jamais le tournage du pilot. C’était spécial pour elle, une expérience magnifique car c’était son premier vrai rôle, en tant qu’actrice principale. Le moment que Melissa n’oubliera pas, c’est le premier jour où elle a rencontré Tyle Posey (Scott) et joué avec lui. Ils ont mangé ensemble et discuté. Dès cette conversation, elle a su que ça allait très drôle et être une très bonne expérience.

S’il y avait une saison sept en prévision, elles seraient toutes les deux ravies de revenir. Même si Crystal souligne que son personnage est mort. Melissa affirme que tout est possible à Beacon Hills.

Le panel s’achève sur le magnifique sourire des deux actrices ravies d’avoir pu passer un moment avec leurs fans. C’est toujours un plaisir de les retrouver et de refaire un petit tour dans les coulisses de Beacon Hills à travers le souvenir des interprètes de nos personnages préférés.

À peine le panel Teen Wolf terminé, nous partons pour le dernier panel du samedi dédié à la série The Shannara Chronicles. Nous retrouvons la belle et douce Ivana Bequaro (Eretria), cette fois-ci accompagnée de Poppy Drayton (Amberle Elessedil) avec qui elle ravie de partager ce moment. En effet les deux jeunes femmes ne cachent pas leur joie à l’idée de se retrouver. Elles se demandent depuis combien de temps le tournage de la série s’est fini et avouent que c’est leur première convention ensemble. Au bout de seulement quelques minutes sur nos écrans, Ivana est fière de nous montrer la bague se trouvant à son doigt. Elle est fiancée depuis peu et nous l’annonce donc en direct ! Après les félicitations de sa co-star et de Saâd, c’est son fiancé en personne qui apparaît à l’écran pour saluer tout le monde. Il repart aussitôt après pour laisser place aux questions des fans.

Nous abordons dès le début la série et les moments nostalgiques qu’ils ont du tournage. Ivana explique que c’était simplement un réel plaisir de tourner sur le set de Shannara car il s’agit de l’un des casts les plus gentils et les plus généreux qu’elle connaisse. Poppy était notamment son pilier, l’un de ses supports émotionnels les plus importants. La Nouvelle-Zélande, où était tournée la série, est un pays qui est si loin de chez eux, cela aurait donc pu être compliqué. Heureusement ils ont pu se constituer une deuxième famille. Poppy rejoint ce qui est dit en indiquant qu’avec le décalage horaire c’était très compliqué de pouvoir appeler sa famille, c’était donc une chance d’avoir une femme forte comme Ivana à ses côtés. Les deux actrices avouent qu’elles se manquent mutuellement, une belle preuve de solidarité féminine !

Elles nous racontent aussi leur expérience sur le fait de voyager aussi loin. Pour Ivana c’était tout simplement un rêve éveillé. Elle avait déjà eu l’occasion de voyager dans sa carrière mais la Nouvelle-Zélande était dans son top liste des pays à visiter avec l’Australie. Elle avait particulièrement hâte de s’y rendre et de découvrir cette partie du monde si loin de chez elle. C’était donc le bon moment dans sa vie, elle avait l’impression de laisser tout derrière elle et de recommencer à zéro. Ces deux saisons font partie de ses meilleures expériences. Poppy complète en disant que durant la première saison ils étaient tous tellement occupés sur le tournage qu’ils n’avaient même pas le temps de penser à chez eux. Ils se levaient le matin, travaillaient tous les jours, puis partaient dormir et ainsi de suite pendant six mois.

Lorsqu’on leur demande quelle était la scène la plus drôle à tourner, Poppy répond qu’il n’y en avait pas une en particulier. Tout ce qu’ils tournaient était plutôt spécial puisqu’il fallait faire semblant d’attraper des démons, des papillons etc. « C’est donc ça mon métier ! », dit-elle en riant. Pour autant, elle finit par se rappeler d’une scène spécifique. Elles étaient supposées être à cheval et galoper, les cheveux au vent. Hors ce jour-là il y avait eu un changement de planning et les chevaux devaient être présents sur un autre tournage. Elles ont donc été obligées de se positionner sur un sorte d’engin et faire semblant de rebondir. Les membres de l’équipe technique agitaient des perruques pour faire croire à la queue des chevaux, c’était très drôle comme moment ! Ivana raconte quant à elle qu’il s’agit d’une scène ayant été tournée au milieu de la nuit. Elle ne se rappelle plus de l’heure exacte mais il était très tard, entre trois et cinq heures du matin, et il faisait extrêmement froid. La moitié de son corps était visible à l’écran donc elle était habillée en guerrière d’un côté et en pull, veste de l’autre. La réalité de la chose était plutôt drôle à voir.

Ivana et Poppy sont aussi connues pour leur relation quelque peu unique dans Shannara. En effet, beaucoup de fans les voyaient comme un couple dans la série, en est-il de même de leur côté ? Poppy trouve qu’il y avait une certaine attractivité entre elles deux mais qu’il ne s’est jamais rien passé de concret. Ivana confirme cette alchimie incroyable qui avait un beau potentiel. La saison une était principalement tournée vers le triangle amoureux entre leurs personnages et Will mais elle aurait aimé explorer cet arc narratif dans la saison deux. Par ailleurs, si la série avait pu avoir une troisième saison, les deux actrices auraient aimé ramener des personnages ayant quitté la série comme Crispin. Poppy rajoute vouloir elle aussi revenir avec son personnage d’Amberle ce qu’Ivana valide bien évidemment.

On quitte la Nouvelle-Zélande pour savoir où et quand Ivana et Poppy iraient si elles pouvaient voyager dans le temps. Poppy nous répond de suite qu’elle irait à Londres dans les années 60 ou bien 70. « C’était une époque plus folle, pleine de liberté alors que la guerre était terminée ! Pour autant, c’est peut-être un point de vue idéaliste… », explique-t-elle. Ivana valide le choix de son amie en lui disant qu’elle la voit totalement à cette époque. La concernant, elle pencherait plus pour l’époque romaine ou médiévale afin de voir si ce qu’on leur a appris en cours d’histoire est bien vrai. De quelle manière dormaient-ils ou mangeaient-ils ? À chaque fois qu’elle se rend dans un château, Ivana se demande à quoi ressemblait exactement leur manière de vivre. Cependant, après avoir faire son enquête, elle reviendrait très vite au présent, en faisant tout d’abord un saut à Londres pour voir Poppy !

Enfin, si elles devaient vivre pour de vrai comme dans Shannara, qu’amèneraient-elles sur leur île ? Poppy demande à Saâd si elle peut amener des humains ce qui amène le maître de cérémonie à lui demander si elle compte les manger, ce qui fait rire tout le monde. Ivana répond qu’elle prendrait avec elle un générateur d’eau potable comme dans Hunger Games, une pièce en métal pour faire du feu, un sac de couchage et son labello pour les lèvres ! Poppy, quant à elle, ne sait plus quoi dire étant donné que les réponses données précédemment sont plutôt intelligentes. De son côté elle ne pense uniquement à des choses inutiles comme un puzzle pour passer le temps, une photo de sa famille et de ses amis et enfin un couteau pour tuer les poissons. Elle allie donc le côté pratique et loisirs, pour autant elle finit par nous avouer « Je vais mourir c’est sûr !  ».

Le panel se termine donc dans la bonne ambiance avec le retour du fiancé d’Ivana qui vient saluer une dernière fois tout le monde. Les deux jeunes femmes remercient tout le monde et espèrent revenir très bientôt sur nos écrans ou encore mieux en vrai quand la situation sanitaire se sera améliorée.

Dimanche : 16h00

Place à présent à la deuxième journée du Dream It At Home 4 et pas des moindres ! En effet, la majorité des guests présents à l’événement le sont aujourd’hui, il s’agit donc de la journée la plus chargée en activités. Cela nous réserve de belles surprises ! Pour commencer sur une note de nostalgie, nous assistons au panel de Drew Seeley (Disney, A Cinderella Story) qui a pu marquer l’enfance de nombreux d’entre nous à travers ses projets.

Nous commençons d’ailleurs par lui demander quel est le projet qui l’a le plus marqué. Drew nous dit alors que beaucoup l’ont connu dans le film A Cinderella Story (Comme Cendrillon 2) aux côtés de Selena Gomez. Pour lui, ce n’est pas le projet dont il a le plus de souvenirs pour la simple et bonne raison que le tournage a duré seulement trois semaines. Il a donc beaucoup plus d’anecdotes à raconter sur Jersey Boys, la comédie musicale ayant été pendant trois ans à l’affiche. Non seulement la musique était excellente mais la troupe a pu se rendre dans de nombreux endroits aux Etats-Unis, au Canada et même à Tokyo ! C’est une expérience inoubliable et qui se présente souvent qu’une seule fois.

Passionné de musique, il a écrit plusieurs albums et son préféré reste le premier du nom de The Resolution. Pour autant, il a beaucoup aimé travaillé avec Disney, notamment sur sans doute l’une de ses chansons les plus célèbres Get’cha Head in the Game pour le film High School Musical. Sur ses albums en solo, le travail était différent. Il partait de rien et devait construire un album à partir de toutes les émotions qu’il ressentait. La chanson ayant le plus de signification pour lui est Beautiful. « Cette chanson était pour ma femme… du moins à l’époque ce n’était encore que ma petite-amie », nous explique-t-il. Nous aurons la chance de faire partie des chanceux à l’entendre interpréter Breaking Free, toujours issu du film High School Musical, ce qui nous ramène forcément plusieurs années en arrière.

Du côté des comédies musicales, sa préférée serait sans doute Crazy For You. Il avait une dizaine d’années lorsqu’il l’a regardé et qu’il a découvert qu’il voulait en faire son métier. Cette œuvre occupe donc une place conséquente dans sa vie. Son premier vrai rôle était aussi sur Show Boat qu’il apprécie beaucoup. Enfin, des classiques tels que Les Misérables ou The Phantom of the Opera sont aussi sur sa liste des préférées.

Impossible de ne pas aborder l’un de ses premiers succès avec A Cinderella Story. L’un des souvenirs les plus drôles qu’il a est la scène de la piscine. Ils étaient tous dehors, en plein hiver, et ils devaient faire croire que c’était le printemps presque l’été. «  J’étais supposé faire le beau gosse mais il faisait très froid ! », nous dit-il en riant. Entre les scènes, on leur demandait de mettre des glaçons dans la bouche puis de les garder jusqu’à ce qu’on leur dise action. C’était donc très dur d’avoir son corps mais aussi la bouche glacée !

Du côté de ses futurs projets, une série dans laquelle il aimerait beaucoup jouer serait Breaking Bad ou bien son prequel Better Call Saul. Sinon, actuellement, il se trouve à Toronto pour tourner une comédie romantique plutôt amusante et avec du renouveau. Il ne peut malheureusement pas nous en dire plus ! Toutefois il se rattrape vite en nous parlant de l’un de ses nouveaux films du nom de Disrupted. Ce dernier sera très bientôt disponible lors d’un festival de films virtuel pendant une semaine. Il sera par la suite diffusé vers la mi-novembre. C’est un projet dont Drew est particulièrement fier puisqu’il incarne un personnage plutôt sombre ce qu’il n’a pas l’habitude de faire. Ses cheveux sont coupés, il a des tatouages, c’est totalement différent du gentil petit-ami donc il a hâte de voir ce que les fans vont en dire.

Du côté de ses projets rêvés, il aimerait jouer et écrire un biopic sur Fred Astaire ou Gene Kelly, deux grands danseurs et chanteurs. Il adore les films qui sont en même temps comédies musicales, ce serait donc la parfaite rencontre entre les deux mondes. Il aime cependant vivre sur le moment donc n’importe quel projet lui plairait.

D’un point de vue plus personnel, le meilleur conseil qu’il ait reçu serait « Traite les autres comme tu aimerais être traité ». Il nous répond qu’il l’a plutôt appris au fur et à mesure de sa carrière, surtout dans cette industrie. C’est un petit monde au final, il faut être gentil entre nous. Il a vu trop de personnes devenir des divas et c’est un gâchis. Sa plus grande inspiration est d’ailleurs sa femme, qui s’occupe actuellement de leur fille de quinze moins pendant qu’il travaille. Il était réuni avec elles pendant le confinement ce qui a été un véritable bonheur. D’un point de vue professionnel cette fois-ci, ce serait Hugh Jackman. Il est admiratif de ses multiples facettes et du fait qu’il puisse tourner un film d’horreur et se rendre le lendemain à Broadway pour une comédie musicale.

Enfin, si l’on aborde les voyages il aimerait beaucoup revenir en France bien qu’il soit déjà venu plusieurs fois. Du côté des pays inédits, la Grèce, la Chine avec sa Muraille, ainsi que l’Australie sont sur sa liste de voyages prochains. Une dernière question piège lui est posée, à savoir s’il devait partir sur une île, quels seraient les trois éléments qu’il amènerait avec lui ? Ses réponses s’avèrent surprenantes mais pour autant fidèle à lui-même. En effet, il prendrait son téléphone et ses enceintes Bluetooth puis souscrirait à un abonnement Spotify à vie. Une machine à café serait aussi du voyage afin qu’il puisse se faire des boissons variées comme des latte, des capuccinos etc. Enfin, pour faire attention à sa peau, il penserait aussi à amener de la crème solaire.

Notre premier panel se termine sur les remerciements de Drew envers les personnes présentes et pour les questions posées qu’il a trouvé particulièrement intéressantes. Il confie également à Saâd, le traducteur de Dream It, qu’il a pu améliorer son français grâce à lui. Pari réussi alors !

18h00

Pour sa deuxième participation au Dream It At Home, Jacob reparle évidemment de son expérience dans la série Glee.

Il revient ainsi sur la première scène qu’il a tourné, qui fut d’ailleurs la plus stressante pour lui. En effet, il rencontrait Mark Salling pour la première fois, et c’était également la première rencontre de son personnage avec Puck, qu’il ne connaissait pas alors qu’il s’agit de son frère. Jacob était vraiment très nerveux et se sentait très mal avant de la faire alors que finalement il en garde un très bon souvenir !

Il mentionne également les difficultés sur le tournage de Glee comme par exemple les chorégraphies. En effet, étant donné que l’acteur danse très bien, il avait des pas plus techniques à réaliser que d’autres.

Il se souvient d’une au cours de laquelle il dansait en duo avec Harry Shum Jr (Mike) qui était particulièrement compliquée. Cependant, les chorégraphies réalisées dans la salle de chorale étaient les pires. En effet, généralement, les numéros en dehors de cette salle ne se faisaient pas en entier puisque ils étaient divisés en deux voire trois endroits. Or, ces performances dans la salle de chorale devaient être faites en une fois et pouvaient prendre jusqu’à six heures de tournages.

Du côté de la chanson, celle qu’il a préféré performer est Let Me Love You de Ne-Yo. Pour l’anecdote, elle devait être à la base reprise comme l’originale, donc être plus dansante. Or, le chorégraphe Zach Woodlee a eu l’idée de la faire en version acoustique, jouée au piano, et donc plus douce, avec une performance plus intime. Ryan Murphy a été fan de l’idée et c’est comme ça que la performance est devenue celle que l’on connait ! Par ailleurs, s’il avait pu chanter une chanson jamais reprise dans la série, il aurait choisi une chanson de Frank Ocean qui est son artiste favori.

Jacob révèle d’ailleurs n’avoir jamais re-visionné un seul épisode de Glee. Il lui arrive de revoir quelques performances mais jamais un épisode en entier. Il trouve cela dingue car bien que la série soit terminée que depuis 5 ans, tout cela lui donne l’impression que c’était il y a une éternité. Il n’avait que 19 ans à l’époque ! Cela n’empêche qu’il soit toujours en contact avec ses anciens collègues. Il dit toujours beaucoup parler à Becca Tobin (Kitty) et Heather Morris (Brittany), pour citer des noms, mais que tout le cast est toujours aussi proche qu’il y a dix ans. 

Il raconte d’ailleurs son souvenir le plus drôle sur le tournage de Glee, qui inclue Becca. En effet, ils étaient un jour tous les deux dans la salle de chorale et elle mangeait une pop tart qui est une pâtisserie américaine. Or, la tarte est tombée sur Amber Riley, qui était juste devant eux, mais elle ne s’en est même pas rendue compte ! Étant donné qu’ils étaient encore nouveaux, ils avaient trop honte pour lui en parler et n’ont rien dit. Il en rigole car maintenant qu’il la connait, il sait qu’elle ne les aurait pas disputé.

Jacob dit qu’il pourrait envisager de faire une carrière dans l’industrie musicale. Ce qu’il trouve formidable dans ce domaine, c’est qu’avec la musique il n’y a pas besoin d’autant de choses que dans le cinéma, comme le démontre Billie Eilish qui a tout enregistré dans sa chambre avec son frère. Il adorerait d’ailleurs chanter avec Chord Overstreet. D’autant plus que l’interprète de Sam a désormais un studio chez lui ! Par ailleurs, il vient de regarder la série Ratched et a également vu Hollywood sur Netflix, deux séries de Ryan Murphy, créateur de Glee. Jacob dit avoir adoré les séries et adorerait rejouer sous la direction de Ryan Murphy à nouveau car ses projets sont toujours excitants et qu’il a toujours été adorable avec lui !

Jacob explique que s’il pouvait jouer dans une autre série ce serait Euphoria ou The End of the Fucking World. S’il s’agissait d’une comédie musicale ? Hamilton bien évidemment car c’est incroyable selon lui ! Il rêverait par ailleurs de jouer avec Meryl Streep ou d’être dirigé par David Fincher, dont il est fan.

Avant la fin de son panel, il tease un nouveau projet. En effet, Jacob déclare avoir beaucoup travaillé sur quelque chose durant le confinement, et qu’il a hâte de pouvoir en dire plus ! De quoi laisser une pointe de suspens jusqu’au prochain panel…

19h00

La soirée continue dans une ambiance musicale avec le panel The Descendants. C’est Booboo Stewart (The Descendants, Twilight) qui ouvre le bal en répondant aux premières questions.

L’acteur révèle que la chanson qu’il préfère des trois films The Descendants est Good to be Bad. Il en profite d’ailleurs pour raconter une petite anecdote sur le tournage. En effet, il y avait un moment de danse dans lequel Cameron Boyce et lui ne devaient pas être présents. Mais ils voulaient absolument le faire car, pour eux, c’était le meilleur moment de la musique et ils ont finalement pu y participer. Sans surprise, lorsqu’on lui demande quelle danse il a préférée, il répond Good to be Bad mais cite également Chillin like a Villain. Non seulement, la chorégraphie et la chanson étaient groovy et funky mais la météo était également propice à la scène. Une tempête se préparait et le réalisateur leur a conseillé de profiter du moment, de l’utiliser dans leur énergie.

Thomas Doherty fait son entrée. Il se remet doucement de la soirée de la veille, qu’il a passé avec le cast du reboot de Gossip Girl, dont il fait partie. Il en profite pour nous révéler que le tournage n’a pas encore commencé mais que c’était l’occasion de rencontrer ses futurs collègues qu’il trouve tous très sympathiques ! De quoi nous mettre l’eau à la bouche…

Lorsqu’on leur demande quels autres enfants de méchants ils auraient voulu voir apparaître dans la trilogie The Descendants, Booboo répond qu’il aurait aimé avoir le fils de Scar (Le Roi Lion) mais que ça paraît compliqué. Thomas répond Hadès (Hercules) mais également Izma (Kuzco : l’empereur mégalo) et il ajoute qu’avoir un lion sur le tournage aurait été cool. Booboo confie qu’il aimerait être l’enfant d’un héros et devenir ensuite méchant pour ne pas être comme les parents car, selon lui, il y aurait plus de twist.

Alors que dans les films, Booboo et Thomas incarnent respectivement les enfants de Jafar (Aladdin)et du Capitaine Crochet (Peter Pan), deux célèbres méchants, les fans ont voulu savoir de quel prince ou de quelle princesse ils auraient aimé être la descendance. Thomas n’ayant pas bien compris la question au départ répond Meghan Markle, déclenchant l’hilarité de Saâd et Booboo. Il se reprend ensuite en disant Mulan. Booboo quant à lui aurait voulu être le fils de Elsa, la Reine des Neiges, parce qu’elle est « badass », elle a des supers pouvoirs et il pourrait ainsi geler des gens.

Interrogés sur leur scène favorite, les deux acteurs citent It’s goin down car il y a du combat et ils ont eu l’occasion de chorégraphier beaucoup de choses eux-mêmes. Ils ont apprécié cette opportunité. Une fan en profite pour demander s’ils sont toujours en contact avec le reste du cast. La question fait bien rire Booboo qui répond oui et ajoute qu’un des deux acteurs présents est particulièrement resté en contact avec un des membres de l’équipe. En effet, Thomas sort actuellement avec l’actrice Dove Cameron (Descendants, Liv & Maddie), l’interprète de Mal, la fille de Maléfique (La Belle au Bois Dormant) dans la trilogie.

Un bel hommage à Cameron Boyce a été rendu par ses deux collègues et amis qui n’ont pas hésité à rappeler à quel point il était une personne extraordinaire, avec beaucoup de force, de gentillesse et qu’il était l’une des personnes les plus talentueuses qu’ils aient tous deux rencontrés.

Le panel se termine sur une note douce, malgré le moment délicat survenu, en se remémorant les choses positives qu’ils ont apprises durant le tournage de The Descendants et ce qu’il leur a apporté personnellement.

19h35

La convention virtuelle Dream It At Home 4 bat son plein et nous continuons les panels en retrouvant Sebastian Roché et Daniel Sharman pour un retour en arrière sur l’époque The Vampire Diaries /The Originals.

La première question permet d’installer une bonne ambiance en demandant aux acteurs quel a été leur moment le plus drôle sur le tournage de la série The Originals. Sebastian confie qu’il y en a eu un certain nombre. Il se rappelle une fois où il filmait une scène avec Joseph Morgan (Klaus Mikaelson) dans laquelle ils combattaient Claudia Black (Dahlia). Il devait mordre quelqu’un et a laissé sa fausse dent sur la personne. Daniel continue en disant qu’il n’a jamais été promu vampire donc il n’a pas eu de fausses dents. De plus, il ne se souvient pas d’un moment particulièrement drôle mais d’un jour très bizarre durant lequel ils ont tourné dans une cabine. Il faisait vraiment très très chaud et le lieu était trop petit pour y installer l’air conditionné. C’était devenu un véritable sauna et il était difficile de respirer. Le maquillage des gens, dont certains demandaient des heures de travail, se mettait à couler sur le visage des acteurs.

Les deux acteurs ont ensuite été interrogés sur la pose la plus étrange qui leur a été demandée en convention. Sebastian répond du tac au tac en disant que c’est à chaque fois que quelqu’un lui demande de le porter. Il plaisante en révélant qu’il a un très mauvais dos justement à cause de ça et qu’il n’est plus tout jeune donc il faut arrêter de lui demander cette pose. Daniel, quant à lui, n’hésite pas à dire que parfois les fans ont des requêtes vraiment étranges, notamment quand il y a une connotation sexuelle. C’est très gênant, surtout que les parents sont quelques fois dans les alentours.

Il est demandé à Sebastian quel serait un personnage de la série Supernatural qu’il aimerait jouer. L’acteur répond que Crowley serait vraiment intéressant ou sinon Castiel, le personnage de Misha Collins. Mais il revient finalement sur son propre personnage, Balthazar, dont il aurait aimé voir l’évolution et où sa storyline serait allée, notamment parce que ce rôle lui ressemblait à l’époque.

Sebastian et Daniel s’accordent à dire que ce qui les incite à auditionner pour un rôle est avant tout un bon script. Le premier plaisante en disant que c’est avant tout un besoin de travail malgré tout ! Il faut bien se nourrir. Mais c’est vraiment un bon script, une bonne écriture qui sont importants. Daniel renchérit en disant que les bons scripts sont rares et ne se bousculent pas à la porte. Sebastian en profite pour dire à son ancien collègue qu’il apprécie beaucoup son rôle de Lorenzo dans The Medicis et à quel point cela a dû être fascinant de jouer dans un contexte historique. Celui-ci répond que c’est amusant de pouvoir se plonger dans quelque chose qui a été réel. Il ne s’y connaissait pas trop au début mais, plus il en apprenait, plus il se disait que c’était vraiment incroyable.

La dernière question du panel est destinée à Daniel : comment s’est-il préparé aux différents personnages qu’il joue ? L’acteur confie qu’il faut aller à la source du personnage, s’en imprégner et devenir lui. Pour cela, il faut en général chercher un lien avec une de nos propres caractéristiques, l’explorer et aller plus loin. Pour Daniel, l’acting permet d’explorer différentes parts de soi en fonction des personnages qu’on joue. C’est réellement un plaisir pour lui de jouer des rôles vraiment différents et c’est d’ailleurs ce qu’il recherche. Selon lui, quand il reçoit un rôle, il regarde s’il y a une facette de sa personnalité qu’il n’a pas encore eu l’occasion de révéler. S’il sent qu’il a peur de révéler quelque chose alors il sait qu’il va dans le bon sens et que cela va être quelque chose de bien.

Lors du tournage de The Medicis, Daniel a eu l’occasion de travailler avec le showrunner Frank Sponitz avec qui Sebastian a déjà travaillé. Ce dernier révèle que c’est vraiment la meilleure expérience en tant qu’acteur qu’il ait vécue.

Le panel s’achève dans une ambiance détendue et sur une note drôle puisqu’une fan a utilisé le terme « glow up » que les deux acteurs ne connaissaient pas. Saâd a donc tenté de leur expliquer la signification de l’expression.

Le prochain panel du Dream It At Home 4 est dédié à la série Arrow et ses dérivés tels que The Flash. Le panel commence en présence de Jessica Parker Kennedy (Nora West-Allen), qui est rejoint dans la foulée par Katie Cassidy (Laurel Lance/Black Canary) ! L’arrivée de cette dernière est assez comique étant donné qu’elle a un fond vert, semblable à une forêt illuminée par des aurores boréales. Quand il lui est demandé comment elle a fait pour avoir ce fond, elle répond qu’elle n’en a aucune idée et ne parvient pas à l’enlever !

C’est d’ailleurs une première pour les filles qui pensent ne s’être jamais rencontrées. Elles se demandent si elles se sont même déjà croisées ! 

Après cette brève conversation, le panel reprend son court, et il leur est demandé quelle princesse elle auraient voulu interpréter. Pour Jessica, c’est une évidence, ce serait La Petite Sirène qui l’a toujours fascinée. Pour Katie, il s’agit de La Belle au Bois Dormant. En effet, bien qu’elle trouve les fées adorables, cette princesse a juste à dormir, et ne fait presque rien d’autre. Cela lui va très bien puisqu’elle adore dormir !

La question suivante se porte davantage sur l’univers Flarrow. En effet, il leur est demandé ce qu’elles ont pu apprendre en tournant leur série respective. Katie explique que pour elle, cela lui a surtout appris à modifier son emploi du temps. En effet, jusque là sur ses divers projets elle avait des plannings assez constants alors que sur Arrow cela variait beaucoup. Quant à Jessica, elle a surtout appris que Grant Gustin est un super danseur ! Même après une scène éprouvante en tenue de Flash, il assurait. Comme elle dit, il est multifonction : il sait jouer, chanter, danser… Qu’est-ce qu’il ne sait pas faire ?

Pour autant, si elle pouvait jouer dans une autre série ce serait Homeland pour Katie et Buffy : The Vampire Slayer pour Jessica, qui en est une grande fan.

David Ramsey (John Diggle / Spartan) rejoint le panel et papote un peu avec les filles ! Il semble très content de retrouver Katie, qu’il taquine à son tour sur son fond Zoom ! En effet, il lui demande pourquoi elle est dans une forêt ?

De là, il est demandé aux deux acteurs d’Arrow s’ils ont respectivement des nouvelles sur Green Arrow and the Canaries, le spinoff de la série Arrow. David commence par répondre « Oui il est mort ! ». Plus sérieusement, lui comme Katie expliquent qu’avec le COVID-19 ils n’ont pas grand chose de concret pour le moment, mais qu’ils ont toujours des nouvelles.

Ils ont l’air d’avoir hâte de commencer le tournage car Katie comme David expliquent que ce qui leur manque le plus du tournage et de la série, c’est tout simplement de travailler avec ce cast qui sont devenus leurs amis. Pour Jessica, non pas tout le cast mais surtout Candice Patton (Iris), qui a été une découverte pour elle. Bien qu’elles soient très différentes, elles ont une connexion incroyable.

Toujours sur le thème de l’Arrowverse, les trois acteurs parlent de leur scène favorite. Pour Katie, il s’agit de l’épisode 13 de la saison trois car elle a beaucoup de scènes avec Caity Lotz et que l’arc narratif de ces scènes est très émouvant. Pour David, il s’agit d’une grosse bataille entre Oliver et Diggle lors de la saison 6. En effet, ils ont été beaucoup préparés pour ce combat et ont finalement décidé de ne pas se frapper trop violemment, comme des assassins, et de le prendre autrement, pour renforcer cette relation fraternelle qu’ils ont. Quant à Jessica, il s’agit de sa toute première scène. En effet, elle est arrivée sur un crossover et commence avec sa rencontre avec Barry, qui est son père et ne le sait pas. Elle était très nerveuse car c’était son premier jour, qu’elle arrivait sur un crossover et en plus pour une scène de mariage. Elle était tellement stressée qu’elle en oubliait toutes ses répliques !

Le panel se termine sur des questions plus personnelles. Que diraient-ils à eux même, mais leurs versions plus jeunes ? Katie se rassurerait en se disant que tout irait bien, David acquiesce et rajouterait pour lui qu’il ne doit pas prêter attentions à certaines choses futiles pour être plus attentif à des choses plus importantes. Quant à Jessica elle se dirait juste de ralentir car elle était trop speed ! 

La dernière question concerne leur bucket list et ils doivent révéler un élément figurant dessus. Si la question paraît simple, elle ne l’est pas pour tout le monde ! Katie répond instinctivement qu’elle ferait un saut en parachute alors que David et Jessica sont plus hésitants mais acquiescent et feraient le même choix. L’interprète de Diggle ajoute qu’il aimerait aller dans l’espace.

C’est donc avec des rêves plein la tête que se clôture ce panel dédié à l’Arrowverse.

20h35

Depuis le Dream It At Home 2, c’est déjà la troisième participation à une convention virtuelle Dream It pour Ronen Rubinstein et la seconde pour Rafael Silva. C’est donc parti pour un nouveau panel avec les interprètes de TK Strand et Carlos Reyes !

Le panel commence bien évidemment avec des questions sur la série 911: Lone Star. S’ils pouvaient apprendre quelque chose sur leur personnage, Rafael aimerait en savoir plus sur la famille de Carlos, sur ses origines, ses parents ou encore frères et sœurs. Ronen acquiesce. Il aimerait également savoir pourquoi Carlos est devenu un policier, son enfance… Il voudrait vraiment en savoir plus sur lui tout simplement ! Toujours sur la série, il leur est demandé de quelle manière ils arrivent à construire leurs personnages. Rafael explique qu’il a beaucoup étudié le parcours pour devenir policier et ce que c’était. Il a beaucoup observé et s’est entrainé avec un vrai policier pendant pratiquement un mois. Il a également appris à tirer pour son personnage. Pour Ronen, il avait déjà une idée assez précise dans sa tête. Il a laissé ce qu’il se passe dans le pilot guider la suite et s’en est servi comme fondements pour TK. Il a également fait en sorte que son personnage ne sourie pas trop, de ne pas le montrer trop heureux quand il est à Austin afin de montrer un réel changement et la transition qui se passe pour lui à la rencontre de Carlos. Les scripts aident beaucoup à construire un personnage selon lui.

Concernant les femmes à l’affiche de 911, Ronen explique qu’il s’agit d’une série de Ryan Murphy et que les projets de ce dernier sont toujours basées sur l’inclusion. Avoir le départ de Liv Tyler, avoir des actrices aussi connues que Gina Torres (Suits) et Lisa Edelstein (Dr House) est vraiment fantastique. Il espère qu’elles resteront afin de les voir et jouer avec elles. Dès qu’il en aura l’occasion, il ira les regarder filmer et profitera d’être au premier rang pour apprendre. Il devrait avoir des scènes avec Gina et Lisa, il a donc hâte d’y être. Rafael acquiesce, c’est vraiment enrichissant de juste s’assoir et les regarder jouer et d’apprendre de leur jeu. Ils ont pu se rencontrer lors de réunions via Zoom et elles ont l’air d’être des personnes vraiment phénoménales.

Les deux acteurs, étant meilleurs amis dans la vraie vie, le démontrent bien au cours de ce panel. En effet, lorsqu’il leur est demandé comment c’était de jouer ensemble, Rafael répond qu’il a détesté ! « Pourquoi nous ont-ils obligé à refaire autant de scènes ensemble ? », ajoute-t-il en riant.

Sur une note plus sérieuse, Ronen explique qu’il a pu connaitre encore plus Rafael en tant qu’humain et que ce tournage a renforcé leur amitié. Bien qu’ils étaient déjà à l’aise ensemble, la saison 2deux comporte encore plus de scènes intimes. Une confiance mutuelle s’est réellement installée entre eux. Ils se sont d’ailleurs beaucoup vus pendant l’arrêt des tournages dus à la pandémie et ont hâte de retravailler ensemble, d’autant plus qu’ils recommencent à filmer dans huit jours. Rafael ajoute qu’ils ont une relation vraiment naturelle et que pendant le confinement ils n’avaient pas de préoccupation concernant le travail et donc pas à courir partout, ce qui les a vraiment relaxé.

Ils ont tous deux d’ailleurs l’air d’avoir très envie de venir faire une convention physique. En effet, lorsqu’il leur est demandé s’ils pouvaient jouer dans un dessin animé, Rafael répond que ce serait Kung Fu Panda alors que Ronen choisirait plutôt Spiderman juste pour son pouvoir de téléportation, afin de pouvoir se téléporter à Partis dans l’immédiat !

21h10

Après un week-end rempli d’échanges et de tendresse, il est bientôt temps de clore cette quatrième édition de la Dream It At Home. Et, pour cela, place au casting de The 100 et aux adorables Rhiannon Fish (Ontari) et Paige Turco (Abby).

Rhiannon est la première à arriver au panel. Immédiatement, elle précise au maître de cérémonie que son prénom est imprononçable et qu’il ne doit pas s’en vouloir de l’écorcher. Puis, elle réalise que les fans sont déjà en train de l’écouter et éclate de rire, pensant que la session n’avait pas commencé !

Les questions débutent et la première concerne la scène de The 100 la plus compliquée à tourner selon elle. Rhiannon répond que chaque scène de nudité était assez difficile, surtout qu’elle a dû y faire face dès ses premières heures de tournage. Heureusement, toutes les personnes qui l’entouraient la rendaient très à l’aise grâce à leur bienveillance et elle a réussi à faire abstraction de ses peurs.

La jeune comédienne revient ensuite sur le positif que lui a apporté la série. « Je suis très reconnaissante pour le temps que j’ai passé dans The 100 », déclare-t-elle avec un grand sourire. Puis, elle explique que c’est grâce à cette série qu’elle a pu rencontrer Richard Harmon (John Murphy), avec qui elle est désormais en couple. Pas de doute donc sur le fait qu’elle referait ce tournage les yeux fermés !

Immersion en coulisses pour les fans qui se demandent comment l’actrice se prépare avant chaque scène. Rhiannon confie qu’elle pense que ses temps de préparation avant les tournages ne sont pas suffisamment longs. Cependant, elle trouve les personnages très bien construits et a vite compris que chaque scène servait précieusement à la suivante, si bien qu’elle préférait suivre le script et appliquer ce qui était préparé pour elle.

Paige fait alors son apparition dans le panel. Elle reprend immédiatement l’ensemble des questions déjà posées jusqu’ici et dit qu’il était assez difficile pour elle de se mettre dans la peau d’un docteur. De plus, le fait de jouer dans un registre de science-fiction rend les recherches plus complexes, puisque certaines données relèvent simplement de l’imagination des créateurs. Paige explique qu’il faut par ailleurs songer au fait que certaines manipulations médicales peuvent être dangereuses et qu’il faut vraiment bien les simuler, par exemple s’il faut réanimer quelqu’un.

Paige s’éloigne un peu du sujet initial pour confier que sa saison préférée était incontestablement la cinquième, même si elle affectionne également la troisième. Elle était très heureuse de pouvoir jouer une docteure atteinte de stress post-traumatique et confrontée à des problématiques telles que l’addiction aux drogues, car c’est un sujet très intéressant à traiter. Lorsqu’elle a su ce que traverserait son personnage, elle a immédiatement téléphoné au producteur afin de totalement comprendre ce que ressentait Abby dans ces situations. Mais, au-delà de ça, le fait d’être dans le domaine de la science-fiction lui a aussi permis d’avoir beaucoup de libertés quant à la manière de percevoir les scènes et de les interpréter.

Les fans demandent ensuite quels nouveaux projets animent les deux femmes. Rhiannon évoque des films qui devraient sortir prochainement notamment un sur Hallmark Channel. Paige, de son côté, parle d’un film qu’elle a tourné en novembre et qu’elle a trouvé fascinant. Néanmoins, elle rappelle que la situation actuelle empêche de nombreux projets de se développer.

Il est déjà l’heure de la dernière question, qui s’intéresse justement au final de la série The 100. Rhiannon le décrit comme phénoménal et très émotionnel. Elle a d’ailleurs énormément pleuré en le visionnant, mais l’a trouvé génial. Paige a également versé des larmes lorsque ce chapitre s’est clos, car toute la douleur et la violence ont été transmises à la perfection à l’écran. Elle a adoré le fait que des gens aient fait le choix d’être réunis et a apprécié que le concept de la vie après la mort où les individus peuvent être ensemble soit traité. Elle précise que c’est son petit côté hippie qui parle, car, quoi qu’il en soit, elle espère toujours voir de l’amour et de la paix partout. C’est sur ce message tendre que le panel s’achève et qu’un week-end de convention se termine, laissant les fans avec des étoiles encore plein les yeux.

Dream It At Home 4, qu’est-ce que nous en pensons ?

C’est toujours un plaisir d’assister à une Dream It At Home car nous savons d’ores et déjà que le weekend sera placé sous le thème de l’humour. En effet, certains guests présentent une énergie débordante à l’image d’Axel et Maxence qui ne cessent toujours de nous surprendre d’événement en événement. C’est aussi l’occasion de retrouver des casts que l’on ne connaissait pas avant les conventions virtuelles comme ceux de 911 : Lone Star ou encore The Shannara Chronicles.

Nous retrouvons aussi des séries mythiques comme Teen Wolf, The Vampire Diaries, Glee qui ont beau avoir quitté nos écrans, elles occupent toujours une place particulière dans le cœur des fans. 2020 étant une année placée sous le signe de finals de séries, on peut aussi dire au revoir à des casts comme Arrow ou encore The 100 ce qui permet de rendre le moment encore plus magique.

En résumé, les Dream It At Home ont sans doute trouvé tous les ingrédients nécessaires pour en faire des succès permanents : une guestlist variée, s’adressant à un public large et fidèle qui revient à chaque édition. C’est donc tout naturellement qu’est déjà annoncée une Dream It At Home 5 qui prendra cette fois-ci place le week-end des 14 et 15 novembre 2020. Qui souhaitez-vous (re)voir ?