Compte-rendu

Dream It At Home 5

3 casts habitués et 1 nouveau pour la DIAH5 !

Les 14 et 15 Novembre, nous repassons un week-end en compagnie de Dream It Con à l’occasion de la Dream It At Home 5 ! Pour ce nouvel évènement en ligne, l’organisme a décidé de se concentrer sur les casts de quatre séries différentes : Julie and the Phantoms, Reign, Shadowhunters et The 100. Si ces trois dernières séries ont déjà été mises à l’honneur au cours des différentes éditions des Dream It At Home, c’est la première fois que l’on a l’occasion de rencontrer des membres du cast de Julie and the Phantoms. Pour l’occasion, sont présentes Madison Reyes et Savannah Lee May. Du côté de The 100, nous passerons des moments en présence de Rhiannon Fish, Sachin Sahel, Chelsey Reist, Nadia Hilker et Jason Diaz, dont c’est la première convention. Katherine McNamara, Dominic Sherwood, Will Tudor, Nicola Correia-Damude et Matthew Daddario sont présents pour Shadowhunters, alors que l’on retrouvera Toby Regbo, Anna Popplewell, Alan Van Sprang et Torrance Coombs pour la série Reign.

Samedi : 18h00

Notre weekend Dream It At Home 5 démarre par le Quiz sur la série Reign. C’est la toute première fois que l’organisme met au point des jeux de la sorte au cours de conventions virtuelles et il faut dire que les fans sont au rendez-vous. Nous attendons donc avec impatience l’arrivée de nos invités pour cette activité spéciale : Toby Regbo (Francis) et Torrance Coombs (Sebastian/Bash).

C’est Torrance qui nous fait l’honneur d’arriver en premier. Alors qu’il a des légers soucis techniques pour mettre sa caméra, le staff de Dream It l’ajoute en tant qu’animateur de la réunion à son plus grand plaisir. Il en profite pour défier Saâd et Aly en disant « Je suis l’hôte à présent ». Il finira finalement par rendre la main pour permettre le bon déroulé du jeu. Torrance en profite pour nous dire qu’il vient de se réveiller et qu’il a son café juste à côté de lui. Prêt à affronter Toby ! Bonne coïncidence pour lui, il a regardé la série il n’y a pas si longtemps. « Je suis terrifié à l’idée de perdre. Je ne veux pas perdre. », nous déclare-t-il en riant.

Toby fait à présent son apparition et doit faire face au même souci technique que Torrance. « Nommez-moi hôte ! », dit-il d’un ton sérieux. Torrance ne peut s’empêcher de rire et de l’informer qu’il a fait exactement la même blague en arrivant. Alors que Toby doit remettre Aly en animatrice de la réunion, il ne s’en sort pas très bien et ne cesse de répéter « Bordel de m*rde » ne trouvant pas l’option sur Zoom. Il finit par y arriver et nous pouvons cette fois-ci entamer le jeu.

Le Quiz a lieu sur Kahoot. Sur la page d’accueil se trouve un slogan qui fait beaucoup rire Torrance. « Deviens un Kahooter épique. J’en ai toujours rêvé. », dit-il en riant. Alors que tout le monde ajoute son pseudo sur le jeu, les deux acteurs optent pour les noms de leurs personnages Bash et Francis. Toby nous confie également n’avoir jamais vu la série. Il ne supporte pas de se voir à l’écran. Torrance qui a donc regardé pour la deuxième fois récemment commente en disant que c’est encore plus bizarre de se regarder une deuxième fois.

Place à présent aux questions et surtout à la compétition ! « Je suis hyper nerveux. Je le suis vraiment. », dit Toby alors que la première question est en train de charger. Il ne se rend pas compte sur le moment qu’il faut regarder l’ordinateur et son téléphone, il est donc perdu lorsqu’il voit seulement les formes sur l’application. Il finit par se remettre dans le droit chemin, ce qui lui permet d’avoir bon à la première question qui concerne les causes de la mort de Francis. Le voilà rassuré, il s’attendait à plus dur… Nous enchaînons sur l’époque de la série et Toby commente en nous disant : « Je me rappelais de l’année. »

La prochaine question nécessite de taper le nom du personnage qui a les visions sur la mort de Francis. Dans la rapidité certains s’égarent et donnent de drôles de résultats tels que « Nosteramus something ». Par la suite, les questions s’intéressent aux causes de la mort du roi Henry II. Alors que les trois propositions étaient qu’il avait trop bu, que cela venait de sa bible personnelle ou bien du fait qu’il était déjà fou, la bonne proposition était sa bible. Pour autant Toby ajoute : « Pour être totalement honnête il buvait beaucoup ». Pour ce qui est du tueur, alors que la réponse est majoritairement correcte pour les fans sur le fait qu’il s’agisse de son fils, quelqu’un répond son épouse, ce à quoi Toby répond : « Qui a mis sa femme ? Dénonce-toi ».

L’une des questions suivantes concerne Kenna. Les fans doivent dire ce qu’elle représentait pour le roi, ce qui engendre quelques rires auprès de Torrance et Toby. « Petite-amie. Amie spéciale. », disent-ils. Ensuite, on s’intéresse au fils de Francis dans la série et à savoir si son nom est Jean-Philippe Valois-Angoulême. « Je me rappelle seulement de Valois-Angoulême… Jean-Philippe ? », dit Toby à haute voix en réfléchissant. Puis la réponse s’avère être celle-ci. « Vrai. Vous voyez je connais le nom de mon fils quand même », conclut-il. Il en profite pour nous partager une anecdote sur le tournage où celui qui incarnait son fils avait véritablement sept jours. Torrance enchaîne en disant qu’il vient de regarder l’épisode dix de la saison une où son cousin a un bébé dans les bois. L’équipe a crié « Action » sur le plateau et ils lui ont tendu lé bébé. Or, c’était la tout première fois que Torrance tenait un enfant dans ses bras et cela reste encore aujourd’hui un fait marquant pour lui. Il se fait d’ailleurs la réflexion que l’enfant qu’il tenait a sept ans à présent. Le temps passe vite… Toby trouve cela incroyable de pouvoir mélanger des moments de la vraie vie avec le tournage en tant qu’acteur.

Alors que le Quiz touche à sa fin, une fan sort son épingle du jeu et reste en première position. « Alyzée tu es inarrêtable », commente Toby.  « Je suis en sixième position. Faut que je revienne dans le top 5 ! J’étais vraiment nerveux en arrivant car tout cela remonte à loin… je ne veux pas m’embarrasser tout seul. Mais ça se passe plutôt bien. Pour la prochaine fois je regarderai la série, il faut juste que je coupe toutes mes scènes ! », ajoute-t-il. La dernière question se solde malheureusement par un échec de son côté avec une erreur sur la grossesse de Mary au cours de la saison deux. Il ne pensait pas que cela avait lieu au cours de cette saison… Le Quiz se termine donc par un podium sans nos deux invités !

Pour terminer l’activité, Dream It Con a mis au point un petit jeu du nom de Mot de Passe. Le but est donc de faire devenir une expression à l’autre personne tout en évitant les trois mots interdits. C’est Torrance qui se lance en premier pour faire devenir un nom. « C’est le nom de quelqu’un. C’est mon nom dans la série », explique-t-il. Toby trouve donc facilement la réponse qui est Bash, ce qui crée l’hilarité. Saâd et Aly, les deux animateurs, ne sont pas en reste et n’en reviennent pas face à la méthode utilisée. « J’essaierai de ne pas tricher la prochaine fois », répond alors Torrance. Les mots s’enchaînent dans la bonne ambiance comme durant le Quiz. C’est donc là-dessus que se termine notre première activité de la journée, et pas des moindres ! Toby ne manquera pas de féliciter une dernière fois Alyzée en lui disant qu’elle connaît mieux la série qu’eux deux réunis.

Pour une première, nous devons saluer la prestation de Saâd et Aly qui devaient à la fois gérer le jeu et se charger de la traduction. Ce ne fut pas toujours simple de tout traduire mais le global l’était. Par ailleurs, Torrance et Toby étaient très à l’aise tous les deux ce qui a permis un bon moment de rires et de nostalgie sur l’époque de Mary Stuart. Il semblerait que les acteurs aient eux aussi apprécié l’expérience !

Notre journée Dream It At Home 5 se poursuit par une nouvelle activité Quiz, cette fois-ci avec le cast de Shadowhunters. C’est aux côtés de Katherine McNamara (Clary Fray) et Will Tudor (Jonathan Morgenstern/Sebastian Verlac), meilleurs amis dans la vie réelle, que nous allons passer la prochaine demi-heure. Là encore, Dream It Con a mis au point une activité originale. Cette fois-ci le principe est différent et les questions ne portent pas sur leurs connaissances sur la série mais plutôt sur leurs connaissances mutuelles l’un envers l’autre. Effectivement, le principe est de savoir qui de Katherine ou Will connaît le mieux l’autre.

C’est Kat qui arrive en premier et qui ne tarde pas à annoncer la couleur : « Will et moi-même sommes dans une ambiance à faire des bêtises, je m’excuse d’avance… », dit-elle. Will nous rejoint très rapidement et Saâd commence à énoncer les règles suite à la demande de Kat. Cette dernière s’avère très méticuleuse pour savoir ce qu’il faut faire pour gagner. Elle semble d’ores et déjà déterminée à vaincre son adversaire !

Le jeu se lance avec pour premier thème leur date d’anniversaire et leur lieu de naissance. Chacun prend le temps d’écrire sa réponse. Kat répond ensuite à la question en disant être née le 22 Novembre en Caroline du Nord. Will montre après son carnet à l’écran et on découvre alors qu’il a écrit la bonne date de naissance, mais comme lieu Kansas City. Il obtient donc un demi-point sur cette question ! Au tour de Kat de dévoiler ce qu’elle a écrit, en l’occurrence le 11 Avril en Angleterre. Pour autant, elle ne sait pas dans quelle ville il est né exactement. Will complète donc en disant que la date est exacte et qu’il est né à Birmingham. Même score pour Kat.

Le sujet suivant est de connaître le premier petit boulot étudiant de l’autre. Will ne cesse de rire en écrivant sa réponse tandis que Kat semble perplexe. « Je ne sais pas si c’est ton premier mais je sais que c’est un job étudiant que t’as eu », explique Kat en écrivant. Lorsque vient l’heure de révélation, Kat nous confie n’avoir jamais eu de travail en dehors de l’industrie du spectacle. Elle ne sait donc pas réellement ce qu’est un vrai job étudiant. Will avoue ne pas être surpris car il s’en doutait. Il a donc imaginé une théorie idiote sur ce qu’elle aurait pu faire, c’est-à-dire travailler dans un magasin de donuts ! Cette idée plaît beaucoup à Kat qui en profite pour nous raconter une anecdote comme quoi la dernière fois elle a bu trop de whisky en les préparant ! Par la suite, Will répond quant à lui qu’il s’agissait d’un travail dans une jardinerie. Kat avait écrit Hollister, ce qui est aussi vrai mais ce n’était pas le premier travail de Will. « C’est grâce à ce job en jardinerie que j’ai tout su sur les plantes. Mais ta réponse était bien Kat ! », dit-il.

Nous allons ensuite dans la sphère familiale pour savoir combien de frères et sœurs ils ont. Kat est fille unique et Will a eu bon à cette question. De son côté, il en a deux, un frère plus âgé et une sœur plus jeune. Alors que Kat a bien répondu, elle va même plus loin en donnant leurs prénoms Ed et Ali. C’est donc un point de chaque côté !

Partons cette fois-ci à l’aventure avec leur endroit favori où ils se sont rendus ensemble. Alors que Will écrit immédiatement, Kat prend plus de temps à réfléchir. Les deux amis communiquent beaucoup par leurs expressions faciales ce qui est très drôle à voir à l’écran ! « Il n’arrête pas de faire ça, c’est bien le problème », dit Kat en riant. Au moment du verdict, notre invitée nous explique que c’est très dur pour elle de choisir et qu’elle déteste devoir faire des choix sur ses favoris de manière générale. Pour autant, elle a vraiment adoré leur tout premier voyage à Sainte-Lucie aux Antilles. La réponse est la même pour Will et ils obtiennent tous les deux le point !

Dans un registre plus personnel, quelle est la première chose que chacun fait le matin après s’être réveillé ? Kat dit que la concernant cela se joue entre manger ou bien faire de l’exercice. Ce sont généralement les deux choses qu’elle fait. Will a répondu correctement en disant faire de l’exercice. Il doit à son tour donner sa réponse et cette fois-ci pour lui c’est prendre sa douche. Kat a écrit s’étirer ou bien lire, ce qui fait finalement réagir Will en disant que c’est également vrai ! Il fait même remarquer que ce matin la première chose qu’il a fait à son réveil était de lire, il souhaite donc accorder un demi-point à Kat.

Passons à présent à leurs talents cachés ! Nos deux invités se retrouvent dans l’embarras à chercher aussi bien pour l’autre mais aussi pour eux-mêmes. « J’ai choisi quelque chose que la plupart des personnes connaissent déjà. Le chant ! Tu chantes vraiment bien », répond Will. Pour ce qui est de Will, il aurait dit l’écriture de chansons. « Premièrement, ce qu’il dit est vrai. Mais ce n’est pas ce que j’ai écrit. J’avais mis la cuisine et la photographie. Tout le monde sait que Will est un talentueux photographe mais il est un chef fabuleux ! Tous les plats qu’il m’a préparés font partie de mes favoris », nous explique Kat. Will la remercie pour son gentil discours. Après cela, Saâd en profite pour prendre la parole et demander ce qu’ils ne savent pas faire. Ils semblent talentueux dans les tous domaines, ce qui fait rire tout le monde !

Place à l’un des sujets les plus sérieux de notre monde : la nourriture. Quel est leur type de cuisine ou bien plat préféré ? « C’est très difficile car on a voyagé et mangé dans tellement d’endroits différents… Je pourrai probablement commander pour Will dans n’importe quel restaurant ! », commente Kat. Pour ce qui la concerne, elle dirait peut-être la cuisine mexicaine ce qui amène Will à se tromper car il avait écrit la nourriture française. Il n’a pas écrit le barbecue mais c’est aussi quelque chose qu’elle apprécie beaucoup. Kat répond que sa réponse est bonne car elle adore beaucoup de types de nourriture. Elle veut donc qu’il ait le point ! Pour ce qui est de Will, il nous répond la nourriture italienne et c’est ce qu’a écrit Kat. Elle ajoute qu’il fait de très bonnes pâtes et bruschettas. Égalité sur cette question à nouveau !

Place à une question d’actualité sur le confinement. Avec qui sont-ils en quarantaine ? Kat répond être avec Zelda la plupart du temps et c’est exactement ce qu’a écrit Will en s’ajoutant également lui-même à la liste. Ils ont effectivement passé du temps ensemble durant cette période. Pour ce qui est de Will, Kat a écrit Matt, Toni et Charlie le chien. C’est aussi correct ! Côté réseaux sociaux, s’il devait choisir leurs préférés les deux répondent finalement la même chose avec Instagram et Pinterest. « Pinterest c’est là que je vais chercher toutes mes recettes », nous confie Will. « C’est en quelque sorte la représentation de tout ce qu’il y a dans notre cerveau, c’est génial ! », ajoute Kat.

La dernière question porte sur leurs peurs. Kat explique avoir une crainte très bizarre sur le fait de faire tomber ses affaires dans les caniveaux ou encore les fentes entre l’ascenseur et les étages. Elle a très souvent peur de faire tomber ses clés, son téléphone ou encore ses bijoux. Ce lui est déjà arrivé notamment une fois où elle est restée bloquée hors de son appartement. Alors que Will lui demande combien de fois cela lui arrive, Kat décide de répondre par l’humour et de faire jouer le cinquième amendement qui lui donne alors le droit de garder le silence. Plus sérieusement, elle ajoute que l’inactivité l’effraie quelque peu aussi. Will montre alors à la caméra ce qu’il a écrit, en d’autres mots le fait de ne pas pouvoir voyager. Kat dit qu’en effet cela rejoint son principe de stagnation donc c’est correct. Pour ce qui est de Will, il rejoint ce qu’a dit Kat sur le principe d’inactivité. Mais malheureusement Kat ne rapporte pas le point en ayant inscrit son papier qu’il n’avait peur de rien. Cela fait beaucoup rire son ami !

L’activité est à présent terminée, au grand désespoir des fans pour qui c’est un plaisir de voir leurs idoles aussi investis dans le jeu. Les résultats sont alors annoncés et Will est le grand gagnant avec 7,5 points face à Kat qui finit avec 7 points. « Cela s’est joué à 0,5 point mon ami ! », conclut Kat.

19H00 : Panel Shadowhunters

Le premier panel de la soirée démarre par les retrouvailles de la famille Shadowhunters. Katherine ‘Kat’ McNamara (Clary) et William ‘Will’ Tudor (Jonathan) sont les premiers à apparaître sur nos écrans, déjà en pleine forme et motivés à 100% puisqu’ils viennent de terminer leur activité Quiz ensemble. C’est ensuite la pétillante Nicola Correia-Damude (Maryse Lightwood) qui rejoint l’équipe. Celle-ci partage sa joie, parce qu’après deux ans, elle et son mari sont enfin de retour chez eux, dans leur maison. La conversation dérive sur les vaccins et Nicola qui raconte une mésaventure qui lui est arrivée au Mexique avec un clou sur lequel elle a marché. Que les fans se rassurent, c’est arrivé il y a dix ans et elle précise en riant qu’elle a fait un tas de choses beaucoup plus stupides depuis ! Matthew Daddario (Alec Lightwood) fait son entrée sous les acclamations de ses anciens collègues. Les félicitations sont de rigueur puisque celui-ci est récemment devenu papa ! Nicola demande si, du coup, cela fait d’elle une grand-mère fictive. Ce à quoi Matt répond qu’elle est une jeune grand-mère. Un message d’un certain ” BEST SHADOWHUNTER ” s’affiche soudainement dans le chat disant ” Hey, c’est Dom, ils m’ont fait rentrer en tant que fan “. En effet, Dominic Sherwood (Jace Herondale) ne tarde pas à apparaître à l’écran lui-aussi, sous le magnifique pseudo ‘Best Shadowhunter’. Tout le monde parle en même temps, le mari de Nicola se joint à elle pour quelques secondes afin de faire un petit coucou au cast puis disparaît. Ce joyeux chaos annonce d’ores et déjà la bonne ambiance du panel ! Comme le dit si bien Saâdles acteurs sont on fire !”

La première question est la suivante : quelle est LA chanson que leur personnage dans Shadowhunters aurait absolument dans leur playlist ? Matthew se lance en disant qu’il a toujours ses réponses préparées en avance et que tout le monde doit connaître celle-ci. Sa chanson serait bien sûr ‘Don’t Stop Me Now‘ du célèbre groupe Queen. Kat prend la suite en disant que ce serait ‘Fragile World‘ de Simon Lewis sans aucun doute. Sa réponse est suivie d’une exclamation de Dom « Oh seigneur ! ». Le tournage de la série s’est terminé il y a si longtemps pour lui qu’il se demandait qui était ce Simon Lewis, avant de se souvenir qu’il s’agit en fait du personnage interprété par Alberto Rosende. L’acteur a effectivement participé à la bande originale de Shadowhunters. Pour Nicola, Maryse aurait une chanson par saison. Pour la saison trois, elle est certaine que ce serait ‘Single Ladies‘ de Beyoncé et pour la saison deux, elle choisirait probablement ‘Redemption Song‘ de Bob Marley. C’est Matthew qui donne l’idée pour la saison une en disant que ce serait la ‘Marche de Dark Vador‘ déclenchant l’hilarité de tous. Pour se venger, Nicola fait remarquer à son fils fictif qu’elle, elle n’a pas besoin de préparer ses réponses en avance, ça vient juste comme ça, instinctivement. Will, à son tour, déclare que ce serait une chanson très célèbre d’Adèle sur les lasagnes. Ses collègues l’interrogent et répètent le titre pour être sûrs de bien avoir entendu, mais Will stoppe le suspens en disant que tout ça n’est qu’une blague évidemment et qu’il choisirait ‘Highway to Hell‘ de AC/DC. C’est Dominic qui répond en dernier en choisissant ‘Danger Zone‘ de Kenny Loggins.

La question suivante concerne les scènes de combat et si ça leur manque de s’entraîner pour celles-ci. C’est la jolie Kat qui répond la première en affirmant que ça lui manque. Elle précise qu’elle ne s’était jamais entraînée avant de faire la série. Elle est connue pour être athlétique mais plutôt pour de la danse ou de la course, pas pour le genre d’entraînements qu’ils ont eu pour les combats. Elle est très reconnaissante d’avoir eu les garçons pour pouvoir s’entraîner avec elle. Elle explique que Matthew lui a appris une chose tandis que Dominic lui en a appris une autre et que c’était comme s’entraîner avec ses deux grands frères. Dominic précise que c’était beaucoup de travail et que c’était dur. Nicola plaisante en demandant s’il ne s’est d’ailleurs pas blessé plusieurs fois en s’entraînant. Ce à quoi l’intéressé répond par l’affirmative. Matthew rajoute qu’en réalité les sessions d’entraînement étaient encadrées et bien organisées mais c’est eux qui poussaient la chose et allaient trop loin. Donc quand ça dégénérait, c’était entièrement de leur faute, mais ils ont l’air de plutôt bien l’assumer. Will révèle qu’il est arrivé après tout le monde et qu’il n’avait jamais fait ça. Donc lorsqu’il est arrivé et qu’on lui a expliqué qu’il ne devait pas blesser l’autre mais juste prétendre le faire, il s’est dit « Oh mon dieu, mais comment je fais ça moi ? ». Finalement, l’acteur explique que lorsqu’il a eu les épées entre les mains, elles sont devenues comme une extension de lui-même et c’était beaucoup plus simple. Dominic renchérit en se rappelant d’une scène dans laquelle il se battait contre lui et complimente Will en disant qu’il a été incroyable et qu’il a brillé pendant le tournage de ce combat. Pour lui c’était une des scènes les plus compliquées qu’il ait eu à tourner en deux saisons et demi. Il était un peu jaloux de voir à quel point il avait du mal et que Will, qui venait d’arriver, était si excellent.

Alan Van Sprang (Valentin Morgenstern) arrive sur le panel sous le cri de Kat « Papa ! ». L’acteur s’exclame alors « Haha ! Ma fille ! Mes fils ! Ma femme ! Mon amoureuse ! » déclenchant les rires de sa famille fictive. Il déclare qu’il vient juste de quitter son autre famille de Reign, « juste une autre bande d’enfants qui veulent me tuer aussi ».

La troisième et dernière question porte sur ce qui manque le plus aux acteurs de la série. C’est Kat qui répond de nouveau la première en disant simplement d’une voix nostalgique «ça ». Elle parle des tous les moments drôles qu’ils ont passé ensemble, devant et derrière la caméra, mais aussi sur le tournage et hors tournage. Elle précise que ce groupe de personne est vraiment très spécial. Alan révèle que ce qui lui manque c’est d’entendre Kat expliquer tout ce qu’elle peut, d’entendre Dominic juste rigoler et d’écouter Matthew tout raconter à propos d’un sujet. Matthew prend la parole à son tour en disant que tous les acteurs présents lui manquent, et que les gens en général lui manquent. Dominic se moque de lui et le charrie en disant qu’il était sûr que ça ne pouvait pas être un vrai compliment, qu’il a bien sûr fallu qu’il rajoute que tous les gens lui manquent et pas seulement eux, avec qui il a passé quatre années de sa vie. Quant à Nicola, elle explique qu’elle venait juste d’être maman, son fils avait à peine trois mois au moment du tournage donc le cast représente en fait ses premiers amis après qu’elle soit devenue mère. C’était sa vie sociale post accouchement car elle précise qu’être une mère qui travaille, notamment dans la télé, c’est compliqué pour se faire des amis. Elle ne peut pas aller rencontrer d’autres mamans aussi simplement. Elle confie en plaisantant qu’elle sait aussi qu’elle était invitée aux fêtes du cast juste parce qu’ils voulaient que son mari soit là et que ce n’était pas pour sa présence à elle. Après ce petit moment émotionnel, c’est Will qui reprend la parole en disant qu’il est 100% d’accord avec tout le monde et que c’est cette équipe qui lui manque parce que ce sont les meilleurs personnes dans le monde. Il ajoute cependant que la table du buffet du tournage lui manque aussi. Nicola lui demande alors quel était son met préféré, ce à quoi il répond les noix, déclenchant un fou rire général. Les acteurs renchérissent lui disant qu’il aurait pu choisir n’importe quoi, le fromage, les croissants, ou autre mais il a choisi les noix.

C’est sur ce moment rempli de nostalgie, de rires et d’amitié que s’achève le panel de la série Shadowhunters. Trente minutes et seulement trois questions, mais c’est aussi ce qui fait le charme de ce cast soudé et plein d’humour. Chacun part pour les activités suivantes, laissant place au panel de Reign.

19H35 : Panel Reign

Nous retrouvons avec joie les acteurs de Reign qui ne sont jamais en reste pour dialoguer avec leur public ! Anna Popplewell (Lola) et Alan Van Sprang (Henry II) sont les premiers à allumer leur caméra, bien vite rejoints par Torrance Coombs (Bash) et Toby Regbo (Francis). Pas une seconde à perdre pour démarrer le second panel du samedi !

La première question concerne les conditions particulières de tournage en temps de COVID-19. Torrance est le premier à prendre la parole. Il explique que depuis déjà plusieurs années, l’industrie du cinéma commençait à privilégier le virtuel pour les auditions. La crise sanitaire a donc accéléré cette transition, bien que chaque acteur s’était déjà progressivement habitué à ce mode de fonctionnement alternatif.

Torrance n’a cependant aucun tournage en cours et invite donc ses collègues à répondre à la question initiale. Toby ne cache pas que les conditions actuelles sont étranges et difficiles, même s’il est très heureux de pouvoir tourner. Il faut évidemment qu’il suive toutes les mesures sanitaires qui nous sont familières, mais doit également se soumettre à des tests de dépistage du virus tous les quatre jours. Le comble est qu’il a malgré tout attrapé le COVID quelques semaines auparavant, mais Toby rassure ses fans en précisant qu’il ne l’a pas contracté dans ses formes les plus graves.  

Quant à Anna, elle confie que « ce n’est pas un très bon moment pour être acteur ». Parfois, la situation la mène à regretter de ne pas exercer un métier qui aiderait la société, comme par exemple médecin. Toby rebondit sur ce point en s’exclamant que le monde de la télévision et du cinéma répond tout de même aux besoins des humains qui voudront toujours du divertissement peu importe la situation. « C’est une industrie que personne ne peut arrêter ! », achève-t-il.

Alan, de son côté, est actuellement pris par le tournage d’un film et de deux séries : l’une dans laquelle il est déjà apparu, ainsi qu’une inédite. Puisqu’il se trouve à Toronto, les mesures sanitaires n’ont pas été tout à fait les mêmes et la situation s’est stabilisée plus longtemps qu’aux États-Unis. Cependant, tout s’est accéléré dernièrement et il lui a fallu s’adapter à son tour. « Mais, peu importe ce qui se passera, nous tournerons », promet-il, optimiste. Anna pose alors des questions à Alan sur les mesures propres à ses tournages et il les détaille, avant d’expliquer que les tests de dépistage ont lieu cinq jours par semaine pour lui. Il précise ensuite qu’il avait véritablement l’impression que le coton-tige atteignait son cerveau les premières fois, mais il a fini par s’y habituer.

Le public souhaite ensuite connaître la personne la plus drôle parmi les acteurs de Reign Torrance ouvre le bal en répondant que c’est Toby, puis les trois autres désignent  à l’unanimité Caitlin Stasey (Kenna). Anna justifie ce choix en expliquant que Caitlin déborde littéralement d’énergie, même lorsqu’ils devaient tourner à deux heures du matin.

Une autre question les pousse à partager leurs passe-temps actuels. Alan plaisante d’abord en disant que ce sont les lunettes, et il superpose plusieurs paires sur son visage. Plus sérieusement, il répond qu’il ne saurait quoi répondre, car son fils est désormais assez grand et ils ne font plus certaines activités autrefois coutumières, tel que le karting. Puis, Alan s’écrie soudainement : « Mon activité du moment est d’essayer de vendre ma maison le plus vite possible malgré la pandémie, voilà ! ».

Pour Toby, la réponse est simple puisqu’il parle très souvent de sa passion pour le dessin. Ses confrères lui demandent alors si les tableaux derrière lui sont ses œuvres, mais il répond que non, avant d’offrir une visite guidée des peintures.

Le passe-temps d’Anna est plus commun en cette période, puisqu’elle cuisine et s’adonne à la pâtisserie. Elle précise qu’elle fait désormais ses propres tacos et hamburgers, ce qui semble émerveiller ses collègues de Reign ! Une fan dans le chat du Zoom lui fait alors remarquer que tout le monde cuisine depuis 2020, et Anna rigole en s’exclamant : « C’est vrai, je fais comme tout le monde en fait ! ».

Enfin, Torrance s’est remis à la pratique de la guitare qu’il avait délaissée. Il est d’autre part en train de créer une chaîne de streaming sur Twitch sur laquelle il compte jouer à des jeux vidéo en live.

La dernière question concerne leur souvenir favori du tournage de Reign. Exceptionnellement, il est commun aux quatre acteurs ! « C’est l’histoire de Tony le raton laveur », s’écrie Torrance, avant que Toby ne se décide à expliquer l’histoire aux fans. Il raconte alors que lors de leur tournage en Irlande, ils ont découvert qu’une famille de ratons laveurs vivait dans le toit de leur hôtel. Ils se sont ainsi mis à leur inventer des noms, des voix et toute une histoire personnelle. Aucun doute que cette anecdote les unit encore plusieurs années plus tard et les fait beaucoup rire !

Sur cette dernière note humoristique, le panel s’achève, laissant place aux autres animations de la soirée.

C’est l’heure d’une nouvelle activité, cette fois-ci en présence de Matthew Daddario de Shadowhunters. Ce dernier se prête au jeu du 90 secondes challenge. Les règles de cet extra sont simples : les fans posent une question dans le chat et il doit y répondre en 1 minute et 30 secondes maximum.

S’il se dit prêt à relever le défi, il se retrouve challengé dès la première question. En effet, un fan lui demande de faire une phrase en suivant l’ordre de l’alphabet. Ainsi, chaque mot se précédant doivent respecter l’ordre alphabétique. Il commence en beauté avec Anybody, puis un mot en B, puis C, et ainsi de suite…jusqu’à buter sur la lettre G ! Il abandonne de suite et s’avoue vaincu car il ne s’attendait pas à ça ! Mais il félicite tout de même le fan en demandant son prénom à Aly et Saâd car il est épaté de l’idée !

La seconde question est plus simple : s’il pouvait poser une question à une figure historique, qui choisirait-il et quelle serait sa question ? Cependant Matthew explique que choisir non seulement une question spécifique mais aussi qu’une seule personne en particulier ne serait pas pertinent. Ce qui l’intéresserait serait d’avoir un avis plus général, comme comprendre comment Napoléon en est arrivé à établir certaines lois, mais plus particulièrement de pouvoir questionner quelqu’un de lambda. En effet, prendre quelqu’un du peuple permet d’avoir une opinion avec davantage de recul. Ainsi, il aimerait questionner quelqu’un sur ce que la personne pense de Napoléon ou de ses politiques, car la réponse sera plus intéressante que s’il l’avait posée à Napoléon en personne. De là, il explique penser qu’en prenant une population entière, personne n’aura le même avis. Ce serait donc génial de pouvoir poser la question à un groupe de personnes, dans un bar par exemple ! Il s’imagine arriver chez les romains et leur demander ce qu’ils pensent d’une figure politique de l’époque, ce serait fou ! Si la déclaration de Matthew est très intéressante, il n’a cependant toujours pas réussi à se cantonner aux 90 secondes demandées !

Alors que Saâd traduit, Matthew a une révélation ! Il dit aux deux traducteurs qu’il a enfin compris le but de ce jeu. En lui imposant une durée de seulement 1 minute 30 pour ses réponses, Dream It l’a en fait piégé afin qu’il puisse arrêter de donner des discours trop longs, compliquant la tâche à Saâd et Aly ! Cela fait bien rire ces derniers, et l’acteur au passage.

La troisième question sera celle de la réussite pour lui ! En effet, il lui est demandé quelle fin aurait-il imaginé pour Shadowhunters. Il répond alors que c’est une question facile pour lui car il a toujours eu une petite idée au coin de sa tête : il pensait à une apocalypse. Cependant, juste pour ce jeu, il va improviser une nouvelle réponse. Et si les personnages de la série vivaient à notre époque, en pleine pandémie et avaient juste une vie ennuyante ? En effet, ils ne pourraient même plus aller chasser des démons puisque ces derniers seraient aussi coincés à la maison ! Il visualise alors comme protagoniste un démon que l’on verrait se réveiller, puis se rendre au travail, aller au bar et ensuite se disputer avec sa femme car il boit trop. Dans l’épisode d’après, on le verrait réaliser qu’il a un problème d’alcoolisme et essayer d’être sobre. Il conclut en disant que l’on réaliserait que même les démons ont leurs propres démons intérieurs.

La question suivante se porte davantage sur son travail d’acteur : utilise-t-il son analyse faite sur les comportements humains pour construire ses personnages et mieux les comprendre ? « Évidemment » répond-il. Pour lui, lorsque l’on étudie un personnage, on ne puise pas qu’au fond de soi mais aussi chez les autres afin de construire le protagoniste. Il y a tellement de types de personnes différentes, que se baser seulement sur soi serait une erreur puisque personne ne s’identifierait au personnage dans ce cas. Pour avoir plus de cohérence, il faut ainsi observer son entourage et les gens de façon générale afin de pouvoir prendre des éléments chez les uns et les autres pour ne faire qu’un.

Si pour la seconde fois de l’activité, Matthew arrive à répondre en 1 minute 30 pile, il lui est tout de même demandé ce qu’il ferait si on lui enlevait la possibilité de parler pendant six mois. La question le fait rire mais il explique que ce serait en fait plutôt drôle comme expérience. D’une part, tout le monde lui parlerait mais il ne pourrait aider personne ! D’un autre côté, ce n’est pas dramatique car il a une échéance. Selon lui, si on sait combien de temps on doit attendre, cela dédramatise la chose. Pour lui, c’est comme si on nous disait maintenant que dans six mois, le COVID-19 ne serait plus qu’un lointain souvenir. Tout le monde serait bien plus patient.

Afin de boucler la boucle, la dernière question renvoie à la toute première : il doit citer des animaux en suivant l’ordre de l’alphabet. Matthew râle gentiment en disant que cette question est créative ! Il repart alors sur sa lancée et cette fois arrive à trouver un animal en G…mais butte sur le H ! Il rigole alors en expliquant qu’ils ont trouvé sa faiblesse : l’alphabet ! Si normalement il se débrouille toujours très bien sous pression, l’alphabet est en fait son point faible. À partir de demain, il promet qu’il le récitera tous les jours et apprendra tout un tas de mot et dans l’ordre cette fois ! Aly lui propose alors de toujours emmener avec lui une feuille sur laquelle il inscrirait l’alphabet. Ce à quoi Matthew répond qu’il le connait et il le récite ainsi pour appuyer son propos. Il ne sait juste pas s’en servir !

On termine ainsi le 90 secondes challenge sur une belle touche d’humour et nous pouvons en conclure que c’est une nouvelle activité réussie pour Dream It. Si le choix de l’acteur a beaucoup joué dans la qualité de ce moment, Aly et Saâd ont su mettre Matthew dans l’ambiance, et traduire les réponses en moins d’1 minute 30 à chaque fois ! 

Nous retrouvons Matthew Daddario (Alec Lightwood) afin de commencer cette nouvelle activité, cette fois-ci en compagnie de son acolyte Dominic Sherwood (Jace Herondale). Comme vous l’aurez compris lors des précédentes activités (ou même lors des précédentes conventions), l’ambiance n’est pas prête de se calmer ! Même principe que pour le jeu entre Kat et Will, nous allons voir si les deux garçons se connaissent vraiment comme leurs personnages dans la série. Effectivement, dans Shadowhunters, ils se font appeler Parabatai, autrement dit ils sont unis par un lien sacré et partagent leurs forces et émotions.

Nos deux invités se connectent en même temps sur Zoom. Alors qu’ils n’ont pas encore leur caméra activée, nous pouvons lire dans le chat « Je suis là en tant que fan ! ». C’est nul autre que ‘Better Than Matt’ qui poste ce message et nous comprenons très vite qu’il s’agit de Dominic Sherwood. Une fois qu’ils sont visibles à l’écran, les règles sont vite énoncées. « Ce n’est pas un Quiz. C’est une compétition. Celui qui vous dit le contraire est un menteur », dit Matthew. Dominic ne tarde pas à rétorquer « Je vais gagner. J’ai plein de notes sur toi. Tout ce que tu dis je l’écris dans un journal ». Alors qu’un nouveau message apparaît dans le chat de la part d’un fan qui pense qu’ils ne feront pas aussi bien que Kat et Will au précédent Quiz, les deux garçons s’échangent un regard et se montrent quelque peu énervés. « Oui j’ai vu ce message aussi ! », répond Dominic. Ils sont fin prêts à faire de ce Quiz un moment mémorable !

Alors que Saâd leur demande s’ils ont bien du papier et un stylo, Dominic répond qu’il n’en a pas besoin car il a tout en tête. Matthew lui fait constater qu’ils en ont sans doute besoin pour vérifier qu’ils ne trichent pas. « Nous, tricher ? », répond Dominic en riant. Ce sera le premier à revenir à l’écran et il dit être prêt. Si Matthew n’est pas préparé c’est de sa faute, il propose qu’on lui accorde déjà des points.

Place à présent aux questions. La première concerne leur anniversaire et lieu de naissance. « Dom si tu tentes de regarder sur internet je te tue ! », prévient Matthew. Alors qu’il attend que son ami soit prêt, le temps s’éternise. « Il regarde son téléphone, il triche ! », s’exclame-t-il. Dominic donne les informations le concernant. Il est donc né le 6 Février à Tunbridge. Matthew a écrit qu’il est né dans le Kent, ce qui est bon puisque sa ville de naissance se trouve dans cette région. Pour ce qui est de la date, malgré le beau message véhiculé cela ne peut être accepté complètement. Effectivement, Matthew a répondu que l’anniversaire de Dominic est tous les jours dans son cœur. Il obtient la moitié des points ! Dominic dévoile à son tour ce qu’il a écrit en ce qui concerne Matthew et cela s’avère quelque peu originale. Il nous garantit que Matthew est né un 32 Novembrier (mélange du mois de Novembre et de Février) à Dumb-Dumb Town que nous pourrions traduire en français par la Ville Stupide. « Si tu voulais vraiment gagner ce jeu, tu savais très bien que je suis né à New-York ! », lui répond Matthew. Il nous dira être né le 1er Octobre, c’est donc une réponse totalement fausse pour Dominic. Alors que Saâd se charge de la traduction, il cherche de quelle manière retranscrire ce qu’il a dit. « Le mot que tu recherches est correct ! J’ai donné la bonne réponse », lui dit ce dernier.

Nous passons au sujet suivant qui est le premier petit boulot étudiant qu’ils ont eu. Matthew nous confie qu’il était pour sa part stagiaire dans un centre astrophysique. Dominic révèle sa réponse, bien loin de celle de son ami, puisqu’il assure que Matthew n’a jamais travaillé un seul jour de sa vie. « Tu sais quoi ? Ce n’est pas du travail, c’est de l’amusement. Je m’amuse peu importe ce que je fais ! », affirme-t-il. Du côté de Dominic, son premier job était barman. « Ce n’est pas ce que j’ai répondu… Je pensais que t’étais dans une colonie de vacances ! », lui dit alors Matthew. Dominic explique que c’est faux, ce genre de choses sont plus répandues aux États-Unis qu’en Angleterre.

Changeons d’horizon pour la prochaine question. Quel est le pays qu’ils ont préféré visiter ensemble ? « On doit avoir la même réponse sur celle-ci ! Je jure sur Dieu, si tu me fais passer pour un idiot… », lui dit Matt. Les deux garçons décident de dévoiler leur idée en même temps au bout de trois secondes… Et lorsqu’ils nous dévoilent leurs feuilles, ils n’ont pas écrit la même chose ! Matthew a écrit l’Espagne tandis que Dominic a répondu la Crète. « La Crète n’est même pas un pays ! C’est une partie de la Grèce », commente Matthew en riant. Dominic dit qu’il a mal orthographié Espagne mais c’est ce qu’il voulait dire ! Par la suite, nos deux invités expliquent alors avoir adoré la Grèce et se sont rendus dans deux endroits différents, la Crète donc, et Mykonos. Pourtant, Matthew dit que l’Espagne reste son voyage préféré car ils s’étaient vraiment amusés notamment car ils avaient pu aller au zoo. « Une fois qu’on a un vaccin, repartons ensemble en voyage bébé ! », déclare Dominic.

Sujet suivant lorsqu’on aborde cette fois-ci les pires surnoms qu’ils se sont donnés. Matthew dévoile ce qu’il donnerait à Dominic et il l’appellerait un simple collègue de travail. « Collègue, je me sens insulté ! », lui répond Dominic tout en riant. « C’était le but ! Car tu n’es qu’un collègue à mes yeux », lui rétorque alors Matthew. Dominic dévoile à son tour sa trouvaille qui n’est autre que ‘Fat Matt’. En anglais cela rend mieux qu’en français, où on le traduit littéralement par le ‘Gros Matt’, puisqu’on perd les rimes. Lors de la traduction, Dominic ne peut s’empêcher de commenter « Le mot collègue a l’air encore pire dit en français ! ».

La question suivante porte sur les talents cachés, que personne ne connaît. Dominic semble très vite trouver une réponse et en est plutôt fier tandis que Matthew semble perplexe. « Je n’ai aucune idée de ce qu’est mon talent caché ! », explique Matthew. « Je vais te le dire moi : le jeu d’acteur ! Personne n’a jamais vu Matt dans un bon jeu d’acteur ! », atteste Dominic ce qui engendre l’hilarité générale et aussi le départ de Matthew qui quitte nos écrans. Il revient quelques secondes après et ne peut s’empêcher de dire « Bordel c’était vraiment violent ! Tu m’as frappé fort ! ». Alors que Saâd et Aly demandent à présent à Dominic de dévoiler son talent caché, Matt refuse de procéder de cette manière.  « J’en ai rien à foutre de son talent caché !  Moi ce que je peux vous dire c’est qu’il a l’air stupide quand il dort ! », lui réplique-t-il. Dominic avoue que ce n’est pas faux. Cela lui arrive aussi de frapper les gens dans son sommeil ce qui n’est pas très pratique. Il en profite aussi pour nous montrer son chien et nous dire qu’il reste toujours avec lui le temps qu’il s’endorme puis après il part se coucher à son tour dans la salle de bain. Aly se charge de la traduction tandis que Dominic continue de charrier Matthew « Regarde à quel point t’as l’air bouleversé. Parce que tu sais que ma réponse est la meilleure ! », lui dit-il.

Impossible de faire un Quiz sans parler nourriture. Quel est leur plat préféré ? « Je ne suis même pas sûr que tu saches cuisiner un seul plat », commente Matthew. « C’est difficile de connaître Dom car il est… », dit-il. « Trop complexe ! », ajoute Dominic. Matthew dévoile ce qu’il a écrit concernant son adversaire et il s’agit du hachis parmentier. Aussi étonnant que ce soit, pour une fois il s’agit de la bonne réponse ! « Je renais », ajoute Matthew. Au tour de Dominic de donner sa théorie et il certifie que Matthew ne mange pas car il vit de l’énergie de l’univers. Les garçons se lanceront par la suite dans un grand débat scientifique durant plusieurs minutes à parler de l’osmose, du glucose, du spectre, de radiations, des photons, plantes etc. Matthew ne se gênera pas à lui monter son savoir sur le sujet et à le traiter d’imbécile !

C’est sur cette discussion des plus vivantes que se termine ce Quiz. Incomparable par rapport aux autres activités, personne n’a vu le temps passer face à nos deux invités des plus déchaînés. Ils finiront par se mettre d’accord que tout le monde a gagné et ils sont d’ores et déjà prêts à refaire cette activité une prochaine fois. En attendant, on a fait le plein d’humour pour la soirée et nous partons à l’atelier de Matthew.

C’est à nouveau en présence de Matthew que se poursuit notre week-end. Cette fois-ci, nous sommes avec lui pour parler du métier d’acteur et de son expérience personnelle. Avant de débuter son atelier, il tient juste à rappeler qu’être acteur est son travail mais que ce n’est pas pour autant qu’on sait tout mieux que tout le monde sur l’industrie. Certains ont fait des études pour le devenir, d’autres ont reçu un talent inné. Cela n’empêche à personne d’en faire sa carrière et d’en être talentueux. Nous pouvons maintenant passer aux questions.

Le premier thème abordé est celui des auditions. De quelle manière s’y prépare-t-il ? Il nous explique qu’il existe plusieurs étapes et elles ne sont pas les mêmes en fonction de notre carrière. En effet si on débute, on n’aura pas les mêmes réflexes que quelqu’un ayant déjà acquis de l’expérience. Quand on commence sans connaître personne dans l’industrie, le but est de se préparer au maximum au rôle, d’en apprendre le plus possible dessus et de lire le script. Par la suite, il faut mémoriser ses lignes et s’y entraîner avec quelqu’un. Puis faire l’audition en s’enregistrant. Cependant, la vraie clé est le temps dédié aux recherches. Qui plus est, l’interprétation se doit d’être préparée. Il ne faut pas y aller en comptant sur l’instinct, ce n’est pas suffisant. Avec les années, on se rend compte après que l’audition ne porte pas uniquement sur la révision de ses lignes, mais de savoir à qui on va s’adresser. La cible est importante pour véhiculer le bon message. Connaître les producteurs, les directeurs de castings, les personnes de l’industrie du cinéma de manière générale, aide à être sur la bonne voie. Également, la manière dont on se présente en arrivant est essentielle, comme dans tout métier. La première impression n’est pas à négliger, être positif et avoir le sourire est important. C’est ce qui fait la différence entre ceux qui commencent dans le milieu et ceux qui y sont déjà. Ils connaissent les bonnes ficelles à tirer. Pour autant, il faut bien commencer quelque part, alors avoir ces bases est déjà utile.

Comment se met-il dans la peau d’un personnage ? Cette question fait rire Matthew du fait qu’il n’y a pas vraiment de temps de préparation. Il prévient que sa réponse sera courte cette fois-ci. « Nous n’avons pas le temps tout simplement, encore moins à la télévision. Dès qu’on porte les vêtements de nos personnages, c’est parti. », explique-t-il. Dans la prolongation, combien de temps met-on à tourner une scène ? Matthew avoue que c’est délicat de répondre car c’est très variable. Vu de l’extérieur, on pourrait croire qu’il n’existe pas vraiment de logique car une scène de trente secondes à l’écran peut prendre plusieurs jours de tournage. D’autres scènes parfois plus longues vont prendre quelques heures seulement. C’est difficile de quantifier. Le plus long reste la mise en place de l’équipe technique, toute la préparation en amont notamment la recherche des lieux, la mise en scène etc. Pour les acteurs, on leur dit d’attendre, de répéter pendant ce laps de temps, de venir au bon moment, puis de repartir. Cela explique leur présence sur le plateau pendant parfois douze heures pour tourner finalement pendant deux heures si on fait le compte. Par la suite, il y a aussi l’ajout des effets spéciaux comme dans Shadowhunters. Beaucoup de facteurs rentrent donc en jeu. Il compare ainsi un plateau de tournage à une ruche avec plein d’abeilles qui travaillent. C’est au final un travail d’équipe qu’on ne soupçonne pas toujours en ne voyant que les acteurs sur nos écrans.

La question suivante est destinée à savoir ce qu’il a appris d’un autre acteur avec qui il a travaillé. Il explique alors qu’il ne s’agit pas d’un seul acteur mais d’un groupe en général. Le plus important est d’être fiable, à partir du moment où tu fais correctement ton travail, tu trouveras toujours du boulot. Ce conseil est valable pour n’importe quel métier. Lorsqu’il arrive sur un tournage, il aime apporter de bonnes ondes et transformer cela en une bonne énergie pour ainsi faire du bon travail. Aux côtés d’Harry Shum Jr (Magnus) dans Shadowhunters, il a vu que c’était primordial de continuer à faire des recherches. Il ne faut pas se contenter de ce que l’on sait déjà, il faut suivre l’évolution du personnage et continuer d’apprendre. Matthew a observé ce travail chez plusieurs acteurs et c’est donc ce qui compte pour lui. Il nous explique aussi qu’il faut savoir amener de l’énergie au bon moment pour que ce soit parfait.

Pourquoi est-il devenu un acteur ? Matthew nous raconte que lorsqu’on commence à jouer, cela devient vite une addiction. On ne tarde pas à être en quelque sorte accro aux émotions qui sont vécues. Aujourd’hui, s’il devait arrêter, il aurait l’impression de perdre un pan de sa vie, de sa personnalité. Ce ne serait plus vraiment lui. Il ne voit pas d’autres choix, maintenant qu’il a commencé il ne peut pas s’en passer. Pour ce qui est de la sélection d’un script, quels sont les critères essentiels pour lui ? « Oh… ce n’est pas simple. Des fois on lit un script et on se dit c’est intelligent. L’intelligence se voit dans la structure de l’histoire, de l’écriture des personnages… On recherche ça. », dit-il. Si le contenu est intéressant, cela lui amène de la curiosité. Il lit les premières pages puis il cherche la cohérence au niveau du texte et du personnage. Si tout fonctionne, c’est bon. Sinon l’histoire peut vite tourner au ridicule.

Le sujet suivant est à propos de la gestion du stress. L’angoisse est à son apogée sur les périodes d’auditions pour décrocher un rôle. Des fois ils peuvent n’avoir aucune audition pendant des mois puis plusieurs la même semaine. Pour ce qui est du stress avant une performance, il y en aura toujours. Même les acteurs expérimentés lui disent que cela ne part jamais réellement. Chacun a ses méthodes pour se détendre et déstresser avant une performance. Il n’y a pas de méthode miracle, le mieux est de travailler sur la respiration. Matthew explique aussi qu’on évolue avec le temps et se rappelle de sa version de lui plus jeune. « Je devais me préparer, je devais connaître par cœur mon sujet pour parler devant les gens. J’avais même tendance à trembler devant les autres », nous raconte-t-il.

La question suivante concerne les différentes tendances qui traversent les années. A-t-il remarqué une tendance particulière récemment ? Matthew répond alors que les spectateurs aiment voir, aussi bien au cinéma qu’à la télévision, ce qu’ils ont déjà vu avant. Selon lui, ils aiment les choses répétitives jusqu’au moment où ils en ont marre et qu’ils passent à une prochaine mode. C’est pour cette raison qu’il avait plus ou moins prédit la fin de la tendance science-fiction. Le tout est donc de savoir à quel moment se termine une époque pour en commencer une nouvelle. Il faut également bien distinguer les deux pans de l’industrie du cinéma à travers l’art et le business. Ce sont deux composantes bien distinctes, il tient à le rappeler.

L’atelier est à présent terminé. « Je sais que cette activité a été très sérieuse mais il s’agit d’une industrie où il faut l’être. Pour notre gouverne à tous, on sait maintenant que les ateliers sont faits pour être sérieux », dit-il. Avant de partir, le staff de Dream It lui demande comment était cette première convention virtuelle chez eux. Matthew répond alors que c’était très sympa ! Il dit donc à bientôt à Saâd et Aly.

Dimanche : 16h35

Le second jour de convention débute avec le panel d’Henry Ian Cusick ! L’acteur de The 100, Lost et MacGyver est ravi de pouvoir retrouver ses fans, même si l’aspect virtuel de la rencontre lui demande quelques ajustements. Caméra allumée, son activé et règles expliquées, il est désormais temps pour l’acteur de répondre aux questions.

Une fan lui demande d’abord s’il apprécierait voir un reboot de Lost, ainsi qu’avoir la possibilité d’y jouer dedans. Évidemment, Henry serait très favorable à cette idée. Il plaisante d’abord en disant qu’il y jouerait Kate (interprétée par Evangeline Lilly), puis déclare qu’il resterait naturellement fidèle à son personnage de Desmond.

La seconde interrogation des fans se porte sur les nombreuses théories dans lesquelles son personnage de The 100, Marcus, serait en réalité le père d’Octavia (jouée par Marie Avgeropoulos). Henry confie alors que dans les tous premiers épisodes, il avait effectivement tourné des scènes dans lesquelles Octavia était sa fille. Finalement, cette idée a été coupée au montage et une ambiguïté s’est créée autour de leurs liens de parenté. Les acteurs continuaient donc de prendre en compte ce paramètre et nourrissaient les rumeurs et théories, et Henry exploitait son côté paternel auprès des comédiens plus jeunes de la série.

Les fans de MacGyver sont au rendez-vous et demandent à Henry de développer davantage son personnage de Russ Taylor et ce qu’on peut attendre de lui. Henry raconte qu’il vient tout juste de débuter le tournage des nouveaux épisodes et qu’il ne sait pas encore beaucoup de choses. Il peut cependant dire que son personnage aura droit à une histoire d’amour, et que l’ambiance avec ses confrères est vraiment très bonne !

Retour à The 100 et plus précisément à la fin de la série. Henry n’a pas regardé le final, mais sait tout de même ce qui s’y passe. Quant à sa fin idéale, Jason Rothenberg, le créateur de The 100, lui avait dit qu’il avait envisagé un mariage entre Marcus et Abby (interprétée par Paige Turco), une alternative qui aurait pu lui plaire ! Aucun doute que les fans du couple Kabby auraient été tout autant ravis.

La carrière de l’acteur intéresse beaucoup les fans qui lui demandent alors la scène la plus difficile à tourner parmi toute sa filmographie. Henry confesse que c’est une question qui nécessiterait beaucoup de réflexion. De son point de vue, aucune scène n’est véritablement dure, car il visualise plutôt cela comme des défis afin de se motiver à les surmonter. S’il fallait citer certains de ces challenges, cependant, cela serait une scène de MacGyver qu’il devait tourner dans un lieu assez confiné, ce qui le rendait plutôt mal à l’aise. D’autre part, il repense au film The Gospel of John dans lequel il incarnait Jésus et où il lui était nécessaire d’apprendre de longs passages de la Bible pour les réciter parfaitement.

Henry parle ensuite de musique avec son public, qui lui demande s’il songe à sortir de nouveaux morceaux. Henry rigole, s’exclamant : « Bien évidemment, qui ne le voudrait pas ? ». Il explique que l’un de ses fils chante, tandis qu’un autre joue de la guitare, ce qui est donc parfait pour monter un petit groupe musical en famille !

La question suivante est au sujet du rôle de ses rêves et Henry avoue ne pas en avoir. Les personnages qu’il a joué jusqu’à présent se sont simplement présentés à lui et il les a accueillis à bras ouverts et adorés, sans les avoir fantasmés auparavant. En somme, tout cela est un peu comme le destin, et il laisse donc les choses se faire naturellement. Pour finir, Henry ajoute que les seuls rôles auxquels il pourrait véritablement rêver sont au théâtre, puisque c’est vraiment l’endroit où il est nécessaire de diriger son personnage, mais un retour sur les planches ne fait pas partie de ses envies actuelles.

Il est à nouveau question de MacGyver lorsqu’un fan demande à Henry sa scène favorite avec son personnage. Pour l’acteur, c’est lorsque Russ Taylor doit crier une référence au jeu vidéo ‘World of Warcraft’, car c’était un moment drôle et que ce sont ses préférés.

Autre question afin de savoir si Henry aimerait passer derrière la caméra pour quelques épisodes de MacGyver. L’acteur acquiesce, mais précise que cela s’avère complexe à l’heure actuelle suite à la pandémie. En effet, il n’est pour l’instant pas certain que la prochaine saison contiendra plus que les huit épisodes prévus, qui ont déjà tous trouvé réalisateur à leur pied.

Henry parle ensuite du rôle qui lui a le plus appris au cours de sa carrière. Et, celui-ci se trouve au théâtre ! Quelques années en arrière, Henry a en effet joué dans une mise en scène de la pièce de Shakespeare, Richard II. Il y était entouré d’acteurs britanniques expérimentés et était impressionné par ces comédiens ! Cependant, il précise que chaque rôle lui a appris quelque chose, et qu’il croit fermement que l’apprentissage a lieu tout au court de la vie, à n’importe quel instant.

Les fans demandent ensuite à Henry de parler du premier instrument de musique qu’il a appris. Quand il était plus petit, il voulait jouer de la guitare et a supplié sa mère de l’emmener au conservatoire. Mais, une fois arrivé là-bas, les professeurs lui ont mis un violon dans les mains à la place. À l’heure actuelle, il confie qu’il aimerait beaucoup apprendre à jouer de la trompette.

Le panel touche déjà presque à sa fin lorsqu’il est demandé à Henry de partager la scène la plus émouvante de sa carrière. Selon lui, c’est lorsqu’il interprétait Desmond dans Lost et qu’il devait jouer la scène de l’appel téléphonique. Ce qui était spécial dans cette séquence est qu’il devait simuler un personnage au bord des larmes, ce qui était bien plus complexe que de devoir simplement pleurer.

En apprenant que la session est finie, Henry souhaite répondre aux questions du chat qui n’ont pas trouvé de réponse, en promettant d’aller très vite. En bref, il dit alors qu’il aime les scènes sous l’eau, qu’il a un fils homosexuel et qu’il aimerait développer un projet à ce sujet et qu’il ne referait du théâtre que pour des projets pleinement inédits.

Henry parcourt encore plus vite les questions et confie alors qu’il aime aller à la plage et courir dans les montagnes, qu’il adorerait parler français pour un rôle, ainsi que faire un film dérivé de The 100, et qu’il était triste d’avoir à couper ses cheveux ! Enfin, s’il avait un conseil à donner à ses fans, cela serait : « Fais simplement ce que tu veux faire, n’écoute pas les autres. »

Sur ces paroles très chaleureuses et réconfortantes, Henry remercie une fois de plus fans et organisateurs, puis quitte le panel.

L’une des guests les plus attendues du week-end nous rejoint cette fois-ci pour un nouvel atelier. Effectivement, la jeune actrice et chanteuse Madison Reyes nous fait l’honneur d’assister à sa première convention. Suite à la sortie de Julie and The Phantoms en septembre dernier sur Netflix, la série signée Kenny Ortega est vite devenue un phénomène mondial. Les fans sont donc bien évidemment au rendez-vous pour en apprendre plus sur l’interprète de Julie en personne.

Madison arrive sur Zoom pour son activité dédiée au cinéma et à son métier. Dès le début, les deux animateurs Saâd et Aly lui demandent si elle va bien et elle explique qu’elle aime beaucoup le rush. Elle y est habituée donc enchaîner les activités dans la précipitation ne la dérange pas. Au contraire elle apprécie même l’adrénaline. Par contre, en ce qui concerne la gestion du stress ce n’est pas la même chose. En effet, elle explique avoir été très angoissée pour interpréter ‘Bright’ car il s’agissait de sa première prestation devant autant de personnes en public. Ses autres performances étaient uniquement devant Kenny ou bien les interprètes des Sunset Curve. C’était un tournant pour elle de savoir si cela allait plaire aux autres. Par ailleurs, elle explique beaucoup parler à Charlie Gillespie (Luke) notamment pendant le confinement car il a plus d’expérience. Il est aussi membre d’un groupe de musique donc cela l’aide d’échanger avec lui.  

Ensuite, le sujet des auditions et de leur préparation est abordé. Comment s’y prépare-t-elle ? Madison nous confie avoir une mémoire photographique donc plutôt que de mémoriser ses paroles, elle réécrit tous les dialogues de chaque personnage. Ainsi, elle se souvient quand est-ce qu’elle doit parler, après qui, et ce qu’elle doit dire exactement. Pour ce qui est de l’interprétation d’un personnage, s’il existe réellement elle aime apprendre à connaître son histoire, son passé, ses tics, s’il parle d’une certaine manière pour l’incarner au mieux. Concernant un personnage fictif, et en l’occurrence ce qui était le cas pour Julie, cela lui offre plus de liberté. Pour cette série, le personnage lui ressemble beaucoup ce qui facilite quelque peu les choses. Elle a pris le temps de se poser des questions telles que la manière dont elle parlerait à ses amis, à sa mère. Puis, elle s’est mis dans la peau de quelqu’un de plus jeune pour la jouer au mieux. Madison finit par demander si c’était bien cela la question comme elle s’est perdue dans son discours ! Elle s’excuse auprès des traducteurs pour ses longues réponses et promet qu’elle va tenter de réduire.

La prochaine question concerne son apprentissage du chant. A-t-elle appris seule ou bien à l’aide d’un coach vocal ? Étonnamment, nous apprenons qu’elle a appris en solo. Elle avait pour habitude de chanter dans son école, à l’église dans une chorale de gospel, partout où elle en avait la possibilité. Par la suite, elle s’est spécialisée dans une école sur l’art. Ses parents la poussaient à poursuivre ses rêves mais Madison ne voulait pas les obliger à payer des sommes astronomiques. De ce fait, elle participait à toutes les activités gratuites. Elle voulait apprendre le plus de compétences possibles ! Apprendre de cette manière lui permettait de savoir ce qui était fait pour elle et ce qui ne l’était pas au contraire. Par exemple, en ce qui concerne le piano, elle a beaucoup de mal avec. Elle préfère les cordes et notamment la guitare. Ainsi, elle ne faisait perdre de temps à personne et cela réduisait son stress. Une fois l’apprentissage seule effectué, et souvent après avoir eu des difficultés à apprendre, elle perfectionnait ses compétences auprès de professionnels.

Nous restons dans le même domaine pour savoir quels sont ses exercices d’échauffement pour sa voix et comment elle fait pour la reposer. Elle nous explique qu’elle regarde des vidéos YouTube qui durent environ cinq minutes pour échauffer sa voix. Elle insiste sur le principal qui est de chanter avec le diaphragme et non avec sa gorge. La respiration est également importante, il faut savoir bien la gérer pour chanter correctement. Lorsqu’elle est avec les autres membres du cast, ils font des exercices de groupe. Toutefois, il est essentiel de connaître ses limites et donc son corps. Il arrive d’être fatigué et d’avoir la voix quelque peu éraillée. Il ne faut donc pas se forcer à chanter des notes hautes. « Nous avions une chanson initialement prévue pour le final. Les notes étaient tellement hautes à cette époque, je ne pouvais pas les chanter. Finalement je peux maintenant. », explique-t-elle. Elle conseille de faire étape par étape et de ne pas se faire du mal. De son côté, elle a fait beaucoup d’exercices pour assouplir sa voix. Mais cela demande du temps et de la patience. Enfin, pour reposer sa voix, elle aime jouer de la guitare avant de se coucher et chanter une sorte de balade.

Julie and The Phantoms est par la suite cité en abordant son premier jour sur le tournage. Madison nous explique que les lieux ne sont pas vrais et qu’il s’agit de plateaux. Sauf pour la devanture de la maison qui elle, existe vraiment, mais c’est la seule chose. Les plateaux sont donc la chose la plus folle qu’elle ait vu de sa vie. « Je veux vivre là-bas ! Cet endroit est tellement cool… », nous dit-elle. Elle était avec son père la première fois alors que la plupart des plateaux étaient encore vides ou du moins non décorés. Pour autant, elle était d’ores et déjà emballée par l’endroit. Il y a un premier plateau avec la salle à manger, la cuisine et les escaliers, qui ne mènent d’ailleurs à rien. Puis sur un autre, nous retrouvons la chambre de Julie et le garage. Pour sa première scène, ils avaient ajouté des éléments de décoration comme des affiches sur les murs. L’équipe a fait un travail incroyable pour donner vie à cet endroit. Alors même si les plantes sont plus ou moins fausses, qu’il n’y a ni eau courante ou VMC, l’endroit suffit à faire des siestes et à dormir sur le canapé. C’est tout ce qu’il suffit à Madison.

Comme dans tout secteur, il existe des motivations et des peurs. Qu’en est-il pour les métiers de l’industrie du cinéma et de la télévision ? Madison se lance alors dans une réponse particulièrement longue qui retrace son parcours moins facile qu’il en a l’air. Totalement transparente, elle nous avoue avoir lancé un processus pour changer sa spécialité juste avant d’avoir décroché le rôle de Julie. Elle voulait passer du jeu d’acteur au chant. Lorsqu’elle a obtenu l’audition, cela lui a donné espoir à nouveau. Elle était en lice avec trois autres filles et a donc été prévenir l’un de ses professeurs. Ce dernier s’est avéré démoralisateur en lui faisant comprendre qu’elle ne décrocherait pas le rôle mais que cela lui ferait au moins de l’expérience. Elle était choquée de voir un tel discours dans un environnement où tout le monde dit qu’il faut essayer et y croire. « Ne laissez pas la négativité vous tirer vers le bas. La famille et les amis sont importants, je me suis rendue compte qu’il y avait plus de personnes qui me soutenaient. Vous devez vraiment vous aimer vous-même. Motivez-vous. Vous êtes la seule personne qui interfère avec vos objectifs. Forcez-vous, même si c’est épuisant. Beaucoup de choses ne seront pas accomplies mais il faut essayer ! », raconte Madison.

C’est sur ce discours des plus encourageants que se termine ce panel. Madison remercie tout le monde et dit avoir apprécié toutes ces questions intéressantes. « Je vous aime vous qui êtes dans le chat. Vous aussi tous les deux, merci ! », s’exclame Madison envers les participants mais aussi envers Saâd et Aly. « Je sais que je suis jeune donc ça peut être bizarre de donner des conseils. Mais si j’ai pu aider certains d’entre vous c’est le plus important. Soyez gentils autour de vous et positifs ! Je précise aussi que c’est normal de ne pas l’être en permanence. Vous avez le droit d’être triste pour ne pas avoir obtenu un rôle ou pour quelque raison que ce soit », dit-elle. Ce sera le mot de la fin.

Du haut de ses seize années, Madison Reyes est une actrice très mature pour son âge. Passionnante à écouter, elle a su communiquer des ondes positives à toutes les personnes présentes pour accomplir leurs objectifs. Elle a aussi su montrer une légèreté comme lors des traductions où elle s’amusait à danser. Elle a sans aucun doute été le coup de cœur de bon nombre d’entre vous au cours de ce week-end. Nous avons d’ores et déjà hâte de la revoir dans les activités suivantes pour continuer à en apprendre plus sur sa personnalité !

Le dernier panel du week-end n’est autre que celui The 100, qui commence en présence de Rhiannon Fish (Ontari) et Sachin Sahel (Eric Jackson). Si d’autres guests sont attendus, ce dernier lui demande où est Richard. Rhiannon répond qu’elle voulait faire le panel avec lui mais qu’il a refusé, elle le fait donc chez elle avec son chat ! Il n’en faudra pas plus pour que Richard Harmon rejoigne le panel, qui commencera avec les trois acteurs.

On rentre très vite dans le vif du sujet avec la première question : Qu’ont-ils pensé de la fin de The 100 ?

Les trois acteurs sont assez unanimes. En effet, Richard explique avoir adoré ce final. Après toutes les épreuves endurées par les personnages, voir que plus rien n’importe, tout ce qu’il leur reste c’est leurs relations, et qu’ils finissent pas réaliser cela est quelque chose de très beau pour lui. La relation tumultueuse entre Clarke (Eliza Taylor) et Murphy en est d’ailleurs le bon exemple. S’ils ont pu se détester au cours de la série, lorsqu’ils se retrouvent, dans le dernier épisode, il se font immédiatement un gros câlin. Sachin acquiesce et explique qu’après des années de travail ensemble, conclure la série sur une scène dans laquelle ils figurent tous était important pour lui. Il rajoute que cette dernière scène est aussi essentielle car pour une fois, Clarke n’a pas le poids du monde sur ses épaules et ses amis lui ont montré qu’ils étaient là pour elle. Pour Rhiannon, bien qu’Ontari ne soit pas dans le final, elle l’a visionné avec Richard et Sachin, et elle a trouvé la fin très émouvante. Il arrive que certaines séries gâchent tout, juste avec leur dernier épisode, mais pour elle, c’est tous sauf le cas de The 100 dont la fin est très réussie. Il s’agit même d’une conclusion parfaite selon elle.

Par la suite, il leur est demandé leur moment favori sur le tournage. Sachin fait référence à la première question en expliquant qu’il s’agit de finir sept années de travail ensemble sur une scène dans laquelle il peut figurer aux côtés de Richard, Jarod Joseph (Nathan Miller), Lindsey Morgan (Raven Reyes) et Luisa D’Oliveira (Emori). Son meilleur souvenir restera de terminer la série avec ses meilleurs amis et donc de garder cette scène comme dernier souvenir. Richard rebondit en expliquant qu’après toutes ces années et ce, malgré la pandémie, cette conclusion était telle un compte de fée pour lui. Cependant, s’il peut choisir un autre souvenir, ce serait la toute première scène de la saison trois. En effet, celle-ci commence sur lui, dans le bunker. De plus c’était la première saison pour lui en tant que personnage récurrent donc ouvrir la saison lui a prouvé qu’on lui faisait suffisamment confiance pour ça. C’était une très grande fierté pour lui. Quant à Rhiannon, n’étant pas restée longtemps sur le tournage, son meilleur souvenir pour elle serait d’avoir pu voyager autour du monde pour faire des conventions, rencontrer les fans mais aussi découvrir des membres du cast qu’elle n’avait pas pu rencontrer.

Un panel The 100 n’en est pas un si il n’y a pas de moments drôles ! Le premier est lorsqu’un fan demande « Qui est le plus grincheux du groupe ? », ce à quoi ils répondent à l’unisson « Richard ! ». D’après ses deux amis, l’interprète de Murphy a un très grand cœur mais d’un coup peut faire la tête sans raison ! 

Jason Diaz (Levitt) nous rejoint ainsi et se présente auprès de Rhiannon puisque c’est la première fois qu’ils se rencontrent ! 

La fin de la série est beaucoup mentionnée puisque elle s’est terminée récemment, soit en septembre. Ainsi, les acteurs imaginent ce qu’il se passerait s’ils avaient un épisode supplémentaire. Pour Sachin, il ne ferait pas un épisode mais un film de 3 heures dans lequel une nouvelle section de gens, qui seraient en fait des Aliens, découvriraient leur utopie et seraient donc les nouveaux méchants, avec une fois de plus, une bataille entre le bon et le mauvais ! Rhiannon dit qu’elle est très intéressée par le prequel, en préparation à l’heure actuelle, qui se déroulerait 97 ans avant le début de la série. Sachin rajoute que tout ce qui a été construit sur The 100 est tellement vaste qu’ils pourraient continuer sur plusieurs saisons pour le prequel. De là, Jason propose alors qu’ils fassent une saison huit qui inclut un crossover avec le prequel ! Tous semblent intéressés par ce spin-off mais Richard pousse l’idée encore plus loin en suggérant de revenir 400 ans en arrière.

Chelsey (Harper McIntyre) arrive enfin sur le panel, après avoir passé plusieurs minutes dans le chat. En effet, les traducteurs ne l’avaient pas reconnue puisqu’elle s’appelle Brianna Skye sur Zoom ! Après avoir échangé quelques instants avec le cast, elle donne sa réponse : un épisode au cours duquel toutes les femmes badass comme Ontari, Harper ou encore Lexa (Alycia Debnam-Carey) marcheraient juste pendant 45 minutes, comme dans un clip de Taylor Swift.

Puisque la série est terminée, ont-ils volé quelque chose sur le set ? Richard répond en rigolant qu’il emporte avec lui des souvenirs à vie. Sur un ton plus sérieux, Sachin explique avoir pris une veste en demandant aux costumiers de la ré-essayer et il est parti avec la veste sur le dos en leur faisant un clin d’oeil. Chelsey, elle, a réussi à récupérer une balle d’Harper. Richard déclare finalement avoir volé un caleçon. Quant à Jason, il a demandé à garder les lunettes de Levitt mais ne les a pas eues. Il taquine ainsi Sachin en lui disant que ce dernier a eu une veste alors que lui n’a même pas réussi à garder des lunettes. Les autres acteurs lui disent qu’il n’avait qu’à pas demander !
Nadia Hilker (Luna) est la dernière invitée à rejoindre le panel ! Elle prend des nouvelles de chacun et déclare être ravie de les voir, d’une façon. Elle explique être à Munich depuis mars et que le travail lui manque beaucoup. Cependant, la situation actuelle lui permet de passer du temps avec sa famille et même d’adopter un chiot, du nom de Pacho comme dans Narcos, qu’elle nous présente ainsi qu’au cast. 

Après ce moment attendrissant, celle qui prête ses traits à Luna dit n’avoir rien pu voler sur le set de The 100, ce à quoi Sachin répond que si elle précise The 100, c’est qu’elle a sûrement volé quelque chose sur un autre set. Nadia dit alors que prendre quelque chose qu’on ne lui a jamais demandé de rendre, ce n’est pas vraiment voler en soit !

Une nouvelle question revient sur la fin de la série, qui semble être un thème récurrent lors de ce panel. Si elle s’était terminée trente ans plus tard dans la vie des personnages, quelle fin auraient-ils imaginé ? Rhiannon répond directement que déjà, elle ne serait pas morte. Chelsey quant à elle explique que si Harper n’était pas morte, elle aurait engendré une armée d’enfants avec Monty (Christopher Larkin) et qu’elle aurait lancé sa collection d’alcool qui s’appellerait « Harper’s hooch » (l’alcool fort d’Harper, en français). Pour Nadia, si Luna était en vie, elle aurait également eu plein d’enfants avec Raven (Lindsey Morgan) et que les deux personnages seraient heureuses. Sachin rigole en disant que ce n’est pas la première fois qu’il entend cette réponse, ce à quoi Nadia répond que c’est la seule réponse possible !

On revient également aux débuts de The 100 lorsque quelqu’un demande quels souvenirs ils gardent de leurs auditions. Pour Jason, ce n’était pas une réussite car il pensait l’avoir ratée. Il était donc très surpris d’avoir été rappelé. C’est un peu la même histoire du côté de Richard qui avait auditionné pour Bellamy et ne pensait pas avoir le rôle. Si c’est en effet Bob Morley qui l’a eu, on l’a tout de même rappelé, pour le rôle de Murphy cette fois. Rhiannon se souvient avoir auditionné avec des répliques de Lexa alors que Sachin dit avoir auditionner pour Jackson, avoir voulu Jackson et avoir eu Jackson ! On apprend par ailleurs que le jour où Chelsey a été appelée pour son audition, elle devait entrer en école de médecine. Elle a beaucoup hésité et on devine très vite quelle décision elle a prise.
Maintenant que la série est terminée, un fan se demande s’ils ont eu l’occasion de la revisionner. La plupart des acteurs répondent que non mais ont cependant tous une histoire différente. Richard dit avoir tout regardé au fur et à mesure de la diffusion et avoir revu certains épisodes plusieurs fois. Sachin lui a vu au moins une quinzaine de fois le pilot et au moins une fois tous les autres. Chelsey rebondit en disant qu’à l’époque du premier épisode ils étaient tous des bébés et qu’ils ont tellement grandi depuis ! Ça lui fait donc toujours bizarre de le revoir. Ainsi, Richard surenchérît en disant qu’il re-regardera sûrement la série dans dix ans et Nadia acquiesce. En effet, lorsque le cast lui manque, elle regarde quelques épisodes de la série. 

La dernière question se porte sur les conventions : que préfèrent-ils dans ces événements ? S’ils répondent tous à l’unisson qu’ils préfèrent les conventions réelles, Richard explique qu’il aime tout de même beaucoup les virtuelles car il est ravi que ce système existe afin de remplacer temporairement les conventions. En effet, ce qu’il aime dans ces évènements ce sont les connections qui se font lors des rencontres avec les fans. Nadia explique qu’elle aime beaucoup le fait que des relations entre fans peuvent se créer au cours des conventions. En effet, Chelsey ajoute que certains se sont rencontrés à cette occasion et sont désormais mariés ! Sachin rebondit en disant qu’il trouve cela fou qu’ils aient rencontrés certains fans il y a sept ans et qu’ils les aient vus grandir, finir leurs études, se marier… Pour Jason, il explique ne pas pouvoir donner son avis sur les conventions plus traditionnelles puisque la Dream It At Home 5 est sa première ! Il adore cependant le fait de pouvoir rencontrer des gens à travers le monde entier.

C’est donc sur cette belle note que le dernier panel du week-end se conclut. Encore une fois, c’était un très bon moment partagé avec les acteurs de The 100 qui ne ratent pas une occasion pour rigoler, et nous faire rire au passage, mais aussi partager leur reconnaissance envers la série. C’est aussi une nouvelle occasion de témoigner des réelles amitiés qu’ils ont pu tisser.

C’est parti pour une nouvelle activité spéciale en présence cette fois des actrices de Julie and the Phantoms : Madison Reyes (Julie) et Savannah Lee May (Carrie). Il s’agit cette fois d’un Blind test qui se déroule sur l’application Kahoot. Le principe est simple, Saâd lance une musique de son téléphone et les fans comme les actrices doivent écrire soit le nom du film ou de la série, de l’interprète (l’acteur comme le personnage) ou le titre de la chanson.

Ainsi, diverses chansons des projets de Kenny Ortega sont jouées comme de Descendants, de High School Musical ou encore Cheetah Girls mais aussi, évidemment Julie and the Phantoms. Lorsque des chansons de la série sont mises, on peut voir comme entendre Madison et Savannah chanter, ce qui nous donne une petite idée de la réponse ! Les filles vantent même les mérites du célèbre réalisateur.

Cependant, nous retrouvons également les musiques de projets Disney Channel comme Camp Rock, Lemonade Mouth, Starstruck et Austin et Ally, mais pas que, puisque l’on finit sur ‘This Is Me’ du film The Greatest Showman.

Les filles semblent aussi connaitre par cœur les chansons d’autres séries et films comme lorsque ‘Hoedown Throdown’ de Hannah Montana : le film est joué. En effet, Savannah mime la chorégraphie alors que Madison chantonne la chanson. Par ailleurs lorsque ‘Fabulous’ du film High School Musical 2 passe, Madison réplique « Et si Sharpay Evans était en fait la mère de Carrie ?! » ce à quoi répond Savannah que c’est une super idée et qu’elle veut voir cela arriver ! 

Après une trentaine de minute et 25 chansons jouées, c’est la fin du blind test. Les filles semblent avoir adoré ce moment et félicitent la gagnante, bien que déçue de ne pas voir une fan du nom d’Emy gagner. En effet, cette dernière était première durant pratiquement toute l’activité et a fini deuxième sur l’avant-dernière chanson ! Elles disent avoir cependant passé un excellent moment qui leur a rappelé beaucoup de souvenirs.

De notre côté, nous n’avons pas vu le temps passer ! Le blind test est une excellente idée, surtout lorsque nous le faisons en présence de guests de Julie and the Phantoms. De plus, l’application Kahoot est parfaitement adaptée au format et très fluide. Cependant, le seul petit bémol serait lorsqu’au cours de certaines questions, les noms des séries/films n’étaient pas acceptés et que ça n’était pas précisé dans la question. Mais cela n’a pas rendu l’activité moins amusante pour autant. À quand le prochain blind test ?

C’est avec le cast de Julie and The Phantoms que nous poursuivons notre soirée. Savannah Lee May (Carrie) nous rejoint en première et est plus que ravie d’être là. Elle nous confie adorer le principe d’une convention et de faire une apparition dans la vie de chacun à différents moments. C’est notamment son premier événement donc elle est très excitée par toutes ces activités. Le fait de rencontrer et voir les fans en vrai avec leurs visages la change des réseaux sociaux. Madison nous rejoint juste après cela et nous pouvons passer aux questions des fans.

La nourriture est à nouveau au cœur du sujet. Si elles pouvaient préparer un plat pour prouver qu’elles savent cuisiner, lequel serait-ce ? « Je ne suis pas la meilleure en cuisine… Je suis plutôt pâtisserie », répond Savannah. Pour autant, si elle devait citer un plat salé qu’elle maîtrise ce serait les omelettes. Pour ce qui est du sucré, elle adore faire des cookies notamment avec la recette de sa grand-mère. Du côté de Madison, elle n’a pas vraiment le nom du plat mais il s’agit d’un mélange de côtelettes de poulet qu’on va faire frire accompagné d’haricots rouges. Une autre de ses recettes fétiches serait de la pâte dans laquelle on y met du poulet, de la viande, du fromage puis on referme. Alors si cela vous tente, vous savez ce qu’il vous reste à faire dans votre cuisine…  

Toujours au rayon alimentation, la prochaine question s’avère relativement originale. Si elles pouvaient être un fruit, lequel choisiraient-elles ? Madison répond la poire et nous donne quelques explications. « Croquante mais pas trop. En plein dans le mille. Puis j’aime les poires tout simplement ! », développe-t-elle. Pour ce qui est de Savannah, elle choisirait la fraise car elle en est allergique. De cette manière, elle pourrait savoir ce que cela fait d’être une fraise !

On passe dans l’univers musical cette fois-ci avec la chanson de Julie and The Phantoms la plus dure à interpréter. « Savannah tu te rappelles de ce qui s’est passé durant ‘Finally Free’ ? », lui demande Madison. Cette dernière acquiesce en disant qu’elle s’en souvient évidemment, elle était terrifiée à ce moment-là. Madison interprétait donc la chanson dans ce café où il faisait extrêmement chaud. Il n’y avait aucun climatiseur et elle avait une robe très serrée. Elle n’avait eu le temps de prendre aucune pause, elle ne faisait qu’enchaîner les prises. Elle n’avait même pas pris le temps de boire de l’eau. Elle commence à jouer au piano, se lève puis commence son couplet. Dès lors, elle a cru qu’elle allait tomber. Elle s’est donc arrêtée de chanter tandis que le groupe continuaient de jouer la musique. Comme toujours, elle a tendance à regarder à sa gauche vers Charlie. « Pauvre Charlie », s’est-elle dit. Il l’a regardé et se demandait ce qui lui arrivait. « Que se passe-t-il ? Que se passe-t-il ? », n’arrêtait-il pas de répéter. Madison lui a alors dit qu’elle n’arrivait plus à respirer et qu’elle allait faire un malaise. Charlie est directement arrivé et l’a amené dehors pour avoir de l’air frais. Fort heureusement, une des costumières, Amy, était dehors et non dans une des caravanes contrairement à d’habitude. Elle s’est donc chargée de découdre la robe derrière et de faire des ajustements pour qu’elle ne soit pas serrée. Savannah se rappelle à quel point c’était chaotique comme moment. Charlie, quant à lui, n’était pas en reste à faire des blagues. « Je sais que ça vient de moi. Je suis tellement attirant ! », dit-il à Madison. Cette dernière l’a regardé et lui a répondu « T’es sérieux ? C’est le moment ? ». Cela les fait encore beaucoup rire aujourd’hui !

Pour ce qui est de Savannah, sa pire performance fut celle sur ‘All Eyes On Me’. C’était le même endroit de tournage que Madison, il faisait donc tout aussi chaud et il y avait peu d’espace. Ce n’était pas évident car il y avait toute une chorégraphie et il fallait donc être attentif à l’espace autour de soi. Or, Owen Joyner (Alex) devait se joindre aussi à la performance et être au milieu d’elles toutes. Savannah savait qu’il était là mais elle ne pouvait pas le regarder. Elle pouvait donc à tout moment lui rentrer dedans et ruiner la scène. Ils ont effectué de nombreuses prises mais à chaque fois quelque chose se passait de travers car Owen a de longs bras. Il est si gentil qu’il n’osait pas faire sa chorégraphie pour ne toucher personne. Au bout d’un moment, Savannah en eut marre et se tourna vers Owen. « Mec, jette juste ta main. Ne fais pas attention, jette-la une bonne fois pour toutes ! », lui dit-elle. Ils reprirent le tournage et Owen jeta son bras tellement fort qu’elle reçut un coup violent dans la nuque. Pour autant, elle continua la chorégraphie. Une fois la caméra coupée, Owen vint vers elle. « Tu m’as dit de jeter mon bras et je l’ai fait. J’avais pas prévu de te toucher. Désolé à ce propos ! », lui dit-il. Madison rebondit là-dessus pour dire que la gestion de l’espace n’est jamais évidente. Par exemple, pour elle et les garçons dans les scènes du garage, il fallait toujours faire attention à ne rien bouger vis-à-vis de la caméra pour qu’il y ait une continuité dans les différentes prises. Une fois, Charlie a eu l’idée malheureuse de légèrement bousculer une chaise. L’équipe technique ne manqua pas de lui rappeler à l’ordre !

Toujours sur la série, il leur est demandé si les filles ont gardé un objet en souvenir du tournage. Madison se lance la première à y répondre. « J’adore les papillons. Vous voyez ceux que je portais dans mes cheveux ? Comme nous ne sommes pas sûrs d’avoir une saison deux, nous n’avons le droit de rien prendre dans le cas où le tournage doive reprendre. J’ai donc été voir l’équipe des costumes et leur ai demandé si je pouvais garder un ou deux papillons que j’avais dans mes cheveux. Ils m’ont dit oui ! », nous raconte-t-elle.

Quant à Savannah, de son côté, elle n’a malheureusement rien en souvenir. Elle n’a pas eu le droit de prendre quoi que ce soit. Pour autant, si elle en avait eu l’opportunité, elle aurait aimé prendre la veste rose en fourrure qu’elle porte dans l’épisode cinq. Elle nous explique qu’Owen a également essayé de prendre la chaîne en or qu’il porte en permanence sur lui. Mais on lui a finalement demandé de leur la rendre ! Madison se rappelle alors qu’elle a aussi pris un petit bijou que son personnage Julie portait à l’oreille. Elle en a décidément de la chance !

Alors que Saâd et Aly se chargent d’effectuer la traduction entre chaque question, Madison écoute avec attention. Elle nous raconte que cela lui rappelle le tournage où une partie de l’équipe des caméramans est moitié canadienne et moitié française. Elle a donc l’habitude de les écouter parler, notamment avec Charlie qui ne se gêne pas à discuter avec eux.

Enfin, nous terminons à nouveau en musique. Si elles pouvaient écouter une seule chanson de la bande originale de la série pour toujours, laquelle choisiraient-elles ? Les filles sont étonnées face à cette question et Madison est la première à apporter sa réponse. « Il faut choisir stratégiquement… ‘Now or Never’ ! Quoi que… ‘Unsaid Emily’, comme ça j’aurais une chanson à écouter si jamais je veux pleurer. D’une certaine manière cette chanson me rend heureuse car je sais le travail qu’a mis Charlie dans cette chanson mais en même temps… vous voyez ce que je veux dire », nous répond-elle. Savannah s’accorde à dire que Madison a probablement donné la réponse parfaite mais elle choisirait ‘Now or Never’.

Le panel est déjà terminé, au plus grand regret des fans de la série pour qui c’était la première apparition en conventions. Avant de partir, Savannah et Madison nous font l’honneur d’interpréter a cappella ‘Perfect Harmony’ ce qui permettra de finir en beauté cette activité. Les filles finissent par remercier tout le monde avec qui elles ont eu un plaisir à interagir ainsi que Saâd et Aly pour leurs traductions.  

C’est l’heure de finir avec la dernière activité de jour : le Quiz The 100 en compagnie de Richard Harmon (Murphy) et Sachin Sahel (Jackson) ! Si l’extra commence avec une trentaine de minutes de retard et quelques petits problèmes techniques, nous débutons en beauté en nous connectant à nouveau à l’application Kahoot afin de participer à un Quiz sur la série The 100 cette fois.

Composé de dix questions, les fans doivent y répondre le plus rapidement possible. Et ce que l’on peut dire, c’est que la barre est mise très haute ! En effet, la première question n’est autre que “Combien de jours Murphy est-il resté dans le bunker ?”. Les réponses n’aident pas puisque parmi les quatre choix nous retrouvons 83, 84, 85 et 86. La question tend un piège si grand que même Richard, l’interprète de Murphy, n’a pas la bonne réponse !

Les questions s’enchainent dans la bonne humeur et parsemées de moments drôles. En effet, sur la fin du Quiz, Dream It propose une question relativement simple : “De quoi est tirée l’histoire de The 100 ?” : d’un mythe ou d’un roman éponyme ? Si tous les participants ont la bonne réponse, seul un s’est trompé, et cette personne n’est autre que Sachin. Ce dernier explique avoir lu la question française en anglais en pensant que “roman” voulait dire romain et non pas livre !

La dernière question fait également beaucoup rire. En effet, il leur est demandé de quoi aurait besoin Clarke. Les trois réponses possibles sont : une photo d’elle avec un pistolet, une photo de Clarke embrassant Lexa et une photo d’un shampoing. Si l’une des fans avait été première tout au long du Quiz, elle se fait détrôner sur la dernière question ! En effet, la réponse à cette question piège était un shampoing.

Après ces dix questions, si ni Sachin, ni Richard ne figure dans le top 5, ils se rattrapent largement sur la seconde partie de cette activité, le jeu Mot de Passe, dont les règles sont les mêmes que pour le Quiz Reign. Les deux acteurs arrivent à se faire deviner des mots issus de The 100 si rapidement que même Saâd et Aly peinent à trouver des mots plus difficiles. On pense notamment au premier mot, lorsque Richard doit faire deviner à Sachin “Lexa” et qu’il lui dit « Le meilleur personnage de The 100 ». Cependant, il explique que ses mots interdits étaient “lesbienne”, “heda”, “chef”, “Clarke” et “la flamme”. Il aurait donc pu donner un indice encore plus facile : Alycia Debnam-Carey !

L’activité nous permet également d’en apprendre sur le tournage lorsque l’interprète de Murphy dit à Sachin qu’il s’agit de quelque chose « s’étant déroulé pendant que lui et Jarod dansait ». Si Sachin hésite pendant une seconde, il répond directement « la transcendence ! ». Des moments drôles ont également lieu comme lorsque Richard propose comme indice « Ta réplique principale ». Réponse facile : « Abby ». Seul moment de doute pour Sachin lorsqu’il lui est demandé « Où règne Blodreina ? ». L’interprète de Jackson a du mal avant de trouver la réponse. En effet, il explique que lorsque Richard a parlé, sa connexion l’a coupé et il n’a entendu que “reina”. Les aléas des conventions en ligne !

C’était donc la dernière activité de la Dream It At Home 5 pour nous et quelle belle façon de conclure le week-end. Comme toujours en compagnie du cast de The 100 nous avons beaucoup ri, aussi bien en participant au Kahoot qu’en les voyant jouer au cours du jeu Mot de Passe. Cela a ainsi pu mettre en valeur encore une fois la complicité qui règne dans ce cast et la réelle amitié qui les lie.

La Dream It At Home 5, qu’est-ce que nous en pensons ?

C’est déjà la fin de ce week-end riche en émotions ! Cette cinquième édition était relativement différente des précédentes Dream It At Home sur divers plans.

Tout d’abord, le fait que Dream It se concentre sur trois casts déjà venus dont la convivialité est connue autant chez Shadowhunters que Reign mais aussi The 100. Que ce soit au cours des activités comme lors des panels, nous n’avons passés que des bons moments en leur compagnie. De plus, se focaliser sur moins de thèmes permet d’avoir plus d’invités pour chacun, de découvrir ou redécouvrir certains acteurs mais aussi les relations qui les lient entre eux.
Le quatrième thème était inédit autant chez l’organisme qu’en France. Nous avons donc été ravis de pouvoir apprendre à connaître deux actrices de la série Julie and the Phantoms, dont le jeune âge ne se remarquait pratiquement pas !

Enfin, de nouveaux extras ont fait leur apparition chez Dream It. Que ce soit les Quiz entre acteurs ou sur la série, accompagné du jeu Mot de Passe ou encore le Blind test, ces activités nous ont permis de découvrir sous un autre jour les acteurs présents. Ainsi, autour d’un moment bien plus détendu et amusant, cela permet aux fans de partager un moment tout à fait différent que lors d’un panel ou d’un 1-1. Notre seul regret sera lors de l’usage de la plateforme Kahoot. En effet, nous ne pouvions voir que la caméra de la personne parlant, et ne pouvions voir les acteurs tout au long de l’activité.
Cependant, nous avons beaucoup apprécié les workshops/ateliers organisés qui ont non seulement permis de voir un Matthew Daddario sérieux, mais nous ont également offert la possibilité d’en apprendre davantage sur le métier d’acteur autant du point de vue de l’acteur de Shadowhunters que de celui de Madison Reyes.

Cet évènement est donc une réussite pour Dream It et nous avons déjà hâte pour la Dream It At Home 6 !