Compte-rendu

Empire’s Virtual Hangout Day 2

C’est l’avant-dernier week-end d’août qu’a eu lieu la deuxième édition de la convention virtuelle multi-fandom organisée par Empire Conventions. Après une première édition ayant eu lieu deux mois avant, les organisatrices composées de Myriam, Mathilde et Fatima ont décidé de revenir avec une guestlist encore plus explosive.

Pour l’occasion, Luka Peros (La Casa de Papel) a décidé de participer pour la toute première fois. Mais ce n’est pas le seul européen à l’honneur, le britannique Julian Morris (Pretty Little Liars, Once Upon A Time, New Girl) nous fait son grand retour après être venu à la Virtual Adventure.

Outre-atlantique nous pouvons aussi compter sur la présence de Floriana Lima (Supergirl, The Punisher) et du cast de Lucifer. La série Netflix est en effet représentée par Lesley-Ann Brandt, Kevin Alejandro et DB Woodside. C’est parti pour les panels !

Samedi : 13h30

Le week-end démarre en parvenant presque à nous emmener en Espagne grâce à la présence de Luka Peros, interprète de Marseille dans La Casa de Papel. L’acteur s’est volontiers prêté au jeu des questions/réponses pour le plus grand bonheur des fans qui attendent impatiemment la cinquième saison.

Luka commence par revenir sur l’ensemble de sa prestation et confie que La Casa de Papel est le plus gros challenge auquel il a eu l’opportunité de participer. Mais, ce qui intrigue le plus le public présent est de savoir pourquoi son personnage a si peu de dialogue. « Demandez au créateur de la série ! », répond-il simplement en esquissant un sourire. Un autre fan l’interroge sur sa réaction lorsqu’il a su qu’il rejoignait la série et le premier mot venant en tête à Luka est « étrange ». Il confie en effet que son audition concernait le personnage de Bogota (interprété par Hovik Keuchkerian) et qu’il ne s’attendait donc pas à rejoindre le casting dans la peau de Marseille. Cependant, il précise très vite qu’il ne regrette absolument pas ce revirement de situation.

La question suivante s’éloigne légèrement de la série, s’intéressant à ses futurs projets. Malheureusement, l’acteur croate avoue qu’il ne peut pas vraiment envisager de nouveaux tournages suite à la situation sanitaire actuelle, mais confie son objectif principal qui n’est autre que… se couper les cheveux et la moustache ! Luka avoue ne pas avoir d’attentes particulières concernant le sort de Marseille à la fin de la série puisque, peu importe le sort qui lui est destiné, il n’aura d’autre choix que de s’adapter aux désirs des scénaristes. Malgré cela, il espère pouvoir être « drôle et cool » jusqu’aux dernières secondes. La question suivante est également tournée vers le futur et concerne ses attentes au sujet de la saison prochaine. S’il commence par garantir que le public ne s’ennuiera pas face à tout ce qui est concocté pour les fans, il poursuit en répondant que son souhait serait de jouer avec Palerme (alias Rodrigo de la Serna) car c’est un « mec fou », autant en tant qu’acteur que personnage. Mystère quant à la réalisation de telles scènes : Luka confie n’avoir reçu que le script des trois premiers épisodes à l’heure où il s’adresse aux fans.

Il est ensuite question de ses personnages préférés de La Casa de Papel : Nairobi qu’il aime beaucoup, Moscou dont il souligne la douceur et Berlin. En dehors de la fiction, les personnes qu’il admire sont principalement les acteurs britanniques et ceux des années cinquante, ainsi que Gary Oldman (qui a notamment interprété Sirius Black dans la saga Harry Potter), l’une de ses principales inspirations. Après cela, un fan s’intéresse un peu plus au parcours de Luka et demande les raisons l’ayant poussé à devenir acteur. Il hausse les épaules et rit en déclarant : « je ne sais pas, c’est un cirque et j’adore le cirque ! ». Un peu plus sérieusement, il parle du film “The Cable Guy” qui présente un garçon étrange regardant constamment la télévision et qui lui fait penser à lui plus jeune. Retour à La Casa de Papel avec l’évocation de sa scène préférée, qui s’avère être la scène du combat avec Le Professeur (joué par Alvaro Morte) dans le désert, tout simplement parce que Luka n’a pas l’habitude de ces scènes de combats en général.

Luka parle ensuite de l’ambiance sur le plateau de tournage. Concernant le plus drôle des acteurs, il souligne la facilité à trouver une réponse et donne le nom de Rodrigo de la Serna. L’interprète de Palerme est en effet toujours plein d’énergie et possède de fascinantes facultés d’improvisation souvent comiques. « Il est totalement fou ! » conclut Luka en riant. La bonne humeur ambiante au sein des acteurs est confirmée quand il s’agit de trouver une anecdote comique de tournage : Luka est incapable d’en décrire une car les membres du cast sont de vrais enfants et tout le monde rit constamment ! Il est d’ailleurs fréquent que de petites choses idiotes poussent l’un d’entre eux au fou rire et que cela devienne communicatif, ce qui leur donne du fil à retordre pour reprendre leur calme. Heureusement, Alvaro Morte est toujours là pour apporter un peu plus de sérieux : s’il est loin d’être le dernier à rigoler, il sait cependant que son rôle du Professeur nécessite de la concentration, et son professionnalisme est toujours au rendez-vous.

Un fan vient alors demander à l’interprète de Marseille quelle ville il aurait choisi de lui même pour nommer son personnage. Luka dit qu’il plaisantait à ce sujet il y a peu de temps auparavant, soulignant la difficulté à prononcer le nom de cette ville française. Il propose donc de choisir la capitale de la Mongolie, à savoir Oulan-Bator, puis rigole. Pour rebondir sur Marseille, Luka s’écrie en français : « Allez l’OM ! » mais précise qu’il soutenait l’équipe avant de rejoindre la série et de se retrouver lié à vie avec la cité phocéenne. Le panel se poursuit et Luka se prête au jeu du « Kiss, Marry & Kill » : sans hésitation, il souhaiterait embrasser Pedro Alonso (Berlin) car il semble être un homme qui embrasse bien, il épouserait Itziar Ituno (Raquel) car elle est super cool, et il tuerait Alvaro Morte (Le Professeur) car la mort de son personnage permettrait de boucler la boucle définitivement.

Attention aux éventuels spoilers pour la suite : le public veut connaître sa réaction lors de la mort de Nairobi (jouée par Alba Flores). À la lecture du script, il était évidemment surpris et choqué, pensant qu’elle avait neuf vies et qu’elle était incapable de périr. Et, comme la majorité des fans, il a pleuré lors de la diffusion de la scène au moment de sa diffusion. Luka évoque ensuite son point de vue concernant cet incroyable impact international de la série espagnole. Il avoue essayer encore de comprendre les raisons d’un tel succès, mais n’est pas vraiment étonné puisqu’il juge l’œuvre bien tournée, avec une bonne intrigue et des personnages auxquels il est facile de se connecter. En somme, il trouve que tous les bons éléments des diverses séries télévisées ont été rassemblés pour produire quelque chose de parfait.

Bouillonnant d’envie de connaître la suite de la série, les fans tentent d’avoir une vision du début de la saison cinq en quelques mots. Avec un sourire malicieux, Luka répond : « Secret confidentiel », puis rigole en s’exclamant : « Bien joué ! ». Les importantes compétences linguistiques de l’acteur croate sont par la suite mises en lumière. Déjà habitué à être la voix de nombreux personnages de cartoons en Croatie, Luka qualifie le doublage de son propre personnage en six différentes langues de « drôle, mais représentant un défi ». Même s’il est bilingue en anglais et en allemand, ainsi que doué en français, il était moins évident pour lui de s’occuper du doublage en portugais, par exemple. Fort heureusement pour lui, il était cohérent que Marseille ait un accent assez prononcé de par ses origines étrangères, ce qui nécessita même d’en rajouter un parfois, notamment lors du doublage en anglais. Pas effrayé par l’idée d’ajouter de nouvelles cordes à son arc de polyglotte, Luka déclare un peu plus tard qu’il souhaiterait apprendre désormais le catalan, ainsi que l’arabe qui lui ferait découvrir une nouvelle partie du monde encore inconnue.

Malgré le nom de son personnage, Luka avoue n’avoir visité qu’une seule fois la ville de Marseille. Il s’est néanmoins rendu trois fois à Paris et une fois à Strasbourg, mais juge qu’il n’a pas suffisamment découvert le pays pour avoir un endroit préféré dans l’hexagone. Retour à ses préférences quand un fan lui demande s’il aime le personnage de Gandia (interprété par José Manuel Poga). L’acteur l’adore puisque c’est « un vrai con », comme il le dit en éclatant de rire. Il confie par la suite que le fait de jouer un personnage que le public va aimer détester n’est pas chose facile et qu’il ne peut que tirer son chapeau au créateur et à l’interprète de Gandia pour cette réussite. Luka continue de parler de La Casa de Papel et de son ressenti à propos de la saison précédente. S’il ne songe pas particulièrement à un élément qu’il aurait aimé changer, il avoue tout de même en riant qu’il aurait apprécié être présent dans plus de scènes. Il relativise finalement en précisant que la saison quatre a été écrite très rapidement et que les choses sont donc comme elles sont, même si il peut y avoir certaines petites lacunes.

Les fans se font discrets après ce moment et Luka les motive donc à l’interroger davantage, montrant son plaisir à se prêter au jeu des questions/réponses. Pour combler le blanc, il fait une blague et fait croire au public présent qu’il s’apprête à spoiler la saison cinq, puis se contente de rire et de promettre que les fans peuvent s’attendre aux montagnes russes. Le panel repart de plus belle avec les goûts musicaux de l’acteur. Ce dernier aime beaucoup de choses différentes et fait ressortir les noms de Bob Sinclar et des Daft Punk. En règle générale, il aime un tas de « choses électros bizarres », mais insiste sur le fait qu’il n’écoute absolument jamais de reggaeton !

Si Luka pouvait ressusciter un personnage décédé de la série, il choisirait Berlin car il aimait son sadisme et aurait aimé voir quelles auraient été ses limites. À l’inverse, il aimerait bien tuer Tokyo. « C’est toujours à cause d’elle qu’il y a des soucis ! » explique-t-il simplement en nous offrant encore un grand sourire. Ses voyages sont de nouveau évoqués à travers les nombreux lieux l’ayant accueillis pour des tournages. Luka confie que l’adaptation n’est pas toujours facile puisque les vêtements des personnages ne sont pas systématiquement en adéquation avec la température extérieure et le lieu environnant. Son plus mauvais souvenir à ce sujet est la scène dans la piscine où il faisait bien trop froid ! Malgré tout, certains endroits l’ont émerveillé, comme la scène du mariage de Berlin dans un sublime monastère.

La fin approche à grand pas, mais Luka parvient encore à répondre à une question et à déclarer qu’il adorerait jouer dans la série Peaky Blinders. Aucun doute que ses fans adoreraient également le retrouver dans cette autre série à succès ! Pour conclure le panel, le croate tient à s’exprimer en français. « Merci beaucoup pour ce temps avec moi, j’espère que la saison cinq de La Casa de Papel vous plaira autant que les autres saisons ! ». La session s’arrête sur ces dernières paroles du charismatique acteur, que les fans ont d’ores et déjà hâte de retrouver pour l’ultime partie de la série espagnole !

Samedi : 20h

Après une après-midi riche en meetings et sessions privées entre fans et acteurs, Julian Morris nous rejoint pour participer au jeu des questions/réponses.

Très bavard, l’acteur britannique arrive tout sourire en déclarant qu’il adore rencontrer les fans. Aucun doute que ce plaisir soit partagé avec le public présent qui a hâte de lui poser des questions ! Le panel commence en évoquant la série fantastique Once Upon a Time dans laquelle il a interprété le Prince Philippe durant six épisodes. Le jeune homme parle de ses meilleurs souvenirs qui sont simplement tous les moments partagés à Vancouver avec ses principales collègues : Jamie Chung (interprète de Mulan) et Sarah Bolger (interprète d’Aurore). Il confie avoir partagé beaucoup de restaurants et d’hôtels avec les deux actrices et semble être très attaché à ces moments de vie. Il généralise ensuite en précisant que la totalité de ses collègues lui a fait un magnifique accueil et l’a mis très vite en confiance, et cela même si Julian a fait son apparition plus tardivement dans le monde enchanté de Storybrooke.

La deuxième question concerne les goûts de l’acteur au sujet du genre de personnages qu’il préfère incarner. Sans hésiter, Julian déclare qu’il est un fan absolu de comédies romantiques, à l’instar de « 4 mariages et un enterrement ». En souriant, l’acteur dit que le monde a d’autant plus besoin de films doux et romantiques en cette période complexe. Pour rebondir sur la question initiale, Julian explique que de nombreux fans le verraient bien camper un méchant, tel que Severus Rogue dans Harry Potter (interprété par Alan Rickman) et qu’il apprécierait également jouer ce genre de personnage qui est très intéressant.

Toujours enclin à partager des souvenirs qui raviront les fans, Julian revient de lui-même sur son expérience dans la série New Girl. Il déclare avoir aimé jouer un rôle de professeur et ne pas être contre le fait d’en incarner à nouveau un dans le futur. Puis, il parle de l’ambiance sur le plateau de tournage qui était très drôle et agréable. Julian parle ensuite du film romantique “Kelly + Victor” dans lequel il joue le rôle principal et qui lui tient tout particulièrement à cœur. Cela lui permet de revenir sur la joie qu’il a ressenti en voyant que ce long-métrage était ensuite présent au festival du film de Londres. Un peu plus tard, il revient d’ailleurs sur cette expérience en admettant que ce rôle était probablement celui qui représentait le plus gros challenge de sa carrière. En effet, deux enjeux l’ont beaucoup marqué au moment du tournage, réalisé il y a maintenant huit ans : d’une part, Julian devait interpréter un garçon souffrant d’une addiction toxique à un amour perdu, d’autre part, il tournait à Liverpool mais n’avait pas l’accent adéquat, ce qui était source de stress. Il finit par confier qu’une coach l’a emmené faire le tour des bars jusqu’à ce que l’alcool puisse l’aider à faire apparaître son accent presque naturellement ! Une anecdote qui n’a pas manqué de faire rire ses fans.

Ce n’est pas la fin des anecdotes pour Julian qui en partage encore une. Le jeune homme s’avère être un grand fan du réalisateur et acteur canadien Xavier Dolan et a eu l’agréable surprise de découvrir que c’était lui qui le doublait en langue française ! Les fans poursuivent leurs questions et lui demandent pour quelle raison il n’a jamais été présent lors de conventions auparavant. « Je suis plutôt timide, c’est la réponse la plus honnête », confie-t-il immédiatement. À part ce paramètre de sa personnalité, la seconde raison est tout simplement qu’il n’a pas été invité à tous les événements ayant déjà eu lieu. Ce sont les conventions virtuelles qui lui ont fait découvrir à quel point ses fans formaient une communauté et il a été transporté par cette ambiance. Au plus grand plaisir des fans, il conclut donc en avouant qu’il est désormais très tenté de passer le cap du réel dès lors que les conventions reprendront leur cours classique !

S’ensuit une série de questions très courtes. Julian déclare qu’il aimerait se déguiser en Batman s’il devait faire une Comic Con costumé. Toujours au sujet de Batman, il avoue être très emballé par le fait que Robert Pattinson hérite du rôle du héros puisqu’il adore cet acteur. Pour le plus grand plaisir des fans de Twilight, Julian réalise alors un parallèle avec la mythique saga de vampires et qualifie Kristen Stewart de personne « super et très intéressante ». L’acteur britannique confie ensuite que ce qui lui manque le plus aux Etats-Unis est naturellement sa famille, principalement sa petite nièce. Il ajoute que s’il devait visiter une période historique, Julian choisirait la Renaissance, ou bien l’Antiquité gréco-romaine.

Les divers sujets de conversation de l’acteur s’enchaînent : il évoque son amour pour le fromage et son désir d’exporter des supermarchés français chez lui, puis confesse ses passions culinaires pour le café et le chocolat au lait. Ce thème lui ayant vraisemblablement ouvert l’appétit, il partage des pensées mêlant voyages et alimentation. Julian aimerait retourner en Europe lorsque cela sera possible parce qu’il se sent européen avant toute chose. Enfin, un fan lui demande sa scène préférée de Pretty Little Liars, au plus grand bonheur des fans de la série. Julian confie être très proche de Ian Harding (interprète du professeur Ezra Fitz) et avoir longtemps désiré lui donner la réplique. Il a donc été ravi lorsque cela fut le cas et classe sans aucun doute ce moment comme son favori ! Le panel se clôt à cet instant après 45 minutes. Julian désire conclure en remerciant le public et en exprimant sa gratitude d’avoir de tels fans. Il veut également passer un message de positivité en rappelant que nous sommes tous égaux et que le plus important est d’être gentil les uns les autres. Le très chaleureux britannique s’en va ainsi après avoir adressé un énième sourire radieux à son public.

Samedi : 00h

Le dernier panel de cette première journée débute une heure en retard, Floriana Lima ayant passé du temps supplémentaire avec chaque fan lors des sessions privées précédentes. Aucun doute à ce sujet : la jeune actrice aime ses fans et adore cultiver cette relation privilégiée tissée avec eux de convention en convention ! Cette habituée des conventions débute d’ailleurs son panel en parlant de ce qu’elle préfère lors de tels week-ends de rencontres. Très proche du public, Floriana confie aimer surtout le fait d’en apprendre toujours plus sur la vie de ceux qui la suivent et la multiplicité des rencontres. Elle adore tout particulièrement l’aspect « face à face » et pouvoir faire des câlins à tout le monde, ce qui lui manque donc énormément en ce moment ! Toujours concernant les conventions, elle évoque son souvenir favori qui était la première fois qu’elle voyait autant de personnes avec des t-shirts à son effigie. C’est à ce moment qu’elle a réalisé que ses fans et elle formaient une grande famille.

Puis, les questions la ramènent à Supergirl et à son rôle de Maggie Sawyer. Un fan voudrait savoir comment elle imagine son personnage en 2020 et Floriana plaisante en répondant qu’elle espère que Maggie n’a pas attrapé le COVID. Dans son imaginaire, l’actrice imagine la détective dans une autre ville. Elle est certaine que Maggie serait toujours dédiée quasi exclusivement à son travail et pense qu’elle a certainement tenté de débuter une autre relation qui n’aurait probablement pas abouti. Toujours à propos de Supergirl, Floriana révèle que certaines scènes entre Maggie et Alex (jouée par Chyler Leigh) ont été coupées au montage. Elle songe notamment à un moment très mignon durant lequel le couple partage une glace, ainsi qu’à de nombreux instants qu’elle qualifie de doux et adorables.

Les fans interagissent beaucoup avec la jeune femme qui lit d’elle-même les discussions du chat et rit beaucoup avec son public. Une fan prend la parole pour l’inviter à son mariage en Angleterre et Floriana accepte l’invitation avec plaisir à condition qu’elle se trouve dans le secteur-là à la date de l’union. Floriana évoque alors la série dramatique “A Million Little Things” qu’elle rejoint pour sa troisième saison. Ce rôle lui plaît beaucoup parce qu’elle interprète un vétéran sujet au choc post-traumatique, et le fait qu’une femme puisse camper un tel personnage lui tient tout particulièrement à cœur. Elle aime d’autant plus que son personnage tâche de suivre une vie normale et de surmonter ses problèmes, puisque cette vision des traumatismes de guerre sort des sentiers battus. En règle générale, Floriana accorde beaucoup d’importance au fait que les rôles qu’elle accepte aient un véritable sens.

Quelqu’un lui demande si elle serait intéressée par le doublage de cartoons et elle dévoile qu’un tel projet est peut-être sur le point de voir le jour. Quoi qu’il en soit, c’est une facette du métier d’acteur qu’elle adorerait tester ! Toujours nostalgique de sa présence dans Supergirl, le public rêve du come-back de Maggie et demande à Floriana comment elle l’envisagerait. Si la jeune femme pouvait l’écrire, elle verrait probablement la détective revenir à cause d’un cas, toujours très focalisée sur son travail. Elle pense que Maggie tenterait de se donner une image « cool », mais que sa carapace se fissurerait dès qu’elle reverrait Alex. Selon elle, il y aurait forcément une tension intense qui serait d’abord un genre de « tension professionnelle ».

Floriana parle de points techniques sur le métier d’acteur. Elle explique comment faire pour changer la voix et la gestuelle en fonction de chaque personnage. Dans Supergirl, il était très facile de devenir Maggie, d’autant plus que la très bonne collaboration entre Chyler et elle facilitait grandement l’acting. Néanmoins, se mettre dans la peau de Darcy dans “A Million Little Things” était un peu plus complexe et l’a poussée à beaucoup regarder les autres acteurs jouer avant de bien réussir à s’adapter. Une fan demande alors si le fait de se retrousser beaucoup les manches est une gestuelle propre à Maggie ou à Floriana. « Définitivement Floriana ! » s’exclame-t-elle en riant, « c’est un petit détail gay qu’on a tous en nous ».

Concernant ses futurs projets, ils restent en suspend pour le moment comme de nombreux acteurs. Elle espère cependant pouvoir très vite poursuivre sa carrière dès que la crise actuelle sera passée. Il est ensuite question de sa réaction lors du départ de Maggie de Supergirl. Floriana admet que la lecture du script était très difficile, et même encore plus dure que ce à quoi elle s’était attendue. Mais, professionnelle avant tout, la jeune femme a su se détacher légèrement de Maggie afin de parvenir à surmonter ce moment. Floriana n’a d’ailleurs pas ramené de souvenir spécifique de la série, mis à part un bouchon de la bouteille de vin qu’elle a partagé avec Chyler Leigh le dernier soir de tournage et que celle-ci a tenu à lui offrir.

La fin du panel se rapproche, mais le chat continue de s’enflammer et la bonne humeur continue de régner. Floriana parle de son amour pour les rôles d’action, son rêve serait d’ailleurs de pouvoir interpréter une guerrière. Si cela arrivait, elle promet qu’elle donnerait tout ce qu’elle a pour correspondre à merveille au rôle ! Un fan pose alors une question concernant la série Marvel “The Punisher” dans laquelle elle joue le rôle de Krista Dumont. Floriana adorerait que son personnage prenne sa revanche en admettant qu’une troisième saison voie le jour. L’actrice aimerait une version féminine de Jigsaw (interprété par Ben Barnes) et adorerait voir ce que cela pourrait donner à l’écran. Enfin, Floriana termine son panel en conseillant ses fans. Elle donne quelques conseils de bien-être pour les gens anxieux et leur propose de faire des exercices et de câliner un chien. Le sien a d’ailleurs fait son apparition plusieurs fois au cours du panel, offrant aux fans des moments de tendresse entre l’actrice et son animal. Avant de partir, Floriana conseille à une jeune fille désirant devenir scénariste de ne jamais se décourager malgré la difficulté d’évoluer dans un tel business.

La journée s’achève sur ce moment de douceur et de complicité et promet d’être encore riche en émotions le lendemain.

Dimanche : 18h30

La journée démarre avec le second panel de Floriana Lima, l’interprète de Maggie Sawyer dans la série de la CW Supergirl ! Toujours très souriante, elle aborde divers sujets allant de la série à ses anciens comme futurs projets.

Sa carrière est mentionnée tout d’abord à travers son rôle dans Terminator. Bien que sa réplique fut particulière et le rôle fut petit, c’était sa première expérience donc elle a adoré ! Elle déclare avoir également beaucoup apprécié jouer dans How I Met Your Mother car la série était tournée devant une audience donc c’était une expérience vraiment particulière.

Sur son futur à l’écran, elle explique avoir récemment auditionné pour la série télévisée Stumptown. Elle a failli décroché le rôle mais elle ne l’a finalement pas eu. Elle était particulièrement dégoutée car elle aurait beaucoup aimer interpréter ce personnage. Cependant, pour les fans regardant A Million Little Things, série dans laquelle elle interprète Darcy, Floriana a une bonne nouvelle pour vous ! En effet, elle a d’ores et déjà lu le script de la prochaine saison au cours de laquelle son personnage sera bien plus intégré au groupe, elle aura donc beaucoup plus d’interactions. Par ailleurs, elle déclare qu’elle adorerait passer du côté de la réalisation. Il n’y a pas d’acteurs en particulier qu’elle aimerait diriger car elle aime beaucoup voir de nouveaux talents émergeants. Elle souhaiterait donc diriger des acteurs encore inconnus du grand public pour les mettre en lumière.

Lorsque la convention For The Love of The Fandoms, organisée par Empire Conventions en Novembre 2019, est mentionnée, Floriana dit avoir adoré cette convention, où elle a d’ailleurs rencontré Mélanie Scrofano. Une fan lui demande alors si elle aimerait jouer dans Wyonna Earp, ce à quoi Floriana répond qu’elle adorerait si elle était invitée à intégrer la série, elle y jouerait même une fée qui s’appellerait “Flo Fée”. Si cela plairait aux Earpers, c’est le moment de montrer votre motivation !

En ce qui concerne sa carrière passée, son rôle dans Supergirl est bien évidemment mentionné. En effet, c’est un personnage qu’elle affectionne particulièrement puisque si elle pouvait se ré-incarner en quelqu’un qu’elle a joué, elle choisirait Maggie. Elle l’a rendrait certes plus ouverte à l’idée d’avoir des enfants, mais c’est elle qu’elle prendrait. Par ailleurs, Floriana semble avoir été sincèrement touché par l’impact qu’a eu Maggie sur les fans de Supergirl, et plus largement sur la communauté LGBTQ+. En effet, elle avait déjà joué un personnage bisexuel dans The Family mais la réception de Maggie été inattendue pour elle. Elle avait par exemple beaucoup de mal à comprendre le fait qu’elle ou son personnage puisse inspirer des gens à réaliser des fan arts. Elle a directement été très flattée en découvrant le nombre de réalisations faites et adore toujours regarder les stories, less artworks, les edits ou encore les musiques. Elle a par exemple été bluffée de découvrir une vidéo dans laquelle quelqu’un a crée une nouvelle série à partir des scènes de Maggie. Elle est très heureuse que son personnage ait pu représenter et aider autant de personnes. En effet pour elle, il n’y a rien de plus gratifiant et satisfaisant que cela.

Une fan lui demande alors quelles ont été les réactions de son entourage lorsqu’elle leur a annoncé qu’elle jouerait un personnage LGBTQ+. Elle répond ainsi que, que ce soit pour The Family comme pour Supergirl, elle a eu de nombreuses remarques de sa famille à ce propos. Elle a été vraiment surprise et s’est dit que si elle, en jouant un personnage lesbien ou bisexuel, recevait ce genre de remarques, elle n’avait même pas expérimenté un quart de ce que les LGBTQ+ subissent au quotidien et que si il fallait qu’elle joue ce rôle tous les jours, elle le ferait. Cela n’est pas différent de jouer un personnage hétérosexuel pour elle puisque peu importe la sexualité de son personnage, elle est toujours nerveuses pour les scènes d’amour. Mais que ce soit Maggie dans Supergirl ou Bridey dans The Family, Floriana déclare avoir adoré ces personnages, notamment pour leur sexualité.

Ce panel est également très drôle à voir, comme lorsqu’une fan lui demdande un remède pour lutter contre sa gueule de bois ! Cela déclenche l’hilarité des personnes présentes ! Floriana lui conseille alors de rester hydratée, de manger des bananes et de prendre des vitamines !

Par ailleurs, une fan lui explique qu’elle a récemment liké une de ses vidéos sur Twitter et qu’elle se demande si Floriana l’a réellement visionnée, car la fan en a un peu honte ! En effet, elle ne pensait pas que Floriana la regarderait ! Cependant, cette dernière confirme l’avoir regardé en entier et qu’elle a adoré !

Ce panel était particulièrement agréable a regardé et ce entre autre grâce à sourire de Floriana comme à sa proximité avec ses fans mais également à sa modestie sans faille !

Nous enchaînons avec le deuxième panel de ce dimanche en compagnie de Julian Morris. L’acteur était d’ores et déjà présent la veille et nous fait donc l’honneur de partager une nouvelle heure de Questions & Réponses à nos côtés. C’est dans un comité restreint que cela se déroule, ce qui rend donc ce moment tout particulièrement agréable pour les fans. Ces derniers peuvent plus facilement poser des questions aussi bien sur sa carrière mais aussi sur ses passions plus personnelles.

Nous commençons ce panel en citant les acteurs et actrices avec qui Julian aimerait le plus travailler. Divers noms sont cités comme Cate Blanchett, Dustin Hoffman ou encore Marlon Brando. Il explique que ce qui lui plaît le plus dans le fait de jouer un rôle est d’apporter une bonne expérience au public qui regarde. Créer du lien et une certaine empathie envers un personnage, pourtant fictif, est ce qu’il préfère. C’est grâce à cela qu’il arrive à transmettre les émotions aux personnes qui regardent.

L’acteur en profite pour donner quelques conseils auprès d’une fan qui souhaite travailler dans le milieu du cinéma. Il va droit au but en disant que ce sera dur, qu’il faut surtout persévérer, ne jamais abandonner et rester positif. Ce conseil est valable pour n’importe quelle profession car aucune carrière n’est simple. La vie n’est pas un long fleuve tranquille, il faut se battre et beaucoup travailler. L’un de ses professeurs lui avait expliqué que pour réussir dans la vie professionnellement parlant c’était 5% de talent et 95% de persévérance. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire !

Nous abordons par la suite les projets dans lesquels il aurait aimé jouer. Il nous cite alors la série Grace et Frankie car il apprécie tout particulièrement le rôle de Jane Fonda. Il en profite pour expliquer par la même occasion de quelle manière se passe la sélection d’un rôle. Lorsqu’il reçoit un scénario il aime voir s’il y a une histoire, si le personnage est intéressant. Il porte aussi beaucoup d’importance à l’écriture qui lui permet par la suite d’apprendre plus facilement ses dialogues.

C’est alors en plein milieu d’une traduction que Julian envoie un message sur le chat pour s’excuser auprès de la traductrice. Effectivement, il oublie toujours que ce qu’il dit doit être traduit en français et ses réponses sont pour la plupart du temps longues à retenir. Mais cela n’effraie pas la traductrice, loin de là !

Julian nous raconte que pendant qu’il filmait Urgences il a reçu une proposition pour un film tourné en Afrique du Sud, pays où il a passé du temps plus jeune. Bien qu’il ait grandi à Londres, il se rendait souvent à Cape Town avec ses parents où vivait sa grand-mère. Il explique que là-bas rien ne change, tu peux partir et revenir 6 mois après en retrouvant les repères habituels. A Londres c’est loin d’être le cas. Il poursuit à parler de sa grand-mère qui a une place importante dans sa vie, notamment du fait qu’elle ait fait partie des personnes qui ont élevé seul leurs enfants ayant perdu son mari jeune. Il s’agit d’une personne forte et indépendante qu’il a accompagné jusqu’à la fin de sa vie. Lorsqu’il a donc reçu cette proposition, elle venait malheureusement de quitter notre monde. Il a pris cela comme un signe du destin et a accepté. Il s’est alors rendu là-bas quelques mois plus tard et a fait face à de nombreux souvenirs, notamment en séjournant dans la maison où elle vivait.

Pour ce rôle il devait jouer un méchant, chose qu’il n’avait pas eu l’occasion de faire. Il était donc heureux de pouvoir faire face à un nouveau challenge. Il a même dû faire une scène sur un bateau, chose dont il rêvait depuis petit à force de voir les ports du sud de la France. C’est donc des souvenirs qui peuvent paraître peu importants vu comme tel mais qui prennent du sens selon lui. L’environnement joue beaucoup sur la réussite d’un projet.

Du côté de ses relations amoureuses favorites à l’écran, Julian est un fervent fan de la relation amoureuse entre Wren et Spencer (interprétée par Troian Bellisario) dans Pretty Little Liars. Il explique qu’il rêverait jouer une relation comme celle d’Ezria (Aria et Ezra). Cela lui permettrait de passer tout son temps sur le tournage avec la même personne et de créer une vraie relation. C’est génial comme expérience mais si jamais on ne s’entend pas bien avec son binôme cela peut vite virer au cauchemar. Malheureusement cela lui est déjà arrivé mais il ne dira pas avec qui…

Dans un registre plus personnel, Julian souhaite être honnête et avoue ne pas être un gros adepte de sport. Il a beaucoup d’amis qui sont passionnés par le football et il suit donc un peu. Ce qui l’a toutefois vraiment marqué est lorsqu’il a suivi un combat de boxe avec David Haye, un boxeur britannique. Cet événement avec lieu à Manchester dans une énorme salle et c’était tout à fait excitant de suivre le combat au milieu de la foule. Il a vraiment aimé vivre cette expérience.

Impossible de faire un panel avec Julian sans parler de nourriture. Il adore cuisiner notamment organiser des barbecues et faire cuire de la viande, des légumes etc. Il nous raconte que tous les dimanches durant le confinement il s’offrait un petite plaisir en mangeant des hamburgers. Il recommande tout particulièrement un restaurant que nous pouvons trouver à Los Angeles qui s’appelle HiHo. Pour autant, son repas indétrônable reste le poulet rôti dont nous avons d’ores et déjà entendu parler précédemment.

Nous finirons ce panel par les mots français que Julian connaît. Aussi surprenant que cela puisse paraître il nous cite des expressions telles que « comme ci comme ça », « je voudrais un pain au chocolat », « c’est combien un pain au chocolat ? » et le plus traditionnel « je t’aime ». Il a pu apprendre tout ça notamment en se rendant à Port-Grimaud, commune française située dans le Var, qu’il adore. Il espère pouvoir vite revenir en France, cela lui manque beaucoup. Il remercie une nouvelle fois ses fans pour le week-end passé à ses côtés. Il s’excuse d’être répétitif mais exprime avec beaucoup de sincérité sa gratitude. Il apprécie tout particulièrement rencontrer de nouvelles personnes et revoir des têtes qu’il connaît. Il se sent reconnaissant d’avoir des personnes aussi bienveillantes à le suivre depuis toutes ces années. Il espère revenir prochainement et rencontrer tout le monde d’une manière réelle.  

C’est parti pour le dernier panel du week-end, et pas des moindres ! En effet c’est le cast de la série à succès Lucifer qui nous fait l’honneur d’être présent tandis que la saison 5 vient de sortir sur Netflix. Alors que les fans devaient avoir le droit à une convention traditionnelle cette année, Empire Conventions a malheureusement dû reporter l’événement à cause du confinement. Vous pouvez toutefois retrouver toutes les informations sur la Straight Outta Hell Con qui aura lieu en juin 2021.

Il est donc un peu plus de minuit lorsque Lesley-Ann (Maze), Kevin (Daniel Espinoza) et DB (Amenadiel) apparaissent sur nos écrans. Ils sont ravis d’être là et commencent d’ores et déjà à blaguer en demandant à toutes les personnes présentes de bien vouloir se présenter. Par manque de temps cela ne sera pas fait au vu du nombre de personnes qui assistent à ce panel. Nous nous lançons alors dans les questions.

Le premier thème abordé est celui du métier d’acteur et de la manière de gérer l’anxiété qui vient avec. Lesley-Ann prend la parole et avoue reconnaître la fan qui a posé cette question. Elle se rappelle l’avoir vu en Allemagne et connaît donc les projets professionnels de celle-ci. En l’occurrence, il s’agit plus du côté stand-up et Lesley-Ann avoue avoir été dans une relation avec un homme très connu qui en faisait son métier. Elle connaît donc la pression que cela peut mettre. La concernant, elle explique qu’à ses débuts elle avait des tremblements lorsqu’elle passait des auditions. Avec le temps, ce sont devenus de petits papillons dans le ventre. Il faut donc laisser le temps au temps. Kevin nous confie quant à lui être toujours très anxieux lorsqu’il doit jouer une scène, surtout lors de nouveaux projets. C’est un sentiment qui ne s’en va jamais totalement. Il faut donc faire preuve d’ingéniosité et trouver un moyen de prendre du recul pour mieux profiter de l’instant présent.

Le premier jour sur le tournage de Lucifer a marqué tout le monde. Kevin nous raconte que ce n’était pas lui qui avait sélectionné pour jouer le personnage de Daniel Espinoza. Il a donc dû retourner toutes les scènes sans Tom Ellis (Lucifer) et il l’a rencontré seulement plus tard. C’était donc loin d’être évident comme premier jour. DB nous raconte avoir lui joué sa première scène au bar Lux. Il était sur le plateau avec Tom et Lesley-Ann. L’atmosphère était étrange pour lui car il y avait beaucoup d’effets spéciaux, notamment au niveau de ses ailes et il ne savait pas du tout comment cela rendrait. Lesley-Ann était donc elle aussi au même endroit que son ami DB et avait tourné seulement 2 ou 3 jours pour le pilot. David Bowie était mort quelques jours auparavant et elle avait sa chanson « Fame on Repeat » de bloquée dans sa tête toute la journée.

Concernant leur meilleur souvenir de manière générale, Lesley-Ann a gardé une vidéo lorsqu’elle apprend que Lucifer a été choisi pour être diffusé à la rentrée. C’était la saison des « pilots », autrement dit des tournages des premiers épisodes de séries qui se font choisir pour être diffusées ou non. Elle était au parc avec ses enfants, ses chiens quand on l’a appelé et elle s’en rappelle comme si c’était hier. Pour DB, il se souvient principalement du jour où il a appris que Netflix les avait sauvés après l’annulation de la série par la Fox. Il traversait une période difficile et ne cache pas les choses en disant qu’il était au milieu d’une dépression. Il avait beaucoup d’énervement en lui et s’était éloigné des réseaux suite à cette décision de la chaîne. C’est tellement rare d’être sauvé qu’il n’en croyait donc pas ses yeux. Kevin finit par conclure que pour lui son meilleur souvenir est à la fin de chaque séance de lecture de script lorsqu’il apprend que les scénaristes ne l’ont pas encore tué !

Lucifer est une série connue pour ses ascenseurs émotionnels avec la première annulation en  2018 puis le sauvetage Netflix et enfin l’annonce de la saison 6 qui est totalement inattendue. Comment le cast a-t-il vécu cela ? DB compare le cinéma à la vie de cirque. On sait très bien qu’à tout moment le cirque peut fermer et qu’il faut partir ailleurs. Il s’était donc préparé à faire d’autres projets, avait même commencé à se pencher sérieusement dessus en planifiant des voyages et en achetant une maison. Et au final lorsqu’il apprit la nouvelle il a trouvé cela fantastique ! Kevin était lui aussi très surpris. Lui et le cast avaient décidé de se donner à 300% lors du tournage du dernier épisode comme si c’était leur dernière scène. Ils tenaient vraiment à ce que le rendu soit explosif pour les fans. Lorsqu’il a donc su que c’était renouvelé pour une sixième saison il s’est posé la question « Peut-on réellement revenir avec la même énergie ? ». Les paris sont lancés, ils veulent encore mieux faire ! Lesley-Ann en profite quant à elle pour rappeler qu’elle se sent extrêmement chanceuse d’avoir un travail avec la période actuellement traversée par l’industrie du spectacle. Beaucoup de séries sont annulées à cause du COVID-19 et elle apporte tout son soutien aux personnes qui perdent donc leur emploi en ce moment.

On terminera ce panel en parlant à nouveau des derniers épisodes de Lucifer qui viennent d’être diffusés sur Netflix. Le cast nous confirme que cela été un véritable challenge de tourner avec Tom en tant que Lucifer et Michael à la fois. Kevin a d’ailleurs réalisé l’un des épisodes où cela se passe et il avait préparé toute une chorégraphie en amont pour que cela se passe bien. Lesley-Ann le félicite d’ailleurs pour son travail, notamment la scène du combat. Le cast ne tarit pas d’éloges concernant Tom Ellis en disant qu’il est extrêmement talentueux. Il fait un énorme travail notamment sur sa voix. Son charisme est incomparable et il impose une véritable présence sur le plateau. C’est d’ailleurs pour cette raison que les seules improvisions gardées sont les siennes, ce qui fait rire tout le monde. En effet le cast aime beaucoup improviser mais c’est rarement gardé au montage. DB est celui qui en profite le plus mais la seule improvisation qu’ils ont gardé est lors d’une scène à la fin du tout premier épisode. Amenadiel appelle son frère “Luci” et tout le monde a adoré ce surnom. Ce n’était pas du tout prévu dans le script et cela a été gardé tout au long de la série. C’est donc sur cette note de tendresse que se termine le panel aux côtés d’invités aussi géniaux qu’adorables.

L’Empire’s Virtual Hangout 2, qu’est-ce que nous en pensons ?

Après le succès de la première édition, Empire revient avec une seconde convention virtuelle et propose une guestlist encore plus variée ! En effet, les fans ont pu rencontrer des acteurs de Lucifer, en attendant sagement que la convention puisse se faire en vrai l’année prochaine. Ces derniers ont aussi pu retrouver Floriana Lima qui s’est déjà rendue chez Empire, mais aussi (re)découvrir Julian Morris ou encore Lukas Perros ! La guestlist peut donc être saluée, autant de par sa variété que par la sympathie des acteurs, qui semblaient tous ravis de participer au EVH2.

Nous avons particulièrement apprécié les traductions, faites toujours de façon concise et rapide, mais sans jamais perdre d’éléments essentiels à la compréhension ! Ainsi, aucun fan n’a pu être lésé au cours de ce weekend.

Pour ce qui est de l’organisation, Empire a su faire ses preuves. De nombreuses améliorations ont été effectuées comparé à leur premier événement. Le week-end semble s’être déroulé de façon fluide, avec très peu de retard sur l’ensemble des deux jours ! Mention spéciale à Sabrina, membre du staff qui a été présente durant les deux jours sur Facebook et Twitter pour donner toutes les indications quant aux horaires et rassurer certains fans en attente. Cela a été un travail de longue haleine de tenir le rythme et elle a su le faire avec brio.

À présent, la question que tout le monde se pose, y aura-t-il une troisième édition de l’Empire’s Virtual Hangout ? De notre côté, étant donné la période actuelle, nous l’espérons vivement !