Compte-rendu

Let’s Hang With -A²

Retour à Rosewood

Prenez le temps de faire un détour à Rosewood le temps d’une journée pour la Let’s Hang With -A² ! Après une première édition de leur convention virtuelle sur la série Pretty Little Liars, Nevastalgia réitère l’expérience pour une nouvelle aventure. Trois acteurs très appréciés des fans sont de la partie pour échanger avec leur public : Brant Daugherty (Noël Kahn), Brendan Robinson (Lucas Gottesman) et Huw James Collins (Archer Dunhill). Plongez-vous dans notre compte-rendu pour (re)vivre l’évènement comme si vous y étiez !

Brant Daugherty

Notre journée chez Nevastalgia démarre par le meeting groupe Brant Daugherty, l’interprète de Noel Kahn dans Pretty Little Liars. Récurrent en convention, Brant ne tarde pas à replonger dans ses vieilles habitudes et prend le temps de saluer chaque fan présent un à un. « Je reconnais certains visages, c’est génial de vous revoir tous », s’exclame-t-il. Il leur demande ensuite s’ils vont bien et s’ils ont eu des choses importantes qui se sont passées dans leur vie depuis leur dernière rencontre. Il trouve que ça fait longtemps qu’il n’a pas fait de convention virtuelle et ça lui avait manqué, bien que les conventions réelles lui manquent encore plus ! Brant en profite aussi pour mettre un point au clair : oui, il a bel et bien un sapin de Noël derrière lui. « Ne commencez pas à me juger ! », dit-il en riant. Il explique qu’il s’agit du premier Noël de son enfant et qu’ils avaient envie, lui et sa femme Kim, de vraiment le plonger dans la meilleure ambiance possible.

Alors que la plupart des meetings ressemblent à une suite de questions et réponses, le fil de la conversation prend vite le dessus avec cet invité bavard et curieux d’en savoir plus sur la vie de ses fans. Brant étant très proche d’eux pour la plupart, il aime parler de leur vie et veiller à ce que tout se passe au mieux pour eux au cours de l’année. Travail, études, famille… tous les sujets y passent et Brant ne manque pas d’enchaîner les questions. Il se remémore également son dernier voyage qui était probablement en Allemagne pour une convention. Il a hâte de pouvoir voyager à nouveau et espère justement participer à diverses conventions. Pour le restant de 2021, il n’ira nulle part, mais il sait que son équipe travaille d’ores et déjà pour qu’il puisse se rendre à certains événements l’année prochaine. « J’espère que Paris sera l’une de mes destinations à venir », avoue-t-il. Il va sans dire que les fans présents sont plus que prêts à l’accueillir dans notre beau pays s’il le souhaite !

Entre deux conversations, Brant se rend compte que son bébé se réveille justement de sa sieste. Il le montre à la caméra et quelques minutes plus tard, il arrive à l’écran accompagné de sa maman. Ce moment fort en émotions attendrit bien évidemment tous les participants. C’est donc un second invité qui se joindra à nous pour tout le reste du meeting. Une activité qui restera, sans nul doute, inoubliable pour tous les fans présents.

Brendan Robinson

Après une première convention en ligne avec l’organisme, Brendan Robinson est de retour pour un nouveau panel. Entre ses goûts, sa personnalité mais aussi son expérience dans Pretty Little Liars, nous vous proposons de revivre cette activité comme si vous y étiez !

Informations personnelles

  • Quelle est sa plus grande inspiration ? Brendan explique qu’il n’a pas de nom qui lui viendrait forcément à l’esprit. De façon générale, ce serait les personnes ambitieuses, créatives, qui se battent pour se faire une place. Il inclue ainsi les acteurs, comme les entrepreneurs.
  • Quels sont ses pêchés mignons ? Il répond adorer regarder avec sa copine Bachelor in Paradise. Il sait que cela peut être un petit peu stupide mais il trouve ça drôle de voir des personnes chercher l’amour à la télé, “surtout qu’on se doute qu’elles viennent principalement pour trouver la célébrité“, plaisante-t-il. Du côté de la nourriture, ce serait les glaces comme les bonbons. Halloween est donc une période compliquée pour lui car il doit se restreindre.
  • Qu’est-ce qu’il aime le plus dans son travail ? Brendan répond instinctivement qu’il aime avoir la possibilité de créer quelque chose à partir de rien. Il explique qu’en tant qu’acteur, avoir un scénariste ou un réalisateur lui laissant faire ce qu’il veut sur un personnage est une réelle liberté. C’est quelque chose qui lui est déjà arrivé et qui lui a beaucoup plu. Brendan a joué dans un film qui sera diffusé en février et le réalisateur lui a pratiquement laissé carte blanche. Il en garde donc un excellent souvenir. Sur un autre aspect, il raconte avoir beaucoup travaillé dans la production ces deux dernières années. Cela lui a donc permis de créer des projets à partir d’une idée qu’il a eu ou d’un livre. Il va donc après chercher quelqu’un pour écrire et donner sens à ses histoires. Cela lui offre un travail mais aussi à d’autres personnes.
  • Aime-t-il Noël et si oui, quel est son film de cette période favori ? « Évidemment, c’est même la période de l’année que je préfère ! », s’exclame-t-il. Ce qu’il préfère c’est pouvoir se réunir en famille, d’autant plus qu’en étant adulte il est loin de ses proches. C’est donc l’occasion pour lui de les retrouver. Concernant son film favori, c’est compliqué d’en choisir un. Il mentionne cependant A Christmas Story car c’est un classique pour lui, il capture vraiment l’esprit de Noël. Brendan raconte alors que son agent a un client produisant justement une version plus moderne de ce film, il a donc hâte de le voir.
  • S’il devait résumer sa vie en une seule chanson, laquelle ce serait et pourquoi ? L’acteur confie ne y avoir jamais réfléchi. Il mentionne alors ‘The Climb’ de Miley Cyrus. Cette chanson lui fait rappelle son emménagement à Los Angeles il y a 13 ans. En effet, elle encourage à se battre et c’est ce qu’il à dû faire à son arrivée à Hollywood pour développer sa carrière d’acteur. ‘The Edge of Glory’ de Lady Gaga serait également adaptée selon lui.

Pretty Little Liars

  • Comment imagine-t-il la suite de la série ?  Pour Brendan, c’est un petit peu trop tôt pour imaginer quoi que ce soit. Il ne pense pas que le cast soit encore assez vieux pour que les enfants de leurs personnages soient au cœur d’une intrigue. Cependant, il adorerait voir le cast original devenir parents et voir comment ils arrivent à gérer leur parentalité. Il sait que le reboot de la série devrait avoir une intrigue similaire, mais le cast original ne sera pas concerné. Il conclue en proposant qu’ils se retrouvent tous dans 15 ans pour filmer une réunion !
  • Qu’est-ce que lui a appris son expérience dans la série ?  Brendan révèle qu’il ne devait figurer que dans deux épisodes à la base. Cependant, les producteurs comme le studio ont beaucoup apprécié son alchimie avec Ashley Benson. Pour eux, ces interactions apportaient quelque chose à Hannah que l’on n’avait pas pu voir jusque-là. Ils ont donc écrit davantage de scènes pour Lucas, qui a fini par être présent dans l’intégralité de la série, ce qui a aussi été le cas d’autres personnages. Cette expérience lui a appris comment fonctionnait ce business, mais aussi une série. En effet, lorsque l’on joue dans un film, on reçoit le script et on connait le début comme la fin. Or, lorsqu’une série fonctionne bien, les scénaristes écoutent les fans mais regardent également les alchimies et les interactions partagées entre les acteurs. La fanbase de la série était si impressionnante sur les réseaux sociaux qu’ils ne pouvaient ignorer leur point de vue. Cela a donc parfois fait changer la direction prise par la série. D’un point de vue plus personnel, il se sent vraiment chanceux d’avoir pu figurer dans une série si populaire. Il est fréquent que des acteurs talentueux ne parviennent pas à trouver un rôle qui leur correspondent. Cela a cependant été son cas.
  • Est-ce qu’il se reconnait en Lucas ? « Oui, à différents niveaux », répond-il. Lorsqu’il a commencé à jouer dans la série, il se reconnaissait en lui sur le fait d’être rejeté à l’école. Il n’avait que très peu d’amis au sein même de l’école, car il en avait beaucoup à l’extérieur grâce au théâtre. Il a donc vécu une expérience scolaire assez similaire à celle de son personnage. Il sait que c’est également le cas d’autres fans de la série. Par ailleurs, lors du saut dans le temps, Lucas est devenu une personne accomplie en tant que programmeur. Il se reconnait dans cette intrigue car il a aujourd’hui construit une carrière d’entrepreneur et de producteur. C’était donc aussi excitant pour lui à jouer, car devenir comme Lucas était son ambition.
  • Est-ce que ses collègues de la série lui ont permis de se développer en tant qu’acteur ?  Brendan révèle avoir beaucoup appris car c’était sa première expérience télévisuelle. Il prétendait savoir ce qu’il faisait mais, en réalité, il improvisait totalement. Il a grandi en faisant du théâtre donc il savait jouer, cependant, être sur un plateau télé est vraiment différent. Travailler avec Ashley Benson et Lucy Hale qui elles, avaient beaucoup d’expérience dans le milieu, était très enrichissant. Il a donc adopté leur confiance. Des personnes comme Troian Bellisario et Ian Harding, qui sont des acteurs d’expérience, lui ont beaucoup appris à aller au-delà du script, à comprendre les motivations de son personnage. Il devait souvent comprendre le but de ses scènes d’autant plus qu’il n’était pas au premier plan. La série ne tourne pas autour de Lucas donc il devant comprendre comment rendre les scènes intéressantes sans trop en faire. Cela lui a également donné confiance en lui car il avait fait beaucoup d’auditions avant d’obtenir le rôle de Lucas. “99 % du temps, lorsqu’on est refusé pour un rôle, on ne nous donne pas d’explication, il faut donc accepter cette décision et passer à autre chose“, raconte le comédien. Brendan explique qu’après tous ces refus, il est fréquent de remettre en question et de douter de son talent, donc, avoir un travail sur le long terme lui a permis de reprendre confiance en lui.
  • Que changerait-il dans son personnage ?  Il aurait aimé que Lucas se batte un petit peu plus pour lui, surtout devant Hannah qui profitait souvent de sa gentillesse. Il pense qu’il aurait été légitime de lui demander plus de choses en retour. Cependant, il est tellement reconnaissant d’avoir pu jouer ce rôle, composé de tant de facettes, qu’il n’aurait pas changé grand chose. Peut-être lui ajouter une touche d’humour lors des dernières saisons. Selon lui, c’est ce qui a rendu Lucas populaire dès le départ, mais cet aspect s’est estompé petit à petit.
  • Qu’aime-t-il le plus chez ses fans ? « Leur passion ! Pour moi, ce sont les fans les plus passionnés au monde ! », répond-il. Brendan aime la façon dont ils partagent leurs histoires, comment la série les a aidés, mais aussi comment cela a créé des amitiés en ligne, comme en conventions. Le fait que les fans soient suffisamment à l’aise pour se confier auprès de lui le touche énormément. Il n’aurait jamais pensé que des films ou des séries puissent affecter autant de monde sur un plan personnel, il est donc extrêmement reconnaissant d’avoir son public proche de lui au quotidien. C’est très spécial pour lui, mais aussi compliqué à décrire. Cela le surprend même de voir que les fans sont toujours autant présents des années après, il les remercie donc pour leur loyauté.

Il n’y avait pas de meilleure façon de conclure ce panel que sur sa déclaration d’amour aux fans. Cette activité a mis en avant une fois de plus la gentillesse et l’humour de Brendan. Sa sincérité est toujours aussi touchante et on ne peut pas se lasser de l’interprète de Lucas !

Huw Collins & Brant Daugherty

C’est avec beaucoup de plaisir que nous retrouvons deux compères, désormais bien habitués des conventions virtuelles, pour un panel en duo. L’humour était bien évidemment au rendez-vous lors du panel de Brant Daugherty et Huw Collins, qui ont abordé de nombreuses thématiques allant de leurs rôles dans Pretty Little Liars à des sujets plus vastes et sérieux. Retour sur un panel fort en déclarations…

Informations personnelles

  • Au lycée, on met souvent les gens dans des cases, on les considère comme des stéréotypes. Quels genres d’étudiants étaient-ils ? Huw répond qu’en dépit des apparences, Brant n’est pas le sportif qu’il pourrait être, ce à quoi Brant rétorque que tout le monde sait qu’il n’est pas un grand sportif. Huw renchérit sur le fait qu’il trouve que Brant est une combinaison des gens intelligents et des sportifs. Son acolyte répond alors que Huw est également un combo entre les populaires et les clowns. Il a ce côté sociable, c’est vraiment le mec sympa et très cool que tout le monde apprécie, tout en faisant des blagues et en ne se prenant pas la tête. Huw annonce en riant : « On part donc sur une bataille de compliments, merci Mike pour cette question très pertinente ! » Il ajoute que pour lui, il n’est plus autant question de stéréotypes qu’à l’époque où il existait deux clans, les sportifs et les geeks. Ces deux clans n’existent quasiment plus, il y a de plus en plus de diversité et les deux acteurs semblent d’accord sur le fait que ce changement de mentalité est extrêmement important car il permet de ne plus avoir à entrer dans des cases et une plus grande ouverture d’esprit est donc en place. S’ils devaient se décrire à l’époque, Huw pense qu’il entrait dans toutes les cases car il traînait beaucoup avec les sportifs mais il aimait aussi beaucoup discuter avec tout le monde, il est très ouvert au monde. Quant à Brant, il surprend l’assemblée en racontant qu’il était plutôt du genre silencieux, à faire ses affaires dans son coin sans se préoccuper des autres ni beaucoup parler. Huw ajoute en riant : « C’est très étonnant parce que maintenant tu es extrêmement bavard, que s’est-il passé ? » 
  • Comment s’est déroulée la première rencontre entre les deux acteurs ? Étonnamment, ils ne s’étaient jamais rencontrés avant de se croiser en convention. En effet, leurs deux personnages n’avaient pas de scènes ensemble donc leur première rencontre a eu lieu lors d’une convention Pretty Little Liars en Belgique, aux côtés de Keegan Allen, Tyler Blackburn et Tammin Sursok. Brant explique que lors de cette rencontre, il a été impressionné de voir Huw et sa compagne, Molly. « Ma première impression, c’est que je vous ai rencontré Molly et toi en même temps et j’étais très admiratif de vous, de votre jeune couple marié solide, où vous vous apprenez autant de choses l’un l’autre et où vous appréciez la compagnie de l’autre. Je venais de rencontrer Kim, ma femme, donc je voyais un peu au travers vous comment ça fonctionnait », détaille Brant. Huw semble touché par les mots de Brant et il complète : « Nous sommes un peu pareil, je n’ai pas vu suffisamment de scènes de toi pour avoir une opinion de toi dans la série, mais humainement, on est assez similaires, j’aime beaucoup les gens comme toi, très terre-à-terre. C’est vrai qu’on s’attend un peu à ce que tu sois une tête de con quand on te voit, tout beau tout musclé, mais en réalité tu es adorable et c’est un réel plaisir de passer du temps avec toi. »​​ Cet échange est particulièrement touchant.
  • Quel métier auraient-ils fait s’ils n’avaient pas fait de comédie ? Brant n’a jamais eu de plan B, il est allé dans une école de cinéma pour apprendre la réalisation donc s’il n’avait pas été acteur, bien qu’il le soit devenu un peu par hasard, c’est vers la réalisation qu’il se serait tourné. Quant à Huw, il explique que sa femme et lui possèdent une entreprise à côté de son métier de comédien donc il a en quelque sorte son plan B. Pour autant, lorsqu’il était plus jeune, il aurait adoré être un pilote d’avion. C’est pour assouvir ce rêve d’enfant que le jeune homme a pris des cours de pilotage ces derniers mois, dans le but d’être un pilote privé.
  • Que leur reste-t-il à faire sur leurs bucket-lists ? Afin de répondre à la question, Brant a demandé son avis à sa compagne car il explique qu’ils ont déjà réalisé « au moins une trentaine de bucket-lists dans nos vies ». Leur réponse se porte donc sur la restauration d’une barrière de corails et sur l’idée de pouvoir continuer de voyager autant qu’ils le souhaitent. Ces deux dernières années ont été difficiles à appréhender sur ce point de vue, le manque de voyage s’est fait ressentir de par l’absence de rencontres de nouvelles personnes, de découvertes de nouvelles cultures et d’enrichissement personnel, au travers de la vision du monde dans d’autres lieux que ceux qu’ils connaissent. Huw complète cette réponse : « Il y a tellement de choses à voir et à faire dans le monde, et je sais que je dis ça avec ma position très privilégiée de personne qui a eu l’opportunité de voyager depuis très jeune. J’aime faire des choses qui sortent de l’ordinaire, c’est important pour moi de voir et d’apprendre tous les jours de nouvelles choses, sur la condition humaine par exemple. C’est aussi une des raisons qui fait que je suis acteur. Il y a tellement d’histoires de vies incroyables et d’une grande richesse. Je suis fasciné par l’être humain, sa capacité à surmonter ses problèmes et ses insécurités avec des choses insignifiantes. Pour moi, le but ultime de ma vie est de continuer à comprendre ces êtres humains, de développer leurs histoires et les magnifier dans des rôles car il y a une richesse d’exploration absolument incroyable. C’est fascinant et c’est aussi pour ça que j’adore faire ces événements, parce que j’aime rencontrer des gens et entendre leurs histoires, être capable de trouver une connexion malgré le fait que nous sommes tous à des endroits différents du monde. C’est véritablement une des choses les plus cools à faire. »

Pretty Little Liars 

  • Qu’aiment-ils ou que détestent-ils chez le personnage de l’autre ? Huw aime que le personnage de Brant soit complexe et que Brant soit aussi charmant alors qu’il interprète un personnage torturé et diabolique. Il trouve que les personnages de vilains ont une profondeur plus pertinente et c’est très intéressant de suivre le développement de ce genre d’individu. « Mais je n’aimais pas trop quand tu n’avais plus ta tête ! ». Du côté de Brant, il apprécie que le personnage de Huw soit aux antipodes de ce que l’on attend de lui mais il a détesté la façon dont il traitait le personnage d’Alison. Les deux acteurs déclarent d’un commun accord que la série est parfois allée trop loin vis-à-vis d’Alison, que ce soit au travers de la violence, des masques, de la drogue… Mais ils considèrent que c’était tout de même très drôle à jouer. 
  • Si leurs personnages avaient eu une scène ensemble, pensent-ils qu’ils auraient été amis ou l’un contre l’autre ? Brant et Huw sont d’accord pour déterminer qu’ils auraient fait un très bon duo de bad boys : « On se serait rencontrés, on aurait concocté un plan machiavélique et à la dernière minute, c’est absolument certain que l’un l’aurait fait à l’envers pour l’autre ! » 

Développement personnel 

  • S’ils pouvaient formuler et réaliser trois voeux, lesquels choisiraient-ils ? C’est une question très compliquée pour Huw, qui répond dans un premier temps qu’il souhaite la paix dans le monde. Pour lui, le monde est tellement complexe qu’il n’en espère pas grand-chose, il espère juste que la vie continue d’être bizarre et complexe. Brant répond qu’il souhaite que sa femme et son fils soient en bonne santé et puissent vivre tranquillement, sans se soucier du temps qui passe. Il aimerait également que chacun prenne soin les uns des autres et Huw complète cette réponse en racontant qu’il trouve que la vie est trop courte pour se prendre la tête donc il est vraiment important pour lui de savoir apprécier les joies simples.
  • Que pensent-ils de la vie après la mort, qu’imaginent-ils à ce sujet ? À question sérieuse, réponse sérieuse, et les deux comédiens prennent le temps de la réflexion avant de répondre. De son côté, Huw pense que l’âme continue de vivre après la mort, d’une façon ou d’une autre. Il explique ne pas croire en Dieu mais croire en une énergie supérieure et au destin. « Je crois aux pouvoirs énergétiques et aux grandes choses puissantes, mais je trouve qu’il y a trop de choses dans le monde qui se passent qui ne peuvent pas être expliquées. Pour moi les énergies fonctionnent de la façon où plus tu fais de bien, plus tu en recevras et plus tu fais de mal, plus tu en recevras également. » De son côté, Brant raconte : « Je ne crois pas en la vie dans l’au-delà pour ma part, par contre je crois en la vie post-mortem. Déjà, je trouve qu’il y a une certaine beauté dans le fait de savoir qu’on va mourir, ça nous impose de faire le meilleur sur Terre et d’être la meilleure personne possible, tout en entourant au mieux nos proches. Je crois en la vie post-mortem dans le sens où quand mon père est mort, il a laissé un héritage, c’était un professeur d’art et c’est lui qui m’a d’ailleurs appris l’art. Il a travaillé toute sa vie sur une peinture, qu’il n’a pas eu le temps de finir avant de mourir, et je me suis demandé s’il n’était pas déçu de ne pas avoir pu la finir. Mais le jour de ses funérailles, des centaines d’étudiants sont venus lui rendre hommage et dire à quel point il avait eu de l’influence dans leurs vies. C’est là que j’ai réalisé que c’était ça son chef d’œuvre, ce n’était pas sa peinture c’était l’impact qu’il avait eu sur les gens, et de cette manière il est toujours en vie au travers de tous ces gens. » Huw acquiesce et confirme les propos de son camarade : « Oui, c’est une histoire d’héritage ! Je ne peux pas ne pas être en accord avec tout ce que tu viens de dire, pour moi tout ce que tu fais dans la vie va résonner selon la personne que tu es en mesure d’impacter. Et ce ne veut pas dire forcément en tant qu’acteur ou en tant que docteur, ça a de la signification dans la vie de tous les jours, comme par exemple quand tu souris à quelqu’un dans la rue, la personne face à toi considère une sorte de reconnaissance de ta part et ça peut rendre sa journée plus tolérable. » 
  • Comment se sentent-ils à l’idée d’inspirer autant de personnes dans le monde, que ce soit au travers de leurs personnages ou de leurs personnalités dans la vraie vie ? Brant est assez honnête sur le sujet et il explique ne pas s’en être aperçu avant d’aller à la rencontre des fans lors des conventions. Lors du tournage de la série par exemple, ils étaient comme enfermés dans leur monde, sans avoir de liens avec l’extérieur pour connaître l’avis des gens donc ils n’ont véritablement compris l’impact qu’ils pouvaient avoir qu’en faisant des événements et en venant à la rencontre des fans. « L’impact était tellement grand que j’ai ressenti énormément de responsabilités. » De son côté, Huw considère que c’est une expérience très gratifiante de voir que son travail accompli a un impact sur des gens, « c’est inspirant de se sentir inspirant ! Mais effectivement, c’est une responsabilité et je ne me pensais pas capable d’assumer ça lorsque j’étais plus jeune. Aujourd’hui ça va mieux, le fait d’attirer des réactions chez les fans me touche, c’est un concept absolument fou mais agréable à la fois ». Brant ajoute que c’est vraiment étrange d’être considéré comme quelqu’un d’inspirant alors qu’il ne sauve pas littéralement de vie comme pourrait le faire un docteur ou un soldat, mais il est heureux de se dire qu’il inspire les gens de manière positive. Enfin, Huw termine en indiquant que grâce à ces responsabilités, une plateforme lui est offerte et cela lui donne des opportunités, même si c’est un privilège qu’il ne prend pas pour acquis, c’est toujours plaisant pour lui de savoir qu’il a cette plateforme qu’il peut utiliser à bon escient.

Après cet échange d’une grande richesse à tous points de vue, il est désormais temps de faire redescendre la pression et de jouer à un jeu avec les deux comédiens !

Game Party

Minuit est passé et il est l’heure de notre dernière activité. Nous sommes à nouveau en compagnie de Huw Collins et Brant Daugherty, cette fois-ci pour un quiz sur Pretty Little Liars . Le principe ? Les deux acteurs jouent ensemble contre les fans afin de trouver parmi les trois propositions laquelle est un mensonge. Les questions n’ont pas encore commencé que Huw met les choses au clair : pas de tricherie, pas le droit au téléphone et surtout, toujours laisser ses mains à portée de caméra pour qu’il puisse vérifier. Il risque donc d’il y avoir de beaux moments… Le jeu peut à présent débuter !

La première question porte sur les livres de Sara Shepard. Parmi ces trois noms, qui de Toby, Maya ou Jenna est mort ? Brant explique tout de suite qu’ils peuvent éliminer Toby avec beaucoup d’humour : « Je sais que Toby est mort dans les livres, j’ai toujours espéré qu’il soit de même pour Keegan dans la série mais ce n’est jamais arrivé ». Alors que Brant cherche un peu d’aide du côté de son collègue, Huw reste sans voix ne connaissant aucun de ces personnages. Les questions s’enchaînent et les connaissances des deux acteurs se révèlent assez limitées. Les fans s’en sortent donc plutôt bien en occupant le podium du début à la fin. Le jeu se passe dans une excellente ambiance avec nos deux invités qui, certes, ne connaissent pas les réponses, mais s’avèrent particulièrement bavards. Ils n’hésitent pas à s’investir à 200 % dans le jeu et tentent tant bien que mal de mettre sur pied certaines théories. Tout ça accompagné de beaucoup de rires bien sûr !

Au travers de ce quiz, les participants s’interrogent ainsi sur le nombre d’arrestations des Liars, mais aussi de certains personnages secondaires tels que Jenna ou Garett, du nombre de petits-amis qu’Aria aurait trompés, des fausses identités d’Alison ou d’Archer, de la jumelle de Spencer, des personnes ayant porté un manteau rouge ou un sweatshirt noir… Un casse-tête pour Brant et Huw qui enchaînent les ratés ! « Je découvre l’existence de certaines personnages », avoue ce dernier. Fort heureusement, Brant arrive à lui expliquer qui sont chacun de ces personnages afin de le guider au mieux à travers la partie. Les lieux sont également au cœur des discussions : Radley, The Brew… Qui n’a jamais été à la tête de ce café ? Parmi les propositions se trouvent Lucas, Ezra et Zach. « Au diable, qui est ce Ezra ? », demande alors Brant avec second degré. Plus sérieusement, l’interprète de Noel ne se souvient pas l’avoir vu comme gérant dans la série. Et au final, c’était bien le cas alors qu’au contraire, c’est Lucas qui n’en a jamais été le gérant ! Par la même occasion, nous apprenons que Brant avait auditionné au préalable pour le rôle d’Ezra Fitz, décroché finalement par Ian Harding.

Rires, bonne humeur, anecdotes… Ce quiz aura sans doute été la meilleure façon de découvrir Huw et Brant sous un nouveau jour. Très à l’aise, ils ont su se prêter au jeu et rendre ce moment mémorable pour chaque fan présent. Nul doute qu’ils n’oublieront pas cette activité des plus intenses. De notre côté, il s’agit sûrement de la meilleure manière de finir notre journée auprès du cast de Pretty Little Liars et de l’équipe de Nevastalgia. Malgré l’heure tardive, les sourires des fans nous ont fortement touchés ! Nous finissons également sur un magnifique discours de nos invités, notamment Huw qui n’hésite pas à insister sur la gentillesse de l’équipe organisatrice. Il les remercie vivement et espère revoir tout le monde très vite. D’ici là, il fait un câlin virtuel à tout le monde !

Du côté de Discord…

Lors de chaque événement virtuel proposé par Nevastalgia, une session Discord est ouverte afin que les fans puissent faire connaissance et partager leurs anecdotes et leur attente au cours de la journée. L’équipe propose des animations et n’hésite pas à répondre en temps réel aux interrogations des fans, les rassurant sur la suite de leurs activités. C’est aussi l’occasion de gagner des extras lors des mini-jeux, tout en passant du bon temps entre fans de PLL ! C’est donc avec énormément de bienveillance que les fans ont pu échanger toute la journée, se raconter leurs activités avec chaque acteur, jouer ensemble et surtout se soutenir mutuellement dans le stress et l’attente des activités. Le concept du Discord est vraiment agréable et intéressant, il permet une grande communication entre l’équipe de Nevastalgia et les fans, tout en divertissant les fans. 

Let’s Hang with -A², qu’en pensons-nous ?

Très attendue par les fans de Pretty Little Liars, cette deuxième édition de Let’s Hang with -A n’a pas déçu les participants. Habitués des conventions, Brant Daugherty et Huw Collins nous ont une nouvelle fois gratifiés d’anecdotes des plus pertinentes, tandis que Brendan Robinson se familiarise avec l’univers en toute générosité, au gré des rencontres avec ses fans. Le cadre intimiste a permis aux fans d’aborder des sujets de conversation plus profonds que d’ordinaire et c’était un réel plaisir d’assister à ces échanges d’une grande qualité.

Nevastalgia ne se repose pas sur ses lauriers puisque nous retrouverons dès ce week-end la Everlasting Adventure Online 3, garnie d’une impressionnante guestlist. Serez-vous également présents ? Dites-nous tout sur Twitter !