Compte-rendu

People Conline

La rencontre de trois séries mythiques des années 2010 !

Après la Rebels Spartacon, l’organisme People Convention revient avec une seconde convention en ligne, cette fois-ci multi-fandom. En d’autres mots, plusieurs séries sont ainsi mises à l’honneur et nous ramènent à l’époque des années 2010. L’organisme propose alors aux fans de rencontrer trois guests issus d’univers différents. La PeopleConline a donc été l’occasion de découvrir Chandler Riggs (The Walking Dead), inédit en France, et de re-découvrir Steven R. McQueen (The Vampire Diaries, Chicago Fire) et Janel Parrish (Pretty Little Liars et son spin-off The Perfectionists).

Nostalgiques de cette époque ? Embarquez avec nous à travers un petit voyage remplis de souvenirs !

Samedi : 18H00

C’est Steven R. McQueen qui ouvre le bal avec le premier panel du week-end. Lorsqu’il arrive, nous l’entendons mais il avoue ne pas être très doué avec la technologie et cherche comment activer sa caméra. Après quelques manipulations, l’acteur apparaît enfin à l’écran pour le plus grand plaisir de ses fans.

Le panel démarre sur une question à propos de Chicago Fire et s’il avait eu une quelconque préparation avant de prendre son rôle. Steven répond qu’effectivement il y en a eu une. Il a pu rencontrer des pompiers et des secouristes, échanger avec eux, voir comment ils travaillaient. Il a également dû suivre un entraînement spécifique pour les incendies. Il avoue qu’il est difficile de s’habituer aux grosses bouteilles d’oxygène sur le dos mais qu’il peut faire des trucs amusants comme casser des portes.

Il lui est ensuite demandé, parmi tous les rôles qu’il a eu, celui qui lui a appris le plus de choses en tant qu’acteur. Pour lui, tous ses rôles ont eu un impact à leur manière. Cependant, le travail reste le travail. Mais à ses yeux, les rôles basés sur un métier qui existe réellement lui permettent d’en apprendre plus parce que la préparation et la recherche sont réelles. Il serait d’ailleurs intéressé pour jouer dans d’autres séries mais tout dépend de ce que ce serait.

Le rôle de ses rêves ce serait de jouer dans l’univers de Star Wars car il en est fan et ce serait vraiment génial pour lui. Il pense également que Evil Can Evil pourrait être drôle et il avoue être fasciné par l’ère Woodstock, donc ça serait intéressant. S’il devait jouer le rôle d’un super héros il aimerait bien être dans l’univers de Batman dont il est fan également. Swamp Thing est l’un de ses univers préférés mais il confie qu’en réalité il adore tout ce qui vient d’Alan Moore.

Concernant The Vampire Diaries, son souvenir favori est le tournage du premier épisode de la série. Il avait 19 ans, le tournage se passait à Vancouver et il rencontrait des gens avec qui il allait passer les années suivantes. Il reste d’ailleurs en contact avec un certain nombre d’acteurs de la série, il a notamment vu Michael Trevino (The Vampire Diaries, Roswell New Mexico) dernièrement. Il parle de temps en temps avec d’anciens membres du cast mais dès qu’ils sont au même endroit ils essaient de se voir en général. À la fameuse question #TeamDamon ou #TeamStefan il répond qu’il n’est pas sûr et qu’il voudrait bien répondre #TeamLesDeux. Mais s’il devait faire un choix, il se porterait sur Stefan.

Il révèle qu’il s’est bien amusé sur le tournage de FBI Porté Disparu. Pour lui c’est une très bonne série et qui en plus est tournée à Los Angeles ce qui est, en fait, plutôt rare. À propos des objets qu’il pourrait piquer sur ses différents tournages, il avoue qu’il n’a pas réellement eu de rôle où le personnage avait un objet bien spécifique et représentatif. Pour Chicago Fire, il serait compliqué de prendre une hache et partir avec. Alors il confie qu’il prend des tee-shirts mais qu’il les offre à des fans en général.

S’il n’avait pas été acteur, il aurait probablement aimé faire un métier comme pompier ou policier. Il révèle aussi qu’il a toujours eu l’idée de rejoindre Green Peace ou une organisation de même type car il veut aider les gens.

Sur un plan un peu plus personnel, une fan lui demande s’il a de nouveaux tatouages, ce à quoi il répond oui. Pour lui c’est un moyen utile d’expression mais qu’il ne recommande à personne d’en faire. D’ailleurs, s’il devait revenir en arrière et ne pas en avoir, il le ferait. Dans sa “bucket list” (liste de chose à faire avant de mourir), il confie qu’il aimerait beaucoup sauter dans une wingsuit. Il s’agit d’une combinaison spéciale qui permet de “voler” car elle a des formes d’ailes. Sinon, beaucoup de points de sa liste tournent autour du voyage car il y a plein d’endroits où il n’est pas encore allé. Il aimerait aussi nager avec les baleines bleues et apprendre à naviguer, pour faire Los Angeles – Hawaï par exemple. Il voudrait pouvoir mettre deux mois de côté et voyager en Asie pour visiter l’Indonésie notamment.

Le panel s’achève sur cette envie d’ailleurs et de voyage. Même si c’est compliqué en ce moment, il vit bien la quarantaine. Pour lui, le plus important c’est d’être en sécurité et il en profite pour bien utiliser Netflix.

Dimanche : 19H15

Deuxième jour, deuxième panel, cette fois en compagnie de la belle Janel Parrish, interprète de Mona dans Pretty Little Liars et The Perfectionists.

Les deux séries sont bien évidemment mentionnées et surtout son rôle qu’elle chérit beaucoup. Elle explique que si elle avait pu jouer un autre rôle que Mona, elle aurait choisi Alison car elles sont assez similaires. Elle adore joué les “mauvaises filles”, comme elle le dit, car elle trouve ça beaucoup plus drôle. Pouvoir manipuler d’autres personnages est vraiment amusant et cela donne un sentiment de puissance. Sinon, à l’inverse, elle aurait choisi Hanna car c’est quelqu’un de vraiment pure et de foncièrement gentille. De plus, l’interpréter aurait été intéressant car elle est très différente de Mona.

Une fan lui demande si son personnage était une princesse Disney, qui serait-elle ? Janel répond alors que Mona ne serait pas une princesse mais plutôt une méchante et serait donc Maléfique. Si c’était elle-même qui était une princesse elle serait Mulan ou Megara (Hercules) car ce sont des femmes fortes qui n’ont besoin de personne pour les sauver

Elle revient alors notamment sur la série dans laquelle elle a joué pendant plus de dix ans et bien évidemment sur les diverses révélations de qui est -A au fil des saisons. Janel explique que sa scène favorite à tourner a été lorsque Mona annonce qu’elle est -A. En effet, elle était vraiment effrayée car elle était le premier personnage à endosser ce rôle donc c’était très stressant. Elle craignait la déception du public et ne cessait de penser à ça tout au long du tournage de cet épisode, d’autant plus qu’elle a su qu’elle serait -A seulement 2 semaines avant ce tournage ! Cette scène restera donc toujours spéciale pour elle. Par ailleurs, il lui est demandé ce qu’elle en a pensé lorsque l’on apprend dans la saison 6 que CeCe était -A. Janel explique qu’elle ne s’y attendait pas du tout, donc c’était une grande surprise. De plus elle a adoré tourner avec Vanessa Ray qui est quelqu’un d’adorable.

L’actrice fait également beaucoup rire les fans, comme lorsqu’il lui est demandé quel est son couple favori dans la série. Elle commence par répondre qu’il s’agit de Haleb car selon elle Caleb est le meilleur copain, puis ajoute qu’elle aime beaucoup Spaleb. Moment de panique, elle a confondu Spaleb et Spoby, étant fan de Hanna et Caleb ensemble, elle n’a pas du tout aimé Spencer et Caleb en couple !

Janel revient sur le spin-off de Pretty Little Liars, The Perfectionists, série dans laquelle elle a repris son rôle de Mona aux côtés de Sasha Pieterse, l’interprète d’Alison, dont elle a été très déçue de l’annulation. D’autant plus qu’elle déclare qu’aucun membre du cast ne sait qui était le Professeur, seule Marlene King, la créatrice est au courant et elle gardera le secret pour toujours ! Elle explique donc que s’il y avait pu avoir une saison 2, elle aurait aimé découvrir son identité et en savoir plus sur lui. De plus elle aurait aimé voir Mona continuer à devenir encore plus mature, en essayant de trouver son bonheur, ce qui était déjà en cours de route. Janel aurait également adoré que son personnage trouve l’amour.

En parallèle du spin-off, il a récemment été annoncé qu’un reboot de Pretty Little Liars était en préparation par les producteurs de Riverdale. Une fan lui demande alors si elle compte revenir en tant que Mona. Elle explique alors que de ce qu’ils ont compris, ce serait un univers totalement différent du leur mais que si les deux mondes se rencontrent et qu’elle est appelée, elle serait toujours heureuse de reprendre son rôle.

Concernant ses autres projets, elle explique avoir récemment fini de tourner un film pour Hallmark du nom de Holly and Ivy, qu’elle a d’ailleurs tourné dans une ville avec certes peu de cas de COVID, mais que tourner durant une pandémie était vraiment particulier. Il faut respecter beaucoup de règles comme le port du masque, la distanciation mais aussi réaliser beaucoup de tests. C’était donc vraiment bizarre pour elle mais que si c’est le prix à payer pour garder tout le monde en bonne santé et de pouvoir continuer à travailler, ce n’est pas grand chose finalement.

Le troisième volet de To All The Boys I’ve Loved Before a également été tourné, c’était une super expérience car ils se sont rendus en Corée pendant plusieurs semaines ! Cette saga est une expérience géniale pour elle car lorsqu’ils ont tourné le premier film, Netflix ne faisait pas encore partie du projet. Donc elle, ainsi que tout le cast se demandait si le film allait marcher, ce qu’il se passerait. De plus elle s’est beaucoup rapproché de Lana Condor et Anna Cathcart. Elle a donc hâte que le public puisse découvrir le film sur la plateforme l’année prochaine.

Son métier d’actrice est également beaucoup abordé. Elle raconte avoir pratiquement toujours su que c’était sa destinée. En effet, lorsqu’elle avait environ six ans, ses parents étaient très fans de comédies musicales et l’ont emmené en voir une, et c’est là qu’elle a eu le déclic. Son rôle de rêve serait d’ailleurs le personnage de Kim dans la comédie musicale Miss Saigon, que ce soit pour une adaptation au cinéma ou sur les planches. Elle explique que la plupart de ses rôles qu’elle rêverait d’interpréter sont issus de Broadway. C’est probablement pour ça que sa plus grande inspiration est Barbara Streisand, qu’elle admire beaucoup pour son talent et avec qui elle rêverait de jouer !

Elle explique alors qu’elle a commencé sa carrière par le théâtre, puis elle a fait des petites productions pour terminer par des cours d’acting. C’est pour elle le plus formateur, surtout le théâtre qui permet de se préparer à toutes les possibilités par la suite. Elle n’a pas vraiment de rituel afin de se mettre dans la peau du personnage mais cependant, une fois maquillée et coiffée, elle a déjà l’impression de porter ce personnage et cela lui permet de se projeter. Elle aime prendre dix à quinze minutes avant le début de chaque scène juste pour se recentrer sur elle-même afin d’être bien concentrée.
Janel semble sincèrement épanouie par son métier et elle explique aux fans pourquoi. Être actrice c’est parvenir à créer quelque chose qui touchera les gens selon elle. Ainsi elle adore pouvoir se mettre dans la peau de quelqu’un, de voir un public réagir à son travail ou bien regarder à quel point cela peut parfois toucher les gens. Cependant elle a toujours du mal à se regarder à la télé et est toujours très critique envers elle-même. Elle se focalise sur des petits détails qu’elle finit par regretter.

Lorsqu’il lui est demandé qui a été sa co-star favorite, elle répond qu’elle ne peut répondre parmi les humains mais que lors du tournage de Holly and Ivy, elle avait un tout petit chiot qui était adorable et c’était donc la meilleure co-star possible ! Janel semble en effet adorer les animaux, comme lorsqu’elle présente son chien Kleo, ou lorsqu’un fan lui montre le sien !

Après 45 minutes de questions, c’est terminé pour ce panel en compagnie de Janel, dont la présence est vraiment agréable. En effet, très attentive aux questions de ses fans et très sincère dans ses réponses, l’interprète de Mona a un côté très humain et prouve qu’elle est justement à l’opposé de son personnage dans Pretty Little Liars !

Nous poursuivons notre journée en compagnie de Janel Parrish lors de son meeting groupe. Même principe que pour les panels, les fans peuvent poser leurs questions à leur actrice préférée. C’est donc auprès de sept fans dans une ambiance très intimiste que démarre cette nouvelle activité. Chacun a la possibilité d’activer sa caméra ce qui rend l’échange plus naturel et plus fluide.

Nous commençons par aborder le rôle de Mona dans la série Pretty Little Liars qui a vraiment fait décoller la carrière de l’actrice. Initialement elle nous explique avoir auditionné pour le rôle de Spencer Hastings, finalement incarné par Troian Bellisario, mais elle ne l’a pas obtenu. Quelques mois plus tard les producteurs l’ont rappelé pour lui proposer d’auditionner pour le rôle de Mona et ils l’ont de suite choisi. « C’est finalement drôle lorsqu’on y réfléchit de me voir dans la peau de Spencer. Je pense sincèrement que nous avons fini dans les rôles qui nous correspondaient le mieux », ajoute-t-elle.

La conversation se poursuit en lui demandant quelle facette de Mona elle a préféré interpréter. Janel explique que son personnage est à l’opposé de sa vraie personnalité ce qui explique pourquoi elle a tant aimé lui donner vie. « Pour moi jouer la folle Mona, la méchante Mona ou la cruelle Mona, peu importe comment vous l’appelez, elle a été ma Mona préférée ! », répond-elle. Dans la vraie vie, Janel est une personne beaucoup plus pétillante et maladroite, vraiment contraire à ce que l’on pourrait croire si l’on se base uniquement sur son rôle dans Pretty Little Liars. S’autoriser à être aussi cruelle lui donnait une sorte de pouvoir ce qui rendait les choses plutôt amusantes. C’est d’ailleurs pour cette raison que parmi tous les personnages qu’elle a pu jouer, Mona reste sa préférée. Son histoire a duré dix ans, ce qui n’est pas négligeable dans une telle industrie, elle a donc l’impression de vraiment la connaître par cœur. Les scénaristes ont également beaucoup joué dans l’évolution de son personnage et des challenges qui lui ont été confiés. Ils lui ont donné l’opportunité de devenir une meilleure actrice en la poussant toujours plus loin dans ses retranchements. Cette mise à l’épreuve constante lui a forcément donner beaucoup d’attache à Mona.

Toujours sur la série, il lui est demandé de partager une anecdote du tournage de Pretty Little Liars. Janel raconte que c’est souvent la même chose qui est répétée par les différents membres du cast mais les tournages en pleine nuit font souvent partie de leurs meilleurs souvenirs. Il est tard, les équipes fatiguent et généralement il fait froid donc tout le monde se soutient et fait en sorte de rester éveillé. Chacun partage des blagues et l’ambiance est de suite plus chaleureuse.

Concernant son premier jour de tournage sur la série, Janel s’en souvient très bien. En l’occurrence il s’agissait même du tournage de sa toute première scène lorsqu’elle fait du shopping avec Hannah Marin, interprétée par Ashley Benson. Elle était excitée à l’idée de revoir Ashley qu’elle connaissait depuis quelques années. Elle ne s’était pas revue depuis un moment et elle était donc contente de pouvoir recroiser son chemin. « J’avais alors seulement 21 ans… c’était il y a fort longtemps ! », dit-elle en riant. Qui aurait pensé à l’époque qu’elles allaient se côtoyer autant d’années après !

Lorsqu’il lui est demandé si elle sait parler français ou allemand, Janel répond connaître uniquement les basiques tels que « Bonjour », « Au revoir », « Je t’aime », « Enchantée » et enfin « Tschüss ». Une fan la questionne par la suite concernant son amitié avec Ian Harding, l’interprète d’Ezra Fitz. Elle dit ne pas l’avoir vu depuis six mois mais il fait partie de ses meilleurs amis. Pour autant, elle ajoute être restée proche de tout le cast de Pretty Little Liars. Après avoir passé autant de temps ensemble des liens se créent forcément. Elle nous confie d’ailleurs avoir rencontré les bébés respectifs de Shay Mitchell (Emily Fields) et Troian Bellisario (Spencer Hastings) via l’application Zoom. Elle a hâte de pouvoir les voir en vrai une prochaine fois et les trouve magnifiques.

Elle en profite pour avouer qu’elle aimerait retravailler avec n’importe quel membre du cast de la série. Après tant d’années sur le tournage ils sont devenus une vraie famille. Elle est déçue que le spin-off The Perfectionists se soit arrêté après seulement une saison. De ce fait, si elle en avait l’opportunité, elle aimerait tout particulièrement retravailler avec Sasha Pieterse (Alison Di Laurentis) dont elle s’est encore plus rapprochée. Sur le tournage du spin-off elle avait peur que l’ambiance soit bizarre et qu’elle ne s’y retrouve pas. En effet, reprendre son personnage avec un tout nouveau cast. Finalement, c’était tout simplement la continuité de l’histoire. Avoir des nouveaux auprès d’elles deux comme Sofia Carson, Eli Brown et Sydney Park était une belle intégration à la famille Pretty Little Liars. Ils se sont tous très bien entendus et elle aurait aimé que cela dure plus longtemps.

Nous quittons Rosewood quelques instants pour embarquer vers d’autres horizons. Quelles sont ses destinations préférées au monde ? Janel cite en premier lieu Hawaï puisque c’est de cet archipel qu’elle est originaire. Sa famille se trouve là-bas et elle y a vécu jusque l’âge de quatorze ans. Elle s’y est également mariée avec Chris Long donc cela représente beaucoup de souvenirs. Ils essaient de s’y rendre deux à trois fois par an et elle considère Hawaï comme le paradis. Tous les deux apprécient aussi la nature et plus particulièrement les forêts qui sont paisibles, notamment celle du nom de Jedediah Smith. Ils aiment donc s’y rendre régulièrement pour y faire de la randonnée, y pêcher ou s’assoir tout simplement au bord de la rivière. Ce sont donc ses deux endroits favoris et dès qu’ils en ont l’occasion, même si c’est pour quelques jours, ils trouvent un moyen de s’y rendre.

Par la suite nous abordons ses nouveaux projets. Janel nous parle alors de son film Holly and Ivy qui sera diffusé le 1er novembre sur Hallmark Channel, juste à temps pour les fêtes de fin d’année. Puis elle nous dit partir à Hawaï dans les jours qui suivent pour tourner un nouvel épisode du reboot de Magnum P.I dans lequel elle est déjà apparue sous les traits de Maleah.

Alors que le meeting se déroule tranquillement, le chien de Janel apparaît à l’écran et il va rester à nos côtés pour le reste de l’activité. Nous apprenons d’ailleurs qu’elle l’a recueilli et qu’elle y est très attachée. Elle en profite pour reprendre le sens de sa réponse à la question qui lui a été posée sur la danse aérienne. Elle explique qu’après avoir participé à l’émission télévisée Danse Avec Les Stars elle avait envie de continuer à apprendre quelque chose de nouveau. Du fait que Troian, sa collègue et amie de Pretty Little Liars, en faisait depuis plusieurs années, elle s’est lancée le défi d’essayer. Depuis elle a continué et adore cela, elles se rendent toutes les deux ainsi au même studio. Pendant la crise sanitaire, elle a eu la chance d’avoir ce qu’il fallait dans son jardin pour pouvoir continuer à en faire. C’est devenu une vraie passion.

Lorsqu’on aborde ses autres activités pendant le confinement, elle nous parle alors de la cuisine, du jogging et surtout de la broderie. Elle a commencé au début de la crise COVID-19 et elle continue à en faire. Elle compte bien faire un mur regroupant toutes ses broderies à la fin de la pandémie. Une fan lui conseille alors d’essayer la broderie de diamant (diamond painting) et Janel promet de le faire. Autre activité spéciale quarantaine, il s’agit tout simplement de regarder Netflix. Elle et son mari en ont dévoré le catalogue et Janel lui demande donc de l’aide pour ne rien oublier. Ils ont donc regardé Umbrella Academy, Harry Bosch, You, Ozark et Lost In Space.

C’est donc sur toutes ces recommandations que se clôture notre dernière activité de la journée. Ce meeting a été un véritable plaisir du fait de l’ambiance intimiste et du respect mutuel entre chaque fan. Cela a permis d’avoir un échange convivial auprès d’une actrice des plus adorables. Janel remercie tout le monde et nous lui disons donc au revoir.

La People Conline, qu’est-ce que nous en pensons ?

Pour leur seconde convention en ligne, People Con propose un évènement intimiste et très bien organisé. Nous apprécions la volonté de leur part de réunir des séries mythiques des années 2010, d’autant plus avec des guests inédits tels que Chandler Riggs ou qui ne sont pas venus en France depuis plusieurs années comme Janel Parrish. N’ayant pu découvrir Chandler, nous ne pouvons que recommander la gentillesse et la douceur de Janel ainsi que la simplicité de Steven R. McQueen.

Autre point positif, au cours des panels, les organisateurs offrent la possibilité aux fans de poser leurs questions en caméra ce qui rend l’échange plus convivial. Cette possibilité est un réel atout aussi bien pour l’acteur que pour Fanny la traductrice, qui se sentent donc moins seuls. Cela créé de suite plus d’interactions.

Cet événement étant déjà terminé au samedi soir, le seul point négatif que nous pourrions citer serait un sentiment de trop peu. Un jour c’est trop court afin de pouvoir pleinement profiter de la présence de ces guests. Pour autant, la bonne nouvelle est que People Con nous donne déjà un nouveau rendez-vous lors du week-end d’Halloween pour la Spooky Con. Deux guests sont d’ores et déjà annoncés et il s’agit ni plus ni moins de deux stars de la saga internationale Twilight, nous vous laissons découvrir lesquels sur la page dédiée à l’événement !