Compte-rendu

The Happy Ending Online 2

Chapitre 2 de la THEC Online !

En attendant le mois de novembre 2021 pour la convention physique à Paris, People Convention propose aux fans de Once Upon A Time de retrouver le cast virtuellement ces 22 et 23 mai 2021. Après une première édition réussie, dont vous pouvez retrouver notre article juste ici, certains invités n’ont pas hésité à signer à nouveau. Nous retrouvons ainsi la seule et unique Lana Parrilla, la pétillante Rebecca Mader, le farceur Sean Maguire et la douce Karen David. De quoi retrouver toute la magie de Storybrooke…

Samedi : 18h00

Notre soirée magique commence avec le panel de l’interprète de la princesse Jasmine qui n’est autre que Karen David. La jeune femme arrive sur nos écrans avec son immense sourire chaleureux. Alors que Fanny la présentait comme une princesse qui connaissait également des zombies, Karen entame le panel en expliquant que c’est très drôle que la traductrice en parle parce que l’actrice était justement entourée de zombies la veille. « C’est drôle comme tout change quand tu joues dans une série où il y a des zombies. Durant mon temps libre, si je suis dans un centre commercial, j’imagine des zombies qui sortent ou alors je me dis ‘Oh ça serait un super endroit pour filmer une scène avec des zombies’ », commente-t-elle.

Les choses mettent un peu de temps à se mettre en place mais Karen rassure Fanny, elle a sa tasse de thé et a allumé sa bougie donc tout va bien, elle est prête, elle attend. Ses fans ne sont pas sans savoir que Karen ne peut démarrer décemment sa journée sans sa tasse de thé. L’actrice profite de ce petit temps pour expliquer qu’elle était vraiment épuisée après le tournage de la veille car la journée avait été particulièrement longue pour elle. Toutefois, elle confie « J’étais très excitée par l’idée que j’allais me réveiller aujourd’hui pour vous voir, vous ». Elle remercie les fans qu’elle voit parler dans le chat pour les gentilles paroles qu’elle peut lire.

Après ce petit aparté, la première question est posée : y a-t-il une série qu’elle regarde en ce moment qu’elle conseillerait ? Le panel démarre fort avec une question qui donne du fil à retordre à l’invitée. « Oh mon Dieu ! Par quoi je commence ? Il y en a tellement ! » s’exclame Karen. Malgré tout, elle oriente son choix sur My Octopus Teacher qu’elle a vu récemment et qui est disponible sur Netflix. Ce n’est pas une série mais un film, qui a notamment gagné l’Oscar du meilleur documentaire comme elle le précise. « Si vous ne l’avez pas vu, je vous le recommande vivement. C’est un de ces documentaires vraiment très inspirants, qui vous fera juste vous sentir bien par rapport à votre vie, l’appréciation de mère nature » déclare l’actrice. Elle raconte ensuite qu’elle ne veut pas trop en dire mais que c’est l’histoire d’un homme qui se trouve à un croisement de sa vie. Il décide de faire des changements dans sa vie et un de ses plus grands objectifs est de faire de la plongée. Chose qu’il fera et qui lui permettra de rencontrer une pieuvre. « La relation et l’amitié qu’il a avec cette pieuvre est vraiment sincère. Vous allez pleurer à chaque seconde. C’est magnifique et incroyable ».

Entre deux questions, Karen explique que l’un de ses principaux objectifs à elle est de pratiquer un peu plus le français. Et c’est dans notre belle langue qu’elle s’exprimera ensuite « Je parle un petit peu… J’ai étudié à l’école mais j’oublie ». Elle révèle ensuite qu’elle veut s’entraîner et d’ailleurs, elle et son mari se sont inscrits à des cours pour pratiquer plus de conversations en français.

Une fan s’intéresse ensuite à ce que Karen aime le plus dans le fait d’être actrice. Après réflexion pour savoir par où commencer, elle explique qu’elle aime l’acting depuis qu’elle est petite. Elle n’hésite pas à se confier à ses fans : « J’ai été harcelée à l’école, comme certains d’entre vous le savent et je pense que l’acting m’a apporté une chance de m’échapper de ça. Je pouvais m’échapper dans un autre monde où je jouais un autre personnage et raconter son histoire ». Elle continue en citant le fait que beaucoup d’enfants aiment se déguiser et jouer des personnages. C’est assez naturel durant l’enfance. En grandissant, ce qu’elle aime le plus, c’est le fait de pouvoir raconter l’histoire et la vérité des personnages qu’elle interprète. Elle parle notamment de son personnage dans Fear The Walking Dead, Grace, pour qui elle doit raconter une histoire déchirante. « Je ne veux pas donner de spoilers. Mais récemment, on a tourné un épisode dans lequel j’ai fait des choses que je n’avais jamais eu l’occasion de faire dans ma vie. Il était très poignant mais c’était un cadeau pour une actrice. Ça m’a challengée physiquement et mentalement comme cela ne m’était jamais arrivé avant ». L’actrice avoue qu’elle était terrifiée au début du tournage de cet épisode mais à la fois très excitée par ce nouveau challenge. C’était une réelle opportunité de plonger dans le côté empathique et émotionnel. L’objectif est de pouvoir transmettre cette histoire et « avec un peu de chance, ça va résonner en vous, les fans, et on va réussir à créer une sorte de connexion entre le cast et les spectateurs. Ça crée cette symbiose qui, je pense, est magique et peut aussi être très puissante ».

Karen est plutôt bavarde, ses réponses sont très fournies et parfois longues. L’actrice prend cependant beaucoup de plaisir à écouter Fanny les traduire car elle adore le français. Elle déclare d’ailleurs à la fin de la traduction « Je veux parler comme Fanny. Exactement comme elle, c’est mon objectif ! Je vais travailler dur pour parler de façon aussi belle ».

Karen fait partie de ces actrices qui accordent beaucoup d’importance à ses fans et qui n’hésite pas à regarder le chat, ainsi qu’à répondre également par écrit dans celui-ci. Elle avoue que les conventions réelles lui manquent mais qu’elle est incroyablement reconnaissante d’avoir l’opportunité de faire des conventions virtuelles et de parler avec ses fans ce jour.

La fan qui apparaît ensuite à l’écran demande à Karen des conseils pour être une princesse moderne. Cette question fait beaucoup rire l’actrice qui l’apprécie et la trouve très mignonne. Elle révèle que lorsqu’elle jouait Jasmine, dans Once Upon A Time, c’était très important pour elle de créer une Jasmine accessible et à laquelle on pouvait s’identifier dans les temps actuels. « Chacun a grandi avec son propre personne Disney emblématique qu’il adorait, Jasmine en fait notamment partie. Je voulais respecter le fait que chacun avait son idée de la façon dont Jasmine devrait être ou ne pas être. C’était de la pression, mais un bon type de pression » déclare Karen. Elle explique ensuite qu’elle cherchait toujours l’équilibre entre rester authentique par rapport au personnage dans la série et à la fois que les fans de la Jasmine originelle apprécient cette version de la princesse.

L’actrice confie d’ailleurs que ce qu’elle aime le plus à propos de Once Upon A Time et de ses showrunners, c’est le fait qu’ils aient réussi à placer tous ces personnages emblématiques dans une situation moderne. « Ça les humanise, ça les rend accessibles et on peut s’identifier immédiatement. Pour moi, Jasmine est un grand cœur ». Karen raconte qu’elle a grandi en Angleterre, avec la princesse Diana comme modèle, connue pour être la ‘Princesse du Peuple’. Elle voulait prendre de cet héritage, ce qu’il représentait pour les gens, le fait qu’elle portait attention aux gens et qu’elle aidait ceux dans le besoin, pour le mettre dans la Jasmine qu’elle interprétait. D’un autre côté, elle voulait aussi que Jasmine soit « comme les autres filles. Elle a des sentiments, elle peut s’énerver, pleurer, être frustrée… C’était très important pour moi de l’humaniser dans un sens où on comprend qu’elle a quand même ses devoirs et doit suivre le protocole ». Finalement, elle conclura sa réponse en disant que chacun d’entre nous a ça en lui, qu’il faut être soi-même, fier de qui l’on est et célébrer la personne que nous sommes. Car toutes les perfections et imperfections qui font que nous sommes ‘nous’, font de nous quelqu’un d’unique. « Pour être une princesse, une reine, un prince ou roi moderne, il faut être authentique et rester fidèle à ce que vous êtes. Il faut vous aimer et parler avec votre cœur. Si vous parlez avec votre cœur, vous ne pouvez pas vous tromper ».

Après avoir abordé deux de ses rôles, Jasmine (Once Upon A Time) et Grace (Fear The Walking Dead), nous nous orientons vers le premier rôle de Karen en tant que personnage principal : Princesse Isabella dans Galavant. Comment c’était pour l’actrice de jouer dans une série aussi drôle avec tant de chants et de danses ? L’interprète de la Princesse Isabella explique que c’était son premier rôle principal pour la télé américaine et « ça m’a ruinée, pour la vie mais de la manière la plus magnifique possible ». En effet, Karen révèle que désormais elle a l’impression qu’elle devrait chanter et danser dans toutes les séries dans lesquelles elle tourne. Mais également porter de beaux costumes, danser avec des chevaux, se battre à l’épée. Cela la perturbe beaucoup d’ailleurs car dans Fear The Walking Dead, il n’y a malheureusement ni tapis magique, ni chevaux dansants, ni de chants et ça lui manque énormément. Elle avoue qu’elle est allée plusieurs fois voir les showrunners, Ian et Andrew, qui ont également travaillé sur Once Upon A Time, pour leur glisser l’idée de faire un épisode musical. « Et si on avait des zombies danseurs ? Moi je prends les zombies danseurs ! Quand vous voulez ! », s’exclame-t-elle. Plus sérieusement, Galavant a été l’une des expériences les plus excitantes de sa vie. Les fans et le cast en parlent encore comme si c’était hier. Elle confie d’ailleurs qu’ils sont tous prêts à faire plus de Galavant car « c’était vraiment une série spéciale. On ne fait pas des séries comme celle là tous les jours ».

Karen en profite pour dire qu’elle est toujours en contact avec le cast et l’équipe de la série et que c’est également une chance de pouvoir rencontrer « les êtres humains les plus extraordinaires » grâce aux différentes séries dans lesquelles elle joue. Elle a notamment formé des amitiés pour la vie grâce à son travail et c’est comme une grande famille. Lorsqu’elle vit des jours où Galavant lui manque vraiment, elle regarde des photos, des tweets des fans, pour se rappeler à quel point elle est juste reconnaissante que cette série ait pu voir le jour : « à quel point on est chanceux d’avoir eu 2 saisons de Galavant au lieu de rien du tout. Je ne peux pas imaginer ma vie sans avoir Galavant comme le commencement de cet incroyable chapitre de ma vie ». Elle n’hésite pas à dire qu’elle en voudrait plus, comme tout le monde, mais qu’il y a toute une partie politique et administrative qui rend ça challengeant. « Mais ça ne nous empêche pas d’espérer qu’un jour, et j’espère que ce jour-là je ne serai pas trop ridée ni trop vieille, avec une canne, on puisse faire quelque chose avec Galavant à nouveau ». Elle explique ensuite que l’acteur qui jouait le Roi Richart, Timothy Omundson alias ‘Tim’, a eu un AVC il y a quelques années et le simple fait de voir le chemin de sa guérison est miraculeux. Timothy est d’ailleurs inspirant. « Vous vouliez parler d’être un roi des temps modernes, Tim est le parfait exemple ». Ils espèrent tous qu’avec le temps, l’acteur gagne de plus en plus de force et qu’il soit présent s’ils doivent faire de nouveaux épisodes de Galavant.

La fan qui a posé cette question ayant une pièce remplie de figurines Pop, Karen déclare qu’elle aimerait avoir une pièce similaire. Lors de ces émissions « Tea with Karen » ils ont d’ailleurs abordé le sujet de créer des pièces dans la maison qui donnent l’opportunité d’être créatif pour donner naissance à un petit sanctuaire personnel qui apporte simplement de la joie.

La dernière question est tout à fait intéressante car elle est très originale. Karen a en effet parlé plus tôt dans le panel de l’épisode de Fear The Walking Dead qui l’a vraiment challengée et qui est une sorte d’objectif pour une actrice. Maintenant qu’elle a réalisé cela, qu’est-ce qu’elle voudrait pour la suite ? Qu’est-ce qui l’attend encore ? Karen révèle que c’est assez drôle car elle en discutait avec Nazrin Choudhury, qui a écrit l’épisode. Celui-ci est d’ailleurs beaucoup basé sur des expériences personnelles de la scénariste. « C’est un épisode important pour Grace mais également important pour moi en tant qu’actrice. C’est le genre d’épisode dont tu rêves », explique l’actrice. Elle n’hésite pas à dire qu’elle espérait être à la hauteur et pouvoir interpréter correctement. Le sujet abordé était important car on n’en parle pas assez alors que l’on devrait. « J’avais conscience de la responsabilité que j’avais en tant qu’actrice de raconter cette histoire vraiment importante », ajoute-t-elle. Elle raconte également que cet épisode est quelque chose qui n’avait jamais été fait esthétiquement et stylistiquement dans tout l’univers de The Walking Dead.  Elle explique ensuite que cette saison est très anthropologique. En effet, les fans ne verront peut-être pas énormément les personnages à l’écran dans chaque épisode mais ils auront des aperçus très précis de leurs vies.

Karen révèle qu’elle déteste se regarder à l’écran et qu’elle ne s’en cache pas. « C’est très dur pour certains acteurs de se regarder à la télé ou sur grand écran. C’est notamment lié au fait qu’on ne peut pas apprécier l’épisode de la même façon que les fans car on se dit : ‘oh j’ai fait cette autre prise et ils ne l’ont pas utilisée’ ou ‘oh j’aurais pu faire mieux’ ou ‘j’aurais peut être dû essayer ça’ ». Elle revient ensuite sur le fameux épisode en expliquant qu’en tant acteur on ne peut pas fuir face à ce genre d’épisodes et qu’elle a passé la totalité de la pandémie à se préparer pour celui-ci. Elle est d’ailleurs très reconnaissante d’avoir eu ce temps de préparation car l’épisode était très prenant physiquement et mentalement. « J’étais très chanceuse d’avoir mon mari et mon chien qui m’attendaient à la maison, donc quand je rentrais à la maison Milo (le chien) me sautait dessus et me léchait le visage. Et à ce moment là, la lumière revient. Je me disais que j’étais Karen et que je quittais les chaussures de Grace pour revenir à moi-même. Ça permet de se décharger, de se reposer et de revenir forte le lendemain, pour Grace », dit-elle. L’actrice révèle toutefois que l’équipe a été d’un grand soutien pour cet épisode particulièrement. Ils ont tourné ça avant Noël et elle était vraiment épuisée. C’était d’ailleurs très surprenant de voir en coulisses leurs entraîneurs qui décoraient pour l’occasion. C’était très festif et joyeux alors que dès qu’ils retournaient sur le plateau, c’était une ambiance totalement différente, notamment à cause de l’histoire de Grace. Elle avoue cependant que ça permettait de garder l’équilibre mental entre ce qui arrivait à son personnage et les festivités qui arrivaient.

C’est sur cette anecdote que s’achève le panel de la belle Karen David. Nous quittons donc le tapis magique pour se retrouver dans le forêt de Sherwood.

20h15. Il est l’heure de passer une heure en compagnie de notre voleur au grand cœur : Sean Maguire, l’interprète de Robin des Bois. Celui-ci apparaît à l’écran souriant et orné de lumière, grâce à la fenêtre dans le fond de la pièce. Il salue ses fans d’un très beau « Bonjour, ça va ? » exprimé dans un joli français, avant de déclarer qu’il est prêt et a mis son cerveau en mode ‘question/réponse’.

La première question posée à l’acteur est la suivante : a-t-il gardé un objet du tournage de Once Upon A Time et si ce n’est pas le cas, qu’aurait-il aimé garder ? Sean répond avec humour : « Si j’avais su que j’allais mourir, j’aurais volé beaucoup plus de choses ». Il raconte qu’il a gardé, par accident, une pièce en or. Celle-ci provient de l’épisode où il doit épouser Zelena, le personnage interprété par Rebecca Mader. « La pièce a atterri dans mon sac, mais je n’ai absolument aucune idée de la façon dont ça s’est produit » explique-t-il, très sérieux. Il déclare par la suite qu’il a demandé au département des costumes à garder quelques écharpes de son personnage car elles étaient doublées et de bonne qualité. Il révèle qu’il a pour habitude de garder un ou deux objets de tous les personnages qu’il interprète pour avoir un souvenir. Après la traduction de sa réponse, Sean n’hésite pas à dire : « C’est fou comme ça sonne toujours mieux en français. Ça me manque de vous entendre parler français. J’ai hâte de revenir ». L’acteur remercie ensuite la fan pour sa question en prononçant ‘Merci’ en Français.

La seconde question porte sur les potentiels points communs que Sean pourrait avoir avec Robin des bois. En a-t-il ? Il répond alors que Robin des bois est un personnage très connu et sa légende est célèbre dans tous les pays tous les pays du monde. Il est notamment connu pour voler les riches pour donner aux pauvres, il brise les règles mais pour des raisons vertueuses. « Je ne brise pas les règles », tient tout de même à préciser l’acteur. Mais il explique que lorsqu’il a eu le rôle, il n’était pas encore père mais savait qu’il allait le devenir donc c’est cet aspect de lui, le fait d’essayer d’être un leader qui le connectait à son personnage. Si Robin des Bois a réellement existé, on ne connaît pas cette part de lui et c’est ce que Sean a tenté de faire ressortir : son côté humain, le fait qu’il a des sentiments. Il raconte qu’il a essayé d’être à la hauteur du nom de Robin des Bois et lui faire honneur car ce rôle lui a aussi donné envie d’agir de manière vertueuse. « Je pense que le personnage m’a affecté dans le sens où il m’a appris à avancer, vivre ma vie », explique-t-il.

Puisqu’il a des origines britanniques, il est ensuite demandé à Sean s’il a déjà regardé Doctor Who et si tel était le cas, qui était son Docteur préféré. L’acteur avoue qu’il n’a jamais été un ‘Whovien’ (fan de Doctor Who). « Enfant, j’étais vraiment très fan de Star Wars donc tout ce qui n’était pas Star Wars ne m’intéressait pas. De plus, quand j’étais petit, Doctor Who était un peu ringard. Ça faisait très faux donc je ne m’y suis pas mis », confesse-t-il. Cependant, lorsqu’il avait 20 ans, Sean a travaillé avec un des Docteurs – son nom lui échappe – mais c’était quelqu’un d’incroyable. Il déclare avoir également regarder un peu du Reboot parce qu’il a été écrit par Russell T Davies que Sean qualifie de génie. Il espère d’ailleurs vraiment avoir l’occasion de travailler avec lui un jour. « J’ai conscience du succès que la série a dans le monde parce qu’elle est iconique mais peut-être qu’un jour mes enfants le regarderont et je le regarderais avec eux du coup » conclut-il.

Avant d’éteindre rapidement sa caméra, Sean déclare qu’il va fermer la porte car ses enfants – que l’on entend dans le fond – sont très bruyants. Il revient à temps pour la prochaine question : quels autres personnages de Once Upon A Time aurait-il aimé jouer ? L’acteur explique « J’ai d’abord passé l’audition pour le rôle du Shériff, interprété par Jamie Dornan. Et lors de celle-ci, ils m’ont dit qu’ils m’avaient bien aimé donc qu’ils voulaient me faire revenir pour d’autres auditions. Puis on m’a offert un autre travail. Je me suis senti très chanceux quand Robin des Bois est arrivé et que j’étais disponible. J’ai également passé l’audition pour Capitaine Crochet mais il a été donné à un jeune homme du nom de Colin O’Donoghue et qui je pense a été très bien casté ». Après ces révélations, l’acteur n’hésite tout de même pas à dire « Je pense que le rôle que j’étais supposé avoir est finalement celui que j’ai eu donc je suis très heureux car je n’aurais pas voulu jouer quelqu’un d’autre que Robin des Bois ».

Robin des Bois étant un voleur, il est demandé à Sean ce qu’il déroberait s’il pouvait cambrioler un musée. Celui-ci ne donne pas le nom d’un musée précis mais répond plutôt « tout ce que Da Vinci (Léonard De Vinci) a pu toucher dans sa vie ». Il précise cependant quelques œuvres : La Vierge aux Rochers, actuellement au Louvre ; L’Homme de Vitruve, l’original étant aux Gallerie dell’Accademia de Venise ; ainsi que tous ses carnets. L’acteur avoue « Je suis vraiment obsédé par Leonard Da Vinci. N’importe quoi qu’il ait fait, n’importe quoi qu’il ait touché, une feuille de papier, je le volerais. Apparemment la Reine d’Angleterre a beaucoup de ses œuvres donc je lui volerais tout ce qu’elle a aussi ».

Toujours sur Robin des Bois, la question suivante porte cette fois-ci sur les talents d’archer de l’acteur. En effet, le célèbre voleur étant très habile avec un arc et des flèches, la fan demande à Sean s’il savait les utiliser avant d’avoir le rôle et s’il sait comment les utiliser aujourd’hui encore. Sean répond avec beaucoup de sincérité : « Je ne savais pas comment on utilisait un arc et des flèches ». Toutefois, il explique qu’il avait fait beaucoup de recherches à propos du personnage pour savoir ce qu’il voulait faire et comment le faire. Lorsqu’ils lui ont tendu l’arc et les flèches pour la première scène qu’il a tourné il s’est dit : « Je… n’avais vraiment pas pensé… à ça… ». Heureusement, il y avait une des photographes sur le tournage qui était archer amateur donc elle a pu l’aider. « Elle m’a donné des conseils tels que ‘Utilise trois doigts, garder ton coude au niveau de ton menton’ et ce genre de choses, histoire que je puisse au moins ressembler à quelqu’un qui savait ce qu’il faisait ». L’acteur révèle ensuite qu’il aimerait essayer d’inscrire ses enfants à un camp de tir à l’arc cet été parce que ça serait amusant. « Mais si je tombe sur quelqu’un qui me reconnaît, ils vont penser que je suis bon et vont juste voir à quel point je suis mauvais… Donc je porterais une capuche (jeu de mots ici car ‘capuche’ se dit Hood en anglais et le nom anglais pour Robin des Bois est ‘Robin Hood’) » renchérit l’acteur avec humour.

Sur un ton un peu plus personnel, il est ensuite demandé à l’acteur ce qu’il aimerait faire en premier une fois que la situation sanitaire actuelle s’améliorera. Sean explique alors qu’il y a énormément de choses qu’il aimerait faire mais que la majorité d’entre elles impliquent de revoir les gens. C’est surtout le contact avec les autres. « On voudrait réserver un vol pour retourner chez nous en Angleterre, parce que d’ici là on aura un nouveau bébé, mon frère et ma sœur ont aussi eu de nouveaux bébés, donc une réunion familiale est la première chose dont j’ai besoin et que je veux faire ». Sinon il aimerait retourner en concert avec beaucoup de monde, sauter partout, faire du bruit, se cogner à des gens. Il n’a jamais apprécié cela mais Sean admet qu’aujourd’hui ça lui manque et il veut le faire. Il dit aussi vouloir emmener son fils à un match de foot même si son « équipe craint en ce moment ». Sean explique que c’est quelqu’un qui aime les gens, c’est aussi la raison pour laquelle il aime faire des conventions. Il adore rencontrer des gens et le contact avec des humains. « Il y a des gens qui étaient heureux du confinement car ils n’étaient plus obligés de voir des gens, moi c’est l’opposé, je n’attends qu’une chose c’est de sortir et simplement être entouré de plein de monde. Ressentir l’énergie de plein d’êtres humains autour de moi », confie l’acteur.

Sean aimant beaucoup la langue française, la fan qui prend la parole ensuite lui demande s’il a déjà regardé un épisode de Once Upon A Time en français. L’acteur réfléchit et pense qu’il n’a pas du voir un épisode entièrement. Il admet cependant avoir vu quelques clips vidéos de la série en français, en espagnol et italien. « C’est toujours drôle pour nous. J’adore la langue française, j’ai appris un peu à parler quand j’étais à l’école et quand je viens en France je me débrouille pour comprendre et m’exprimer mais je ne parle pas aussi bien que je le voudrais. Alors quand j’entends ma voix française ça me donne envie d’apprendre à parler la langue correctement » Il a donc envie de venir passer 6 mois en France pour apprendre la langue. Il explique ensuite que c’est toujours très intéressant de voir quel acteur ils ont choisi pour matcher avec sa voix à lui. Parfois, la voix est très grave « du coup tu te dis : c’est moi en français ? J’ai l’air beaucoup plus sexy en français ! »

Finalement, il est demandé à Sean s’il a déjà vécu des expériences drôles ou bizarres avec des fans. Celui-ci répond qu’aux conventions, les gens sont toujours très gentils. « Il y a évidemment des gens qui ne sont pas très fans de moi, mais même ceux qui ne m’aiment pas ont tendance à le garder pour eux. Ils ne viennent pas pour me le dire », dit-il. L’acteur raconte tout de même qu’il y avait un homme qui avait l’habitude de venir sur le tournage et Sean était très suspicieux à propos de lui. C’était un homme adulte, dans la cinquantaine, et quand d’autres fans venaient ils proposaient de montrer les lieux, un peu comme un guide touristique le ferait. L’acteur confie alors « Je disais au reste du cast : je n’aime pas ça. Il y a des jeunes filles qui viennent d’autres pays et il agit comme s’il était un guide officiel ». L’homme a demandé des photos plusieurs fois, ce que Sean a accepté gentiment. Cependant même s’il semblait gentil, l’interprète de Robin des Bois trouvait qu’il y avait quelque chose de bizarre à propos de cet homme. Malgré tout, le cast est resté gentil avec lui. Puis Sean s’est aperçu que l’homme lançait des rumeurs sur internet donc il l’a contacté pour lui dire qu’il ne ferait pas ça à sa place car ce qu’il disait était faux et ce n’était pas cool de faire ça. « Et un jour, je l’ai vu venir aux conventions donc je lui ai dit : T’as du culot. Parce que tu répands des rumeurs sur des gens et tu viens les voir ensuite. Donc j’ai demandé aux organisateurs de l’événement de lui demander de partir. Tu ne peux pas être méchant sur Twitter et ensuite venir et faire comme si de rien n’était ». Sean explique que le cast est très proche donc si quelqu’un offensait Lana, Rebecca, ou Emilie De Ravin (Belle), il serait du genre « Qui ? Montre-moi ! ». Ils sont très soudés donc ils étaient tous d’accord pour le faire sortir. A part ça, il n’a eu que de bonnes expériences avec les fans.

Après le vert de la forêt de Sherwood, c’est un tout autre vert que nous nous apprêtons à affronter : celui de Zelena, la Méchante Sorcière de l’Ouest du Magicien d’Oz, interprétée par la douce Rebecca Mader.

La soirée continue avec le panel de Rebecca Mader, la seule et unique Sorcière de l’Ouest. L’actrice semble d’ores et déjà très excitée à l’idée de répondre aux questions des fans ce soir.

La première question arrive sans tarder : si elle pouvait travailler avec n’importe quelle célébrité, laquelle ce serait et pourquoi. Après avoir avoué que c’était une très bonne question, Rebecca répond « j’aimerais beaucoup jouer avec d’ancienne célébrités anglaises qui m’inspiraient quand j’étais plus jeune comme Helen Mirren ou Den Judi Dench. Toutes les femmes qui sont des icônes au Royaume-Uni et que j’ai regardées en grandissant. Quelque chose comme Dowtown Abbey par exemple ».

Une question sur le tournage survient ensuite : quelle a été la scène la plus difficile à tourner pour Rebecca car elle ne pouvait pas se concentrer ou parce qu’elle ne pouvait pas s’arrêter de rire ? Cette question fait beaucoup rire l’actrice qui avoue en rigolant « Il y en a beaucoup… C’est arrivé tellement souvent ! Par exemple quand quelqu’un oublie sa réplique et on ne pouvait pas faire la scène. C’était drôle mais méchant et ennuyeux pour le réalisateur surtout quand on faisait de grosses scènes impliquant tous les acteurs. Si une personne commençait à faire des erreurs, c’était fini ! ». Rebecca précise que ce n’était jamais elle car elle connaît toujours ses répliques. Mais elle admet que c’était ses moments préférés, lorsque quelqu’un mettait la pagaille.

Si Rebecca est connue pour avoir jouer dans Once Upon A Time, l’actrice a également eu un rôle dans un film du Marvel Cinematic Universe (MCU) et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit d’Iron Man 3. Elle y interprétait un des agents exposés à Extremis, à l’origine du vol de l’armure d’Iron Patriot. L’actrice confie que ce dont elle se souvient le plus du tournage de ce film c’était le fait qu’elle avait dû porter un niqab, donc on ne voyait que ses yeux. « Avoir à porter ce vêtement était une expérience folle, je n’avais jamais rien porté de tel. Je me suis sentie claustrophobe », explique-t-elle. Elle déclare ensuite que c’était drôle de faire partie d’une si grosse franchise et un si grand film. « C’était amusant de démolir un gars comme ça, parce que vous savez… Girl Power ! », dit-elle en riant.

Puis c’est une question beauté qui arrive. En effet, une fan demande à Rebecca si elle a des conseils pour les cheveux bouclés car les siens sont toujours magnifiques. La belle rousse répond alors « en grandissant, je détestais avoir les cheveux bouclés mais maintenant j’aime vraiment ça. Une chose que j’ai découvert et qui est plutôt cool c’est de me faire couper les cheveux alors qu’ils sont secs. Car la personne coupe de façon à suivre les boucles ». L’actrice révèle ensuite qu’elle ne se lave jamais les cheveux car « ça fait POUF et j’ai l’air ridicule ». Une autre astuce qu’elle utilise c’est d’aller au lit les cheveux mouillés et elle les étale au dessus de sa tête pour ne pas les écraser. Après ses précieux conseils, Rebecca demande à la fan de lui dire si ça fonctionne.

Pour continuer sur les conseils, il lui est ensuite demandé quel est le meilleur conseil qu’elle ait reçu jusqu’à présent. L’actrice raconte qu’elle est sortie avec quelqu’un et qu’elle n’aurait pas dû sortir avec lui. « Mais on l’a tous fait, n’est-ce pas ? On s’est tous retrouvé dans cette situation », dit-elle en rigolant. En 2006, une amie lui alors dit « Tu sais Rebecca, les gens arrivent dans nos vies pour une raison, une période ou toute la vie mais tout le monde n’a pas besoin d’être là pour toujours ». L’interprète de Zelena connaissait déjà le dicton (en anglais : Someone enters your life for a reason, a season or a Lifetime) mais à ce moment précis ça a pris du sens et ça a été comme une révélation pour elle. Le soir-même, elle quittait la personne avait qui elle sortait. « C’était vraiment un bon conseil car parfois c’est difficile de laisser partir une relation. Ça ne doit pas être romantique, ça peut aussi être une amitié. Mais des fois il faut savoir lâcher quand c’est le moment », dit-elle.

Nous revenons ensuite au thème de la convention avec une question sur Once Upon A Time. La fan s’intéresse notamment au maquillage de Zelena lorsqu’elle était en Sorcière de l’Ouest et combien de temps cela prenait. L’actrice explique que ça durait environ 1h30 et tout était fait grâce à une machine. C’était de la peinture réalisée avec du spray et non quelqu’un avec un pinceau. Il n’y avait pas qu’une seule teinte de vert mais sept couleurs différentes ! La maquilleuse « commençait avec une sous-couche, puis de l’ombrage, ensuite un peu de gris, puis un peu d’aubergine et ça terminait avec un peu de doré pour que lorsque je tournais ma tête, le doré attrape la lumière ». Elle révèle également que non seulement le maquillage prenait 1h30 mais que la coiffure prenait 45 minutes à 1 heure pour être réalisée, puis il fallait environ une demi-heure pour que quelqu’un l’aide à rentrer dans le costume. « Donc le temps pour moi de prendre un café et des œufs, ça prenait 3 heures avant d’arriver sur le plateau », conclut-elle. Malgré tout l’actrice adorait ces scènes « c’était toujours plus drôle d’être verte que blanche ». Elle était très excitée quand elle savait qu’elle allait tourner des scènes où elle serait verte.

Dans sa carrière, Rebecca est également apparue dans Warehouse 13. Une fan lui demande alors comment était son expérience sur le plateau, si elle a une anecdote drôle à raconter et si elle a vu la série. L’actrice avoue qu’elle n’y a pas pensé depuis bien longtemps. « Ce que je me souviens le plus de cette série c’est l’acteur principal qui est une des personnes les plus drôles que j’ai rencontrées », explique-t-elle. Elle l’a vu lors d’une convention juste avant la pandémie et elle lui a dit qu’il fallait qu’il fasse une comédie ensemble. Elle confie qu’ils avaient tous les deux une relation fraternelle, un peu comme celle qu’elle a avec Sean Maguire, sa co-star dans Once Upon A Time. Elle déclare également : « Je ne me souviens même pas du travail, juste à quel point il était drôle et que c’était bien d’être en sa compagnie ». L’actrice avoue ensuite qu’elle n’a pas vu la série mais qu’elle a entendu de très bonnes choses à propos de celle-ci.

L’actrice profite d’un petit temps de pause entre deux questions pour se lever car elle a entendu son enfant crier. Elle va donc vérifier que tout va bien. Lorsqu’elle revient, elle en profite pour montrer à tous ses fans son joli ventre bien arrondi. Pour ceux qui ne seraient pas au courant, Rebecca attend un heureux événement prochainement. L’actrice l’avait annoncé il y a quelque temps sur ses réseaux sociaux. Fanny en profite pour la féliciter.

Lancés dans sa carrière, nous poursuivons avec son apparition dans deux épisodes de la série Fringe. Quels sont les souvenirs qu’elle garde de ce tournage ? Rebecca répond aussitôt « j’étais vraiment une très très grande fan de Fringe et c’est la raison pour laquelle je suis arrivée dans la série ». En effet, l’actrice explique qu’elle était toujours en train de tweeter à propos de la série. Celle-ci était toujours sur le point d’être annulée puis ils avaient une nouvelle saison et ça se répétait encore et encore. Donc ça la stressait beaucoup car elle ne voulait pas que la série se termine. Puis un jour, elle a reçu un message du producteur lui disant qu’ils aimeraient bien l’avoir dans la série ! « Je ne pouvais pas le croire parce que j’étais vraiment une grande fan donc pour moi c’était fou. Je me souviens le premier jour, j’étais dans le laboratoire et tous les acteurs ont débarqué. Le Dr Walter (interprété par John Noble) m’a proposé des bonbons et dans ma tête j’étais en mode : suis-je morte ? C’est ma vie ? Je suis bien là à partager des bonbons ? ». Rebecca déclare ensuite que tous les acteurs sont excellents et que c’était très excitant pour elle, qui en était fan, de se retrouver avec eux sur le plateau. « Pour moi c’était réellement magique », conclut l’actrice.

Pour terminer ce panel, nous revenons sur Once Upon A Time avec une fan qui souhaite savoir combien de temps elle avait attendu avant de recevoir la réponse pour la série et si elle avait des conseils pour ce genre d’attente. Rebecca confie qu’elle a été très chanceuse pour le rôle de Zelena. En effet, elle n’a pas eu besoin de passer d’audition car c’était une offre. Les créateurs de Once Upon A Time la connaissaient car ils étaient scénaristes pour la série Lost. « J’ai donc simplement reçu un appel, Dieu merci ! Parce que j’ai passé les vingt dernières années de ma vie à attendre. Attendre, encore et encore, c’est un cauchemar. C’est une chose très dure que d’attendre et que ça ne te rende pas complètement dingue », explique l’actrice. Maintenant qu’elle a plus d’expérience, elle est plus relâchée. Elle déclare « Lorsque tu sors d’un entretien, tu t’en remets aux mains de Dieu, de l’univers ou peu importe ce en quoi tu crois. Si c’est fait pour moi, ça ne me passera pas sous le nez. Si ce n’est pas le cas, alors je suis sauvée de quelque chose d’horrible ». Pour Rebecca c’est juste une histoire de garder la foi et la confiance pour ne pas laisser cela la rendre folle.

C’est sur ce précieux conseil que s’achèvera le panel de la belle Rebecca. Nous la quittons seulement pour quelques heures puisque nous la retrouverons avec Sean et Karen lors du panel général à minuit.

Minuit sonne et nous ne nous sommes pas transformées en citrouille ! Les acteurs non plus puisqu’ils sont tous présents et en très grande forme.

Le panel démarre avec beaucoup d’humour, Sean ferme ses rideaux car il a trop de lumière et éteint sa caméra car « mon fils a utilisé l’ordinateur et ma caméra est dégoûtante parce qu’il avait les doigts qui collaient ». L’interprète de Zelena glisse alors « Oui oui, bien sûr, c’était ton fils… ». Il revient à peine que Rebecca renchérit « Sean ! Est-ce que tu ne serais pas plus attirant que la dernière fois que je t’ai vu ? ». Karen, Rebecca et Sean sont visiblement ravis de se retrouver. Chacun prend des nouvelles de l’autre, les sourires et les rires sont au rendez-vous.

En attendant, qu’un premier fan prenne la parole pour poser une question, les trois acteurs plaisantent sur la poitrine de Rebecca qui, du fait de sa grossesse, a fortement augmenté. L’actrice elle-même n’hésite pas à en rire « Mes melons et moi rentrons de Hawaii, mes noix de coco », déclare-t-elle. Sean lui demande alors si elle n’a eu aucun souci à passer la douane et la jolie rousse répond en rian qu’elle a été stoppée 5 fois « par des sociétés agricoles ». Cette pointe d’humour ne manque pas de faire rire ses deux amis. De plus, Rebecca ne s’arrête pas dans sa lancée : « Si quelqu’un me demande encore une fois si ce sont des jumeaux, je vais devenir folle ! ». En grand Robin des Bois, Sean intervient « Pourquoi les gens ont besoin de poser des questions stupides et faire des phrases aux femmes enceintes ? Laissez-les tranquilles. Dites-leur simplement qu’elles ont l’air superbe et arrêtez-vous là ! ».

La première question arrive ensuite : pourriez-vous nous donner des conseils de vie ? C’est Rebecca qui ouvre le bal en répondant « Il faut arrêter de se préoccuper de ce que les gens pensent de toi le plus rapidement possible parce que c’est une prise de tête et ce que les autres pensent de toi ne te regarde pas ». En effet, l’actrice déclare avoir passé sa vingtaine à trop faire attention à ce que les gens pensaient d’elle et aujourd’hui, elle s’en fiche. Elle confie alors que c’est effectivement très libérateur donc elle le recommande. Pour continuer dans la lancée de Rebecca, Karen explique que « Tu peux toujours être une personne gentille et dire non quand même ». Les deux autres acteurs pensent que c’est un conseil excellent. Sean intervient d’ailleurs en disant que ça pourrait être le slogan de Karen quand elle se présentera aux présidentielles et Rebecca propose de mettre ça sur des tee-shirts. L’interprète de Jasmine dit plus sérieusement qu’elle aurait aimé savoir ça plus tôt. C’est au tour de Sean qui a la pression face à ce qui a été dit plus tôt. Mais ça ne l’arrête pas pour autant. « J’ai ce message de sagesse que je connaissais mais que j’ai entendu à nouveau récemment : Montre-moi qui sont tes amis, et je te montrerai ton futur. Si tu es avec le genre de personne qui te soutiennent, t’encouragent et qui sont là quand ça ne va pas alors tu es avec de bonnes personnes. Si tu es avec des gens qui sont là seulement quand tout va bien, ta maison est construite sur des bases qui ne sont pas solides ».

Après la traduction de Fanny, Sean déclare « tout sonne mieux en français » et Karen comme Rebecca acquiescent. La première renchérit en disant « C’est comme chocolatine ! ». Fanny prend alors la parole « Tu as dit chocolatine ? Tu veux déclencher une guerre ? ». Ça ne manque pas de faire rire l’actrice qui explique avoir appris le conflit pain au chocolat/chocolatine ce jour-même. Rebecca en rajoute une couche « les américains disent croissant au chocolat » et les voilà partis sur les différents noms et prononciations qui font également débat en anglais avant de repartir sur la poitrine de Rebecca.

La question suivante porte sur l’expérience la plus folle qu’ils aient vécu avec un fan. Pour rire, Rebecca répond « celle-ci, non je plaisante ». Puis Sean prend la parole « pendant ma période où je faisais de la musique pop, une fan attendait à l’extérieur du studio avec une photo qu’elle souhaitait que je signe. C’était une photo d’elle assise sur un lit et quand je l’ai vu, j’ai dit ‘Oh c’est drôle ! J’ai les mêmes draps ! Et j’ai les mêmes… Oh ! C’est ma chambre, tu es dans ma chambre. Comment as-tu eu cette photo dans ma chambre car c’est très étrange et effrayant ?’ Elle m’a dit ‘oh c’est une histoire drôle. Je suis venue chez toi et j’ai toqué à la porte. Ton père m’a ouvert et je lui ai dit que j’étais une fan donc il m’a répondu ‘oh Sean n’est pas là mais entre, va jeter un œil à sa chambre c’est en haut’ ». L’acteur précise que maintenant ils ont établi une règle à cause de ça, même s’ils ont déménagé depuis. Rebecca avait déjà entendu cette anecdote mais selon elle, on ne s’en lasse pas ! C’est d’ailleurs à son tour de raconter son expérience. Elle explique alors « Une fois j’étais à New-York et je suis allée à un barbecue, c’était avant Once Upon A Time. Je portais des bières, je ne savais pas chez qui j’allais car c’était du genre l’amie d’une amie. Cette femme est arrivée pour nous ouvrir la porte et lorsqu’elle m’a vue, elle a commencé à hurler devant mon visage ‘AAAAAAH ! AAAAAAH’ donc je lui ai demandé ce qu’il se passait et elle m’a répondu ‘Oh mon Dieu ! C’est toi ! Je ne peux pas croire que tu sois chez moi ! C’est phénoménal ! Pourquoi es-tu chez moi ?’ et moi j’étais en mode ‘mmmh pour de la nourriture ? Comptes-tu me nourrir ou je ne sais pas ?’ ». L’actrice avoue que c’était très étrange mais très drôle. Sean intervient tout de même « Tout le monde, si vous voulez que la personne reste, ne faites pas ça. C’est le moyen le plus rapide de la faire partir ». Karen arrive en dernier et déclare d’ores et déjà que cela va être très difficile pour elle d’être à la hauteur de ces deux anecdotes. Toutefois, elle se lance : « J’étais à une Comic Con, il y a deux ans. Fear The Walking Dead et The Walking Dead ont ce genre d’endroit où tu peux vivre l’expérience et ensuite rencontrer le casting. Il y avait une fan de la série vraiment adorable et gentille mais quand elle est arrivée à moi, elle répétait tout ce que je disais. Donc je lui ai dit ‘est-ce que c’est un jeu dont je n’ai pas connaissance ?’ et elle a dit ‘est-ce que.. c’est un jeu… dont je n’ai pas connaissance ?’ Je me demandais ce qu’il se passait ». Sean lui demande alors si elle était sûre que c’était bien une humaine. Il dit ensuite en riant qu’il aurait essayé de se frapper pour voir ce qu’elle aurait fait.

La fan suivante explique qu’elle a beaucoup apprécié les lives de Sean et Rebecca donc elle voudrait savoir s’ils pourraient en refaire. Les deux acteurs sont totalement pour refaire des lives ainsi. « Il faut qu’on en refasse Sean ! », déclare Rebecca. Sean prend la parole pour dire qu’il faudrait faire des lives comme des réunions d’amis en invitant Karen, Colin et Lana par exemple. « OU ! Ou sinon, la prochaine fois qu’on se réunit tous, on fait juste un live sur l’un de nos comptes », propose Rebecca. Ils pensent tous que c’est une bonne idée donc ils feront ça. Sean explique ensuite qu’ils ont réalisé que c’était beaucoup d’organisation des live YouTube comme Karen fait avec « Tea with Karen ». Rebecca le rejoint en ajoutant que c’est beaucoup plus simple de faire des lives sur Instagram.

Il est ensuite demandé aux acteurs s’ils se connaissaient avant Once Upon A Time. Rebecca répond simplement en disant non. Sean va plus loin en déclarant « Il est ressorti beaucoup de bonnes choses de la série, mais – et je parle pour moi, les filles parleront pour elles – sans aucun doute, les amitiés qui ont été créées sont plus importantes. Je me suis fait plus d’amis sur Once Upon A Time que dans tous les boulots que j’ai eu dans ma carrière. Je serai toujours reconnaissant envers la série pour ça ». Rebecca continue en expliquant qu’elle n’avait été amie avec personne avant sauf Emilie de Ravin (Belle) car elle avait travaillé avec elle sur Lost. « On travaille ensemble depuis presque 10 ans. Mais pour rebondir sur ce que disait Sean, je n’arrive pas à croire tous les amis que je me suis fait grâce à la série. Je me souviens lors de ma Baby Shower pour Milo, j’ai regardé dans la pièce et la moitié étaient des femmes de Once Upon A Time. C’était comme une grande famille et ça continue de l’être », explique-t-elle. Elle déclare ensuite que généralement tu pars d’une série avec un(e) ami(e) si tu es chanceux mais pour Once Upon A Time elle est repartie avec toute une famille. Karen ajoute « Je me sens chanceuse d’être arrivée tard sur la série car quand je suis arrivée, je n’ai pas laissé le choix et j’étais en mode ‘soyez mes amis parce que je vous aime tous’. J’étais une grande fan de Rebecca depuis un moment et une grande fan de Sean depuis sa période musique pop. Ces deux personnes spécifiquement parce qu’ils sont mes frères et sœurs anglais. Je suis si reconnaissante, c’est une des meilleures expériences que j’ai vécues. Ils ne peuvent pas se débarrasser de moi ».

S’ils avaient pu jouer un autre rôle que le leur dans Once Upon A Time, lequel ce serait ? Pour Rebecca, c’est très simple, elle ne voudrait pas être quelqu’un d’autre qu’elle. « Personne ne peut jouer Robin des Bois comme Sean, personne ne peut être Jasmine à part Karen, le casting de cette série était excellent. Et le fait de penser que quelqu’un d’autre pourrait le jouer me rend triste parce que je me demande si je joue eux, qui me joue moi et je deviens très jalouse et ça m’énerve », explique-t-elle. Karen intervient ensuite en disant que la seule chose qu’elle pourrait considérer est de prendre le rôle de la flèche de Robin des Bois. Cela fait beaucoup rire Rebecca qui s’imagine « Oh mon dieu ! Les Karen David arrivent. Des armes meurtrières ».

Le panel s’achève alors sur les acteurs exprimant leur souhait de parler français parce que c’est plus sexy que l’anglais. Rebecca dit qu’elle attendra sa prochaine vie, tandis que Karen va commencer des cours. En ce qui nous concerne, la soirée se termine là mais nous aurons la chance de rejoindre une autre personne de la famille Once Upon A Time dès demain.

Dimanche : 19h30

Après avoir vu les autres invités de la THEC Online 2 hier, c’est en compagnie de Lana Parrilla (Reginal Mills/Evil Queen) que nous passons notre début de soirée ce dimanche. Lorsqu’elle se connecte sur Zoom, elle ne peut s’empêcher de faire un commentaire en disant que c’est bizarre de ne pas voir les fans présents. Elle a donc hâte de pouvoir en voir certains dès lors qu’ils poseront leurs questions avec la caméra activée. Il est donc temps de commencer.

Le premier sujet abordé concerne la gestion de l’anxiété. Lana a-t-elle des conseils à donner à ses fans ? « Je pense que faire de longues balades et respirer est important. Rien que la respiration est réparateur », démarre-t-elle. Elle insiste bien sur le fait que ce soit la clé de voûte et qu’il existe de nombreuses vidéos sur YouTube avec divers exercices pour inspirer et expirer. Lorsqu’elle s’avère être angoissée, elle se laisse l’être tout simplement. Inutile de vouloir l’éviter puisque c’est humain. « Je me pose des questions. Pourquoi je suis nerveuse ? Pourquoi je réagis comme ça ? Je commence à me faire une introspective pour comprendre ce qui me rend comme ça », détaille-t-elle. Se parler peut aussi être important.

Une autre question dans la continuité lui demande alors comment Lana fait pour rester toujours motivée. « J’ai commencé à faire des choses qui me motivent : courir, faire du vélo, une randonnée, me créer un calendrier pour moi seule. Même quand je ne travaille pas, je me fais un emploi du temps pour m’occuper et me motiver toute la journée », dit-elle. Toutefois, elle est consciente du fait que des fois il faudrait qu’elle ralentisse. Elle tente de se forcer à le faire mais c’est relativement compliqué. « Je dois apprendre à ne rien faire. Il faut aussi savoir se canaliser. », dit-elle. Lorsqu’on lui demande justement ce qu’elle fait quand elle s’ennuie, Lana répond qu’elle ne sait pas ce que cela signifie. « Je dois m’entraîner à m’ennuyer. Quand tu t’ennuies, c’est là tu es le plus créatif. Je conseillerai à tout le monde de s’éloigner de son téléphone pour laisser sa créativité s’exprimer. Ecrivez, dessinez, allez dehors… Stimulez-vous ! », dit-elle. Lana ajoute aussi qu’elle en parle souvent avec l’une de ses proches amies avec qui elle va souvent faire des randonnées justement.

La prochaine question est plutôt originale. Si elle pouvait regarder un seul film jusqu’à la fin de sa vie, lequel serait-ce ? « Ça sonne comme un cauchemar », répond-elle. Lana a du mal à trouver une réponse et réfléchit à un film qui serait très long pour l’occuper au maximum, ou bien une saga. Pour autant, elle n’arrive pas à trouver un seul qui la convaincrait assez, elle finirait forcément par détester. « Je dirai peut-être Le Voleur de Bagdad parce que c’est un film de ma jeunesse. C’est de la fantaisie, de l’aventure… », finit-elle par répondre.

Passons à présent dans un registre musical. Aime-t-elle les comédies musicales et plus particulièrement le Bollywood ? « J’adore la Mélodie du Bonheur, West Side Story… Ce dernier est probablement mon préféré », dit-elle. Concernant le Bollywood, elle aime certains films mais elle a seulement plus les plus populaires comme Slumdog Millionaire et n’a pas assez creusé le sujet. « J’aime tous les films, peu importe d’où ils viennent tant que c’est une bonne histoire et que le jeu d’acteur est bon », ajoute-t-elle.

Le monde du cinéma est aussi mis à l’honneur lorsqu’une jeune fan demande des conseils pour devenir actrice. Dès le début, elle explique que ce qu’elle va dire n’est pas seulement valable pour ce milieu-là mais pour n’importe quel métier. Il faut apprendre les bases pour le faire bien. « C’est un long parcours avec beaucoup d’obstacles, beaucoup de non… Il faut y être préparé », explique Lana. Si l’on ne sait pas accepter les non, on aura plus de mal à apprécier les oui.

Si vous ne le savez pas encore, Lana jouera dans la saison deux de Why Women Kill à partir du mois de juin. Ainsi, connaissait-elle la série avant et a-t-elle vu la première saison ? « Alors j’avais l’intention de la regarder mais je n’avais pas un abonnement CBS. Mais quand j’ai auditionné, j’ai souscris à un abonnement et j’étais contente de pouvoir la regarder. Déjà pour Ginny ! Je savais qu’elle jouait dedans donc j’étais très excitée à l’idée de regarder. Elle a fait un travail phénoménal, j’étais ravie de la voir dedans. J’ai adoré et j’ai même regardé deux fois, une fois avec Trish puis une autre fois avec elle et George, », dit-elle. Lana ajoute également que la deuxième saison n’a aucun lien avec la première mais que tout le monde devrait regarder pour Ginnifer Goodwin (Blanche-Neige/Mary Margaret). Concernant son personnage dans la saison deux, Rita Castillo, elle ne peut pas trop en dire. « Elle n’est pas celle que vous pensez. Elle est très mystérieuse et son passé est vraiment intéressant », commente-t-elle. De quoi mettre l’eau à la bouche !

Lorsqu’une fan vient juste la remercier pour son travail, Lana n’hésite pas à faire un remerciement général à ses fans. « Je suis si reconnaissante de faire partie de ce fandom. Ça me fait vraiment bizarre de ne pas faire de conventions en ce moment, je devrais être à Paris à cette époque de l’année. Je n’ai quasiment pas bougé de Los Angeles ces derniers temps, j’ai hâte de pouvoir revenir en Europe, j’ai toujours voulu y vivre. Un jour peut-être », dit-elle.

Alors que le panel est déjà fini, Lana n’en revient pas de la vitesse à laquelle le temps passe. « Vous me manquez tous, j’ai hâte de pouvoir venir vous voir. Je sais que certains événements sont prévus pour la fin de l’année, et d’autres cet été sur le sol américain. J’ai hâte de tous vous retrouver. Cette semaine a été compliquée pour moi entre la chanson, la collection de vêtements, le trailer… Merci pour votre soutien ! Pour la chanson, elle est restée numéro 1 pendant 14 jours c’est incroyable. Pour la collection, elle a vraiment été faite pour vous. Je voulais transmettre les valeurs que vous avez qui sont l’espoir, la fierté, la confiance en soi… Et sinon j’ai hâte que vous découvriez la nouvelle série et j’espère que vous l’aimerez autant que moi », conclut-elle. Nous ne pouvions espérer meilleure manière de finir ce weekend grâce à la douce Lana Parrilla, qui a toujours les mots justes à transmettre à ses fans.

La THEC Online 2, qu’est-ce que nous en pensons ?

C’est avec un immense plaisir que nous sommes retournées au Pays des contes de fée le temps d’un week-end. Si le second report de la The Happy Ending Con 4 était prévu pour le 1er et 2 mai, les conditions sanitaires ont obligé People Convention a reporté l’événement physique une nouvelle fois.

Toutefois, l’organisme ne laisse pas tomber les Oncers en leur proposant un nouvel événement en ligne, qui a été un véritable succès. C’est toujours avec joie que nous retrouvons Rebecca Mader, Sean Maguire, Karen David et Lana Parilla pour leur panel. Les fans ont pu profiter de moments privilégiés grâce aux 1 on 1 et aux Meet & Greet, même s’ils ont hâte de pouvoir retrouver les acteurs en réel lors de la convention physique.

Une fois de plus, nous tenons à féliciter Fanny pour son travail de traduction lors des panels. Si certains lui donnent un peu de fil à retordre avec de très longues réponses, nous saluons le défi qu’a représenté le panel général qu’elle a relevé haut la main ! En effet, les acteurs étaient particulièrement excités de se retrouver et cela tournait parfois à la cacophonie, au plus grand plaisir des fans, mais cela n’a pas empêché Fanny d’offrir une traduction de qualité.

Au vu de l’ambiance qui régnait lors du panel général, nous n’avons qu’une hâte, c’est de retrouver Lana Parilla, Rebecca Mader, Sean Maguire, Karen David et d’autres membres du cast de Once Upon A Time lors de la The Happy Ending Con 4 qui aura lieu à Paris le 13 et 14 novembre 2021. Pour rencontrer ou retrouver les acteurs, en réalité cette fois-ci, ça se passe juste ici !