Compte-rendu

Clouds and Chill 3

Chez Clouds Con tout commence !

Vous aviez adoré Mikaël Mittelstadt (Greg) au cours du Clouds And Chill 2 ? Alors, vous avez certainement adoré son retour pour cette troisième édition ! Et, puisqu’à deux, la fête est plus folle, Clouds Con a également ouvert les portes de son événement virtuel à Lucien Belves (Lionel) ce dimanche 18 juillet dernier. Les fans d’Ici Tout Commence ont ainsi un très beau programme qui les attend. Prêts à (re)vivre cette journée placée sous le signe du rire et de la bonne humeur ? C’est parti !

Dimanche : 11h00

C’est de bon matin que nous débutons ce dimanche dédié à Ici Tout Commence. Et, quoi de mieux que de se délecter d’un croissant et d’une tasse de café dominicale en compagnie de Mikaël Mittelstadt ? L’acteur est en tout cas en forme pour sa première activité du jour, qui s’avère être un meeting. Le jeune homme est maintenant bien rôdé, puisque c’est sa deuxième convention virtuelle avec Clouds Con. Ainsi, il incite bien vite ses fans à lui poser des questions.

La première personne à prendre la parole lui demande sans tarder d’évoquer ses nouveaux projets, outre sa série Les Combattantes. « Je n’en ai pas, à moins que vous n’en sachiez plus que moi ! », débute l’acteur avec son humour habituel. Plus sérieusement, il explique que le processus entre un casting et la réponse est quelque chose de très long et qu’il n’a donc pas de retours concrets à l’heure où il en parle. Mais, le jeune homme s’avoue optimiste et confie qu’il ne reste plus qu’à croiser les doigts ! À défaut d’avoir des nouveautés en stock, Mikaël s’illustre bien entendu dans Ici Tout Commence, et les fans abordent naturellement le sujet. Il est donc question de l’évolution de son personnage, Greg, et des attentes de l’acteur sur ce qui pourrait encore arriver à l’apprenti cuisinier. « Ce qui est super avec Greg est qu’il a une nature très imprévisible, à tel point qu’il ne voit lui-même pas les choses lui tomber dessus », répond l’intéressé. Cela s’applique d’ailleurs à tous les domaines de sa vie que ce soit son identité, son orientation sexuelle ou encore sa famille. L’acteur avoue aussi aimer les choses imprévisibles et adorer les journées où rien ne se déroule comme prévu. Souvent, cela crée de bons souvenirs qui sont totalement spontanés et c’est là que l’amusement est total. « Je pense que si Greg perdait ce côté-là, alors ce serait un autre personnage. C’est quelque chose que je veux qu’il conserve par la suite. Je pense d’ailleurs que c’est ma seule attente, parce que je ne suis pas auteur et que tout va si vite que je n’ai pas le temps de me poser de questions sur ce que nos personnages traversent », conclut-il.

Une autre question plus intime est posée : que dirait Mikaël à la version enfant de lui-même ? « Je lui dirais : ‘T’inquiète pas, ça va aller’ », déclare simplement le comédien. Il ajoute qu’il n’a pas envie de donner de véritables conseils, parce qu’il y a souvent un chemin à suivre vers lequel il faut se diriger. Alors, Mikaël rappellerait seulement que rien ne sert de stresser face à ce chemin. Lui-même est d’ailleurs un être très nerveux, et ce genre de réflexion aurait donc été précieuse pour lui éviter de nombreux désagréments plus jeune.

Cet instant spirituel laisse vite place à une nouvelle question sur la série de TF1. Parmi les nombreuses scènes diffusées jusqu’à présent, les fans veulent en effet connaître la favorite de l’acteur. Aucun doute pour l’acteur qui évoque celle du coming-out de Greg à Lionel, qui était finalement l’amorce du développement de son personnage. « Je pense que c’est à ce moment que je me suis perdu dans mon jeu, mais dans le bon sens du terme. Ce qui est fort est que Lionel en veut à son meilleur ami de ne pas lui en avoir parlé plus tôt, et non pas d’aimer les garçons. En tournant ce moment, nous étions vraiment sérieux et sincères, et il y avait quelque chose de vraiment touchant qui concerne la nature propre de l’amitié », détaille Mikaël. Évidemment, il admet que de nombreuses scènes poignantes ont suivi à partir de là, mais celle-ci était la première du genre et tient donc une place spéciale dans son cœur.

À la question : « Comment vis-tu ta notoriété ? », l’acteur répond humblement : « Je la vis, c’est tout ! ». Il explique qu’il n’a aucune idée de comment répondre à la question, car ça fait simplement partie du métier. Il ajoute qu’il est de nature solitaire et indépendante et que cette célébrité est autant touchante que déstabilisante. Il lui arrive souvent de se demander : « Pourquoi moi ? », mais il tâche de vivre ça à fond et de profiter de pouvoir parler de la série avec des fans qui n’ont pas cette vision professionnelle qu’il a au quotidien. Toujours au sujet du métier de Mikaël, la question suivante porte sur le projet qui pourrait le convaincre d’emménager définitivement en France. L’acteur qui partage sa vie entre l’Amérique du Nord et l’hexagone avoue alors que s’il déclarait vouloir rester en France, il serait capable de recevoir un appel demain pour un tournage aux îles Fidji ! Alors, il ne planifie rien et cultive sa fibre imprévisible. Quoi qu’il en soit, le comédien avoue ne pas avoir d’envie de rester, ni de partir : il se contente de suivre le chemin de la vie. La thématique inspire le public qui demande alors à Mikaël ce qui lui manque le plus quand il n’est pas à New York. Il confesse alors que c’est beaucoup trop différent pour le dire, parce qu’il a quitté cette immense ville pour un patelin dans le Sud de la France et que les deux lieux sont diamétralement opposés. « Quand je suis en France, des choses américaines me manquent, et vice-versa », déclare-t-il. Toutefois, le rythme effréné du tournage d’Ici Tout Commence apporte beaucoup d’adrénaline à Mikaël, ce qu’il adore car ça lui rappelle l’agitation constante de New York.

Il est désormais temps de parler des inspirations du comédien. Il revient d’abord sur un point déjà évoqué lors du Clouds and Chill 2, à savoir de sa passion pour Zorro l’ayant incité à être acteur. « Antonio Banderas me faisait rêver quand j’étais un enfant, et j’avais pour objectif d’être lui », explique-t-il. Il raconte une nouvelle fois que son désir d’être comédien est né du fait que sa mère lui ait un jour révélé que Zorro n’était pas réel, mais que c’était un métier qui impliquait de donner vie au personnage. « J’ai pleuré plusieurs jours, et puis, je me suis rendu à l’évidence qu’il n’y avait qu’une seule manière de devenir Zorro… », achève-t-il avec le sourire. Au rayon des inspirations littéraires, cette fois, Mikaël avoue être un grand lecteur. Il aurait donc beaucoup trop de livres ou d’auteurs à conseiller, mais tente de se limiter à son palmarès absolu. Ainsi, un ouvrage lui venant en tête serait Sur la route de Jack Kerouac. « Ce sont des auteurs comme lui qui m’ont aidé à comprendre ce qu’il y avait à comprendre de la vie », développe Mikaël. Un second livre l’ayant marqué est Au-dessous du volcan de Malcolm Lowry. Avec passion, l’acteur détaille : « Ce sont douze chapitres de symbolisme et de métaphores qui donnent l’impression de ne rien comprendre, mais, une fois le livre refermé, on se rend compte que des choses se sont déclenchées et on se sent bouleversé ». Portés par ces recommandations, les fans de Mikaël lui demandent alors d’évoquer ses films favoris. « Est-ce que je peux me permettre de faire un top 30 ? », plaisante-t-il d’abord. Le comédien décide finalement de ne pas faire dans la démesure et opte pour Les Évadés avec Morgan Freeman, Les Temps Modernes de Charlie Chaplin, Fight Club avec Brad Pitt, ainsi que toute la saga Pirates des Caraïbes qui lui rappellent son enfance.

Retour à Ici Tout Commence et plus précisément aux anecdotes comiques entre l’acteur et ses confrères. Mikaël se penche alors par-dessus son ordinateur pour demander conseil à Lucien, que nous retrouvons juste après. Son ami suit en effet méticuleusement le meeting et n’hésite pas à aider Mikaël lorsqu’il en a besoin. Finalement, les deux compères se décident à évoquer une anecdote toute fraîche déroulée le vendredi précédent et faisant partie des nombreuses histoires drôles réunissant le cast de la série. « Nous avons tourné une scène très forte, comme il en arrive une fois tous les trois mois. Je ne peux pas dire grand-chose, mais c’était brûlant. Tout se déroulait comme prévu lors des précédents tests, mais, quand nous avons commencé le tournage à sept heures du matin, plus moyen de faire fonctionner les allume-feu ! Tout était vraiment chaotique, Lucien et moi étions à bout et nous avons accumulé tellement de retard qu’on a dû supprimer une scène. Mais, avec le recul, ça nous fait beaucoup rire », explique l’acteur.

Comme brièvement évoquée au début du meeting, la nouvelle série de Mikaël, Les Combattantes, est encore abordée. Impatients, les fans souhaitent en apprendre davantage sur le projet. Bien qu’il avoue ne pas savoir ce qui est confidentiel et ce qui ne l’est pas, le comédien se lance dans quelques explications. Il raconte alors que son personnage est un soldat nommé Gus et que son lieutenant est joué par Maxence Danet-Fauvel, star de SKAM France. « J’ai un rôle secondaire, mais le personnage de Maxence est embarqué dans une histoire rocambolesque avec une prostituée, et je me retrouve impliqué dedans », poursuit-il. Il conclut en rappelant que, comme l’implique le titre, la série reste orientée autour de femmes et que les auteurs ont fait un travail incroyable. « J’ai lu le script comme un roman d’Agatha Christie », déclare-t-il pour conclure. Ce nouveau projet inspire les fans qui décident de faire quelques projections en demandant à Mikaël comment il imagine sa vie dans dix ans. « J’aurai 33 ans, l’âge du Christ », fait-il remarquer avec humour. Comme l’acteur l’a dit plus tôt, sa nature imprévisible l’empêche de véritablement se projeter, mais il sait en tout cas qu’il aimerait tourner d’ici là dans un pays qu’il ne connaît pas, tel que la Russie, l’Afrique ou encore le Japon. Sur un registre bien différent, la question qui suit nous fait tout de même voyager en Afrique et en France, puisque Mikaël avoue que ses Disney préférés sont Le Roi Lion et Ratatouille.

Avant de clôturer cette première activité de la journée, les fans se recentrent autour d’Ici Tout Commence. La première question est d’ordre technique, puisqu’il s’agit du nombre d’épisodes tournés en même temps dans la série. Une fois encore, la voix de Lucien se fait entendre derrière son ami afin d’éclairer ses lanternes. Grâce à cette aide précieuse, Mikaël peut répondre que vingt épisodes sont mélangés sur des périodes de deux semaines. Toutefois, ils sont vraiment très mélangés et cela ne veut donc pas dire que vingt épisodes sont finis pendant ce laps de temps. Le tournage peut donc paraître complexe, mais l’acteur rassure son audience en expliquant que les auteurs laissent toujours beaucoup d’annotations aux comédiens pour que tout soit fluide. Avant que Mikaël ne s’éclipse, une dernière question porte sur le couple formé par Greg et Eliott. « Dites-moi où vous en êtes dans la série, je ne veux pas spoiler ! », s’exclame immédiatement le jeune homme. Alors que ses fans lui répondent que l’intrigue actuelle réunissant le duo est celle du restaurant éphémère, Mikaël s’empresse de dire que dans ce cas, il ne peut rien dire. Lucien laisse alors échapper un rire, intrigant davantage le public présent. « Je peux seulement vous assurer qu’ils seront présents cet été. Patience… Vous ne savez pas ce qui vous attend, on en reparle dans deux mois ! ». C’est sur ce rendez-vous déjà gravé dans les agendas que le meeting se termine. Fort heureusement, la journée vient seulement de commencer et les festivités sont loin d’être finies.

11h35

Après avoir attentivement écouté le meeting de Mikaël, Lucien Belves est désormais aux commandes pour cette prochaine demi-heure toujours dédiée à Ici Tout Commence. Les fans sont maintenant bien échauffés grâce à l’activité précédente et ont un tas de questions en stock. De ce fait, pas une seconde à perdre !

La première personne à prendre la parole demande à l’interprète de Lionel ce qui lui a donné envie de devenir acteur. Celui-ci explique simplement que sa mère était professeur de théâtre et qu’il suivait donc des cours de théâtre depuis très jeune. « Un jour, je lui ai dit que je voulais faire du cinéma et… Elle m’a dit non ! Donc, j’ai continué à faire du théâtre jusqu’à ce que je me décide tout de même à tenter des castings il y a quelques années », complète-t-il. Ce pari a finalement été gagnant car il adore son travail, et aime par dessus tout le fait de pouvoir jouer quelqu’un qu’il n’est pas pour chaque nouveau rôle. Après ses débuts dans l’industrie, place aux débuts dans Ici Tout Commence. Le comédien confie alors qu’il n’avait pas auditionné pour le rôle de Lionel, mais pour un personnage n’apparaissant même pas dans la série. C’était à l’époque de la toute première version du scénario, et certains rôles n’ont ainsi jamais vu le jour. Quoi qu’il en soit, ce qui lui plaisait énormément à propos d’ITC était ce côté nouvelle série sur des jeunes. De plus, Lucien y a vu une opportunité de faire des études supérieures par procuration ! « C’est une vraie aventure humaine avec une ambiance entre le lycée, la colonie de vacances et la famille. On a de la chance, je suis ému », admet alors le jeune homme.

Puisque Lucien aidait tout à l’heure son ami sur les interrogations plus techniques, une fan lui demande de présenter une journée-type sur le plateau d’ITC. L’acteur répond alors avec un grand souci du détail : « Ça dépend du rythme, mais nous arrivons généralement au château le matin et commençons par la phase maquillage, habillage et coiffure. Ensuite, nous arrivons dans une salle d’attente avec un répétiteur chargé de nous faire répéter notre texte, puis l’équipe technique nous installe des micros invisibles sur nos costumes. Ensuite, nous allons sur le plateau et nous tournons une scène, qui dure en moyenne une heure et demie. D’une scène à l’autre, nous avons souvent besoin de nous changer à nouveau, et nous répétons ça jusqu’à la pause déjeuner, avant de refaire la même chose l’après-midi ». Toutefois, Lucien explique qu’il peut aussi arriver que des journées soient très peu chargées et qu’il fasse son arrivée à 14 heures pour seulement deux heures trente de tournage. Finalement, ça dépend essentiellement des périodes. Par ailleurs, le tournage continue tout l’été, à l’exception d’une pause de cinq jours en août. Ainsi, la machine ne s’arrête jamais !

Les questions sur la série culinaire pleuvent et la prochaine porte sur la scène la plus difficile à tourner pour le comédien. Il répond qu’il y a bien entendu eu plusieurs scènes difficiles, mais pas toujours sur le même plan. « On peut se dire que les scènes sont compliquées par rapport au niveau des émotions à apporter, mais le plus complexe reste quand il faut tourner en hiver et qu’il fait très froid. La difficulté n’est donc pas toujours au niveau du jeu, mais plutôt quand ça touche à la température et à la fatigue », admet-il. Par ailleurs, les scènes faisant appel à la technique peuvent donner du fil à retordre aux acteurs, puisqu’ils ne réalisent pas les plats, mais qu’ils doivent donner l’illusion de bien savoir le faire. Lucien songe notamment à une scène qui semble anodine à première vue, mais qui était compliquée puisque le décor était très petit et figeait les mouvements. Après ces diverses interrogations, une autre bien plus légère est soumise au jeune homme afin de connaître son personnage préféré de la série. Lucien se perd d’abord dans ses pensées, avant d’admettre qu’Emmanuel Teyssier, interprété par Benjamin Baroche, est de loin son personnage favori parce qu’il est le plus drôle.

Toujours à l’affût d’informations croustillantes, les fans tentent alors d’en apprendre plus sur les futures intrigues d’Ici Tout Commence. Immédiatement, Lucien et Mikaël, tout près de son ami, ne peuvent s’empêcher de rire. Muet comme une tombe, le jeune homme finit par déclarer simplement que Lionel ne sera pas vu tout de suite mais que ça arrivera passé deux intrigues. À suivre, donc… Autre question, le couple entre Kelly et Lionel pourra-t-il perdurer ? « Regardez ITC pour le savoir ! », lance Lucien en riant, conservant encore le moindre secret. Dans la série des scoops, le comédien a-t-il d’autres projets ? Pour l’heure, Lucien répond être dévoué à temps plein à Ici Tout Commence, au plus grand bonheur des fans de la série.

Un autre point plus technique est abordé avec les tournages en extérieur. Lucien explique qu’il ne l’a expérimenté que deux fois et que les vingt premières minutes du tournage sont perturbantes avec toutes les personnes qui regardent autour. « Mais, une fois que tu commences à jouer la scène, tu oublies tout. De toute manière, il faut faire abstraction des gens et des immenses caméras, sinon il est impossible de faire son travail », conclut le jeune homme. Par la suite, l’acteur est invité à partager son meilleur souvenir de tournage. Concernant ITC, il ne saurait en citer un seul, mais il s’agit de tous les moments partagés avec Mikaël. Plus globalement, le souvenir préféré de sa carrière remonte à 2014 au cours du tournage du film Les yeux jaunes des crocodiles. Il tournait dans un hôtel cinq étoiles et avait passé une journée sans avoir de texte. De ce fait, les équipes lui avaient dit de jouer dans la piscine du matin au soir : le rêve pour un adolescent !

Retour imminent à Ici Tout Commence pour les prochaines questions. Tout d’abord, le public du jeune homme souhaite connaître les attentes de Lucien concernant son personnage. L’acteur déclare alors qu’il aimerait essentiellement voir l’évolution de Lionel en cuisine. « Nous savons tous que ce n’est pas le meilleur élève et il a bien besoin de travailler pour que Teyssier ne resserre pas encore la vis », dit-il. En parlant du chef pâtissier, Lucien évoque le tournage aux côtés de Benjamin Baroche et ne tarit pas d’éloges. « Je trouve que cet aspect de directeur tyrannique est génial, d’autant que Benjamin transporte la scène. Parfois, on a presque l’impression d’être un enfant convoqué chez le CPE ! », raconte-t-il. En règle générale, Lucien avoue d’ailleurs aimer tourner avec tout le monde, même s’il n’a pas encore eu la chance de donner la réplique à tous les acteurs de la série. Néanmoins, ses coups de cœur vont notamment à Axelle Dodier (Kelly) et Azize Diabaté (Enzo), parce qu’ils sont hilarants, à tel point que c’est parfois difficile de se concentrer !

Les questions se bousculent et la prochaine porte sur le personnage de la série avec lequel Lucien ne pourrait pas être ami. Sans hésitation, il s’agirait de Louis, incarné par Fabian Wolfrom, pour son côté fourbe et vicieux. « Il vendrait sa propre mère pour l’Institut ! », s’exclame-t-il. A contrario, il déclare qu’il pourrait être très ami avec Lionel s’il le rencontrait dans une réalité parallèle. En parlant de son personnage, que pense Lucien de la nouvelle facette qu’il a récemment montrée ? « Je suis très heureux d’avoir pu explorer ce côté-là, mais j’ai aussi hâte de me remettre à embêter tout le monde pour ne pas oublier ce qui fait l’essence de Lionel ! », tranche le comédien.

Une autre question porte sur le rôle que Lucien aurait rêvé d’incarner. Pour lui, aucun doute : il s’agirait du personnage d’Isabelle Adjani dans le film La journée de la jupe. Dans un univers bien différent, il pense également à Harry Potter dans le film éponyme. Un autre rôle lui venant en tête serait au sein du film Une prière avant l’aube, qui traite de combats de boxe en prison. « En fait, je veux jouer tous les rôles possibles ! », réalise le jeune homme en riant. Les goûts de l’acteur sont encore au cœur de la discussion suivante, lorsque Lucien est invité à partager ses séries préférées. Pour lui, aucun doute, il s’agirait de La Casa de Papel, qu’il a déjà visionné cinq fois, ainsi que The 100 et Prison Break. Il parle d’ailleurs davantage de la dernière série citée et déclare que la première saison est sa favorite, mais qu’il adore aussi la saison trois quand les personnages retournent en prison en Amérique du Sud. Et, quid de l’acteur américain favori de Lucien ? Si tous les noms de célébrités semblent alors lui sortir de la tête, il nomme finalement Leonardo DiCaprio, notamment pour son rôle dans Shutter Island. D’autres questions courtes nous apprennent alors que le Disney préféré du comédien est Le Roi Lion, et que Lucien aimerait beaucoup refaire du théâtre, dans la mesure où il pense avoir arrêté d’en faire trop jeune.

Avant d’achever ce meeting, le sujet monopolisant à nouveau les conversations est bien évidemment Ici Tout Commence. Ainsi, le public de Lucien lui demande s’il a pu apprendre des choses sur la cuisine, ce à quoi il répond par l’affirmative. « Je me débrouillais déjà bien, mais le fait d’être coaché par un vrai chef extrêmement passionné m’a permis de progresser, notamment par rapport aux gestes techniques », explique-t-il. Curieux, les fans s’interrogent alors sur la rencontre entre Mikaël et Lucien. Ce dernier avoue que cela remonte au tout premier soir, au cours duquel les acteurs se sont réunis au restaurant. Puis, le lendemain, ils ont tourné une scène dans les vestiaires avec Nicolas Anselmo (Eliott) et les deux comparses ont compris que ce serait facile de jouer ensemble, parce qu’ils avaient la faculté de vanner tout le monde. « On a su, dès ce moment, que les personnages allaient prendre cher avec nous ! », conclut-il. Toujours au sujet de Mikaël et lui, une intrigue réunissant leurs deux personnages est-elle prévue à la rentrée ? Lucien répond que oui, mais garde une fois de plus le secret absolu des intrigues. L’acteur continue alors de parler de Greg, dans la mesure où il avoue que son histoire favorite d’ITC jusqu’à présent est celle du coming-out du meilleur ami de Lionel. Il s’exclame alors : « Je pense que c’était la meilleure intrigue autant à jouer qu’à regarder ».

Une avant-dernière question se faufile, abordant les rituels de tournage du comédien. Celui-ci confie ne pas en avoir réellement, il se contente de faire un check à Mikaël, puis de sortir quelques blagues au micro pour taquiner l’ingénieur du son ! Du grand Lucien, en somme. L’ultime question du meeting porte alors sur les nouveaux comédiens fraichement arrivés dans la série. « J’ai déjà joué avec certains d’entre eux et tout s’est très bien passé ! », garantit le jeune homme. Il poursuit en déclarant qu’il les a tous rencontrés avant le tournage, parce qu’il n’aime pas tourner sans avoir découvert plus personnellement ses collègues auparavant. De ce fait, il peut affirmer que ces nouveaux éléments sont prometteurs ! Après ce dernier teasing en toute subtilité, il est l’heure de dire au revoir à Lucien. Ou plutôt à bientôt, car nous le retrouvons dans quelques minutes avec son binôme pour une activité s’annonçant explosive.

12h10

Les deux font la paire ! Après avoir assisté aux meetings de Mikaël Mittelstadt et Lucien Belves individuellement, les des amis sont désormais réunis sur le même écran pour rencontrer leur public en duo. L’ambiance est d’ores et déjà au beau fixe, et les fans présents ont hâte de voir si les interprètes de Greg et Lionel sont autant blagueurs et survoltés que leurs personnages. Pour cela, il est temps de débuter les échanges… Et les fous rires !

Tout d’abord, une question porte sur l’improvisation dans ITC. « Nous récitons tout le texte d’origine à la virgule près », se défend d’abord Mikaël avec un large sourire taquin. Le jeune homme poursuit en déclarant qu’il n’a jamais regardé les épisodes de la série et qu’il ne sait donc pas quel ratio d’improvisation est conservé, mais Lucien lui fait souvent le rapport après ses visionnages. « Plus on tourne, plus on part en vrille et plus on improvise. Parfois, je regard la série lors de la diffusion et je me dis : ‘Mais non ? Ils ont conservé ce moment !’ et j’en parle à Mika », développe Lucien. Le duo songe notamment à la scène lors de laquelle Lionel doit préparer un gâteau pour sa sœur et où les deux amis font une surenchère de répliques improvisées. Finalement, ce moment a été conservé presque tel quel en post-production ! « On est tellement maîtres dans le domaine que ça nous arrive de continuer d’improviser même quand le réalisateur met fin à la scène », ajoute Mikaël. Un bon échantillon de l’ambiance de tournage !

La question qui suit porte sur le plus grand défaut et la plus grande qualité que chacun pourrait citer chez l’autre. Mikaël commence, inspiré, en se plaignant que Lucien soit toujours injoignable sur un plateau dans la mesure où il est greffé à son téléphone portable. « Je suis joignable, seulement si tu me parles par téléphone », rétorque l’intéressé. L’interprète de Greg n’a pas plus de difficulté à citer une qualité propre à son ami, qui est sa faculté à lire en Mikaël comme dans un livre ouvert. « Si j’ai une question ou une idée pendant le tournage, je n’ai même pas besoin de la formuler pour que Lu me comprenne et me suive », détaille-t-il. Lucien, lui, pense à un défaut qui est aussi une qualité : le potentiel comique de son collègue. En effet, Mikaël est si drôle qu’il déconcentre très facilement Lucien, mais ce trait de personnalité leur permet de rendre leurs prestations très fluides et naturelles. Pour rester dans le registre de l’humour, la question qui suit porte sur les acteurs les plus blagueurs du plateau, outre nos deux protagonistes du jour. Le binôme n’a aucune difficulté à citer un autre duo hilarant, constitué de Marvin Pellegrino (Mehdi) et Sarah Fitri (Marta). « Il m’est arrivé de passer des soirées avec eux et d’en ressortir avec des crampes au ventre tellement je riais, c’est un vrai spectacle ! », certifie Lucien.

Comme brièvement abordé lors du meeting de Lucien, la rencontre entre les deux acteurs est une seconde fois au centre de la discussion. Puisque l’interprète de Lionel a déjà fourni sa version, c’est au tour de Mikaël de parler plus en profondeur de leur première soirée au restaurant. Le jeune homme déclare alors qu’il cherchait partout celui qui jouait Lionel, parce qu’il savait que ça devait être son binôme. « Quand j’ai compris que c’était Lucien, j’ai dû lâcher un petit : ‘Ah !’ de satisfaction ». Il poursuit en racontant qu’ils ont ensuite eu un coaching pour apprendre à émincer des légumes comme de vrais chefs, et Lucien coupait des carottes en se vantant de savoir faire le geste à la perfection. « Et puis, il s’est soudainement coupé le pouce et a ajouté : ‘Ah non, j’ai pas le geste’, et j’ai su que je rigolerais bien avec lui », termine Mikaël. Pour sa défense, Lucien fait remarquer que tous les acteurs s’étaient entaillés les doigts ce jour-là, à l’exception de Sarah-Cheyenne Santoni (Elodie). Les questions affluent dans le chat et la prochaine porte sur l’acteur avec qui Lucien et Mikaël ont aimé jouer en temps que duo. Pour eux, il s’agissait d’Axelle Dodier (Kelly) et Nicolas Anselmo (Eliott), dans la mesure où leurs personnages pouvaient être charriés à volonté par Greg et Lionel. Ils songent aussi à une des nouvelles comédiennes arrivées sur le plateau, qui a été totalement déstabilisée par leurs improvisations. Ils ont trouvé ce moment très drôle.

Nous continuons dans le rire et la bonne humeur avec une question taillée pour l’occasion : qui est le plus susceptible d’avoir un fou rire le premier entre les deux garçons ? « Quand l’un part, l’autre suit », répond Lucien. Mikaël admet alors qu’il est le premier à craquer en général. Il nuance : « Lu me voit venir, donc il craque aussi, et on est foutus ! ». La tentation de rire est si grande entre les deux qu’ils confient alors que, parfois, ils ne peuvent tout simplement pas se regarder l’un l’autre en jouant, au risque de tout faire voler en éclats… de rire !

Une question un peu plus sérieuse intervient alors, concernant le casting de chacun pour ITC. Lucien ouvre le bal en racontant que c’était une audition des plus classiques. Il a dû répondre à quelques questions personnelles, comme par exemple sur son super-héros préféré, puis il est allé physiquement jouer un morceau d’essai. Par la suite, il a eu ce qu’on appelle un « call-back », qui l’a amené à rencontrer le réalisateur et la directrice de casting. Pour Mikaël, les choses étaient diamétralement différentes puisqu’il était aux États-Unis, donc tout s’est passé par écran interposé. Il a ainsi envoyé une vidéo nommée « self tape » de lui en train de jouer. « Je pense que c’étaient des scènes génériques écrites uniquement pour l’audition », précise-t-il. Par la suite, il a été rappelé et tout s’est encore concrétisé par visio-conférence.

Retour à Lionel et Greg lorsqu’il est demandé aux acteurs de citer ce qu’ils préfèrent chez le personnage de l’autre. Pour Lucien, il s’agirait du côté sûr de lui du fils Delobel et du fait qu’il soit toujours vrai avec lui-même. Pour Mikaël, il citerait le fait que Lionel a un vrai rapport de fidélité avec l’amitié, ce qui le touche beaucoup dans la mesure où c’est une valeur que l’acteur partage. « Mais, l’avenir va venir chatouiller tout ça… », conclut Mikaël avec un petit sourire, ne pouvait s’empêcher d’en dévoiler un peu sur l’avenir d’ITC. Portés par ce semblant de spoiler, les fans creusent encore en demandant aux acteurs s’ils pensent qu’une amitié entre Lionel et Eliott serait envisageable. « Ce n’est pas impossible puisqu’il faut prendre en compte qu’Eliott sort avec le meilleur ami de Lionel », débute Lucien. Il ajoute que son personnage et l’amoureux de Greg ne se détestent pas, mais qu’ils ne risquent pas non plus de devenir les meilleurs amis au monde. Mikaël enchaîne : « Il ne faut pas oublier que dans ce triangle, de la jalousie peut aussi entrer en jeu. Je vous conseille de garder cette question en tête pendant deux mois, on en reparlera ! ». Encore un rendez-vous que les fans ne risquent pas de manquer…

Après ces soupçons de spoilers, le public se recentre sur les intrigues déjà classées, et plus précisément sur le coming-out de Greg. Les acteurs ont-ils abordé cette scène d’une manière spéciale ? « Nous abordons tout de la même manière », confie directement Mikaël. « Pour toutes les scènes, on se dit seulement qu’elle va être bien pour telle ou telle raison, et ça s’applique à l’intégralité du script », ajoute Lucien. Mikaël clôt la discussion en déclarant que le plus important est de ne pas se mettre la pression face à des scènes réputées spéciales, parce que, que cela soit de la tragédie ou de la comédie, tout se joue de la même manière, finalement. « Tant qu’il y a du technique et de l’humain, alors c’est que nous faisons notre job », s’exclame-t-il.

Les questions défilent toujours et la suivante porte sur les ressemblances entre les acteurs et leurs personnages. Mikaël déclare partager avec Greg sa nature spontanée et son côté blagueur constant sans manquer de respect aux autres. Lucien partage également le côté taquin de Lionel, ainsi que sa fidélité amicale. « Nous ne sommes pas vraiment amis cependant, on se déteste ! Là, je porte des lunettes de soleil car j’ai des cocards à cause de Lucien », ne peut s’empêcher d’ajouter Mikaël, hilare. Une autre question réunissant les deux garçons est alors posée pour savoir qui est le plus impatient des deux. Mikaël déclare qu’ils le sont tous les deux, mais qu’il sait un peu plus prendre sur lui que son ami. Puis, c’est encore un point technique qui est traité : combien de temps en avance reçoivent-ils les scripts d’une scène ? « Trois semaines avant, mais on les travaille deux jours en avance », répond Lucien. Un peu plus tard, il ajoute que les textes sont finalement facilement retenus. C’est une gymnastique de l’esprit mais, à force, ils parviennent à connaître leurs répliques en dix minutes.

Seules deux questions peuvent se faufiler avant la fin du temps imparti. Tout d’abord, ce sont les membres du cast plus âgés qui sont évoqués. Est-il aussi simple de travailler avec Catherine Marchal (Claire Guinot) et Agustin Galiana (Lisandro Inesta) qu’avec leurs confrères de leur âge ? Le binôme explique alors que c’est tout autant plaisant, même s’ils partagent généralement moins de scènes avec eux. Toutefois, leur attitude est différente parce que ce sont des comédiens avec beaucoup d’expérience. « Nous les respectons beaucoup et avons tendance à être moins familiers avec eux, même s’ils sont évidemment nos amis ! Il y a toujours ce rapport presque hiérarchique qui les rend impressionnants », explicite le duo. Enfin, la question finale porte sur le binôme de série ou film auquel Lucien et Mikaël pourrait s’identifier. Pour Mikaël, il s’agirait du duo britannique formé par Nick Frost et Simon Pegg, s’étant notamment illustré dans le film Paul. Pour Lucien, il s’agirait de deux femmes présentes dans le film Working Girl. « Elles sont à l’accueil et elles ennuient tout le monde toute la journée, c’est vraiment nous ! », s’amuse le jeune homme. C’est désormais l’heure de dire au revoir au duo. Mais, pas pour longtemps, car la dernière activité du dimanche ne va pas tarder à débuter !

14h00

Après la pause déjeuner, les choses sérieuses commencent avec Mikaël Mittelstadt et Lucien Belves. En effet, il est l’heure de jouer avec les fans autour d’Ici Tout Commence et de la cuisine. « Je suis foutu », se lamente immédiatement Mikaël. Toutefois, les animateurs lui rappellent qu’il avait fini premier au quiz du Clouds And Chill 2. Ainsi, tout reste possible ! Mais, pas une minute à perdre pour que la compétition commence. À vos casseroles et à vos claviers, la partie peut démarrer !

La première question sert de petite mise en bouche, puisqu’il faut simplement retrouver le département dans lequel est tournée la série. Pourtant, c’est déjà un échec pour les acteurs ! En effet, à la place de répondre qu’il s’agissait du Gard, comme attendu, Lucien a noté « en petite Camargue », et Mikaël s’est tout simplement abstenu d’écrire quoi que ce soit. Après ce début complexe, la deuxième manche est un jeu des emojis. Le concept ? Trouver quel personnage de la série se cache derrière des emojis représentant un homard, un anneau et une fille. Seuls trois participants devinent qu’il s’agissait d’Anaïs (Julie Sassoust), et Lucien fait partie des trois lauréats ! L’honneur est donc sauf pour le clan des comédiens. Les questions continuent d’être alternées, et la troisième consiste à trouver que le thermostat 7 d’un four correspond à une température de 210° C. Après ces premiers tours, la question quatre a l’avantage de récolter 100 % de bonnes réponses ! En effet, il fallait retrouver que le père de Lionel était agent de sécurité dans un supermarché, et non pas dans des marais salants comme l’annonçait le postulat initial. Malheureusement, les joueurs ne triomphent pas quand il faut dire que Célia (Rebecca Benhamour) n’était pas seconde de sa promo, mais troisième. « Vous êtes vicieux », se plaint Mikaël en riant. À ce stade du jeu, aucun des deux acteurs ne se classe sur le podium provisoire.

C’est un autre jeu des emojis qui attend ensuite les participants. Qui se cache derrière une main, un ballon de basket et un garçon diplômé ? Il s’agissait de Maxime (Clément Rémiens). Puis, un QCM attend les joueurs, leur permettant de se reposer un peu. Il faut retrouver que parmi la liste proposée, Claire est le professeur n’ayant jamais embrassé d’élèves. Heureusement, cette manche fait encore l’unanimité en termes de bonnes réponses ! Puis, les candidats doivent retrouver que Hortense a eu 11 à son évaluation de fin d’année. C’est ensuite une nouvelle question culinaire qui est posée : que signifie monder une tomate ? Lucien, hasardeux, répond : « L’éplucher », tandis que Mikaël fait dans l’originalité en écrivant : « Eau chaude vite ». La compétition se corse toujours plus lorsque Clouds Con demande aux joueurs d’écrire le nom de Louis (Fabian Wolfrom), qui n’en a en fait aucun ! Tombés dans le panneau, les acteurs avaient répondu Jérémy (Pierre Hurel), qui est en fait son neveu. Désormais, Lucien a grimpé à la sixième place, tandis que Mikaël est… Seizième. Il reste donc beaucoup de travail pour que le duo parvienne à se hisser sur le podium.

Heureusement, une question simple leur permet de se reposer sur leurs lauriers lorsqu’il faut écrire que le plat montré en photo à l’écran est un burrito. C’est ensuite un nouveau jeu des emojis qui nous amène à deviner Esteban (Noa da Silva), par l’intermédiaire des émoticônes flamant rose, chocolat et enfant. « C’était facile », fanfaronne Mikaël après sa victoire. Lucien, lui, avait désigné que les emojis correspondaient à Jérémy. Les questions s’enchaînent, concernant le nom des parents de Greg, à savoir Benoit et Delphine, la recette de la blanquette de veau ou encore le fait que Marta soit en colocation avec Anaïs. Alors que plus de la moitié des questions ont été posées, Lucien est à la quatrième place et Mikaël à la dixième, preuve d’une belle remontée.

Diverses questions sur la cuisine sont alors posées, troublant les candidats visiblement peu friands de gastronomie. En effet, seules quatre personnes trouvent ce qu’est un chinois, après avoir vu la photo de l’ustensile. Puis, une seule personne parvient à trouver que les nems sont originaires du Vietnam. Les scores ne sont pas plus glorieux quand il faut retrouver que, dans la liste d’ingrédients montrée à l’écran, ce sont les cacahuètes qui ne font pas partie du Paris-Brest. Cependant, les questions relatives à Ici Tout Commence ne permettent pas vraiment de faire bouger les scores, comme lorsque les participants doivent retrouver que le restaurant du chef Tano Hiromasa est situé au Cap Ferret. Surprise : aucun joueur ne répond correctement ! Clouds Con sait cependant faire preuve de tolérance pour ne pas plomber les scores, comme lorsque presque toutes les réponses sont validées quand il faut nommer le type de gâteau que la sœur de Lionel veut pour son anniversaire. Aussi inattendu que cela soit, Lucien est désormais cinquième, et Mikaël le suit de peu à la sixième place. Ce faible écart réveille d’autant plus l’esprit de compétition des deux comédiens, bien déterminés à combattre l’autre !

Un autre jeu des emojis trouble tous les joueurs : Alice (Diane Robert) était à retrouver via l’emoji du sel, d’un signe de division et d’une maman tenant un bébé. Seul un joueur a répondu juste, puisque Mikaël avait misé sur Salomé (Aurélie Pons), et Lucien sur Claire. Puis, le duo de comédiens parvient à se tromper sur une devinette concernant pourtant Lionel : quel est son livre de recettes favoris ? L’ouvrage cité se nomme Les recettes préférées des chefs, alors que Lucien et Mikaël avaient opté pour un recueil de recettes italiennes. L’avant-dernière question, quant à elle, porte sur la devise de l’Institut Auguste Armand, à savoir : « Aimer Apprendre ». Une nouvelle fois, Clouds Con valide les variantes, comme celles des acteurs : « Aime et apprends ». Il ne reste alors plus qu’une question des plus complexes : combien d’épisodes ITC ont été diffusés en France en date du 18 juillet 2021 ? Il s’agissait de 185 ! Le classement final tombe et Lucien découvre à son plus grand dam que Mikaël lui a volé la quatrième place. L’interprète de Lionel, lui, a chuté à la sixième position. Néanmoins, tout le monde s’est bien amusé et les acteurs repartent bons joueurs. C’est sur ce petit jeu que nous laissons Mikaël et Lucien vaquer à leurs 1-1, afin d’interagir toujours plus avec leurs fans.

Clouds And Chill 3, qu’est-ce que nous en pensons ?

Nous pouvons une fois de plus tirer notre chapeau à Clouds Con qui prend de plus en plus d’assurance dans les conventions virtuelles. Cette fois, ce n’est plus un, mais deux acteurs que l’organisme reçoit, pour un événement tout autant agréable et bien rôdé. En effet, aucun retard ni souci n’est venu troubler ce dimanche teinté de rires et de joie. En réinvitant le cast d’Ici Tout Commence, Clouds Con confirme ainsi sa volonté de faire plaisir aux fans du feuilleton français, et semble bien parti sur cette lancée.

Nous ne pouvons également que saluer la gentillesse et la bonne humeur offerte par nos deux convives, Mikaël et Lucien. Il semblerait que l’interprète de Greg prenne goût aux conventions avec ce deuxième événement et nous ne pouvons espérer que la suite d’une belle aventure.

Alors, voudriez-vous revoir les acteurs d’ITC chez l’organisme ? N’hésitez pas à nous le faire savoir sur notre page Twitter !