Compte-rendu

The Happy Ending Con Online

Un week-end féérique à Storybrooke !

Pour la quatrième convention en ligne de People Con, nous nous retrouvons plongés dans l’univers magique de la série Once Upon A Time. L’événement à distance THEC Online s’est ainsi déroulé les 21 et 22 Novembre 2020 en présence de Lana Parrilla, Rebecca Mader, Sean Maguire, Michael Raymond James, Jared Gilmore, Robbie Kay et Karen David. Une magnifique guestlist pour passer un week-end de rêve !

Samedi : 19h30

Il est l’heure de commencer la THEC Online, et c’est nulle autre que la belle Lana Parrilla (Regina Mills) qui ouvre le bal des panels ! Cette dernière, très à l’heure, est déjà là alors même que Fanny, la traductrice n’ait énoncé les règles !
Pour ne pas perdre de temps, on commence de ce pas avec une première fan qui apparaît à l’écran. Celle-ci explique à l’actrice qu’elle va bientôt commencer un nouveau travail alors que Lana, elle, a obtenu un nouveau rôle dans la série Why Women Kill. Ainsi, elle souhaite savoir de quelle manière elle arrive à appréhender un nouveau travail. Lana explique faire toujours beaucoup de recherches et se prépare énormément avant un nouveau rôle. Ainsi, lorsqu’elle va commencer à tourner et s’imprégner du personnage, elle aura confiance en elle. Elle conseille à la fan pour son nouveau travail, peu importe le domaine, de faire des recherches sur l’entreprise, sur le travail effectué par ses futurs supérieurs, etc. Elle conclue en lui disant « Félicitations ! Fonce Grace ! ».

Après ce joli moment inspirant, la question d’après fait bien rire Lana, à l’insu de la fan. En effet, celle-ci demande quel est son « coat » préféré. L’actrice, intriguée, s’assure d’avoir bien compris la question et lui répond « Tu veux savoir quel manteau je préfère porter, c’est ça ? ». Un moment de confusion prend alors place entre la fan, Lana et Fanny avant que cette dernière comprenne qu’il s’agissait de « quote », soit citation, et non pas « coat » ! Comme quoi la prononciation d’une consonne peut changer tout le sens d’une phrase ! Concernant sa réponse, Lana explique qu’elle aime beaucoup une phrase qui dit : « Ne vis pas de façon négative et fais de la place pour le positif ». En effet, ce mantra l’a beaucoup aidée lorsqu’elle avait 17/18 ans et qu’elle a perdu son père. C’était une période très sombre pour elle et elle a peiné à retrouver espoir. Cette citation a donc été très importante pour elle à cette époque. Cependant, désormais elle n’a pas de citation favorite, cela dépend des situations dans lesquelles elle se trouve.

Entre deux questions, l’actrice raconte qu’elle est obligée d’être dans la même pièce que Lola, son chien, puisque vingt minutes avant le début du panel, sa mère a recueilli un chien perdu, ayant un œil en moins. Cette dernière s’en occupe ainsi dans la buanderie, pendant que Lana garde Lola, qui généralement n’accepte pas qu’un autre chien rentre dans la maison mais a été compréhensive pour cette fois. 

Par la suite, une nouvelle fan apparait et lui pose une question assez intéressante : comment Lana gère-t-elle la célébrité et le fait d’être reconnue dans la rue ? Elle répond alors que lorsqu’elle est approchée par des fans dans la rue, ça ne lui fait pas vraiment peur ou ne la dérange pas puisque cela fait parti du métier et elle adore échanger avec. Elle trouve cela assez étrange lorsque des personnalités publiques sont désagréables avec leurs fans car lorsque l’on devient célèbre, on sait que cela vient avec. Elle a tendance à toujours essayer d’être chaleureuse lorsqu’elle rencontre des gens. Cependant, lorsqu’elle gère quelque chose d’assez personnel ou qu’elle est au téléphone, elle remercie gentiment la personne mais lui dit qu’elle n’est pas disponible pour échanger.

Ce qui est plus dur pour elle sont les réseaux sociaux. En effet, elle trouve qu’il y a beaucoup de négativité. C’est cette partie de la célébrité qu’elle n’aime pas. Beaucoup de gens se cachent derrière un profil en ligne pour dire des choses très méchantes alors que cela pourra affecter des personnes pendant des jours voire même des semaines. Elle revient ainsi à la citation qu’elle mentionnait avant : il vaut mieux faire de la place pour le positif plutôt que de garder cette négativité que Lana suggère de bloquer. Ainsi, la fan répond que de toute façon les fans l’aiment tous ! « Je vous aime tous aussi, même ceux qui sont négatifs », rétorque Lana.

Ce panel est assez particulier car très peu de questions sur Once Upon A Time sont posées. En effet, cette demi-heure en compagnie de Lana nous permet de la connaître davantage personnellement. La prochaine question en est le parfait exemple puisqu’il lui est demandé si elle a eu un piercing sur la langue ! « Comment tu sais ? Est-ce que je l’ai dit quelque part ? » répond Lana. La fan répond que sur certaines photos, on peut voir une légère cicatrice. L’actrice, amusée, explique qu’aimant l’art corporel, lorsqu’elle avait 18 ans, elle a eu une phase piercing et s’est donc faite percer la langue. Cependant, ça n’a pas duré puisque ça la gênait en fait beaucoup, surtout au niveau des dents. Elle a donc fini par le retirer. Comme l’actrice le dit « C’est juste un autre côté de Lana que vous découvrez ».

La première question sur Once Upon A Time arrive ainsi à la moitié du panel et si elle est assez classique, la réponse n’en est pas moins inspirante. Qu’a-t-elle appris de Regina, qu’elle a interprété pendant sept ans ? « Ne jamais juger un livre par sa couverture ». En effet , Lana explique que les gens sont bien plus compliqués qu’on ne le croit. On ne sait jamais ce qu’il se passe dans leur vie, il faut donc être patient et compatissant avec eux mais ne surtout pas les juger, encore moins au premier abord. Pour illustrer son propos, elle explique qu’une fan a recommandé la série à une amie en lui disant que Regina était son personnage favori. Son amie ne comprenait pas comment elle pouvait apprécier la Méchante Reine. Et puis, elle est arrivée à la fin de la première saison et a compris pourquoi. Ainsi, il lui a fallu tant d’épisodes pour enfin comprendre davantage le personnage, connaitre son vécu qui explique qui elle est maintenant. Il faut donc toujours donner du temps aux autres et à soi-même afin d’apprendre à connaître les autres.
C’est pour cela que Lana n’est pas une adepte de la « cancel culture » (le fait de boycotter quelqu’un), elle trouve cela très brutal et cruel de boycotter quelqu’un sans prendre la peine de s’intéresser à qui est la personne vraiment.

Avant que la prochaine personne apparaisse sur l’écran, Fanny traduit la réponse comme toujours. Pendant ce temps, Lana décide de répondre à des questions dans le chat afin de rentabiliser au plus le temps ! 

Une fan arrive alors avec un arrière-plan galaxie, ce qui épate l’interprète de Regina. « Comment est la météo chez toi ? » lui dit-elle en plaisantant. La fan la remercie d’être là et lui pose sa question, qui est la suivante : aimerait-elle jouer un personnage historique ? Lana dit qu’elle a deux réponses à cela. Si elle était autrichienne avec des yeux bleus, elle aimerait interpréter Hedy Lamarr afin de pouvoir raconter son histoire. Elle la trouve incroyable. Cependant, au vue de ses cheveux foncés et de ses yeux, elle pourrait davantage jouer Nathalie Wood. Et même si elle n’a pas les cheveux roux, elle pense qu’une perruque rousse lui irait bien afin qu’elle puisse interpréter Rita Hayworth. Lorsque la fan lui dit au revoir, Lana lui répond « Amuse-toi bien dans l’espace et surtout, embrasse la Lune pour moi ! ».

Ainsi, elle essaie d’être proche de chacun de ses fans, malgré la barrière de la distance, que ce soit dans le chat ou lorsque quelqu’un lui pose une question, Lana a toujours une petite attention pour chacun. Elle reconnait d’ailleurs même la fan qui arrive après. Cette dernière avait une simple question : comment va-t-elle ? Lana échange avec la fan en lui disant qu’elle va bien et qu’elle n’a pas se plaindre et prend également de ses nouvelles avant de lui dire au revoir et à l’année prochaine.

La dernière question est encore une assez personnelle : comment a-t-elle fait pour avoir confiance en elle ? Lana explique que selon elle, la confiance en soi provient de deux choses. Initialement, cela vient de l’environnement et des personnes qui nous entourent lorsque l’on est enfant car cela nous influence beaucoup et fait partie intégrante de notre développement. Si un enfant grandit dans un environnement sain, il aura tendance à avoir davantage confiance en lui face à un enfant qui grandit dans un environnement imposant trop de restrictions où il sera négligé. Le second point est ce que l’on fait des choses apprises de notre environnement, à l’âge adulte. Ceux ayant eu une enfance compliquée peineront à réussir à se créer plus tard un environnement sain. Il faut selon elle toujours s’entourer de positivité ou encore travailler dur pour quelque chose. Lorsqu’on l’obtiendra, ce pour quoi on s’est démené, cela nous apportera une réelle satisfaction et une grande fierté. Quand elle travaille beaucoup afin de préparer un projet, lorsqu’elle arrive sur le tournage et fait du très bon travail, elle en est très fière.

C’est sur ce discours inspirant que se conclue cet instant avec Lana. Une belle touche s’y ajoute également puisqu’au moment de se quitter, la mère de Lana entre dans la salle avec le chien recueilli que l’actrice nous montre à l’écran. Elle nous apprend ainsi que sa maman a trouvé son propriétaire, à leur grand regret car elle commençait à s’attacher à ce petit chien !
Sur ce moment adorable , Lana dit au revoir à tout le monde en espérant que la pandémie se terminera vite afin de revoir tout le monde en 2021. Elle demande tout de même à Fanny si elle ne peut pas répondre encore à d’autres questions, mais manque de temps, elle doit partir ! 

C’est ainsi la fin du premier panel de ce week-end et quel beau moment pour inaugurer la THEC Online ! En effet, cette convention en ligne nous a permis de découvrir une autre facette de Lana,  bien plus personnelle. Il était ainsi intéressant d’avoir davantage de questions sur elle que sur la série puisque nous avons pu en apprendre plus sur elle et ce fut un réel plaisir ! 

20h15

La soirée bat toujours son plein lorsque Sean Maguire, interprète de Robin des Bois, arrive pour sa session de questions/réponses. L’habitué des conventions est ravi de retrouver ses fans qu’il salue d’ailleurs en français ! Cependant, ses capacités linguistiques s’arrêtent à : « Bonjour tout le monde », et les premières questions se font évidemment dans sa langue natale.

Sean partage tout d’abord son meilleur souvenir lors des conventions Once Upon a Time. Pour lui, c’est tout simplement sa première convention, lorsqu’il a pu enfin venir à la rencontre des fans et réaliser véritablement l’impact qu’avait eu la série sur eux. Il a ressenti un choc en se rendant compte que tous ces gens étaient réunis autour de la série et des acteurs, et c’est donc un souvenir très marquant. Alors qu’il achève sa réponse, l’un de ses fils arrive, intrigué par la caméra. « Je babysitte et je conventionne, ce n’est pas facile à gérer en même temps ! », déclare alors Sean en riant.

La seconde question concerne le film qu’il serait capable de regarder en boucle. L’acteur répond que, même si ce choix peut paraître étrange, cela serait le film The American President (connu en français sous le nom de Le Président et Miss Wade), de Rob Reiner. Déjà, Aaron Sorkin est l’un de ses scénaristes favoris, ce qui le fait aimer cette œuvre tout particulièrement. D’autre part, l’histoire montre un gouvernement dans lequel tout le monde veut bien faire et essaie d’être réellement juste. Cette façon d’utiliser le pouvoir fait du bien à voir, et c’est pour toutes ces raisons que c’est le film qui le réconforte. Évidemment, des tas d’autres longs-métrages mériteraient aussi d’être regardés en boucle, et Sean cite notamment Casablanca de Michael Curtiz, ou le cinquième volet de Star Wars.

Une fan vient ensuite interroger Sean sur son rapport à la France. Le comédien est en effet très attaché à l’hexagone et explique qu’il vient désormais une fois par an depuis près de dix ans, principalement pour assister aux conventions. Cependant, il a beaucoup visité notre pays plus jeune et espère transmettre sa francophilie à ses enfants. Il aime tout particulièrement l’ADN très fort du pays et cette impression que la vie se transforme en conte de fée lorsqu’il y voyage, et cela même en étant devenu adulte. Sean a visité d’autres villes que Paris, mais il précise qu’il lui reste encore beaucoup d’endroits à découvrir. Malheureusement, il regrette de ne pas savoir parler français, car cela continue de faire de lui un touriste dès qu’il met un pied en France.

Les questions suivantes évoquent les deux fils du père de famille. Premièrement, l’interprète de Robin des Bois parle des programmes jeunesse que ses enfants regardent et qu’il a fini par apprécier. Outre les films Pixar qui sont tous très bien, il adore tout particulièrement le dessin animé Voyage vers la Lune sur Netflix. Un ami à lui joue dedans, et les décors sur le Japon sont sublimes. Enfin, Sean avoue : « Peppa Pig n’est pas le programme le plus ennuyant qui existe, en fait », mais précise que cette confession doit rester secrète. Le père de famille continue de parler de ses enfants et évoque le fait que l’un de ses fils a récemment été chez le coiffeur et défilait partout en disant qu’il avait l’air extrêmement cool, ce qui le fait rire.

Retour à son personnage de hors-la-loi quand une fan lui demande s’il a regardé les autres adaptations de Robin des Bois. Il a évidemment vu le film bien connu avec Kevin Costner, mais il plaisante en disant qu’il ne veut plus jamais le revoir puisque Robin des Bois à l’accent américain c’est un sacrilège ! Il exprime son indignation en comparant un Robin des Bois des États-Unis à un James Bond jamaïcain, ce qui créerait une version surprenante. Sean a aussi regardé la version mettant en scène Russel Crowe, ainsi que quelques extraits de la production plus récente de la BBC. Quoi qu’il en soit, il adore le fait que ce personnage soit autant exploité et serve de référence à l’international. C’est un honneur pour l’acteur d’avoir pu apporter sa pierre à l’édifice, d’autant plus que « Robin des Bois se lève pour des causes justes, ce qui est d’autant plus important en 2020 ».

En réfléchissant à tout cela, Sean réalise à quel point c’est incroyable que certaines personnes pensent à lui lorsque le nom de Robin des Bois est évoqué, car il y a eu énormément de grands noms à être passés avant lui. Finalement, cette aventure est vraiment incroyable et il ne peut qu’être reconnaissant d’avoir tenu ce rôle dans Once Upon a Time.

Autre question, autre série. Un fan aimerait savoir si une suite du sitcom Off Centre (Sexe et Dépendances en français) des frères Weitz ferait partie de ses rêves. L’affirmative est évidente pour Sean, puisque cette expérience a été incontestablement la plus amusante de sa carrière. Il reste d’ailleurs très proche de ses collègues qui sont même devenus les parrains de ses fils. Sean raconte qu’ils discutaient justement de la série tous ensemble récemment et qu’ils pensaient qu’un épisode de réunion pourrait être intéressant après la pandémie.

Sur une note plus légère, son opinion au sujet de l’ananas sur la pizza lui est demandée. Sean rigole, avouant qu’il est toujours surpris que ce plat soit sujet à une telle controverse. Il transmet d’avance toutes ses excuses au public, puis confesse qu’il apprécie le mélange.

La dernière question est déjà arrivée. Retour à Storybrooke pour conclure le panel, avec le partage du meilleur et du pire souvenir concernant le tournage de la série. Pour le positif, Sean a été surtout marqué par le moment où il est devenu père pour la première fois. En effet, après une longue journée de tournage, il est rentré chez lui et c’est à cet instant que sa femme a accouché. Le lendemain, il est arrivé sur le tournage exténué mais très heureux, et Ginnifer Goodwin (Blanche-Neige/Mary Margaret) a insisté pour que l’équipe de production le laisse rentrer chez lui afin qu’il s’occupe de sa famille. C’est avec ce geste qu’il a compris qu’il était enfin intégré à la grande famille de Once Upon a Time et que tous ses collègues étaient d’une gentillesse incroyable. En contrepartie, son plus mauvais souvenir est sans surprise son départ de la série. Évidemment, cela présageait le meilleur pour lui et le début de nouveaux projets, mais il était très triste de ne plus voir tous ces gens formidables qui partageaient son quotidien, et notamment Lana Parrilla.

Sur cette note de nostalgie, Sean Maguire salue le public en leur exprimant sa hâte de tous les revoir. « On vous aime et vous nous manquez ! », conclut-il au nom de toute l’équipe.

21h00

Notre première soirée de la THEC Online se poursuit en présence de Rebecca Mader, aussi surnommée Bex. Elle interprète dans Once Upon A Time la célèbre Méchante Sorcière de l’Ouest, appelée Zelena. Mais attention, cette dernière n’est pas seule pour ce panel ! Effectivement, sa chienne se trouve juste derrière elle et est allongée sur le lit.  « Elle est si paresseuse », la décrit-elle. Nous pouvons à présent accueillir les fans pour leurs questions.

L’une des premières est dédiée à sa scène préférée dans Once Upon A Time. Rebecca nous confie que ce n’est pas évident à déterminer car elle en a beaucoup. Pour autant, elle a adoré l’épisode musical dans la saison six (The Song in your Heart/Mélodie d’Amour) et particulièrement sa chanson à elle, pour Zelena, ‘Wicked Always Wins’. Le tournage de cette scène a duré une journée entière. Elle était donc dans une sorte de petite bulle magique. C’est ce genre de journée dont on se rappelle toute sa vie.

Nous restons avec Zelena mais cette fois-ci transposée dans la vraie vie. Si Rebecca avait été son personnage et avait eu, elle aussi, une sœur, aurait-elle réagi de la même manière que son personnage dans la série ? Elle nous répond très honnêtement en français « Je ne sais pas ». Toutefois, ce qu’elle peut nous dire, c’est qu’elles ont toujours été ennemies et passaient leur temps à se battre. En dehors du tournage, Lana et Rebecca ne cessaient de se répéter qu’elles préféraient que leurs personnages s’entendent bien puisqu’elles sont meilleures amies dans la vraie vie. De ce fait, quand elles ont vu qu’à la fin de la saison six elles habitaient ensemble avec Henry (Jared Gilmore) et le bébé Robin elles ont trouvé cela génial. « Les deux sœurs ont eu en quelque sorte leur fin heureuse. J’ai donc beaucoup aimé ça et j’aurais écrit la fin de la même manière », nous explique Rebecca. Une fois la traduction terminée, la fan présente en profite pour ajouter un dernier détail en disant qu’elle a adoré son personnage sauf lorsqu’elle a fait du mal à Rumplestiltskin (Robert Carlyle). Elle réponse que pour elle c’était vraiment amusant puis ajoute, toujours en français, « Je suis désolée. ».

Le sujet suivant est d’ordre plus personnel puisque l’on parle de son fils Milo. Comment fait-elle pour le calmer lorsqu’il pleure ? Sa première astuce est de chanter. Dès lors qu’elle se met à le faire, il se calme instantanément. Son autre technique est la comptine pour enfants ’L’Araignée Gipsy’. Cette chanson le fait sourire et cela fonctionne à tous les coups. Également, pendant le dîner, Rebecca aime mettre des chansons Disney et lui fait un petit spectacle en parallèle pour le faire rire.

La prochaine fan qui apparaît à l’écran n’en croit pas ses yeux ! Elle ne pensait pas être sélectionnée pour intervenir avec sa caméra et dit que si elle avait su elle aurait porté son cosplay de Zelena. Cependant, elle enchaîne en posant sa question à Rebecca. Quelle est la meilleure chose qui lui soit arrivé dans sa vie ? « Mis à part te rencontrer, la meilleure chose qui me soit arrivée c’est d’avoir un bébé », lui répond alors directement Rebecca. Milo est la meilleure chose qu’elle est jamais faite. Il lui apporte beaucoup de joie encore plus pendant cette pandémie. Cela lui apporte beaucoup de positif pour préserver sa santé mentale. Elle nous explique également qu’il commence doucement mais sûrement à marcher. Il s’appuie beaucoup sur les meubles pour avancer. Dans tous les cas, il est particulièrement dynamique et très marrant. Il aime être le centre de l’attention et passe son temps à lui agripper les cheveux. Il a d’ailleurs beaucoup de poigne ce qui rend les choses encore plus dures. Elle nous raconte une anecdote dans un magasin où il lui tirait son tee-shirt puis ses cheveux qu’elle avait attachés, puis son masque. Il était tout fier de lui et Rebecca n’arrivait pas du tout à s’en sortir ! Tout le monde en riait et personne ne lui venait en aide, c’est un moment très drôle qui la fait encore rire aujourd’hui.  

Alors que les connexions de fans entre chaque question sont quelque peu longues, Fanny s’excuse auprès de Rebecca. « Ce n’est pas grave, ce n’est pas moi qui m’occupe du bébé alors je suis en vacances, ça me laisse plus de temps pour me relaxer », lui répond-elle. Rebecca et Fanny disent que c’est un peu comme le moment des publicités commerciales. Rebecca s’amuse alors à faire une musique d’attente, plutôt réussie ! Le prochain thème est à nouveau sur Once Upon A Time et plus particulièrement sur ses relations avec le cast. Rebecca nous dévoile qu’avant la pandémie elle continuait de les voir car elle les considère comme de très bons amis. Elle se remémore alors sa fête prénatale organisée au mois de septembre dernier. Durant la célébration, elle a jeté un coup d’œil et s’est rendue compte que la moitié de la salle était remplie de personnes de Once Upon A Time. De plus, même s’ils ne peuvent plus se voir avec la pandémie, elle ne manque pas de faire des appels vidéos avec Lana et Sean, mais aussi Emilie de Ravin (Belle) et Karen David (Jasmine).

Une fan lui demande alors si les Oncers, la fanbase de la série, vont pouvoir revoir un nouvel épisode de « At Home With Sean and Bex », traduit littéralement en français par « À la maison avec Sean et Bex ». C’est un nouveau concept qu’elle et Sean ont mis en place sur YouTube depuis le confinement. Rebecca nous explique que c’est un peu dur car Sean est en vacances avec sa famille actuellement. Dès qu’il sera revenu, elle prendra contact avec lui pour organiser quelque chose. Ils sont comme frère et sœur, ils sont unis par un vrai lien donc elle aimerait beaucoup. Qui plus est, elle est consciente que cela plait aux fans et qu’ils sont heureux de les voir ensemble. C’est donc bien prévu dans ses projets !

Toujours sur la pandémie COVID-19, la question suivante est de savoir ce qu’elle fera de son premier jour de liberté après le confinement. Étonnamment, Rebecca dit ne pas y avoir réfléchi ! Sans hésiter, elle irait en Angleterre pour revoir sa famille. Alors certes le premier jour ne serait pas très reposant avec un trajet en avion accompagné d’un enfant d’un an, mais le lendemain serait plus agréable. Elle irait dans la maison de sa sœur et crierait en arrivant « Wow on a réussi ! ». Ils enlèveraient leurs masques, aspergeraient tout le monde de champagne, danseraient tous ensemble. Elle jouerait également avec Milo puis ils iraient manger toute la nourriture anglaise possible. Ils s’embrasseraient sans avoir peur du virus. Elle en profite aussi pour ajouter qu’aux États-Unis il n’y a pas vraiment de quarantaine. Elle l’applique de son côté mais ce n’est pas du tout aussi strict que dans d’autres pays. Malgré tout, elle en a marre de ne pas voir ses proches et a donc hâte de pouvoir vivre ce moment.  

Enfin, la dernière question est de savoir quels conseils elle donnerait à ses fans pour qu’ils puissent rester fidèles à eux-mêmes. Rebecca dit qu’il faut être attentif à ce que l’on ressent lorsqu’on est avec quelqu’un. Se sent-on réellement nous-même ou non ? Ose-t-on être notre version quelque peu idiote et marrante ? Rebecca nous confie que lorsqu’elle doit changer son comportement c’est qu’elle n’est pas à l’aise avec la personne en face. Cela prend du temps de trouver des amis avec qui on s’autorise à être soi-même. Cela vient généralement avec l’âge, on se rend plus facilement compte des personnes qui sont là pour nous. Elle ajoute qu’il faut faire attention aux personnes à qui on accorde son temps. S’ils ont tendance à dire de vous taire, d’arrêter de faire quelque chose ou ce type de remarques, c’est qu’il faut s’en débarrasser. « Les personnes qui n’aiment pas vos personnalités… Au revoir, bonne nuit, bye b*tch ! », conclut-elle partiellement en français.

C’est sur ces beaux conseils que se termine ce nouveau panel de la THEC Online. Rebecca remercie les personnes présentes et ne se lassent pas d’utiliser ses quelques connaissances de vocabulaire en français. Elle complète en disant qu’elle a hâte de voir tout le monde en vrai à Paris l’année prochaine lors de la The Happy Ending Con 4. Nous la retrouverons juste après pour le panel de groupe.

Il est temps de passer au panel général, sans doute l’une des activités les plus attendues du weekend puisque tous nos invités, samedi et dimanche confondus, sont réunis. Seul Robbie Kay y sera absent. Chaque membre du panel s’avère plutôt ponctuel hormis Sean qui a du retard. Ils décident alors tous de lui envoyer un texto simultanément pour lui dire de venir. Ils en profitent pour dire à quel point ils sont heureux de se voir et qu’ils se manquent mutuellement. Lana complimente Michael Raymond-James (Neal/Baelfire) sur son nouveau style. « C’est mon style pandémie 2020 tu vois ce que je veux dire », lui répond-il. Ils se demandent alors si tout le monde va bien malgré la situation actuelle. « J’ai besoin d’un verre », dit en riant Rebecca. En attendant Sean, Fanny propose de débuter les questions.

Ont-ils eu un conte préféré apparu dans Once Upon A Time ? Lana est la première à répondre en disant que la concernant il s’agit de Hansel et Gretel. Adam Horowitz, l’un des scénaristes et producteurs de la série, était au courant de cette préférence et il a donc décidé de l’ajouter à l’histoire lors de la saison une. Pour Rebecca, il s’agit d’Aladin. Elle adore ce conte donc elle était très contente de l’avoir dans la série et notamment de voir Jasmine arriver. Jared explique quant à lui que ce n’est pas évident à choisir car il y a eu tellement de contes, qui plus est bien réalisés dans la série. Pour autant il a particulièrement apprécié La Légende du Roi Arthur et l’époque de Camelot ainsi que l’apparition du Docteur Jekyll et Mister Hyde. Il a aimé ces personnages bien avant leur venue dans la série.

Michael explique que le concernant c’est délicat. Dès qu’il est à l’aéroport avec Sean, ils se font arrêter et ils finissent par se faire contrôler au pôle d’immigration. On leur fait alors remarquer qu’ils jouent dans la série Once Upon A Time puis on leur demande quel personnage ils interprètent. Sean répond fièrement qu’il est Robin des Bois tandis que Michael n’interprète pas quelqu’un de célèbre. Il est donc plutôt du style « Et ben moi…. Je suis tout simplement Neal ! ». Forcément l’effet n’est pas le même ! Du coup, pour en revenir à la question originale, il aime beaucoup Robin, non pas parce que Sean est l’un de ses meilleurs amis, mais parce qu’il adore le principe de voler aux riches pour donner aux pauvres. Aussi, il appréciait beaucoup la saison avec Peter Pan.

Karen, qui est arrivée plus tard dans la série, révèle avoir regardé toute la série jusqu’à la saison six avant de commencer le tournage. Elle avait donc l’impression de les connaître personnellement ainsi que leur histoire passée. Tout était frais dans sa mémoire ! Elle aimait beaucoup Blanche-Neige (Ginnifer Goodwin) et la Méchante Reine (Lana Parilla). Elle en profite pour complimenter le jeu d’acteur de chacune et finit par avouer que c’est dur de répondre à la question.

Enfin, Sean conclut en disant qu’il n’a pas de conte préféré car il n’a pas grandi de cette manière. Effectivement, c’est son père qui se mettait lui-même en scène en devenant le protagoniste de ses histoires. Il en inventait tellement et cela incluait aussi ses frères, sœurs, des passages secrets etc. C’était génial !

Toujours dans le monde féérique, quel conte auraient-ils aimé voir dans la série ? Sean décide de répondre à l’inverse en disant que tout le monde adorait Once Upon A Time car justement il y avait tous ses personnages extraordinaires. Tous les acteurs voulaient être dans la série pour cette raison. Maintenant, il pense qu’il serait temps de mettre de vraies personnes. « Si ça ne tenait qu’à moi je mettrai du Star Wars ! Dark Vador, Obi-Wan… », répond à son tour Jared. Pour Karen, elle apprécie les femmes fortes dans les séries dont inclure Pocahontas et Esmeralda aurait pu être intéressant. Rebecca adore Vaiana et surtout les chansons donc elle ferait directement ce choix. « Qui aurait pensé que Dwayne Johnson pouvait chanter comme ça ? », complète-t-elle. Sean pense d’ailleurs qu’il sera président plus tard. Si certains pensent que c’est fou, méfiez-vous car personne ne pouvait imaginer une telle année 2020 et finalement c’est arrivé. Lana est quant à elle perplexe et ne sait quoi répondre. Elle finira par dire Indiana Jones dans la panique et demande de l’aide à Michael ! Ce dernier ne s’avère pas plus inspiré et ajoutera qu’un côté un peu gangster pourrait être amusant.

Nous entamons déjà notre troisième et dernière question de ce panel général tant les réponses formulées par nos invités sont longues. S’ils avaient eu la possibilité d’organiser un crossover (un épisode commun mélangeant plusieurs univers) entre Once Upon A Time et une autre série, laquelle auraient-ils choisi ? Michael est le premier à se précipiter pour répondre Peaky Blinders. Sean crie alors en disant qu’il lui a volé sa réponse mais il finit malgré tout par l’applaudir. Jared complimente en disant que c’est une bonne série en effet. Lana avoue ne pas l’avoir vu et tout le monde lui conseille alors de regarder.

Rebecca pencherait quant à elle pour Game of Thrones et décidément Jared aime là aussi l’idée. « Oh ça aurait été tellement amusant », dit-il. Sean trouve l’idée excellente car ils auraient pu tous devenir fous et ainsi tuer tout le monde. Karen répond Fear The Walking Dead où il y a d’ailleurs Andrew Chambliss, l’un des anciens producteurs sur Once Upon A Time. Ils seraient tous des zombies, il y aurait l’apocalypse, Karen s’y voit déjà. Comme d’habitude, nous avons la validation de Jared qui aime là aussi l’idée ! Lana aurait aimé un mélange avec American Horror Story avec beaucoup de sang. Jared pense déjà au nom qu’ils auraient pu donner « Once Upon A Time : la nuit tombée ». Concernant son idée, il reste dans le même milieu que précédemment en proposant The Mandalorian et l’apparition de bébé Yoda. Les fans de Star Wars sont décidément gâtés !

Fanny, la traductrice, ne peut s’empêcher de faire remarquer aux membres du cast qu’ils ont choisi tous des séries sombres à l’opposé de la série originale avec les contes de fée. Cela fait rire tout le monde et ils en profitent pour raconter une anecdote sur les scripts qu’ils recevaient. Dans certaines de leurs répliques apparaissaient des grossièretés qui était seulement à l’écrit et qui ne devaient pas être prononcées à l’oral lors du tournage. C’était juste pour aider les acteurs à s’évader et libérer leurs émotions. Or, Rebecca a fini par comprendre qu’elle n’apparaissait jamais dans les bêtisiers car elle passait son temps à se tromper et dire les gros mots à haute voix. Elle tient cela de sa mère apparemment. Jared en profite pour rire en disant qu’il a grandi auprès de toutes ces personnages sur le tournage… il les remercie malgré tout pour leurs efforts !

Notre première journée de la THEC Online est à présent terminée. C’est également le moment pour dire au revoir à cette mini-réunion Once Upon A Time qui fait beaucoup de bien alors que la série est terminée. Les acteurs saluent le travail de Fanny sur ce panel avant de s’adresser aux fans. Même s’ils ne peuvent pas les voir, ils tiennent à les remercier et ont tous hâte de pouvoir les revoir à Paris après que le chaos sur Terre soit passé. Vivement la The Happy Ending Con 4 l’année prochaine !

Dimanche : 18h00

Le premier panel de ce dimanche de la THEC Online est celui du jeune Jared Gilmore (Henry Mills). Le jeune homme s’affiche à l’écran, un grand sourire aux lèvres. Sans plus tarder, la première question arrive et porte sur la façon dont Jared a géré l’école et sa notoriété pendant le tournage de la série. L’acteur répond qu’il n’est pas allé dans un établissement public mais qu’il avait en réalité un professeur sur le plateau. Il a donc eu cours pendant le tournage où il faisait ses devoirs quand il ne tournait pas, ou entre deux scènes. Il explique qu’il était supposé avoir ses huit heures de cours comme un enfant dans une école mais que parfois il était très compliqué de jongler entre son personnage et ses devoirs de maths. Cependant, il déclare avoir eu un très bon professeur qui lui a appris beaucoup de choses et il en est très reconnaissant.

Étant le plus jeune sur le tournage, un fan lui demande ensuite s’il était en quelque sorte le ‘chouchou’ de tous et comment se passaient ses relations avec les autres membres du casting. Jared confie que, dès le départ, tout le monde a veillé sur lui et s’est occupé de lui puisqu’il était le plus jeune membre de l’équipe. Tout le monde lui apprenait des choses et il est rapidement devenu proche de tout un chacun. Il s’est alors donné comme objectif de faire sourire tout le monde. Si un acteur se sentait stressé à propos d’une scène ou par rapport à sa vie privée, Jared a fait une priorité de s’assurer de lui rendre le sourire. Selon ses mots, il est rapidement devenu ami avec tout le monde et c’était vraiment quelque chose d’adorable et de merveilleux.

Une fan a ensuite souhaité savoir ce qui lui manquait le plus de Once Upon A Time. L’acteur a répondu que beaucoup de choses lui manquaient en réalité et qu’il y pensait beaucoup en ce moment. Bien-sûr, ce qui lui manque le plus c’est les gens présents sur le tournage, le cast comme l’équipe technique. C’était comme une famille pour lui puisqu’il a grandi sur le plateau. Il confie qu’ils lui ont appris tout ce qu’il sait et qu’il est comme il est aujourd’hui grâce à eux. C’est vraiment le cast qui lui manque le plus. Il trouve le fait de faire des conventions vraiment génial car cela lui permet de les revoir et de leur reparler. Il estime que c’est vraiment bien qu’ils aient pu rester en contact même après la série parce qu’ils ont passé tellement de temps ensemble qu’un lien unique et précieux s’est formé.

Entre deux questions, Jared confie que c’est assez incroyable de penser qu’il avait dix ans lorsqu’il a tourné le pilot de la série et qu’il avait dix-huit ans, lorsque le dernier épisode a été diffusé. Il a réellement grandi sur le tournage ce qui est incroyable à ses yeux. Fanny renchérit en disant que ce sont de plus, des années très importantes. Ce que confirme Jared en continuant sur le fait que ces années-là sont celles qui nous forment en tant que personne donc il peut définitivement dire qu’il est la personne qu’il est aujourd’hui grâce à la série et il en est très reconnaissant.

Concernant son moment préféré avec un fan, Jared n’a pas pu choisir un moment en particulier. C’est en effet difficile à dire pour lui car il y a eu beaucoup de moments très drôles avec les fans. Il en profite pour les remercier car ils sont le ‘pilier’ de la série puisque c’est grâce à eux que le show a pu se faire. Cependant, ses moments préférés restent ceux où il peut faire son ‘geek’ et parler de ce qu’il aime avec les fans. Comme eux, il est fan de plein de choses et il adore en parler avec les fans.

Une fan lui demande ensuite des conseils pour les gens qui auraient des problèmes d’angoisse. Jared n’hésite pas à dire qu’il est quelqu’un qui a des problèmes d’anxiété lui-même et de manque de confiance. Il précise d’ailleurs qu’il est très ouvert sur ce sujet et qu’il en parle avec les fans sur internet. Pour lui, il y a plusieurs choses qu’il a apprises au fil des ans, notamment le fait que tout arrive pour une raison même si on ne la voit pas tout de suite. De plus, il déclare que nous sommes capables de n’importe quoi tant que l’on croit en nous-même. C’est en effet quelque chose qu’Henry lui a appris : croire en lui et avoir de l’espoir. Il dit précisément : « honnêtement, tu peux accomplir n’importe quoi si tu crois en toi. Tu dois accepter qui tu es et t’ouvrir aux autres. Si les gens ne t’acceptent pas pour ce que tu es, alors c’est leur perte et non la tienne ». Il confie que c’est quelque chose qu’il a mis du temps à comprendre. Il n’avait pas confiance en lui jusqu’à ce qu’il réalise qu’il devait donner une chance aux gens de lui dire ce qu’ils voyaient en lui et ce pour quoi il pouvait être confiant. Il ajoute « Nous sommes tous fantastiques, nous sommes tous extraordinaires à notre manière » .

Suite à ce beau discours sincère et plein de vérités, il lui est demandé quels sont son meilleur et son pire souvenir sur le tournage. Jared confie qu’il est très difficile de choisir parmi ses bons souvenirs parce qu’il y en a beaucoup. Il se souvient toutefois de la première fois où il est allé parler au cast et qu’il a commencé à poser des questions sur la vie et sur l’amour, ce genre de choses. C’était assez amusant parce qu’ils étaient comme sa famille dont ils lui ont tout enseigné à propos des relations et du monde en général. Il se souvient très bien du dernier jour de tournage. Ce dernier jour avait un goût amer et doux à la fois et il l’a particulièrement marqué. Il se rappelle avoir passé la journée à apprécier chaque moment avec les gens avec lesquels il avait travaillé pendant sept ans. Ce jour est certainement son meilleur et son pire souvenir parce qu’il signifiait la fin d’un chapitre et le commencement d’un nouveau. C’était à la fois triste et extraordinaire. Sinon, de manière générale, il explique que tourner sous la pluie est difficile parce qu’il fait froid et que c’est mouillé. Il apprécie la pluie, mais il n’aime pas tourner quand il pleut.

S’il pouvait jouer un personnage de Star Wars, lequel ce serait ? À cette question, Jared demande une minute pour réfléchir. Son personnage préféré est Obi-Wan mais il ne sait pas si c’est lui qu’il voudrait jouer. Il cite un jeune Ben Solo, lorsqu’il s’entraîne avec Luke, ou un jeune Obi-Wan. Cela semble amusant. En rapport avec la série Disney +, Jared déclare que jouer un jeune Mandalorian serait vraiment super cool. En parlant de choses qu’il aime, une fan en voyant son décor, demande ce qu’il préfère collectionner. L’acteur répond qu’il collectionne beaucoup de choses, jeux vidéos, cartes, mais qu’il adore collectionner des figurines de ses animés préférés. Il regarde en effet beaucoup de mangas et dès qu’il trouve un personnage avec qui il sent une connexion particulière, il achète sa figurine car c’est une représentation physique de son adoration pour le show.

Lorsqu’on lui demande s’il aime l’ananas sur la pizza, Jared rit en s’exclamant : « Oh, c’est LA question, non ? Si je ne réponds pas bien, c’est la fin du monde ! » Il révèle toutefois qu’il n’aime pas ça d’habitude mais que si c’était la seule nourriture disponible, il ne ferait pas d’objection.

Enfin, une fan lui demande avec quel(le) acteur ou actrice il a préféré jouer sur le tournage de Once Upon A Time. À nouveau, Jared explique qu’il est très difficile pour lui de choisir une seule personne car il a apprécié travailler avec différents acteurs pour différentes raisons. Il répète qu’ils étaient sa famille. Toutefois, il précise que chaque scène tournée avec Robert Carlyle (Rumpelstiltskin), qu’il surnomme Bobby, a fait de lui un meilleur acteur car il a beaucoup appris en tournant avec lui. Il confie également qu’il y avait certains jours où il devait tourner des scènes avec beaucoup de personnes différentes et que c’était parfois difficile, donc il appréciait tourner avec des gens avec qui il se sentait à l’aise comme Lana Parilla (Regina Mills), Josh Dallas (Charmant) ou Jennifer Morrison (Emma Swan). Il rajoute qu’il y avait aussi des jours où c’était amusant de jouer avec beaucoup de gens. Il cite notamment les scènes avec les ‘garçons’, Sean et Josh, entre autres.

C’est sur ces mots que s’achève le panel de Jared lors de la THEC Online. Le jeune acteur prend quelques minutes pour remercier les fans d’être venus, d’avoir écouté et posé des questions intéressantes. Un véritable plaisir pour tous de retrouver le petit garçon devenu homme que nous avons vu grandir à travers l’écran ! L’acteur file vers ses meet & greet et ses 1 on 1 pour laisser place au panel de son père fictif Michael Raymond-James (Neal Cassidy/Baelfire).

18H45

Place à Michael Raymond James et à sa guitare pour la suite des panels ! À peine arrivé, l’interprète de Neal et Bælfire fait entendre quelques notes, ajoutant une ambiance d’autant plus conviviale au moment. Mais, l’acteur détourne bien vite l’attention de son instrument, bien plus déterminé à dialoguer avec son public. C’est parti !

Pour commencer, Michael parle de la série dans laquelle il aimerait jouer. Évidemment, il est compliqué d’en citer une seule : ses choix se porteraient sur Peaky Blinders, ou bien The Crown. Il pense aussi au fait qu’en ce moment, la pandémie le pousse à faire l’école à la maison à ses deux enfants, ce qui lui donne envie de jouer un rôle de professeur dans une œuvre. Qui aurait pu croire que la crise sanitaire éveillerait de nouvelles vocations ?

Les fans se focalisent bien entendu sur la série qui nous réunit ce week-end et demandent à Michael s’il aurait aimé développer davantage son histoire dans Once Upon a Time. L’acteur rappelle tout d’abord que ce n’est pas une décision qui lui appartient et qu’il s’est naturellement contenté de suivre ce qui avait été prévu pour lui. « Mais, il y a toujours plus d’histoires à raconter, c’est un fait », déclare Michael. Quoiqu’il en soit, il a conscience que Neal n’était pas un personnage central et qu’il était donc logique que d’autres histoires soient exploitées plus que la sienne.

Après chaque traduction de Fanny, la traductrice, Michael sort sa guitare pour faire entendre quelques mélodies à son audience. Ces petites représentations semblent inspirer ses fans, puisqu’ils lui demandent quel est son style musical favori. Très influencé par la musique, Michael est ravi de répondre à cette question et commence par expliquer que son premier fils est nommé Marley Dylan d’après les deux chanteurs bien connus : Bob Marley et Bob Dylan. Concernant les styles de musique, il est complexe de choisir entre le blues, le reggae, la folk, la musique française ou encore le hip-hop. « À la manière de la peinture, par exemple, la musique est un langage universel qui peut être compris par tout le monde », explique alors Michael pour justifier sa passion. Finalement, un fan demande à l’acteur d’interpréter une chanson à l’aide de sa voix et de sa guitare, et il se prête volontiers à l’exercice, concluant de la meilleure façon cet interlude musical.

Retour à Once Upon a Time et à la scène favorite de Michael. Cette question lui donne tant de fil à retordre qu’il avoue ne pas savoir répondre, car cela serait comme choisir son enfant préféré. En effet, aller au travail était un plaisir quotidien car il aimait ses partenaires, que ce soit Jennifer Morrison, Emilie de Ravin, Lana Parrilla ou encore Robert Carlyle. Cependant, sa complicité était d’autant plus grande avec Colin O’Donoghue, et tous deux se faisaient constamment rire pendant les prises et s’amusaient à déstabiliser l’autre.

Toujours au sujet de la série fantastique, une fan l’interroge sur la façon dont il a obtenu le rôle de Neal. L’acteur explique ne pas avoir eu à passer d’audition pour Once Upon a Time. Il se trouvait en Australie lorsque son agent l’a appelé pour lui parler du projet. La première saison venait alors de s’achever et Michael ne l’avait pas regardée, mais il s’est volontiers rendu à un rendez-vous avec le producteur de la série. Là, on lui a expliqué l’histoire de son personnage, puis montré une photo de Robert Carlyle (Rumplestiltskin) en lui annonçant que c’était son père fictif. « J’étais déjà très fan de Robert suite à ses nombreux rôles dans des films à succès, alors cette nouvelle m’a rendu très excité ! », s’exclame Michael en souriant. Cependant, il a tout de même hésité à accepter ce rôle car il était sur le point de devenir père pour la première fois, et partir en tournage à Vancouver l’éloignait de son épouse enceinte. L’équipe de Once Upon a Time s’est alors arrangée pour qu’il puisse passer du temps avec sa femme et assister à la naissance, ce qui l’émeut encore aujourd’hui. Finalement, son fils a décidé de naître avec onze jours d’avance, et il a tout de même raté l’accouchement, mais les semaines en famille qui ont suivi ont rattrapé cet incident.

La question suivante s’intéresse à son passage dans la série Tell Me a Story de Kevin Williamson et sur le conte qu’il aurait aimé y jouer. Michael croit d’abord que la question porte sur Once Upon a Time, et déclare donc qu’il aurait aimé jouer la séquence sur Aladin puisqu’il a rencontré Karen David (Jasmine) la veille et aurait aimé lier une amitié avec elle auparavant. Puis, Michael comprend sur quelle série portait la question initiale et avoue alors qu’il ne s’imagine pas jouer un autre conte que celui des Trois Petits Cochons dans lequel il interprétait déjà Mitch. En effet, cette histoire de vol de bijoux avec un masque de cochon était très drôle à tourner, d’autant plus que, depuis, il est devenu ami avec son collègue Paul Wesley (l’un des protagonistes de The Vampire Diaries).

Une série de questions plus courtes s’enchaînent ensuite. Au sujet de la pizza à l’ananas, c’est un non catégorique du côté de Michael. Concernant l’aspect magique de Once Upon a Time, l’acteur pense qu’il ne disparaîtra jamais et perdurera tel les contes de l’ancien temps. En effet, il découvre encore aujourd’hui une nouvelle audience plus jeune qui possède le même émerveillement face à la série, ce qui montre son pouvoir des années après la première diffusion. Enfin, à propos de son film Disney préféré, la liste serait longue : Le Roi Lion, Cars, Toy Story et la Princesse et la Grenouille figurent au palmarès. « Évidemment, j’ai des enfants en bas âge, donc ça aide », s’exclame-t-il. S’il fallait choisir un dessin animé de sa génération, cela serait cependant Robin des Bois. Il raconte pour finir qu’il a lui-même joué dans une œuvre signée Disney, The Finest Hours (Les Heures de Gloire en français), mais il ne le classerait pas parmi ses favoris.

La dernière interrogation du public se porte sur le personnage qu’il a déjà interprété et qu’il aimerait rejouer si l’occasion se présentait. Cette fois, aucun doute pour le comédien qui cite Britt Pollack de la série Terriers, par Ted Griffin. Cette production n’a malheureusement eu qu’une saison, mais c’était de loin le rôle qu’il a préféré. De plus, la série avait reçu de bonnes critiques, mais le public n’était pas suffisamment au rendez-vous pour poursuivre l’aventure.

C’est sur de nouvelles notes de guitare que le panel de Michael Raymond James s’achève. De quoi avoir permis au public de connaître un acteur plus discret, mais tout autant chaleureux avec les fans que ses confrères. Direction le prochain panel de la THEC Online !

21h45

C’est un grand sourire aux lèvres que l’interprète de la Princesse Jasmine dans Once Upon A Time, Karen David, apparaît sur nos écrans. «Comment ça va ? » nous demande-t-elle en français. Puisqu’une bonne partie des fans et la traductrice, Fanny, sont en France, Karen réalise qu’il est le soir chez nous donc elle nous dit « Bonsoir ! » Elle s’excuse mais reprend tout de même en français « J’ai étudié le français à l’école mais j’oublie parce que je ne parle pas toujours. Ma ‘grammatique’ est pauvre ». Elle nous confie alors que son mari a tendance à dire qu’il parle mieux français qu’elle, mais elle a de forts doutes là-dessus.

Sans plus tarder, la première question est posée et porte sur les cinq choses qui la font le plus sourire. Karen répond que sa mère lui a appris à penser à toutes les choses pour lesquelles elle est reconnaissante lorsqu’elle se réveille et juste avant qu’elle aille se coucher, cela peut passer par la prière ou la méditation par exemple. La première chose qui lui vient à l’esprit est sa santé, car 2020 est une année qui lui a appris qu’il faut être reconnaissant pour nos cœurs qui battent encore et qui sont forts. Elle dit toujours merci pour sa santé car « our health is wealth », ce qui se traduit en français par « notre santé est notre richesse », mais on perd alors la beauté de la rime. Elle remercie l’univers pour sa famille, ses amis, ses fans et pour être en mesure de faire ce qu’elle adore faire. Ce sont les choses avec lesquelles elle commence sa journée et également avec lesquelles elle va au lit, ce sont les choses qui la font sourire.

Une fan que Karen a déjà vue lui demande ensuite si elle a des conseils pour les gens qui ont des maladies mentales. L’actrice explique que ça lui réchauffe le cœur de voir qu’on commence à avoir des conversations plus ouvertes sur le sujet. On le voit notamment dans les informations mais aussi sur les réseaux sociaux et selon elle, ceux qui ont des réseaux sociaux ont la responsabilité de parler de ces questions-là. À ses yeux, une chose qui est ressortie durant cette année de pandémie c’est l’importance de sensibiliser les gens à la santé mentale. Karen n’hésite pas à parler de cela et du bien-être émotionnel. C’est réellement quelque chose dont les gens avaient honte de parler et ce n’est pas bien car c’est très important selon elle. Elle confie que ça lui a brisé le cœur d’apprendre que pendant la pandémie de plus en plus de jeunes souffraient de trouble de stress post-traumatique (TSPT). Alors elle s’est demandée « Qu’est-ce que je peux faire avec mes réseaux sociaux pour faire de cela une grande conversation avec chacun ? ». Elle a récemment fait un scan du cerveau car elle a souffert d’une commotion cérébrale l’an dernier et souhaitait donc savoir comment ça évoluait, si tout allait bien. Lorsqu’elle a vu le scan elle a pris conscience que la façon dont notre cerveau fonctionne est une véritable miracle. Selon ses propres mots, « C’est magique de voir à quel point notre cerveau est puissant. C’est le système central, si ça marche bien, alors tout le reste aussi, c’est un effet domino ». Pour elle, il est important de montrer aux gens qui souffrent de troubles mentaux qu’ils sont aimés, soutenus et surtout écoutés. Pour eux, il y a des bons et des mauvais jours, c’est donc primordial de montrer que nous sommes présents et de les encourager à continuer de parler car ils ne sont pas seuls. Les conversations sur ces sujets s’améliorent, il y a de l’évolution mais encore beaucoup de chemin à faire.

Sur une toute autre note, la question suivante porte sur son expérience sur le tournage de la série Esprits Criminels dans laquelle elle a joué durant quelques épisodes. Comment c’était de tourner avec Matthew Gray Gubler (MGG) ? Karen s’exclame : «Qui n’aime pas Matthew ? C’est une véritable force de la nature ! ». Elle explique que son énergie est réellement magique et qu’il a un sens de la curiosité incroyable. Il est en effet très curieux mais d’une belle manière, un peu comme un enfant et elle trouve ce côté de sa personnalité très inspirant. Elle raconte en effet qu’on peut arriver dans la pièce où il est et il va expliquer quelque chose qu’il a appris, un truc totalement aléatoire à propos des poulpes ou n’importe quoi d’autre, c’est comme un livre ouvert. Exactement comme son personnage dans Esprits Criminels, il a cette curiosité, cet amour et cette affection pour la vie. Karen confie qu’il était donc très difficile pour elle d’être méchante avec lui – et avec le reste de l’équipe – donc dès que le réalisateur criait « coupé ! », elle se ruait vers eux pour leur faire un câlin. Toutefois, en tant qu’actrice elle adore être en mesure de jouer un méchant parce que le seul moyen qu’elle puisse le faire c’est face caméra et c’est beaucoup d’amusement. Après avoir joué ce personnage elle a dit à sa mère qu’elle comprenait à quel point ses amis qui avaient l’habitude de jouer des méchants s’amusaient pendant les tournages. Plus généralement, c’est pour elle extraordinaire de faire partie d’une série qui a joué un rôle si important dans la Pop Culture.

Lorsque le fan suivant apparaît sur l’écran, Karen lui demande d’où il vient, ce à quoi il répond Paris. L’actrice explique alors que la ville des lumières lui manque énormément car c’est là où elle sent qu’elle appartient. Elle en profite alors pour nous raconter une petite anecdote personnelle. Il y a quelques années, pour le 1er avril, elle a trouvé une magnifique image d’un appartement à Paris avec vue sur la Tour Eiffel. Alors elle s’est dit qu’elle allait la publier en disant qu’elle déménage à Paris pour faire un poisson d’avril. Elle a donc posté sa photo. Ni une ni deux sa mère et sa soeur ont réagi en mode « Attends ! QUOI ?? Tu déménages ? Comment as-tu pu ne pas nous dire que tu déménageais à Paris ? » Elles sont complètement tombées dans le panneau. Son agent également d’ailleurs car il l’a appelée pour lui dire «  Quand as-tu … On déménage à Paris ?? » Karen les a bien eu sur ce coup-là et elle n’en est pas peu fière !

Suite à cette petite histoire personnelle, le fan demande si c’était bizarre de passer d’une série comme Once Upon A Time à Fear The Walking Dead. Karen répond « Absolument! ». Toutefois, Ian et Andrew qui sont les producteurs de Fear The Walking Dead sont en fait les scénaristes en chef de Once Upon A Time, donc il y avait tout de même un petit lien. L’actrice confie en riant que la première chose que Ian lui ai dite fut « Karen, je suis vraiment désolé mais il n’y a pas de tapis magique dans l’Apocalypse. Il n’y a ni tapis magique, ni génie, ni lampe. Rien de tout ça, mais à la place tu vas faire ami-ami avec des zombies ! ». Un bon souvenir pour l’actrice qui en rigole encore. Elle révèle qu’elle était très excitée parce que, en tant qu’actrice, elle veut faire des choses qui lui font peur. Plus la série ou le personnage est opposé à celui qu’elle a fait avant, le mieux c’est pour elle. Plus la chose lui fait peur, plus elle sait qu’elle doit le faire. C’est comme se jeter dans l’inconnu. Elle explique que le personnage de Grace est très différent d’elle-même, elle est plus scientifique et introvertie. Elle garde ses sentiments pour elle alors que Karen est un livre ouvert. Elle avoue également sur une note plus personnelle qu’elle a gagné des points auprès de ses neveux en jouant dans Fear The Walking Dead parce qu’ils en sont fans et que du coup «Tata Karen est devenue très cool ».

Lorsqu’on lui demande quelle série elle choisirait pour un crossover avec Galavant, Karen répond qu’il y a plusieurs solutions. D’un côté, on pourrait aller dans le drôle absolu en faisant un crossover avec une série comique également. Mais comme Galavant est déjà drôle, elle pense que ce serait mieux de le compenser avec quelque chose de plus sombre comme Game Of Thrones ou Le Seigneur des Anneaux. Elle imagine très bien Isabella avoir une crise de panique existentielle si elle croisait un troll du Seigneur des Anneaux. Elle se rapprocherait d’eux parce qu’elle ne peut pas voir sans ses lunettes, pour finalement réaliser que c’est un troll et chanter pour essayer de l’endormir, comme une berceuse. Elle demande alors si on peut imaginer les Orques du Seigneur des Anneaux faire un numéro de danse ? Ça serait drôle !

La dernière question concerne les sessions de Tea With Karen, traduitement littéralement en français par Le Thé avec Karen, l’émission de l’actrice sur son blog. Il lui est demandé ce que cela lui a apporté. Elle explique qu’elle voulait trouver un moyen de rendre à tous ses « amis-fans » ce qu’ils lui ont donné depuis le début. Ce qu’elle retient de Tea With Karen c’est à quel point nous sommes tous résistants et que même au moment où l’on pense ne pas avoir la force de se relever, on va puiser tout au fond de nos cœurs et nos âmes pour s’accrocher à la dernière petite force qu’il nous reste pour nous relever et avancer. Pour elle, c’était aussi un moyen de célébrer l’amitié comme deux amis autour d’une tasse de thé. Elle confie que ça lui a donné l’impression de s’être rapprochée de chacun de ses fans. En exclusivité pour nous lors de ce panel, Karen révèle qu’elle a du arrêter en reprenant le travail mais qu’elle compte faire une session spéciale Noël et qu’elle souhaite soutenir des jeunes talents et les faire découvrir à ses fans en les faisant chanter des tubes de Noël. Elle souhaite également faire un Tea With Karen Challenge basé sur le livre The Happiness Project de Gretchen Rubin. Il dure un an et chaque mois à partir de janvier, il y aura une session Tea With Karen pour parler de chaque chapitre et progresser ensemble.

Le dernier panel de la THEC Online s’achève pour nous et nous sommes ravies d’avoir terminé en beauté avec la douceur et la joie de vivre de Karen David.

La THEC Online, qu’est-ce que nous en pensons ?

Alors que ce week-end devait se tenir la The Happy Ending Convention Chapter IV au Hilton Paris Roissy Charles De Gaulle, c’est en ligne que nous avons vécu deux jours au pays des contes de fée. Pour l’occasion, nous avons été ravies de découvrir et re-découvrir certains acteurs sous une note plus personnelle.

People Con a su rebondir suite aux annonces gouvernementales et a donc proposé un événement en ligne à la place de la convention physique initialement prévue, au plus grand plaisir des Oncers. Tous les acteurs annoncés à la #THEC4 étaient présents avec même des surprises supplémentaires comme l’ajout de Michael Raymond-James ou encore de Robbie Kay, que nous n’avons malheureusement pas pu rencontrer. Les fans ont pu ainsi bénéficier de moments privilégiés grâce aux 1 on 1 et aux Meet & Greet. Certains diront que cela ne vaut pas un photoshoot, mais ils garderont quand même une screenshot et pourront même acheter les vidéos de leurs discussions en souvenir de cet événement particulier.

Le seul petit bémol à noter est dû aux problèmes techniques que peuvent rencontrer les fans à cause des soucis de connexion. Cela cause parfois des moments d’attentes lors des panels, qui peuvent sembler un peu long entre deux questions. Toutefois, certains acteurs sont ravis de combler ces petits blancs en lisant le chat, en racontant une anecdote ou en chantonnant.

Une mention spéciale à Fanny qui a traduit les panels durant ce week-end magique et à qui certains acteurs ont donné un peu de mal avec leurs longues réponses. Mais rien n’arrête la traductrice et c’est donc sans surprise que nous la saluons une fois de plus pour son travail de qualité !

Nous retrouverons donc Lana Parrilla, Rebecca Mader, Sean Maguire, Jared Gilmore et Karen David du 30 Avril au 2 Mai 2021 pour la The Happy Ending Convention Chapter IV qui se tiendra à Paris. Colin O’Donoghue, qui s’est récemment joint à la guestlist, sera également pour la première fois présent chez People Con. Il est encore temps pour vous de prendre vos places, les billets sont en vente juste ici, pour retrouver le cast en réalité cette fois-ci ! On se donne rendez-vous l’année prochaine !